Vous êtes sur la page 1sur 2

Virtualisation en entreprise

I°) Avantages

La virtualisation consiste à faire fonctionner plusieurs serveurs (virtuels donc) sur le même système
physique.
Virtualiser ses serveurs permet donc de réduire les coûts d’équipement et de maximiser ses
ressources.
Le premier avantage, et le plus important, lorsque nous parlons de virtualisation est de pouvoir faire
fonctionner plusieurs OS (Operating System, systèmes d’exploitation en français) sur le même
environnement physique. Au lieu d'utiliser seulement 5% du processeur et de la mémoire de chaque
serveur, on utilise un seul serveur à 90% !
 Réduction coût matériels : investissements pour le renouvellement des serveurs seront donc
nettement moindres en termes d’achat de matériel.
 Pouvoir tester, sans rien payer :

o La virtualisation permet de créer une VM vierge en quelques minutes. Tant que votre
serveur physique n’affiche pas complet, il sera possible de lui ajouter de nouvelles
machines virtuelles à gérer.
o Les développeurs ou administrateurs système pourront exploiter cette particularité pour
essayer de nouveaux services, sans dépenser le moindre centime. Là où un serveur
de test était auparavant nécessaire, une simple machine virtuelle sur un serveur
existant de l’entreprise suffit aujourd’hui.

 Réduction coût de maintenance : l’administrateur doit désormais s’occuper d’un nombre


limité de machines.
 Réduction des coûts immobiliers : L’espace gagné dû au moins grand nombre de machines
peut être utilisé à d’autres fins.
 Gain d’énergie : électricité et climatisation
 Gain de rapidité pour déployer un nouveau serveur : pas d’attente du a la commande, a la
livraison (temps réduit de plusieurs semaines à quelques heures)
 Gain de place : Réduction des coûts immobiliers
 Augmentation de la sécurité :
o La virtualisation permet de cloisonner les systèmes et les applications dans des unités
fermées (machine virtuelle), les isolant du reste du réseau, des autres services et des
autres machines virtuelles où fonctionnent d'autres systèmes et applications (sauf si
des dépendances ont été développées). Si une machine virtuelle plante, les autres
machines virtuelles ne seront pas impactées.
o Les machines virtuelles sont indépendantes du système hôte. Elles disposent de leur
propre accès au service, de leur propre adresse (IP) sur le réseau, et de leur propre
système de fichier.
o La virtualisation permet de rendre invisible le serveur physique sur le réseau de
l'entreprise et de ne faire apparaître que des machines virtuelles. Un pirate informatique
ne peut voir que des serveurs virtualisés sur le réseau.

 Des sauvegardes simplifiées :


o Avec une infrastructure virtualisée, le serveur physique est le seul qui soit
matériellement présent dans la salle des machines. Les VM sont pour leur part du pur
logiciel. Cet aspect simplifie grandement les opérations de sauvegardes de données. Il
est en effet possible d’opérer directement une sauvegarde du contenu du disque dur
virtuel d’une VM.
 Licensing :
o Microsoft propose une offre avantageuse sur les licences Windows Server 2008 et 2012
pour les environnements virtuels. En effet, si vous achetez une licence Entreprise, cette
licence vous permet d’installer 4 serveurs virtuels. Si une licence Datacenter est
achetée, elle permet d'installer un nombre illimité de systèmes Windows en mode
virtuel.

 Virtualisation d’applications : N’impact en rien les machines clientes.


 VDI (Virtualisation de poste de travail)
 Virtualisation de réseau : (exemple ISO Cisco sur machine virtuelle) Virtualisation de réseau :
VMWare NSX

II°) Solutions

Microsoft Hyper-V Server 2012 R2


Permet à un serveur physique de devenir Hyperviseur et ainsi gérer et héberger des machines
virtuelles communément appelées VMs
Exécuter virtuellement plusieurs systèmes d'exploitation sur une même machine physique

VMWare vSphere Hypervisor


La gestion des serveurs se fait à l'aide d'un navigateur via une interface web, à l'aide d'une
console cliente
Supporte jusqu'à 512 machines virtuelles par hôte, et les machines virtuelles peuvent utiliser jusqu'à
32 vCPU et 1 Tb de RAM

Proxmox VE 4.0
Propose 2 types de virtualisation :
Virtualisation matérielle (ou complète) : KVM : permet la virtualisation de tout système d'exploitation
sur des processeurs d'architectures x86_64 disposant des technologies Intel VT ou AMD-V.
Virtualisation par container : LXC : permet la création d'instances de système d'exploitation isolées,
Linux uniquement, appelées Serveurs Privés Virtuels (VPS), environnements virtuels (VE) ou
Containers. Cette solution est plus performante (consomme moins de ressources) qu'une virtualisation
matérielle du fait du peu d'overhead
.
Xen
Logiciel libre de virtualisation
Xen permet d'exécuter plusieurs systèmes d'exploitation (et leurs applications) de manière isolée sur
une même machine physique sur plate-forme x86, x86-64, IA-64 et PowerPC, ARM Cortex-A7 et
Cortex-A15

Kernel-based Virtual Machine


Hyperviseur libre de type « L » pour Linux

Neo entreprise®
http://www.neocoretech.com/fr/solutions/solution-entreprises/toutes-entreprises/

III°) Inconvenient:

 Financier
 Complexité de mise en place
 Centralisation