Vous êtes sur la page 1sur 2

Chapitre

SUITES NUMERIQUES

I –GENERALITES
1) Définition
Une suite numérique est une fonction de IN vers IR. Ainsi la fonction
u:
n  u(n) est une suite numérique.
Notation
 u(n) est noté simplement un et s’appelle le terme général de la suite u ou le
terme de rang n.
 la suite u se note aussi (u n )n ou (u n ) n 0 ou souvent (u n ).

2) Diverses déterminations d’une suite


a) Suite définie par une formule explicite
Soit une fonction définie dans   , pour tout n    , la suite  u n  de terme général
un  f  n 
est dite définie par sa formule explicite.
Exemple 1 :
5
u n  3n 
Soit la suite  n  n définie par :
u 
n.

Calculer les 3 premiers termes de la suite  n  n .


u 

b)Suite définie par une formule récurrence


La suite  n  définie par la donnée :
u
er
-D’un terme (en général le 1 terme)
n  , u n 1  f  u n 
-Et la relation est dite suite définie par une formule de récurrence.
Exemple 2:
u 0  7

La suite  un  u  5u n  3
définie par :  n+1
Calculer les termes u1 , u 2 et u 3 de la suite (u n ) .
3) Raisonnement par récurrence :
Pour démontrer qu’une propriété P(n) à partir certain rang n0 est vraie, il faut :
Vérifier que la propriété P(n) est vraie pour n=n0.
Supposer que pour tout k  n 0 , P(k) est vraie et sous cette hypothèse, on démontre que la propriété
P(k+1) est vraie.
Conclure que la propriété P(n) est vraie pour tout n  n 0 , lorsque ces deux étapes sont franchies.
4) Variations d’une suite numérique
n n  n0 , un+1  un
 Une suite (un) est dite croissante à partir d’un rang 0 , si .
n n  n0 , un+1  un
 Une suite (un) est dite décroissante à partir d’un rang 0 , si .
n0 n  n0 , un+1 =un .
 Une suite (un) est dite constante ou stationnaire à partir d’un rang , si

PAGE 1
Remarques:
Pour démonter qu’une suite (un) est monotone, on peut :
un+1 - un
 Etudier le signe de .
un+1
 Comparer à 1 le quotient un lorsque tous les termes la suite (un) sont même signe et non
nuls.
 Etudier le sens de variation de la fonction f lorsque la suite est du type
un = f(n). Dans ce cas la suite (un) et la fonction f ont le même sens de variation.
un+1 =f(un )
 Procéder par récurrence lorsque la suite est de type .
Exemple 3:
3n+2
un =
 Etudier les variations de la suite définie par : n  1, 2n-1
u0 =0

u = un +2
 Soit la suite (un) définie par :  n+1
Montrer par récurrence que  n  IN, 0  un 2 et que la suite (un) est une suite strictement
croissante.

PAGE 2