Vous êtes sur la page 1sur 9

65

DESSIN INDUSTRIEL

René LANDRY

1. MOTIVATION

Dans un LEP, le dessin industriel rebute beaucoup d'élèves ;


quelque chose leur échappe. En fait, les premières leçons sont parfois
décisives ; c'est au cours de ces leçons que l'on aborde des notions telles
que :
– projection orthogonale,
– mécanisme des vues,
– correspondance entre les vues,
– vraie grandeur,
– droites et plans particuliers de l'espace,
– perspective,
– repérage dans l'espace.
L'écran du micro-ordinateur pourrait être d'un grand secours pour
ces élèves. Les exemples situés sur la disquette en témoignent
(programme prévu sous LSE pour SIL'Z II).

2. REMARQUES

Nous avons disposé de peu de temps pour réaliser ce programme,


en effet, le LSE graphique n'est devenu opérationnel que depuis mai 84.
Nous avons bénéficié d'une publication de la revue : L'ingénieur et
le technicien de l'enseignement technique n° 247 d'un programme de
dessin conçu par M. BRUN pour APPLE II.

LE BULLETIN DE L'EPI N° 42 DESSIN INDUSTRIEL


66

3. NOTRE PROJET

– améliorer ce programme,
– créer de nouveaux exercices,
– prévoir son implantation sur d'autres matériel E.N.
– prévoir un affichage sur un autre écran que celui du SIL 'Z II,
– mettre le micro-ordinateur dans la salle de dessin.

4. NOS PROBLÈMES

– un stage de cent heures, c'est bien peu pour celui qui veut faire de
la programmation,
– quant au LSE graphique, ce chapitre n'a pas été abordé et
pourtant c'est une belle réalisation ?
– rien n'est prévu pour l'approfondissement de nos connaissances
(langage machine, assembleur, procédures binaires).
– matériel : sur les quatre SIL'Z II, un seul possède la carte
graphique, ce qui limite le champ d'application ; il serait
indispensable de modifier les trois autres.
– notre seul espoir est le TO7 ; nous venons d'acquérir cette machine
sur nos propres crédits.
– après bien des déboires ce programme fonctionne sur TO7-70 (LSE-
EDL) ; la cartouche largage étant défectueuse, vous imaginez les
ennuis... puis par comble de malchance, avec notre nouvelle
cartouche, il était impossible d'utiliser le lecteur de disquettes... (la
maison Thomson n'a pas pris en compte l'existence du LSE pour
l'utilisation du nouveau lecteur de disquettes double densité).
– nous nous sommes donc contentés du lecteur de cassettes, où
chaque exercice doit être appelé (pas de fichier de données) ; il faut
maintenant attendre la publication d'une nouvelle cartouche.
– le TO7 circule dans les différentes salles de dessin.

5. UTILISATION DE LA DISQUETTE

Il suffit de lancer le programme DI1.1 de préférence en version


exécutive et de se conformer aux indications fournies lors de l'exécution.

René LANDRY LE BULLETIN DE L'EPI


67

Remarques : les exercices ont été choisis pour leur faible place en
mémoire ; seul l'exercice CYLIN nécessite impérativement la version
exécutive.
D'autres exercices sont en préparation :
Par exemple :
Permettre à l'élève, à partir d'un exercice comme PAVE, PYRAM
ou SOL1, de modifier son dessin afin :
– d'effacer une arête,
– - de tracer à nouveau en cas d'erreur,
– - de tracer un trait interrompu.
Soit les commandes : G6, I4 (rc)
T6, 00 (rc)
Étant donné que chaque arête est numérotée, ces commandes
auront pour effet de :
– 1 gommer l'arête n° 6, tracer l'arête n° 4 en TIC,
– tracer à nouveau l'arête n° 6, puis (00) stopper la modif.

Pour tout renseignement à propos de la disquette (SIL'Z II


uniquement) ainsi que sur le contenu des exercices, s'adresser à :

René LANDRY
LEP Marcel Pagnol
54800 JARNY

LE BULLETIN DE L'EPI DESSIN INDUSTRIEL


68

LISTE DES EXERCICES :

PAVE pavé ou cube.


PAV pavé ou cube avec arêtes cachées en traits interrompus.
DROIT droites de l'espace.
POLYG polygones vers cercles et ellipses.
PYRAM manipulations, à l'aide de AUTO ROTATION, d'une
pyramide, le repère en traits mixtes restant fixe.
HELIC tracé d'une hélice avec axe.
CYLIN cylindre de révolution.
SOLID1 exercice concernant une pièce simple réalisée par des
élèves de 24 BEP MM à l'aide d'un petit programme de
création de fichiers (ici aucune connaissance en informa-
tique n'est nécessaire).
Nota. A propos du TO7 et de son lecteur de disquettes, le texte
accuse un léger retard ; la disquette D256 de R. PIQUEMAL donne
entière satisfaction.

PRÉSENTATION

*En parcourant les exercices.


1 Exercice .Pave ou cube
* Fichier programmé PAVE * Fichier tableau PAVE1
1.1 Liste des commandes
* Premier groupe C1. * Deuxième groupe C2.
0=SUITE 0=SUITE
1=ORIENTATION (Vue de dessus) 1=CAVALIERE
2=BASCULEMENT (vers l'avant) 2=CONIQUE
3=GITE 3=CONIQUE (Sans réinitialisation)
4=CONVERGENCE 5=AUTO PERSPECTIVE
5=BISEAUTAGE 6=AUTO ROTATION
6=CONPRESSION 7=FIN
7=+CLIVAGE 8=LANCER UN AUTRE OBJET
8=TORSION
9=REINITIALISATION 9=REINITIALISATION

René LANDRY LE BULLETIN DE L'EPI


69

* AUTO PERSPECTIVE * CHOIX DES VUES


1=ISOMETRIQUE 1=UNE VUE
2=DIMETRIQUE USUELLE
3=TRIMETRIQUE 3=TROIS VIES
4=DIMETRIQUE REDRESSEE
5=TABLEAU COMPARATIF
6=RETOUR
* Possibilité de passer d'un groupe de commandes à l'autre.
0=SUITE 6=RETOUR
* ROTATION AUTOMATIQUE
PAS, Touche (O, P) : O=10-1, P=10+1
ORIENTATION, touche (J, K)
BASCULEMENT, touche (I, M)
FIN, touche (F)
Permet l'orientation et le basculement à partir de quatre touches.

* EFFET DES PRINCIPALES COMMANDES/ C1


Données tapées au clavier 1.5 1 1
3 Vues

LE BULLETIN DE L'EPI DESSIN INDUSTRIEL


70

REMARQUE : Ici la réinitialisation n'est pas automatique on peut


cumuler les effets de plusieurs commandes ; voir même passer dans le
groupe C2, AUTO PERS et AUTO ROT.
- Exemple :C1.1(45) + C1.1(35.3)

Perspective isométrique

C2 - Exemples :

C2.1 Cavalière (30,0.75) C2.3 Conique (0.4)

René LANDRY LE BULLETIN DE L'EPI


71

REMARQUE : L'obtention de perspectives coniques à 2 points de fuites


nécessite une orientation préalable de l'objet.
C1. 1 (45)
C2. 3 0.6

* AUTO PERSPECTIVE
– Donne les quatre perspectives axonométriques normalisées.
– La commande 5 donne le tableau comparatif (les quatre solutions
s'affichent en même temps sur l'écran.)

- Ici la réinitialisation est automatique.


* REMARQUE GÉNÉRALE
Toutes ces commandes sont possibles en 1 vue ou 3 vues y compris
pour les perspectives, ce qui permet de mieux comprendre la position de
la pièce dans l' espace, sauf pour le tableau comparatif.

LE BULLETIN DE L'EPI DESSIN INDUSTRIEL


72

EXERCICE PAVE OU CUBE AVEC PARTIES CACHÉES


* Fichier programmé PAVE * Fichier tableau PAVE1
Attention ce programme est restrictif, il fonctionne uniquement en une
vue, pour les commandes :
C1. 1 (angle de 0 à 90) C2. 1
2 5
3 6 (angle DE 0 à 90)
AUTO PERS 1 AUTO ROT (angle de 0 à 90)
2
3
4
5
EXEMPLES :

C2.1 (20 0.75) C2.5 1

C2. 5 5
René LANDRY LE BULLETIN DE L'EPI
73

EXERCICE CRÉATION D'UN SOLIDE


* FICHIER Programme SOLI1 * FICHIER Tableaux SOL1
- Exemple = création de SOL1. (Ou à créer.)

LE BULLETIN DE L'EPI DESSIN INDUSTRIEL

Vous aimerez peut-être aussi