Vous êtes sur la page 1sur 21

Cours de Guitare

1 / 21
Table of contents

Théorie .......................................................................................................................................... 3
Le nom des notes ................................................................................................................... 3
3 types de notes ...................................................................................................................... 3
Notation .................................................................................................................................... 4
Toutes les figures de notes .................................................................................................... 4
Les intervalles .......................................................................................................................... 4
Les fréquences harmoniques ........................................................................................... 6
Pratique ......................................................................................................................................... 8
les 3 positions principales ..................................................................................................... 8
Les 7 degrés sur le manche .................................................................................................. 9
Les 5 degrés pentatoniques ................................................................................................ 10
Exercices rythmiques ........................................................................................................... 11
Explications ...................................................................................................................... 11
Exercices 4/4 à la croche ............................................................................................... 14
Silences ............................................................................................................................ 15
Plucks ................................................................................................................................ 17
Notes, silences et plucks ................................................................................................ 18
Les bases de l'expression sur la guitare ............................................................................ 19
Rythmique rock commune ................................................................................................... 21

2 / 21
Théorie

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Éditeur de documentation CHM facile

Le nom des notes


Le nom des notes est basé sur les intervalles du premier degré de la gamme Majeure de Do.

On appelle « do » la Fondamentale ou la tonique


On appelle « ré » la seconde
On appelle « mi » la tierce
On appelle « fa » la quarte
On appelle « sol » la quinte
On appelle « la » la sixte
On appelle « si » la septième
On appelle le « do » supérieur l'octave (de « octo » : 8 car elle se trouve 8 degrés au dessus de la
fondamentale.)

C'est vrai aussi pour n'importe quelle gamme, qu'elle soit Majeure ou non, que sa fondamentale soit
« do » ou n'importe quelle note :

La première note d'une gamme est la fondamentale, le deuxième sa seconde, la troisième sa tierce, etc.
Par exemple, dans une gamme de Ré, la fondamentale est « ré ». « mi » sera donc la seconde, « fa » la
tierce, etc.

Voici comment on nomme les notes intermédiaires et où elles se trouvent :

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Sites web iPhone faciles

3 types de notes
En guitare, on utilise principalement trois types de "notes" :

1. les notes : celles qui sont musicales, qui donnent du son.

3 / 21
2. Les silences : durées où il ne doit y avoir aucun son.

3. Les plucks : bruit sec obtenu en grattant une ou plusieurs cordes bloquées. Le pluck n'a pas de durée
réelle car le son produit est très très court. On reprend simplement à la prochaine note.
Le pluck peut, par contre, avoir une hauteur comme une note. Sur les tablatures, on spécifie à quel endroit
du manche et sur quelle(s) corde(s) on joue le pluck.

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Créer des documents d'aide facilement

Notation
On écrit les notes sur une portée. La portée est faite de 5 lignes.
Dans le temps, la portée faisait 10 lignes qui couvraient toute l'étendue des notes utilisables, mais ce n'était
pas pratique à lire.
On a donc découpé cette portée en 3 morceaux de 5 lignes chacun. pour les reconnaître, on utilise une
"clef" qui s'écrit sur la portée en début de ligne :

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Créer des livres électroniques facilement

Toutes les figures de notes

Voici comment on écrit sur une portée les notes de la guitare. La durée de chaque figure dépend de la
signature de temps.
Ici, on peut voir que l'on est en 4/4, donc ces notes durent :

4 temps 2 temps 1 temps 1/2


1/4 1/8 1/16

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Générateur complet de livres électroniques Kindle

Les intervalles
· En musique, un intervalle est la distance sonore entre deux notes.
· L'unité de mesure de l'intervalle s'appelle le ton.
· La musique occidentale n'accepte que le demi-ton comme plus petit intervalle.
· Chaque intervalle (distance) porte un nom.

4 / 21
Les intervalles de base sont :

On l'appelle (intervalle
Notation Nom Degré correspondant
de)
1 Unisson Unisson 1° degré
2m Seconde mineure Seconde mineure
2 Seconde Majeure Seconde 2° degré
3m Tierce mineure Tierce mineure
3 Tierce Majeure Tierce Majeure 3° degré
4 Quarte juste Quarte 4° degré
Quarte augmentée ou Quarte augmentée ou
4+ ou 5- (4 aug ou 5 dim)
Quinte diminuée Quinte diminuée
6m Sixte mineure Sixte mineure
6 Sixte Majeure Sixte 6° degré
7 Septième mineure Septième
M7 Septième Majeure Septième Majeure 7° degré
8 Octave Octave 1° degré

Cela continue, bien sûr, avec l'intervalle de 9°, qui est l'intervalle de seconde plus une octave; l'intervalle de
10° qui est l'intervalle de tierce plus une octave, etc. En fait, dès que l'on dépasse l'intervalle de septième
Majeure, on peut trouver facilement la correspondance du nom de note en retirant 7, 14, 21, selon le cas (on
rencontre rarement la notation au-delà de l'intervalle de 9°, non parce qu'il n'existe pas, mais juste pour des
raisons pratiques.

Exemple :

Si do est la fondamentale (1), la note qui se trouve à un intervalle d'unisson est do, à 0 tons au-dessus ou
au-dessous de do. On peut penser que c'est la même, mais elle est jouée par un autre instrument ou une
autre corde et la différence de fréquence harmonique entre ces deux objets crée un effet d'intervalle (voir :
les fréquences harmoniques).

Il existe d'autres intervalles possibles. Comme on ne progresse que par demi-ton, ils prendront
obligatoirement la place d'un des intervalles ci-dessus et il ne faudra pas les confondre.

Un intervalle peut être diminué ou augmenté. Diminué veut dire qu'on le diminue d'un-demi ton. Augmenté
veut dire qu'on l'augmente d'un-demi ton.
Il peut être doublement diminué ou doublement augmenté (1 ton) mais c'est plutôt rare.
Lorsqu'une note peut être mineure ou Majeure, elle sera augmentée de 1/2 ton au-dessus de sa position
Majeure et diminuée d'1/2 ton au-dessous de sa position mineure. Les notes précédentes et suivantes
seront décalées d'autant. Voici un exemple avec la tierce :

5 / 21
Voici ce que pourrais donner une gamme avec une tierce diminuée :

Et avec une tierce augmentée :

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Outil de création d'aide complet

Les fréquences harmoniques


L'ensemble des différentes notes générées en même temps par un objet, et dont nous ne percevons souvent
que la note principale.
La gamme majeure est issue de l'étude de ces fréquences naturelles.

Lorsque vous grattez une corde de guitare, par exemple, la code de mi aiguë, vous entendez un mi. Mais si
vous avez une bonne oreille et que vous écoutez attentivement, vous entendrez d'autres notes, très
discrètes : ce sont les harmoniques. On peut les mettre en évidence en bloquant légèrement la corde en
certains endroits du manche. Cela bloque la fondamentale et laisse entendre une harmonique.

· Frôlez légèrement du doigt la corde de mi au dessus de la 12° frette (à droite de la 12° case, là où il y a
les deux points) tout en grattant cette corde et vous entendrez l'octave de la corde.
· Faites de même avec la 7° frette et vous entendrez l'octave de la quinte.
· Faites de même avec la 3° frette et vous entendrez la double octave de la quinte.

Toute ces notes sont jouées lorsque vous grattez la corde de mi à vide, mais elles sont couvertes par la
note principale.

Plus une corde est grosse, plus elle a de fréquences graves, ce qui explique que la même note jouée sur
deux cordes d'épaisseurs différentes ne donne pas exactement le même son (dans ce cas, on parle du
timbre). En fait, elles ne dégagent pas les mêmes fréquences. Le mi joué sur la 4 ° corde à la 14° frette est
à l'unisson du mi joué sur la première corde à vide. Pourtant, ils ne sonnent pas exactement pareils.
L'instrument lui-même modifie le timbre en apportant différentes harmoniques. De même, le matériau et
l'épaisseur des cordes (le tirant) modifient le timbre. Et c'est aussi le cas du médiator. Essayez plusieurs
médiators différents en épaisseur et en matière et vous entendrez une différence dans le son de votre
instrument.

C'est en écoutant attentivement les sons dont se composaient une note jouée qu'ont été définis les 7
degrés de la gamme Majeure.

6 / 21
Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Écrire des livres électroniques ePub pour l'iPad

7 / 21
Pratique

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Générateur d'aides CHM gratuit

les 3 positions principales


Sur le manche de la guitare, on trouve trois positions principales qui forment toutes un accord parfait
(On appelle un accord parfait, un accord formé de la fondamentale, la tierce et la quinte. Les
guitaristes utilisent souvent ce nom pour un accord formé des fondamentales, tierce et quinte et
de n'importe laquelle de leurs octaves).
Chacune de ces trois positions existe en version Majeure et en version mineure.
Le trait bleu représente le barré que l'on peut faire avec l'index. On n'est jamais obligé d'utiliser toutes
les cordes. Pour faire un accord parfait, il suffit d'utiliser celles qui donnent la fondamentale, la tierce et
la quinte.
Remarquez bien que pour passer de la version Majeure à la version mineure, il suffit de déplacer la
tierce d'un demi ton de façon à la positionner 2 tons (M) ou 1,5 tons (m) au dessus de la fondamentale.

1. On appelle cette position « 1° position » parce que la Fondamentale est sur la 1° corde. C'est
pratique, c'est tout. Elle n'est pas plus importante qu'une autre.

2. Celle-ci est la 2° position : la Fondamentale est sur le 2° corde. Passer en version mineure est
plus compliqué car la tierce et ses octaves se trouvent sous le barré. En version mineure, la 5°
corde n'est pas utilisable,

3. Et voici la 3° position : la Fondamentale est sur la 3° corde. Cette position est aussi simple que
la première pour passer en version mineure, puisqu'il suffit de déplacer une seule note.

8 / 21
Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Produire facilement des livres électroniques Kindle

Les 7 degrés sur le manche


Voici les 7 degrés sur le manche de la guitare :
1° degré (Majeur) 2° degré (mineur – 6 majeure)

3° degré (mineur - 2 mineure) 4° degré (Majeur – 4 augmentée)

5° degré (Majeur – 7 mineure) 6° degré (mineur)

7° degré (mineur – 5 diminuée)


Remarquez bien que :

la 2 du 1° degré est la Fondamentale du 2° degré.


la 6 du 1° degré est la Fondamentale du 6° degré.
C'est ainsi pour chaque degré.
De même, on peut voir que la 2 du 2° degré est la
Fondamentale du 3° degré. Et ainsi de suite.
Toutes ces gammes et ces accords sont obtenus à partir
des sept mêmes notes : les 7 degrés.

Il y a trois degrés Majeurs et 4 degrés mineur. Chacun est différent des 6 autres. On peut les
différencier facilement en retenant d'abord leur tierce (Majeure ou mineure) puis la caractéristique
unique des degrés 2, 3, 4, 5, et 7.
Pour pouvoir improviser, transposer, composer des accords et en gros aller se balader partout sur le
manche, il vaut mieux les connaître par cœur.
Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Créer des livres électroniques EPub facilement

9 / 21
Les 5 degrés pentatoniques
La gamme pentatonique est faite de 5 degrés (penta = 5). En fait, on peut la comparer à la gamme du
premier degré dont on a retiré le 4° et 7° degré. Sur le piano, les touches noires sont un bon exemple de
gamme pentatonique. On peut aussi jouer toutes les touches blanches en omettant fa et si. La
correspondance est alors celle-là :

Gamme Majeure 1 2 3 4 5 6 7
Gamme pentatonique 1 2 3 4 5

Voici ce que cela donne en Do :

Et sur le manche :

Le 1° degré pentatonique : 2° degré pentatonique

3° degré pentatonique 5° degré pentatonique

NB : En fait, il s'agit bien sûr du 4° degré de la gamme pentatonique et non du 5°. Mais comme on s'en sert le plus
souvent en application sur la gamme majeure ou ses dérivés, il est plus commode de le concevoir comme une altération
du 5° degré.
6° Degré pentatonique
Idem. Ici, c'est le 5° degré que l'on concevra comme une
altération du 6° degré.

Toutefois, il est plus judicieux, lorsqu'on utilise ces degrés dans le cadre d'une harmonie standard, de
conserver leur valeur dans la gamme Majeure : les 4° et 5° degrés pentatoniques sont alors considérés
comme étant les 5° et 6° degrés auxquels ils correspondent.

10 / 21
Lors de leur utilisation en blues sur une grille courante (1-4-5 ex : Do-Fa-Sol), le
• 6° degré est appliqué à la place du 2° (gamme mineure sur un accord Majeur)
• 1° degré est appliqué à la place du 3°
• 2° degré est appliqué à la place du 5°
• 3° degré est appliqué à la place du 6°
• 5° degré est appliqué à la place du 1°

Ce schéma peut varier en fonction de la grille d'accords. Étant donné que le plan consiste à jouer la
tierce mineure modifiée par un bend (tiré), il peut être un peu plus difficile de concevoir les
correspondances.

Deux exemples courants utilisant une grille Do – Fa – Sol (1-4-5) :


Country Do Fa Sol
Gamme Majeure 1 4 5
Pentatonique 1 x 5

Blues Do Fa Sol
Gamme Majeure 2 5 6
Pentatonique 6 2 3
Cela peut paraître un peu bizarre, mais vient du fait que le principe consiste à jouer une gamme mineure
sur un accord Majeur. La gamme mineure en question implique également une septième mineure. Donc,
sur Do-Fa-Sol, nous jouerons mib et sib.
Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Création d'aide CHM, PDF, DOC et HTML d'une même source

Exercices rythmiques

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Générateur d'aides Web gratuit

Explications
Les exercices rythmiques suivants prévoient, à l'origine, le travail de l'aller/retour au médiator.
Cependant, ils apportent beaucoup plus de conception et de certitude au niveau du temps et de la
structure de la musique moderne. Ils sont donc bénéfiques que l'on se serve ou pas d'un médiator.On
pourra les travailler en aller/retour avec la main et, ultérieurement, en mettant de côté l'aller/retour pour
se concentrer sur le placement des notes dans la structure temporelle des mesures. Le concept est très
différent de celui donné par la portée :

Écriture :

11 / 21
12 / 21
On voit que le premier concept se base sur les durées des notes, alors que le concept matriciel se base
sur une structure temporelle précise, qui est la matrice sur laquelle viennent se poser les notes, et on
mettra l'accent sur le point précis où commence et fini la note.
La matrice est faite de la mesure, des temps et de leur(s) division(s) : par 2, par 4, par 3, etc.

Dans l'exemple ci-dessus, nous avons deux mesures de structure identique. Notre mesure est divisée en
4 temps rigoureusement égaux, eux-même divisés en deux. Chaque grosse barre noire montre le début
de la mesure. Les traits longs chiffrés montrent les temps. Les petites graduations montrent les demi-
temps.

Ici, deux graduations correspondent à une noire, une graduation correspond à une croche ; etc.
Autrement dit, la portée met l'accent sur ½ seconde suivie de 1 seconde, puis 1 autre seconde, puis
deux fois ¼ de seconde et 1 seconde de silence.
La matrice met l'accent sur 1 note au point 1, puis une autre au point 2, suivante au point 4, etc.

Les deux concepts sont tout autant valables. Mais l'un sans l'autre génère des lacunes dans le concept
du temps en musique, surtout (pour ne pas dire essentiellement) dans la musique moderne qui est basée
sur un tempo et un rythme très précis et réguliers.

Lors de ces exercices, On met fortement l'accent sur :


1. L'aller/retour régulier de la main ou du médiator ; un bas suivi d'un haut suivi d'un bas, etc. On
gratte vers le bas sur les temps et on gratte vers le haut sur les demi-temps.
2. Les temps forts (ce sont les temps 1 et 3) : on frappe avec assurance du pied gauche sur le 1°
temps et du pied droit sur le 3° temps.
3. On dit à voix forte les points où se trouvent les notes, comme dans l'exemple ci-dessus (« 1, 2,
4, 2 et chut » – ce n'est pas forcément très utile de dire le « chut », sauf si on a du mal à
localiser précisément le silence.

· On ne chante pas les notes, on dit seulement leur placement.


· On travaille dès que possible au métronome, et on travaille toujours à petite vitesse (60 est assez
bien) : plus on va vite, et plus les écarts entre ce qu'on joue et le métronome sont difficiles à
percevoir. Une vitesse lente permet de mettre en évidence ces écarts afin de les corriger. De plus,
on est plus à l'aise pour mettre en place un schéma rythmique qui nous pose problème.
· On prend un schéma rythmiques et on le tourne sans s'arrêter jusqu'à ce qu'il soit parfait, ce qui
implique de le jouer parfaitement, mais aussi de frapper du pied parfaitement en rythme et sans
inverser les temps forts, ainsi qu'en disant le placement des notes à voix forte, toujours sans
hésitation et sans se tromper.
· Le but de l'exercice semble être atteint lorsqu'on peut enchaîner 3 fois de suite toute une série de
schémas sans la moindre erreur, que ce soit au niveau de l'instrument, de ce que l'on dit à voix
haute, ou de la frappe des pieds.
· On prend un accord facile à tenir sur une longue durée car on doit se concentrer sur le travail de la
main droite et le placement dans le temps.
· On utilise un son clair et un volume modéré, car l'exercice n'est pas très mélodique et peut vite
devenir assommant ; or il faut tourner les mesures longtemps. Je conseille un accord majeur (tel que
le Mi en bas de manche qui est facile) car un accord mineur prolongé peut créer un effet déplaisant
sur l'humeur.

Voici une première série dite « à la croche », c'est à dire qu'on n'ira pas plus loin que le demi-temps.
Ultérieurement, nous aurons des séries à la double-croche (¼ de temps) et des séries ternaires (tiers de

13 / 21
temps). Dans cette série, il n'y a pas de silences, seulement des notes.

Je pense avoir tout dit sur cet exercice qui a beaucoup apporté, y comprit à des guitaristes chevronnés
et très qualifiés.

Bon courage.
Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Produire des livres EPub gratuitement

Exercices 4/4 à la croche


Durée totale de la mesure

1 2 3 4

1 et 2 et 3 et 4 et

1 2 et 3 4

1 2 3 4 et

1 2 3 et 4

1 et 2 3 et 4

1 2 et 3 4 et

1 2 4 et

1 et 2 4

2 3 et 4

1 4

1 2 et 4

1 2 et et 4

14 / 21
1 et et 3 4

1 et 3 et

1 et et 3 et et

Les grilles suivantes se travaillent ensembles par couleur. Voici "Another brick in the wall" :
1 et 3

1 et 3 et

Un autre exercie sympa :


1 et 4

et 2 3

Et un troisième :
1 2 et 3 4 et

1 et et et 4 et

1 2 et 3 et 4 et

4 et

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Générateur complet de livres électroniques ePub

Silences
Les silences se font avec la main gauche en décollant les cordes des frettes tout en continuant à les
toucher avec les doigts. Dans certains cas, il faudra aussi étendre un doigt ou la main gauche sur les
cordes pour les bloquer, par exemple lorsqu'on fait un accord ouvert en bas de manche (Do, Sol, Mi, etc ...)
- "Ouvert" veut dire qu'on utilise des cordes à vide. Les silences sont placés aussi précisément que les
notes.
On peut s'aider de la voix soit en donnant une durée à la note et en bloquant net la voix au moment du
silence, soit en disant "chut" à la place du "S".
Si cela ne pose pas de problème, on peut aussi se contenter de dire le placement des notes sans dire les

15 / 21
silences (mais en les faisant, bien sûr !).

Ici, les silences seront notés par un "S".

1 S 3 S

1 et S 3 et S

1 2 et S 4

1 S 3 S

S et S et S et S et

Another brick in the wall :


1 et 3 S

1 et S 3 et S

Un autre exercie sympa :


1 et S 4

S et 2 3 S

Et un troisième :
1 S 2 et 3 S 4 et

1 et S et S et 4 et

1 2 et 3 et 4 et

S 4 et

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Éditeur de documentation CHM facile

16 / 21
Plucks
Les plucks sont faits en bloquant les cordes avec la main gauche comme pour les silences, mais en
grattant les corde en même temps. Cela fait un bruit sec sans tonalité. Le pluck est très important dans les
rythmiques guitare et s'utilise aussi dans les solos. Comme avec les silences, on peut s'aider de la voix en
faisant un petit "Kh" sec au moment du plucks. On peut aussi ne pas les dire, si cela n'est pas gênant pour
les mettre en place.

Ici, les plucks seront notés par un "X".

1 X 3 X

1 et X 3 et X

1 2 X 3 4 X

1 2 X X X 4

X 2 X X

X X 2 X X 4

Another brick in the wall :


1 et 3 X X

1 et X 3 et X

Un autre exercie sympa :


1 et 4

X X 2 3 X

Et un troisième :
1 X X 3 X X

1 et et et X X

1 X X 3 et 4 et

17 / 21
4 et

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Générateur complet d'aides multi-formats

Notes, silences et plucks


Travaillez lentement et avec beaucoup de précision.
Même méthode que précédemment.

1 S 3 X

1 et X X 3 et S X

1 S X 3 S X

1 S 3 X X

1 2 X 3 S 4

X X 2 S X X 4 S

1 S X X 3 S X X

1 S X X

1 et X 4 S

S et X X 4

S X 4

1 2 S X X

1 2 et S X 4

18 / 21
1 et S X 3 et S X

Another brick in the wall :


1 et 3 S X X

1 et X X 3 et S

Un autre exercie sympa :


1 et S 4

X X 2 3 S

Et un troisième :
1 S X X 3 S X X

1 et S et S et X X

1 S X X 3 et 4 et

S X X 4 et

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Générateur complet d'aides multi-formats

Les bases de l'expression sur la guitare


Les modulations donnent plus de vie et d'expression à la musique. Jouer sans elles, c'est comme parler
sans aucune émotion : c'est vite ennuyeux.

Voici les modulations du guitariste les plus basiques :

Glissando ou Glide ou Slide ou Glissé ou sl


Indique que l'on fait glisser le doigt d'une note
l'autre sur la même corde en la gardant appuyé
le manche de façon à ce qu'on entende le son
« glisser » entre les deux.

19 / 21
Même chose que précédemment, sauf que l'on
gratte pas la deuxième note (Legato).

Hammered on (Martelé) : on gratte la premiè


note mais pas la seconde. Au lieu de cela, on l
sonner en frappant légèrement du doigt sur la c

Pull off (Retiré) : On ne gratte pas la deuxième


On la fait sonner en la tirant légèrement du doig
avant de le retirer.

Indique que l'on joue la note sur une corde à v

Bend (courbé) : On atteind la note en tirant ou


poussant la corde du nombre de ton indiqué au
dessus. Dans l'exemple ci-contre, on part de la
do et on pousse la corde jusqu'à monter de 1 t
c'est-à-dire, jusqu'au ré.
En français, « Tiré ».

Comme ci-dessus, mais on va d'une note à l'au


respectant les durées. Ici, on joue la note do le
d'une noire, et on joue le ré en poussant la cor
sans la regratter.

Bend – deBend (Courbé – Décourbé) : On


respecte les durées, seule la première note est
(Noter le legato). On part de do, on pousse ju
ré, et on revient à do en ramenant la corde à sa
place.

Vibrato : on tire ou pousse plus ou moins


« profondément » la corde de façon répétée po
donner un effet de modulation sur la hauteur. L
employé le plus souvent n'est pas le bon. On e
aussi un « V » ou une ligne ondulée. Un vibrato
aussi se faire en changeant la pression du doigt
manche, ou avec la barre de vibrato pour le gu

20 / 21
qui en ont une. L'effet est très différent.

Et voici un petit exercice pour mettre ce qui précède en application. Le "0" sous ou au-dessus d'une
note indique qu'il faut la jouer avec une corde à vide. Le "8" sous la clé veut dire que l'on jouera une
octave en-dessous de ce qui est écrit.

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Générateur de documentation et EPub facile

Rythmique rock commune


On applique cette rythmique en utilisant deux mesures par accord :

1 x et s x 4
piqué piqué

Les accords sont des "power chords" de type quinte + fondamentale (le premier chiffre donne le numéro de
corde et le second donne le numéro de case) :

· 5-10, 4-12, 3-12 (G ou Sol)


· 5-8, 4-10, 3-10 (F ou Fa)
· 6-8, 5-10, 4-10 (C ou Do)

Voici ce qu'on appelle la grille. Chaque barre verticale représente une mesure et on doit jouer avec l'accord
qui y est inscrit :
"Piqué" signifie qu'on joue la note très courte.

G % F %

C % G G piqué

Créé avec HelpNDoc Personal Edition: Générateur de documentation complet

21 / 21

Vous aimerez peut-être aussi