Vous êtes sur la page 1sur 18

UNIVERSITE DE MONASTIR

ECOLE NATIONALE D'INGENIEURS DE MONASTIR

Mise en Forme par Déformation Plastique


Plasticité pour la mise en forme
GM2
Examens Corrigés

A. DOGUI
Janvier 2019
 2014/2015
Examen principal
Examen de rattrapage
 2015/2016
Examen principal
Examen de rattrapage
 2016/2017
Examen principal
Examen de rattrapage
 2017/2018
Examen principal
Examen de rattrapage
ENIM MECA2 2014/2015

« Mise en forme par déformation plastique »


Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen principal
avril 2015

Durée 1h Aucun document autorisé


(Prière de rendre les parties A et B séparément)

Exercice 1

On considère, dans cet exercice, le comportement rigide parfaitement plastique isotrope basé sur
le critère de Von Mises et la loi de normalité associée :

; ;

1. Préciser quels sont, ou quel est, le(s) paramètre(s) matériau de cette loi de comportement.

2. Déterminer la contrainte équivalente de Von Mises dans le cas d’un essai d’expansion
équibiaxée (11 = 22 =  > 0 ; toutes les autres composantes sont nulles).

En déduire la limite d’écoulement en expansion équibiaxée.

3. Déterminer, dans le cas de l’essai d’expansion équibiaxée, les composantes du tenseur de


déformation en fonction de la déformation équivalente de Von Mises.

Exercice 2

On souhaite déterminer, par la méthode de la borne supérieure, la force y


P v
P nécessaire à l’écrasement d’une barre parallélépipédique constituée
(1)
d’un matériau rigide parfaitement plastique de longueur l, de largeur 2a h (2’) (2)
et de hauteur h. On considère le découpage en blocs rigides selon la (3) x
figure ci-contre. On fait l’hypothèse de déformation plane. 2a
On désigne par  le rapport  = 2a/h.

1. Déterminer les vitesses des différents blocs et les vitesses de glissement entre les blocs.
2. Déterminer les puissances plastiques relatives aux différentes surfaces de contact.
3. Déterminer la force P.

Bon travail

exmfp-15tc – A. Dogui
ENIM MECA2 2014/2015

« Mise en forme par déformation plastique »


Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen principal
avril 2015
CORRIGE

Exercice 1 (3 pts)

1. Paramètre matériau : → (0.5 pt)


2. Contrainte équivalente de Von Mises :

 = → (1 pt)

Limite d’écoulement en expansion équibiaxée : → (0.5 pt)

3. = = → (1 pt)

Exercice 2 (7 pts)
 = 2a/h

1. → (2.5 pts)

vg = = =½v → (1.5 pts)

2. Longueur des diagonales : l = h → (0.5 pt)

4 surfaces de glissement de longueur l/2, de largeur L et de vitesse de glissement vg :

Pplast = 2 s L l vg = s L h v (1 + 2) → (1 pt)

3. Pext = Pplast  P v = Pplast  P = Pplast / v = s L h (1 + 2) → (1.5 pts)

y y
P v
x
(1)
h (2’) (2) =
(3) x

2a

exmfp-15tc 2
ENIM MECA2 2014/2015

« Mise en forme par déformation plastique »


Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen de rattrapage
Juillet 2015

Durée 1h Aucun document autorisé


(Les parties A et B sont à rédiger dans des feuilles distinctes)

Filage d’une barre parallélépipédique


On souhaite déterminer, par la méthode de la borne supérieure, la force F nécessaire au filage d’une
barre parallélépipédique d’épaisseur initiale 2h et de largeur L. Elle est constituée d’un matériau
rigide parfaitement plastique de limite d’écoulement en cisaillement s.
On souhaite réduire l’épaisseur de cette barre de 2h à 2a. On suppose que la déformation est plane
et on considère le découpage en 5 blocs rigides selon la figure ci-dessous (seule la moitié de la
filière est schématisée) :
y
b b
A
(1) (0)
b (2)
h C O
a (3) (4) x
B
On désigne par la vitesse du « grain de poussée ». On désigne par (i=0..4) la vitesse du
bloc i, et par la vitesse du bloc i par rapport au bloc j.
On désigne par , , , et , les vecteurs unitaires colinéaires et dans le même sens des
directions, respectivement, AO, AC, CB, OB et CO.
On désigne par v20, v21, v31, v32 et v34 les vitesses de glissements, respectivement, des blocs 2/0, 2/1,
3/1, 3/2 et 3/4.
1. Déterminer les longueurs des lignes de glissement AO, AC, CB, OB et CO.
2. Déterminer les vecteurs unitaires , , , et .
3. Déterminer et .
Ecrire en fonction de . Ecrire en fonction de et . En déduire v20 et v21 en
fonction de v.
4. Ecrire en fonction de et . Ecrire en fonction de et . En déduire v31 et v32.
5. Déterminer v34 et v4 (vitesse du bloc 4).
6. Déterminer les puissances plastiques relatives aux différentes surfaces de glissement. En déduire
la puissance plastique totale Pplast.
7. Déterminer la force F.

Bon travail

exr-mfdp_plast-15tc – A. Dogui
ENIM MECA2 2014/2015
« Mise en forme par déformation plastique »
Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen de rattrapage
juillet 2015
CORRIGE

1. lAO = lAC = ; lCB = lOB = ; lCO = 2b → (0.5 pt)

2. ; ; ; ; → (1 pts)

3. ; → (0.5 pt)
;  → (0.5 pt)
= ; =  =  v20 = v21 = v/ → (1 pt)

4. = + = + → (0.5 pt)
- = - = v31 - v32  - =

 v31 = ½ v ; v32 = ½ v (1+ ) → (2 pt)

5. = - = - + = v31 - v4 + = v34

 = + (v – v4)  v34 = v31 = ½ v ; v4 = v (1+ ) → (2 pt)

6. Pplast = 2 Ls (lAO v20 + lAC v21 + lCB v31 + lCO v32 + lOB v34) = 2 L v s → (1 pt)

7. Pext = Fv = Pplast  F = 2 Ls = 2 Ls h ( -1) → (1 pt)

exr-mfdp_plast-15tc 2
ENIM MECA2 2015/2016

« Mise en forme par déformation plastique »


Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen principal
Mars 2016

Durée 1h Aucun document autorisé


(Prière de rendre les parties A et B séparément)

Exercice 1
On considère, dans cet exercice, le comportement rigide parfaitement plastique isotrope basé sur le
critère de Von Mises et la loi de normalité associée ; on désigne par 𝜏𝜏𝑠𝑠 la limite d’écoulement en
cisaillement. On rappelle les relations donnant 𝜎𝜎� et 𝜺𝜺̇ :
3 1/2 3 𝜀𝜀�̇
𝜎𝜎� = � 𝝈𝝈𝐷𝐷 : 𝝈𝝈𝐷𝐷 � ; 𝜺𝜺̇ = 𝝈𝝈𝐷𝐷
2 2 𝜎𝜎

On considère un champ de contrainte ne dépendant que de la coordonnée spatiale y et tel que seules
les composantes σxx(y), σyy(y) et σzz (y) = ½ (σxx, σyy) son non nulles.
1. Déterminer la contrainte équivalente de Von Mises en fonction de σxx et σyy. Ecrire, dans ce cas,
la condition d’écoulement plastique (critère de Von Mises) en fonction de 𝜏𝜏𝑠𝑠 .
2. Déterminer les composantes du tenseur vitesse de déformation 𝜺𝜺̇ en fonction de sa composante
𝜀𝜀̇ = 𝜀𝜀̇𝑥𝑥𝑥𝑥 . En déduire la vitesse de déformation équivalente de Von Mises en fonction de 𝜀𝜀̇.
Exercice 2
On considère une barre parallélépipédique constituée d’un matériau rigide 𝑒𝑒⃗𝑦𝑦
parfaitement plastique de longueur l (suivant z), de largeur 2a (suivant x)
et de hauteur h (suivant y). Cette barre est soumise au champ de contrainte
h
défini dans l’exercice 1. Elle est soumise aussi sur ses faces latérales (x = ± 𝑒𝑒⃗𝑥𝑥
a) à une densité surfacique de force constante 𝜏𝜏⃗ = 𝜏𝜏𝑠𝑠 𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 (𝜏𝜏𝑠𝑠 étant la limite
d’écoulement en cisaillement). 2a

On souhaite déterminer les contraintes σxx(y) et σyy(y) par la méthode des tranches. On considère
des tranches horizontales de largeur 2a et d’épaisseur dy (voir figure).
1. Déterminer les efforts extérieurs appliqués sur les faces latérales et horizontales d’une tranche.
𝜏𝜏
2. Ecrire l’équilibre global et en déduire que σyy = − 𝑎𝑎𝑠𝑠 𝑦𝑦 + 𝑐𝑐 ; c étant une constante.
3. Sachant que la contrainte σyy est négative, déterminer la contrainte σxx.
4. Déterminer la résultante Fx des efforts extérieurs selon 𝑒𝑒⃗𝑥𝑥 sur la face x=a. Déterminer la
constante c en imposant Fx= 0 ; écrire la forme finale de σxx et σyy.
5. Déterminer la résultante des efforts extérieurs selon 𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 sur les faces y = 0 et y = h.
6. Quel procédé de mise en forme par déformation plastique cette situation pourrait-elle
représenter ?

Bon travail

exp-mfdp-plast-16tc.docx – A. Dogui
ENIM MECA2 2015/2016
« Mise en forme par déformation plastique »
Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen principal
Mars 2016
CORRIGE

Exercice 1 (3 pts)
1. Contrainte équivalente de Von Mises :
𝜎𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 0 0 1 0 0
𝝈𝝈 ∶ � 0 𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 0 � ⇒ 𝝈𝝈𝐷𝐷 ∶ 1 (𝜎𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 − 𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 ) �0 −1 0� ; → (0.5 pt)
2
0 0 𝜎𝜎𝑧𝑧𝑧𝑧 0 0 0
√3
⇒ 𝜎𝜎� = 2
�𝜎𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 − 𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 � → (0.5 pt)

⇒ Condition d’écoulement plastique : 𝜎𝜎� = √3𝜏𝜏𝑠𝑠 ⇔ �𝜎𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 − 𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 � = 2𝜏𝜏𝑠𝑠 → (0.5 pt)

̇
1 0 0
3 𝜀𝜀� 2
2. 𝜺𝜺̇ = 2 𝜎𝜎� 𝝈𝝈𝐷𝐷 ⇒ 𝜺𝜺̇ = 𝜀𝜀̇ �0 −1 0� ⇒ 𝜀𝜀̅̇ = |𝜀𝜀̇| → (1.5 pt)
√3
0 0 0

Exercice 2 (7 pts)

1. Face (y=y) : 𝜎𝜎⃗ = −𝝈𝝈. 𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 = −𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 (𝑦𝑦)𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 ⇒ ���⃗


𝐹𝐹𝑦𝑦 = −2𝑎𝑎𝑎𝑎 𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 (𝑦𝑦)𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 → (0.5 pt)
𝑑𝑑𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦
Face (y=y+dy) : 𝜎𝜎⃗ = 𝝈𝝈. 𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 = 𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 (𝑦𝑦 + 𝑑𝑑𝑑𝑑)𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 = (𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 + 𝑑𝑑𝑑𝑑
𝑑𝑑𝑑𝑑)𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 → (0.5 pt)
𝑑𝑑𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦
⇒ �����������⃗
𝐹𝐹𝑦𝑦+𝑑𝑑𝑑𝑑 = 2𝑙𝑙𝑙𝑙 (𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 + 𝑑𝑑𝑑𝑑)𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 → (0.5 pt)
𝑑𝑑𝑑𝑑

Faces (x=±a) : 𝜎𝜎⃗ = ±𝝈𝝈. 𝑒𝑒⃗𝑥𝑥 = ±𝜎𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 (𝑦𝑦)𝑒𝑒⃗𝑥𝑥 ⇒ �������⃗


𝐹𝐹±𝑎𝑎 = 𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙𝑙(±𝜎𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 (𝑦𝑦)𝑒𝑒⃗𝑥𝑥 + 𝜏𝜏𝑠𝑠 𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 ) → (1 pt)
𝑑𝑑𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 𝜏𝜏
2. Equilibre : ���⃗
𝐹𝐹𝑦𝑦 + �����������⃗ ������⃗
𝐹𝐹𝑦𝑦+𝑑𝑑𝑑𝑑 + 𝐹𝐹 �������⃗ �⃗
−𝑎𝑎 + 𝐹𝐹+𝑎𝑎 = 0 ⇒ = − 𝑎𝑎𝑠𝑠 → (0.5 pt)
𝑑𝑑𝑑𝑑
𝜏𝜏
⇒ 𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 = − 𝑎𝑎𝑠𝑠 𝑦𝑦 + 𝑐𝑐 c=cte → (0.5 pt)

3. Ecoulement plastique ⇒ �𝜎𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 − 𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 � = 2𝜏𝜏𝑠𝑠 → (0.5 pt)


𝜏𝜏
𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 =< 0 (compression) ⇒ 𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 =< 0 𝜎𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 = 2𝜏𝜏𝑠𝑠 +𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 = − 𝑎𝑎𝑠𝑠 𝑦𝑦 + 2𝜏𝜏𝑠𝑠 + 𝑐𝑐 → (0.5 pt)

ℎ ℎ ℎ
4. 𝐹𝐹𝑥𝑥 = 𝑙𝑙 ∫0 𝜎𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 𝑑𝑑𝑑𝑑 = 𝑙𝑙 ℎ [�2 − 2𝑎𝑎� 𝜏𝜏𝑠𝑠 + 𝑐𝑐] Fx = 0 ⇒ 𝑐𝑐 = �2𝑎𝑎 − 2� 𝜏𝜏𝑠𝑠 → (1 pt)
𝜏𝜏 𝜏𝜏
𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 = − 2𝑎𝑎𝑠𝑠 (2𝑦𝑦 + 4𝑎𝑎 − ℎ) ; 𝜎𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 = − 2𝑎𝑎𝑠𝑠 (2𝑦𝑦 − ℎ) → (0.5 pt)

5. 𝐹𝐹𝑦𝑦 (ℎ) = 2𝑎𝑎𝑙𝑙𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 (ℎ) = −𝑙𝑙 (ℎ + 4𝑎𝑎)𝜏𝜏𝑠𝑠 𝐹𝐹𝑦𝑦 (0) = 2𝑎𝑎𝑙𝑙𝜎𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 (0) = 𝑙𝑙 (−ℎ + 4𝑎𝑎)𝜏𝜏𝑠𝑠 → (0.5 pt)
6. Poinçonnement d’un massif (h < 4a pour avoir 𝐹𝐹𝑦𝑦 (0) > 0) → (0.5 pt)

exp-mfdp-plast-16tc.docx 2
ENIM MECA2 2015/2016
« Mise en forme par déformation plastique »
Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen de rattrapage
Juin 2016
Durée 1h Aucun document autorisé
(Prière de rédiger les parties A et B dans des feuilles séparées)
Exercice 1
On considère la loi de comportement élastoplastique isotrope de Prandtl-Reuss avec écrouissage
linéaire (coefficients σo et k) et la loi de Hooke pour l’élasticité (coefficients E et ν) :
1+𝜈𝜈 𝜈𝜈 3 𝜀𝜀�̇
𝜺𝜺 = 𝜺𝜺𝑒𝑒 + 𝜺𝜺𝑝𝑝 𝜺𝜺𝑒𝑒 = 𝝈𝝈 − 𝑡𝑡𝑡𝑡𝝈𝝈 𝟏𝟏 𝜺𝜺̇ 𝑝𝑝 = 𝝈𝝈𝐷𝐷 𝜎𝜎� ≤ 𝜎𝜎0 + 𝑘𝑘𝜀𝜀̅
𝐸𝐸 𝐸𝐸 2 𝜎𝜎

3 2
𝜎𝜎� = � √𝝈𝝈𝐷𝐷 : 𝝈𝝈𝐷𝐷 𝜀𝜀̅̇ = � √𝜺𝜺̇𝑝𝑝 : 𝜺𝜺̇ 𝑝𝑝
2 3
1 1 0
On considère une sollicitation en contrainte sous la forme suivante : 𝝈𝝈 = 𝜎𝜎 �1 0 0�
0 0 0
3
⎡1 2 0⎤
⎢3 1 ⎥
1. Déterminer 𝝈𝝈𝐷𝐷 et en déduire que 𝜺𝜺̇ 𝑝𝑝 est sous la forme suivante : 𝜺𝜺̇ 𝑝𝑝 = 𝜀𝜀̇ 𝑝𝑝 ⎢ 2 − 2 0 ⎥
⎢ 1⎥
⎣0 0 − 2⎦
2. Déterminer 𝜎𝜎� en fonction de σ et 𝜀𝜀̅̇ en fonction de 𝜀𝜀̇ 𝑝𝑝 . Quelle est la valeur de σ (notée σd) au
début de la plastification ?
3. Partant d’un état initial tel que ε =0, σ=0 et ε=0, on augmente σ jusqu'à une valeur σ1
supérieure à σd, ensuite on la diminue jusqu’à -σ1 : déterminer, pour les valeurs de contrainte
σd, σ1 et -σ1, la déformation totale ε11 = εe11 + εp11. Tracer la courbe σ en fonction de ε11 du début
jusqu’à la fin de l’essai.

Exercice 2
z
On souhaite déterminer, par la méthode de la borne supérieure, la force
verticale F nécessaire à l’écrasement d’une barre parallélépipédique de
longueur l (selon y), de largeur 2a (selon x) et de hauteur h (selon z). h
Cette barre est coincée entre 3 blocs rigides fixes selon sa face basse (z=0) x
et ses deux faces latérales (x=±a).
2a
L’écrasement se fait par un autre bloc rigide en contact avec sa face y
supérieure (z=h), ce bloc est animé par une vitesse verticale constante de
module v. Le contact entre la barre et les différents blocs rigides est sans x
l
frottement. La barre est constituée d’un matériau rigide parfaitement
plastique.
��⃗ = 𝑣𝑣 �𝑦𝑦 𝑒𝑒⃗ − 𝑧𝑧 𝑒𝑒⃗ �.
On considère le champ de vitesse suivant au sein de la barre : 𝑉𝑉 𝑦𝑦 𝑧𝑧 ℎ

1. Montrer que ce champ est cinématiquement et plastiquement admissible (CCPA).


2. Déterminer le tenseur vitesse de déformation 𝜺𝜺�̇ relatif à ce champ de vitesse.
3. Déterminer la puissance plastique totale relative à ce champ de vitesse et en déduire une borne
supérieure de F.

exr-mfdp-plast-16tc.docx – A. Dogui Bon travail


ENIM MECA2 2015/2016
« Mise en forme par déformation plastique »
Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen de rattrapage
Juin 2016
CORRIGE
Exercice 1 (7 pts)
3 3
1 0 1 0
2 2
𝐷𝐷 1 2 𝑝𝑝 𝑝𝑝
1. 𝝈𝝈 = 𝝈𝝈 − 𝑡𝑡𝑡𝑡𝝈𝝈𝝈𝝈 = 𝜎𝜎 � 3 −½ 0 � ⇒ 𝜺𝜺̇ = 𝜀𝜀̇ � 0 �
3 → 2 pts
3 3 −½
2 2
0 0 −½ 0 0 −½
3 2 1
2. 𝜎𝜎� = � 𝝈𝝈𝐷𝐷 : 𝝈𝝈𝐷𝐷 = 2|𝜎𝜎| ; 𝜀𝜀̅̇ = � √𝜺𝜺̇𝑝𝑝 : 𝜺𝜺̇ 𝑝𝑝 = 2|𝜀𝜀̇𝑝𝑝 | ; 𝜎𝜎� = 𝜎𝜎0 ⇒ 𝜎𝜎𝑑𝑑 = 𝜎𝜎 → 2 pts
2 3 2 0

𝜎𝜎 1 𝜎𝜎
�−𝜎𝜎 2|𝜎𝜎|−𝜎𝜎
3. 𝜀𝜀 𝑒𝑒 = ; |𝜀𝜀̇ 𝑝𝑝 | = 𝜀𝜀̅̇ ; 𝜀𝜀̅ = 𝑘𝑘 0 = 𝑘𝑘 0 en écoulement plastique → 3 pts
𝐸𝐸 2 σ
𝜎𝜎𝑑𝑑 𝜎𝜎 σ1
• σ = σd : ⇒ 𝜀𝜀11 = 𝜀𝜀 𝑒𝑒 = 𝐸𝐸
= 2𝐸𝐸0 σd
1 2𝜎𝜎1 −𝜎𝜎0 𝜎𝜎1
• σ = σ1 : 𝜀𝜀 𝑝𝑝 = 2 𝜀𝜀̅ = 2𝑘𝑘
; 𝜀𝜀 𝑒𝑒 = 𝐸𝐸
ε
𝜎𝜎1 2𝜎𝜎1 −𝜎𝜎0
⇒ 𝜀𝜀11 = +
𝐸𝐸 2𝑘𝑘
-σ1
1 2𝜎𝜎1−𝜎𝜎0 𝜎𝜎1
• σ = −σ1 : 𝜀𝜀 = 2 𝜀𝜀̅ =
𝑝𝑝
2𝑘𝑘
𝑒𝑒
; 𝜀𝜀 = − 𝐸𝐸
−𝜎𝜎1 2𝜎𝜎1 −𝜎𝜎0
⇒ 𝜀𝜀11 = +
𝐸𝐸 2𝑘𝑘

Exercice 2 (3 pts)
��⃗ = 𝑣𝑣 �𝑦𝑦 𝑒𝑒⃗ − 𝑧𝑧 𝑒𝑒⃗ �
𝑉𝑉 𝑦𝑦 𝑧𝑧

��⃗ = 𝜕𝜕𝑉𝑉𝑦𝑦 + 𝜕𝜕𝑉𝑉 𝑧𝑧 = 𝑣𝑣 − 𝑣𝑣 = 0
1. 𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑑𝑉𝑉
� �
⇒ CPA → 1 pt
𝜕𝜕𝜕𝜕 𝜕𝜕𝜕𝜕 ℎ ℎ
⇒ CCPA
𝑉𝑉�𝑥𝑥 = 0 ; 𝑉𝑉�𝑧𝑧 (𝑧𝑧 = 0) = 0 ; 𝑉𝑉�𝑧𝑧 (𝑧𝑧 = ℎ) = −𝑣𝑣 ⇒ CCA
0 0 0
𝑣𝑣
̇ = (𝑉𝑉�𝑖𝑖,𝑗𝑗 + 𝑉𝑉�𝑗𝑗,𝑖𝑖 ) ⇒ 𝜺𝜺�̇ = �0 ℎ
2. 𝜀𝜀̃𝑖𝑖𝑖𝑖
1 0 � → 1 pt
2 𝑣𝑣
0 0 −ℎ
2 2 𝑣𝑣 4
3. 𝜀𝜀̃ ̅ = � 𝜺𝜺�̇: 𝜺𝜺�̇ = ⇒ 𝑃𝑃𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝𝑝 = 2𝑎𝑎ℎ𝑙𝑙𝜎𝜎𝑠𝑠 𝜀𝜀̃ ̅ = 𝑎𝑎𝑎𝑎 𝜎𝜎𝑠𝑠 𝑣𝑣 → 1 pt
3 √3 ℎ √3
4 4
Pext = Pplast ⇒ F v = 𝑎𝑎𝑎𝑎 𝜎𝜎𝑠𝑠 𝑣𝑣 ⇒ Fsup = 𝑎𝑎𝑎𝑎 𝜎𝜎𝑠𝑠 = 4𝑎𝑎𝑎𝑎𝜏𝜏𝑠𝑠
√3 √3

exr-mfdp-plast-16tc.docx 2
ENIM MECA2 2016/2017

« Mise en forme par déformation plastique »


Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen principal
Mars 2017

Durée 1h Aucun document autorisé


(Prière de rendre les parties A et B séparément)

Questions

1. Ecrire le critère d’écoulement plastique de Von Mises.


2. Préciser ce que sont les conditions aux limites cinématiques et statiques.
3. Que doit vérifier un champ de contrainte pour qu’il soit statiquement et plastiquement
admissible pour un problème donné ?
4. Que doit vérifier un champ de vitesse pour qu’il soit cinématiquement et plastiquement
admissible pour un problème donné ?

Exercice
z
On souhaite déterminer, par la méthode de la borne inférieure, la force
verticale F nécessaire à l’écrasement d’une barre parallélépipédique de
longueur 2l (selon y), de largeur 2a (selon x) et de hauteur h (selon z). h
x
Cette barre est coincée entre 3 blocs rigides fixes selon sa face basse (z=0)
et ses deux faces latérales (x=±a). 2a
y
L’écrasement se fait par un autre bloc rigide en contact avec sa face
supérieure (z=h). Le contact entre la barre et les différents blocs rigides est x
sans frottement. La barre est constituée d’un matériau rigide parfaitement 2l
plastique de limite d’écoulement plastique σ s .
On postule un champ de contrainte homogène tel que seules les composantes σ yy et σ zz sont non
nulles. On néglige les efforts de volume.
1. Ecrire toutes les conditions nécessaires pour que ce champ de contrainte soit statiquement et
plastiquement admissible.
2. Déterminer les contraintes σ yy et σ zz .
3. Déterminer la borne inférieure de la force F.

Bon travail

exp-mfdp-plast-17tc.docx – A. Dogui
ENIM MECA2 2016/2017

« Mise en forme par déformation plastique »


Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen principal
Mars 2017
CORRIGE

Questions (4 points : 1 point par question)

1. Critère d’écoulement plastique de Von Mises : 𝜎�(𝝈𝐷 ) − 𝜎𝑠 (𝜀̅) ≤ 0.


2. CLC : Le vecteur vitesse sur la partie de la frontière du domaine sur laquelle un vecteur de
vitesse est imposé doit être égal à ce vecteur vitesse imposé.
CLS : Le vecteur contrainte sur la partie de la frontière du domaine sur laquelle un vecteur
contrainte est imposé doit être égal à ce vecteur de contrainte imposé.
3. CSPA : vérifie les équations d’équilibre, les conditions aux limites statiques et le critère de Von
Mises en chaque point.
4. CCPA : vérifie les conditions aux limites cinématiques et l’incompressibilité plastique.
0 0 0
Exercice : 𝝈 ∶ �0 𝜎𝑦𝑦 0 � ; 𝜎𝑦𝑦 et 𝜎𝑧𝑧 sont homogènes
0 0 𝜎𝑧𝑧
1. CSPA (3 points)
- Equations d’équilibre : Etat de contrainte homogène ⇒ vérifiées →(0,5pt)
- CSA : CLS à vérifier (contact sans frottement) :
𝑥 = ±𝑎 : 𝜎⃗(±𝑒⃗𝑥 ). 𝑒⃗𝑦 = 𝜎⃗(±𝑒⃗𝑥 ). 𝑒⃗𝑧 = 0 →(0,75pt)

𝑦 = ±𝑙 : 𝜎⃗�±𝑒⃗𝑦 � = �0⃗ →(0,5pt)

𝑧 = ℎ ou 0 : 𝜎⃗(±𝑒⃗𝑧 ). 𝑒⃗𝑥 = 𝜎⃗(±𝑒⃗𝑧 ). 𝑒⃗𝑦 = 0 →(0,75pt)

- CPA : Critère de Von Mises à vérifier : 𝜎�(𝝈𝐷 ) − 𝜎𝑠 ≤ 0 →(0,5pt)

2. Détermination de σ yy et σ zz (2 points)
𝜎⃗(±𝑒⃗𝑥 ) = ±𝝈. 𝑒⃗𝑥 = �⃗
0 ⇒ La CLS 1 est automatiquement vérifiée →(0,25pt)

𝜎⃗�±𝑒⃗𝑦 � = ±𝝈. 𝑒⃗𝑦 = ±𝜎𝑦𝑦 𝑒⃗𝑦 ⇒ Pour que la CLS 2 soit vérifiée on doit avoir 𝜎𝑦𝑦 = 0 →(0,5pt)
𝜎⃗(±𝑒⃗𝑧 ) = ±𝝈. 𝑒⃗𝑧 = ±𝜎𝑧𝑧 𝑒⃗𝑧 ⇒ La CLS 3 est automatiquement vérifiée →(0,25pt)
Critère de Von Mises :
0 0 0 −𝜎𝑧𝑧 0 0
𝐷 1
𝝈 ∶ �0 0 0 � ⇒𝝈 ∶ � 0 −𝜎𝑧𝑧 0 � ⇒ 𝜎� = �𝜎𝑧𝑧
2 = |𝜎 | = 𝜎
𝑧𝑧 𝑠
3
0 0 𝜎𝑧𝑧 0 0 2𝜎𝑧𝑧
Etat de compression ⇒ 𝜎𝑧𝑧 ≤ 0 ⇒ 𝜎𝑧𝑧 = −𝜎𝑠 →(1pt)

3. Calcul de la borne inférieure de F (1 point) : 𝐹𝑖𝑛𝑓 = 4𝑎𝑙𝜎𝑠

exp-mfdp-plast-17tc.docx 2
ENIM MECA2 2016/2017

« Mise en forme par déformation plastique »


Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen de rattrapage
Juin 2017

Durée 1h Aucun document autorisé


(Prière de rendre les parties A et B séparément)

Utiliser exclusivement les notations proposées dans le texte


Tout résultat donné doit être justifié

y F
On considère une poutre droite de longueur L et de section
droite carrée de côté 2a. L’axe x est l’axe longitudinal de x
la poutre. Cette poutre est encastrée en x=0 et soumise, en
x=L, à un torseur qui se réduit, au centre d’inertie de la z 2a
section droite, à une force 𝐹⃗ = 𝐹𝑒⃗𝑦 (voir figure ci-contre).
L
Le matériau constituant la poutre est supposé rigide parfaitement plastique de limite d’écoulement
en traction σo. Les forces de volume sont négligées.

L’objectif de cet exercice est de déterminer une borne supérieure de l’effort F nécessaire pour la
plastification (en flexion) de cette poutre.
1. On choisit un champ de vitesse sous la forme suivante :
𝑣⃗1 = 𝑏 𝑥 𝑒⃗𝑦 ; b étant une constante positive
Montrer que ce champ de vitesse est cinématiquement et plastiquement admissible.
Déterminer à partir de ce champ une borne supérieure de F (notée F1).
2. On choisit un autre champ de vitesse sous la forme suivante :
𝑣⃗2 = 𝑥(𝑏𝑥 2 + 𝑐) 𝑒⃗𝑦 ; b et c sont des constantes positives
Montrer que ce champ de vitesse est aussi cinématiquement et plastiquement admissible.
Déterminer à partir de ce champ une borne supérieure de F (notée F2).
3. Que pouvez-vous conclure ?

Rappel sur la méthode de la borne supérieure :


− Choix d’un champ de vitesse statiquement et plastiquement admissible.
− Calcul de la puissance plastique ; ce qui nécessite la détermination de la vitesse de
déformation équivalente de Von-Mises.
− Egalisation de la puissance des efforts extérieurs avec la puissance plastique.

Bon travail

exr-mfdp-plast-17tc.docx – A. Dogui
ENIM MECA2 2016/2017

« Mise en forme par déformation plastique »


Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen de rattrapage
Juin 2017
CORRIGE

Question 1 : 𝑣⃗1 = 𝑏 𝑥 𝑒⃗𝑦 (4 points)


- CCPA : champ vérifiant les conditions aux limites cinématique et l’incompressibilité plastique
CL Cinématiques : encastrement en x=0 ⇒ 𝑣1𝑥 = 𝑣1𝑦 = 𝑣1𝑧 = 0
⇒ Conditions vérifiées
𝜕𝑣1𝑥 𝜕𝑣1𝑦 𝜕𝑣1𝑧
Champ de vitesse incompressible : 𝑑𝑖𝑣(𝑣⃗1 ) = + + =0
𝜕𝑥 𝜕𝑦 𝜕𝑧
⇒ Condition vérifiée
- Puissances :
0 𝑏/2 0
2 𝑏
Vitesse de déformation plastique : 𝜺̇ = �𝑏/2 0 0� ⇒ 𝜀̇ = �3 𝜺̇ : 𝜺̇ = √3
0 0 0
𝑏 2 𝑏
Puissance plastique : 𝑃𝑝 = ∫ 𝜎𝑜 𝑑𝑥𝑑𝑦𝑑𝑧 = 4𝑎 𝐿𝜎𝑜
√3 √3
Puissance des efforts extérieurs : 𝑃𝑒𝑥𝑡 = 𝐹⃗ . 𝑣⃗1 (𝑥 = 𝐿) = 𝐹𝑏𝐿
𝑏 𝜎𝑜
𝑃𝑒𝑥𝑡 = 𝑃𝑝 ⇒ 𝐹𝑏𝐿 = 4𝑎2 𝐿𝜎𝑜 ⇒ 𝐹 = 4𝑎2
√3 √3

Question 2 : 𝑣⃗2 = 𝑥(𝑏𝑥 2 + 𝑐)𝑒⃗𝑦 (5 points)


- CCPA : champ vérifiant les conditions aux limites cinématique et l’incompressibilité plastique
CL Cinématiques : encastrement en x=0 ⇒ 𝑣2𝑥 = 𝑣2𝑦 = 𝑣2𝑧 = 0
⇒ Conditions vérifiées
𝜕𝑣2𝑥 𝜕𝑣2𝑦 𝜕𝑣2𝑧
Champ de vitesse incompressible : 𝑑𝑖𝑣(𝑣⃗2 ) = + + =0
𝜕𝑥 𝜕𝑦 𝜕𝑧
⇒ Condition vérifiée
- Puissances :
3𝑏𝑥 2 +𝑐
⎡ 0 2
0⎤
2
Vitesse de déformation plastique : 𝜺̇ = ⎢3𝑏𝑥 +𝑐
2 ⎥ ⇒ 𝜀̇ = �2 𝜺̇ : 𝜺̇ = 3𝑏𝑥 +𝑐
⎢ 2 0 0⎥ 3 √3
⎣ 0 0 0⎦
3𝑏𝑥 2 +𝑐 (𝑏𝐿2 +𝑐)
Puissance plastique : 𝑃𝑝 = ∫ 𝜎𝑜 𝑑𝑥𝑑𝑦𝑑𝑧 = 4𝑎2 𝐿 𝜎𝑜
√3 √3
Puissance des efforts extérieurs : 𝑃𝑒𝑥𝑡 = 𝐹⃗ . 𝑣⃗2 (𝑥 = 𝐿) = 𝐹𝐿(𝑏𝐿2 + 𝑐)
(𝑏𝐿2 +𝑐) 𝜎𝑜
𝑃𝑒𝑥𝑡 = 𝑃𝑝 ⇒ 𝐹𝐿(𝑏𝐿2 + 𝑐) = 4𝑎2 𝐿 𝜎𝑜 ⇒ 𝐹 = 4𝑎2
√3 √3

Question 3 : (1 point)
En compliquant le CCPA on n’obtient pas nécessairement une meilleure borne supérieure.

exr-mfdp-plast-17tc.docx 2
ENIM MECA2 2017/2018

« Mise en forme par déformation plastique »


Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen principal
2017/2018

Durée 1h Aucun document autorisé


(Prière de rendre les parties A et B séparément)

Exercice 1 : Loi de Prandtl-Reuss


On considère la loi de Prandtl-Reuss relative à un comportement rigide parfaitement plastique.
On rappelle les relations donnant 𝜎�, 𝜀̅̇ et 𝜺̇ :
3 1/2 2 1/2 3 𝜀�̇
𝜎� = �2 𝝈𝐷 : 𝝈𝐷 � ; 𝜀̅̇ = �3 𝜺̇ ∶ 𝜺̇ � ; 𝜺̇ = 2 𝜎� 𝝈𝐷

1. Définir clairement, dans ce contexte, les termes « Rigide » et « parfaitement plastique ».


0 𝛾 0
1
On considère une sollicitation en déformation : 𝜺 = 2 �𝛾 0 0�. La déformation 𝛾 évolue sous la
0 0 0
forme suivante en fonction du temps :
𝛾 = 𝑎 𝑡, 𝑎 étant une constante positive.
On désigne par 𝜏𝑠 la limite d’écoulement en cisaillement.
2. Déterminer 𝜀̅̇ et en déduite 𝜀̅ en fonction du temps.
3. Ecrire la condition d’écoulement plastique (critère de Von-Mises) et en déduite 𝜎�.
Déterminer les composantes du déviateur de contrainte 𝝈𝐷 .
Exercice 2
On considère une barre parallélépipédique constituée d’un matériau rigide
parfaitement plastique de largeur 4a (suivant 𝑒⃗1 ), de hauteur 2a
(suivant 𝑒⃗2 ) et d’épaisseur a (suivant 𝑒⃗3 ) (Figure ci-contre). Cette barre est
collée à 2 blocs indéformables B et H ; le bloc B est fixe.
Le bloc H est soumis à une vitesse 𝑉 �⃗ = 𝑉𝑒⃗1 (constante) afin de déformer la
barre (par cisaillement). L’objectif de cet exercice est de déterminer la
force 𝐹⃗ = 𝐹𝑒⃗1 nécessaire pour déformer la barre, par la méthode de la
borne Supérieure.
On postule donc le champ de vitesse suivant :
𝑣⃗ = 𝑘 𝑥2 𝑒⃗1 ; k étant une constante positive.
1. Déterminer la constante k pour que ce champ soit cinématiquement admissible et montrer qu’il
est plastiquement admissible.
√3
2. Sachant que la vitesse équivalente de Von Mises relative à ce champ est 𝜀̅̇ = 4 𝑎 𝑉, déterminer la
puissance plastique totale P p et la puissance des efforts extérieurs ; en déduire la borne
supérieure F sup .

exp-mfdp-plast-18tc.docx – A. Dogui
ENIM MECA2 2017/2018

« Mise en forme par déformation plastique »


Partie A : plasticité pour la mise en forme
Examen de rattrapage
Juillet 2018

Durée 1h Aucun document autorisé


(Prière de rendre les parties A et B séparément)

Exercice 1
On considère, dans cet exercice, le comportement rigide parfaitement plastique isotrope basé sur le
critère de Von Mises et la loi de normalité associée ; on désigne par 𝜏𝑠 la limite d’écoulement en
cisaillement. On rappelle les relations donnant 𝜎� et 𝜺̇ :
3 1/2 3 𝜀�̇
𝜎� = � 𝝈𝐷 : 𝝈𝐷 � ; 𝜺̇ = �
𝝈𝐷
2 2𝜎

On considère un champ de contrainte ne dépendant que de la coordonnée spatiale y et tel que seules
les composantes σxx(y), σyy(y) et σzz (y) = ½ (σxx, σyy) son non nulles.
1. Déterminer la contrainte équivalente de Von Mises en fonction de σxx et σyy. Ecrire, dans ce cas,
la condition d’écoulement plastique (critère de Von Mises) en fonction de 𝜏𝑠 .
2. Déterminer les composantes du tenseur vitesse de déformation 𝜺̇ en fonction de sa composante
𝜀̇ = 𝜀̇𝑥𝑥𝑥𝑥 . En déduire la vitesse de déformation équivalente de Von Mises en fonction de 𝜀̇.

Exercice 2
On considère une barre parallélépipédique constituée d’un matériau rigide 𝑒𝑒⃗𝑦𝑦
parfaitement plastique de longueur l (suivant z), de largeur 2a (suivant x)
et de hauteur h (suivant y). Cette barre est soumise au champ de contrainte
h
défini dans l’exercice 1. Elle est soumise aussi sur ses faces latérales (x = ± 𝑒𝑒⃗𝑥𝑥
a) à une densité surfacique de force constante 𝜏⃗ = 𝜏𝑠 𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 (𝜏𝑠 étant la limite
d’écoulement en cisaillement). 2a

On souhaite déterminer les contraintes σxx(y) et σyy(y) par la méthode des tranches. On considère
des tranches horizontales de largeur 2a et d’épaisseur dy (voir figure).
1. Déterminer les efforts extérieurs appliqués sur les faces latérales et horizontales d’une tranche.
𝜏𝑠
2. Ecrire l’équilibre global et en déduire que σyy = − 𝑦 + 𝑐 ; c étant une constante.
𝑎
3. Sachant que la contrainte σyy est négative, déterminer la contrainte σxx.
4. Déterminer la résultante Fx des efforts extérieurs selon 𝑒𝑒⃗𝑥𝑥 sur la face x=a. Déterminer la
constante c en imposant Fx= 0 ; écrire la forme finale de σxx et σyy.
5. Déterminer la résultante des efforts extérieurs selon 𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 sur les faces y = 0 et y = h.

Bon travail

exr-mfdp-plast-18tc.docx – A. Dogui
ENIM MECA2 2015/2016

CORRIGE

Exercice 1 (4 pts)
1. Contrainte équivalente de Von Mises :
𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 0 0 1 0 0
𝝈∶� 0 𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 0 � ⇒ 𝝈𝐷 ∶ 1 (𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 − 𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 ) �0 −1 0� ; → (0.5 pt)
2
0 0 𝜎𝑧𝑧 0 0 0
√3
⇒ 𝜎� = 2
�𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 − 𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 � → (1 pt)

⇒ Condition d’écoulement plastique : 𝜎� = √3𝜏𝑠 ⇔ �𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 − 𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 � = 2𝜏𝑠 → (1 pt)

̇
1 0 0
3 𝜀� 2
2. 𝜺̇ = 2 𝜎� 𝝈𝐷 ⇒ 𝜺̇ = 𝜀̇ �0 −1 0� ⇒ 𝜀̅̇ = |𝜀̇| → (1.5 pt)
√3
0 0 0

Exercice 2 (7 pts)

1. Face (y=y) : 𝜎⃗ = −𝝈. 𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 = −𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 (𝑦)𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 ⇒ ���⃗


𝐹𝑦𝑦 = −2𝑎𝑙 𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 (𝑦)𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 → (0.5 pt)
𝑑𝜎𝑦𝑦
Face (y=y+dy) : 𝜎⃗ = 𝝈. 𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 = 𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 (𝑦 + 𝑑𝑦)𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 = (𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 + 𝑑𝑦𝑦
𝑑𝑦)𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 → (0.5 pt)
𝑑𝜎𝑦𝑦
⇒ �����������⃗
𝐹𝑦𝑦+𝑑𝑦𝑦 = 2𝑙𝑎 (𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 + 𝑑𝑦)𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 → (0.5 pt)
𝑑𝑦𝑦

Faces (x=±a) : 𝜎⃗ = ±𝝈. 𝑒𝑒⃗𝑥𝑥 = ±𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 (𝑦)𝑒𝑒⃗𝑥𝑥 ⇒ �������⃗


𝐹 ±𝑎 = 𝑙𝑑𝑦(±𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 (𝑦)𝑒𝑒⃗𝑥𝑥 + 𝜏𝑠 𝑒𝑒⃗𝑦𝑦 ) → (1 pt)
𝑑𝜎𝑦𝑦 𝜏𝑠
2. Equilibre : ���⃗
𝐹𝑦𝑦 + �����������⃗
𝐹𝑦𝑦+𝑑𝑦𝑦 + 𝐹 ������⃗ �������⃗ �⃗
−𝑎 + 𝐹+𝑎 = 0 ⇒ =− → (0.5 pt)
𝑑𝑦𝑦 𝑎
𝜏𝑠
⇒ 𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 = −
𝑎
𝑦+𝑐 c=cte → (0.5 pt)

3. Ecoulement plastique ⇒ �𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 − 𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 � = 2𝜏𝑠 → (0.5 pt)


𝜏𝑠
𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 =< 0 (compression) ⇒ 𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 =< 0 𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 = 2𝜏𝑠 +𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 = −
𝑎
𝑦 + 2𝜏𝑠 + 𝑐 → (0.5 pt)

ℎ ℎ ℎ
4. 𝐹𝑥𝑥 = 𝑙 ∫0 𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 𝑑𝑦 = 𝑙 ℎ [�2 − 2𝑎� 𝜏𝑠 + 𝑐] Fx = 0 ⇒ 𝑐 = �2𝑎 − 2� 𝜏𝑠 → (1 pt)
𝜏𝑠 𝜏𝑠
𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 = −
2𝑎
(2𝑦 + 4𝑎 − ℎ) ; 𝜎𝑥𝑥𝑥𝑥 = −
2𝑎
(2𝑦 − ℎ) → (0.5 pt)

5. 𝐹𝑦𝑦 (ℎ) = 2𝑎𝑙𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 (ℎ) = −𝑙 (ℎ + 4𝑎)𝜏𝑠 𝐹𝑦𝑦 (0) = 2𝑎𝑙𝜎𝑦𝑦𝑦𝑦 (0) = 𝑙 (−ℎ + 4𝑎)𝜏𝑠 → (1 pt)

exr-mfdp-plast-18tc.docx 2
ENIM MECA2 2017/2018

Bon travail

« Mise en forme par déformation plastique »


Partie A : plasticité pour la mise en forme
CORRIGE

Exercice 1 (5 pts)

1. « Rigide » : pas de déformation élastique → (0.5 pt)


« Parfaitement plastique » : sans écrouissage → (0.5 pt)

0 𝑎 0 2 1/2 𝑎𝑡
2. 𝜺̇ = 12�𝑎 0 0� ; 𝜀̅̇ = �3 𝜺̇ ∶ 𝜺̇ � = 𝑎/√3 ; 𝜀̅ = = 𝑔/√3 → (2 pts)
0 0 0 √3

3. Condition d’écoulement plastique : 𝜎� = √3 𝜏𝑠


0 𝜏𝑆 0
2𝜎�
𝝈𝑫 = 3 𝜀�̇ 𝜺̇ = �𝜏𝑆 0 0� → (2 pts)
0 0 0

Exercice 2 (5 pts)

1. CLC :

Face (x2=0) : 𝑣⃗(𝑥2 = 0) = �0⃗ ⇒ condition aux limites vérifiée → (0.5 pt)
1
Face (x2=2a) : �⃗
𝑣⃗(𝑥2 = 2𝑎) = 𝑉 ⇒ 𝑘 = 2𝑎 𝑉 → (0.5 pt)

CPA : 𝑑𝑖𝑣(𝑣
�⃗) = 0 ⇒ CPA → (0.5 pt)
�⃗ . 𝐹⃗ = 𝐹 𝑉
2. Puissance des efforts extérieurs : 𝑃𝑒𝑥𝑡 = 𝑉 → (0.5 pt)
√3
Puissance plastique par unité de volume : p p = 𝜀̅̇𝜎𝑠 = 4𝑎 𝑉𝜎𝑠 → (0.5 pt)
2𝑎 2𝑎 𝑎
Puissance plastique totale : 𝑃𝑝 = ∫−2𝑎 ∫0 ∫0 𝑝𝑝 𝑑𝑥1 𝑑𝑥2 𝑑𝑥3 = 2√3 𝑎2 𝜎𝑠 𝑉 → (1.5 pts)

𝑃𝑒𝑥𝑡 = 𝑃𝑝 ⇒ 𝐹𝑠𝑢𝑝 = 2√3 𝑎2 𝜎𝑠 → (1 pt)

exp-mfdp-plast-18tc.docx – A. Dogui 2

Vous aimerez peut-être aussi