Vous êtes sur la page 1sur 7

ARTICLE A.

6 - ASSURANCE DE LA QUALITE - ETABLISSEMENT ET SUIVI DU PAQ

Définition : le PAQ utilisé dans le présent marché est un PAQ niveau B qui consiste à avoir un contrôle
interne et un contrôle extérieur.

L'Entrepreneur établit les Plans d'Assurance de la Qualité (PAQ) suivants :

- PAQ relatif aux travaux de dégagement des emprises, terrassements, drainage,


assainissement, protection et confortement ;
- PAQ relatif aux travaux de chaussées

A.6.1 - AUTRES TRAVAUX

Les dispositions et spécifications relatives à l'établissement des PAQ de niveau B propres aux
dégagements des emprises, terrassements, assainissement, protection, confortement, chaussées,
fourniture et mise en œuvre des matériaux ainsi que les principes généraux des dispositions en
matière de contrôle (modalités, prescriptions "moyennes") et spécifications sont précisés aux
différents fascicules du présent CPS.

Ces principes sont les suivants :

- Les prescriptions font l'objet d'un contrôle en cours de production (acceptation de matériel,
dispositions pratiques,... )

Les spécifications font l'objet des contrôles de conformité. Les chapitres spécifiques de différentes
natures de travaux du CPS présentent les dispositions prises pour le contrôle extérieur.

Les différents fascicules du CPS définissent aussi l'objet et les contraintes du contrôle interne et
extérieur ainsi que les points clés et les points d'arrêt.

L'Entrepreneur doit pour sa part :

- Fournir pendant la période de préparation un Schéma Organisationnel du Plan d'Assurance


Qualité (SOPAQ), ledit document doit être remis par l’entrepreneur….. jours à compter de l’OSCT et
approuvé par le MO dans un délai de …. jours à compter de la remise de ce document.

- Fournir pendant la phase de préparation son Plan d'Assurance Qualité (PAQ)

Ce plan du genre B, (contrôle interne et extérieur) précisera notamment :


- Les services (laboratoire, géomètres,...) chargés, pour chacun des natures de travaux, du
contrôle interne, proposé à l'acceptation du Maître d'Ouvrage.

- Les dispositions générales du contrôle interne (organisation, encadrement, réglages du


matériel, ...)

- Les missions, les moyens et les procédures d'intervention du contrôle interne.

- Le nom et la position dans l'organigramme du chantier de (ou des) "hommes (s) de qualité"

- Les services (laboratoire, géomètres...) responsables du contrôle interne devront avoir fait
l'objet d'une "habilitation" qualité reconnue.

A.6.1.1 - Contrôle Interne

Le contrôle interne sera assuré par les moyens propres (laboratoire, géométrie) de
l'Entrepreneur.

Ces moyens propres feront partie de la chaîne de production du titulaire et effectueront les
essais et contrôles définis dans le CPS et du PAQ dans le cadre du contrôle interne.

Les contrôles internes doivent faire l'objet de compte rendu distinct par nature de travaux
correspondant conventionnellement aux travaux réalisés au cours d'une journée de travail. Les
comptes rendus sont remis au Maître d’ouvrage le lendemain du jour d'exécution des travaux, avant
douze (12) heures.

A.6.1.2 - Contrôle Extérieur

Le contrôle extérieur effectué sous la responsabilité du Maître d’ouvrage consiste en :

* la vérification du respect du PAQ,

* les acceptations et les contrôles en cours de production,

* le rassemblement des documents établis au titre du PAQ de l'Entrepreneur permettant de


justifier que la qualité requise a été obtenue,

* la validation du contrôle interne et les contrôles de conformité (le plus souvent de façon
inopinée).

Outre les essais et contrôles définis au présent CPS, le Maître d’ouvrage se réserve le droit de vérifier
et de superviser les contrôles de l'Entrepreneur.

Ces contrôles peuvent porter sur :

* la qualification du personnel de laboratoire ;

* l'état du matériel (fiabilité) et son étalonnage ;


* le respect des modes opératoires ;

* les procédures de contrôle (lieux et époques des prélèvements, adéquation des essais
etc...)

L'Entrepreneur mettra à la disposition du Maître d’ouvrage pour son contrôle extérieur, les
installations spécifiées au présent CPS.

A.6.1.3 - Consistance du PAQ (Plan d'Assurance de la Qualité)

Le PAQ devra être établi selon le plan suivant :

a) Situation et consistance des travaux

Le PAQ décrit de manière rapide le lieu d'exécution, la nature et l'importance des travaux
ainsi que les principaux intervenants : Maître d'Ouvrage, titulaire (s), fournisseurs et sous-traitants.

b) Organisation générale, encadrement responsable et affectation des tâches

Le PAQ définit :

* l'organigramme général du chantier. Les références et qualité des personnels


d'encadrement (travaux à l'Entreprise et travaux sous-traités), l'affectation des tâches, la définition
des missions principales et responsabilités de chaque poste-clé, ainsi que l'effectif prévisionnel.

- le schéma des installations : localisation des locaux de chantier, aires de stockage et de


fabrication éventuelles, laboratoire (s), poste (s) d'enrobage et centrales...

* les cadences (adéquation entre les rendements des divers ateliers),

* l'organisation des transports (itinéraire, distances parcourues),

* le nombre d'ateliers,

* les moyens de communication interne (entre bureaux, encadrement et maîtrise de


chantier),

* les modalités de relevés des conditions climatiques,

* etc...

c) Choix des matériaux et fournitures


Le PAQ indique le choix des constituants qui seront soumis à l'agrément du Maître
d'Ouvrage.

Le PAQ précise également les lieux de provenance des constituants et ceux éventuellement
mis à la disposition par le Maître d'Ouvrage.

d) Maîtrise des fournisseurs et sous-traitants

Le PAQ de l’entrepreneur doit notamment préciser :

- Les choix, les modalités de coordination, de suivi et de contrôle des fournisseurs et sous-
traitants (y compris rédaction des commandes, contrôle des biens et services achetés).

- Les modalités de traitement des interfaces (les plus importantes ayant été détectées) entre
sous-traitants et entre Entrepreneur et sous-traitant.

- Les modalités éventuelles d'évaluation des sous-traitants en cours d'opération, pourront


prendre la forme d'audits réalisés par l’Entrepreneur.

e) Moyens de production

Le PAQ décrit la composition des différents ateliers, précise les procédures d'exécution proposées
par l’entrepreneur et appelées à être soumises au visa du Maître d’ouvrage et rappelle les
hypothèses d'exécution de chantier.

f) Gestion des interfaces

Le PAQ doit préciser ses méthodes de gestion des interfaces concernant :

- Les interfaces liées à la coordination entre entreprise ou atelier différents, mais


recouvrant les mêmes domaines techniques (exemple : partage géographique des terrassements
entre Entreprises d'un groupement).

- Les interfaces relatives à la coordination entre Entreprises et (ou) ateliers recouvrant des
domaines techniques différents (exemple : chantier de terrassement ou atelier de traitement et
atelier de mise en œuvre, etc.)

g) Organisation de contrôle

Le PAQ doit clairement définir les missions principales de contrôle interne :

- Contrôle interne placé sous l'autorité du responsable de la chaîne de production, mise en


place également chez les fournisseurs et sous-traitants et dont la mission essentielle est de s'assurer
que les travaux sont exécutés conformément aux règles préétablies.
Enfin, le laboratoire chargé de contrôle interne est proposé à l'acceptation du Maître d'Ouvrage.

h) Tableau récapitulatif des contrôles prescrits par le Maître d'Ouvrage

Le PAQ comprend un tableau rappelant les principes retenus dans le CPS notamment en ce qui
concerne la répartition entre contrôle extérieur et contrôle interne.

Ce tableau précisera, pour chaque opération ou fourniture susceptible de subir un contrôle la nature
(visuel ou basée sur des mesures et essais) et la fréquence desdits contrôles ainsi que l'existence de
points d'arrêt ou de points clef.

i) Gestion des non-conformités et mise en place des actions correctives

L’entrepreneur doit exposer ses différentes procédures concernant :

- La détection des non-conformités.

- Les principes de traitement des non-conformités (désignation des personnes aptes à


traiter la distinction entre non-conformités pouvant être corrigées immédiatement et celle dont la
résolution peut être différée).

- Le suivi du traitement et la fermeture des non-conformités (ouverture d'une fiche,


contenu, définition de la solution corrective, circuit de transmission, validation, classement).

j) Document de suivi

Nota :

Seront annexés au PAQ les modèles de fiches appelées à être utilisées comme support de suivi du
PAQ :

* fiches journalières de contrôle interne,

* fiche de non-conformité et de mesure corrective,

* etc...

Dans ce chapitre, le PAQ doit préciser les procédures de gestion des documents de suivi retenus pour
le chantier, qu'il s'agisse de documents émis par l’entrepreneur, provenant du Maître d’ouvrage ou
tenu à sa disposition.

Pour chaque document, doivent être précisés :

* le contenu, la forme et la finalité de chaque document type,


* les modalités d'établissement, d'émission, de diffusion après validation par la personne
désignée.

* les délais et les circuits de transmission,

* pour les documents concernés, les modalités de visa par le Maître d'Ouvrage,

* les conditions d'exploitation, de classement, d'actualisation éventuelle puis d'archivage


des documents.

k) Modalités d'évaluation

L’entrepreneur devra préciser les modalités d'évaluation, tant auprès de ses agents (audit de
l'application du PAQ entreprise) qu'auprès de ses sous-traitants et fournisseurs, mais également
auprès du Maître d'Ouvrage.

Cette évaluation pourra se concrétiser sous forme de rapports périodiques, élaborés à partir d'outils
de suivi tels que :

- le planning de remise des PAQ

- les listes de remise des documents avec leurs états de visa, pour les comparer aux listes
prévisionnelles ;

- une liste des matériaux, produits et procédures à présenter à l'agrément du Maître


d'Ouvrage,

- l'application et la justification du plan de contrôle

- les récapitulatifs et l'analyse des essais réalisés.

- le tableau récapitulatif des non-conformités avec leur état de traitement

- un archivage des documents de suivi

l) Visa des documents

L’entrepreneur remettra au maître d’ouvrage le SOPAQ, la note d’organisation générale (NOG) et les
procédures d’exécution et de contrôle conformément aux dispositions de l’article A.2.2.

Les documents de suivi d'exécution seront remis au Maître d’Ouvrage :

* à sa demande lors de l'atteinte d'un point critique,

* systématiquement lors de l'atteinte d'un point d'arrêt (à cette occasion l'Entrepreneur


remettra au Maître d’Ouvrage l'ensemble des documents de suivi qui ont été établis pour la partie
d'ouvrage considérée depuis le point d'arrêt précédent).
Le Maître d’ouvrage visera ou fera ses observations :

* Sur la notice d'organisation générale dans un délai d’une semaine (1) semaine,

* Sur la procédure d'exécution dans un délai d’une (1) semaine à compter de la réception des
documents.

L'Entrepreneur aura un délai d'une (1) semaine à compter de la réception des observations pour
renvoyer les documents ayant fait l'objet d'observations. Le Maître d’ouvrage examinera les
documents corrigés dans un délai d'une (1) semaine.

A.6.1.4 - Chargés de la Qualité

Pour chaque partie d’ouvrage (terrassement, chaussée, ouvrages d’assainissement,…), l'Entrepreneur


désigne une personne chargée de la qualité, placée sous l'autorité du responsable local de
l'assurance qualité.

Sa qualification est au minimum celle de technicien supérieur confirmé, il possède une réelle
expérience en matière des travaux concernés.

Le chargé de qualité est, pour tout ce qui concerne la qualité des ouvrages, l'interlocuteur du Maître
d’ouvrage; surveille le contrôle interne.

Il transmet au Maître d’ouvrage les plans d'Assurance de la Qualité, les documents d'études
préalables de toutes nature, les procédures d'exécution et les documents de suivi après les avoir
visés.

Il fait évoluer le PAQ en fonction des spécificités du chantier.

Il tient le Maître d’ouvrage informé de l'avancement du chantier, c'est à dire de l'approche et de


l'atteinte d'un point clef ou d'un point d'arrêt.

Il est chargé de la fourniture des documents de récolement relatifs aux contrôles.

A.6.1.5 - Rémunération de l'Assurance Qualité (Terrassement - Assainissement – Chaussées…)

La rémunération des procédures et d'essai de contrôle interne (laboratoire, topographie,...) est


comprise dans le prix d'installation de chantier.

Vous aimerez peut-être aussi