Vous êtes sur la page 1sur 9

Rappel :

 
- devant « a, o, u » :
        

 
le g se prononce « gue » : la gare, une gomme, aigu.
Pour que le g se prononce « je » devant « a, o, u », il faut mettre un « e » après le « g » : une orangeade, la
rougeole,…
 
 
- devant « e, i, y » :
        

 
le g se prononce « je » : une page, la gélatine, une girafe.
Pour que le g se prononce « gue » devant « e, i, y », il faut mettre un « u » après le « g » :une figue, une
guitare,…
 
La lettre g:
 
-      La lettre « g » se prononce  [g] devant les voyelles : a, o, u ou une consonne et à la fin du mot
Ex : un garçon, un gorille, aigu, gros, une glace, un grog
 
           
-      La lettre « g » se prononce [j] devant les voyelles : e, i, et y
Ex : le genou, la girafe, la gynécologie, la gymnastique
 
            
-      Pour prononcer[g] devant e, i, et y, on ajoute : u
Ex : une figue, la guitare, un guyot (volcan sous-marin)
 
             
-      Pour prononcer[j], devant a, o, u, on ajoute :e
Ex : nous mangeâmes, rougeâtre, nous nageons, une gageure, une rougeur
 
               
Remarque : Dans les mots : un ghetto, le sorgho, un Afghan, une geisha, on prononce [g]
 
   
g+n, se prononce généralement (nie) , comme dans : la montagne, magnifique, il gagne
sauf dans certains mots comme le gnome, agnosie, diagnostic ..., dans lesquels on prononce le g et le n
séparément.

1. Si j'avais fait cette ga g ge ure, j'aurais perdu mon argent.


la gageure signifie : la promesse de payer lors d’un pari (sens propre et sens figuré), prononcer [gajure]
2. Vous êtes enrhumé, je vous conseille de boire ce gro g et de vous coucher ensuite !
(prononcer : grog)

3. Le ba g gu age des oiseaux permet de les suivre individuellement.


le baguage d’un oiseau consiste à mettre une bague sur une de ses pattes

4. Préparez vos ba g ages, nous partons en voyage.

5. « L'homme est l'or g gu eil du cèdre emplissant le roseau. » de Victor Hugo


l'orgueil (prononcer : euil, comme dans fauteuil)

6. Ce quartier est un vrai g gh etto. Il faudrait l'ouvrir à une population nouvelle.


(prononcer : guéto)

7. D'après les man g ge ures laissées sur ces fruits, je présume qu'il s'agit d'une souris.
(la mangeure : endroit mangé par un animal, prononcer : manjure)

8. Plus grande est la patience, plus forte est la ven g ge ance.

9. Les g nomes habitent à l'intérieur de la forêt et gardent un trésor.


(prononcer gue et n)

10. Le transport par voies navi g ables est plus écologique que le transport routier.

11. D'après son dia g nostic, le docteur affirme que cette maladie est sans risque.
(prononcer gue et n)

12. Le prisonnier croupissait dans sa g geôle depuis des années.


(la geôle : la prison, la cellule, le gardien est le geôlier, prononcer jole)

Graphies du son [k]


 En français, le son [k] est l’un des sons les plus problématiques au point de vue orthographique puisqu’il peut
être rendu par une dizaine de variantes graphiques : c, cc, cch, ch, ck, cq, cqu, k, q, qu. Cependant, la plupart
du temps, ce son est transcrit au moyen des lettres c ou qu; les autres graphies sont beaucoup plus rares et
apparaissent généralement dans des mots empruntés à d’autres langues.

 Pour rendre le son [k], on emploie la lettre c devant les voyelles a, o et u, que ce soit au début ou à l’intérieur
des mots; le c se prononce [k] aussi à la fin des mots. Devant les voyelles e et i, on doit intercaler un u entre la
lettre c et l’une de ces voyelles, notamment dans le verbe cueillir et ses dérivés, afin de durcir la prononciation
du c, qui autrement se prononce [s] comme dans ceinture et dans cil.

 Voici quelques exemples de mots dans lesquels le son [k] correspond à la lettre c.

Mots dans lesquels le son [k] s’écrit c


Initiale Intérieur Finale
cabinet abricot caduc
câble acajou chic
cobaye acné grec
code acoustique lac
colère écueil roc
cube oculaire sec
culotte recueil turc

La double consonne cc peut également représenter le son [k], mais uniquement à l’intérieur des mots. Elle
figure souvent dans des mots composés d’un préfixe et d’un radical qui commence par la lettre c. Cette double
consonne se prononce [k] uniquement lorsqu’elle précède les voyelles a, o, u et les consonnes l et r. Dans les
cas où cc précède les voyelles e et i, on prononce [ks].

Mots dans lesquels le son [k] s’écrit cc


cc prononcé [k] cc prononcé [ks]
accalmie piccolo accent occident
acclimater raccourci accepter succès
occasion raccrocher accessoire succion
occulter saccage coccinelle vaccin

La lettre q est aussi fréquemment utilisée pour représenter le son [k]. Cependant, elle ne s’emploie en finale
que dans les mots cinq et coq. Dans tous les autres contextes, elle est suivie de la voyelle u. Le qu s’emploie
principalement devant les voyelles e et i, notamment devant le e final; le suffixe -que apparaît entre autres
dans les noms correspondant à des adjectifs et à des verbes dont la finale est -quer.

Mots dans lesquels le son [k] s’écrit qu devant les voyelles e et i


que que en finale qui q en finale
briquet alcoolique acquis cinq
paquet angélique coquille coq
quelque barque équipe  
question casque liquide  
queue graphique qui  
raquette logique quille  
requête masque quinze  
risquer physique tranquille  

Cependant, on trouve aussi des mots dans lesquels la graphie qu est employée devant les voyelles a et o,
notamment dans quelques mots grammaticaux, dans certains dérivés comportant le suffixe -able, -age,-aire
ou -ant, et à l’initiale d’une vingtaine d’autres mots et de leurs dérivés. On trouve aussi la graphie qu dans
l’ensemble de la conjugaison des verbes en -quer, entre autres dans la finale -quant de leur participe présent
(attaquant, confisquant, etc.).

Mots dans lesquels le son [k] s’écrit qu devant les voyelles a et o


qua quo
attaquable qualité liquoreux quoique
marquage quand narquois quotidien
moustiquaire quart pourquoi quotient
piquant quasi quoi turquoise

Quant aux graphies ch, ck et k, elles sont plus rares et figurent principalement dans des emprunts, notamment
dans des mots d’origine grecque. Elles peuvent apparaître au début, à l’intérieur ou à la fin des mots, sauf dans
le cas de la graphie ck, qui n’est jamais utilisée à l’initiale. Enfin, les graphies cch et cqu, qui sont elles aussi
très rares, apparaissent uniquement à l’intérieur des mots.

Autres graphies du son [k]


cch ch ck cqu k
bacchanale chaos bifteck acquérir bikini
bacchante cholestérol cricket acquêt folklore
ecchymose chorale gecko acquitter kaki
saccharine écho hockey becqueter kangourou
  orchestre jockey grecque kayak
  psychologue nickel jacquard kiosque
  technologie teck socque moka

Pour en connaître davantage sur les graphies du son [k] devant les suffixes -able, -age et -ant, vous pouvez
consulter les articles - cable ou - quable, - cage ou - quage et - cant ou - quant.

  La lettre t

Prononciation
La lettre t se prononce t sauf dans certains cas. Le digramme th e tle digramme tz sont observés dans
des pages distinctes.

1. T prononcé s

Cela se produit devant un i suivi d'une voyelle où t note généralement [s] : initiation, confidentiel,
ambitieux, inertie. Il s'agit du t interne et non du t initial (tien, tienne).

Mais cette règle a ses exceptions.

a) Le t ne doit pas être précédé du son [s]  : amnistie, bestial, christianisme, vestiaire.

b) Dans certains mots qui comportaient un s, la règle a s'applique : châtier, étiage, chrétien, le prénom
Étienne.

c) Dans toutes les formes verbales en -tions et en -tiez : portions, portiez, adoptions, inventions.

Attention ! cela ne vaut pas pour les substantifs au pluriel : portions, adoptions, inventions.

d) Dans les formes verbales de tenir et ses dérivés : je soutiens, je maintiens.


Dans les noms dérivés de ces formes verbales : maitien, soutien, entretien.

e) Dans les ordinaux en -tième et les adjectifs ou substantifs de même sens : septième, quantième,
pénultième.

f) Dans les participes passés féminins de verbes en -tir : bâtir, aplatir, anéantir.

Dans les mots (substantifs ou adjectifs) tirés de verbes en -tir et donc issus de ces participes : rôtie,
partie, sortie, garantie.

g) Dans les substantifs ou adjectifs en -tier et en -tière : entier, cafetier, dentier, savetier, laitier...

h) Lorsque la séquence ti correspond à la fin d'un préfixe : antialcoolique, centiare.

i) Dans quelques mots isolés :


– moitié, pitié, amitié, inimitié (mais initié) ;
– sotie, tutie, hématie (mais ineptie, idiotie, inertie, etc.) ;
– éléphantiasis, étiologie, étioler, étiolement (mais pétiole), galimatias, antienne, patio, petiot,
volontiers.

j) Dans des noms propres : Sarmatie (mais Croatie, Vénétie, La Boétie), Claretie, Critias, Gautier,
Poitiers, Antioche, Antiochus (mais Domitius, Domitien, Domitille, Gratien).
 
2. Le t muet

Il ne se prononce pas à la fin des mots ou des noms, sauf dans les exemples suivants.

a) Les nombres sept, huit, leurs dérivés (dix-sept) et selon un usage récent, surtout présent dans l'Est
le chiffre vingt. Mais le t ne se prononce traditionnellement pas si le mot suivant dans le groupe
commence par une consonne (se' semaines).  Il convient de noter que le retour du t  dans sept est
récent, que la lettre était muette au début du siècle dernier. Voir à ce sujet la page sur les nombres.

b) Les mots courts comme dot, mat, pat, fat (usage maltraité, net, ort, est, ouest, zest, fret, lest, ut,
brut, zut, rut, but (avec une prononciation sans t aussi). Le rétablissement du t en finale date du
XVIIIe s. pour un grand nombre de ces mots. Attention ! le mot coût selon la règle se prononce avec
un t muet.

c) Le mot fait se prononce avec un t sonore au singulier, mais un t muet au pluriel (comme pour
œufs, os, bœufs, ours). Toutefois, la règle est malmenée. Il est muet aussi dans fait divers, en fait de,
tout à fait.

d) Le mot soit, seul, avec t sonore, marque l'adhésion. Le mot soit marquant l'alternative (soit...  soit)
se prononce avec t muet. Le verbe soit marquant l'hypothèse (soit deux ensembles) a un t muet, sauf
en cas de liaison.

e) Des mots latins :


– aconit, accessit, déficit, granit, prétérit, coït, affidavit, sufficit, transit, prurit, exit (mais granit écrit
aussi granite) ;
– occiput, comput (et aussi azimut) ;
– exeat, fiat, magnificat, vivat (mais des vivas) ;
– licet.

f) Des mots anglais : jet (distinct du jet français), set, lift, offset, flirt, cockpit, bit, octet, toast (mais
sport, ticket, criquet, mots plus anciens).

g) Dans des noms propres étrangers : Josaphat, Budapest, Bucarest, Belfast, Liszt, Faust, Kant.

h) Dans les noms Christ (mais pas dans Jésus-Christ) et Antéchrist.

i) Lorsqu'un d précède un t, c'est le t qui domine par assimilation : Humboldt, Cronstadt, Hardt.

j) Le groupe final ct est entièrement prononcé : abject, exact, tact, compact, contact, intellect, sélect,
infect, correct, verdict. Exception : suspect, respect, circonspect, instinct, distinct, succinct, amict.

k) Le groupe pt final est entièrement prononcé : abrupt, transept, rapt, concept. Exceptions : les
formes verbales rompt et corrompt.

Le h est encore muet dans les noms propres français formés à partir de Font (Fontvieille), Mont
(Montrachet, Montréal), Pont (Pontfaverger, Pontmartin). La règle est toutefois sujette à des
vicissitudes.
 
Comment prononcer les lettres IN et IM en français ?
Les lettres IN + consonne (sauf N)

En français, les lettres IN se prononcent [ɛ]̃ quand elles sont suivies d’une consonne autre que N :

 incroyable [ɛ̃krwajabl] 
 incompétent [ɛ̃kɔ̃petɑ̃] 
 incorrect  [ɛ̃korɛkt]

Les lettres IN en fin de mot 

Les lettres In en fin de mot se prononcent également [ɛ]̃

 vin [vɛ̃]
 écrin [ecrɛ̃]
 lapin [lapɛ̃]

Les lettres IN + voyelle ou la consonne N 

Si les lettres IN sont suivies d’une voyelle, d’un h muet ou de la consonne N, vous ne les prononcerez
plus [ɛ]̃ mais [in]. Autrement dit, vous devez prononcer chaque lettre séparément.

 lapine [lapin]
 épine [epin]
 Inodore [inodɔr]
 inactif [inaktif]
 inhumain [inymɛ̃]
 Innombrable  [inɔ̃brabl]

Les lettres IM + consonne 

En français, les lettres IM suivies d’une consonne se prononcent [ɛ]̃ :

 important [ɛ̃pɔrtɑ̃] 
 imparfait [ɛ̃parfɛ]
 imperméable [ɛ̃pɛrmeabl] 

Les lettres IM + voyelle ou la consonne M 

Si les lettres IM sont suivies d’une voyelle ou de la consonne M, vous les prononcerez [im].
Autrement dit, vous devez prononcer chaque lettre séparément.

 Immobile [imobil]
 climatisation [klimatization]
 image [imaʒ]

ATTENTION

Il y a cinq mots contenant IM + M qui se prononcent [ɛ]̃  :

 immanquable [ɛ̃mɑ̃kablə]
 immanquablement  [ɛ̃mɑ̃kabləmɑ̃]
 immangeable [ɛ̃mɑ̃ʒablə]
 immariable [ɛ̃mɑarijablə]
 immettable  [ɛ̃metablə]

N’ayez pas peur de répéter, à haute voix, les mots que vous entendez. En effet, il est très important
que vous habituiez les muscles de votre visage à reproduire parfaitement un son. Si vous voulez
vraiment

Comment prononcer les lettres EN et EM en français ?


Les lettres « en » ou « em » + consonne

Si les lettres « en »ou « em » sont suivies d’une consonne, vous prononcerez [ɑ̃]  :

 vraiment [vrɛmɑ̃] 
 expérience [ɛksperiɑ̃s]
 client [cliɑ̃]

Remarque :

Dans certains mots, emprunts au latin ou au grec, les lettres « en » se prononcent [ɛ]̃ .

Agenda Benzène Mémento

Amniocentèse Examen Pentagone

Appendice Consensus Placenta

Benjamin, benjamine Magenta Rhododendron

 Benjoin

Les lettres « enn » ou « emm »

Quand vous avez un mot qui commencent par les lettres « enn » ou « emm », vous prononcerez aussi
[ɑ̃] : 

 Emmener [ɑ̃.mə.ne] 
 Emménager [ɑ̃.me.na.ʒe]
 Emmêler [ɑ̃.me.le]
 Ennuyer [ɑ̃.nɥi.je]
 Enneiger [ɑ̃.ne.ʒe]

Attention

Ces lettres peuvent également se prononcer différemment.

A l’intérieur d’un mot, elles se prononcent dans quelques cas [a] :

 solennel [so.la.nɛl]
 femme [fam]
 les adverbes en -emment : évidemment [e.vi.da.mɑ̃], prudemment [pru.da.mɑ̃]

A la fin d’un mot, elles se prononcent généralement [ɛm] :

 flemme [flɛm]
 antenne [ɑ̃.tɛn]
 lycéenne [ly.se.ɛn]

Les lettres « en » ou « em » + voyelle

En début de mot, les lettres « en » et « em » suivies d’une voyelle se prononcent [ɑ̃] :

 s’enamourer [ɑ̃ .na.mu.ʁe]


 enivrer [ɑ̃ .ni.vʁe]

A l’intérieur d’un mot, les lettres « en » suivies d’une voyelle, vous les prononcerez [ən] ou [əm].
Vous devez donc prononcer chaque lettre et découper le mot en syllabe.

 venir [və.nir]
 genou [ʒə.nu] 
 demain [də.mɛ̃]
 rapidement [ra.pi.də.mɑ̃]

Les lettres « en » ou « em » en fin de mot

Les lettres « en » se prononce [ɛ]̃ quand elles sont précédées des lettres i, y et e :

 Chien [ʃjɛ̃]
 Doyen [dwa.jɛ̃]
 Lycéen [li.se.ɛ̃]

Mais dans une trentaines de cas, principalement des mots d’origine étrangère, les lettres en ou em se
prononcent [ɛm] ou [ɛn] :

 Abdomen [ab.dɔ.mɛn]
 Dolmen [dɔl.mɛn]
 Idem [i.dɛm]
 Totem [tɔ.tɛm]
 Cyclamen [si.kla.mɛn]