Vous êtes sur la page 1sur 6

TD Proba-Stat Formation continue

TD de Probabilité et Statistique

Feuille 1 : dénombrement - Lois discrètes

Exercice 1 :
Une équipe de développement informatique travaillant sur un gros projet se
sépare en 3 sous-équipes A, B et C. La répartition est faite de telle sorte que
2 personnes vont dans l’équipe A, 3 autres dans l’équipe B et les 5 dernières
dans l’équipe C. De combien de façons cela est-il possible ?
Fabrice et André font partie des 10 informaticiens. En supposant que la
répartition se fasse par tirage au sort, quelle est la probabilité pour que Fa-
brice et André fassent partie de la même sous-équipe ?

Exercice 2 :
On désire former un jury composé de 3 enseignents et 2 professionnels choisis
parmi 5 enseignants et 7 professionnels. Parmi les 5 enseignents il y a un
professeur de mathématiques. Quelle est la probabilité qu’il fasse partie du
jury ?

Exercice 3 :
On extrait une carte au hasard d’un jeu de 52 cartes. Calculer :
(1) P(une dame)
(2) P(une dame et un coeur)
(3) P(une dame ou un coeur)
(4) P(une dame ou un roi ou un coeur)
(5) P(une dame ou un coeur ou un carreau)

Exercice 4 :
Un étudiant possède 14 livres de 4 matières différentes : 4 livres de mathématiques,
5 d’économie, 3 de philosophie, 2 d’anglais. Il veut ranger ces livres sur une
étagère.
(1) De combien de façons peut-il le faire s’il ne tient pas compte des
matières ?
(2) De combien de façons peut-il le faire s’il range d’abord les livres d’an-
glais, puis ceux d’économie, puis ceux de math et enfin ceux de philo ?
(3) De combien de façons peut-il le faire s’il range les livres par matière ?
2

Exercice 5 :
Une urne contient 5 boules rouges, 4 noires, 3 vertes. On tire 3 boules dans
cette urne successivement, en remettant chaque boule tirée dans l’urne avant
de prendre les suivantes.
(1) Quel est le nombre de tirages possibles ?
(2) Calculer la probabailté :
(a) d’obtenir 3 boules rouges
(b) d’obtenir 2 boules rouges exactement
(c) d’obtenir au moins 1 boule rouge
(d) d’obtenir 2 boules verts et 1 noire
(e) d’obtenir 3 boules de la même couleur
(f) d’obtenir 3 boules de 3 couleurs différentes

Exercice 6 :
On lance un dé à 6 faces parfaitement homogènes. Calculer les probabilités
conditionnelles suivantes :
(1) P(2|nombre pair)
(2) P(2|nombre impair)
(3) P(nombre pair|2)
(4) P(2|nombre ≥ 2)
(5) P(2|nombre ≤ 2)

Exercice 7 :
En chine, une maladie contagieuse sévit parmi les poulets d’élevage. La ma-
ladie atteint 1% des poulets. On élabore un test afin de dépister la maladie.
Sachant qu’un poulet est malade, la probabilité que le test soit positif vaut
0.99. Sachant qu’un poulet est sain, la probabilité que le test soit négatif
vaut 0.95.
(1) Donner la probabilité que, sachant que le test est positif, un poulet ne
soit pas malade.
(2) Donner la probabilité que, sachant que le test est négatif, un poulet
soit malade

Exercice 8 :
Dans un laboratoire agro-alimentaire, on expérimente 2 espèces de mais
transgénique. Des essais précédents ont déterminé que l’espèce 1 comporte
5% de plantes toxiques, et que l’espèce 2 en comporte 2%. Sachant qu’une
plante est toxique, donner la probabilité pour qu’elle appartienne à la souche
1. On supposera que les deux souches sont présentes en quantités égales.
3

Exercice 9 :
Dans les populations occidentales, environ 5 hommes sur 100 et 25 femmes
sur 10000 sont daltoniens.Une personne est prise au hasard dans une po-
pulation où il y a autant d’hommes que de femmes. Etant donné que cette
personne est daltonienne, quelle est la probabilité que ce soit un homme ?

Exercice 10 :
Soient 2 évènements A et B vérifiant :
P(A) = 0.4, P(B) = 0.3, P(A ∪ B) = 0.58
A et B sont-ils indépendants ?

Exercice 11 :
Dans une urne sont placés 100 jetons rouges, dont 50 portent le numéro 0 et
50 portent le numéro 1. On ajoute dans cette urne 30 jetons verts numérotés
0. Combien de jetons verts numérotés 1 faut-il ajouter dans l’urne pour que
les évènements A =”le jeton est rouge” et B =”le jeton est numéroté 0
soient indépendants lors d’un tirage au hasard d’un jeton de cette urne ?

Exercice 12 :
Un poste radar explore une région de l’espace dans laquelle se trouve un
objet ennemi à détecter. À chaque balayage du radar, la probabilité que
l’objet soit repéré est p0 = 0.7. Le résultat d’un balayage est indépendant
des autres.
(1) Le radar effectue k balayages successifs. On note X le nombre de
balayages au cours desquels le radar verra l’objet. Quelle est la loi
de X ? Donner son espérance et sa variance.
(2) Exprimer en fonction de X l’évènement

Dk =”l’objet a été détecté au moins une fois lors des k passages du


radar”.
(3) Donner la probabilité p(k) de Dk en fonction de k
(4) Quelle est la loi de la variable T qui décrit le nombre de passages
nécessaires pour voir apparaı̂tre l’objet ? Est ce conforme au cours ?

On suppose maintenant qu’il y a n = 100 objets distincts dans la


région contrôlée par le radar. Chaque objet a donc une probabilité
p(k) d’être repéré durant k balayages du radar. On note Yk le nombre
d’objets détectés.
(5) Donner la loi de Yk , son espérance, sa variance
(6) Quelle valeur de k faut il choisir pour que le nombre moyen d’objets
repérés soit supérieur à 98 ?
4

Exercice 13 :
Une région comporte 10 hôpitaux, chacun ayant une capacité opératoire
journalière de 11 patients. Le nombre de personnes se présentant chaque
jour pour être opérées dans chacun de ces hôpitaux suit une loi de Poisson
de paramètre 8, ces nombres étant indépendants d’un hôpital à l’autre. On
note F8 la fonction de répartition de la loi de Poisson de paramètre 8. On
considère un jour donné.
(1) Exprimer en fonction de F8 la probabilité qu’un hôpital donné soit
obligé de refuser au moins un patient.
(2) Exprimer en fonction de F8 la probabilité qu’au moins un des hôpitaux
soit obligé de refuser un patient.
(3) On suppose maintenant qu’un hôpital saturé a la possibilité de se
délester sur un autre qui ne l’est pas. Déterminer la probabilité qu’au
moins un patient ne puisse se faire opérer ce jour.

Exercice 14 :
Une usine fabrique des microprocesseurs à l’aide des trois machines A, B
et C. La machine A réalise 20% de la production totale et 5% des mi-
croprocesseurs fabriqués par A sont défectueux. La machine B réalise 30%
de la production totale et 4% des microprocesseurs fabriqués par B sont
défectueux. 1% des microprocesseurs fabriqués par C sont défectueux. Pour
un microprocesseur, on considère les évènements A =”le microprocesseur a
été fabriqué par la machine A”, B =”le microprocesseur a été fabriqué par
la machine B”, C =”le microprocesseur a été fabriqué par la machine C”,
D =”le microprocesseur est défectueux”.
(1) On choisit au hasard un microprocesseur. Donner la probabilité pour
— qu’il soit défectueux et provienne de la machine A
— qu’il soit défectueux.
(2) Sachant qu’un microprocesseur est défectueux, donner la probabilité
qu’il provienne de la machine A.

La machine A, trop peu fiable, est supprimée de l’usine. La pro-


duction va être assurée uniquement par les machines B et C dont le
pourcentage de pièces ratées sont meilleures. On désire favoriser la
machine C qui est de meilleure qualité. Il n’est cependant pas possible
de lui faire assurer plus de 70% de la production. On fixe k entier et la
machine C assurera (70 − k)% de la production, les (30 + k)% restants
étant à la charge de la machine B.
(3) Donner, en fonction de k, la probabilité p pour qu’un microprocesseur
pris au hasard soit défectueux.
(4) Les microprocesseurs sont réunis au hasard par lots de n=1000 pièces.
Soit X le nombre de microprocesseurs défectueux dans un lot donné.
Donner, en fonction de n et p, la loi de X. Pour k = 10, calculer p
5

Exercice 15 :
L’usine de Chips de l’entreprise Kovi utilise deux machines automatiques
d’empaquetage, notées A et B. Un paquet de chips est considéré comme
mauvais lorsqu’il contient trop de chips cassés. Le fait qu’une machine pro-
duise un mauvais sachet est indépendant des sachets produits avant ou après.
La machine A produit 5% de mauvais sachets, et la machine B en produit
2%. Chaque machine assure la moitié de l’empaquetage.
(1) Donner la probabilité p pour qu’un sachet pris au hasard soit mauvais.
(2) Un épicier achète 100 paquets. On note X le nombre de mauvais pa-
quet. Quelle est la loi de X ?
(3) L’entreprise Kovi s’engage à rembourser 1 euro au commerçant par
mauvais paquets. Quelle est la somme moyenne qu’elle devra rem-
bourser à l’épicier de la question précédente ?

Exercice 16 :
Le nombre de clients servis en 5 minutes à une caisse d’une grande sur-
face est 0, 1 ou 2 avec probabilité 12 , 14 et 14 . Calculer l’espérance et la va-
riance du nombre de clients servis en 1 heure à cette caisse, en supposant
l’indépendance entre les différentes période de 5 minutes.

Exercice 17 :
Une compagnie de transport désire optimiser les contrôles afin de limiter
l’impact des fraudes. Cette compagnie effectue une étude basée sur 2 trajets
par jour pendant les 20 jours ouvrables d’un mois, soit au total 40 trajets.
On admet que les contrôles sont indépendants les uns des autres De plus,
la probabilité qu’un voyageur soit contrôlé durant un trajet est égale à p.
Un trajet coûte 10 euros ; en cas de fraude, l’amende est de 100 euros et le
voyageur doit s’acquiter en plus du trajet. Théo fraude systématiquement
lors des 40 trajets étudiés. On note X la variable aléatoire qui compte le
nombre de trajets où Théo a été contrôlé.
(1) Quelle est la loi de X, son espérance, sa variance.
(2) On suppose que p = 0.05.
— Calculer la probabilité que Théo soit contrôlé au moins une fois.
— Soit Z la variable aléatoire donnant le gain algébrique réalisé par
Théo. Exprimer Z en fonction de X, puis calculer le gain moyen
de Théo.
(3) On ne connait plus la valeur de p.
Pour quelles valeurs de p, la fraude systématique est-elle favorable à
Théo ?

Exercice 18 :
Une urne A contient quatre boules rouges et six boules noires. Une urne B
6

contient une boule rouge et neuf boules noires. Les boules sont indiscernables
au toucher.
Un joueur dispose d’un dé à six faces, parfaitement équilibré, numéroté
de 1 à 6. Il le lance une fois : s’il obtient 1, il tire au hasard une boule de
l’urne A, sinon il tire au hasard une boule de l’urne B.
(1) Soit R l’évènement  le joueur obtient une boule rouge  . Montrer
que p(R) = 0, 15 (on pourra faire un arbre).
(2) Sachant que le joueur a obtenu une boule rouge quelle est la probabi-
lité qu’elle provienne de A ?

Le joueur répète n = 30 fois l’épreuve décrite dans la première


partie, dans des conditions identiques et indépendantes (c’est-à-dire
qu’à l’issue de chaque épreuve, les urnes retrouvent leur composition
initiale).
Soit x un entier naturel non nul.
Lors de chacune des épreuves, le joueur gagne x euros s’il obtient
une boule rouge et perd deux euros s’il obtient une boule noire.
On désigne par NR la variable aléatoire représentant le nombre de
boules rouges tirées lors de ces 30 épreuves.
(3) Quelle est la loi de NR , sa moyenne et sa variance ?
(4) On désigne par G la variable aléatoire correspondant au gain algébrique
du joueur en euros au terme des 30 épreuves.
(a) Exprimer G en fonction de NR et x.
(b) Donner l’espérance et la variance de G en fonction de x.
(c) A partir de quelle valeur de x a-t-on E(G) > 0 ?

Vous aimerez peut-être aussi