Vous êtes sur la page 1sur 4

Principaux défauts dans un réseau électrique :

 Les incidents sont dus à l’apparition de défauts qui donnent lieu à l’établissement des courants de
court-circuit soit entre conducteurs, soit entre un ou plusieurs conducteurs et le sol.

 Pendant le court-circuit, l’admittance de la branche en court circuit augmente.

 Le problème majeur du court-circuit, c’est qu’il engendre une augmentation importante du


courant dans quelques branches du réseau.

 Le défaut qui se présente le plus fréquemment est le défaut phase-terre qui représente 80%
des défauts. Il est causé par la mise accidentelle à la terre d’une phase du réseau.

 Il peut se produire un défaut entre phases appelé défaut bipolaire à 17%. Le défaut entre deux
phases sans contact avec la terre est appelé défaut entre phases sans liaison à la terre et le
défaut entre deux phases via la terre est appelé défaut avec liaison à la terre.

 L’incident le plus rare avec 3% est le défaut tripolaire dû au court-circuit entre les trois fils
avec ou sans liaison à la terre. C’est le seul défaut qui est symétrique.

 Les défauts possibles qui peuvent apparaitre dans un réseau électrique sont:
a) court-circuit phase-phase.
b) court-circuit phase-terre.
c) choc de foudre.
d) choc de manœuvre.
e) surtension.
f) défaillance d'un disjoncteur.
g) défaut à la masse.
h) surcharge thermique.
i) surfluxage.
j) perte de synchronisme.
k) baisse de fréquence importante.

 La nature des défauts électriques :


1/ Fugitif : nécessitent une coupure très brève du réseau.
2/ Permanent : nécessitent une intervention humaine pour remettre en route le réseau.
3/ Semi-permanent : nécessitent une coupure longue, de l'ordre de quelques dizaines de
secondes, pour disparaître.
4/ Auto-extincteur : disparaissent spontanément rapidement.

 Le type de défaut le plus fréquent est le monophasé qui représente une grande majorité des cas.
Néanmoins ce sont les défauts permanents qui engendrent les dégâts les plus importants et qui
sont souvent de type polyphasé.
 Pour des raisons de dimensionnent et de cout les relais de protection sont prévus pour des
courants et des tensions de valeurs réduites, de plus pour assurer la sécurité des opérateurs, on
utilise pour cela des transformateurs de courant(TC) et des transformateurs de tension(TP). La
caractéristique essentielle pour un réducteur de mesure est sa précision.

 Ces appareils (TC et TP) réalisent les fonctions de :


1/ Réduction de la grandeur à mesurer
2/ Découplage galvanique
3/ Fourniture de l’énergie nécessaire au traitement de l’information, voire au fonctionnement
de la protection.

 Selon la définition de la commission électrotechnique internationale (C.E.I), un transformateur


de courant est un transformateur de mesure dans lequel le courant secondaire est, dans les
conditions normales d'emploi, pratiquement proportionnel au courant primaire et déphasé par
rapport à celui-ci d'un angle approximativement nul pour un sens approprié des connexions

 La notion de transformateur de courant est un abus de langage, mais elle a été popularisée
dans l'industrie. L'expression « transformateur d'intensité» est sans doute plus exacte. On utilise
fréquemment les abréviations TC ou TI

 Les transformateurs de courant ont deux fonctions essentielles :


1/ Adapter la valeur du courant MT\HT du primaire aux caractéristiques des appareils de
mesure ou de protection en fournissant un courant secondaire d’intensité proportionnelle
réduite
2/ Protéger et isoler les circuits de puissance du circuit de mesure qui est une séparation
galvanique des deux circuits.

 Caractéristiques des transformateurs de courant :


1/ Isolement

2/ Fréquence assignée :
C’est la fréquence pour laquelle les transformateurs sont construits en vue de satisfaire aux
normes UTE. Elle est généralement de 50 ou 60 Hz.

3/ Courant primaire assigné (Ipn) :


Valeur efficace du courant primaire maximum permanent. Les valeurs usuelles sont 25, 50,
75, 100, 200, 400, 600A.

4/ Courant primaire assigné (Isn) :


Il est égal à 1A ou 5A.

5/ Rapport de transformation assigné (Kn) :


Kn = Ipn/ Isn (ex : 100A/5A).

6/ Courant de courte durée admissible assigné (Ith)-une (01) seconde :


Il caractérise la tenue thermique au court-circuit pendant une (01) seconde. Il s’exprime en
kA ou en multiple du courant primaire assigné (ex : 80x Ipn). La valeur pour une durée
différente d’une (01) seconde est donnée par : I’th = Ith / √ 2
Par exemple 16 kA-1s est équivalent pour 2 s à I’th = 16 / √ 2 = 22.6 kA

7/ Valeur crête du courant de courte durée admissible


8/ Charge de précision
9/ Puissance de précision
10/ Classe de précision
Protection maximum de courant
 La protection surintensité protège contre les augmentations excessives du courant qui peuvent
endommager l'équipement à protégé.

 Les protections contre l'augmentation excessive du courant (surintensité) sont les premières
protections à être développées.

 Cette protection permet à travers la mesure du courant et sa comparaison avec une


caractéristiques de déclenchement de décider si le courant qui travers l'équipement à protégé est
un courant normale ou résulte d'un défaut.

 Réglage : elles sont réglables en utilisant :


1/ Seuil de déclenchement : il fixe la limite de la grandeur observée déterminant l'action de la
protection.

2/ Temps de déclenchement : temporisation à temps indépendant, ou temps constant (DT :


Definite Time)

Courbe de déclenchement à temps défini

Vous aimerez peut-être aussi