Vous êtes sur la page 1sur 66

INBTP_TECHNOBAT–LECON_009

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

TOITURES

INBTP_TECHNOBAT–LECON_009
TECHNOBAT‐LECON_009
TECHNOBAT‐LECON_009
www.inbtpmanlio.altervista.org
TECHNOBAT‐LECON_003
?
inbtpmanlio@gmail.com

TECHNOBAT‐LECON_003
PROGRAMME LECONS
LECON_001 (T)
Présentation
Notions de technobat
LECON_002 (T)
Exigences et contraintes des bâtiment
Qualité environnementale du bâtiment
LECON_003 (T)
Les matériaux de construction
LECON_004 (T)
Gros oeuvres : INFRASTRUCTURE
Sol | Implantation
LECON_005 (T)
Gros œuvres : INFRASTRUCTURE
Fondations | Murs de soubassement

Interrogation (P) + remise1er TP

TECHNOBAT‐LECON_003
PROGRAMME LECONS
LECON_006 (T)
Gros œuvres : SUPERSTRUCTURE
Systemes porteurs : Construction massive
LECON_007 (T)
Gros œuvres : SUPERSTRUCTURE
Systemes porteurs : Construction à ossature
LECON_008 (T)
Gros œuvres : SUPERSTRUCTURE
Planchers
LECON_009 (T)
Gros œuvres : SUPERSTRUCTURE
Toitures
LECON_010 (T)
Second œuvres :
Façades | Baies | Cloisons
LECON_011 (T)
Second œuvres :
Installations
LECON_012 (T)
Circulations verticales

Interrogation (P) + remis 2 e TP (P)


TECHNOBAT‐LECON_003
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

TOITURES

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.1 Définition, fonction
La toiture est l’ensemble des éléments porteurs et de
protection destinés à former la fermeture supérieure de
l’édifice : elle peut être inclinée ou horizontale.

C’est fréquemment une cinquième façade qui affirme la fin


du bâtiment.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.1 Définition, fonction
Les premières couvertures des huttes préhistoriques étaient
en pente ou en forme de cône.

En Egypte, en Mésopotamie, la toiture-terrasse confirmait


le système trilithe.

A la fin du deuxième millénaire avant J.-C. la voute


apparait et s’étend dans tout le Proche-Orient ;
néanmoins, seuls les Romains atteignirent de grandes
performances constructives et formelles.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
La toiture doit protéger la bâtiment des éléments naturels,
supporter la circulation accidentelle ou permanente,
séparer l’atmosphère extérieure de l’air intérieur.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
La toiture doit être :

_ imperméable à l’eau, résistante ou gel ;


_ isolante contre la chaleur et le froid ;
_ résistante à l’action mécanique (surcharge, vent, neige) ;
_ durable, tant la couverture que le support ;
_ résistante au rayonnement solaire ;
_ résistante aux chocs (mobilier éventuel) ;
_ résistante à l’action chimique (pollution) ;
_ calculée pour le retrait, la dilation, le tassement.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Protection thermique
L’isolation thermique des constructions et donc des toitures a
pour objet d’y créer un climat intérieur confortable et d’éviter
qu’elles subissent des dégâts.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Protection thermique
Il faut toujours qu’il empêche la formation de condensation qui
engendre souvent une humidité désagréable pour l’homme et
dangereuse pour les matériaux.

Qu’il assure un rôle économique en réduisant l’importance de


l’installation de chauffage ou de climatisation, la
consommation de combustible et le frais d’entretien.

Il faut construire des espaces de circulation d’air suffisants,


places au-dessus de la couche d’isolant thermique.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Protection thermique
La norme « Protection thermique des bâtiments » donne les
indications pour la protection thermique.

Indique des valeurs-limites et des valeurs-cibles pour le


coefficient U : pour les toits, celles-ci sont respectivement de
0,4 et de 0,3 W/m² K, soit au moins une épaisseur de 10 cm.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Protection thermique
Le principe de l’isolation thermique est que par leur texture
poreuse, les matériaux isolants retiennent une couche d’air
formant barrage à la fuite des calories.

Encore faut-il que des alvéoles soient protégées de la


pénétration de l’humidité qui transformerait l’isolant en
conducteur thermique.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Protection thermique
L’isolation thermique des toitures plates est calculée
essentiellement selon le matériau isolant ; pour les toitures en
pente, il faut tenir compte de la position de l’isolation.

La valeur isolante ne dépend pas seulement du coefficient U


des différentes couches ; elle est diminuée par les joints, les
ponts thermique ou les passages de tuyauteries.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Diffusion de vapeur
Dans leur majorité, les matériaux de construction sont
perméables à la vapeur même s’ils sont imperméables à l’eau.

La vapeur d’eau traverse la toiture ou les murs du cote de la


pression la plus élevée vers le cote de la pression basse, la plus
souvent de l’intérieur vers l’extérieur.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Diffusion de vapeur
Si le point de rosée est atteint dans l’épaisseur de la toiture, il y
a condensation et des dégâts s’ensuivent : moisissures,
décollement de l’étanchéité, dégradation de l’isolation, taches
d’humidité à l’intérieur, etc..

Pour éviter ces dégradations, il faut ventiler la toiture et/ou


empêcher le passage de vapeur d’eau.

Par la ventilation, la vapeur d’eau pénétrant dans la toiture est


éliminée avant qu’elle ne se condense.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Diffusion de vapeur
Dans les murs, ce résultat est obtenu par une lame verticale
d’air ventilé avec l’isolation thermique située évidemment avant
la lame d’air.

Dans les toitures, le principe est le même, l’aération doit


toujours être aménagée au-dessus de l’isolation thermique en
étant parfois protégée par une sous-couvertures pour éviter des
infiltrations d’eau issues de refoulements.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Diffusion de vapeur

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Diffusion de vapeur
Les toitures longues, de plus de 10 m et à peinte faible (3 à
5%), ont souvent une mauvaise ventilation.

Il faut disposer des chapeaux de ventilation à intervalles


réguliers.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Protection contre le bruit
Faisant partie intégrante de l’enveloppe du bâtiment, le toit doit
constituer une protection contre le bruit provenant de
l’extérieur, au même titre que les murs et les fenêtres.

Pour la protection contre les bruits de l’intérieur, il est


nécessaire que la zone de jonction entre un pan de toiture et un
mur mitoyen ou un mur de séparation entre des logements offre
la même protection que l’enveloppe dont elle fait partie.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Rayonnement solaire
La plupart des matériaux de construction sont influences par le
rayonnement solaire.

Une toiture ne recevant pas de soleil reste continuellement


humide, ce qui peut entrainer des dégradations de la
construction, bien qu’on sache, toutefois, que les étanchéités
bitumineuses ont une meilleure durabilité lorsqu’elles sont
humides.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Rayonnement solaire
Les couleurs claires réfléchissent les rayons du soleil et
l’absorption de chaleur est également peu élevée.

A l’opposé, les corps noirs ont une réflexion faible, avec une
forte absorption de chaleur et ils sont un grand rayonnement.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.2 Contraintes physique
Rayonnement solaire
Les rayons ultra-violets attaquent et détériorent des matériaux
utilises dans la construction comme l’étanchéité, l’isolation, les
matières plastiques.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.3 Toiture plate
C’est une couverture presque horizontale, permettant
également la réalisation de terrasses utilisables.

Dans toutes les toitures plates, il y a les memes éléments :

_ le support porteur
_ la barrière de vapeur
_ l’isolation thermique
_ l’étanchéité
_ la protection de l’étanchéité

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.3 Toiture plate
Lieux d’application d’étanchéité
Les méthodes d’étanchéité des toitures plates trouvent un vaste
domaine d’application à l’extérieur du bâtiment mais aussi à
l’intérieur.

Chaque domaine d’utilisation engendre un système


d’étanchéité défini en fonction du type de toiture, de sa
structure, du support et de la nature de l’étanchéité elle-même.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.3 Toiture plate
Lieux d’application d’étanchéité

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.3 Toiture plate
Elément porteur
Le support porteur de la couverture est habituellement en béton
armé, en bois ou en métal.

Ces matériaux permettent de réaliser des plans continus,


particulièrement avec les dalles en béton armé ou sous forme
de solives servant de support pour des panneaux préfabriqués.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.3 Toiture plate
Elément porteur : pente
Pour assurer l’écoulement des eaux pluviales, il faut une pente
minimale de 1,5% pour pallier les défauts de planéité des
supports et aux conditions d’exécution des revêtements qui
peuvent créer de légères contre-pentes, des flaches et des
retenues d’eau.

L’eau stagnante peut augmenter la surcharge.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.3 Toiture plate
Elément porteur : pente
La pente peut être donnée au support par l’inclinaison des
structures, par une forme de pente ou au fond par une taille en
pente de panneaux d’isolation thermique en verre cellulaire, en
toiture compacte.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
C’est une ou la couverture traditionnelle, une charpente en
bois couronne la construction et constitue le support.

La couverture comprend des éléments superposés de telle


manière que l’eau de pluie ne pénètre pas entre les joints ; elle
est conduite vers le bas de la pente au chéneau.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Typologie
Les couvertures inclinées se caractérisent par la variété des
combles, les différents types de rives, d’intersections, de
pénétrations et d’éléments complémentaires comme les
lucarnes.

Le comble est la construction surmontant l’édifice et supportant


le toit ; il comprend la charpente et la couverture.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Typologie
a) Un pan
b) Deux pan
c) Croupe à quatre
pans
d) Demi-croupe
e) Pavillon
f) Shed
g) Mansardée
h) Croupe à la
mansarde
i) Pignon et croupe
j) Bombée
k) Tourelle sur faite
l) Lucarne rampante
m) Lucarnes en croupes
et à pignon
n) Lucarne en œil de
bœuf

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Typologie
Tous les plans formant le comble sont limites par des lignes
de toiture qui peuvent être classées en trois familles :

_ les rives (limites des différentes plans avec le vide)

_ les intersections (jonction de deux plans sur une ligne


commune)

_ les pénétrations (jonction d’un plan du comble avec une


partie du bâtiment ou un ouvrage en superstructure)

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Terminologie es toitures inclinées
a) Un pan
b) Deux pan
c) Croupe à quatre
pans
d) Demi-croupe
e) Pavillon
f) Shed
g) Mansardée
h) Croupe à la
mansarde
i) Pignon et croupe
j) Bombée
k) Tourelle sur faite
l) Lucarne rampante
m) Lucarnes en croupes
et à pignon
n) Lucarne en œil de
bœuf

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente
Le support habituel des couvertures inclinées, destinées à
l’habitation ou à des activités semblables, est la charpente en
bois.

On pratique encore deux système traditionnels de charpente


en bois :

_ à chevrons

_ à pannes

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : à chevrons
Le système à chevrons est certainement le plus ancien ; il est
applicable aux combles à deux ou quatre pans.

Le système est particulièrement avantageux parce qu’il est de


conception très simple aussi bien pour l’ossature que pour les
assemblage et qu’il exige relativement peu de bois.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : à chevrons

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : à chevrons
Les chevrons transmettent directement les charges de la
couverture au reste du bâtiment et s’appuient soit :

_ directement sur les murs de façades (gouttereau) qui


doivent être solides car devant absorber des forces obliques ;

_ sur une poutraison de solives ;

_ sur une dalle en béton armé par l’intermédiaire d’un


redent.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : à chevrons
La stabilité longitudinale est assurée en plaçant un
contreventement sous les chevrons reliant en diagonale le
pied des chevrons et le faite.

La charpente à chevrons est appropriée pour des formes de


toit simple, À DEUX PANS, sans grandes entailles ou éléments
surajoutés, avec une inclinaison minimale de 30°.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : à chevrons

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : à chevrons
Pentes des toitures correspondantes aux matériaux de
couverture

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : à pannes
Le système de combles à pannes présente différentes solutions
de chevronnage sur pannes qui reposent à la fois sur :

_ des murs pignons et transversaux

_ des fermes

_ des poteaux

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : à pannes

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : à pannes
La panne est un élément porteur horizontal reprenant les
charges des chevrons.

La panne supérieure est appelée faitière ; la panne inferieure


est appelée sablière lorsqu’elle repose directement sur le mur
de façade.

Dans tous ces cas, les pannes permettent d’augmenter les


espaces libres en conservant des chevrons d’une longueur
économique de 3 à 4 m, au maximum 4,5 m.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : la ferme
La ferme est composée de deux arbalétriers et d’un tirant ou
entrait formant un assemblage triangulé stable.

Lorsque la portée de l’entrait est importante, il est soutenu par


un poinçon.

Les contrefiches sont utilisées quand la longueur des chevrons


nécessite une panne intermédiaire.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : la ferme

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois
Types de charpentes traditionnelles en bois

a) Toit à chevrons
b) Toit avec entrait supérieurs
c) Double ferme droite avec faux
entrait
d) Simple ferme droite avec
pannes
e) Double ferme droite avec
pannes
f) Simple ferme couchée avec
pannes
g) Toit à faux entrait avec
jambettes
h) Ferme à pannes avec
jambettes
i) Ferme à faux entrait pour toit
Mansard
TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois
Types de charpentes traditionnelles en bois

j) Toit à pannes à un poinçon


k) Toit à pannes à deux
poinçons
l) Toit à entrait supérieur à
doubles contre-fiches
m) Toit à pannes sans solivage
pour petites portées
n) Toit à pannes sans solivage
avec voute en bois
o) Toit à pannes sans solivage
avec entrait
p) Toit simple en appentis
q) Toit en appentis à panne
intermédiaire
r) Toit en appentis avec contre-
fiches
TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : lattage ou lattis
Il est constitué de petits pièces de bois (lattes ou lambourdes)
clouées perpendiculairement au sens des chevrons et destiné
à l’accrochage des éléments de la couverture.

Les lattes ont pour fonction de reporter sur la charpente les


charges s’exerçant sur la couverture.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : lattage ou lattis
Le contre-lattage est aussi constituée de lattes ou de
lambourdes mais disposé parallèlement aux chevrons.

Il est cloué sur un lambrissage ou sur une sous-couverture,


eux-mêmes posés sur les chevrons.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : lattage ou lattis

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Charpente en bois : lambrissage
C’est un revêtement constitué de lames de bois, clouées
jointivement les une à cote des autres sur ou sous les
chevrons.

Posé sous les chevrons, le lambrissage devient un élément de


revêtement intérieur du plafond et permet, souvent, de
dissimuler l’isolation thermique placée entre les chevrons.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Couverture
Le matériau de couverture dépend de la pente de la toiture.

Il existe une relation directe entre la peau et son support qui


découle notamment de la direction dans laquelle les éléments
de couverture transmettent leurs charges.

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Couverture

_ couverture en écailles

_ couverture en feuilles métalliques (placage)

_ couverture en plaques et bandes ondulées

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Couverture
Couverture en écailles

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Couverture
Couverture en écailles

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Couverture
Couverture en écailles

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Couverture
Couverture en feuilles métalliques (placage)

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Couverture
Couverture en feuilles métalliques (placage)

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Couverture
Couverture en plaques et bandes ondulées

TECHNOBAT‐LECON_009
GROS ŒUVRE : SUPERSTRUCTURE

1. Toitures
1.4 Toiture inclinée
Couverture
Couverture en plaques et bandes ondulées

TECHNOBAT‐LECON_009
PROGRAMME LECONS
LECON_001 (T)
Présentation
Notions de technobat
LECON_002 (T)
Exigences et contraintes des bâtiment
Qualité environnementale du bâtiment
LECON_003 (T)
Les matériaux de construction
LECON_004 (T)
Gros oeuvres : INFRASTRUCTURE
Sol | Implantation
LECON_005 (T)
Gros œuvres : INFRASTRUCTURE
Fondations | Murs de soubassement

Interrogation (P) + remise1er TP

TECHNOBAT‐LECON_003
PROGRAMME LECONS
LECON_006 (T)
Gros œuvres : SUPERSTRUCTURE
Systemes porteurs : Construction massive
LECON_007 (T)
Gros œuvres : SUPERSTRUCTURE
Systemes porteurs : Construction à ossature
LECON_008 (T)
Gros œuvres : SUPERSTRUCTURE
Planchers
LECON_009 (T)
Gros œuvres : SUPERSTRUCTURE
Toitures
LECON_010 (T)
Second œuvres :
Façades | Baies | Cloisons
LECON_011 (T)
Second œuvres :
Installations
LECON_012 (T)
Circulations verticales

Interrogation (P) + remis 2 e TP (P)


TECHNOBAT‐LECON_003

Vous aimerez peut-être aussi