Vous êtes sur la page 1sur 10

COMPTE RENDU DU TP 3 D’OBJETS

CONNECTES

THEME : Capteurs et microcontrôleur PT

Réalisé par : Sous la direction de


ELLA NGO’O Pr Emmanuel TONYE
Daniel Nelson
17P016
4GTEL

OBJECTIFS
L’ objectif de ce TP est de se familiariser avec les capteurs, le microcontrôleur PT (PT-MCU) et la
programmation du microcontrôleur PT (PT-MCU) sur Packet Tracer 7.3.

Définition d’un microcontrôleur


Un microcontrôleur (MCU) est un petit ordinateur intégré sur un système sur puce (SoC). Il
contient un coeur de processeur, une mémoire et des appareils d'entrée et de sortie programmables.
Les microcontrôleurs sont conçus pour les applications intégrées ou les applications qui nécessitent
peu de ressources informatiques. Les microprocesseurs utilisés dans les ordinateurs sont souvent
utilisés pour prendre en charge d'autres applications générales qui requièrent un plus grand nombre
de ressources.
Les applications qui reposent sur des microcontrôleurs incluent : systèmes de contrôle de
moteur automobile, dispositifs médicaux implantables, télécommandes, outils bureautiques,
appareils ménagers, outils électriques, jouets et autres systèmes embarqués. Les microcontrôleurs à
signaux mixtes sont aussi des composants analogues d'intégration courants, requis pour contrôler
les systèmes électroniques non numériques.

Réalisation du réseau

Architecture du réseau
Le réseau, en plus de la MCU sera constitué des équipements suivants :
➢ un interrupteur numérique
➢ un capteur de flexion analogue
➢ un bouton poussoir numérique
➢ un potentiomètre analogue
➢ une lumière
➢ une LED
➢ une sirène
➢ un moteur analogue
Les 4 premiers éléments cités sont des capteurs et les 4 derniers éléments sont des actionneurs.
Tous ces équipements sont obtenus à partir des icones situées à l’angle inférieur gauche du logiciel
à l’ouverture, il suffit de pointer sur une icône ou un composant pour avoir son nom. Tous ces
équipements sont reliés à la MCU par des câbles de connexion IoT. Après réalisation, on obtient
le schéma suivant :
Les différents ports de connexion sont représentés sur le réseau. Pour que cela soit possible, il faut
cliquer sur l’onglet Options situé au dessus de l’espace de travail a gauche, puis sélectionner
Preferences et cocher l’option Always Show Port Labels in Logical Workspace

Principe de fonctionnement du réseau

Le PT MCU est une carte comprenant un port USB, 6 ports E/S numériques et 4 ports E/S
analogues. Les ports E/S numériques sur le PT MCU permettent à un utilisateur de connecter des
capteurs et des actionneurs numériques. Les ports E/S analogues permettent à un utilisateur de
connecter des capteurs et des actionneurs analogues. Dans cette démonstration, un seul PT MCU
est connecté à 4 capteurs et à 4 actionneurs Le PT MCU est programmé en langage Python pour
relever en continu les valeurs du capteur et les écrire sur les actionneurs, selon une logique
conditionnelle. En résumé, l’enjeu dans ce TP est de programmer la MCU de manière à ce que :
➢ L'interrupteur contrôle la lumière
➢ Le bouton poussoir contrôle la LED
➢ Le potentiomètre contrôle la sirène
➢ Le capteur de flexion contrôle le moteur

Programmation de la MCU
Pour commencer à programmer la MCU, on ouvre la MCU (en cliquant sur elle) située au centre de
la topologie, puis on sélectionne l'onglet Programming pour accéder au code Python s'exécutant sur
la MCU. On observe le code Blink(JavaScript) suivant :
puis on le supprime avec delete, nous allons introduire un nouveau code python,
On clique sur New , puis on nomme le projet. Nous allons configurer la MCU en plusieurs étapes.
Etape1 : La veilleuse
Nous allons nommer le projet veilleuse, comme l’indique la figure suivante :
Le code Python permettant le fonctionnement de la veilleuse est représenté ci-après :

Explication du code

 Ligne 1 et 2 : Importation des fonctions à appeler


 Ligne 4 : fonction main(), fonction principale qui s’exécute automatiquement lorsque la
MCU est allumée.
 Lignes 5 et 6 : spécifient les ports d’entrées de la MCU qui reçoivent la tension venant du
capteur, et de sorties qui distribuent la tension générée par la MCU.
 Ligne 8 : boucle while infinie qui permet à ce qu’on puisse allumer et éteindre sans aucune
condition.
 Lignes 9 et 10 : permet d’allumer la veilleuse lorsque l’interrupteur est fermé c’est-à-dire
lorsque sa broche est à 5V
 Ligne 12 : permet d’éteindre la veilleuse lorsque l’interrupteur est ouvert c’est-à-dire l’orque
sa broche est à 0V
 Ligne 15 : appelle la fonction main()
Après exécution du programme en cliquant sur « run », la veilleuse s’allume lorsque sur
l’interrupteur après avoir maintenu la touche alt.
Le fonctionnement de la veilleuse est représenté ci-après :
Programmation de la MCU pour le fonctionnement de la
LED
Le bouton poussoir et la LED fonctionnent en numérique donc sont connectés
aux ports numériques de la MCU. Pour que le bouton poussoir puisse actionner
la LED à travers la MCU, il suffit d’améliorer le code source précédent pour
adapter à cet usage.
Ce sont les lignes 14 et 16 qui commandent l’allumage de la LED :
 digitalWrite(3,HIGH) pour mettre la LED sous tension et donc
l’allumer,
 digitalWrite(3,LOW) pour mettre la LED hors tension et donc
l’éteindre.
Programmation de la MCU pour le fonctionnement de la
sirène
Le potentiomètre fonctionne en analogique donc sera connecté au port analogique de
la MCU cette fois(A0), et la sirène au port numérique D4. On améliore le code cette
fois en ajoutant une condition if…else : de la ligne 21 à la ligne 24.

 digitalWrite(4,1) : la sirène s’allume lorsqu’on tourne le potentiomètre à une


valeur supérieure à 125 (if analogRead(A0)>=125)
 digitalWrite(4,0) : la sirène s’éteint sinon.
Programmation de la MCU pour le fonctionnement du
moteur
Le capteur de flexion et le moteur fonctionnent en analogique donc le capteur est
relié au ports analogique A1 et le moteur au port numérique D5 de la MCU. On
modifie le programme cette fois en ajoutant encore une fois une condition alternative
if …else de la ligne 27 à la ligne 30.

Après exécution, le moteur tourne lorsqu’on fait tourner le capteur de flexion ce qui
ne pourrait s’apercevoir sur une simple image, mais la vidéo donnera plus de détails.
Interprétation
Chaque capteur interagit avec le milieu extérieur afin d’envoyer l’information à la
MCU, nécessaire à la commande de l’actionneur via l’exécution du programme
python écrit dans la MCU. Cette interaction peut être mécanique ou résulter d’une
grandeur physique pouvant ainsi rendre le système autonome.

Commentaire
Dans la vie courante, de nombreuses actions sont sollicité par l’homme pour faciliter
certaines tâches les capteurs dotés de composant électroniques sensible aux grandeurs
physiques de la nature répondent à ces besoins, ce qui permet de créer des système
totalement autonome et automatique pouvant bénéficier d’une maintenance et mise à
jour grâce à des informations transmises à distance via des plateformes informatiques
par programmation.

Conclusion
Parvenu au terme de ce TP où il était question de se familiariser avec les capteurs, les
actionneurs et la MCU de Packet Tracer, on peut s’estimer à la hauteur de pouvoir
mieux cerner le concept d’internet des objets afin d’être à mesure d’utiliser toutes les
notions déjà acquiert pour concevoir une enceinte regroupant un certain nombre
d’objet connecté réalisant des tâches concrètes.