Vous êtes sur la page 1sur 11

560

3. Cas des murs de soutènement


3.1 Détermination des actions
3.1.1 Les approches
Le principe des calculs est défini dans l’eurocode 1997-1.
Un mur doit être vérifié sur les principes suivants :
1/ stabilité générale ;
2/ stabilité externe :
– justification de la portance du sol,
– justification du glissement,
– justification du non-renversement,
3/ stabilité interne : résistance de la structure.

Fig. 33 : mur de soutènement

Distribution de la poussée

système de
l K a = f (Φ, λ, β, δ)
drainage W
remblai
Pa (l) = K a .γ.l

P
δa
patin

talon

bèche
semelle
éventuelle

L’approche selon l’EN 1997 est la suivante. Les approches sont au nombre de
trois : ces approches combinent à la fois des coefficients définis dans trois
tableaux : un tableau A , un tableau M et dans un tableau R.
Les semelles de fondation 561

Fig. 34 : résumé des principes de justification

(EN 1997-1, article 2.4.7.3.4)


Approches Combinaisons
A1 "+" M1 "+" R1
1
Les états limites A2 "+" M2 "+" R1 Équilibres
2 A1 "+" M1 "+" R2 STR & GEO
3 A1 ou A2 "+" M2 "+" R3

Action (γF) Symbole A1 A2 Paramètre de sol (γM) Symbole M1 M2


• Permanente
Résist. au cisaillement γψ 1,00 1,25
Défavorable γG 1,35 1,00
Cohésion drainée γc' 1,00 1,25
Favorable γG 1,00 1,00
Cohésion non drainée γcu 1,00 1,40
• Variable
Résist. non confinée γqu 1,00 1,40
Défavorable γQ 1,50 1,30
Masse volumique γγ 1,00 1,00
Favorable γQ 0 0

Fondations Résistance (γR) Symbole Jeu R1 Jeu R2 Jeu R3


Portance γRv 1,00 1,4 1,00
superficielles
Glissement γRh 1,00 1,1 1,00

c Approche de calcul 1
Sauf pour le calcul des pieux sous charge axiale et des ancrages, on doit vérifier
qu’aucun état limite de rupture ou de déformation excessive ne sera atteint sous
chacune des deux combinaisons d’ensembles de facteurs partiels suivantes :
Combinaison 1 : A1 «+» M1 «+» R1
Combinaison 2 : A2 «+» M2 «+» R1

c Approche de calcul 2
On doit vérifier qu’aucun état limite de rupture ou de déformation excessive ne
sera atteint avec la combinaison d’ensembles de facteurs partiels suivante :
Combinaison : A1 «+» M1 «+» R2

c Approche de calcul 3
On doit vérifier qu’aucun état limite de rupture ou de déformation excessive ne
sera atteint avec la combinaison d’ensembles de facteurs partiels suivante :
Combinaison : ( A1* ou A2* ) «+» M2 «+» R3
– sur les actions provenant de la structure,
– sur les actions géotechniques.
562

3.2 Exemple

Fig. 35 : données géométriques pour le mur de soutènement en « L »

qk = 10 kPa
b1 = 0.5 m

β = 20∞

ϕ k = 32°

γ k = 20 kN/m3
h = 6.00 m
H

b2 b3 b
eB
h 1 = h 2 = 0.80 m B/2

O B
0.95 0.7 b

3.2.1 Données

L’angle à l’interface sol-mur du côté butée est bpk = 20o ;


Le poids volumique du béton est abk = 24 kN/m3
Avec les aciers on devrait prendre 25 kN/m3 ;

Le remblai est incliné d’un angle ` = 20o avec l’horizontale. L’angle de


frottement interne du terrain est égal à q’k = 32o (en valeur caractéristique).
Le sol sous la base du mur et devant le mur a les mêmes propriétés que le terrain
au-dessus (q’k = 32o). Il n’y a pas d’eau.
On suppose que :
– la valeur h1 = 0.80 m inclut la « surprofondeur » a prévue par la clause
9.3.2.2. de l’EN1997-1;
– l’angle à l’interface sol-semelle est bk = q’k = 32o (voir clause 6.5.3(10) de
l’EN 1997-1) ;
Les semelles de fondation 563

Le dimensionnement consiste à déterminer la largeur minimale b du talon


arrière pour que le mur soit stable, ainsi que les moments et les efforts
tranchants dans des sections critiques du mur pour déterminer ensuite le
ferraillage.

La largeur b est calculée en vérifiant les états limites ultimes GEO dans le sol, à
savoir le glissement sur la base et la capacité portante de la fondation.

Le dimensionnement du mur est obtenu en vérifiant les états limites ultimes


STR.

On supposera ici que la largeur b finale du talon arrière est connue (obtenue en
vérifiant que tous les critères GEO et STR sont satisfaits) et on vérifiera que cette
largeur est effectivement suffisante vis-à-vis de l’ELU de glissement.

On examinera les 3 approches de calcul proposées par l’EN 1997-1 pour les
situations durables et transitoires combinaisons fondamentales

AC-1 Comb. 1 et Comb. 2; AC-2 ; et AC-3

L’Annexe nationale invalide l’approche 1.

Les valeurs de b à prendre en compte sont reportées sur la première ligne du


tableau 1, ci-dessous.

Pour AC-1 la plus grande des 2 largeurs b obtenues respectivement avec la


combinaison 1 et la combinaison 2, est à retenir (il s’agit ici de la combinaison 2).

On utilise le modèle du parement fictif vertical passant par l’extrémité du talon


arrière et on suppose que la poussée sur ce parement soit inclinée de `.

Fig. 36 : définitions

(a) GEO- (b) STR-


q q
β = 20∞ β = 20°

(b)
(a) Gs2 Pa,q + Pa,g Pq + Pg

β Gb1 β
Gb1
base du
Gs1 mur

σp
Gb2
Pp Rh
Rv
Murs en béton armé
564

3.2.2 ELU de glissement sur la base


Pour simplifier les relations qui suivent, on omet l’indice "d" (qui désigne les
valeurs de calcul).

On vérifie le glissement.
Eh = Hd ≤ Rth
Eh = Pah = (Pa,q + Pa,g) cos` est l’action horizontale sur le parement fictif
Rth = Pph + (Gb + Gs +Pav – Ppv).tanb est la résistance totale horizontale
Avec Pph la résistance des terres en butée devant l’ouvrage (qui est souvent
négligée)
Rh la résistance au glissement sous la base
Pah, Pav les composantes horizontale et verticale de la poussée des terres
agissant sur le parement fictif de hauteur H :
Avec H = h2 + h + b tan `
La force de butée limite (Pph) est traitée comme une résistance (voir clause
6.5.3(5) de l’EN 1997-1).

Pah = Pah,q + Pah,g, Pah,q = Kah qH, Pah , g = 1 2 K ah γ H


2

Pav = Pav , q + Pav , g , Pav , q = Pah , q tan β , Pav , g = Pah , g tan β


La surcharge (q), en tant qu’action variable, n’est prise en compte qu’en arrière
du parement, là où elle est défavorable, et non au-dessus du talon, là où elle est
favorable.

Pph, Ppv sont les composantes horizontale et verticale de la butée des terres,
inclinée de bp, agissant devant la semelle du mur (hauteur h1) :

Pph = 1 2 K ph γ h12 , Ppv = Pph tan δ p

On suppose que le mur se déplace suffisamment pour mobiliser la butée des


terres.

Gb est le poids du mur en béton armé :


G b = G b1 + G b 2 , G b1 = 1 2 ( b1 + b3 ) h γ b , G b 2 = ( b2 + b3 + b) h 2 γ b

Gs est le poids du remblai au-dessus du talon (entre le mur et le parement fictif) :


Gs = Gs1 + Gs 2 , Gs1 = b h γ , Gs2 = 1 2 b2 γ tan β

La valeur de calcul de l’angle de frottement interne du sol (q’d) est égale à :


 1 
φd′ = arctan  tan φ k′ 
 γφ' 
Les semelles de fondation 565

où q’k est l’angle de frottement interne caractéristique du sol


la valeur recommandée pour aq’ est donnée au tableau A.4 Annexe A de l’EN
1997-1 (tab. 1 ci-après).

Tableau 1 : facteurs partiels pour les paramètres du sol (gM)

Ensemble
Paramètres du sol Symbole
M1 M2
Angle de frottement internea) aj’ 1,0 1,25
Cohésion effective ac’ 1,0 1,25
Cohésion non drainée aou 1,0 1,4
Compression simple aqu 1,0 1,4
Poids volumique ag 1,0 1,0
a) Ce facteur est applique à tan  ’.

Le tableau 2 ci-après donne, pour chaque approche de calcul, la valeur du


facteur partiel aq’, les valeurs de calcul de q’, b, b p , Kah et Kph , ainsi que de
toutes les actions (G, Pa et Pp).
Les valeurs de calcul des coefficients de poussée et de butée (horizontaux) Kah
et Kph sont données par les abaques de l’Annexe informative C de l’EN 1997-1
(d’après Caquot et Kérisel).
Pour AC-1 Comb. 2 et pour AC-3, les actions de poussée et de butée sont déter-
minées avec une valeur de calcul de l’angle de frottement différente de la valeur
caractéristique et l’on obtiendra leurs valeurs de calcul sans passer par leurs
valeurs caractéristiques.

Tableau 2 : valeurs caractéristiques des actions pour la vérification du glissement


sur la base 32 è tan 32 = 0,6248 è (tan32°)/1,25 = 0,4999 è arctan x = 26,6°
AC-1
+ AC-2 AC-3
Comb. 1 Comb. 2
Largeur nécessaire du talon b (m) 2,47 3,87 2,86 3,87
Largeur totale B (m) 4,12 5,52 4,51 5,52
Hauteur du parement virtuel H (m) 7,70 8,21 7,84 8,21
Facteur partiel aq’ 1,0 1,25 1,0 1,25
Valeur de calcul de q’ (deg)
Remblai 32 26,6 32 26,6
Butée 32 26,6 32 26,6
Semelle 32 26,6 32 26,6
Valeur de calcul de b (deg)
Remblai (égale à la pente b = `) 20 20 20 20
Butée bp 20 16,23 20 16,23
Semelle (rugueuse) b = q’ 32 26,6 32 26,6
Valeur de calcul de (Kah) 0,35 0,48 0,35 0,48
Valeur de calcul de (Kph) 5,50 3,90 5,50 3,90
Valeurs caractéristiques des actions
Gs1+Gs2 (kN/m) 318,61 518,91 372,97 518,91
566

Gb1+Gb2 (kN/m) 165,50 192,38 172,99 192,38


Pah,q (kN/m) = ka.a.q.H 26,95 – 27,44 –
Pah,g (kN/m) = 0.5.ka.a.H∑ 207,46 – 215,18 –
Pav,q (kN/m) = Pah,q.tanb 9,81 – 9,99 –
Pav,g (kN/m) = Pah,g.tanb 75,51 – 78,32 –
2
Pph (kN/m) = P ph = 1 Ú 2 K ph a h 1 35,20 – 35,20 –
Ppv (kN/m) 12,81 – 12,81 –

c Méthode

1/ À partir des tableaux de l’Annexe A de l’EN 1997-1, on établit le tableau des


facteurs partiels pour les actions du tableau 2 (G, Pa et Pp).
2/ On utilise les valeurs recommandées des facteurs partiels pour les actions, aG
et aQ, données dans le tableau A.3 de l’Annexe A de l’EN 1997-1 (tableau 3 ci-
après), avec les indications fournies dans les clauses 2.4.7.3.4.2 pour l’approche
AC-1, 2.4.7.3.4.3 pour AC2 et 2.4.7.3.4.4 pour AC3.

Tableau 3 : facteurs partiels pour les actions (gF) ou les effets des actions (gE)

Ensemble
Action Symbole
A1 A2
Défavorable 1,35 1,0
Permanente aG
Favorable 1,0 1,0
Défaborable 1,5 1,3
Variable aQ
Favorable 0 0

Ces valeurs sont reportées dans les quatre premières lignes du tableau 4 (voir ci-
après).
La valeur de calcul d’une action est : Fd = aFFk
où aF est le facteur partiel aG ou aQ
et Fk est la valeur caractéristique de l’action.
Pour les approches AC-1 Comb. 1 et AC-3, les valeurs de calcul des actions de
poussée et de butée sont déterminées par :
Fd = aFF(q’d) avec q’d = arctan [(tanq’k)/ aq’ ]
où aF est le facteur partiel
aG = 1.0 pour les actions permanentes défavorables du sol
et aQ = 1.30 pour l’action variable de poussée défavorable de la surcharge q
On en déduit les valeurs de calcul de
Gb+Gs, Pah, Pav, Pph et Ppv, ainsi que de la résultante verticale
Rv = Gb + Gs + Pav–Ppv.
Les valeurs de calcul de Gb+Gs, Pah, Pav, Pph et Ppv et Rv = Gb + Gs + Pav – Ppv
sont reportées dans le tableau 4.
Les semelles de fondation 567

Fig. 37 : mur de soutènement

b1 = 0.5 m

22,23

non pondérées AC1-COM 1 A1


Pah,q 26,95
h = 6.00 m 9,81 26,95 x 1,5
296,4 Pav,q 9,81 x 1.5
7,70/2 H
Pah,g
207,5 207,5 x 1,35
Pav,g 75,5 x 1,35
75,5
7,70/3
12,81 b2 b3 b Pah, d = 320,5
eB Pav, d = 116,64
Butée B/2
35,2
O B
0.95 0.7 b 86,4 + 79,1 + 296,4 + 22,23 = 484,1
+ 9,81 x 1,5
86,4 79,1 + 75,5 x 1,5
= 116,65
total = 600,74
1,35 2,06 2,89 3,30
avec la butée = 12,81 ==> R = 587,95

D’où :
Tableau 4 : facteurs partiels pour les actions et valeurs de calcul des actions
pour la vérification du glissement sur la base
AC-1
AC-2 AC-3
Comb. 1 Comb. 2 A1 A2
A1 A2
Facteur partiel aG sur (Gs + Gb)
Permanente favorable 1,0 1,0 1,0 1,0
Facteur partiel aQ sur Pah,q et Pav.q
Géotechnique, variable défavorable 1,5 1,3 1,5 1,3
Facteur partiel aG sur Pah,g et Pav,g
Géotechnique, permanente défavorable 1,35 1,0 1,35 1,0
Facteur partiel aG sur Pph et Ppv
Géotechnique, permanente favorable 1,0 1,0 1,0 1,0
Valeur de calcul de la résultante Gs,d + Gb,d 484,11 711,29 545,96 711,29
Valeur de calcul de Pah,d (kN/m) 320,49 374,65 331,66 374,65
Valeur de calcul de Pav,d (kN/m) 116,65 136,36 120,72 136,36
Valeur de calcul de Pph,d (kN/m) 35,20 24,96 35,20 24,96
Valeur de calcul de Ppv,d (kN/m) 12,81 7,27 12,81 7,27
Valeur de calcul de la résultante
Rv,d = Gs,d + Gb,d + Pav,d – Ppv,d (kN/m) 587,95 840,39 653,87 840,39
568

À partir des tableaux de l’Annexe A de l’EN 1997-1, on établit le tableau des


facteurs partiels pour les résistances. On en déduit les valeurs de calcul de Pph,
de la résistance au glissement Rh = Rv tan b et de la résistance totale horizontale
Rth.
Et on calcule, pour chaque approche, le facteur de surdimensionnement
Rth,d/Eh,d.
En fonction de la valeur de ce facteur, on peut conclure sur le bon choix des
valeus de b retenues.

c Vérification au glissement
On utilise les valeurs recommandées des facteurs partiels de la résistance aR,h et
aR,e données dans le tableau A.13 de l’Annexe A de l’EN 1997-1 (tab. 5 ci-
après).

Tableau 5 : facteurs partiels de la résistance (gR) pour les ouvrages de


soutènement
Ensemble
Résistance Symbole
R1 R2 R3
Portance aR;v 1,0 1,4 1,0
Résistance au glissement aR;h 1,0 1,1 1,0
Résistance des terres aR;e 1,0 1,4 1,0

Ces valeurs sont reportées dans le tableau 6 ci-dessous.


La valeur de la résistance de calcul est obtenue par :
Rth,d = Pph,d / aR,e + (Rv,d tan bd)/ aR,h
Les valeurs de Rth,d qui en résultent sont reportées dans le tableau 6.
L’action horizontale de calcul Eh,d est égale à Pah,d (forces de poussée
horizontale), déterminée plus haut.
Le facteur de « surdimensionnement » est le rapport Rth,d/Eh,d.
Ce facteur est trouvé supérieur à 1.0 (non critique), sauf pour le cas AC-2*, pour
lequel il est égal à 1.00 (critique), ce qui montre que le glissement sur la base est
le critère dimensionnant pour cette approche.

Tableau 6 : facteurs partiels pour les résistances


et vérification du glissement sur la base
AC-1
Comb. Comb. AC-2 AC-3
1 2
Largeur nécessaire du talon b (m) 2,47 3,87 2,86 3,87
Largeur totale B (m) = b + 0,5 + 0,7 4,12 5,52 4,51 5,52
Valeur caractéristique Rh,k = Rv,ktan bk(kN/m) – – – –
Les semelles de fondation 569

Facteur partiel sur le glissement aR,h


1,0 1,0 1.1 1.0
(sur Rh = Rv tan b) semelle
Facteur partiel sur la résistance des terres aR,e (sur Pph) – butée 1,0 1,0 1.4 1.0
Pph,d (kN/m) 35,20 24,96 35,20 24,96
Rv,d = Gs,d + Gb,d + Pav,d – Ppv,d (kN/m) 587,95 840,39 653,87 840,39
bd 32 26,6 32 26,6
Résistance horizontale Rth,d (kN/m) 402,6 445,1 396,6 445,1
Valeur de calcul des actions horizontales
320,5 374,6 331,7 374,6
Eh,d = Pah,d(kN/m)
Rth,d/ Eh,d 1,26 1,19 1,20 1,19
Valeur minimale requise pour Rth,d / Eh,d 1,0 1,0 1,0 1,0
Résultat : CR = critique, NCR = non critique NCR NCR NCR NCR

c Vérification au renversement
Pour la stabilité au renversement, on pratique de même (les calculs A-1 comb2 et
AC-3 ne sont pas traités entièrement).
AC-1
AC-2 A1 AC-3 A2
Comb.1A1 .2A2
Valeur de calcul Gs,d+Gb,d 484,11 711,29 545,96 711,29
Moment/O Gbd 279,6 311,9
Moment/o Gsd 929,96 1162,8
Valeur de calcul Pav,d= Pav,g + Pav,q 116,65 136,36 120,72 136,36
Moment /o Pav,qd x B 60,6 67j6
Moment/o Pav,gd x B 419,9 476j7
Total moment MS 1 690 2 019
Valeur de calcul de Pah,d (kN/m) 320,49 374,65 331,66 374,65
Moment/o Pah,g 719 759
Moment /o Pah,q 155,6 161,3
Total moment MR 874,6 920
MS/MR 1,94 2,19
Moment résultant =MS – MR 815,4 1 099
Valeur de calcul de la résultante
Rv,d = Gs,d + Gb,d + Pav,d-Ppv,d si butée 587,9 653,87
840,39 840,39
Rv,d = Gs,d + Gb,d + Pav,d sans butée 600,74 641
Excentricité e =M/N par rapport à O 1,357 1,68
Excentricité e/G = b/2 – e < B/6 0,70 < 0,69 0,58 < 0,75
190 plast
Contrainte en O kN/m2 221
251 elast

Plast = calcul avec un diagramme sol plastique : élast = diagramme trapézoidal.


Les contraintes ultimes sont ensuite évaluées sur la base de coefficients unité
pour R1 R3 et 1,4 pour R2.
On revient au calcul d’une semelle avec moment (calcul non effectué).

Vous aimerez peut-être aussi