Vous êtes sur la page 1sur 126

Université Hassan 1er

Faculté des Sciences et Technique – Settat

Présenté en vue de l’obtention du titre


Master sciences et techniques en ATSII

Automatique Traitement du Signal et Informatique Industrielle

Réalisé par : - Aboubakr ELHAMMOUMI - Mohammed SLIMANI

Encadré par : Mr Abdelmajid HAJAMI

Sous le thème

Conception et réalisation d’un prototype d’une maison


domotique intelligente « My Smart Home »

Soutenue le 06 Octobre 2016, devant le jury composé de :

- Mr. ABDELMOUNIM (président)


- Mr. ELHAROUSSI
- Mr. GUISSER
- Mr. HAJAMI

Année universitaire : 2015-2016


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

1 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Dédicace

Aucune dédicace ne pourrait assez exprimer notre gratitude et notre profond respect pour toutes
les personnes qui nous ont entourés, avec grande joie nous dédions ce travail :

A la sensibilité de nos mères,

A la justice de nos pères,

A l’amour de nos frères et sœurs

A la fidélité de nos amis,

A tout le cadre administratif et pédagogique de la FSTS

A nos généreux formateurs qui n’ont pas ménagés aucun effort à

notre compte,

A tous ceux qui nous ont soutenus de près ou de loin,

A toute personne qui a contribué de près ou de loin pour la

réalisation de ce travail.

2 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Remerciements

Avant tout remerciement, louange à Dieu,


Ce travail est l’aboutissement d’un long cheminement au cours duquel nous avons
bénéficié de l’encadrement, des encouragements et du soutien de plusieurs personnes, à
qui nous tenons à dire profondément et sincèrement merci.

Nous tenons à remercier tout d’abord, notre encadrant Mr HAJAMI Abdelmajid pour tous
les efforts qu’il a fourni en vue de nous diriger et nous aider, sa disponibilité, son écoute,
ses remarques, critiques et suggestions qui ont été intitulé sur ce travail et pour le temps
qu’il a bien voulu nous accorder.

Nous adressons également nos remerciements à tous les enseignants de la formation Master ATSII
qui ont contribué à notre formation pendant cette année.

Enfin, que tous ceux qui ont participé, de près ou de loin, à la réalisation de ce travail ici nos
remerciements les plus profonds.

3 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

TABLE DES MATIERES

LISTE DES FIGURES ................................................................................................................................................................... 8


LISTE DES TABLEAUX ............................................................................................................................................................ 10
LISTE DES ANNEXES ............................................................................................................................................................... 10
Introduction générale .................................................................................................................................................................... 11
Chapitre 1 : Description du projet ................................................................................................................................................ 12
Introduction .................................................................................................................................................................................. 13
I. Contexte du projet ............................................................................................................................................................... 13
II. Présentation du cahier des charges proposé .................................................................................................................... 13
III. Les objectifs à réaliser ..................................................................................................................................................... 14
IV. Planification du projet ..................................................................................................................................................... 14
1. L’équipe de travail .......................................................................................................................................................... 14
2. Diagramme de Gantt ....................................................................................................................................................... 15
V. Structure générale du système : ........................................................................................................................................... 15
VI. Présentation des fonctions de domotique proposées ....................................................................................................... 19
Conclusion.................................................................................................................................................................................... 21
Chapitre 2 : Etude préalable du projet .......................................................................................................................................... 22
Introduction .................................................................................................................................................................................. 23
I. Généralités sur la domotique ............................................................................................................................................... 23
1. C’est quoi la domotique .................................................................................................................................................. 23
1.1. Origines de la Domotique ....................................................................................................................................... 23
1.2. Définitions et principe de fonctionnement ............................................................................................................. 24
2. Pourquoi la domotique ? ................................................................................................................................................. 25
2.1. La sécurité .............................................................................................................................................................. 25
2.2. La gestion d’énergie ............................................................................................................................................... 26
2.3. Le confort ............................................................................................................................................................... 26
3. Les différentes technologies de la domotique ................................................................................................................. 27
3.1. La technologie Bus filaire ...................................................................................................................................... 27
3.2. Le courant porteur en ligne (CPL) .......................................................................................................................... 29
3.3. Les technologies sans fil ......................................................................................................................................... 30
II. Etude des protocoles de communication sans fil ............................................................................................................. 31
1. Principe de la communication sans fil ............................................................................................................................. 31
2. Étude des différents protocoles de communication ......................................................................................................... 31
2.1. Zigbee ..................................................................................................................................................................... 31
2.2. Bluetooth ................................................................................................................................................................ 32
2.3. Wi-Fi ...................................................................................................................................................................... 32
2.4. Tableau récapitulatif ............................................................................................................................................... 33
III. Etude des solutions matérielles ....................................................................................................................................... 33
1. Choix de la carte programmable .......................................................................................................................................... 34
4 Master ATSII FST Settat
Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

2. Carte ARDUINO ............................................................................................................................................................. 36


2.1. Arduino Méga 2560 ................................................................................................................................................ 36
2.1.1. Caractéristiques .................................................................................................................................................. 37
2.1.2. Alimentation ...................................................................................................................................................... 37
2.1.3. Mémoire ............................................................................................................................................................. 38
2.1.4. Entrées et sorties numériques ............................................................................................................................. 38
2.1.5. Broches analogiques .......................................................................................................................................... 40
2.1.6. Autres broches.................................................................................................................................................... 40
2.1.7. Communications ................................................................................................................................................ 40
2.1.8. Circuits additionnels .......................................................................................................................................... 41
2.2. Arduino UNO ......................................................................................................................................................... 41
3. Choix des organes du système domotique....................................................................................................................... 42
3.1. Ethernet ENC26J60 ................................................................................................................................................ 42
3.1.1. Communication Ethernet avec la puce ENC28J60 ............................................................................................ 42
3.1.2. Présentation de l'interface matérielle de l’ENC28J60 ........................................................................................ 43
i. Principales entrées et sorties ....................................................................................................................................... 43
ii. Principaux blocs fonctionnels intégrés à l’ENC28J60 ................................................................................................ 44
iii. Interconnexion physique avec l'extérieur ............................................................................................................... 45
iv. Interfaçage d'un ENC28J60 alimenté en 3,3V avec un μC fonctionnant sous 5V .................................................. 47
3.1.3. Module Ethernet ENC28J60 .............................................................................................................................. 47
3.2. Point d’accès (Passerelle) ....................................................................................................................................... 48
3.3. Module GSM SIM800L ......................................................................................................................................... 49
3.3.1. Caractéristiques techniques ................................................................................................................................ 49
3.3.2. Branchement avec la carte Arduino ................................................................................................................... 50
3.4. Module Bluetooth HC05 ........................................................................................................................................ 51
3.4.1. Fonctionnement .................................................................................................................................................. 51
3.4.2. Caractéristiques .................................................................................................................................................. 52
3.4.3. Connectique du module HC05 ........................................................................................................................... 52
3.5. Les capteurs ............................................................................................................................................................ 52
3.5.1. Capteur d’humidité et de température DHT11 ................................................................................................... 52
a. Description .................................................................................................................................................................. 53
b. Caractéristiques du DHT11......................................................................................................................................... 53
c. Connectique du DHT11 : ............................................................................................................................................ 53
3.5.2. Capteur de gaz et de fumée (MQ-2) ................................................................................................................... 54
a. Description .................................................................................................................................................................. 54
b. Caractéristiques........................................................................................................................................................... 55
c. Connectique du MQ-2 ................................................................................................................................................ 55
3.5.3. Capteur d’humidité du Sol ................................................................................................................................. 55
a. Description .................................................................................................................................................................. 55
b. Caractéristiques........................................................................................................................................................... 56
c. Connectique du capteur d’humidité du sol ................................................................................................................. 56
3.5.4. Capteur ultrason HC-SR04 ................................................................................................................................ 57

5 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

a. Description .................................................................................................................................................................. 57
b. Caractéristiques........................................................................................................................................................... 57
c. Connectique du capteur ultrason HC-SR04 ................................................................................................................ 58
d. Fonctionnement .......................................................................................................................................................... 58
3.5.5. Capteur de mouvement PIR HC-SR501 ............................................................................................................. 59
a. description................................................................................................................................................................... 59
b. Caractéristiques........................................................................................................................................................... 59
c. Connectique du module du détecteur de présence HC-SR501 ................................................................................... 59
3.5.6. Module RFID Mifare RC522 ............................................................................................................................. 60
a. Introduction générale sur la technologie RFID ........................................................................................................... 60
i. Introduction................................................................................................................................................................. 60
ii. Composants et fonctionnement d'un système RFID ................................................................................................... 61
b. Module RFID Mifare RC522 ...................................................................................................................................... 62
i. Description .................................................................................................................................................................. 62
ii. Connectique du module RFID-RC522 ........................................................................................................................ 63
3.6. Les actionneurs ....................................................................................................................................................... 63
3.6.1. Servomoteurs ..................................................................................................................................................... 63
a. Fonctionnement .......................................................................................................................................................... 64
b. Connecteur du servomoteur ........................................................................................................................................ 65
c. Types des servomoteurs .............................................................................................................................................. 65
d. Branchement des servomoteurs avec la carte Arduino ............................................................................................... 66
3.6.2. Les pompes ........................................................................................................................................................ 67
3.6.3. Electrovanne plastique 8 – 12 V ........................................................................................................................ 68
3.6.4. Les relais ............................................................................................................................................................ 68
a. Module relais 5V 1 canal 220V 10A .......................................................................................................................... 69
b. Module de Relais à 8 canaux ...................................................................................................................................... 69
3.6.5. Module Afficheur LCD ...................................................................................................................................... 70
a. Connecteur de l’afficheur LCD .................................................................................................................................. 70
b. Communication avec le LCD...................................................................................................................................... 71
c. Connexion avec la carte Arduino ................................................................................................................................ 71
d. Pilotage via le bus I2C ................................................................................................................................................ 72
e. Afficheur LCD 16x2 I2C ............................................................................................................................................ 73
i. Caractéristiques........................................................................................................................................................... 73
ii. Branchement de LCD 16x2 I2C avec la carte Arduino .............................................................................................. 73
3.6.6. Le Buzzer ........................................................................................................................................................... 73
a. 5V active Buzzer Continu Bip alarme sonneur ........................................................................................................... 74
b. Branchement du Buzzer avec la carte Arduino ........................................................................................................... 74
3.6.7. Ventilateur.......................................................................................................................................................... 74
3.7. Autre composants ................................................................................................................................................... 75
3.7.1. Clavier matriciel 4x4 .......................................................................................................................................... 75
a. Description .................................................................................................................................................................. 76
b. Branchement avec la carte Arduino ............................................................................................................................ 76

6 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

3.7.2. bouton poussoir .................................................................................................................................................. 76


3.7.3. Les LEDs ........................................................................................................................................................... 77
4. Alimentation ............................................................................................................................................................... 78
IV. Etude de la partie logicielle du projet .............................................................................................................................. 79
1. Plateforme de programmation Arduino ........................................................................................................................... 79
1.1. Présentation ............................................................................................................................................................ 79
1.2. Structure d’un programme en Arduino ................................................................................................................... 81
2. App Inventor ................................................................................................................................................................... 82
3. SketchUp ......................................................................................................................................................................... 83
Conclusion.................................................................................................................................................................................... 83
Chapitre 3 : Phase de la réalisation du système domotique ......................................................................................................... 85
Introduction .................................................................................................................................................................................. 86
I. Réalisation du prototype de la maison intelligente .............................................................................................................. 86
II. Réalisation de la première partie du système domotique ................................................................................................ 87
1. Le schéma théorique du montage .................................................................................................................................... 87
2. Ecriture des programmes des commandes ...................................................................................................................... 91
2.1. Fonction d’accès sécurisé au bureau....................................................................................................................... 91
2.2. Fonction d’accès sécurisé à l’habitat ...................................................................................................................... 93
2.3. Fonction de l’éclairage ........................................................................................................................................... 94
2.4. Fonction d’ouverture à distance des volets ............................................................................................................. 96
2.5. Fonction d’acquisition de température/humidité .................................................................................................... 97
2.6. Fonction de détection des fuites de gaz : ................................................................................................................ 97
3. Création de l’application HTML de commande du premier système .............................................................................. 98
4. Résultats pratiques .......................................................................................................................................................... 99
4.1. Fonction d’accès sécurisé à l’habitat ...................................................................................................................... 99
4.2. Fonction d’accès sécurisé au bureau....................................................................................................................... 99
4.3. Fonction de l’éclairage ......................................................................................................................................... 100
4.4. Fonction d’ouverture et fermeture des volets des fenêtres ................................................................................... 101
4.5. Fonction d’acquisition de température/humidité et ventilation ............................................................................ 102
4.6. Fonction de détection des fuites de gaz ................................................................................................................ 102
III. Réalisation de la deuxième partie du système domotique ............................................................................................. 103
1. Le schéma théorique du montage .................................................................................................................................. 103
2. Ecriture du programme de la commande ...................................................................................................................... 105
3. Réalisation de l’application de commande du deuxième système ................................................................................. 107
4. Résultats pratiques ........................................................................................................................................................ 109
IV. Coût du projet................................................................................................................................................................ 110
Platines d'essai StripBoard, 5 x 7 cm ......................................................................................................................................... 115
Conclusion.................................................................................................................................................................................. 116
Conclusion générale ................................................................................................................................................................... 117
Références Bibliographiques ...................................................................................................................................................... 118
Annexes ...................................................................................................................................................................................... 119

7 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

LISTE DES FIGURES

Figure 1: Schéma synoptique du système domotique à réaliser ................................................................................................... 16


Figure 2: Schémas synthétique du premier système ..................................................................................................................... 17
Figure 3: Schéma synthétique de la fonction d'accès sécurisé à l'habitat ..................................................................................... 18
Figure 4: Schéma synthétique de la fonction d'accès sécurisé au bureau ..................................................................................... 18
Figure 5: Schéma synthétique du deuxième système ................................................................................................................... 18
Figure 6: Gestion d'éclairage ........................................................................................................................................................ 19
Figure 7: Détection de mouvement .............................................................................................................................................. 19
Figure 8: Gestion d'ouverture des volets des fenêtres .................................................................................................................. 20
Figure 9: l'acquisition de la température ...................................................................................................................................... 20
Figure 10: Détection des fuites de gaz ......................................................................................................................................... 20
Figure 11: Contrôle d’accès par code (image 1) et par RFID (image2) ....................................................................................... 20
Figure 12: Remplissage de la piscine ........................................................................................................................................... 21
Figure 13: Gestion d'arrosage ....................................................................................................................................................... 21
Figure 14: le principe de fonctionnement de la domotique » ....................................................................................................... 25
Figure 15: les tâches principales associées à la domotique. ......................................................................................................... 25
Figure 16: Exemple d’installation domotique avec la technologie bus filaire .............................................................................. 28
Figure 17: Logo protocole KNX .................................................................................................................................................. 28
Figure 18: Logo protocole X10 .................................................................................................................................................... 29
Figure 19: exemple d’installation domotique avec la technologie CPL ....................................................................................... 29
Figure 20: Protocole radio Zwave ................................................................................................................................................ 30
Figure 21: Protocole HomeEasy................................................................................................................................................... 30
Figure 22: Protocole X2D ............................................................................................................................................................ 30
Figure 23: Protocole I0-Home ...................................................................................................................................................... 30
Figure 24: Logo ZigBee ............................................................................................................................................................... 31
Figure 25: Logo Bluetooth ........................................................................................................................................................... 32
Figure 26: Logo Wifi .................................................................................................................................................................... 32
Figure 27: Carte Arduino UNO .................................................................................................................................................... 34
Figure 28: Carte RaspBerry Pi B+ ............................................................................................................................................... 34
Figure 29: Carte Beaglebone black .............................................................................................................................................. 34
Figure 30: Exemples des cartes Arduino ...................................................................................................................................... 36
Figure 31: Carte Arduino UNO .................................................................................................................................................... 41
Figure 32: Circuit intégré ENC28J60 ........................................................................................................................................... 42
Figure 33: Présentation de l'interface matérielle de l’ENC28J6 ................................................................................................... 43
Figure 34: Brochage de l’ENC28J60 ........................................................................................................................................... 43
Figure 35: Principales connexions électriques du circuit ENC28j60 ........................................................................................... 44
Figure 36: Blocs fonctionnels de l’ENC28j60 ............................................................................................................................. 45
Figure 37: Interconnexion physique avec l’ENC28J60 ................................................................................................................ 46
Figure 38: Transformateur réseau et sa structure interne ............................................................................................................. 46
Figure 39: L’embase RJ45 ........................................................................................................................................................... 47
Figure 40: Sortie 3.3V pour Arduino Méga 2560 ........................................................................................................................ 47
Figure 41: Module Ethernet ENC28J60 ....................................................................................................................................... 47
Figure 42: Branchement de l'ENC28J60 avec la carte Arduino UNO ......................................................................................... 48
Figure 43: Réseau Ethernet .......................................................................................................................................................... 48
Figure 44: Point d'accès SAGEMCOM ........................................................................................................................................ 49
Figure 45: Module GSM 800L ..................................................................................................................................................... 49
Figure 46: Branchement de SIM800L avec Arduino UNO (1) .................................................................................................... 50
Figure 47: Branchement de SIM800L avec Arduino UNO (2) .................................................................................................... 50
Figure 48; Serrage de la carte SIM avec le module SIM800L ..................................................................................................... 51
Figure 49: Module Bluetooth HC05 ............................................................................................................................................. 51
Figure 50: Branchement du module Bluetooth HC05 avec la carte Arduino ............................................................................... 52
Figure 51: Capteur DHT11........................................................................................................................................................... 53
Figure 52: Branchement du capteur DHT11 avec la carte Arduino ............................................................................................. 54
Figure 53; Capteur de gaz MQ-2 .................................................................................................................................................. 54
Figure 54: Bronchement du MQ-2 avec la carte Arduino ............................................................................................................ 55
8 Master ATSII FST Settat
Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 55: Capteur d’humidité du Sol .......................................................................................................................................... 56


Figure 56: Bronchement du capteur d'humidité du sol avec la carte Arduino .............................................................................. 57
Figure 57: Capteur ultrason HC-SR04 ......................................................................................................................................... 57
Figure 58: Bronchement du module HC-SR04 avec la carte Arduino ......................................................................................... 58
Figure 59: Représentation graphique de la séquence de fonctionnement du module HC-SR04 .................................................. 58
Figure 60: Module détecteur de présence ou de mouvement PIR HC-SR501 ............................................................................. 59
Figure 61: Branchement du capteur de présence HC-SR501 avec la carte Arduino .................................................................... 60
Figure 62: Présentation de "INLAY" ........................................................................................................................................... 60
Figure 63: Présentation des Tags, label ou transpondeur ............................................................................................................. 60
Figure 64: Présentation de quelques types de stations de bases ou lecteurs ................................................................................. 61
Figure 65: Les composants d'un système RFID ........................................................................................................................... 61
Figure 66: le couplage magnétique et électrique entre le tag et lecteur RFID .............................................................................. 62
Figure 67: Module RFID Mifare RC522 ...................................................................................................................................... 63
Figure 68: Branchement du module RFID-RC522 avec la carte Arduino UNO .......................................................................... 63
Figure 69: Vue de l’extérieur et de l’intérieur d’un servomoteur ................................................................................................. 64
Figure 70: Principe d’un signal de commande par PWM ............................................................................................................. 64
Figure 71: Câble de commande pour servomoteur ....................................................................................................................... 65
Figure 72: Branchement du servomoteur avec la carte Arduino .................................................................................................. 67
Figure 73: Pompe 3W à eau power Head 300l/h .......................................................................................................................... 67
Figure 74: Electrovanne plastique 8 - 12V ................................................................................................................................... 68
Figure 75: Principe de fonctionnement de relais .......................................................................................................................... 69
Figure 76: Module relais 5V 1 canal ............................................................................................................................................ 69
Figure 77: Module de relais 5V à 8 canaux .................................................................................................................................. 70
Figure 78: Afficheurs LCD (16x2) et (20x4) ............................................................................................................................... 70
Figure 79: Nomenclature du connecteur de l’afficheur LCD ....................................................................................................... 71
Figure 80: Interface I2C pour LCD .............................................................................................................................................. 72
Figure 81: Circuit PCF8574P avec l’adressage de bus I2C .......................................................................................................... 72
Figure 82: Afficheur LCD 16x2 avec I2C .................................................................................................................................... 73
Figure 83: Branchement de LCD 16x2 avec la carte Arduino ..................................................................................................... 73
Figure 84: 5V active Buzzer ......................................................................................................................................................... 74
Figure 85: Branchement du Buzzer avec la carte Arduino ........................................................................................................... 74
Figure 86: Ventilateur 5V d'un PC ............................................................................................................................................... 75
Figure 87: Clavier matriciel 4x4 et son schéma de principe ........................................................................................................ 75
Figure 88: Branchement du clavier matriciel avec l’Arduino ...................................................................................................... 76
Figure 89: Boutons poussoirs ....................................................................................................................................................... 76
Figure 90: Branchement du bouton poussoir avec Arduino ......................................................................................................... 77
Figure 91: LEDs de différentes couleurs et le symbole de la diode électroluminescente ............................................................. 77
Figure 92: Branchement des LEDs avec Arduino ........................................................................................................................ 78
Figure 93: Power Bank solaire 10000mA/h ................................................................................................................................. 78
Figure 94: Diviseur de ports USB ................................................................................................................................................ 79
Figure 95: logo d’interface de développement Arduino ............................................................................................................... 79
Figure 96: Interface de programmation Arduino .......................................................................................................................... 80
Figure 97: Barre de boutons Arduino ........................................................................................................................................... 80
Figure 98: HyperTerminal de l’Arduino (Moniteur Série) ........................................................................................................... 81
Figure 99: Structure d’un programme en Arduino EDI ................................................................................................................ 82
Figure 100: Téléversement du programme sous EDI vers la carte Arduino ................................................................................. 82
Figure 101: Logo App Inventor .................................................................................................................................................... 82
Figure 102: Logo SketchUp ......................................................................................................................................................... 83
Figure 103: Dessin d’ensemble de la maison intelligente (prototype) sur SketchUp ................................................................... 86
Figure 104: Schéma théorique du montage du premier système .................................................................................................. 87
Figure 105: Schéma théorique du montage de la fonction d’accès sécurisé à l’habitat ................................................................ 89
Figure 106: Schéma théorique du montage de la fonction d’accès sécurisé au bureau ................................................................ 90
Figure 107: Organigramme de la fonction d'accès sécurisé au bureau ......................................................................................... 92
Figure 108: Organigramme de la fonction d'accès sécurisé à l'habitat ......................................................................................... 93
Figure 109: Organigramme de la fonction « setup », « HomePage » de l’éclairage à distance.................................................... 94
Figure 110: Organigramme de la fonction "loop" de l'éclairage à distance.................................................................................. 95
Figure 111: Organigramme de la fonction d’ouverture à distance des volets .............................................................................. 96
Figure 112: Organigramme de la fonction d’acquisition de température/humidité et ventilation ................................................ 97
Figure 113: Organigramme de la fonction détection des fuites du gaz ........................................................................................ 98

9 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 114: Page HTML de commande du premier système domotique ..................................................................................... 98


Figure 115: La phase de la réalisation de la fonction d'accès sécurisé à l'habitat ......................................................................... 99
Figure 116: La phase de la réalisation de la fonction d'accès sécurisé au bureau....................................................................... 100
Figure 117: La phase de la réalisation de la fonction de l'éclairage à distance .......................................................................... 101
Figure 118: La phase de la réalisation de la fonction d'ouverture/ fermeture des volets ............................................................ 101
Figure 119: La phase de la réalisation de la fonction d'acquisition de température/ humidité et ventilation ............................. 102
Figure 120: La phase de la réalisation de la fonction de détection des fuites de gaz ................................................................. 103
Figure 121: Schéma théorique du montage du deuxième système ............................................................................................. 104
Figure 122: Organigramme du deuxième système ..................................................................................................................... 106
Figure 123: La page d’accueil de l’interface graphique sous App Inventor ............................................................................... 107
Figure 124: Description de l’interface graphique de pilotage via Android ................................................................................ 108
Figure 125: Description de la zone «About » de l’interface graphique ...................................................................................... 108
Figure 126: Arrosage " des plantes souriantes" .......................................................................................................................... 109
Figure 127: Gestion de la piscine ............................................................................................................................................... 109
Figure 128: Vue d'ensemble des fonctions arrosage/ gestion de la piscine et détection du présence ......................................... 109

LISTE DES TABLEAUX

Tableau 1: Comparaison entre les différents protocoles de communication sans fil .................................................................... 33
Tableau 2: Comparaison technique : Arduino Méga, Beaglebone, RaspBerry Pi ........................................................................ 35
Tableau 3: Présentation des caractéristiques de la carte Arduino Méga 2560 .............................................................................. 37
Tableau 4: Présentation des broches d’alimentation de la carte Arduino Méga 2560 .................................................................. 38
Tableau 5: Différentes broches entrées/sorties numériques ......................................................................................................... 39
Tableau 6: Comparaison entre les caractéristiques de la carte Arduino UNO et Arduino Méga 2560 ........................................ 42
Tableau 7: Caractéristiques des servomoteurs utilisés ................................................................................................................. 66
Tableau 8: Tableau récapitulatif des couts des différents composants électronique .................................................................. 115

LISTE DES ANNEXES

Annexe 1: Le brochage de la carta Arduino Méga 2560 ............................................................................................................ 119


Annexe 2: Le brochage de la carte Arduino UNO ..................................................................................................................... 120
Annexe 3: Construction du prototype......................................................................................................................................... 121
Annexe 4: Réalisation du prototype de la maison intelligente ................................................................................................... 122
Annexe 5: Réalisation du prototype de la maison intelligente ................................................................................................... 123
Annexe 6: Diagramme de Gantt du projet .................................................................................................................................. 124

10 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Introduction générale
L'évolution de la technologie et du mode de vie nous permet aujourd'hui de prévoir des espaces de travail
et de logement mieux adaptés. De même, La majorité des individus, et plus particulièrement les personnes
âgées, passent beaucoup de leur temps à domicile, d’où l’influence considérable de l’habitat sur la qualité
de vie. L’amélioration du sentiment de sécurité et de confort dans l’habitat apparaît donc comme une tâche
d’une grande importance sociale.

La domotique ou encore la maison intelligente est définie comme une résidence équipée de plusieurs
technologies qui vise à assister l’habitant dans les situations diverses de la vie domestique en améliorant le
confort et simplifient un certain nombre de tâches.

Elle regroupe les technologies de l’électronique, de l'automatique, de l’informatique et des


télécommunications permettant d’améliorer le confort (commande à distance d'appareils ou équipement,
gestion d’arrosage…), la sécurité (protection contre les intrusions, détection d'incendie…), la
communication et la gestion d’énergie (gestion du climatiseur, d’éclairage …).

C’est dans ce cadre que se situe notre projet de fin d’études intitulé « Conception et réalisation d’un
prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home ». Ce projet a pour objectif de
réaliser un système domotique intelligent permettant le pilotage, la commande et la surveillance des
différents dispositifs disponibles dans une maison, ainsi que la conception et la réalisation d’un prototype
d’une maison où sera installé notre système.

Pour se faire, nous allons diviser notre mémoire en trois parties :

Le premier chapitre est dédié à la description du projet : le contexte, la présentation du cahier des
charges, les objectifs et contraintes, planification du projet et les fonctions domotique proposées.

Le deuxième chapitre entamera une généralité sur la domotique. Ensuite une description de la partie
matérielle et logicielle du projet en identifiant le choix du cœur du notre système, et les organes
constituant notre système domotique. Finalement nous allons énumérer les outils logiciels utilisés
lors de la réalisation du projet.

Dans le troisième chapitre nous détaillerons les phases de la mise en place de notre système
domotique, sa construction et les organigrammes décrivant le raisonnement du programme de
commande implémenté sur les cartes Arduino.

Nous finirons ce rapport par une conclusion générale récapitulative des différentes phases de notre
travail, signalant les côtés bénéfiques du projet et énonçant les perspectives du travail élaboré.

11 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Chapitre 1

Description du projet

 Contexte du projet

 Présentation du cahier des charges proposé

 Les objectifs à réaliser

 Planification du projet

 Structure générale du système domotique

 Présentation des fonctions de domotique proposées

12 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Introduction

L’objectif de ce chapitre est de mettre notre projet dans son contexte général. Tout d’abord, nous
commençons par faire une présentation succincte du sujet en détaillant son contexte et ses fonctionnalités.
Ensuite, nous allons présenter le cahier des charges. Puis nous citerons les objectifs. Enfin nous allons
détailler notre méthodologie de travail suivie pour réaliser notre projet.

I. Contexte du projet

Depuis quelques années, les solutions de domotique se démocratisent de plus en plus. En effet, à une époque
où il devient important de maitriser sa consommation énergétique et où presque tout le monde dispose d’un
smartphone, il est tentant de pouvoir commander ses équipements domestiques (éclairage, chauffage,
arrosage, etc.) et de consulter l’état de l’habitation (température, humidité, etc.) via un ordinateur ou un
appareil mobile.

C’est dans ce contexte que se déroule notre projet de fin d’études « Conception et Réalisation d’un prototype
d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » » qui consiste à mettre en place un système
domotique permettant de piloter, commander, programmer et superviser de façon simple et confortable à
l’aide d’une interface web et d’une application Android les différentes fonctions de domotique. Ces
fonctions concernent principalement le confort (commande à distance d'appareils ou équipements…), la
sécurité (accès sécurisé à l’habitat, détection d'incendie et détection des fuites de gaz...), l'économie
d'énergie (gestion du climatiseur/ventilateur, d’éclairage…). En effet, notre système sera implémenté dans
un prototype que nous avons construit en bois.

II. Présentation du cahier des charges proposé

Nous avons proposé notre cahier des charges du projet où les points suivants seront recouverts :

 Concevoir un prototype d’une maison didactique par un logiciel de conception et le réaliser en bois.
 Établir les fonctions de la domotique suivantes :
- Gestion d’éclairage ;
- Contrôle d’accès à l’habitat, au bureau et au garage ;
- Gestion de la climatisation et ventilation ;
- Gestion des alarmes et des alertes en temps réel : alerte de température, alerte de gaz, alerte de
fumée, etc…
- Gestion d’ouverture/fermeture des volets des fenêtres ;
- Gestion d’arrosage ;
- Détection d’incendie et des fuites de gaz ;
- Gestion de remplissage/ vidage de la piscine.

13 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 Développement d’une application web et d’une application Android pour le pilotage du système
domotique.

III. Les objectifs à réaliser

Notre projet de fin d’études a pour objectifs de :

 Concevoir un prototype d’une maison et la réaliser sur terrain (structure en bois).


 Installer les différents composants à savoir les capteurs, relais et actionneurs.
 Etudier l’aspect de commande des composants afin d’établir les organigrammes.
 Créer le programme pour piloter les différents composants du système, ce programme devra être
implanté dans la carte de traitement.
 Communiquer avec les organes de notre système domotique par une liaison sans fil wifi, Bluetooth,
ou autre.
 Développer une application web pour piloter, commander, et superviser les différents composants
à l’intérieur d’habitat via un réseau local.
 Développer une application Android pour gérer l’arrière-cour (gestion d’arrosage,
remplissage/vidage de la piscine, gestion d’ouverture/fermeture du garage).

IV. Planification du projet

1. L’équipe de travail

La bonne réussite d'un projet s'appuie sur un ensemble des piliers qui est : l'équipe de travail, son
organisation ou encore les choix technologiques à adopter.

Notre équipe se compose de 2 étudiants :

 Aboubaker ELHAMMOUMI

 Etudiant en deuxième année Master en sciences et techniques Automatique Traitement du Signal


et Informatique Industrielle à la Faculté des Sciences et Techniques de Settat (FST Settat).
 Titulaire d’une Licence Professionnelle en Génie Electrique et Informatique Industrielle à
l’Ecole Normale Supérieure de l’Enseignement Technique de Rabat (ENSET Rabat).
 Titulaire d'un DUT en Electrotechnique et Electronique Industrielle à l’Ecole Supérieure de
Technologie de Fès (EST Fès).
 Contact : aboubakrelhammoumi@gmail.com

 Mohammed SLIMANI

 Etudiant en deuxième année Master en sciences et techniques Automatique Traitement du Signal


et Informatique Industrielle à la Faculté des Sciences et Techniques de Settat (FST Settat).

14 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 Titulaire d’une licence en sciences et techniques Electronique Electrotechnique Automatique à


la Faculté des Sciences et Techniques de Settat (FST Settat).
 Titulaire d’un diplôme d’Etudes Universitaire en Sciences et Techniques Math Informatique
physique Automatique à la Faculté des Sciences et Techniques de Settat (FST Settat).
 Contact : m.slimani92@gmail.com

Notre projet a été encadré par le professeur du département de Physique Appliquée :

 Mr. Abdelmadjid HAJAMI.

Contact : abdelmajid.hajami@uhp.ac.ma

2. Diagramme de Gantt

Un bon projet qui répond au cahier des charges demandé nécessite une bonne gestion. Dans le cadre de
notre projet, nous avons utilisé un logiciel très puissant dans ce domaine nommé « Gantt Project ».

À l’aide de cet outil, on peut mentionner les tâches réalisées, la durée de chaque tâche, les ressources
utilisées ainsi le traçage du Diagramme de Gantt associé.

L'organisation du projet s'articule autour d'une seule date butoir, celle des soutenances des PFE, Jeudi le 6
octobre. Les différentes phases de développement ont été définies à la manière d'une rétro-planning. Vous
trouvez le diagramme du Gantt dans l’Annexes…

V. Structure générale du système :

Pour faciliter les tâches et pour donner plus de valeur à notre projet, nous proposons de diviser notre système
domotique en deux parties indépendantes, et donc il se présentera en deux systèmes différents :

 Un système dédié au fonctionnement des équipements intérieurs de la maison, cela comprend les
fonctionnalités suivantes :

- Contrôle d’accès à l’habitat ;


- Gestion de l’éclairage ;
- Gestion d’ouverture et de fermeture des volets des fenêtres ;
- Gestion de la climatisation et la ventilation.
- Gestion des alertes en temps réel : alerte de température, alerte de gaz, alerte de fumée ;
- Détection d’incendie et détection des fuites des gaz combustibles et des gaz étouffants ;
- L’accès sécurisé au bureau (création des pièces sécurisées au sien d’un habitat).

L’avantage de ce premier système c’est qu’il pourra être piloté à distance à l’aide d’une interface web via
un réseau local.

15 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Les fonctions du contrôle d’accès à l’habitat et l’accès sécurisé au bureau seront indépendantes des autres
fonctions qui seront commandées à distance par l’intermédiaire de l’application HTML.

La fonction d’accès sécurisé à l’habitat est assurée à l’aide d’un module RFID qui nous permet de contrôler
l’accès à l’habitat d’une manière plus sécurisée. La fonction d’accès sécurisé au bureau est assurée en
introduisant un code d’accès correct à l’aide d’un clavier.

 Le deuxième système s’occupera de contrôler les équipements liés à l’arrosage et piloter les
opérations de remplissage et de vidage de la piscine ainsi qu’à l’ouverture et fermeture du garage.
La commande des organes de ce deuxième système se fera grâce à une application Android via une
liaison sans fil Bluetooth.

Le choix de diviser notre système en deux parties a pour but de faciliter la programmation et en même
temps de toucher aux différents types de connexions sans fil, cela nous permet d’avoir une idée plus claire
sur chacune d’elles, mais aussi d’optimiser les fonctionnalités de chacune et de les placer dans les endroits
les plus adéquats.

Le schéma synoptique suivant nous permet de mieux comprendre la division adoptée :

Figure 1: Schéma synoptique du système domotique à réaliser

- Armoire 1 : armoire de commande du premier système (intérieur de l’habitat).


- Armoire 2 : armoire de commande du deuxième système (arrière-cour {arrosage, piscine, garage}).

Dans la suite nous présentons des schémas synthétiques de chaque système avec les descriptions :

16 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 Première système :

Figure 2: Schémas synthétique du premier système

L'ordinateur est relié à la carte programmable à travers un module Ethernet qui sert à transmettre les
informations ou renvoyer les données ainsi qu'à connecter notre carte de traitement avec le routeur wifi.
Les données extérieures des capteurs sont envoyées à la carte programmable. S'il faut effectuer une action,
l'ordinateur envoie une instruction à la carte qui agit via un relais ou directement sur l’appareil électrique
et envoi des notifications SMS en cas des alertes (température, gaz, fumée, etc.).

L’ordinateur peut être remplacé par une Tablette ou Smartphone. De plus, les données relevées par les
capteurs peuvent être visibles sur un écran LCD ou bien sur une interface web que l’on va créer, sur la
quelle aussi figurera les liens permettant de commander le système domotique, il faudra ensuite implanter
cette interface dans le programme principal.

17 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

- Fonction d’accès sécurisé à l’habitat :

Figure 3: Schéma synthétique de la fonction d'accès sécurisé à l'habitat

Pour éviter l’accès par des personnes indélicates. Cette fonction permet à l’utilisateur de contrôler l’accès
à son habitat à l’aide d’un module RFID. Ce module constitue d’un lecteur RFID et des tags. Le lecteur
peut lire les tags RFID, il est branché directement à la carte programmable et les tags jouent le rôle des clés.
De plus, l’information remontée par la carte programmable doit être visible sur un écran LCD.

- Fonction d’accès sécurisé au bureau :

Figure 4: Schéma synthétique de la fonction d'accès sécurisé au bureau

Cette fonction permet à l’utilisateur de contrôler l’accès à une zone sécurisée (bureau) dans son habitat par
la saisie d’un code de sécurité à l’aide d’un clavier matricielle.

La carte de traitement traite ce code, s’il est correct la porte s’ouvre automatiquement. De plus,
l’information remontée par la carte programmable doit être visible sur un écran LCD.

 Deuxième système :

Figure 5: Schéma synthétique du deuxième système

18 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Les données des capteurs sont envoyées à la carte programmable, qui a son tour agit sur les actionneurs
électriques. La carte de traitement est aussi reliée avec une shield Bluetooth qui sert à recevoir des ordres
de Smartphone pour la commande à distance des équipements du système.

Pour faire cela, nous allons réaliser une application Android qui sera installée sur Smartphone ou Tablette.

VI. Présentation des fonctions de domotique proposées

Une habitation est constituée de plusieurs fonctions autonomes (chauffage, ventilation, éclairage, alarme,
incendie, accès, arrosage, gestions d’ouverture/fermeture des volets…) qui peuvent être intégrés grâce à
la domotique. Il existe un grand nombre d’applications possibles qui diffèrent suivant les besoins des
habitants et les fonctionnalités du système installé.

Suivant les clients, les applications seront orientées vers les économies d’énergie, le confort ou la sécurité.
Chaque application est donc différente. C’est le concept des scénarios qui peuvent être configurés pour
gérer les différents capteurs et actionneurs de l’installation qui va permettre à chacun de faire « vivre » son
installation suivant ses propres habitudes de vie.

Pour notre système domotique, nous avons choisis comme fonctions à établir :

 Fonction de gestion d’éclairage

Cette fonction permet à l’utilisateur de faire le contrôle de l’éclairage


(allumer/éteindre) de 5 lampes au sien de l’habitat à distance par une application
web.

Figure 6: Gestion d'éclairage

 Fonction de détection de mouvement

Le principe consiste à détecter la présence d’une personne dans une portée par un détecteur de mouvement.
Le détecteur permet aussi de capter une transition ou un changement brutal de l’environnement (Objet en
mouvement). Il sera utilisé dans le garage pour allumer la pièce en cas de présence d’une personne et s’éteint
automatiquement en son absence, on peut l’intégré aussi dans un système de protection contre les intrusions
dans une habitation.

Figure 7: Détection de
mouvement

19 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 Fonction de gestion d’ouverture des volets des fenêtres

L’utilisateur peut contrôler plus alaise l’ouverture et la fermeture des volets des
fenêtres à distance tout en appuie sur un simple bouton sur l’application de
commande via son PC, Smart phone ou Tablette.

Figure 8: Gestion d'ouverture


des volets des fenêtres

 Fonction d’acquisition de la température et ventilation

L’acquisition de la température se fait via un capteur de température pour contrôler le


climat à l’intérieur de l’habitat à l’aide d’un ventilateur. La valeur de la température
sera affichée sur l’application de commande

Figure 9: l'acquisition de
la température

 Fonction de détection d’incendie et des fuites de gaz

Cette fonction permet de détecter les fuites de gaz via un capteur de gaz. Il est apte
à détecter le GPL, le butane, le propane, le méthane, l'alcool, l'hydrogène, et il apte
aussi de détecter les incendies à travers de la détection de fumée. On peut par la
suite ajouter une alarme pour informer l’utilisateur en cas de danger, en même

Figure 10: Détection des


temps, envoyer une notification par SMS.
fuites de gaz

 Fonction de contrôle d’accès

Le contrôle d’accès est une technique qui consiste à soumettre l’entrée d’un habitat ou d’une zone sécurisée
à une autorisation préalable d’accès. Dans notre projet nous allons utiliser trois techniques de contrôle
d’accès :

- Le contrôle d’accès à l’habitat à l’aide d’un module RFID ;


- Le contrôle d’accès à une zone sécurisée (Bureau) à l’intérieur de l’habitat par un code ;
- Le contrôle d’ouverture et de fermeture de garage via une application Android.

Figure 11: Contrôle d’accès par code (image 1) et par RFID (image2)

20 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 Fonction de remplissage/ vidage de la piscine

Cette fonction permet à l’utilisateur de remplir et vider la piscine à distance via


une application Android grâce à une pompe pour le remplissage et une
électrovanne pour vider.

Figure 12: Remplissage de la


piscine
 Fonction de la gestion d’arrosage

A l’aide de cette fonction, l’utilisateur peut savoir l’état du sol grâce un capteur qui
mesure la valeur de l’humidité de sol, cette valeur sera affichée sur l’application
Android, et à base de cette valeur l’utilisateur peut définir la durée de l’arrosage et
le piloter via la même application Android.

Figure 13: Gestion d'arrosage

Conclusion

Tout au long de ce chapitre, nous avons situé le contexte général de notre projet, nous avons élaboré le
cahier des charges, la présentation des objectifs à réaliser, la planification du projet et la structure générale
de notre système domotique, ainsi que les différentes fonctions proposées pour la réalisation de notre
système.

Dans ce qui suit, le deuxième chapitre décrira de façon plus détaillée, la partie matérielle et logicielle utilisée
pour élaborer notre projet.

21 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Chapitre 2

Etude préalable du projet

 Généralité sur la domotique

 Etude des protocoles de la communication sans fil

 Etude des solutions matérielles

 Etude de la partie logicielle

22 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Introduction

La réalisation de notre projet nécessite une étude approfondie sur certaines notions qui touchent non
seulement le contexte général du projet, mais aussi sa réalisation, cette étude sera développée en quatre
axes.

Nous aborderons dans un premier lieu des généralités sur la domotique. Ensuite nous présentons des
différents protocoles de la communication sans fil, des types dominants et les propriétés caractérisant
chaque domaine afin de choisir le type ou les types les plus convenables pour notre situation de projet.

Le troisième axe est consacré à l’étude matérielle (HARD), où nous allons décrire le choix de la carte
programmable à adopter pour notre système, puis nous allons présenter les différentes solutions matérielles
utilisées dans notre système domotique, ensuite une présentation de l’unité d’alimentation qui est
indispensable pour alimenter notre système. Et nous terminons ce chapitre par une étude de la partie logiciel
(SOFT).

I. Généralités sur la domotique

1. C’est quoi la domotique

C’est quoi la domotique ? C’est la première question que nous nous sommes posés avant de s’immerger
dans notre projet.

1.1. Origines de la Domotique

Le mot domotique a été introduit dans le dictionnaire « le petit Larousse » en 1988 [1]. Le mot "domotique"
vient de la contraction de deux mots, « doums » (la maison en latin) et « télématique » (techniques qui
associent l'informatique et les télécommunications).

On associe souvent le début des travaux domotiques aux années 1970, voire 1980, avec les problématiques
énergétiques dues aux crises pétrolières qui ont considérablement affecté le domaine de la construction et
de l'exploitation du bâtiment. En effet, avant ces crises, le coût de l'énergie était négligeable face au coût
des matériaux et des travaux liés au domaine de construction et d’exploitation des habitas.

Lorsque le prix de l'énergie augmenta de manière importante, on privilégiait alors une isolation plus
contrainte des bâtiments neufs. Cependant, la gestion du parc existant était problématique, car coûteuse.
C'est ainsi qu'apparurent les premières solutions de régulation automatique, ou plus communément appelées
Gestion Technique du Bâtiment (GTB). Ces solutions reposent sur des moyens de communications entre
automates (chaudières, ventilation, etc.) et capteurs, et permettent d'optimiser l'empreinte énergétique du
bâtiment en fonction des besoins : présence des occupants, apports naturels, température extérieure, etc.

23 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Ces solutions, bien qu'onéreuses, furent petit à petit déclinées et proposées à l'habitat au milieu des années
1990. Les fonctions étaient alors identiques à celles proposées pour les bâtiments de grande taille : gestion
du chauffage, de la ventilation et de la climatisation (CVC), de l'éclairage, des ouvrants (volets roulants et
stores). Elles proposaient alors aux habitants une promesse de confort fonctionnel, principalement par la
centralisation des dispositifs de contrôle, comme la possibilité de fermer tous les volets d'une façade, ou de
gérer le chauffage pièce par pièce.

En parallèle, et en utilisant les mêmes bases technologiques, des solutions d'alarme à intrusion se sont
commercialisées, développant un segment « sécurité ». Ces solutions interagissent parfois avec le système
domotique, par exemple pour fermer les volets lorsque l'alarme est armée, ou simuler des présences par
l'actionnement de lumières lorsque l'habitant est absent.

Depuis le milieu des années 1990, un autre segment, orienté sur la micro-informatique et les loisirs
numériques, se développe. Cette nouvelle apparition marque en particulier l'introduction de l'informatique
dans l'habitat et l'apparition des supports numériques : les cédéroms, puis les DVD et internet.

Ainsi, aujourd'hui, gestion de l'habitat, sécurité, réseaux de communication et loisirs numériques esquissent
le paradigme de domotique (Jeuland, 2005). Nous esquisserons les contours et spécificités de ce paradigme,
caractérisés par un nombre de définitions importantes ayant évolué au cours du temps.

1.2. Définitions et principe de fonctionnement

La domotique est l’ensemble des techniques de l'électronique, de physique du bâtiment, d'automatismes,


de l'informatique et des télécommunications permettant d’automatiser des bâtiments individuels ou
collectifs. La domotique vise à apporter des fonctions de confort, de gestion d'énergie, de sécurité et de
communication que l'on peut retrouver dans les maisons, les hôtels, les lieux publics...

Un système domotique s’agit d’un système qui permet de communiquer avec de télécommandes ou des
boutons poussoirs afin de rendre le contrôle de la maison plus facile. Ils permettent de commander d’un
simple geste une ou plusieurs actions (Exemples : gestion d’éclairage, descente des volets motorisés,
gestion d’arrosage, remplissage et vidage de la piscine…).

Donc le principe d’un système domotique consiste à faire communiquer un ensemble des équipements
électriques d’un habitat entre eux, on parle alors de bâtiment intelligent ou de bâtiment communicant. Cette
notion d'automatisation sur laquelle est basée la domotique n'est pas seulement appliquée à la maison.

Le principe de la domotique consiste aussi de programmer et contrôler à distance ou localement le


comportement d'appareils que l'on aura intégrés dans un réseau de capteurs et d’actionneurs.

24 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Un système domotique nécessite, pour son fonctionnement, de pouvoir capter une information et
d'actionner par la suite une commande. Pour cela, il faut pouvoir faire transférer l'information entre les deux
partie d’un système domotique (partie commande et partie opérative).

Le schéma ci-dessous, permet de mieux comprendre la circulation des informations dans une maison «
intelligente ».

Figure 14: le principe de fonctionnement de la domotique »

2. Pourquoi la domotique ?

Pour donner du concret aux définitions, nous allons dans cette partie présenter les applications que l’on
peut avoir dans la domotique.

Figure 15: les tâches principales associées à la domotique.

On peut les regrouper en 3 principaux domaines (la sécurité, le confort et la gestion d’énergie) :

2.1. La sécurité

En termes de sécurité, la domotique permet entre autres de :

 Prévenir les risques provenant de l’extérieur (intrusion, cambriolage…) comme ceux provenant de
l’intérieur (accidents domestiques).

25 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 Surveiller à distance nos locaux ou notre habitation depuis un Smartphone, une Tablette ou un
ordinateur.
 Être avertis d’un incident (alarmes techniques) en temps réel par SMS et/ou par e-mai.

La domotique de sécurité passe également par la centralisation de la surveillance et du contrôle de toutes


les zones de la maison. Des capteurs de mouvements, de bris de glace, d’ouverture, etc., des poignées
biométriques, l’automatisme des volets… sont installés sur les ouvertures et préviennent de toute intrusion,
car l’ensemble est couplé à des alarmes silencieuses sans fil ou des sirènes. Pour l’intérieur des pièces, des
micros ultrasensibles, des caméras invisibles, des champs magnétiques, des détecteurs de fumées assurent
aussi une grande sécurité s’ils sont judicieusement positionnés.

2.2. La gestion d’énergie

La domotique permet de diminuer jusqu’ à 10 % des factures d’énergie. Grâce aux automatismes et à des
capteurs, les équipements électriques inter-reliés pilotent au plus juste la consommation énergétique
(chauffage, éclairage, eau, ventilation, etc.), tout en gardant sous contrôle le confort des zones occupées.

Le but principal de la domotique est d’éviter le gaspillage en supprimant les dépenses inutiles. Les systèmes
de régulation permettent de maîtriser la consommation d’électricité, de gérer le chauffage et la production
d’eau chaude sanitaire, avec un niveau de confort optimal. Un détecteur de présence placé dans chaque
pièce, par exemple, commande instantanément l’allumage ou l’extinction des éclairages, la mise en route
ou l’arrêt du chauffage, etc.

Au jardin par exemple, l’arrosage s’automatise et le détecteur crépusculaire se charge d’allumer les
lumières dès la tombée de la nuit et ainsi de lancer l’irrigation des plantes.

La maison intelligente utilise la programmation domotique via des scénarios qu’on peut déterminer en
fonction des besoins spécifiques, évitant les pertes thermiques inutiles et palliant les risques d’oubli ou de
sécurité

2.3. Le confort

La domotique facilite la vie. Vous pouvez, en effet, effectuer plusieurs tâches routinières en même temps.
Regarder un film ? Une seule pression sur la télécommande et la télévision est allumée, les lumières sont
tamisées et les volets baissés.

Une simple pression suffit avant de partir travailler pour que toutes les lumières s’éteignent, que les
appareils électriques se coupent et que le chauffage ne soit automatiquement baissé.
On désigne ce regroupement de commandes par le terme ‘scénarios’. Vous pouvez créer vous-même,
adapter et exécuter de manière automatique ou non ces scénarios à des moments déterminés ou par une
pression sur un bouton.

26 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

3. Les différentes technologies de la domotique

L’homme avait imaginé qu’il est impossible de se communiquer avec son habitat, le contrôler à distance.
Maintenant, la communication tient une place de plus en plus importante dans un logement. Une
installation domotique adaptée, avec les appareils de la maison montés en réseau, satisfait aux besoins et
aux loisirs de chaque personne du foyer.

La centralisation des commandes est le corps du système domotique. Les appareils mis en réseau se
reconnaissent et dialoguent entre eux, se déclenchant par simple appui sur une touche. Par le biais d’un
interrupteur centralisé, les éclairages et volets motorisés peuvent être actionnés individuellement, par
groupes de pièces ou simultanément.

La communication avec notre habitat nous permet, de régler le chauffage par zones, de simuler à distance
une présence, etc. En couplant l’installation avec une télécommande universelle ou avec un simple appui
sur une touche sur son Smart phone, le pilotage s’effectue de n’importe où dans la maison, en fonction des
besoins.

La domotique s’est imposée dans différents domaines, autant dans l’industrie que chez le particulier.
Cependant, les entreprises peinent à diversifier leurs offres et la plupart des investissements industriels
réalisés à ce jour dans ce domaine se sont soldés par des échecs.

Pour réaliser une installation domotique, les fabricants se concentrent sur les trois technologies suivantes :

 Les technologies filaires (bus) ;


 Les courants porteurs en ligne (CPL) ;
 Les technologies sans fil ;

Ces technologies peuvent cohabiter, être superposées suivant l’évolution de l’installation dans le
temps.

3.1. La technologie Bus filaire

La technologie bus filaire, est souvent utilisée dans la construction ou la rénovation de bâtiments en raison
de l’installation d’un bus filaire. Cette technologie veille à ce que tous les composants communiquent entre
eux avec le même langage afin qu’ils puissent échanger des informations, les analyser et les traiter.

L’information circule dans les deux sens : une unité d’entrée envoie des informations aux récepteurs de
sortie chargés de faire effectuer une tâche précise à des équipements de l’installation électrique (éclairage,
ouvrants, chauffage, alarmes…). Ces derniers envoient ensuite des informations concernant leur état vers
la ou les unités d’entrée.

L’installation de ce dispositif est composée de deux réseaux :

27 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 Un réseau bus filaire reliant les capteurs (détecteurs, interrupteurs, sondes) aux actionneurs
(éclairage, ouvrants, chauffage, produits de puissance) ;
 Un réseau d’alimentation reliant les actionneurs au courant fort ;

Ce type d’installation présente pour les utilisateurs plusieurs avantages :

 La réduction massive du câblage : un seul câble en général pour tous les équipements au lieu d’un
par équipement ;
 Une meilleure fiabilité de la transmission des informations et de l’installation ;
 Une supervision en local ou à distance ;
 Une évolutivité de l’installation à tout moment

Le schéma, ci-dessous, rend compte de l’installation avec une technologie Bus filaire.

Figure 16: Exemple d’installation domotique avec la technologie bus filaire

Exemple de réseau bus filaire (Technologie KNX)

Figure 17: Logo protocole KNX

La technologie KNX se compose de deux couches techniques principales :

 La couche BCU [Bus Coupler Unit]

La couche BCU est composée d'un micro-processeur et d'une mémoire de stockage du programme destiné
au produit qui lui est attaché [interrupteur, détecteur, sonde...]. Ce programme est défini -comme indiqué
ci-avant - par le concepteur/fabricant du produit.

28 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 La couche KNX

Il s'agit du système de communication normalisé (filaire, radio) qui permet à tous les composants de se
connecter entre eux, d'échanger des informations, de les analyser et de les traiter.

Dans le cas d'une communication filaire, le terme de BUS KNX est employé pour désigner le câble qui sert
aux transmissions. KNX utilise pour cela un câble contenant une paire torsadée : il est donc insensible aux
perturbations électriques et électromagnétiques.

Ce bus (KNX) est un système à intelligence répartie ne nécessitant pas d'ordinateur ou d'automate central.
Chaque composant [ou participant] KNX relié au bus, disposant des couches BCU et KNX, est capable
d'émettre et de recevoir des messages en toute autonomie.

L'information circule dans les deux sens sur le réseau : Une unité d'entrée envoie des informations aux
récepteurs de sortie chargés de faire effectuer une tâche précise à des appareils qui eux-mêmes envoient
vers la ou les unités d'entrée des informations concernant leur état.

3.2. Le courant porteur en ligne (CPL)

La technologie du courant porteur en ligne (CPL) permet le transfert et l’échange d’informations et de


données en passant par le réseau électrique existant. L’installation est composée d’émetteurs et de
récepteurs connectés au réseau électrique qui communiquent entre eux. L’avantage d’une installation
utilisant cette technologie est qu’elle ne nécessite pas de travaux particuliers.

La domotique CPL est aussi connue sous l’acronyme de X10, qui est un protocole de
communication et de contrôle de plusieurs appareils domotiques

Figure 18: Logo


protocole X10

Figure 19: exemple d’installation domotique avec la technologie CPL

Toutefois, la fiabilité de la technologie CPL est contestable. Cette technologie peut parasiter le réseau et
perturber les autres transmissions. De plus, cet équipement est encore coûteux.

29 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

À performances équivalentes, il est en effet plus cher que le sans-fil. Enfin, ce système est aussi moins
rapide, et il n’a pas de mobilité par construction.

3.3. Les technologies sans fil

La technologie sans fil utilise plusieurs supports technologiques : les ondes radio ou RF (sur des fréquences
en MHz) et l’infrarouge ou IR, qui a pour inconvénient de ne pas traverser les murs. Il est conseillé, pour
une meilleure stabilité du système, de ne pas mixer le sans-fil avec un autre type de technologie, le CPL
par exemple. Cela peut nuire à l’installation et à la qualité de la communication entre les équipements.

Les ondes radio sont employées par de multiples protocoles comme le X10 RF, le HomeEasy, le X2D, le
Zigbee, le Zwave, ou encore le Bluetooth.

Les principales fréquences utilisées dans la domotique sont le 433 MHz et le 868MHz. On trouve parmi
les protocoles sans fil :

 Le protocole radio Zwave, fréquence 868,42 MHz en Europe, répercute un


ordre reçu vers les modules voisins. La portée du contrôleur Zwave peut
équiper toute la maison sans risquer de problèmes de transmission.

Figure 20: Protocole radio


Zwave

 Le HomeEasy, lui, utilise la fréquence 433 MHz qui est règlementée par
l’UIT (Union internationale des télécommunications).

Figure 21: Protocole


HomeEasy

 Le X2D est mixte (courant porteur ou radio 868 MHz) convient à la


domotique de sécurité et la domotique du chauffage.

Figure 22: Protocole X2D

 L’Io-Home Control utilise les fréquences allant de 868 MHz à 870MHz, il


possède un véritable retour d’informations grâce à son protocole bidirectionnel.
Cette technologie est ouverte à différents fabricants leaders dans l’habitat ;

Figure 23: Protocole I0-


Home

30 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

II. Etude des protocoles de communication sans fil

Dans cette partie importante, on décrira la communication sans fil, des types dominants, des propriétés
caractérisant l’un des autres et nous terminerons avec le choix du type ou les types convenables pour notre
situation.

1. Principe de la communication sans fil

La communication sans fil utilise plutôt les ondes électromagnétiques pour transmettre des données en
utilisant l’air comme canal de transfert :

- L’émetteur applique une certaine variation de courant à son antenne.


- La variation de courant induit une onde électromagnétique.
- L’onde électromagnétique se propage à une vitesse proche de celle de la lumière dans l’air.
- Un courant électrique est induit dans l’antenne du récepteur par la variation de champs magnétique.
- Le récepteur lit la variation de courant et l’interprète selon le protocole de communication.

2. Étude des différents protocoles de communication

2.1. Zigbee

Le nom Zigbee signifie « Zig Zag like a bee », c'est un protocole de haut niveau (au même titre que le FTP,
HTTP, etc.). Il permet à de petites radios de communiquer sur de faibles distances.

Ce protocole est utilisé dans des radios à consommation réduite. Il est basé sur la norme IEEE 802.15.4
pour les réseaux à dimension personnelle ou Wireless Personal Area Networks (WPANs).

Les spécifications de Zigbee 1.0 sont disponibles auprès des membres de la communauté industrielle Zigbee
Alliance. Bien que le protocole Zigbee soit apparu en 1988.

On retrouve ce protocole dans des environnements où la consommation est un critère des élections. Il est
ainsi très utilisé dans les contrôles industriels, les applications médicales, les détecteurs de fumée et
d’intrusion...

Figure 24: Logo ZigBee

A titre indicatif, certains nœuds Zigbee sont conçus pour fonctionner plusieurs mois en autonomie
complète grâce à une simple pile alcaline de 1,5 V.

31 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Le but du développement de ce protocole est de proposer une liaison sur de courtes distances de façon plus
simple que les autres solutions actuelles (principalement le Bluetooth et Wifi).

2.2. Bluetooth

La technologie Bluetooth est beaucoup répandue dans le monde des télécommunications et dans les
appareils sans fil. Depuis quelque année, cette technologie a subie plusieurs modifications et améliorations
afin de percer le marché du monde industriel.

Figure 25: Logo Bluetooth

Cette technologie retint l’attention, car elle possède une excellente portée, une bonne vitesse de
transmission et plusieurs autres avantages.

La recherche n’a pas été très complexe, car l’information était facilement ainsi que le support technique des
exemples de programmation et des documents possédant les commandes de programmation entre autres
sont facilement accessible, La simplicité des commandes et le support (documentation et accès à des
professionnels) sont de très gros avantages.

La technologie Bluetooth possède d’autres atouts, puisqu’il fallait établir la communication à partir d’un
ordinateur portable, un Smart phone ou une Tablette et que toutes les nouvelles technologies sont presque
tous munis de cette technologie.

2.3. Wi-Fi

Le Wi-Fi est une technologie de réseau informatique sans fil mise en place pour fonctionner en réseau
interne et, depuis, devenue un moyen d'accès à haut débit à Internet. Il est basé sur la norme IEEE 802.11
(ISO/CEI 8802 -11).

En pratique, pour un usage informatique du réseau Wi-Fi, il est nécessaire de disposer au minimum de deux
équipements Wi-Fi, par exemple un ordinateur, et un routeur ADSL.

Figure 26: Logo Wifi

32 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

2.4. Tableau récapitulatif

Nous résumons dans ce tableau une comparaison entre les différentes technologies :

Wifi Bluetooth Zigbee


Débit >100 Mb/s <3 Mb/s <250Kb/s
~1km (beaucoup plus grâce au maillage
Portée ~300m ~100m
réseau)
Autonomie Heures jours Mois/années
Nb. de nœuds 32 7 65 000 +
Besoin mémoire 1 Mb + 250 Kb + 4 – 32 Kb
IEEE 802.11. a/b/g/n-draft 802.15.1 802.15.4

Tableau 1: Comparaison entre les différents protocoles de communication sans fil

À la suite de cette recherche sur les technologies existantes, il fallait faire un choix très important pour la
communication sans fil de notre système.

Toutes les caractéristiques du protocole Zigbee sont bien adaptées aux systèmes embarqués. En effet, le
protocole Zigbee se distingue des autres protocoles par ses faibles besoins en mémoire, ce qu’est favorable
pour son implémentation.

De plus, il présente une durée de vie très importante qu’est de l’ordre de plusieurs années, ainsi qu’un très
large nombre de nœuds à supporter dans son réseau. Enfin, ce protocole convient parfaitement aux
applications nécessitant une faible vitesse de transfert de l’ordre de 250 Kb/s.

Nous trouvons aussi que le Protocole Wifi est très intéressant vue ses caractéristiques importantes au niveau
de portée, besoin mémoire ainsi son prix acceptable par rapport au Modules Xbee qui travaillent avec le
protocole Zigbee.

À la fin, nous avons fixé notre choix sur le protocole Wifi pour contrôler notre système domotique à
l’intérieur de la maison sous un réseau local via une application Web en HTM, ainsi nous avons choisir de
travailler avec le Bluetooth pour contrôler notre système à l’arrière-cour de la maison via une application
Android.

III. Etude des solutions matérielles

Nous allons aborder dans cette partie le choix de la carte programmable, ainsi les différents organes utilisés
pour élaborer notre projet et l’unité d’alimentation quant à elle, est indispensable pour alimenter notre
système.

33 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

1. Choix de la carte programmable

Durant notre recherche sur les cartes programmables, nous avons constaté qu’au cours des dernières années,
de nombreuses cartes de développement modulaire sont apparues. Chaque carte présente des avantages et
des inconvénients. Elles se diffèrent par leurs fonctionnalités leurs complexités et leurs prix.

Dans cette partie nous allons citer quelque types de cartes programmables les plus connus et ses
caractéristiques dont le but de sélectionner la plus optimale pour notre projet. On peut citer :

 Carte Arduino : c’est un circuit intégré à base d’un microcontrôleur programmable qui peut analyser
et produire des signaux électriques de façon à effectuer des tâches précises.

Figure 27: Carte Arduino UNO

 RaspBerry Pi B+ : un mini-ordinateur qui exécute le système d’exploitation Linux.

Figure 28: Carte RaspBerry Pi B+

 Beaglebone : une mini-carte électronique qui possède les fonctionnalités d’un ordinateur basique.

Figure 29: Carte Beaglebone black

34 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Le tableau suivant présent une comparaison technique entre ces cartes :

Nom de la carte Arduino Méga Beaglebone Raspberry PI B+


Naissance 2009 2008 2012
Prix (DH) 300 900 500
BCM2835 sur un
Sitara335x sur un cortex
Processeur ATmeg2560 8bits ARM11 -CPU
M8
intégrée
RAM 8 KB SRAM 512 MB DDR3L 512 MB SDRAM
Mémoire Flash 256 KB Micro SD - 4G Micro SD – 32 G
210 à 450mA (2.5 W
Consommation 50 mA (0.5 W) 700mA (3.5 W)
max)
Ethernet Non Oui Oui
USB 1 1 4
Sortie vidéo Non Non HDMI, RCA
Langage de Environnement
Langages Scratch,
Développement programmation BoneScript. Langages
Squeak
Arduino Phyton, Scratch, Squeak

Tableau 2: Comparaison technique : Arduino Méga, Beaglebone, RaspBerry Pi

En tenant compte du tableau 2, nous remarquons qu’en termes de mémoire vive ou mémoire externe, la
capacité de RaspBerry est plus importante que les autres cartes. Ainsi Le RaspBerry possède des
connectiques (HDMI, port Ethernet, port USB…) de plus par rapport aux autres cartes.

Du côté de la carte Arduino, si la puissance disponible est évidemment bien moindre que celle délivrée par
ses deux camarades, le très vaste écosystème qui l’entoure et le langage de programmation très simple qui
l’accompagne concourent au succès phénoménal qu’elle a rencontré dans le monde.

De plus, d’après une recherche réalisée, nous avons trouvé que le RapBerry PI ne possède pas d'entrée
analogique, contrairement à l'Arduino. Si l'on doit mesurer une ou des tensions, comme notre cas
l’acquisition des données des capteurs sous forme des tensions analogiques, l'Arduino se montre très
précieux.

Pour des applications complexes, l'idéal est de travailler avec les deux systèmes et de faire communiquer
RaspBerry Pi et Arduino pour profiter des avantages de chacune.

Pour notre projet, la carte Arduino sera suffisante et mieux adaptée à nos besoins. De plus, son rapport
performance-prix est plus qu’abordable. Si l’Arduino Méga ne possède pas la connectivité Ethernet pour la
communication réseau. Il est possible de la spécialiser en l’associant avec un module ou un shield Ethernet.

35 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

2. Carte ARDUINO

Arduino est un circuit imprimé en matériel libre (dont les plans de la carte elle-même sont publiés en licence
libre mais dont certains composants sur la carte, comme le microcontrôleur par exemple, ne sont pas en
licence libre) sur lequel se trouve un microcontrôleur qui peut être programmé pour analyser et produire
des signaux électriques, de manière à effectuer des tâches très diverses comme la domotique (le contrôle
des appareils domestiques, éclairage, chauffage…), le pilotage d'un robot, etc.

Figure 30: Exemples des cartes Arduino

C’est une plate-forme de prototypage d'objets interactifs à usage créatif constituée d'une carte électronique
et d'un environnement de programmation, Cet environnement matériel et logiciel permet à l'utilisateur de
formuler ses projets par l'expérimentation directe avec l'aide de nombreuses ressources disponibles en ligne.

La carte Arduino repose sur un circuit intégré (un mini-ordinateur appelé également microcontrôleur)
associée à des entrées et sorties qui permettent à l'utilisateur de brancher différents types d'éléments
externes :

 Côté entrées, des capteurs qui collectent des informations sur leur environnement comme la
variation de température via une sonde thermique, le mouvement via un détecteur de présence ou
un accéléromètre, le contact via un bouton-poussoir, etc.
 Côté sorties, des actionneurs qui agissent sur le monde physique telle une petite lampe qui produit
de la lumière, un moteur qui actionne un bras articulé, etc.

La plateforme Arduino se présente sur plusieurs séries à savoir : Arduino Nano, Arduino Lilypad, Arduino
DUE, Arduino Méga 2560 et Arduino UNO, ces deux dernières cartes seront le cœur de notre système
domotique

2.1. Arduino Méga 2560

L’Arduino Méga 2560 (voir figure 27) est une carte électronique basée sur le microcontrôleur
ATmega2560.

36 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Elle dispose de 54 broches numériques d'entrée / sortie (dont 15 disposent d'une sortie PWM), 16 entrées
analogiques, un résonateur céramique (Quartz) à 16 MHz, une connexion USB, une prise d’alimentation,
un connecteur ICSP, et un bouton de réinitialisation. Il contient tout le nécessaire pour soutenir le
microcontrôleur, tout simplement le connecter à un ordinateur avec un câble USB ou allumez-le avec un
adaptateur ou batterie pour commencer.

2.1.1. Caractéristiques

Parmi les caractéristiques de la carte Arduino Méga 2560, on trouve :

Microcontrôleur ATmega2560
Tension de fonctionnement 5V
Tension d'entrée (recommandé) 7-12V
Tension d'entrée (limite) 6-20V
Digital I / O Pins 54 (dont 15 fournissent sortie PWM)
Broches d'entrée analogiques 16
DC Courant par I / O Pin 40 mA
Courant DC pour 3,3 Pin 50 mA
Mémoire Flash 256 KB (ATmega2560) dont 8 KB utilisé par Boot Loader
SRAM 8 KB (ATmega2560)
EEPROM 4 KB (ATmega2560)
Fréquence d'horloge 16 MHz
Tableau 3: Présentation des caractéristiques de la carte Arduino Méga 2560

2.1.2. Alimentation

L'Arduino Méga 2560 peut être alimentée via la connexion USB ou avec une alimentation externe. Dans le
premier cas, la source d'alimentation est automatiquement sélectionnée.

Externe (non-USB) alimentation peut provenir d’un adaptateur AC –DC ou batterie. L'adaptateur peut être
connecté en branchant une prise de centre positif de 2,1 mm dans le connecteur jack de la carte Les fils en
provenance d'un bloc de piles ou d'accus peuvent être insérés dans les connecteurs des broches de la carte
appelées GND (masse ou 0V) et Vin (Tension positive en entrée) du connecteur d'alimentation.

Le conseil d'administration peut fonctionner sur une alimentation externe de 6 à 20 volts. Si fourni avec
moins de 7V, cependant, la broche 5V peut fournir moins de 5 volts et le conseil d'administration peut être
instable. Si vous utilisez plus de 12V, le régulateur de tension peut surchauffer et endommager la carte, il
est donc fortement recommandé de bien respecter la plage idéale de tension de 7 à 12 volts.

37 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Les broches d'alimentation sont les suivants :

La tension d'entrée positive lorsque la carte Arduino est utilisée avec une source de tension
externe (à distinguer du 5V de la connexion USB ou autre source 5V régulée). On peut alimenter
VIN la carte à l'aide de cette broche, ou, si l'alimentation est fournie par le jack d'alimentation, accéder
à la tension d'alimentation sur cette broche.
La tension régulée utilisée pour faire fonctionner le microcontrôleur et les autres composants de
la carte (pour info : les circuits électroniques numériques nécessitent une tension d'alimentation
parfaitement stable dite "tension régulée à l'aide d'un composant appelé un régulateur et qui est
intégré à la carte Arduino).
5V
Le 5V régulé fourni par cette broche peut donc provenir soit de la tension d'alimentation Vin via
le régulateur de la carte, ou bien de la connexion USB (qui fournit du 5V régulé) ou de tout autre
source d'alimentation régulée.
Une alimentation de 3.3V fournie par le circuit intégré FTDI (circuit intégré faisant l'adaptation
du signal entre le port USB de votre ordinateur et le port série de l'ATmega) de la carte est
3.3V disponible : ceci est intéressant pour certains circuits externes nécessitent cette tension au lieu
du 5V).
L'intensité maximale disponible sur cette broche est de 50mA.
Broche de masse (ou 0V)
GND
Tableau 4: Présentation des broches d’alimentation de la carte Arduino Méga 2560

2.1.3. Mémoire

La carte Arduino Méga 2560 à 256 Ko de mémoire FLASH pour stocker le programme (dont 8Ko
également utilisés par le bootloader). Elle a également 8 ko de mémoire SRAM (volatile) et 4 Ko
d'EEPROM (non volatile - mémoire qui peut être lue à l'aide de la librairie EEPROM.h).

2.1.4. Entrées et sorties numériques

Chacune des 54 broches numériques de la carte Arduino Méga 2560 peut être utilisée soit comme une
entrée numérique, soit comme une sortie numérique, en utilisant les instructions pinMode ( ), digitalWrite
( ) et digitalRead ( ) du langage Arduino. Ces broches fonctionnent en 5V.

Chaque broche peut fournir ou recevoir un maximum de 40mA d'intensité et dispose d'une résistance interne
de "rappel au plus" (pull-up) (déconnectée par défaut) de 20-50 KΩ. Cette résistance interne s'active sur
une broche en entrée à l'aide de l'instruction digitalWrite (broche, HIGH).

De plus, certaines broches ont des fonctions spécialisées :

38 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 Port Série Serial 0 : 0 (RX) and 1 (TX) ;


 Port Série Serial 1: 19 (RX) and 18 (TX) ;
 Port Série Serial 2: 17 (RX) and 16 (TX) ;
 Port Série Serial 3: 15 (RX) and 14 (TX) ;
Communication
 Utilisées pour recevoir (RX) et transmettre (TX) les données sérient de niveau TTL.
Série
 Les broches 0 (RX) and 1 (TX) sont connectées aux broches correspondantes du
circuit intégré ATmega8U2 programmé en convertisseur USB-vers-série de la carte,
composant qui assure l’interface entre les niveaux TTL et le port USB de l'ordinateur.

 Broche 2 (interruption 0) ;
 Broche 3 (interruption 1) ;
 Broche 18 (interruption 5) ;
 Broche 19 (interruption 4) ;
 Broche 20 (interruption 3) ;
Interruptions  Broche 21 (interruption 2) ;
externes
Ces broches peuvent être configurées pour déclencher une interruption sur une
valeur basse, sur un front montant ou descendant, ou sur un changement de valeur.
(l'instruction attachInterrupt ( )).

Impulsion PWM (Largeur d'impulsion modulée). Les Broches 0 à 13 fournissent une


Impulsion
PWM impulsion PWM 8-bits à l'aide de l'instruction analogWrite ( ).

 Broche 50 (MISO) ;
 Broche 51 (MOSI) ;
 Broche 52 (SCK) ;
 Broche 53 (SS) ;
SPI
 Ces broches supportent la communication SPI (Interface Série Périphérique)
(Interface Série
Périphérique) disponible avec la librairie pour communication SPI.
 Les broches SPI sont également connectées sur le connecteur ICSP qui est
mécaniquement compatible avec les cartes Uno, Duemilanove et Diecimila.

 Broche 20 (SDA) ;
 Broche 21 (SCL) ;
 Supportent les communications de protocole I2C ou interface TWI (Two Wire
Interface - Interface "2 fils"), disponible en utilisant la librairie Wire/I2C (ou
I2C
TWI -Two-Wire interface "2 fils").
 Noter que ces broches n'ont pas le même emplacement que sur les cartes Uno,
Duemilanove ou Diecimila.

Broche 13. Il y a une LED incluse dans la carte connectée à la broche 13. Lorsque
LED la broche est au niveau HAUT, la LED est allumée, lorsque la broche est au niveau
BAS, la LED est éteinte.

Tableau 5: Différentes broches entrées/sorties numériques

39 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

2.1.5. Broches analogiques

La carte Arduino Méga 2560 dispose de 16 entrées analogiques, chacune pouvant fournir une mesure d'une
résolution de 10 bits (c.-à-d sur 1024 niveaux soit de 0 à 1023) à l'aide de la très utile fonction analogRead
( ) du langage Arduino. Par défaut, ces broches mesurent entre le 0V (valeur 0) et le 5V (valeur 1023), mais
il est possible de modifier la référence supérieure de la plage de mesure en utilisant la broche AREF et
l'instruction analogReference ( ) du langage Arduino.

Note : les broches analogiques peuvent être utilisées en tant que broches numériques.

2.1.6. Autres broches

Il y a deux autres broches disponibles sur la carte :

 AREF : Tension de référence pour les entrées analogiques (si différent du 5V). Utilisée avec
l'instruction analogReference ( ).
 RESET : Mettre cette broche au niveau BAS entraîne la réinitialisation (ou le redémarrage) du
microcontrôleur. Typiquement, cette broche est utilisée pour ajouter un bouton de réinitialisation
sur le circuit qui bloque celui présent sur la carte.

2.1.7. Communications

La carte Arduino Méga 2560 dispose de toute une série de facilités pour communiquer avec un ordinateur,
une autre carte Arduino, ou avec d'autres microcontrôleurs. Elle dispose de 4 UARTs (Universal
Asynchronous Receiver Transmitter ou émetteur-récepteur asynchrone universel en français) pour
communication série de niveau TTL (5V) et qui est disponible sur les broches 0 (RX) et 1 (TX).

Un circuit intégré ATmega8U2 sur la carte assure la connexion entre cette communication série de l'un des
ports série de l'ATmega 2560 vers le port USB de l'ordinateur qui apparaît comme un port COM virtuel
pour les logiciels de l'ordinateur.

Le code utilisé pour programmer l'ATmega8U2 utilise le driver standard USB COM, et aucun autre driver
externe n'est nécessaire. Cependant, sous Windows, un fichier.inf est requis.

Le logiciel Arduino inclut une fenêtre terminal série (ou moniteur série) sur l'ordinateur et qui permet
d'envoyer des textes simples depuis et vers la carte Arduino. Les deux LEDs RX et TX sur la carte clignote
lorsque les données sont transmises via le circuit intégré ATmega8U2 utilisé en convertisseur USB-vers-
série et la connexion USB vers l'ordinateur (mais pas pour les communications série sur les broches 0 et 1).

Les deux LEDs RX et TX sur la carte clignote lorsque les données sont transmises via le circuit intégré
ATmega8U2 utilisé en convertisseur USB-vers-série et la connexion USB vers l'ordinateur (mais pas pour
les communications série sur les broches 0 et 1).

40 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

L'ATmega2560 supporte également la communication par protocole I2C (ou interface TWI (Two Wire
Interface - Interface "2 fils") et SPI (voir Tableau 4).

2.1.8. Circuits additionnels

Il est possible de spécialiser la carte Arduino en l’associant avec des circuits additionnels que l'on peut
fabriquer soi-même ou acheter déjà montés. Lorsqu'ils se branchent directement sur la carte, ces circuits
s'appellent des «shields» ou cartes d'extension. Ces circuits spécialisés apportent au système des
fonctionnalités diverses et étendues dont voici quelques exemples :

 Ethernet : communication réseau ;


 Bluetooth ou zigbee : communication sans fil ;
 Pilotage de moteurs (pas à pas ou à courant continu) ;
 Pilotage de matrices de LED.
 Écran LCD : pour afficher des informations ;
 Lecteur de carte mémoire : lire ou stocker des données ;
 Lecteur de MP3 ;
 GPS : pour avoir une information de position géographique ;
 Etc.

Vous trouvez dans les annexes le brochage complet de la carte Arduino Méga 2560.

Nous allons utiliser deux cartes Arduino Méga 2560 dans notre projet, une pour le pilotage de notre système
a l’intérieure de l’habitat (Gestion d’éclairage, gestion d’ouverture/fermeture des volets des fenêtres,
Acquisition de la température …) par une application Web via le module Ethernet, l’autre carte sera utilisée
pour le pilotage de notre système à l’arrière-cour (Gestion d’arrosage, ouverture/fermeture de garage et
gestion de la piscine) par une application Android via Bluetooth.

2.2. Arduino UNO

L'Arduino UNO est une carte électronique basée sur le microcontrôleur


l’ATmega328. Elle dispose de 14 broches numériques d'entrée / sortie
(dont 6 peuvent être utilisées comme sorties PWM), 6 entrées
analogiques, un résonateur céramique à 16 MHz, une connexion USB,
une prise d’alimentation, un connecteur ICSP, et un bouton de
réinitialisation.
Figure 31: Carte Arduino UNO

41 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

L’Arduino UNO ne diffère pas beaucoup d’Arduino Méga 2560, Les principales différences sont des choses
comme nombre de broches et taille de mémoire. Le tableau suivant montre une comparaison rapide entre
les caractéristiques de la carte Arduino UNO et Arduino Méga 2560

Carte Arduino Microcontrôleur Entrée Digital IO EEPROM SRAM FLASH UART


analogique /PWM
Méga 2560 ATmega2560 16 54/15 4 KB 8 KB 256 KB 4
UNO ATmega328 6 14/6 1 KB 2 KB 32 KB 1

Tableau 6: Comparaison entre les caractéristiques de la carte Arduino UNO et Arduino Méga 2560

Vous trouvez dans les annexes le brochage complet de la carte Arduino UNO.

Nous allons utiliser dans notre projet deux cartes Arduino UNO, une pour le pilotage du système d’accès
sécurisé à l’habitat et l’autre pour le pilotage du système d’accès sécurisé au bureau.

3. Choix des organes du système domotique

3.1. Ethernet ENC26J60

3.1.1. Communication Ethernet avec la puce ENC28J60

En 2004, Microchip présente le premier contrôleur Ethernet 10BASE-T (10Mbits/s) référencé ENC28J60
se laissant facilement piloter via un bus SPI (Serial Programming Interface) par un microcontrôleur et ne
comportant que 28 broches pour un boitier au format DIL.

Figure 32: Circuit intégré ENC28J60

Ce contrôleur Ethernet dispose d'un module MAC et PHY intégrés et de 8ko de mémoire tampon permettant
de minimiser la complexité de la mise en œuvre et le coût. Les applications visées sont : la VoIP,
l'automation industrielle, et l'automation de bâtiment.

Ainsi, grâce à son faible nombre de broches faciles à souder, l’ENC28J60 permet une intégration
sensiblement facilité dans le réseau domestique en lui couplant un microcontrôleur afin de piloter les
fonctionnalités Ethernet. Disponible en boitier DIL (DIP), il reste la solution la moins chère pour la mise
en œuvre d'un projet connecté au réseau Ethernet.

42 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 33: Présentation de l'interface matérielle de l’ENC28J6

Note : 2 frères à l’ENC28J60 existent affichant de meilleures performances, l’ENC624J60 et l’ENC424J60


en T-BASE100 (100Mbits/s) mais nécessitent un microcontrôleur très performant afin d'assurer les
cadences élevées de transfert sur le réseau.

Dans notre cas, nous avons connecté l’ENC28J60 avec la carte Arduino Méga 2560

3.1.2. Présentation de l'interface matérielle de l’ENC28J60

i. Principales entrées et sorties

Le circuit ENC28J60 dispose comme nous l'avons vu précédemment, d'un bus de communication nommé
SPI. Ce bus est désormais un standard industriel reconnu permettant la transmission synchrone de données
séries entre un maître et un ou plusieurs esclaves (pas de limitation dans le nombre d'esclaves en théorie).

La communication s'effectue en Full Duplex et peut monter jusqu'à 20MHz pour l’ENC28J60 permettant
aux données de circuler simultanément dans les deux sens contrairement au bus I²C de Philips (Half Duplex)
beaucoup plus lent.

Figure 34: Brochage de l’ENC28J60

Le circuit ENC28J60 représente les principales connexions électriques suivantes :

43 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 35: Principales connexions électriques du circuit ENC28j60

Le bus SPI de l’ENC28J60 est composé de 4 liaisons principales :

 SCK (entrée) : Clock. Ligne d'horloge.


 SO ou MISO (sortie) : Master Input - Slave Output. Ligne de données séries en sortie.
 SI ou MOSI (entrée) : Master Output - Slave Input. Ligne de données séries en entrée.
 CS (entrée) : Chip Select. Ligne de sélection de l'esclave.

L’ENC28J60 dispose également de 2 liaisons électriques optionnelles associées au bus SPI :

 INT (sortie) : Ligne d'interruption pouvant être activée pour détecter différents états de l'interface
réseau comme par exemple, une condition de dépassement de capacité de type Overflow du buffer
de réception.
 WOL (sortie) : Ligne d'interruption permettant d'implémenter la fonction Wake-On-Lan. On note
que cette sortie n'est pas officiellement décrite par Microchip dans la datasheet initiale du circuit
mais on la retrouve sur d'autres documents du constructeur.

Les connexions différentielles TPout et TPin sont reliées au réseau Ethernet via un transformateur réseau
d'isolement conçu spécifiquement pour ce type d'application.

Toutefois, aujourd'hui bons nombres de constructeurs intègrent directement le transformateur au sein même
de l'embase RJ45 simplifiant ainsi la mise en œuvre du circuit (le Module ENC28J60).

Deux LEDs permettent de connaître le statut ainsi que l'état de la connexion Ethernet sur le réseau.

ii. Principaux blocs fonctionnels intégrés à l’ENC28J60

Le ENC28J60 dispose de plusieurs blocs fonctionnels que nous allons décrire succinctement :

44 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 36: Blocs fonctionnels de l’ENC28j60

 Une interface SPI permettant la communication avec l'extérieur.


 Une série de registres permettant de contrôler et de surveiller le fonctionnement global du circuit.
 Une mémoire RAM de 8ko permettant la mémorisation momentanée des octets reçus ou à envoyer
sur le réseau Ethernet.
 Un circuit aiguilleur pour l'accès à la mémoire RAM. Cet aiguilleur permet de sélectionner un des 3
éléments : la logique de réception, la logique d'émission ou le contrôleur DMA (Direct Memory
Acces).
 Un module MAC répondant aux spécifications Ethernet IEEE 802.3 représentant un sous niveau du
Data Link nécessaire au partage du canal de transmission.
 Un module PHY matérialisant la logique du niveau physique, c'est à dire du plus bas niveau prévu
dans le modèle ISO/OSI. Il se charge de traduire les signaux électriques provenant du câble réseau en
fonction de la codification utilisée, c'est à dire le codage Manchester.

iii. Interconnexion physique avec l'extérieur

Il préférable de connaître les interconnexions qu’il faut les établir pour un bon fonctionnement du circuit
ENC28J60 :

45 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 37: Interconnexion physique avec l’ENC28J60

 Régulateur de l’ENC28J60 :

Le régulateur est utilisé afin de stabiliser la tension en interne à 2,5V qui est dispatchée ensuite sur
l'ensemble des modules du circuit le tout à partir d'une alimentation électrique externe de 3,3V.

 Oscillateur de l’ENC28J60 :

L'oscillateur est cadencé par un quartz externe de 25MHz oscillant sur sa fondamentale. Si ce n'est pas le
cas, il est impossible d'établir un lien sur le réseau Ethernet. Dans ce cas, il faudra légèrement jouer sur les
valeurs des 2 condensateurs céramiques de part et d'autre du quartz, tout en mesurant la fréquence de
l'horloge sur la broche 24 du circuit.

 Transformateur réseau et embase MAGJACK :

Les 4 lignes différentielles TPout +/- et TPin +/- sont reliées au module PHY du circuit, elles-mêmes
connectées au transformateur réseau. Ces dernières doivent avoir une isolation en mesure de protéger le
dispositif des décharges électrostatiques (2kV ou supérieur) et posséder des bouchons (appelés aussi
"terminators") adéquats constitués par des résistances de précision.

Figure 38: Transformateur réseau et sa structure interne

L’embase RJ45 isolée 10BASE-T intègre directement le transformateur réseau (embase appelée aussi
MAGJACK). Les caractéristiques de cette embase RJ45 avec transformateur sont compatibles avec les
spécificités du ENC28J60, distribuée sous la référence "Embase RJ45 Isolée BS-RB10072".
46 Master ATSII FST Settat
Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 39: L’embase RJ45

iv. Interfaçage d'un ENC28J60 alimenté en 3,3V avec un μC fonctionnant sous 5V

C'est l'un des points les plus critiques de l’ENC28J60 car ce dernier ne peut fonctionner qu'à partir d'une
tension d'alimentation de 3,3V. Ainsi, il convient de prendre certaines précautions sur l'interconnexion du
circuit avec un microcontrôleur fonctionnant sous 5V au risque de transformer l’ENC28J60 en plaque de
cuisson au bout de quelques instants !

Ce problème est bien résolu car nous avons travaillé avec l’Arduino Méga 2560 qui dispose d’une sortie
3.3V qu’on va utiliser pour alimenter notre circuit ENC28j60.

Figure 40: Sortie 3.3V pour Arduino Méga 2560

3.1.3. Module Ethernet ENC28J60

Le module ENC28J60 permet de connecter notre carte Arduino Méga 2560 à son réseau local. Il permet
une intégration sensiblement facilité dans le réseau domestique en lui couplant un microcontrôleur afin de
piloter les fonctionnalités Ethernet, il reste la solution la moins chère pour la mise en œuvre d'un projet
connecté au réseau Ethernet.

C’est pour cela nous avons fixé notre choix sur ce module intéressant.

Figure 41: Module Ethernet ENC28J60

47 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 Branchement de l’ENC28J60 avec Arduino

Le câblage des modules Ethernet n’est pas difficile mais, à cause de leur communication avec l'Arduino sur
une liaison série un peu spéciale, nous n'avons pas le choix des broches à câbler, mis à part le signal
"CS". Voici le câblage conseillé (Arduino UNO) :

Figure 42: Branchement de l'ENC28J60 avec la carte Arduino UNO

Avec Arduino Méga 2560, les broches SCK, SO et SI du module Ethernet seront connectées avec les
broches 52, 50 et 51 de la carte Arduino Méga 2560.

ATTENTION : l'alimentation de la carte est du 3,3 V, et non 5 V. Il ne faut pas se tromper de broche sur
l'Arduino. Le choix de la broche 8 (53 pour Méga 2560) pour CS est essentiellement pour être compatible
avec la plupart des montages utilisant cette Shield.

3.2. Point d’accès (Passerelle)

Pour se connecter au réseau local du notre système via le module Ethernet ENC28J60, nous avons besoin
d’une passerelle pour que l’utilisateur puisse accéder à l’application de commande (application HTML).

Figure 43: Réseau Ethernet

48 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Nous avons choisi la passerelle SAGEMCOM :

Figure 44: Point d'accès SAGEMCOM

3.3. Module GSM SIM800L

Le module GSM SIM800L est l’un des plus petits modules GSM du monde avec une taille de 2.2 cm x 1.8
cm. C’est un module puissant qui démarre automatiquement et recherche automatiquement le réseau. Ce
module est plus complet que son prédécesseur le SIM900. Il inclut notamment le Bluetooth 3.0+EDR et la
radio FM (récepteur uniquement). Il vous permettra d’échanger des SMS, de passer des appels mais aussi,
et c’est nouveau, de récupérer de la data en GPRS 2G+. Ainsi vous pourrez faire transiter des données sur
une très longue distance, si par exemple la radio FM ou le Bluetooth ne vous suffit plus.

Figure 45: Module GSM 800L

Nous allons utiliser ce module dans notre projet pour l’envoi de notifications sous forme SMS sur le
téléphone portable pour but d’informer l’utilisateur au où le niveau de gaz dans la maison (cuisine ou salle
de bain) est dangereux.

3.3.1. Caractéristiques techniques

- Tension de fonctionnement : 3.7 ~ 4.2 V (pic Courant 2A)


- Taille du module : 2.2 cm X 1.8 cm
- TTL port série peut être utilisé avec un lien direct vers le microcontrôleur. Pas besoin de MAX232
- Module puissant, démarre automatiquement, recherche automatiquement le réseau
- LED de signalisation embarquée (Connecté flash lent, pas de signal flash rapide)

49 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

3.3.2. Branchement avec la carte Arduino

Ce module nécessite une alimentation entre 3,4V et 4,4V. L’alimentation 5V de l’Arduino ne lui convient
donc pas. Pour contrer ce problème d’alimentation, soit on ajoute une diode 1N4007 entre le 5V de
l’Arduino et le pin VCC du SIM800L (voir figure 46), soit on ajoute une alimentation externe (par exemple
une batterie Li-Po, le (+) de batterie relié avec le pin VCC du SIM800L (voir figure 47) et le GND de la
batterie et de l’Arduino doivent être reliés). Le SIM800L nécessite un pic de courant d’environ 2A. Le reste
du branchement est détaillé ci-dessous :

Figure 46: Branchement de SIM800L avec Arduino UNO (1)

Figure 47: Branchement de SIM800L avec Arduino UNO (2)

Lorsque la patte RST (reset) n’est reliée à rien (haute impédance) le module fonctionne. Par contre si on
relie cette patte à la masse, le module s'éteint (consommation réduite : c'est important pour nos piles). De
plus lorsque l'on remet RST en haute impédance, le reset s'effectue et peut corriger d'éventuels bugs...

Remarquons que les pins TXD et RXD (transmission et réception) de SIM800L sont reliés avec les pins 10
et 11 de la carte Arduino, ces pins (10 et 11) ne servent pas à la communication série pour l’Arduino, par

50 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

contre c’est la bibliothèque du module SIM800L qui va définir ces proches comme étant des broches de
communication série.

Il faut également insérer une SIM dans le compartiment prévu à cet effet sur le module, comme il est montré
dans la photo sur la droite. Le sens d’insertion de la carte SIM dans le module à son importance. La carte
SIM doit être une micro SIM.

Figure 48; Serrage de la carte SIM avec le module SIM800L

Note : Pour programmer ce module et envoyer des SMS, il faut utiliser les commandes AT.

3.4. Module Bluetooth HC05

Notre deuxième système consiste à contrôler l’arrière-cour (Jardin, piscine, garage) via smartphone par une
application Android, pour ce faire nous avons besoin d’une communication sans fil (Bluetooth) afin de
transmettre les ordres de commande vers la carte Arduino qui s’occupe dans la suite par la gestion de
remplissage et vidage de la piscine, la gestion d’arrosage, ainsi que l’ouverture et fermeture du garage. La
moyenne utilisée est un module Bluetooth HC05 (voir figure 49) est ineffaçable avec une liaison série à
travers laquelle il envoie ce qu'il reçoit dans les deux sens.

Figure 49: Module Bluetooth HC05

3.4.1. Fonctionnement

Ce module utilise l'interface Série (Tx/Rx) pour l'envoie et la réception des données. Le module marche en
mode maitre et esclave, son nom par défaut est HC05, il peut être changé. Le mot de passe pour lier le
module est ‘1234’.

Une fois le module est connecté via une liaison série, il envoie par Protocol Bluetooth tout ce qu'on lui
donne, et vis-versa.

51 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

3.4.2. Caractéristiques

 Vitesse de transmission série par défaut est 9600baud.


 Il marche avec 3V et 5V, mais il faut faire attention car certains ont eu des soucis avec une tension
de 5V.
 Il fait 9g environ.
 Dimensions : 4.4 cm x 1.6 cm x 0.7 cm.

3.4.3. Connectique du module HC05

Il y a 6 pattes dont 4 uniquement sont utilisées couramment. Dans l’ordre :

 Key : non utilisé (sauf configuration du HC05).


 VCC : alimentation en 5V de l’Arduino.
 GND : à relier au GND de l’Arduino.
 TXD : à relier au RX de l’Arduino pour la transmission série.
 RXD : à relier au TX de l’Arduino pour la transmission série.
 STATE : non utilisé.

Figure 50: Branchement du module Bluetooth HC05 avec la carte Arduino

3.5. Les capteurs

3.5.1. Capteur d’humidité et de température DHT11

Afin de garder de la fraîcheur au sein de notre habitat, nous allons intégrer dans notre système domotique
un sous-système d’acquisition de température avec le capteur de température DHT11. La valeur de
température acquise sera renvoyée vers l’utilisateur via une application sous Smart Phone ou son ordinateur
d’une manière automatique.

52 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

a. Description

Le DHT11 est composé de deux parties, un capteur d'humidité capacitif et un capteur de température à base
de NTC. Il contient également un circuit électronique élémentaire qui effectue la conversion analogique
vers numérique et qui débite un signal numérique proportionnel à la température et l'humidité mesurée par
le capteur. La technologie utilisée par le capteur DHT11 garantie une grande fiabilité, une excellente
stabilité à long terme et un temps de réponse très rapide.

Figure 51: Capteur DHT11

b. Caractéristiques du DHT11

 Alimentation : 3-5.5V DC.


 Consommation : comprise entre 0.5 mA et 2.5 mA.
 Signal de Sortie : Signal Numérique.
 Plage de Mesure : - Humidité : 20-95%RH ; Température : 0-50°C ;
 Précision : Humidité ±5%RH ; Température ±2.0°CRésolution : Humidité 1%RH ;
Température 0.1°C
 Période de mesure : 2s.
 Dimensions : 12x15.5x5.5mm.

c. Connectique du DHT11 :

Le DHT11 est composé de 4 broches espacées de 2,45mm ce qui permet de le brancher facilement avec
notre carte de traitement, mais en réalité seulement 3 broches sont utilisées.

Le brochage du capteur DHT11 est le suivant :

 VCC : 3.5 à 5.5V.


 GND : Masse 0V.
 Data : données (Celle-ci doit être reliée à une entrée de la carte électronique utilisée).

53 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 52: Branchement du capteur DHT11 avec la carte Arduino

3.5.2. Capteur de gaz et de fumée (MQ-2)

Pour détecter les fuites des gaz combustibles et des gaz étouffants au sien de notre habitat, nous allons
utiliser le capteur de gaz et de fumée (MQ-2), qui nous garantit la sécurité des habitants contre la suffocation
et les incendies.

a. Description

Le MQ-2 est un semi-conducteur permettant de détecter la présence des gaz combustibles et des gaz
étouffants dans l’air qu’ont des concentrations de 300 ppm (Partie par million) à 10000 ppm, tel que GPL
(Gaz de pétrole liquéfié), Butane, Propane, Méthane. Hydrogène, et le fumé.

Ce capteur possède 2 type de sorties :

- Une sortie analogique, dont la tension de sortie varie en fonction de la concentration globale
d'élément détecté (tous les gaz à la fois).

- Une sortie numérique, réglable à l'aide d'un potentiomètre à l'arrière du composant. L'utilisateur
règle le seuil de détection du module, et ce dernier se déclenche si la concentration dépasse le seuil.

Le MQ-2 offre un temps de réponse rapide et une Haute sensibilité ajustable via un potentiomètre.

Figure 53; Capteur de gaz MQ-2

54 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

b. Caractéristiques

 Alimentation : 5 V DC.
 Consommation : moins de 150 mA.
 Signal de sortie : analogique et numérique.
 Température de fonctionnement : -20 à 50°C.
 Temps de réponse : mois d’un seconde.
 Dimensions : 42 x 24 x 34 mm.

c. Connectique du MQ-2

Le MQ-2 possède 4 broches qui sont :

 La broche n°1 : la broche d'alimentation (VCC).


 La broche n°2 : la masse (GND).
 La broche n°3 : la sortie numérique du MQ-2.
 La broche n°4 : la sortie analogique du MQ-2.

Figure 54: Bronchement du MQ-2 avec la carte Arduino

3.5.3. Capteur d’humidité du Sol

Grace à ce capteur, l’utilisateur de notre système domotique peut savoir l’état du sol (valeur d’humidité)
dans son jardin, et à base de cette valeur il pourra définir la durée de l’arrosage ou bien de la gérer
automatiquement.

a. Description

Ce capteur d'humidité permettant de nous connaitre l’état du sol, il est idéal pour créer un objet connecté
qui indique si une plante a soif. Donc à l’aide de ce capteur nous pouvons mesurer l’humidité du sol à partir
des changements de conductivité électrique de la terre (la résistance du sol augmente avec la sécheresse).

Il est composé de deux parties principales :


55 Master ATSII FST Settat
Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

- La fourche du capteur possède deux électrodes qui nous permettent de mesurer l’humidité du sol
via des variations de résistance entre eux. Cette fourche se plante verticalement dans la terre (pot de
fleur, jardin...).
- La carte électronique constitue d’un circuit de conditionnement pour le capteur résistif de la fourche
et des circuits de traitement et de conversion du signal analogique vers un signal numérique, cette
carte débite un signal numérique proportionnel à l'humidité mesurée par le capteur vers la carte
Arduino.

Figure 55: Capteur d’humidité du Sol

Il possède 2 type de sorties :

- Une sortie numérique avec un seuil réglable par potentiomètre permet de déclencher une pompe
d'arrosage ou une alarme par exemple.
- Une seconde sortie analogique permet de suivre les fluctuations précises de l'humidité du sol.

b. Caractéristiques

 Alimentation : entre 3.5 et 5V DC


 Consommation : moins de 5mA.
 Signal de Sortie : analogique et numérique.
 Plage de Mesure : 0 – 950.
 Précision : ±5 ;
 Résolution : 1% ;
 Dimensions : la fourche : 60mm x 30mm / la carte électronique : 30mm x 15mm.

c. Connectique du capteur d’humidité du sol

Ce capteur possède 4 broches qui sont :


 La broche n°1 : la sortie analogique.
 La broche n°2 la sortie numérique.
 La broche n°3 : la masse (GND).
 La broche n°4 : la broche d'alimentation.

56 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 56: Bronchement du capteur d'humidité du sol avec la carte Arduino

3.5.4. Capteur ultrason HC-SR04

Pour mesurer le niveau d’eau dans la piscine, nous allons utiliser le capteur ultrason HC-SR04 compatible
avec Arduino, permettant d’effectuer des mesures de distance ayant de 2 cm à 5 mètres sans contact.
L’utilisation de ce capteur a pour but d’arrêt automatique de la pompe de remplissage, ainsi pour l’arrêt
automatique de l’électrovanne de vidage.

a. Description

Ce module H C - S R 0 4 permet de mesurer la distance entre un objet mobile et les obstacles


rencontrés. Sa large plage d'alimentation, sa faible consommation et ses dimensions miniatures
en font un capteur indispensable en domotique, sa gamme de distance est de 2cm à 5m.

Figure 57: Capteur ultrason HC-SR04

b. Caractéristiques

Les caractéristiques techniques du module HC-SR04 sont les suivantes :

 Alimentation : 5v.
 Consommation en utilisation : 15 mA.
 Gamme de distance : 2 cm à 5 m.
 Résolution : 0.3 cm.
 Angle de mesure : < 15°.

57 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

c. Connectique du capteur ultrason HC-SR04

Ce capteur possède 4 broches qui sont :

 VCC : à connecter au 5V pour l’alimentation.


 GND : à mettre à la masse.
 Eccho : à mettre sur un pin digital de l’Arduino qui sera définit en entrée.
 Trigger : à mettre sur un pin digital de l’Arduino que sera définit en sortie.

Figure 58: Bronchement du module HC-SR04 avec la carte Arduino

d. Fonctionnement

Le fonctionnement du module HC-SR04 est le suivant :

Il faut envoyer une impulsion niveau haut (à + 5v) pendant au moins 10 µs sur la broche ’Trigger’, cela
déclenche la mesure. En retour la sortie ‘Output’ ou ‘Echo’, va fournir une impulsion + 5v dont la durée
est proportionnelle à la distance si le module détecte un objet. Afin de pouvoir calculer la distance en cm,
on utilisera la formule suivante :

distance = (durée de l’impulsion (en µs) / 58

Voici une représentation graphique de la séquence de fonctionnement du module :

Figure 59: Représentation graphique de la séquence de fonctionnement du module HC-SR04

58 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

3.5.5. Capteur de mouvement PIR HC-SR501

Le principe consiste à détecter la présence d’une personne dans une portée par un détecteur de mouvement.
Il sera utilisé dans le garage pour allumer la pièce en cas de présence d’une personne et s’éteint
automatiquement en son absence, on peut l’intégré aussi dans un système de protection contre les intrusions
dans une habitation.

a. description

Ce capteur PIR est idéal pour détecter des mouvements ou une présence dans les applications de domotique
ou de robotique. Simple d'utilisation et facilement réglable, vous pourrez le maitre en œuvre très
rapidement.

Figure 60: Module détecteur de présence ou de mouvement


PIR HC-SR501

b. Caractéristiques

Les caractéristiques techniques du module détecteur de présence HC-SR501 sont les suivantes :

 Plage de Tension de travail : DC 4.5 V-20 V


 Consommation de courant : < 60uA
 Dimension : 3.2 cm x 2.4 cm x 1.8 cm (environ)
 Tension de Sortie : Haut/Bas niveau signal : 3.3 V TTL sortie
 Distance de détection : 3--7M (peut être ajusté
 Plage de détection : < 100 °
 Temps de retard : 5-200 S (peut être ajustée, par défaut 5S +-3%)
 la température de travail :-20-+ 80 °C

c. Connectique du module du détecteur de présence HC-SR501

Le capteur HC-SR501 possède 4 broches qui sont :

 VCC : à connecter au 5V pour l’alimentation.


 OUT : signal du sortie du module
 GND : à mettre à la masse.

59 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 61: Branchement du capteur de présence HC-SR501 avec la carte Arduino

3.5.6. Module RFID Mifare RC522

Nous allons utiliser ce module pour la fonction d’accès sécurisé à l’habitat, c’est pour éviter l’accès par des
personnes indélicates. L’utilisateur peut contrôler l’accès à son habitat à l’aide d’un module RFID.

a. Introduction générale sur la technologie RFID

i. Introduction

Insérer une clé pour démarrer un véhicule, badger pour accéder à un bâtiment ou une salle, utiliser les
remontées mécaniques lors d’un séjour au ski, valider un titre de transport dans le bus, le métro ou le
tramway sont des gestes entrés dans le quotidien de bon nombre d’entre nous. Nous utilisons, sans en être
toujours conscient, des technologies de capture automatique de données basées sur les ondes et
rayonnements radiofréquence. Cette technologie est connue sous le nom de RFID pour Identification
Radiofréquence.

Ceci dit, la RFID ne peut pas se résumer à une seule technologie. En effet, il existe plusieurs fréquences
radio utilisées par la RFID (125 KHz, 13.56 MHZ…), plusieurs types d’étiquette ayant différents types de
mode de communication et d’alimentation.

Pour transmettre des informations à l’interrogateur (encore appelé station de base ou plus généralement
lecteur), une étiquette RFID est généralement munie d’une puce électronique associée à une antenne. Cet
ensemble, appelé inlay (voir figure 62), est ensuite packagé pour résister aux conditions dans lesquelles il
est amené à vivre. L’ensemble formé est appelé tag (voir figure 63), label ou encore transpondeur.

Figure 63: Présentation des Tags, label ou


transpondeur Figure 62: Présentation de "INLAY"

60 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 64: Présentation de quelques types de stations de bases ou lecteurs

ii. Composants et fonctionnement d'un système RFID

 Les composants d’un système RFID

 Système RFID : Un système RFID (Radio Fréquence Identification) se compose de transpondeurs


(aussi nommés étiquettes, marqueurs, tags, identifiants...) et d'un ou plusieurs interrogateurs (aussi
nommés lecteurs, bases stations...).
 Interrogateurs RFID : Ce sont des dispositifs actifs, émetteurs de radiofréquences qui vont activer
les tags qui passent devant eux en leur fournissant l'énergie dont ils ont besoin pour fonctionner.
 Tag RFID : C'est un dispositif récepteur, Il est muni d'une puce contenant les informations et d'une
antenne pour permettre les échanges d'informations.
 Interface : L'interface est le support de transmission de l'énergie et des données. Dans le cadre des
systèmes RFID, il s'agit de l'air.

Transpondeur Puce électronique


Tag Contient les données
Etiquette (modification en partie)
Inlay Antenne

Support de la transmission
Système RFID Interface Air d’énergie et de données

Lecteur Antenne Collecte les données et


Station de base fournit l’énergie (passif et
Coupleur semi passif)
Puce électronique

Figure 65: Les composants d'un système RFID

 Le couplage tag RFID / lecteur RFID

La liaison entre tag et lecteur se réalise par :

 Couplage magnétique dans le cas d'un champ proche (quelques cm à 1,5 m). L'interrogateur utilise
alors des LF (Basses Fréquences) ou des HF (Hautes Fréquences). Les antennes sont alors
constituées de boucles inductives.
61 Master ATSII FST Settat
Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 Couplage électrique dans le cas d'un champ lointain (jusqu'à 6m). L'interrogateur utilise alors des
UHF (Ultra Hautes Fréquences) ou des SHF (Super Hautes Fréquences). Les antennes de base sont
alors des dipôles ou des patchs.

Figure 66: le couplage magnétique et électrique entre le tag et lecteur RFID

 Les gammes de fréquences RFID

La RFID a 4 types des gammes dans le spectre radio qui sont :

- LF : 125 kHz - 134,2 kHz : basses fréquences,


- HF : 13,56 MHz : hautes fréquences,
- UHF : 860 MHz - 960 MHz : ultra hautes fréquences,
- SHF : 2,45 GHz : super hautes fréquences.

b. Module RFID Mifare RC522

i. Description

Ce module est conçu pour communiquer dans la bande 13.56 MHz permettant ainsi d'interagir avec des
tags RFID à une distance comprise entre 5cm et 1.5m, à faible coût, de petite taille, sans contact carte à
puce pour lire et écrire, instruments intelligents et des dispositifs portatifs développés mieux.

Or la fréquence de fonctionnement de ce module est 13.56 MHz donc on peut le classer comme un système
RFID hautes fréquences dont les tags et le lecteur sont couplés magnétiquement.

Le module RFID Mifare RC522 possède un seul lecteur sous forme d’une petite puce électronique et deux
tags, le premier sous forme d’une carte et le deuxième sous forme d’une clé.

62 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 67: Module RFID Mifare RC522

ii. Connectique du module RFID-RC522

Le module RFID-RC522 13.56Mhz compatible Arduino, il dispose 8 broches dont 7 uniquement sont
utilisées couramment. Dans l’ordre :

 SDA : Slave Select, actif à l'état bas, (généré par le maître) --> pin 10.
 SCK : Horloge (généré par le maître) --> pin 13 ou ICSP-3.
 MOSI : Master Output, Slave Input (généré par le maître) --> pin 11 ou ICSP-4.
 MISO : Master Input, Slave Output (généré par l'esclave) --> pin 12 ou ICSP-1.
 GND : à mettre à la masse --> pin GND.
 RESET : Pin de réinitialisation --> pin RESET.
 VCC : +5V pour l’alimentation --> pin VCC.

Figure 68: Branchement du module RFID-RC522 avec la carte Arduino UNO

3.6. Les actionneurs

3.6.1. Servomoteurs

Pour motoriser nos volets des fenêtres, la porte principale, la porte du bureau et le garage, on a pensé à
utiliser des servomoteurs vu de leur souplesse, simplicité de commande ainsi que leur couple acceptable.

63 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Les servomoteurs servent en principe à actionner les parties mobiles d’un système. Ils sont prévus pour être
commandés facilement en position ou en vitesse. En effet, ils sont équipés d’un système d’asservissement
basé sur un potentiomètre rotatif qui sert de capteur de rotation.

C’est un ensemble mécanique et électronique comprenant :

 Un moteur à courant continu de petite taille.


 Un réducteur en sortie de ce moteur diminuant la vitesse mais
augmentant le couple.
 Un potentiomètre (faisant fonction de diviseur résistif) qui
génère une tension variable, proportionnelle à l'angle de l'axe
de sortie.
 Un dispositif électronique d'asservissement.
 Un axe dépassant hors du boîtier avec différents bras ou roues
de fixation.
Figure 69: Vue de l’extérieur et de l’intérieur
d’un servomoteur

a. Fonctionnement

Les servomoteurs sont commandés par l'intermédiaire d'un câble électrique à 3 fils qui permettent
d’alimenter le moteur et de lui transmettre des ordres de positions sous forme d’un signal codé en largeur
d'impulsion plus communément appelés PWM (Pulse Width Modulation ou Modulation de Largeur
d'Impulsion) ou RCO (Rapport Cyclique d’Ouverture).

Cela signifie que c'est la durée des impulsions qui détermine l'angle absolu de l'axe de sortie et donc la
position du bras de commande du servomoteur. Le signal est répété périodiquement, en général toutes les
20 millisecondes, ce qui permet à l'électronique de contrôler et de corriger continuellement la position
angulaire de l'axe de sortie, cette dernière étant mesurée par le potentiomètre.

Rapport cyclique d’ouverture avec T la


durée du cycle complet :
𝑡1
= 0.25 = 25%
𝑇

Figure 70: Principe d’un signal de commande par PWM

Lorsque le moteur tourne, l'axe du servomoteur change de position, ce qui modifie la résistance
du potentiomètre. Le rôle de l'électronique est de commander le moteur pour que la position de l'axe de
sortie soit conforme à la consigne reçue : il s’agit bien d’un asservissement.

64 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

b. Connecteur du servomoteur

Un servomoteur se pilote par l'intermédiaire d'un câble à 3 fils. Ce câble permet à la fois de l'alimenter
et de lui transmettre des consignes de position par le fil de signal :

 Le noir ou marron : La masse


 Le rouge : La tension d’alimentation continue (+)
 Le jaune, orange ou blanc : Le signal de commande PWM
Figure 71: Câble de commande pour
servomoteur

Contrairement à un moteur à courant continu simple, qui peut être piloté par des variations de
tension ou par allumage/extinction, le servomoteur réagit en fonction d'une impulsion de durée
variable. C’est la durée de ce signal qui détermine la rotation de l'axe donc la position de l'objet fixé dessus.

L'impulsion détermine la position en absolu, pas en relatif : une durée précise correspond à une
position précise de l'axe, toujours la même. Le signal doit être répété régulièrement (toutes les 20 ms).

Il faut alimenter un servomoteur en restant dans la gamme de tension spécifiée dans la documentation
du constructeur. Si la tension est trop faible, le servomoteur ne fonctionnera pas, si la tension est trop forte,
il sera détérioré. Les servomoteurs ont besoin d'une alimentation régulée, en tension continue et fournissant
assez de courant.

c. Types des servomoteurs

Les servomoteurs sont répartir en deux types : Servomoteur à rotation continue et le servomoteur à rotation
angulaire. A la différence du servomoteur standard (à rotation angulaire), le servomoteur à rotation continue
tourne comme un motoréducteur à courant continu : c'est l'impulsion de commande qui définit le sens et la
vitesse de rotation.

Ne disposant d'aucune butée, ce servomoteur tourne dans les 2 sens de façon continue. Ainsi pour une
largeur d'impulsion de l'ordre de 1,5 ms à son entrée, le servomoteur sera à l'arrêt.

Si on augmentera la largeur des impulsions, le servomoteur commencera à tourner dans un sens. Le


servomoteur tourne de plus en plus vite au fur et à mesure que la largeur des impulsions d'approche des 2
ms (pour laquelle le servomoteur tournera alors à la vitesse max.).

Si on diminuera la largeur des impulsions (par rapport à la position médiane 1,5 ms), le servomoteur
commencera à tourner dans l'autre sens. Le servomoteur tourne de plus en plus vite au fur et à mesure que
la largeur des impulsions d'approche des 1 ms (pour laquelle le servomoteur tournera alors à la vitesse
maxi).

65 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Le servomoteur à rotation angulaire est un micro servomoteur largement utilisé dans le monde du
modélisme. Très léger avec ses 9 grammes et son amplitude de 180°, il sera idéal pour animer les
projets robotiques/domotiques à partir d'un microcontrôleur tel qu'Arduino comme dans notre situation.

Sa prise standard Graupner à 3 fils et sa tension d'alimentation de 5V rendent le micro servo


directement utilisable sur un Arduino.

Pour répondre à notre besoin et par rapport à ce que nous avons trouvé sur le marché national, les deux
types suivant conviennent parfaitement à notre projet :

Servomoteur à rotation continue Servomoteur à rotation angulaire (Micro-Servo)


S4303R SG90

Caractéristiques : Caractéristiques :

 Alimentation : 4.8 à 6 V  Alimentation : 4.8 à 6 V


 Angle de rotation : 360°  Angle de rotation : 180°
 Couple : 3.3 à 4.8 Kg.cm  Couple : 1.3 Kg.cm
 Vitesse : 60 à 70 tr/min  Vitesse : 0.12 sec/60°
 Dimensions : 41x20x40 mm  Dimensions : 23.2 x 12.5 x 22 mm
 Poids : 44g  Poids : 9g

Tableau 7: Caractéristiques des servomoteurs utilisés

Pour faire tourner la porte, une rotation de 90° ou 180° sera amplement suffisante pour l’ouverture, par
contre, pour faire tourner le volet de fenêtre, une rotation de 360° est nécessaire. Nous allons utiliser les
servomoteurs à rotation continue pour l’ouverture/fermeture des volets des fenêtres, et les servomoteurs à
rotation angulaire pour l’ouverture/fermeture des portes, ce qui permettra un gain au niveau du coût.

Concernant les couples de ces servomoteurs, ils vont bien répondre à nos besoins pour notre prototype de
la maison domotique puis qu’il s’agit des mini ports et des mini volets de fenêtres.

d. Branchement des servomoteurs avec la carte Arduino

Nous l’avons vu plus haut, la connectique d’un servomoteur se résume à trois fils, deux pour l’alimentation
positive et la masse et le dernier pour le signal de commande, voici ci-dessous le schéma du câblage :

66 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 72: Branchement du servomoteur avec la carte Arduino

3.6.2. Les pompes

Une pompe est un dispositif permettant d'aspirer et de refouler un fluide. Dans notre cas nous allons utiliser
deux pompes, une pour l’arrosage permettant la fourniture d’eau à des plantes et l’autre pour le remplissage
de la piscine.

La pompe doit acheminer l'eau d’un puits d'eau (un réservoir dans notre prototype) dans la serre. L'eau est
distribuée aux plantes grâce à un tuyau percé. Même principe pour le remplissage de la piscine sauf que la
pompe doit acheminer directement l’eau d’un réservoir dans la piscine.

Pour répondre à notre besoin et par rapport à ce que nous avons trouvé sur le marché national, la petite
pompe à eau d’un débit de 300l/h convient parfaitement à notre recherche. Cette pompe utilisée
généralement pour les aquariums. Et puis ce qu’il s’agit d’un prototype d’une maison en petite taille, la
puissance de la pompe d’aquarium sera suffisante pour assurer la fonction de remplissage de la piscine et
de l’arrosage.

Figure 73: Pompe 3W à eau power Head 300l/h

 Spécifications :

 Matière : Plastique
 Couleur : Noir
 Tension de fonctionnement : AC 220-240V, 50/60 Hz
 Puissance : 3W

67 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 H-Max : 0.5m
 Q-Max : 300l/h

3.6.3. Electrovanne plastique 8 – 12 V

Le principe de l’électrovanne consiste à contrôler le flux du liquide en utilisant le flux d’électrons ! Il


dispose de deux raccords 1/2 pouce. La valve est fermée au repos, quand une tension de 12VDC est
appliquée aux deux bornes, la vanne s'ouvre et l'eau peut pousser cette dernière pour passer au travers.
La conception de l'électrovanne utilise un joint interne, par conséquent, un minimum de pression est
nécessaire pour activer celle-ci (0.02 Mpa ou 3 PSI).

Le liquide ne peut aussi circuler que dans un seul sens (indiqué par une flèche sous la vanne). Le solénoïde
de la vanne a été testé sous différentes tensions continue. Il est possible d'activer la vanne à partir d'une
tension de 6VDC (mais elle est plus lente à s'ouvrir).

Nous allons utiliser l’électrovanne pour assurer la fonction du vidage de la piscine.

Figure 74: Electrovanne plastique 8 - 12V

 Détails techniques sur l’électrovanne :

 Pression de fonctionnement : 0.02 Mpa – 0.8 Mpa (0.8 Megapascal correspond à 8 bar).
 Température de fonctionnement : 1 °C – 75 °C.
 Temps de réponse (ouverture) : ≤ 0.15 sec.
 Temps de réponse (fermeture) : ≤ 0.3 sec.
 Tension de fonctionnement : 12V DC.
 Poids : 120 gr.
 Dimensions : 77mm x 57mm x 50mm.

3.6.4. Les relais

Un relais est un commutateur électrique qui permet de commander un second circuit utilisant généralement
un courant bien supérieur à ce que notre carte Arduino pourrait accepter (par exemple, allumer/éteindre une
ampoule 220V), il n’y a pas de connexion entre le circuit basse tension de l’Arduino et le circuit haute
tension.
68 Master ATSII FST Settat
Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Le relais est un mécanisme simple d’interrupteur on/off : il se ferme lorsque l’entrée est à 5V et s’ouvre
lorsque l’entrée est à 0V.

Figure 75: Principe de fonctionnement de relais

a. Module relais 5V 1 canal 220V 10A

Ce moule fournit trois connections COM, NC et NO. NC signifie « normalement fermé ». Cela veut dire
que lorsque le relais n’a pas du signal d’entrée, le circuit haute tension connecté sera actif. Si par contre, on
applique une tension de 5V au relais, le circuit secondaire sera coupé. NO signifie « normalement ouvert ».
Cela veut dire qu’a contrario, une valeur de 5V appliqué au relais coupera le circuit haute tension et
inversement.

Description du module :

 Relais 250V 10A


 Transistor
 LED qui signifie que le module est correctement alimenté
Figure 76: Module relais 5V
Ce module est un actionneur. Le connecteur est une entrée (INPUT) qui doit être 1 canal

connectée à une des sorties (OUTPUT) de notre carte Arduino.

L’utilisation de ce type du module dans notre projet a pour but de contrôler les pompes responsables de
l’arrosage et de remplissage de la piscine, ainsi pour allumer ou éteindre la lampe dans le garage.

b. Module de Relais à 8 canaux

Il s’agit d’une carte d'interface de relais, qui peuvent être contrôlé directement par un large éventail de
microcontrôleurs comme Arduino, AVR, PIC, ARM, API, etc.

69 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Ce module de relais est bas actif 5V. Il est également capable de contrôler appareils divers et autres
équipements avec le grand courant. Cette interface standard peut être connectée directement avec les
microcontrôleurs. Le voyant rouge qui indique l'état de travail est propice à l'utilisation de sécurité.

Le module de relais est largement utilisé pour tout contrôle MCU, le secteur industriel, contrôle PLC, et
contrôle de la maison intelligente.

Figure 77: Module de relais 5V à 8 canaux

Dans notre cas, le choix du module de relais à 8 canaux a pour but de contrôler l’éclairage de 5 pièces dans
la maison ainsi la ventilation.

3.6.5. Module Afficheur LCD

Les afficheurs LCD (Liquid Crystal Display) sont devenues incontournables dans toutes applications qui
demandent la visualisation de paramètres, il s’agit donc d’une interface Homme/Machine. Ils sont très
utilisés dans les montages à microcontrôleur, et permettent une grande convivialité. Ils peuvent aussi être
utilisés lors de la phase de développement d'un programme, car on peut facilement y afficher les valeurs de
différentes variables.

Vu de l’extérieur, les écrans LCD alphanumériques sont essentiellement caractérisés par leur taille. Deux
modèles se rencontrent très fréquemment et sont les meilleurs marché, celui ayant 2 lignes et 16 colonnes
d’affichage et celui ayant 4 lignes et 20 colonnes d’affichage.

Figure 78: Afficheurs LCD (16x2) et (20x4)

a. Connecteur de l’afficheur LCD

Ces deux écrans (afficheur LCD 16x2 et 20x4 ont exactement la même connectique, c’est à dire un
connecteur 16 broches.

70 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Ce connecteur véhicule plusieurs signaux dont une partie forme un bus de communication parallèle 4 ou 8
bits selon la configuration choisie ainsi que les signaux permettant de contrôler la communication entre
l’Arduino et l’écran.

La figure ci-dessous donne la nomenclature des broches de ce connecteur :

Figure 79: Nomenclature du connecteur de l’afficheur LCD

b. Communication avec le LCD

L’afficheur LCD peut fonctionner en mode 4 bits ou en mode 8 bits. En mode 8 bits, les octets sont
transférés sur les lignes DB0 à DB7. En mode 4 bits les octets sont transférés en deux fois sur les lignes
DB4 à DB7.

Le LCD dispose de 3 registres internes, le registre de données permettant entre autre l’envoi des codes des
caractères à afficher, le registre de commande permettant d’envoyer des commandes d’effacement de
l’écran, de positionnement du curseur, etc., et le registre d’état qui permet de consulter notamment la
disponibilité du LCD pour recevoir des commandes ou des données.

La sélection de l’un ou l’autre de ces registres est effectuée via les états, LOW ou HIGH, des lignes RS et
RW. Une fois l’état de ces deux lignes établi, EN est placé à HIGH, la donnée ou la commande est placée
sur les lignes DBx puis EN est placé à LOW.

Piloter directement un LCD est donc un processus relativement compliqué. Évidemment, comme c’est très
souvent le cas avec l’Arduino comme dans notre situation, il existe des bibliothèques pour ça, ce qui permet
de les utiliser aisément sans avoir à plonger dans la datasheet.

c. Connexion avec la carte Arduino

Dans la grande majorité des cas, on préfèrera une communication sur 4 bits car une communication sur 8
bits consomme 10 ou 11 broches, ce qui, hormis sur un Méga ou un Due, laisse peu de broches libres. Avec
une communication 4 bits, 6 à 7 broches sont nécessaires. Le choix des broches est libre.

71 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

En mode 4 bits, les broches à connecter à l’Arduino sont donc RS, EN, DB4, DB5, DB6 et DB7 ainsi que,
de façon optionnelle, RW.

d. Pilotage via le bus I2C

Il existe également de petits modules permettant d’interfacer un écran LCD avec un bus I2C. Cette solution
peut être intéressante si on manque désespérément de broches sur la carte Arduino puisqu’au lieu de
monopoliser 6 à 7 broches, l’écran n’en utilisera plus que 2 pour afficher les informations

Toutefois, le module que l’on rencontre le plus souvent est montré sur la figure suivante :

Figure 80: Interface I2C pour LCD

Il a des spécifications suivantes :

 Compatible avec 16x2 et 20x4 LCD


 Adresse I2C par défaut = 0x27
 Adresse sélectionnable - Range 0x20 à 0x27

Ce module est construit autour du PCF8574P de NXP, un circuit permettant d’augmenter le nombre
d’entrées sorties numériques via l’I2C. Cette petite puce (PCF8574P) fournit huit bits de E / S parallèles
adressable par une adresse de bus I2C - 0x00 à 0x27.

Figure 81: Circuit PCF8574P avec l’adressage de bus I2C

72 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Pour afficher les informations souhaitées sur le LCD, on adresse le LCD (par exemple l'adresse I2C du de
LCD 16x2 est fixé de façon permanente à hex 27) et on écrit une valeur de huit bits qui est ensuite présenté
sur les broches de sortie (SDA et SCL) du PCF8574, qui sont connectés à l'écran LCD en fonction
HD44780.

e. Afficheur LCD 16x2 I2C

Deux afficheurs LCD 16x2 I2C seront utilisés dans notre projet, une pour animer l’accès à la maison et
l’autre pour animer l’accès au bureau.

i. Caractéristiques

L’afficheur LCD 16x2 I2C dispose des caractéristiques techniques suivantes :

 Affichage : 16 colonnes, 2 lignes.


 Tension : 5V uniquement nécessaires.
 Courant : 135 mA typique. avec rétro-éclairage allumé.
 Modes : I2C / 9 600 baud de communication série.

Figure 82: Afficheur LCD 16x2 avec I2C

ii. Branchement de LCD 16x2 I2C avec la carte Arduino

Figure 83: Branchement de LCD 16x2 avec la carte Arduino

3.6.6. Le Buzzer

Ce composant a pour fonction d’associer un bip sonore à chaque appui sur chacune des touches du clavier
matriciel, ainsi pour générer une alarme (sous forme d’un long bip ou sous forme de trois ou quatre bips
successifs) dans le cas où le code inséré par l’utilisateur pour entrer au bureau est incorrect.

73 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Un autre buzzer sera utilisé pour associer un bip sonneur à chaque identification des tags d’utilisateurs par
RFID et pour générer une alarme sous forme des bips successive lors d’accès non autorisé (tags non autorisé
pour accéder à la maison).

a. 5V active Buzzer Continu Bip alarme sonneur

Pour notre système, nous avons choisi un simple Buzzer (5V active Buzzer Continu Bip alarme sonneur)
de caractéristiques suivantes :

 Tension : 5V DC
 Sortie Min sonore à 10cm : 85dB
 Taille totale (Pin non inclus) : 12 x 9mm / 0,47 "x 0,35" (D * H)
 Matériaux : plastique, métal
Figure 84: 5V active
 Poids net : 8g Buzzer

b. Branchement du Buzzer avec la carte Arduino

Le Buzzer peut être branché directement sur l’Arduino en reliant ses deux pins avec la GND et le 5V (voir
la figure 85 image de gauche), comme on peut le brancher en reliant son pin (+) avec une sortie numérique
de l’Arduino à travers une résistance (voir la figure 85 image de droite), le Buzzer se déclenchera alors dès
l’activation de la sortie numérique. La résistance sert à diminuer le volume de sonnerie.

Figure 85: Branchement du Buzzer avec la carte Arduino

3.6.7. Ventilateur

La domotique s’applique également au chauffage et à la ventilation, des éléments indispensables au sein


d’un logement. La solution est la régulation du chauffage, c’est-à-dire programmer un degré de température
adapté à chaque pièce et notamment en fonction de moments de la journée, nuit et jour. Ces températures
par zone sont contrôlées depuis l’application HTML conçue pour donner de la fraicheur à l’intérieur de
l’habitat.

74 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Du côté fraîcheur, une installation domotique dédiée permettra de programmer les aspirations et extractions
d’air, notamment à des endroits stratégiques et nécessaires comme la salle de bains, connue pour sa grande
humidité. Le tout grâce à de simple bouton sur l’application HTML que nous avons l’adopter derrière lequel
se trouve le module d'interface de ventilation.

Exemple : on pourra programmer la coupure des luminaires dans la cuisine après y avoir préparé le dîner
et démarrer la ventilation à la durée et à l’intensité souhaitées.

Dans notre projet, nous avons utilisé un simple ventilateur de l’ordinateur familial :

Figure 86: Ventilateur 5V d'un PC

Concernant le branchement du ventilateur avec la carte Arduino, il suffit de relier son pin (+) avec une
sortie numérique. Le ventilateur sera actif dès l’activation de cette sortie.

3.7. Autre composants

3.7.1. Clavier matriciel 4x4

Afin d’assurer l’accès sécurisé au bureau, la fonction d’accès sécurisé au bureau permette à l’utilisateur
d’accéder chez lui tout en introduisant un code sécurisé. Pour cela on a besoin d’un clavier matriciel pour
entrer le mot de passe d’ouverture de la porte.

Ce clavier comprend 16 touches disposées en 4 lignes et 4 colonnes. L'appui sur une touche fait
communiquer une ligne avec une colonne.

Figure 87: Clavier matriciel 4x4 et son schéma de principe

75 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

a. Description

Les lignes sont des sorties. Les colonnes sont des entrées maintenues au niveau haut par une résistance
interne à Arduino. Le système envoie par balayage un niveau bas sur chaque ligne (1 seule à la fois) et
balaye les colonnes en lecture. Quand il lit un niveau bas, c'est que la colonne est reliée par une touche
appuyée à la ligne qui est basse à ce moment. On n'a pas besoin de programmer ce balayage : c'est la
bibliothèque qui le fait.

b. Branchement avec la carte Arduino

Le branchement est assez simple, connectant les broches 16, 17, 18, 19 de la carte Arduino vers les lignes
et les broches 4, 3, 2, 1 vers les colonnes, comme le montre la figure suivante :

Figure 88: Branchement du clavier matriciel avec l’Arduino

3.7.2. bouton poussoir

Boutons ou commutateurs poussoirs relient deux points dans un circuit lorsque vous appuyez dessus. Nous
allons utiliser ce bouton dans la fonction d’accès sécurisé au bureau pour que l’utilisateur puisse sortir.

Un seul accès est permis ; une fois une personne est à l’intérieur du bureau aucun autre accès sera permis
de l’extérieur.

Figure 89: Boutons poussoirs

76 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 Branchement avec la carte Arduino :

Figure 90: Branchement du bouton poussoir avec Arduino

Lorsque le bouton-poussoir est ouvert, il n'y a pas de lien entre les deux branches du bouton-poussoir, de
sorte que la broche est reliée à la masse (à travers la résistance pull-down) et nous avons lu un LOW.
Lorsque le bouton est fermé (enfoncé), il établit une connexion entre ses deux jambes, reliant la broche à 5
volts, de sorte que nous lisons un HIGH.

3.7.3. Les LEDs

Une diode électroluminescente (DEL en français, ou LED en anglais : Light-Emitting Diode), est un
dispositif optoélectronique capable d’émettre de la lumière lorsqu’il est parcouru par un courant électrique.
Une diode électroluminescente ne laisse passer le courant électrique que dans un seul sens (le sens passant,
comme une diode classique, l’inverse étant le sens bloquant) et produit un rayonnement monochromatique
ou polychromatique non cohérent à partir de conversion d’énergie électrique lorsqu’un courant la travers.

Figure 91: LEDs de différentes couleurs et le symbole de


la diode électroluminescente

L’utilisation des diodes électroluminescentes dans notre projet a pour but d’ajouter des signalisations sur
l’état d’un actionneur. A titre d’exemple, si l’accès à l’habitat est autorisé à l’utilisateur (identification de
son tag RFID), une LED verte sera allumée sinon une LED rouge sera allumée, etc…

77 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 Branchement avec la carte Arduino

Figure 92: Branchement des LEDs avec Arduino

Lorsque la sortie numérique de l’Arduino n’est pas activée (LOW), il n’y a pas une différence de potentiel
entre les broches de la LED cependant lorsqu’elle est activée, la tension appliquée aux bornes de la diode
est supérieure à la tension seuil de la LED, donc elle sera allumée.

4. Alimentation

Comme ça a été énoncé dans l’introduction de ce chapitre, nous avons entrepris l'étude d'une alimentation
électrique. Faut-il acheter une alimentation électrique dans le commerce ou la fabriquer nous-même ? Nous
avons étudié différents critères tel que le prix et les performances pour faire un choix au plus proche des
exigences de notre projet. Pour que notre système soit un système autonome, le choix de l’alimentation est
primordial afin de garantir le contrôle de l'habitation sans interruption.

Après avoir défini les besoins électriques nécessaires, nous avons entamé une phase de recherche d’une
alimentation, et nous avons trouvé une solution qui peut satisfaire nos besoins électriques et qui respecte le
rapport performance-prix. Cette solution consiste à utiliser une batterie externe solaire d’une capacité de
10000mAh qui fournit une tension de 5V, débite un courant de 2.1A et qui est capable d’alimenter jusqu’à
4 cartes Arduino puisque le fonctionnement de chacune des cartes nécessite un courant de 0.5A maximum.

Figure 93: Power Bank solaire 10000mA/h

78 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Ce power Bank solaire présent des caractéristiques suivantes :

 Intensité en sortie : 1/ 2.1 A


 Tension de sortie : 5V
 Sorties : 2 porte USB, une débite 1 A et l’autre 2.1 A
 Dimensions : 17 x 15 x 0.8 cm

On note que la liaison batterie externes-cartes électroniques se fait via un diviseur de ports USB.

Figure 94: Diviseur de ports USB

IV. Etude de la partie logicielle du projet

Cette partie est dédiée à la représentation des plateformes informatiques utilisées dans le développement de
notre système domotique.

1. Plateforme de programmation Arduino

1.1. Présentation

Figure 95: logo d’interface de développement Arduino

L’espace de développement Arduino a pour fonctions principales :

 de pouvoir écrire et compiler des programmes pour la carte Arduino.


 de se connecter avec la carte Arduino pour y transférer les programmes.
 de communiquer avec la carte Arduino.

79 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 96: Interface de programmation Arduino

Cet espace de développement intégré (EDI) dédié au langage Arduino et à la programmation des cartes
Arduino comporte :

 une barre de menus comme pour tout logiciel une interface graphique (GUI),

 une barre de boutons qui donnent un accès direct aux fonctions essentielles du logiciel et fait
toute sa simplicité d'utilisation,
 un éditeur (à coloration syntaxique) pour écrire le code de vos programmes, avec onglets de
navigation,
 une zone de messages qui affiche indique l'état des actions en cours,
 une console texte qui affiche les messages concernant le résultat de la compilation du programme.

Figure 97: Barre de boutons Arduino

80 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Le logiciel comprends aussi un moniteur série (équivalent à HyperTerminal) qui permet de d'afficher des
messages textes émis par la carte Arduino et d'envoyer des caractères vers la carte Arduino (en phase de
fonctionnement) :

Figure 98: HyperTerminal de l’Arduino (Moniteur Série)

1.2. Structure d’un programme en Arduino

Le langage Arduino est inspiré de plusieurs langages. On retrouve notamment des similarités avec le C, le
C++, le Java et le Processing. Le langage impose une structure particulière typique de l’informatique
embarquée.

Chaque programme en Arduino comprend :

 un entête déclaratif
 une partie « configuration » qui ne sera exécutée qu'une fois (fonction setup( ))
 une partie constituée d'une boucle sans fin que le programme répètera à l'infini (fonction loop( ) ) :
c'est le cœur du programme.

Un programme utilisateur Arduino est une suite d’instructions élémentaires sous forme textuelle, ligne par
ligne. La carte lit puis effectue les instructions les unes après les autres, dans l’ordre défini par les lignes de
code.

Afin de compiler le programme sous l’espace de développement Arduino, il faut le télécharger dans la carte
Arduino via la connexion USB.

81 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 99: Structure d’un programme en Arduino EDI

Figure 100: Téléversement du programme sous EDI vers la carte Arduino

2. App Inventor

App Inventor pour Android est une application web open-source à l'origine fourni par Google, et désormais
maintenu par le Massachusetts Institute of Technology (MIT).

Cette application va nous servir dans la création d’une interface graphique pour le pilotage du notre système
dans l’arrière court (gestion d’arrosage, ouverture/ fermeture du garage et la gestion du remplissage de la
piscine) via de la communication sans fil Bluetooth.

Figure 101: Logo App Inventor

82 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

3. SketchUp

SketchUp est un logiciel de modélisation 3D, d'animation et de cartographie orienté vers l'architecture.
Initialement édité par la société Last Software (racheté par Google ensuite), ce logiciel se caractérise par
des outils simples (rotation, extrusion, déplacement, etc.), qui en font un logiciel de 3D très différent des
modeleurs 3D classiques.

À part le fait qu'il soit un modeleur ne manipulant que des surfaces, son originalité repose essentiellement
sur le principe de l'inférence. Le logiciel propose de lui-même une action de modélisation appropriée au
contexte : créer une face, l'extruder, la diviser, dessiner sur une face, découper selon la courbe dessinée,
faire une coupe, etc., directement sur l'objet, et ce en « devinant » l'action que l'on souhaite réaliser. Mais
ces capacités nécessitent de se défaire des habitudes prises sur un modeleur 3D standard.

Figure 102: Logo SketchUp

L’utilisation du ce logiciel de modélisation dans notre projet a pour but de modéliser le prototype de la
maison intelligente avant de passer à l’étape de la réalisation sur Terrain.

Conclusion

Au niveau de ce chapitre important qui représente une étude approfondie sur le projet, nous avons parlé
dans un premier temps des généralités de la domotique à savoir ces origines, son principe de
fonctionnement, les taches associées à la domotique et les différentes technologies associées à une
installation domotique.

Ensuite nous avons consacré toute une partie pour l’étude des différents protocoles de communication sans
fil, les types dominants ainsi que leurs propriétés caractérisèrent, cette étude nous a mené vers le choix du
protocole Wifi vu le grand nombre de performances qu’il présente à savoir la portée, l’autonomie, la
fiabilité en terme transfert de données ainsi qu’il reste la seule solution pour se connecter à un réseau local
via le module Ethernet. Comme nous avons opté pour le protocole Bluetooth afin de se connecter avec
notre carte Arduino pour commander notre système à l’arrière court de la maison par une application
Android.

83 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Dans la troisième partie, nous avons étudié de manière détaillée toute la partie matérielle (HARD) où nous
avons décrit les critères du choix de la carte programmable à adopter pour notre système, c’était la carte
Arduino. Ensuite nous avons présenté tous les composants utilisés à savoir : le module Ethernet ENC28J60,
le module GSM SIM800L, Le module Bluetooth HC-05, les capteurs (température et humidité, gaz, capteur
du sol, capteur ultrason et capteur de mouvement), les actionneurs (servomoteurs à rotation continue et
angulaire, pompes, électrovanne, ventilateur, afficheur LCD I2C,…), autres composants (clavier matriciel,
bouton poussoir, LEDS). Et à la fin, nous avons traité la partie alimentation.

Finalement, nous avons décrit l’ensemble des plateformes informatiques utilisées dans le développement
du système domotique.

84 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Chapitre 3

Phase de la réalisation du système domotique

 Réalisation du prototype de la maison intelligente

 Réalisation de la première partie du système domotique

 Réalisation de la deuxième partie du système domotique

 Coût du projet

85 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Introduction
Ce chapitre est la clôture de ce mémoire où nous allons présenter toutes les étapes que nous avons suivi
afin de réaliser notre projet, commençant par la réalisation du prototype, puis la conception des schémas
des montages et la présentation des applications des commandes qui permettent à l’utilisateur de contrôler
son système domotique à distance d’une manière fiable et automatique.

I. Réalisation du prototype de la maison intelligente

Avant de passer à la réalisation du prototype sur terrain, nous avons commencé par le réaliser sur le logiciel
de conception 3D SketchUp. Voici quelques images qui illustrent notre prototype de différentes vues.

Figure 103: Dessin d’ensemble de la maison intelligente (prototype) sur SketchUp

Vous trouverez dans les annexes toutes les photos de la phase de réalisation de maison intelligente
(prototype) sur terrain.

86 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

II. Réalisation de la première partie du système domotique

Cette partie regroupe toutes les étapes que nous avons suivi afin de réaliser le système dédié au
fonctionnement des équipements à l’intérieur de la maison, commençant par la conception des schémas des
montages jusqu’à l’écriture du programme permettant :

- Contrôle d’accès à l’habitat (identification RFID) ;


- Gestion d’éclairage ;
- Gestion d’ouverture et de fermeture des volets des fenêtres ;
- Acquisition de la température et l’humidité ;
- Détection d’incendie et détection des fuites des gaz combustibles et des gaz étouffants ;
- L’accès sécurisé au bureau ;

1. Le schéma théorique du montage

On se basant sur l’étude présentée dans le deuxième chapitre (Etude préalable du projet), le schéma
théorique de notre premier système est le suivant :

Figure 104: Schéma théorique du montage du premier système

87 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Instruction du montage :

 En ce qui concerne le module Ethernet ENC28J60 :

o Les broches SCK, SO, SI et SC du module Ethernet sont connectées avec les broches 52, 50, 51
et 53 de la carte Arduino Méga 2560.
o Les broches VCC et GND du module Ethernet sont connectées avec le +3.3V et le GND de la
carte Arduino Méga 2560.
o L’embase RJ45 sera connectée avec le routeur SAGEMCOM.

 En ce qui concerne le module GSM SIM800L :

o Les broches TXD et RXD (transmission et réception) de SIM800L sont reliées avec les broches
10 et 11 de la carte Arduino.
o La broche (+) de batterie 3.7V est reliée avec la broche VCC du SIM800L, le GND de la batterie
et de l’Arduino doivent être reliés.

 En ce qui concerne les servomoteurs :

o Les fils noir et rouge sont connectés avec le GND et le +5V de la carte Arduino.
o Le fil oronge du servo volet1 est connecté avec la broche 8 (PWM) de la carte Arduino. Et le fil
oronge de servo velet2 est connecté avec la broche 9 (PWM) de la carte Arduino.

 En ce qui concerne le module de relais 8 canaux :

o Le GND et le VCC du module du relais sont reliés avec le GND et le +5V de la carte Arduino.
o Les broches In1, In2, In3, I4 et I5 du module sont reliées avec les broches numériques 2, 3, 4,5
et 6 de la carte Arduino.
o Les sorties du module seront branchées avec le circuit de la puissance pour commander les
lampes.

 En ce qui concerne le capteur DHT11 :

o Le GND et le VCC sont reliés avec le GND et le +5V de la carte Arduino.


o La broche DATA est connectée avec la broche numérique 38 de la carte Arduino.

 En ce qui concerne le capteur de gaz MQ-2 :

o Le GND et le VCC sont reliés avec le GND et le +5V de la carte Arduino.


o La broche A0 est connectée avec la broche analogique A1 de la carte Arduino.

 En ce qui concerne le Buzzer :

o La broche (+) du Buzzer est reliée avec la broche numérique 36 de la carte Arduino.
o La broche (-) du Buzzer est reliée avec le GND de la carte Arduino.

88 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 En ce qui concerne le ventilateur :

o La broche (+) du ventilo est reliée avec la broche numérique 12 de la carte Arduino.
o La broche (-) du ventilo est reliée avec le GND de la carte Arduino.

Dans la suite nous présenterons les schémas des montages de la fonction d’accès sécurisé à l’habitat et
l’accès sécurisé au bureau, qui sont indépendantes des autres fonctions qui seront commandées à distance
par l’intermédiaire de l’application HTML

 Fonction d’accès sécurisé à l’habitat :

Cette fonction permet à l’utilisateur de contrôler l’accès à son habitat à l’aide d’un module RFID.

Figure 105: Schéma théorique du montage de la fonction d’accès sécurisé à l’habitat

Instruction du montage :

 En ce qui concerne le module RFID RC522 :

Les broches SDA, SCK, MOSI, MISO, GND, RESET et VCC du module RFID sont connectées avec les
broches 10, 13, 11, 12, GND, 9 et +3.3V de la carte Arduino UNO.

 En ce qui concerne l’afficheur LCD 16x2 I2C :

Les broches GND, VCC, SDA et SCL sont connectées avec les broches GND, +5V, A4 et A5 de la carte
Arduino.

89 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 En ce qui concerne le Buzzer :

Les broches (+) et (-) du Buzzer sont connectées avec les broches 7 et GND de la carte Arduino.

 En ce qui concerne le Micro-Servo SG90 :

Les fils noir, rouge et oronge sont connectées avec les broches GND, +5V et 3 de la carte Arduino.

 En ce qui concerne les LEDs :

o La LED rouge est connectée avec la broche 6 de la carte Arduino.


o La LED verte est connectée avec la broche 5 de la carte Arduino.

 Fonction d’accès sécurisé à l’habitat :

Cette fonction permet à l’utilisateur de contrôler l’accès au Bureau dans son habitat par la saisie d’un code
de sécurité à l’aide d’un clavier matricielle.

Figure 106: Schéma théorique du montage de la fonction d’accès sécurisé au bureau

Instructions de montage

 En ce qui concerne le Clavier matriciel 4x4 :

o Les broches 2, 3, 4 et 5 de la carte Arduino Uno sont connectées avec les Colonne 4, 3, 2 et 1
du Clavier
o Les broches 6, 7, 8 et 14 de la carte Arduino Uno sont connectées avec les Lignes 4, 3, 2 et 1 du
Clavier

90 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 En ce qui concerne l'afficheur LCD 16x2 I2C :

Les broches GND, VCC, SDA et SCL sont connectées avec les broches GND, +5V, A4 et A5 de la carte
Arduino.

 En ce qui concerne le Micro-Servo SG90 :

Les fils noir, rouge et jaune sont connectées avec les broches GND, +5V et 10 de la carte Arduino.

 En ce qui concerne le Buzzer :

Les broches (+) et (-) du Buzzer sont connectées avec les broches 11 et GND de la carte Arduino.

 En ce qui concerne les LEDs :

o La LED rouge est connectée avec la broche 12 de la carte Arduino Uno


o La LED verte est connectée avec la broche 13 de la carte Arduino Uno

2. Ecriture des programmes des commandes

Après l’établissement des schémas théoriques des montages à réaliser, nous allons présenter maintenant les
programmes permettant à l’utilisateur de contrôler son système à l’intérieur de la maison domotique à
distance d’une manière fiable et automatique.

Pour une bonne saisie du programme de l’application, nous l’avons présenté sous forme d’unités, chaque
fonction du système domotique va être développée par un organigramme qui décrira l’algorithme de son
fonctionnement.

2.1. Fonction d’accès sécurisé au bureau

91 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 107: Organigramme de la fonction d'accès sécurisé au bureau

92 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

2.2. Fonction d’accès sécurisé à l’habitat

Figure 108: Organigramme de la fonction d'accès sécurisé à l'habitat

93 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

2.3. Fonction de l’éclairage

Figure 109: Organigramme de la fonction « setup », « HomePage » de l’éclairage à distance

94 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 110: Organigramme de la fonction "loop" de l'éclairage à distance

95 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

2.4. Fonction d’ouverture à distance des volets

Début

Importation des bibliothèques Servo.h

Déclaration des variables Servo volet1


Servo volet2

Fonction Setup ( )

Attacher les broches des volet1.attach (8)


servos à l’Arduino volet2.attach (9)

Fonction Loop ( )

Vérification des paquets


Ethernet et TCP
Création d’une zone de
commande des volets sur
Fonction HomePage
la page HTML

non non
?ArduinoPIN8=on ?ArduinoPIN8=off

oui oui

Sauvegarde de l’état Vrai pour Sauvegarde de l’état Faux pour


Pinstatus 5 dans l’EEPROM Pinstatus 5 dans l’EEPROM

Rotation du servomoteur Rotation du servomoteur Volet1 est fermé


Volet1 est ouvert attaché au volet1
attaché au volet1

Sortir l’état vers la page Sortir l’état vers la page HTML


HTML

non
?ArduinoPIN9=on non
?ArduinoPIN9=off

Sauvegarde de l’état Vrai pour


Pinstatus 6 dans l’EEPROM Sauvegarde de l’état Faux pour
Pinstatus 6 dans l’EEPROM

Rotation du servomoteur
attaché au volet2 Volet2 est ouvert Rotation du servomoteur
attaché au volet2 Volet2 est fermé

Sortir l’état vers la page


HTML Sortir l’état vers la page HTML

non
http_Unauthorized

Figure 111: Organigramme de


la fonction d’ouverture à Envoie la réponse u navigateur
distance des volets

96 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

2.5. Fonction d’acquisition de température/humidité

Début

Importation des bibliothèques DHT.h 

Création d’un objet dht de DHT dht (38, DHT11);


type DHT11 Déclaration du pin 38 pour acquérir
la température et l’humidité

Fonction Setup

Initialisation du capteur
dht.begin()
DHT11

Fonction Home Page

Acquisition de température et float hum = dht.readHumidity();


humidité float temp = dht.readTemperature();

Création d’une zone d’acquisition non


If tempe >28°
de température/humidité sur la
page HTML

Activer la ventilation Pas de ventilation


Actualiser la page
automatiquement après une
temporisation

Sortir la valeur de température Temporisation = 5secondes


vers la page HTML

Figure 112: Organigramme de la fonction d’acquisition de température/humidité et ventilation

2.6. Fonction de détection des fuites de gaz :

Début

Déclaration du pin A1 (pin


analogique) pour acquérir la #define SensorPin A1
concentration du gaz

Fonction Setup

Configuration du pin A1en


entrée pinMode(SensorPin, INPUT) ;

Fonction Home Page

97 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Acquisition de la
concentration du gaz Value = analogRead(SensorPin);

non
If Value >600 Création d’une zone d’acquisition
de la valeur de la concentration
du gaz
Activer la larme (Buzzer) Désactiver la larme

Actualiser la page
automatiquement après une
temporisation (5s)

Sortir la valeur de température


vers la page HTML

Figure 113: Organigramme de la fonction détection des fuites du gaz

3. Création de l’application HTML de commande du premier système

Le pilotage des équipements à l’intérieur de la maison se fait grâce à une application Web en HTML, pour
cela nous avons dû munir la carte Arduino par le module Ethernet ENC28J60, ce module dotée d’une
adresse MAC permet de connecter notre carte Arduino avec le routeur (création d’un serveur à l’aide de la
bibliothèque EtherCard du module Ethernet).

Nous avons donc développé un programme en l’EDI de l’arduino permettant au système de communiquer
par câble Ethernet avec le routeur et ainsi permettre à un périphérique wifi tel qu'un ordinateur ou un Smart
phone de se connecter au routeur via l’adresse statique de notre page HTML (192.168.1.203), ce qui par la
suite permettra d’accéder à la page de commande hébergée sur la carte Arduino et de commander le système
domotique. Notre page HTML hébergé sur la carte Arduino Méga 2560 est la suivante :

Figure 114: Page HTML de commande du premier système domotique

98 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

4. Résultats pratiques

4.1. Fonction d’accès sécurisé à l’habitat

Cette fonction sera indépendante des autres fonctions qui seront commandées à distance par l’intermédiaire
de l’application HTML. L’accès sécurisé à l’habitat est assuré par la reconnaissance des clés ou tags RFID
avec le module RFID. Une fois l’accès est autorisé, le servomoteur tournera dans le sens où il ouvrira la
porte de la maison pour se fermer après un délai déterminé. Dans le cas où l’accès est non autorisé, une
alarme va être déclenchée (Buzzer).

Les photos ci-dessous illustrent le branchement de l’ensemble des composants utilisés au niveau de la
maquette ainsi que sur la maison en bois.

Figure 115: La phase de la réalisation de la fonction d'accès sécurisé à l'habitat

4.2. Fonction d’accès sécurisé au bureau

Cette fonction aussi sera indépendante des autres fonctions qui seront commandées à distance par
l’intermédiaire de l’application HTML. L’accès sécurisé au bureau est assuré en introduisant un code par
clavier. Une fois le code est correct, le servomoteur tournera dans le sens où il ouvrira la porte du bureau
pour se fermer après un délai déterminé. Dans le cas où le code est incorrect, une alarme va être déclenchée

99 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

(Buzzer). Le système reste sécurisé lorsque l’utilisateur est à l’intérieur du bureau, c’est-à-dire qu’aucun
accès depuis l’extérieur ne peut être autorisé jusqu’à ce que l’utilisateur appuie sur le bouton poussoir
lorsqu’il décide de sortir.

Les photos ci-dessous illustrent le branchement de l’ensemble des composants utilisés au niveau de la
maquette ainsi que sur la maison en bois.

Figure 116: La phase de la réalisation de la fonction d'accès sécurisé au bureau

4.3. Fonction de l’éclairage

La fonction d’éclairage est assurée via l’application HTML qui va être commandée à travers le module
Ethernet branché sur la carte Arduino Méga et lié au routeur qui va créer un réseau local entre le PC (ou
Smart phone) et les lampes de l’éclairage.

Les photos ci-dessous illustrent le branchement de l’ensemble des composants utilisés au niveau de la
maquette ainsi que sur la maison en bois.

100 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 117: La phase de la réalisation de la fonction de l'éclairage à distance

4.4. Fonction d’ouverture et fermeture des volets des fenêtres

Cette fonction permet l’ouverture et la fermeture des fenêtres a distance à l’aide des servomoteurs à rotation
continue

Figure 118: La phase de la réalisation de la fonction d'ouverture/ fermeture des volets

101 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

4.5. Fonction d’acquisition de température/humidité et ventilation

La fonction de l’acquisition de la température et d’humidité permet l’acquisition des valeurs de température


et d’humidité au sein de l’habitat au moyen du capteur DHT11, les valeurs acquisses vont être affichées sur
la page HTM. La ventilation est mise en service dès l’atteinte d’une température déterminée.

Figure 119: La phase de la réalisation de la fonction d'acquisition de température/ humidité et ventilation

4.6. Fonction de détection des fuites de gaz

Cette fonction permet de détecter s’il y a des fuites de gaz dans la cuisine à l’aide du capteur MQ-2 en
affichant sur l’application de commande le dégrée de concentration de gaz. Par la suite, on peut lancer une
alarme pour informer l’utilisateur en cas de danger !

102 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 120: La phase de la réalisation de la fonction de détection des fuites de gaz

III. Réalisation de la deuxième partie du système domotique

Ce deuxième système s’occupera du contrôle des équipements liés à l’arrière-cour (extérieur de la


maison), il permet de contrôler :

- L’arrosage de la pelouse.
- Le remplissage et vidage de la piscine.
- L’ouverture/fermeture du garage
- Détection d’individu dans le garage

La commande des organes de ce deuxième système se fait par une application Android via une liaison
sans fil Bluetooth.

1. Le schéma théorique du montage

On se basant sur l’étude présentée dans le deuxième chapitre (Etude préalable du projet), le schéma
théorique de notre deuxième système est le suivant :

103 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 121: Schéma théorique du montage du deuxième système

Instruction du montage :

 En ce qui concerne le module Bluetooth HC-05 :

o Les broches RX, TX, GND et VCC du module Bluetooth sont connectées avec les broches TX0,
RX0, GND et +5V de la carte Arduino Méga 2560.
 En ce qui concerne le capteur ultrason HC-SR04 :

o Les broches VCC, Trigger, eccho et GND sont reliées avec les broches +5V, 8, 9 et GND de la
carte Arduino.
 En ce qui concerne le servomoteur :

o Les fils noir, rouge et orange sont connectés avec le GND, +5V et 6 de la carte Arduino.

104 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 En ce qui concerne le capteur du sol :

o Les broches VCC, GND et A1 sont connectées avec les broches +5V, GND et A1 de la carte
Arduino.
o Les sorties du module seront branchées avec le circuit de la puissance pour commander les
lampes.

 En ce qui concerne le capteur de mouvement :

o Les broches VCC, GND et out sont connectées avec les broches +5V, GND et 2 de la carte
Arduino
 En ce qui concerne les relais :

o Le GND et le VCC sont reliés avec le GND et le +5V de la carte Arduino.


o Les broches IN (relais1-Arrosage), IN (relais2-Piscine) et IN (realis3-Lampe) sont reliées avec
les broches 4, 5 et 7 de la carte Arduino.
o Les relais seront branchées avec le circuit de la puissance pour puisse commander les pompes
et la lampe.

2. Ecriture du programme de la commande

Nous allons présenter maintenant les organigrammes du programme permettant à l’utilisateur de contrôler
son système à l’arrière-cour de la maison via une application Android.

Configuration de la connexion sans


fil Bluetooth
1
Exécution de la fonction de
« détection de mouvement »

Lecture de la valeur analogique du


capteur du sol et sa transmission
vers l’application de la commande

Affectation de valeurs situées dans


le port série de l’Arduino à la valeur
C
2

non
C=A

4 OUI
3

105 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

4 3

Exécution de la
Non fonction 1
C=B
« Arrosage_durée1 »

Oui
Exécution de la
fonction
1 « Arrosage_durée2 »

C=D Non

Oui

Exécution de la
fonction Non
« Arrosage_durée3 »
C=O
1

Oui
Exécution de la
fonction Non
« ouverture_garage » C=F
1

Oui
Exécution de la
fonction
« fermeture_grage »
1

Non
C=R

Oui
1
Exécution de la fonction
Non 1 « remplissage_piscine »
C=V

1
Exécution de la fonction
«vidage_piscine »

Figure 122: Organigramme du deuxième système

106 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 La fonction « détection du mouvement » qui fonctionne après ouverture de la porte du garage, et


qui détecte la présence humaine, la détection se fait grâce à un détecteur de présence à deux états.

 Les trois fonctions d’arrosage, similaires avec une différence au niveau de la durée de
fonctionnement. La fonction Arrosage permet d’activer la pompe dans un délai déterminée.

 La fonction «ouverture_garage » et « femeture_garage » effectuées avec un servomoteur qui sert à


ouvrir ou fermer le volet du rideau du garage.

 La fonction «remplissage_piscine » permet de fournir l’eau grâce à une pompe, elle est dotée
également d’un capteur ultrason permettant de détecter si le niveau d’eau désiré dans la piscine est
atteint pour arrêter la pompe.

 La fonction « vidage_piscine » permet de vider la piscine à l’aide d’une électrovanne, le capteur


ultrason cité auparavant permet de détecter un niveau bas afin d’arrêter l’opération du vidage.

3. Réalisation de l’application de commande du deuxième système

Pour le pilotage de notre deuxième système via la connexion Bluetooth, nous avons conçu une application
Android sous la plateforme App Inventor, par la suite nous allons présenter une série d’images pour décrire
le fonctionnement de l’application.

Figure 123: La page d’accueil de l’interface graphique sous App Inventor

107 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Figure 124: Description de l’interface graphique de pilotage via Android

Figure 125: Description de la zone «About » de l’interface graphique

108 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

4. Résultats pratiques

Dans cette partie nous allons présenter les résultats sous forme d’images :

Figure 126: Arrosage " des plantes souriantes"

Figure 127: Gestion de la piscine

Figure 128: Vue d'ensemble des fonctions arrosage/ gestion de la piscine et détection du présence

109 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

IV. Coût du projet


La réalisation du prototype de la maison intelligente nécessite des moyens que ce soit pour la construction
de la maison en bois ou pour les équipements électroniques.

 Le coût de composants électroniques


Les prix des composants électroniques utilisés dans tout le projet sont représentés dans le tableau suivant :

Prix
Composant Nbr Image du composant
(DH)

Arduino Uno 2 300,00

Arduino Méga 2560 2 600,00

Module Ethernet ENC28J60 1 90,00

110 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Afficheur LCD (16*2) avec module I2C 2 200,00

Clavier matriciel (4*4) 1 45,00

RFID card reader 1 60,00

Module relais 8cannaux 1 150,00

Module relais 1 canal 3 90,00

111 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Module GSM SIM800L 1 250,00

Servomoteur à rotation continue 3 600,00

Micro servo SG90 à rotation angulaire 2 100,00

Module Bluetooth HC_06 1 100,00

Capteur d’humidité et température DHT11 1 60,00

MQ-2 gaz sensor 1 70,00

112 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Capteur Hygrométrie Humidité du Sol


1 40,00

Capteur ultrason HC-SR04 1 50,00

Capteur de mouvement 1 60,00

Connecteurs pour arduino 200 200,00

9V HW Battery 10 50,00

Câble d’alimentation pour batterie 3 12,00

Lampe 220V 6 120,00

113 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Résistances
20 05,00
200  / 1k …

LED 10 05,00

Carte SIM 1 20,00

Borniers bleu connecteur 10 10,00

220V 60W crayon FER à souder 1 40,00

Ventilateur
1 50,00

Câble d’alimentation 220V --- 30,00

Buzzer 3 05,00

114 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Platines d'essai StripBoard, 5 x 7 cm 10 60,00

Breadboard Labdec 3 90,00

Mini pompe à eau 2 200,00

Electrovanne Plastique 8 - 12V


1 120,00

Tuyaux ---- 20,00

Tableau 8: Tableau récapitulatif des couts des différents composants électronique

Le coût total de composants électroniques : 3852 DH.

115 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

 Le coût de la construction de la maison en bois

L’achat des pièces en bois, la manouvre, la peinture et d’autres charges supplémentaires ont couté presque
un montant de 1600 DH. Au total le projet nous a couté environ 5452 DH

Conclusion

Ce chapitre décrit l’ensemble des étapes suivi toute au long de la conception et la réalisation du prototype
de la maison intelligente, ainsi que l’étude financier du cout total du projet.

116 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Conclusion générale

L’électronique, les technologies de communication et l’informatique ont connu un large développement et


font aujourd’hui partie de tous les systèmes intelligents, les systèmes domotiques étant des systèmes
intelligents sont basés essentiellement sur ces outils.

Dans ce cadre, nous avons essayé de développer un système domotique et l'implanter dans un prototype, ce
système permet aux utilisateurs de piloter, contrôler et de surveiller les dispositifs domestiques localement
ou à distance, en utilisant 4 cartes Arduino comme des cerveaux de notre système et on exploitant les
protocoles de communication Wifi et Bluetooth.

Ce travail élaboré dans le cadre de notre projet de fin d’études, nous a été très bénéfique dans la mesure où
il nous a permis de consolider nos connaissances académiques ainsi que l’ouverture à un domaine
technologique très prometteur et innovant.

Cette tâche ne nous a pas été assez simple, nous avons bien sur rencontré certaines contraintes à savoir
l’indisponibilité du matériel, le cout élevé des équipements, la documentation ainsi que les difficultés
rencontres lors de la construction de la maison en bois.

Il est évident que certaines technologies domotiques s’avèrent très utiles, voire nécessaires dans certains
cas par exemple, pour les personnes handicapées la domotique leur permet une liberté de mouvement et
d’action qu’ils n’auraient pas sans elle. Elle leur permet aussi un plus grand contrôle sur leur vie. De
nombreuses technologies nous permettent d’éviter des tâches quotidiennes rébarbatives, telles que la
lessive, la vaisselle etc,

Pour ce qui est des perspectives d’amélioration, plusieurs voies peuvent être envisagées. À titre indicatif,
nous pensons que nous pouvons développer les points suivants :

 Passer du réseau local à internet.


 Regrouper toutes les applications de commandes dans une unique interface Web.
 Permettre à l’utilisateur de faire des modifications au niveau des fonctionnalités proposées selon
son besoin.
 Ajouter d’autres fonctionnalités à notre système domotique tel que la gestion des multimédia, la
fonctionnalité anti incendie….
 Améliorer la fonctionnalité contrôle d’accès
 Innover des solutions visant plus de confort chez l’habitant.

117 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Références Bibliographiques

https://www.arduino.cc/

https://domotique.ooreka.fr/comprendre/domotique-cpl-courant-porteur

http://www.instructables.com/

https://openclassrooms.com/courses/perfectionnez-vous-dans-la-programmation-arduino

https://zestedesavoir.com/tutoriels/686/arduino-premiers-pas-en-informatique-embarquee/

http://www.ybet.be/hardware2_ch11/Reseau_sans_fil.php

http://myebook911.com/e-books/717070-les-capteurs-pour-arduino-et-raspberry-pi-tutoriels-et-projets.html

http://arduino-info.wikispaces.com/LCD-Blue-I2C

http://tpe-domotique-ia.blogspot.fr/

http://www.commentcamarche.net/contents/520-le-protocole-http#introduction-au-protocole-http

http://www.sigma-tec.fr/domotique/texte_norme_knx_infos_techniques.html

https://www.google.com/search?q=arduino+projects&rlz=1C1CHZL_frMA702MA702&oq=arduino+&aqs=chrome
.0.69i59j69i60l3j69i65l2.2271j0j4&sourceid=chrome&ie=UTF-8#q=arduino+programmation

http://www.pobot.org/Premiers-programmes-sur-Arduino.html

http://www.lextronic.fr/C43-arduino.html

http://www.batteries-externes.com/

Tous les liens sont consultes entre 15-02-2016 et 15-09- 2016

118 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Annexes

Annexe 1: Annexe 1: Le brochage de la carta Arduino Méga 2560

119 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Annexe 2: Le brochage de la carte Arduino UNO

120 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Annexe 3: Construction du prototype

121 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Annexe 4: Réalisation du prototype de la maison intelligente

122 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Annexe 5: Réalisation du prototype de la maison intelligente

123 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

Annexe 6: Diagramme de Gantt du projet

124 Master ATSII FST Settat


Conception et Réalisation d’un prototype d’une maison domotique intelligente « My Smart Home » PFE 2016

125 Master ATSII FST Settat