Vous êtes sur la page 1sur 4

Chapitre 3 : NORMALISATION DES RESEAUX LOCAUX

I- DEFINITION
La normalisation est un ensemble de règles destinées à satisfaire un besoin de manière
similaire et acceptable par tous.

II- OBJECTIF
Pour le consommateur la normalisation est une garantie d’interfonctionnement,
d’indépendance vis à vis d’un fournisseur et de pérennité des investissements. Dans le
domaine technique, la normalisation assure une réduction des couts d’étude , la
rationalisation de la fabrication et garantie un marché plus vaste.

III- LES ORGANISMES DE NORMALISATION

1- Les principaux groupes de constructeurs


Il existe plusieurs groupements de constructeurs parmi lesquels :
-ECMA ( European Computer Manufacturers Association) , regroupe tous les grands
constructeurs mondiaux (BULL,IBM,DEC ,UNISYS, devenu aujourd’hui EASICS
- EIA (Electronic Industries Association) reconnu essentiellement pour la
recommandation RS 232

2- Les différents organismes de normalisation


Les principaux organismes de normalisation sont :
-ISO (International Organisation for Standardisation). C’est une organisation
internationale non gouvernementale permettant d’unifier et de coordonner les domaines
techniques du traitement de l’information. Elle est représentée dans plus de quatre-
vingt-dix pays à travers le monde.
-ITU (International Telecomminication Union). C’est un organisme mis en place pour la
normalisation du secteur de la télécommunication.
-AFNOR (Association Française de Normalisation)
-ANSI (American National Standard Institute (USA))

-IEEE (Institute of Electrical and Electronics Engineers) C’est une organisation


professionnelle américaine qui définit, entre autres , des normes réseau.
-CEI (Commission Electronique Internationale) C’est la commission chargée de la
normalisation électrique pour la transmission de l’information.
-CODINORM (Côte d’ivoire Normalisation) instance de normalisation en Côte d’ivoire.

IV- NORME ET AGREMENT


L’agrément est une autorisation accordée à une entreprise ou une personne pour
exploiter un domaine.
Ce n’est pas parce qu’un équipement répond à une norme que celui-ci est autorisé de
fait à se raccorder au réseau public. Il est du ressort de l’opérateur de vérifier qu’un
nouvel équipement ne perturbe pas l’interfonctionnement du réseau public.

V- PRINCIPE D’ELABORATION D’UNE NORME


L’élaboration d’une norme est une succession de publication.

1- Préalable
Un comité se charge d’organiser les différents constructeurs en association où chaque
entité tente de défendre ses intérêts économiques et commerciaux.

2- Draft ou brouillon
Un projet de normalisation est formalisé avant tout dans un document (brouillon ou
draft ) qui expose les concepts en cours de développement.

3- Publication des drafts


Lorsque le document arrive à une forme stable , les << drafts >> sont publiés , on parle
de Draft proposable . Chaque pays ou entité est invité à émettre son avis par voix de
vote.

4- Drafts Standard
Après l’avis de chaque pays, une forme quasi définitive du document est publiée, et
constitue une base de travail pour les constructeurs.

5- Publication du standard
Le résultat des travaux des constructeurs est publié en dernière position et constitue un
standard pour tous . On parle de standard international ou International Standard (IS).

VI- LES DIFFERENTES NORMES 802.X


Face à la diversité des besoins et de produits proposés, l’IEEE a créé le groupe de
travail 802. En février 1980.
En 1988 l’ISO a normalisé ces standards dans une série appelée 802.x.
Ou entre autre :
- Le comité 802.1 définit l’architecture générale des réseaux , détermine le format
d’adressage, les techniques d’interconnexion et d’administration ;
- Le comité 802.2 précise les fonctionnalités de la sous-couche (LLC Logical Link
Control) de la couche liaison de données. Il définit trois types de services :
• LLC1 : service en mode non connecté
• LLC2 : service en mode connecté proche d’HDLC
• LLC3 : service en mode non connecté mais avec acquittement
- Les Comités 802.3 à 802.6 spécifient les méthodes d’accès au niveau de la sous-
couche MAC.
• 802.3 : Ethernet (CSMA/CD)
• 802.4 : Token bus (Jeton adresse)
• 802.5 : Token Ring (Jeton non adressé)
• 802.6 : Définit les spécifications des réseaux métropolitains sur anneau double.
- Le comité 802.7 se charge de la transmission en large bande
- Le comité 802.8 se charge de la transmission en large bande sur fibre optique.
- Le comité 802.9 détermine les conditions de la transmission de la voix et des
données. On parle d’intégration de service (RNIS)
- Le comité 802.10 détermine les stratégies de sécurité
- Le comité 802.11 étudie les réseaux sans fils (Wireless LAN).
- Le comité 802.12 : 100 VG AnYLAN, c’est une technologie haute débit avec méthode
d’accès DPAM.
- Le comité 802.15 : Réseaux privés sans fil (WPAN) comme Bluetooth
- Le comité 802.16 : Réseaux sans fils à large bande par exemple le WIMAX
- Le comité 802.17 : Réseaux de fibres optiques en anneau
- Le comité 802.18 : Groupe de conseils pour la normalisation des communications
radioélectriques.
- Le comité 802.19 : Groupe de conseils sur la cohabitation avec les autres standards.
- Le comité 802.20 : Accès sans fil à large bande

NB : Les normes 802.4 ; 802.6 ; 802.7 ; 802.8 ; 802.9 ; 802.10 ; 802.13 ; 802.14 sont
dissoutes.
REVISION

1-Qu’est –ce qu’une normalisation ?


2-Pourquoi la normalisation est-elle importante pour les consommateurs ?
3- Quelle est l’importance de la normalisation dans le domaine technique ?
4-Donnez deux exemples de groupements de constructeur.
5-Que signifient :
-ISO
-ITU
-ANSI
-IEEE
-CODINORM
6-Qu’est-ce qu’un agrément ?
7-Citez les différentes étapes d’élaboration d’une norme
8-A quoi servent les normes suivantes ?
-IEEE 802.1
-IEEE 802.3
-IEEE 802.11
-IEEE 802.16

Vous aimerez peut-être aussi