Vous êtes sur la page 1sur 20

Chapitre II : La fonction reproductrice chez la femme

L’appareil reproducteur commence son activité chez la jeune fille à l’âge de la puberté (11-12 ans). Son
activité est cyclique et elle s’arrête à un certain âge (45-55 ans) appelle la ménopause.
La puberté se manifeste par plusieurs modifications (comportementale, physiologiques, psychiques …), ces
modifications continuent les C.S.S parmi lesquels on note :
- Voix aigue.
- Pilosité dans certaines zones (sur le pubis et sous les aisselles).
- Elargissement du bassin, des hanches.
- Développement des seins.
- L’apparition des premières règles ou menstruations, d’abord irrégulière puis périodique : c’est le
cycle menstruel.
Chez la femme normale, les règles apparaissent en moyenne tous les 28 jours, disparaissent en cas de
grossesse pour reprendre après l’accouchement et elles disparaissent définitivement à l’âge de la ménopause.
- …………………………………………………………………………………………………………?
- …………………………………………………………………………………………………………?
- …………………………………………………………………………………………………………?
- …………………………………………………………………………………………………………?
- …………………………………………………………………………………………………………?

Leçon 1 : L’appareil reproducteur de la femme et la production des gamètes


I- Organisation de l’appareil génital de la femme :
Activité n°1 : Rappel
Rappelez l’organisation de l’appareil reproducteur de la femme.
En utilisant le texte et les mots de la liste suivants, annotez les schémas suivants.

Dès la puberté, les glandes sexuelles femelles ou ovaires expulsent, tous les 28 jours environ, une cellule
reproductrice femelle ou ovule. Il s’agit de l’ovulation.
L’ovule expulsé est capté par un large pavillon qui coiffe l’ovaire. Celui-ci se prolonge en tube appelé
oviducte ou trompe (10 à 14 cm) qui aboutit dans l’utérus. Cet organe a des parois musculaires très
épaisses. C’est là, dans cette cavité interne que se développe l’enfant pendant la grossesse. En outre,
lorsqu’un ovule s’engage dans la trompe à la rencontre d’un éventuel spermatozoïde, l’utérus se prépare à
recevoir l’ovule fécondé, l’œuf et se tapisse d’une muqueuse d’accueil : l’endomètre.
Si l’ovule n’est pas fécondé, cette muqueuse s’effondre et est progressivement éliminée (plus ou moins 3 à 5
jours). Ce sont les menstruations ou les règles.
Vers le bas, le col de l’utérus s’ouvre dans le vagin, canal à parois minces qui relie les organes
reproducteurs à l’extérieur du corps. Toujours humides, les parois, pratiquement l’une contre l’autre en
temps normal, peuvent s’écarter pour dégager un espace lors de l’accouplement. L’orifice externe du vagin
s’ouvre au niveau de la vulve qui est bordée par deux replis membraneux : les petites et les grandes lèvres.
Les lèvres se rejoignent en un petit organe érectile, le clitoris.

1
Titre : Titre :
…………………………………………………………………
……………………………………………………………
… ………………
Identification Rôles
-………………………. - ………………………………………………....
Gonade
…………………………………………………..
- ………………………… - ………………………………………………....
Voies génitales - ……………………….. - ………………………………………………....
- ………………………..
Organe de gestation -………………………. - ………………………………………………....
-………………………. - ………………………………………………....
Organe de copulation
………………………………………………………

L’appareil génital de la femme est formée par :


………………………………………………......................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
………………………………………………......................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
………………………………………………......................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
………………………………………………......................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
………………………………………………......................................................................................................
..............................................................................................................................................................................

2
II- Formation du gamète femelle :
A chaque cycle, l’ovaire expulse vers le 14ème jour du cycle un gamète femelle appelé ovocyte : c’est
l’ovulation. L’ovocyte est recueilli par le pavillon.
1- Structure du gamète femelle :
Annotez le schéma d’interprétation du gamète ♀ en utilisant les mots de la liste suivante :
1er globule polaire – membrane cytoplasmique – cellules folliculaires (corona radiata) – réserves
cytoplasmiques – granules corticaux – matériel génétique bloqué en métaphase II – espace péri ovocytaire

3
4
5

Titre : ……………………………………………………………………………
………………………………………………......................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
………………………………………………......................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
………………………………………………......................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
………………………………………………......................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
Comparez les particularités cytologiques et chromosomiques des gamètes mâles et femelles.
Les critères Le spermatozoïde L’ovocyte II
La forme ……………………………………….. ………………………………………..
La taille ……………………………………….. ………………………………………..
Le cytoplasme ……………………………………….. ………………………………………..
Les substances de réserve ……………………………………….. ………………………………………..
Mobilité ……………………………………….. ………………………………………..
………………………………………..
Noyau ……………………………………….. ………………………………………..
……………………………………….. ………………………………………..

Les caractéristiques du gamète ♀ sont en rapport avec ses fonctions :


………………………………………………......................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
………………………………………………......................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
………………………………………………......................................................................................................
..............................................................................................................................................................................
3
2- La folliculogenèse et l’ovogenèse :
Activité n°2 :
Observez les coupes d’ovaires -a- et –b-, annotez les schémas en utilisant les mots de la liste et précisez la
localisation de l’ovocyte.
Follicule primaire – follicule tertiaire (cavitaire) – capillaire sanguin – zone médullaire – follicule mûr –
zone corticale – follicule secondaire – follicule primordial – corps jaune

a
x 250
b
x 10

d’ interprétation
Schéma
Vaisseaux c
sanguins
Zone M

Zone C

4
L’observation d’une coupe d’ovaire de mammifère montre que dans la zone périphérique ou le cortex se
trouve …………………………………………….
Dans chaque ………………………………..se trouve enfermé un …………………….
Un follicule (=follicule = petit sac) est une structure ovarienne formé par un ensemble de
…………………..renfermant l’…………………...
Sur des coupes d’ovaires, on observe différent types de follicules :
Schéma Transformations
Follicule primordial
……………………………………………………………….
………………………………………………………………
……………………………………………………………….
………………………………………………………………

Follicule primaire ……………………………………………………………….


………………………………………………………………
……………………………………………………………….
………………………………………………………………
……………………………………………………………….
………………………………………………………………
………………………………………………………………

Follicule secondaire ou ……………………………………………………………….


plein ………………………………………………………………
……………………………………………………………….
………………………………………………………………
……………………………………………………………….
………………………………………………………………
………………………………………………………………

Follicule tertiaire ou ……………………………………………………………….


cavitaire ………………………………………………………………
……………………………………………………………….
………………………………………………………………
……………………………………………………………….
………………………………………………………………
………………………………………………………………

Follicule mur ou ……………………………………………………………….


de De Graaf ………………………………………………………………
……………………………………………………………….
………………………………………………………………
……………………………………………………………….
………………………………………………………………
………………………………………………………………

b- Le tableau ci-dessus présente l’évolution des structures de la zone corticale. Légendez les différentes
structures, schématisez la structure E et décrivez les transformations subites par les follicules au cours de
leur croissance.
5
Ces différents follicules montrent qu’il y a une évolution folliculaire depuis un stade initial de follicule
primordial jusqu’à un stade final de follicule mûr : …………………………………..
L’ovocyte observé dans les follicules est un ovocyte I) 46 chromosomes alors que l’ovocyte expulsé de
l’ovaire au cours de l’ovulation est un ovocyte II à 23 chromosomes, il y a eu donc une réduction
chromosomique.
En plus la taille de l’ovocyte varie d’un follicule à un autre ce qui prouve que les ovocytes évoluent :
………………………………..
Activité 4 : Les étapes de l’ovogenèse
a- Le document ci-dessous résume d’une manière schématique le déroulement de l’ovogenèse. Identifiez les
étapes de l’ovogenèse.

6
- L’ovogenèse se déroule en 3 phases : …………………………………………………….. et de façon
…………………………………….
✓ ………………………… : la multiplication des cellules souches ou ………… à 46
chromosomes se fait par…………….. de 9ème à la 12ème semaine de la vie fœtale, un stock
limité d’ovogonie est ainsi formé.
Un certain nombre d’ovogonie …………. et les autres subissent un début d’………………... et
de …………………..puis se bloque en …………. de la division ……………..sous forme
d’………….bloqués en ………….. chaque ovocyte I s’entoure de quelques cellules
folliculaires aplaties pour donner un …………………………
✓ …………………… : l’ovogenèse est bloquée, c’est une période de repos au cours de laquelle
un grand nombre d’ovocytes dégénèrent.
✓ De la puberté jusqu’à la ménopause et au cours de chaque cycle : reprise de l’accroissement
et de la maturation.
Des ovocytes I vont subir un …………… important avec une intense synthèse de protéine et
une mise en réserve de substances nutritives. Juste avant l’ovulation, l’ovocyte I subit la 1ère
division de la méiose pour donner …………….. de taille très inégales, une très petite cellule
réduite à son noyau le ……………………..et une cellule volumineuse ……………………..
L’ovocyte II débute sa division équationnelle et se bloque en ………………….
Après l’ovulation, l’ovocyte II persiste 2 jours puis dégénère et il n’achève sa maturation qu’en
cas de fécondation pour donner…………….gamète mature et le ……………………….

Comparez la spermatogenèse et l’ovogenèse.


Les phases La spermatogenèse L’ovogenèse

………………………………………………….. …………………………………………………..
Multiplication ………………………………………………….. …………………………………………………..

…………………………………………………..
…………………………………………………..
………………………………………………….. …………………………………………………..
Accroissement ………………………………………………….. …………………………………………………..
…………………………………………………..
…………………………………………………..

…………………………………………………..
…………………………………………………..
…………………………………………………..
………………………………………………….. …………………………………………………..
Maturation ………………………………………………….. …………………………………………………..
…………………………………………………..
…………………………………………………..
…………………………………………………..

………………………………………………….. …………………………………………………..
Différenciation ………………………………………………….. ………………………………………………….
.

7
Evaluation formative

Exercice n° 1 : QCM : Relever pour chaque item la ou les deux réponse(s) correcte(s).
1-La figure ci-contre est le schéma d’une cellule germinale en division. Il s’agit d’un:
a- ovocyte I en anaphase I.
b- ovocyte II en anaphase II.
c- spermatocyte I en anaphase I.
d- spermatocyte II en anaphase II.
2- Le gamète femelle achève sa maturation dans :
a- l’utérus.
b- le pavillon.
c- le follicule mûr.
d- la trompe de Fallope.
3- Les globules polaires ont la formule chromosomique :
a- n=23 autosomes.
b- n=46 chromosomes.
c- n=23chromosomes.
d- n=22 autosomes + X.
4- Au cours de l’ovogenèse, la réduction du nombre de chromosomes des cellules germinales se produit au
cours de la phase :
a- de maturation.
b- de multiplication.
c- d’accroissement.
d- de différenciation.
5-L'utérus de la femme est le lieu de :
a- la fécondation
b- la menstruation
c- l'ovulation
d- la nidation.
6- Le(s) point(s) commun(s) entre le gamète mâle et le gamète femelle chez l'espèce humaine sont :
a- les deux types de gamètes sont de même nombre
b- ils sont produits d’une façon continue depuis la puberté
c- ovule et spermatozoïde sont des cellules haploïdes
d- les deux types de gamètes sont des cellules mobiles.
Exercice n° 2 :
1-Calculez le nombre approximatif de gamètes émis par l’ovaire d’une femme pubère à 12ans et ménopausée à 46 ans
sachant que la durée moyenne de ces cycles sexuels est de 28 jours. Comparez avec le cas de l’homme.
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………….
2- Expliquez l’importance biologique de la formation du globule polaire alors qu’il est destiné à dégénérer.
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………….
………………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………………………………………………………
……………………………………………………………………………………………………………………

8
Leçon 2 : Le cycle sexuel chez la femme
Le cycle sexuel normal dure au moyenne 28 jours.
L’acticité cyclique concerne l’ovaire et l’utérus.
………………………………………………………………………………………………………............... ?
………………………………………………………………………………………………………............... ?
I- …………………………………………….. :
Activité n°1 :
➢ Exploitez le document ci-dessous afin d’identifier les structures ovariennes et précisez les phases
du cycle ovarien.

Le cycle ovarien comporte ……phases :

1-……………………………. : (= phase de développement des follicules) : une dizaine de follicule


…………..commence à se développer rapidement et de façon synchrone puis ils …….. , on parle de
l’atrésie folliculaire et un seul continu sa naissance pour donner un ………………… vers le milieu du
cycle (…… jours). Ces follicules cavitaires proviennent de la naissance des follicules primordiaux qui a
commencé 3 à 4 mois avant le début du cycle.
2-………………. : le 14ème jour le follicule mûr se rompe (=se déchire) d’où une sortie du liquide
folliculaire entraînant la sortie de………………..vers le pavillon.
3………………………….. : (= phase lutéinique = phase lutéale) : sa durée est constante de….jours
quelques soit la durée du cycle, elle est caractérisée par la formation du …………... à partir du follicule
……………………. ce follicule conserve ses thèques, se ferme, se cicatrise puis les cellules de la zone
granuleuse se développe et accumule un pigment jaune la………. pour devenir des cellules lutéiniques.
Le corps jaune atteint son maximum du développement le……. jours. En absence de fécondation il
régresse à la fin du cycle et il dégénère et en cas de fécondation, il persiste, il continu à se développe pour
donner le corps jaune………………...

9
➢ Déterminez à quelle date du cycle ovarien correspondent les coupes a, b et c. Justifiez.

…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………

II- ……………………………….. :
1- …………………………………… :
Activité n°2 :
En exploitant le document ci-dessous décrire les modifications anatomiques de l’endomètre au cours d’un
cycle sexuel.

10
Au cours du cycle utérin, on note au niveau de l’……………….. (La muqueuse), les modifications suivantes
qui se font selon ….phases :
1-…………………………………… : qui dure …….jours, au cours de laquelle la partie supérieure de la
muqueuse se nécrose (les cellules vont mourir et se détruire), se fragmente et s’élimine entraînant des
saignements (= écoulement sanguin).
2-……………………………………… : elle dure jusqu’au 14ème jour, la partie basale de l’endomètre qui a
persisté va s’épaissir par multiplication de ses cellules puis des glandes en U et des capillaires sanguins
apparaissent.
3-………………………………. : la muqueuse continue à s’épaissir, les ………………deviennent plus
longues et sinueuse et les …………………..se ramifient et se spiralisent donnant à la muqueuse un aspect
de dentelle d’où on parle de la ………………………….. A partir du jour 21, les glandes sinueuses
deviennent fonctionnelles et elles secrètent du……….(protection) et du ………….. (nutrition) d’où on parle
de la phase ………………… (21 → 28 j).
Au cours de la phase progestative les modifications préparent l’utérus à ………………, en effet, les
conditions deviennent favorables à la réception et la nutrition de ………………, en absence de fécondation,
la muqueuse se tasse sur elle-même, les capillaires sanguins seront comprimés d’où un arrêt de la circulation
sanguine à l’origine de la mort des cellules de la muqueuse puis les vaisseaux éclatent d’où l’écoulement
sanguin qui entraîne des fragments de la muqueuse et un nouveau cycle commence par les
………………..(= le 1er jour du cycle correspond au 1er jour des règles).
➢ Comparez les étapes 1 et 2 de l’utérus et préciser à quels moments du cycle utérin sont ils observé.

✓ Etat 1 : …………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………….
✓ Etat 2 : …………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………….
2- …………………………………… :
Le myomètre est composé de tissu musculaire lisse et de tissu conjonctif riche en éléments vasculaires et
nerveux. Le document 4 représente des enregistrements de l’activité mécanique du myomètre au cours de la
phase postmenstruelle puis en phase prémenstruelle
➢ Exploiter les données du document en vue de décrire l’activité du myomètre le long du cycle
menstruel.

Contraction du myomètre

a : en phase b : en phase
postmenstruelle prémenstruelle

…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
11
3- …………………………………….. :
Le col de l'utérus secrète le mucus cervical visqueux ou glaire cervicale
En exploitant les documents ci-dessous dégagez les modifications de la glaire cervicale au cours du cycle
sexuel.

Principaux caractères de la glaire cervicale

Jours 0-6 6-10 10-14 14-20 20-28


Peu
Aspect Clair Epais Clair Coagulé
transparent
Légèrement Légèrement neutre ou
pH Alcalin
neutre ou acide acide

…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………..

Evaluation
Le document 1 : un schéma qui montre la variation de l'épaisseur de la muqueuse utérine au cours d’un
cycle sexuel.

A……………………………………
B……………………………………
1- Annoter ce document.
2- Diviser le cycle en ses phases
caractéristiques.
3- Décrire, en exploitant le document
2 3 Epaisseur
ci-dessus, les modifications 4
anatomiques de la muqueuse utérine mm
1
au cours du cycle menstruel

Jours du cycle

Document 2

12
III- Régulation du cycle sexuel
Activité n°3 :
➢ Observez les deux cycles ovarien et utérin. Que constatez-vous.
…………………………………………………………………………………………………………………..
➢ Proposez une hypothèse sur la nature de la relation entre ces deux cycles.
…………………………………………………………………………………………………………….........

➢ A partir de l’analyse des résultats des expériences suivantes déduisez la nature de la relation entre les
ovaires et l’utérus.
Expériences Résultats Déductions
Ablation de l’utérus chez une Aucun effet sur le cycle ovarien ……………………………………………………………..
…………………………………………………………….
ratte pubère
…………………………………………………………….
(hystérectomie) ……………………………………………………………..
……………………………………………………………..
-Ablation des ovaires chez une -Arrêt du cycle utérin et atrophie de l’utérus ……………………………………………………………..
……………………………………………………………..
ratte pubère
…………………………………………………………….
-Le fragment greffé subit les mêmes ……………………………………………………………..
…………………………………………………………….
-Greffe sous-cutanée d’un transformations
…………………………………………………………….
fragment de l’utérus que l’utérus en place …………………………………………………………….
…………………………………………………………….
à une ratte pubère
Injection d’extraits ovariens à Développement de l’endomètre sans ……………………………………………………………
……………………………………………………………
une ratte pubère variation cyclique
……………………………………………………………
ovariectomisée ……………………………………………………………
……………………………………………………………
……………………………………………………………

13
1- Les hormones ovariennes, leurs origines et leurs effets :
➢ En exploitant le document ci-dessous décrivez la variation des sécrétions des hormones ovariennes,
leurs origines de sécrétion et leurs effets.
………
…………………………………
………
…………………………………

………………………………………

………………………………………

14
Les œstrogènes (Œstradiol) La progestérone
…………………………………………… ……………………………………………
…………………………………………… ……………………………………………
…………………………………………….. ……………………………………………..
Sécrétion ……………………………………………. …………………………………………….
…………………………………………….. ……………………………………………..
……………………………………………. …………………………………………….

…………………………………………… ……………………………………………
…………………………………………… ……………………………………………
…………………………………………….. ……………………………………………..
Origine de
……………………………………………. …………………………………………….
sécrétion
…………………………………………….. ……………………………………………..
……………………………………………. …………………………………………….

…………………………………………… ……………………………………………
…………………………………………… ……………………………………………
…………………………………………….. ……………………………………………..
……………………………………………. …………………………………………….
Les effets …………………………………………… ……………………………………………
…………………………………………… ……………………………………………
…………………………………………….. ……………………………………………..
……………………………………………. …………………………………………….

Bilan :
Les …………contrôlent l’activité cyclique de ………. par voie …………… : Ces hormones sont :
…………………….. : secrétés par la ……………… et quelques cellules de la ……….des follicules
pendant la phase …………et par les cellules …………..du ……………pendant la phase lutéale.
L’……………… est la principale hormone parmi les œstrogènes qui provoque l’apparition et le maintien
des C.S.S.
………………………. : secrétée pendant la phase ………..par les cellules ………. du corps jaune est
l’hormone de la ………….., elle agit au niveau de ……………et du ………… pour établir les conditions
favorables à la gestation.
La progestérone à un effet ………………. sur le corps, elle est à l’origine de la montée de la température
interne de quelques dixièmes de degré. Cette élévation de température débute le 14ème jour suite à
l’ovulation est un indicateur de l’ovulation.
Le taux plasmatique des hormones ovariennes varie en fonction du développement des structures ovariennes
(follicules et corps jaune) et chute suite à la régression du corps jaune et sa dégénérescence à la fin du cycle.
2- Déterminisme du cycle ovarien :
Donnée clinique:
L'hypogonadisme se manifeste par un développement incomplet des caractères sexuels car la sécrétion d'hormones
sexuelles est très insuffisante. Chez les personnes concernées on observe un dysfonctionnement de
l'hypothalamus et/ou de l'hypophyse.
➢ Emettre des hypothèses sur les interactions entre le complexe hypothalamo- hypophysaire et le
tractus génital féminin………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………

15
➢ A partir de l’analyse des résultats de ces expériences dégagez la nature de la relation entre l’axe H-h
et le cycle sexuel.
Expériences Résultats Déductions
Ablation de l’hypophyse -Atrophie des ovaires et
chez une ratte adulte des utérus ……………………………………………………..
-Arrêt du cycle ovarien et ……………………………………………………..
du cycle utérin ……………………………………………………..
-Arrêt de la sécrétion des ……………………………………………………..
hormones ovariennes ……………………………………………………..

Injection des extraits -Développement des


hypophysaire à une ratte ovaires et des utérus ……………………………………………………..
hypophysectomisée -Restauration possible du ……………………………………………………..
cycle sexuel ……………………………………………………..
……………………………………………………..
……………………………………………………..

Lésion des noyaux arqués -Atrophie de l’hypophyse,


de l’hypothalamus d’une des ovaires et des utérus ……………………………………………………..
ratte pubère -Arrêt des sécrétions des ……………………………………………………..
hormones hypophysaires ……………………………………………………..
et des hormones ……………………………………………………..
ovariennes ……………………………………………………..
-Arrêt du cycle sexuel

-Rétablissement des taux


Injection de GnRH dans la sanguins normaux de FSH ……………………………………………………..
tige pituitaire à une ratte et de LH. ……………………………………………………..
adulte ayant subit des -Rétablissement des taux ……………………………………………………..
lésions de l’hypothalamus. sanguins normaux ……………………………………………………..
d'œstradiol et de ……………………………………………………..
GnRH
progestérone.
-Rétablissement du cycle
utérin

Bilan :
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
………………………………………………………………………..
a- Les hormones hypophysaires : leurs sécrétions et leurs effets
➢ Analysez les courbes de la variation des hormones FSH et LH. Mettez en relation la variation du
taux des hormones hypophysaires et des hormones ovariennes avec l’évolution des structures
ovariennes.

16
24 FSH
(mUixml-1)
LH
20

16
LH
12

4 FSH

0
J0 J5 J7 J14 J21 J28
progestérone (ngxml-1)

J0 J5 J7 J14 J21 J28


16 400

oestradiol (pgxml-
12 Progestérone 300

8 200
Œstradiol
4 100

1
)
0 0
J0 J5 J7 J14 J21 J28

FSH LH
……………………………………………… …………………………………………
……………………………………………… ……………………………………………
Sécrétion …………………………………………… ……………………………………………
…………………………………………… ……………………………………………
…………………………………………… ……………………………………………
Origine de ………………………………………………………….
sécrétion
Les cellules ………………………………………… …………………………………………
cibles
……………………………………………… ……………………………………………
……………………………………………… ……………………………………………
…………………………………………… ……………………………………………
Les effets
…………………………………………… ……………………………………………
…………………………………………… ………………………………………

Bilan :
L’activité ovarienne et sous le contrôle directe des hormones hypophysaires (gonadostimuline).
*La FSH : stimule le développement des follicules pendant la phase folliculaire et la sécrétion des
œstrogènes par les follicules tertiaires puis le follicule mûr.
*La LH : déclenche l’ovulation, transforme le follicule rompu en corps jaune, stimule le développement des
corps jaune et stimule la sécrétion de la progestérone et les œstrogènes respectivement par les cellules
lutéiniques et les cellules thécales du corps jaune.
La FSH et la LH sont sécrétées par des cellules de l’hypophyse antérieure sous le contrôle de
l’hypothalamus par l’intermédiaire de la neurohormone la GnRH.
17
b- ………………………………………………………… :
Activité n°4 :
1/ Quelques mois après la castration, un implant d’œstradiol est introduit sous la peau de la guenon (femelle
de singe) :
*La libération d’œstradiol dans le milieu intérieur des guenons et tel que le taux d’œstrogène se maintient
pendant de nombreux jours à des taux voisins de ceux qui existent au début de la phase folliculaire du cycle
(environ 60 pg/mL)
*17 jours après la mise en place de l’implant de l’œstradiol est injectés par voie intraveineuse de tel sorte
que la concentration plasmatique d’œstradiol existant enfin de phase folliculaire d’un cycle normal.
2/ Les effets des injections d’œstrogène et de la progestérone sur la sécrétion de GnRH chez les guenons
castrées.

➢ Analysez les résultats de ces expériences et précisez :


• Les actions de l’œstradiol.
• Le mode de sécrétion de GnRH, de la FSH et de la LH.
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
…………………………………………………………………………………………………………………
18
Bilan :
*Les taux d’œstradiol est faible au début de la phase folliculaire (au stade du follicule cavitaire peu développé) d’où
un RC– sur l’axe H-h qui entraîne une baisse de sécrétion de GnRH et des gonadostimulines, la baisse du taux de FSH
est à l’origine de l’atrésie folliculaire.
*Le taux d’œstradiol est important à la fin de la phase folliculaire (stade follicule mûr) d’où un RC+ sur l’axe H-h qui
entraîne une sécrétion accrue de GnRH et des gonadostimulines (pic), le pic de LH déclenche l’ovulation.
*L’injection de la progestérone chez la guenon castrée provoque une baisse de la sécrétion de la GnRH (courbe 2).
 La progestérone exerce un RC– sur l’axe H-h.
*La progestérone est secrète par le corps jaune pendant la phase lutéale d’où un RC– sur l’axe H-h à l’origine d’une
baisse du taux des gonadostimulines : la baisse du taux de LH entraîne la régression des corps jaune d’où la chute du
taux des hormones ovariennes qui est à l’origine de la destruction de l’endomètre (l’apparition des règles) et un
nouveau cycle commence.
Remarque :
*La légère augmentation du taux de FSH à la fin du cycle sexuel permet le recrutement d’un dizaine de
follicule qui évoluent de façon synchrone pour donner au bout de trois mois des follicules tertiaires du début
d’un nouveau cycle.
*La sécrétion de la GnRH est pulsatile (un pulse tout les 90 minutes) d’où la sécrétion des gonadostimulines est
pulsatile, la fréquence des pulses de GnRH et des gonadostimulines augmentent pendant la période ovulatoire
.Activité n°5 :

➢ Complétez les schémas de synthèse de la régulation du cycle sexuel.

…………………………………………………………………………………………………..

19
……………………………………………………………………………………………………………………

20

Vous aimerez peut-être aussi