Vous êtes sur la page 1sur 3

Université Saâd Dahlab de BLIDA

Faculté des Sciences, Département de mathématiques


MI, 1ère année, algèbre 1.

Série d'exercices n° 4

Exo 54 : Faire la division Euclidienne des polynômes suivants :


A = x4 + x 3 - 2 x + 1 B = x2 + x + 1
Effectuer la division de A par B suivant les puissances croissantes à l'ordre 8.
Trouver l'ordre de multiplicité de la racine 1 du polynôme de [x],
A = x 2n - n x n+2 + n x n-1 - 1 ( n ≥ 2 )

Exo 55 : Démontrer que tout polynôme de degré impair possède au moins une racine réelle.

Exo 56 : Trouver a et b tel que x4 + 3 x2 + a x + b soit divisible par x2 - 2 a x + 2

Exo 57 : a) Chercher le PGCD et le PPCM des polynômes suivants.


i) x5 + x3 - x2 - 1 et x4 - 2 x3 - x + 2
ii) x4 + x3 - 3 x2 - 4 x -1 et x3 + x2 - x - 1
iii) xm + am et x n + an , a ∈ 

iv) x6 - x4 - x2 - 2 et x3 - ( 1 + 2 ) x2 + ( 1 + 2 ) x - 2
b) Donner un PGCD des polynômes
3 x3 + x + 1 et 3 x2 + 2 x + 1 dans 4[x], dans  / 3 [x] et dans [x].

Exo 58 : Décomposer dans [x] les fractions suivantes :

2 4x 6 + x 4 − 3 x 4 + x3 − 7
, ,
x ( x + 2)( x − 3) 3 ( x 2 − 4) 3 ( x + 1) 3 ( x − 2) 2
Décomposer dans [x], puis dans [x] les fractions suivantes :

1 x5 x 6 + 3x 2 + 2
, , et x2n - 1.
( x 4 − 1) 3 ( x 2 + 1)( x 2 + 4) 3
( x − 1) n
Résolution des équations du troisième degré : Méthode de Cardan.

Une équation du troisième degré est de la forme


a3 u3 + a2 u2 + a1 u + a0 = a3 ( u3 + (a2 / a3)u 2 + (a1 / a3)u + (a0 / a3 ) ) = 0 si a3 ≠0
Soit l'équation u3 + a u2 + b u + c = 0 ( a, b et c ∈ ) (1)
Posons u = x + h alors l'équation (1) devient
x3 + 3 hx2 + 3 h2 x + h3 + a ( x2 + 2h x + h2 ) + b ( x + h) + c = 0.
Déterminons h pour que le coefficient de x2 soit nul, soit 3 h + a = 0. D'où u = x - a/3.
L'équation (1) se transforme et devient de la forme : x3 + p x + q = 0 (2)
avec p = 3 h2 + 2 ah + b et q = h3 + a h2 + b h + c.
Exposons la méthode de Cardan pour la résolution de l'équation (2).
Posons une autre fois, x = y + z
L'équation (2) devient : y3 + z3 + ( 3 yz + p) ( y + z ) + q = 0 (3)
Choisissons la condition que ( 3 y z + p ) = 0 (4)
Alors l'équation (3) devient : y3 + z3 + q = 0 (5)
Si ( y, z) est une solution des équations (4) et (5) alors ( y, z ) est une solution de (2)

p3
Des deux nombres y3 et z3 nous connaissons la somme -q et le produit − .
27

p3
Ces deux nombres sont solutions de l'équation t2 + q t − = 0 (6), qui a deux racines t' et t"
27
dans . y3 = t' et z3 = t".
2π 2π
Soit α une racine cubique de t', les deux autres racines sont jα et j2α ( avec j = cos + i sin )
3 3
On obtient y1 = α, y2 = jα et y3 = j2α et donc à partir de l'équation (4)
p p p
z1 = − , z2 = − et z3 = −
3α 3αj 3αj2
( Remarquons que z1, z2 = j2 z1 et z3 = j z1 sont racines de x3 = t" )
On obtient les trois racines de l'équation (2) par :
 p
 x 1 = α −

 p 2
 x 2 = jα − j (7) où α est une racine cubique d'une solution de (6).
 3 α
 x = j2 α − p j
 3 3α
Cas particulier

4p 3 p3
Si q 2 + = 0 alors l'équation (6) a une racine double t' = t" tel que t'2 = − , d'où
27 27

p3 p p
α6 = − . On peut choisir α2 = − ou α = − .
27 3 3α
Les formules (7) montrent que l'équation (2) a une racine double x2 = x3 = α ( j + j2) = - α
L'autre racine x1 = 2 α.
Récapitulons :

4p 3
a) si Si q 2 + f 0 , l'équation (6) a deux racines t' et t". On peut prendre pour α, la racine
27
cubique réelle de t'. Les formules (7) montrent que x1est réel, x2 et x3 sont complexes
conjuguées.

4p 3
b) si q 2 + p 0 ( si p < 0 ) alors (6) a deux racines complexes conjuguées t' et t" , α ∈/
27

p3
Les racines t' et t" de (6) sont α3 et α 3 et donc α3. α 3 = −
27
p p
α. α = − ,α= − ⇒ y1 = z1 , y2 = z 2 et y3 = z 3
3 3α
⇒ x1, x2 et x3 de l'équation (1) sont réels.

4p 3 q
c) si q 2 + = 0 , on prend α la racine cubique de − puisque (6) a une racine double
27 2
 q
q  x1 = 2α = 2 3 − est réelle
t' = t" = − ⇒  2
2  x = x = −α 3 − q sont réelles
 2 3
2
Application: déterminer les racines de *) x3 + 15x - 4 = 0 et **) x3 + 9 x - 3 = 0