Vous êtes sur la page 1sur 12

Oumaima Chatouane

2A GMIN

EXERCICES INTRODUCTIFS
EXERCICE 1 :
1. Commençons par établir le tableau suivant :

Taille ( x ¿¿ i) ¿ 1,62 1,65 1,68 1,69 1,70 1,72 1,75 1,80 1,82 1,85
Nombre
d’observations 1 1 2 1 3 2 3 1 1 1
(ni)

 Calcul de la moyenne :
N 10
1 1 1,62+1,65+2× 1,68+…+1,85
x́= ∑ x i= ∑ ni x i= =1,724 m
N i=1 16 i=1 16

 Calcul de la variance :
10
2 1 2 1,622+ 1
V =σ =( Moyenne quadratiques ) −( Moyennearithmétique ) = ∑ ni x i2−x́ 2=
2
N i=1

 Calcul de l’écart-type :
σ =√ V =0,0513 m

 Le mode : (La valeur (ou les valeurs) la plus fréquente)


M o 1=1,70 m et M o 2=1,75 m (Distribution bimodale)

 La médiane : ~ x
Puisqu’il y a 16 valeurs, la médiane est la moyenne de la 8 ème et la 9ème valeur 
1,70+1,72
soit ~
x= =1,71 m
2

 L’écart absolue moyen :

N p
1 1
e m= ∑ | xi −x́|= ∑ ni|x i−x́|
N i=1 N i=1
10
¿
1
[
∑ n |x − x́|
16 i=1 i i ]
1
¿ [|1,62−1,724|+|1,65−1,724|+ …+|1,85−1,724|]
16
¿ 4,725. 10−2

 Le coefficient de variation :
Oumaima Chatouane
2A GMIN

σ
V x = =0,0307

En pourcentage :
V x =3,07 %
2. Soit le tableau suivant :

Taille ( x i ¿ Fréquences Fréquences F.R. (%)


absolues relatives (
f i¿
1.62 1 0.0625 6.25
1.65 1 0.0625 6.25
1.68 2 0.125 12.5
1.69 1 0.0625 6.25
1.70 3 0.1875 18.75
1.72 2 0.125 12.5
1.75 3 0.1875 18.75
1.80 1 0.0625 6.25
1.82 1 0.0625 6.25
1.85 1 0.0625 6.25

A partir des fréquences relatives on retrouve les paramètres de la question 1  :


 La moyenne :
10
x́= ∑ f i x i=1,724 m
i=10
 La variance :
10
2
V =∑ f i ( x i−x́ ) =2,636. 10−3
i=1

Donc σ =+ √ V =0,0513

 Les modes : (les valeurs avec les plus grandes fréquences)

M o 1=1,70 m et M o 2=1,75 m

 L’écart absolue moyen :


10
e m=∑ f i|x i−x́|=4,725.10−2
i=1

 La médiane :

La population étudiée comprend 16 individus. La médiane est la valeur de la variable


(Tailles des étudiants) qui partage ces 16 étudiants en 2 sous-ensembles de 8 étudiants
chacun. Le calcul des effectifs cumulés montre que la moitié de l’effectif se situe entre 2
Oumaima Chatouane
2A GMIN

valeurs de la variable (1.70 et 1.72). Par convention on retiendra comme médiane la


1,70+1,72
valeur de la variable =1,71m
2
Représentation graphique

Polygone des fréquences


0.2
fréquences relatives

0.15
0.1
0.05
0
1.62 1.65 1.68 1.69 1.7 1.72 1.75 1.8 1.82 1.85
tailles en (m)

fréquences relatives
Rq : Cette distribution représente 2 modes alors elle est bimodale

3. Soit le tableau suivant : (distribution groupée par classes)


Classe Effectif Fréquences
¿ 2 0,125
¿ 6 0,375
¿ 5 0,3125
¿ 1 0,0625
¿ 2 0,125
SOMME 16

 L’histogramme de la distribution :
Oumaima Chatouane
2A GMIN

Histogramme des fréquences absolues


7

4
Effectif

0
[1,62;1,67[ [1,67;1,72[ [1,72;1,77[ [1,77;1,82[ [1,82;1,87[
Classes de tailles

Conclusion :
 La classe modale est [1,67 ;1,72[car c’est la classe de plus grande
densité de fréquence.
 Le calcul de la moyenne nécessite le calcul des centres de classes (C i ¿
1,62+1,67
ex :C 1= 2
=164,5

5
1
Alors x́= ∑ ni' C i
16 i=1
2× 164,5+ 6 ×169,5+5 ×174,5+179,5+2 ×184,5
¿
16
¿ 1,7294 m

Identiquement la variance :
2 ×164,52 +…+2 ×184,52
V= =33,67
16

4. On établit la distribution des F.C.C. et des F.C.D dans le tableau


suivant :
Taille ( Fréquences Fréquences Fréquences
xi ¿ relatives ( cumulées cumulées
f i¿ croissantes décroissante
1.62 0.0625 0.0625 1
1.65 0.0625 0.125 0.9375
Oumaima Chatouane
2A GMIN

1.68 0.125 0.25 0.875


1.69 0.0625 0.3125 0.75
1.70 0.1875 0.5 0.6875
1.72 0.125 0.625 0.5
1.75 0.1875 0.8125 0.375
1.80 0.0625 0.875 0.1875
1.82 0.0625 0.9375 0.125
1.85 0.0625 1 0.0625

La représentation graphique est la suivante ;

Diagramme des fréquences cumulées


1.2

1
fréquences cumulées

0.8

0.6

0.4

0.2

0
1.62 1.65 1.68 1.69 1.7 1.72 1.75 1.8 1.82 1.85
tailles en (m)

F.C.C. F.C.D.

Conclusion :
 La médiane par définition est l’abscisse de l’intersection des deux
courbes de fréquence cumulées croissantes et décroissantes ;
alors d’après le graphe
~
x=1,712 m
 Le 1er quartile correspond à 25% (F.C.C.=0,25) alors d’après le graphe
q 1=1,68 m
 Le 3ème quartile correspond à 75% (F.C.C.=0,75) alors d’après le
graphe q 3=1,74 m
 L’écart interquartile est donc q 3−q 1=0,06 m

EXERCICE 2 :
Oumaima Chatouane
2A GMIN

1. La représentation de la série sous forme d’un tableau à double entrée


est la suivante :

55 63 70 73 78 93 ni
1.62 1 1
1.65 1 1
1.68 1 1 2
1.69 1 1
1.70 1 2 3
1.72 1 1 2
1.75 2 1 3
1.80 1 1
1.82 1 1
1.85 1 1
nj 2 3 7 2 1 1 16

 La représentation graphique de cette distribution double est la suivante :


! La représentation graphique la plus utilisée est le nuage des points sur un plan formé par
les axes X et Y.

100

90

80

70

60
Poids en (kg)

50

40

30

20

10

0
160 165 170 175 180 185 190
taille en (cm)

2. Les distributions marginales de fréquences de X en Y et de Y en X :

 La distribution marginale de fréquence de X en Y :


Oumaima Chatouane
2A GMIN

xi ni fi
1.62 1 0.0625
1.65 1 0.0625
1.68 2 0.125
1.69 1 0.0625
1.70 3 0.1875
1.72 2 0.125
1.75 3 0.1875
1.80 1 0.0625
1.82 1 0.0625
1.85 1 0.0625

 La distribution marginale de fréquence de Y en X :

yj nj fj
55 2 0.125
63 3 0.1875
70 7 0.4375
73 2 0.125
78 1 0.0625
98 1 0.0625

 Calcul des moyennes :


La moyenne marginale de la variable x :
p
1
x́= ∑ n x =1,724
N i=1 i. i
La moyenne marginale de la variable y :
p
1
ý= ∑ n. j y j
N j=1
55× 2+ 63 ×3+70 ×7+ 73× 2+ 78+93
¿
16
ý=69.125
 Calcul des variances :
p
1
V ( X )= ∑ ni x i2−x́ 2=0.00349
N i =1

P
1
V ( Y )= ∑ n j y j2− ý 2=74.734375
N j=1
 Calcul des écart-types :
σ x =+ √ V (X )=0.05914

σ y =+ √ V ( Y )=8.64490
Oumaima Chatouane
2A GMIN

 Calcul des coefficients de variations :


σ x 0.05914
C . V ( X )= = =0.0343 ≈ 0 (Distribution faible donc l’estimation est plus précise)
x́ 69.125

σ y 8.6449
C . V ( Y )= = =0.125
ý 69.125

3. Calcul des coefficients de Fisher :


a) Coefficient d’asymétrie de Fisher :
m3
On a G 1=
σ3
Pour la 1ère distribution :
p
1 3
m3= ∑ n i ( x i−x́ )
N i=1
1
¿
16
[ ( 1.62−1.724 )3+ ( 1.65−1.724 )3+ …+ ( 1.85−1.724 )3 ]
¿ 9.9716 ×10−5
m3 x 9.9716 ×10−5
Donc G1 x = 3
= =0.48208> 0
σx 0.05914 3

Alors il y a étalement à droite (oblique à gauche) (dissymétrie à gauche) (1ère distribution)


Pour la 2ème distribution :

p
1
m 3= ∑ n ( y −ý )3
N j=1 j j
1
¿ [ 2 × ( 55−69.125 )3+ 3× ( 63−69.125 )3+ …+ ( 98−69.125 )3 ]
16
= 2665.275269

m3 y 2665.275269
Donc G1 y = 3
= =4.125362>0
σy 8.644903

Il y a étalement à droite (oblique à gauche) (dissymétrie à gauche) (1ère distribution)

b) Coefficient d’aplatissement de Fisher :


m4
G 2= −3
σ4
Oumaima Chatouane
2A GMIN

Pour la 1ère distribution :


p
1
m4 = ∑ n ( x −x́ )4
N i=1 i i
1
¿ [ ( 1.62−1.724 )4 + ( 1.65−1.724 )4 + …+ ( 1.85−1.724 )4 ] =¿3.3032246×10−5
16
m4 x 3.3032246 ×10−5
Donc G2 x = 4
−3= −3=−0.299694< 0
σx 0.05914 4

Donc c’est une courbe platikurtique ; elle est plus arrondie et possède des queues plus
courtes
Pour la 2ème distribution :

p
1 4
m4 = ∑ n j ( y j− ý )
N j =1
1
¿ [ 2 × ( 55−69.125 )4 +3 × ( 63−69.125 )4 + …+ ( 98−69.125 )4 ] =49103.7136
16
m4 y 49103.7136
Donc G2 y = 4
−3= −3=5.791732>0
σy 8.644904

Donc c’est une courbe leptokurtique ; elle est plus pointue et possède des queues plus
courtes.

EXERCICE 3 :
Détermination les coefficients des droites de régression de X en Y et de Y en X en fonction
de la covariance et des variances de X et Y
La droite doit approximer le mieux cet ensemble de point donc minimiser l’erreur en minimisant la
somme des carrés des écarts entre les valeurs y iobservées et les valeurs y ( x i ¿ appartenant à la
droite pour chaque x i donc au lieu de ( x i , y i ¿on aura ( x i , a+ b xi ¿sur la droite de régression.

La somme à minimiser est donc :


N N
2 2
f ( a ,b )=∑ ( y i− y ( xi ) ) =∑ ( y i −a−b xi )
i=1 i=1

Les dérivées partielles sont nulles→minimum de f (a, b)

∂ f ( a ,b )
Donc il faut que
{
∂a
∂ f ( a ,b )
∂b
=0

=0
Oumaima Chatouane
2A GMIN

N
2 2 2
[
On a f ( a ,b )=∑ ( y i−a ) −2 b xi ( y i−a ) +b x i
i=1
]
∂ f ( a , b) N N
=∑ [−2 y i +2 a+2 b xi ]=0 ↔ ∑ ( y i−a−b x i) =0 (1)
∂a i=1 i=1

N N N N
1
Donc ∑ yi −Na−b ∑ x i=0 donc
N
∑ y i−a− Nb ∑ x i=0
i=1 i=1 i=1 i=1

Donc ý−a−b x́ =0

Donc il faut que ý−b x́=a

∂ f ( a , b) N N
2
=∑ [ −2 x i yi +2 a x a=i +2 b x i ]=0↔ ∑ x i ( y i−a−b x i) =0 (2)
∂b i=1 i=1

N N
1
∑ x i y i− x́( ý−b x́)− Nb ∑ xi =0
2
Donc
N i=1 i=1

N N
1 b
Donc
N
∑ ( xi y i ¿−x́ ý )− ∑ (x ¿ ¿ i ¿ ¿2− x́ 2 )=0 ¿ ¿ ¿ ¿
N i=1
i=1

Donc cov ( X ; Y )=b× σ X ²

Donc :

a=ý−b x́
y ( x ) =a+bx tel que
{ b=
Cov (X ; Y )
σ x2

Identiquement :

a=x́−b ý

{
x ( y ) =a+by tel que b= Cov (X ; Y )
σ y2

EXERCICE 4 :
Soit la distribution statique double suivante :

59.5 99.5 139.5 179.5 219. 259. 299. 339.5 ni.


5 5 5
39,5
2 2
119.
5 49 46 5 2 102
Oumaima Chatouane
2A GMIN

199,
5 86 137 46 11 280
279,
5 27 153 89 25 7 301
359,
5 5 45 91 40 6 187
439,
5 10 33 21 16 1 1 82
519,
5 1 4 11 10 3 29
599,
5 2 1 2 4 1 10
679,
5 1 3 2 6
759,
5 1 1
n.j 169 392 270 112 42 11 3 1 1000

1. Les distributions marginales en X et en Y : N=1000

xi ni fi
39.5 2 2 ×10−3
119.5 102 0.102
199.5 280 0.28
279.5 301 0.301
359.5 187 0.187
439.5 82 0.082
519.5 29 0.029
599.5 10 0.010
679.5 6 6 ×10−3
759.5 1 1 ×10−3

 Calcul de la moyenne :
N 10
1 1 2× 39.5+102× 119.5+280 ×199.5+ …+759.5
x́= ∑ x i= ∑ n i x i= =281.42
N i=1 1000 i=1 1000

 Calcul de la variance :
10
2 2 1 2× 39.52 +102× 119
V =σ 2=( Moyenne quadratiques ) −( Moyennearithmétique ) = 2 2
∑ n x −x́ =
N i=1 i i

 Calcul de l’écart-type :
σ =√ V =108.14579

 Le mode : (La valeur (ou les valeurs) la plus fréquente)


M o=279.5 (Distribution uni modale)
Oumaima Chatouane
2A GMIN

 La médiane : ~ x
Puisqu’il y a 1000 valeurs, la médiane est la moyenne de la 500 ème et la 501ème
279.5+359.5
valeur  soit ~
x= =319.5
2

 L’écart absolu moyen :

N p
1
e m= ∑|x −x́|= N1
N i=1 i
∑ ni|x i−x́|
i=1
10
¿
1
[ ∑ n |x −x́|
1000 i=1 i i ]
1
¿ [ 2|39.5−281.42|+102|119.5−281.42|+…+|759.5−281.42|]
1000
¿ 79.8745 6

Vous aimerez peut-être aussi