Vous êtes sur la page 1sur 11

THEME N°12: La Stratégie Energétique

Nationale 2030
Introduction
Entre 1950 et 2010, la population mondiale est passée de 2,5 milliards à 7 milliards d’habitants. Cet
accroissement démographique s’est accompagné d’une démocratisation des modes de vie et de
consommation encourageant une consommation accrue d’énergie.
Les principales sources d’énergies fossiles telles que le pétrole, le gaz naturel et le charbon sont utilisées
massivement comme carburant des moyens de transport, combustible pour la production d’électricité,
ou comme composant essentiel de l’industrie pétrochimique (fabrication de matières plastiques et
synthétiques, solvants, détergents, médicaments, etc.).
Aujourd’hui, la majorité de l’électricité produite dans le monde est issue de centrales à combustibles
fossiles (charbon, gaz ou pétrole), de centrales hydrauliques et de centrales nucléaires. A l’exception des
centrales hydrauliques, ces modes de production s’appuient sur des ressources limitées et ont un impact
significativement négatif sur l’environnement et le climat.
 Le Maroc est peu doté en ressources énergétiques conventionnelles et importe 96 % de son énergie. Or,
le Royaume doit répondre à une demande croissante (environ 7 % par an) à cause de son essor
économique et de sa croissance démographique. Pour relever ces défis, le Ministère de l'Energie, des
Mines, de l'Eau et de l'Environnement a élaboré une nouvelle stratégie énergétique nationale afin de
sécuriser l'approvisionnement en énergie tout en adoptant une démarche de développement durable.
Le développement des énergies renouvelables, s’inscrit au cœur de la politique énergétique nationale,
laquelle s’oriente vers une diversification des sources d’approvisionnement.
L’efficacité énergétique, parallèlement au développement des énergies renouvelables, constitue une
priorité dans la stratégie énergétique nationale : l'ambition est d'économiser la consommation d'énergie.
Dans cette perspective, des plans d'actions d'efficacité énergétique ont été mis en place dans tous les
secteurs clés, en particulier les transports, l'industrie et le bâ timent.

Présentation du Secteur
Le Maroc est doté de réels atouts, notamment de par sa position stratégique au cœur d’un carrefour
énergétique (connexion au réseau électrique espagnol par deux lignes de 400kV/700 MW).
Les Catégories d’Energies Renouvelables :
 L’énergie solaire : est une source d’énergie générée par le rayonnement solaire. Cette énergie
permet de produire directement de l’électricité à partir de panneaux photovoltaïques ou, dans le
cadre de centrales thermiques, de la vapeur saisie par des capteurs solaires qui sera par la suite
transformée en électricité ;
 L’énergie hydraulique : est l’énergie renouvelable la plus répandue dans la production
d’électricité  : elle représente environ 16% de la production mondiale. Le principe de production
hydroélectrique remonte à l’antiquité, lorsque furent inventés les premiers moulins à eau. Avec
l’invention de l’électricité, cette énergie mécanique est transformée en électricité à l’aide de
barrages hydroélectriques ;
 L’énergie éolienne : consiste à utiliser l’énergie mécanique issue des déplacements d’air pour la
transformer en énergie électrique. Là encore, le principe remonte à une époque relativement
lointaine puisque les premiers moulins à vent datent de l’an 600 environ. Aujourd’hui, ce sont les
éoliennes (constituées d’un rotor monté sur un mâ t) qui transforment le vent en énergie ;
 L’énergie de la biomasse : repose sur la combustion de la matière organique (bois, plantes,
déchets animaux, agricoles ou urbains) ou sur la distillation de végétaux pour produire de la
chaleur, de l’électricité ou du biocarburant. La biomasse ne peut être considérée comme une source
d’énergie propre que si les quantités brû lées n’excèdent pas les quantités produites, une condition
rarement remplie.
 La géothermie : est l’utilisation de la chaleur du sous-sol pour chauffer directement l’eau à des fins
de chauffage domestique ou pour faire tourner les turbines des centrales pour produire de
l’électricité. On distingue la géothermie profonde (la chaleur est récupérée dans les profondeurs de
la croû te terrestre) et la géothermie très basse énergie, qui utilise les couches superficielles du sol ;
 Les énergies marines : utilisent les flux naturels des eaux marines pour produire de l’électricité  :
la force des marées (énergie marémotrice) ou les mouvements de vagues sont utilisés pour faire
tourner des turbines qui produisent de l’électricité.
Cartographie des Energies Renouvelables au Maroc :
Le Maroc, par sa position géographique stratégique, bénéficie d’un potentiel en énergies renouvelables
remarquable :
 Il est le 9ème pays au monde en taux d’ensoleillement :
 ses 710.000 km2 bénéficient d’un ensoleillement compris entre 2.800 et 3.400 heures par
an;
 le potentiel technique solaire national est évalué à 20.000 MW ;
 La puissance installée du solaire au Maroc est de 180 MW en 2016.
 Sur le plan éolien, le pays présente le 31ème gisement mondial :
 Ses 3.500 km de cô tes atlantiques enregistrent des vitesses de vent entre 7,5 et 11 m/s ;
 un potentiel technique estimé à 25.000 MW ;
 La puissance installée de l’éolien au Maroc est de 800 MW en 2016.
 Sur le plan hydraulique, la politique des barrages conduite depuis l’indépendance jusqu’à
aujourd’hui a permis d’installer une puissance de 1.770 MW, sur un potentiel technique national de
3.800 MW.
L’exploitation de la ressource solaire pour la production d’électricité permettrait au Maroc de modifier, à
terme, la composition de son mix (Le mix énergétique d’un pays est la répartition des différentes sources
d’énergies primaires consommées par ce pays pour la production d’énergie).

Stratégie Nationale Energétique 2030


Axes stratégiques :
 Mix diversifié et optimisé autour de choix technologiques fiables et compétitifs ;
 Mobilisation des ressources nationales par la montée en puissance des Energies ;
 L’efficacité énergétique érigée en priorité nationale ;
 Renforcement de l’intégration régionale ;
 Développement durable.
Objectifs :
 Sécurité d’approvisionnement et disponibilité de l’énergie ;
 Généralisation de l’accès à l’énergie à des prix compétitifs ;
 Préservation de l’environnement ;
 Maîtrise de la demande.
 Réduction de la dépendance énergétique
Impact :
 Plan solaire :
 capacité de production électrique totale de  2 000 MW en 2020 ;
 5 sites (Ouarzazate, Ain Bni Mathar, Foum Al Oued, Boujdour et Sebkhat Tah) ;
 2 technologies : Concentrated Solar Power et Photovoltaïque ;
 augmentation de la part de l’énergie solaire dans la capacité électrique totale à 14% ;
 économie en combustibles de 1 million de tonne équivalent pétrole (TEP) et une émission
évitée de 3,7 millions de tonnes de CO2 par an. 
 Plan éolien :
 augmentation de la puissance électrique installée de 280 MW en 2010 à 2000 MW à l’horizon
2020 (38% de la puissance installée actuelle) ;
 production énergétique annuelle prévue de 6600 GWh (26 % de la production nationale
actuelle) ;
 5 nouveaux sites: Sendouk (Tanger), Koudia Baida II (Tétouan), Taza (Taza), Tiskrad
(Laâ youne), Boujdour ;
une économie annuelle de  1,5 millions de TEP et une émission évitée de 5,6 millions de tonnes de
CO2 par an.
Réalisations :
 Un nouveau cadre législatif et réglementaire avec l'adoption de la loi n°33-13 relative aux mines
visant la modernisation de ce secteur
 Ouverture du marché de l'électricité dans une vision d'intégration régionale avec les réseaux
européens ou subsahariens ;
 Développements du secteur minier qui contribue à hauteur de 22% des exportations. La
production minière s'est élevée à 29,4 millions de tonnes en 2014 ;
 Programme national de promotion du pompage solaire dans les projets d'eau en irrigation ;
 Mise en place d’une feuille de route pour le développement du photovoltaïque :
 Diminution de La facture énergétique du Maroc à 17,7% à fin 2016, s'élevant à 54,51 milliards de
dirhams (MMDH) au lieu de 66,25 MMDH une année auparavant.est due à la réduction des
approvisionnements en huile brute du pétrole (-100%), en Gaz de pétrole et autres hydrocarbures
(15,2%) et en houilles, cokes et combustibles solides similaires (-13,5%).
Incitations en Investissement privé pour booster le secteur :
 Loi n° 47-09 relative à l’Efficacité Energétique :
 performances énergétiques des équipements et bâ timents ;
 audit énergétique obligatoire à un seuil définit par décret ;
 étude d’impact énergétique ;
 instauration des entreprises de services énergétiques.
 Agence Nationale pour le Développement des Energies Renouvelables et Efficacité
Energétique (Loi 16-09 ) :
 promotion des Projets d’énergies renouvelables;
 renforcement de l’efficacité énergétique ;
 Atlas éolien et solaire ;
 démonstration pour recherche appliquée.
 Charte de l’investissement :
 cadre juridique attractif pour les investissements étrangers au Maroc (notamment en
matière d’octroi d’avantages fiscaux et douaniers).
 Loi 13-09 relative aux Energies Renouvelables (2010) :
 ouverture de la production à la concurrence ;
 accès au réseau électrique ;
 exportation d’électricité verte ;
 construction de ligne directe pour l’export.
 Création du Fonds de Développement Energétique ;
 Moroccan Agency For Solar Energy (Loi 57-09) : MASEN
 étude et conception des projets ;
 promotion, placement, financement et réalisation de projets ;
 contribution au développement de l’expertise, de la recherche et l’industrie solaire ;
 pilotage et suivi de la mise en œuvre du programme solaire.
 l’Institut de Recherche en Energie Solaire et Energies : Consolider les besoins des différents acteurs
du secteur et veiller à la réalisation et à la valorisation des différents projets de recherche ;
 Société d’Investissements Energétiques :
 renforcement de la capacité de production;
 financement des filières des énergies renouvelables ;
 prise de participations actives dans des sociétés menant des projets des Energies
renouvelables et d’Efficacité Energétique.
Perspectives
 Augmentation de la contribution des énergies renouvelables dans la consommation en énergie
primaire de 10 à 12% en 2020 et 15 à 20% en 2030 ;
 Satisfaction de la demande énergétique qui sera augmentée de 70% entre 2013 et 2025 ;
 Réduction de 32% des émissions de Gaz à Effet de Serre à l’horizon 2030 ;
 Une capacité additionnelle de 10100 MW entre 2016 et 2030 dont 4560 MW Solaire , 4200 MW
É olienne , 1330 MW Hydraulique .
 Investissement global de 40 milliards £ dans le secteur énergétique entre 2016 et 2030 dont 30
milliards pour les projets de production d’électricité de sources renouvelables ;
 Part des énergies renouvelables portée de 42% de puissance installée pour 2020 à 52% pour
2030.

Vous aimerez peut-être aussi