Vous êtes sur la page 1sur 4

Sciences physiques GMSP4

( bac M ,SE,ST,SI)
Bobine, Dipôle RL Exercices d’entrainement

EX1
À fin de vérifier la loi concernant la f.é.m d'auto-induction créée dans une bobine, on réalise le montage
schématisé par la figure 1 et qui comprend :
i

R L,r
M
B A

Voie B Voie A

Figure 1

o un générateur G de tension périodique « triangulaire » et de fréquence variable ;


o un résistor R de résistance variable, de 0 à 10 k Ω ;
o une bobine d'inductance L variable de 0 à 1,1 H, et de résistance r = 10 Ω ;
Le sens de circulation du courant choisi comme sens positif est indiqué sur le schéma.
Un oscillographe bicourbe permet de visualiser les tensions uAM (t ) et uMB(t ).
1. a. Exprimer la tension uMB(t) en fonction de R et i(t).
b. Écrire la relation liant l'intensité à la tension aux bornes de la bobine.
L du MB (t) di
Montrer que la tension uMB(t) s'écrit : uMB(t) = − , si on néglige le terme r.i devant L .
R dt dt
2 Sur la voie B de l'oscilloscope, on observe l'oscillogramme de la figure 2.
Réglage voie B : 500 mV/div ; durée de balayage : 0,5 ms/div.

Figure 2

a. Quelle est la période de la tension uMB(t).


b. Expliquer pourquoi la représentation de uMB(t) est l'image de l'intensité du courant dans le circuit.
c. On donne à R la valeur 5 000 Ω et à L la valeur 0,5 H.
Faire les calculs nécessaires, puis représenter la tension UMA (t) sur l'oscillogramme qui apparaît sur l'écran
quand la touche de sélection des voies A et B est enfoncée.
Réglage voie A : 50 mV/div.
EX1 Correction
1. a. uMB(t)=R.i(t).
i
b.
G

L,r
R M
B A

Voie B Voie A

di Figure 1
uAM(t)= ri + L
dt
D’après la loi des mailles : uMB+ uAM=0 ⇔ uMB=-uAM
di di
uAM = ri + L . Si on néglige le terme r.i devant L. , on obtient
dt dt
di u L du BM (t)
uAM = −L , or i= BM ; => uMB(t) = − .
dt R R dt
2. a. T= 5 ms
b. Car uMB(t)=R.i(t) ( uMB et i sont proportionnelles)
c. L du BM (t)
uMB(t)= −
R dt
pour t ∈ [0 ;1,25.10-3] ; uMB(t)=-1600t
L du BM (t) 0,5.1600
or uAM= − = = 0,16V = 160mV
R dt 5000
EX2
Un générateur de force électromotrice E = 12 V et de résistance interne r = 2 Ω alimente un circuit constitué
par une bobine (inductance : L = 2 H, résistance interne : r’ = 8 Ω ) aux bornes de laquelle est placé un petit
moteur électrique M en série avec une diode au silicium D.
K E,r

L,r’
A B

D
_
M

Figure 1
1. Lorsqu'on ferme l'interrupteur K :
a. Quel est le sens du courant électrique qui s'établit dans le circuit ?
b. Montrer que son intensité prend la valeur I = 0,12 A.
c. Pourquoi le moteur M ne fonctionne pas ?

2. Lorsqu'on ouvre l'interrupteur K, on constate que le moteur M se met à fonctionner pendant une brève
durée.
a. Quel est le sens du courant électrique qui le parcourt ?
b. D'où provient l'énergie électrique nécessaire à son fonctionnement ?
c. Quel est le phénomène physique ainsi mis en évidence ?

EX2 Correction
1. a. Lorsqu'on ferme l'interrupteur K :Après une brève durée un courant électrique constant
s’établit dans le circuit, il traverse la bobine de A vers B.

b. Lorsque le courant constant s’établit, on peut écrire :


dI dI
Ug =Ubob , or Ubob= r ' I + L , mais = 0 , d’où :
dt dt
E 12
E-rI =r’I ; soit I = ; I= = 1, 2A .
r + r' 2+8

c. L’orientation de la diode empêche le courant électrique de traverser le moteur.

2. a. Le courant électrique circule dans le moteur de B vers A.

b. Au moment de l’ouverture du circuit (régime transitoire) la bobine acquiert de l’énergie ,


elle restitue une partie de cette énergie au moteur.

c. Phénomène d’auto-induction.
EX3
On considère le circuit RL représenté par la figure 1 :
K

E = 6V E
L, r

R = 110 Ω R
r = 10 Ω
Figure 1

On ferme l’interrupteur K à la date t=0.

1. Rappeler l’expression de la constante de temps en fonction des paramètres du circuit RL.


2. Calculer la valeur de l’intensité du courant i(t) pour :
a. t = τ
b. t = 5 τ

3. Calculer l’énergie acquise par la bobine à t = τ .


On donne : τ = 2 ms.

4. On double la résistance totale du circuit RL. Que devient alors la valeur de la constante de temps ?

EX3 Correction
1. L
La constante de temps est : τ =
R+r
2. a. Pour t = τ , i(t) = 0,63.imax avec imax= ifinal ;
E
or imax= , soit imax = 50 mA
R+r
d’où : i( τ ) = 0,63.0,05= 31,5 mA.

b. Pour t = 5 τ (régime permanent) :


i(t) = constante = imax = 50 mA.
3. L’inductance de la bobine :
L = τ (R+r) = 2.10-3.(110+10) = 0,240 H.
L’énergie acquise par la bobine.
L.i 2 0, 24.(31,5.10 −3 )2
EL = , soit EL = =1,2.10-4 J
2 2
4. Si on double la résistance totale du circuit RL la constante de temps sera divisée par 2.