Vous êtes sur la page 1sur 4

UMMTO – Tamda II

L3 EM (MI) – S5
Electronique fondamentale 2

TD N°1 (Rappel sur les BJT)


Exercice N°1
Soit le montage amplificateur à base d’un transistor NPN représenté dans la figure ci-dessous.

1. Tracez la droite de charge Statique « DC

2. Déterminez le point de polarisation « P »

3. Tracez la droite de charge dynamique « AC »

 Données : R1=10KΩ, R2=5KΩ, RC=1KΩ, RE=2KΩ, RL=1KΩ Vcc=15V, β=150 et VBE=0,7 V.


 Hypothèses : IB<< IC et IB<< IP(pont)

Exercice N°2
Dans le circuit de la figure précédente, on procède au changement des résistances comme suit :
- RC=10KΩ,
- RL=30KΩ
- R2=3KΩ
- RE négligeable.

1. Déterminez la valeur de la résistance R1 qui fixera le point de polarisation à (10V,1mA).


Prendre : Vcc=20V, β=100 et VBE=0,719 V.

2. Tracez les nouvelles droites de charge DC et AC.


Solution :
Exercice N°1
Selon le théorème de superposition :
= +∆
On peut écrire :
= +∆
Tel que : , Correspondent respectivement à la tension et le courant de sortie générés par
l’alimentation DC seule (la source dynamique eg étant éteinte).
1) La droite de charge statique (DC load line : droite de charge DC)
En statique, le montage se résume alors au circuit de la figure ci-contre :
En appliquant les lois de Kirchhoff en sortie, on aura :
VCE=Vcc-Rc Ic-REIE or Ic≈IE (Puisque IE= Ic+IB avec : IB<<Ic)
On peut donc écrire : VCE= -(Rc +RE) Ic + Vcc. Comme Vcc, Rc et RE sont constants, on aura l’équation
de 1er degré : VCE= - α Ic + b. ou encore : Ic = - VCE + b. avec :
α= Rc +RE , et b=Vcc.
C’est l’équation d’une droite à pente négative (à valeur initiale non nulle)
telle que montrée sur la fig.2.b
2) Le point de polarisation ou point de repos P :( VCEO, Ico)

Le point de repos P, se détermine en calculant les valeurs numériques


du courant Ic=Ico et la tension VCE=VCEO. Qui correspondent à des
valeurs données des résistances de polarisation ainsi qu’une alimentation continue Vcc fixe.

3) Droite de charge dynamique :


Selon le théorème de superposition, on procède, dans ce cas, à l’extinction de la source DC (Vcc=0V)
théoriquement, la source statique est court-circuitée. Ainsi, le montage initial devient alors celui de la fig.3.

Dans ce cas, les grandeurs de sortie correspondant au


régime dynamique (seul) sont : ∆ et ∆ tel que :
∆ = −
∆ = −

Selon la fig.3, ∆ =−

∆ =− ∆ avec : = //

− =− ( − )⇒ = ( − )+

 =  = = +
 =  = = +
 =  = (Le point de repos P)

Exercice N°2
1) Calcul de la résistance R1 qui positionnera le point P à (10V, 1mA) :
On a VB = VBE=0,719V
Aussi VB = R2 *iR2  iR2= VB / R2
: IR2=240µA.
On aussi :

=
Or : iR1 = iR2 + iB avec : iB= iC / β
AN : iR1=240+10 = 250 µA.
D’où :
− .
= −

=77KΩ
2) Les nouvelles droites de charge :
a. En DC :

On a : Ic = - VCE + Vcc. Avec : α= Rc dans ce nouveau cas (RE négligeable)

La droite est caractérisée par : Icmax=Vcc/Rc AN : Icmax=2mA. Et VCEMAX=Vcc=20V.


b. En AC :

= − ( − ) avec : VCE0 = 10V et Ic0 = 10-3 A

= // AN : = .
• VCE=0 : = = + ( ) AN : = .
• iC=0 : = = + AN : = .

Vous aimerez peut-être aussi