Vous êtes sur la page 1sur 8

Chapitre 5 Sciences Physiques - BTS

Acides forts et bases fortes

1. Définitions.

1.1. Théorie de Bronsted et Lowry ( 1923).


Un acide libère des protons H+ pour former des ions oxonium ( ou hydronium) H3O+
Une base capte des protons H+.

1.2. Exemples.

Dissolution du chlorure d’hydrogène : HCl(g) + H2O  H3O+(g) + Cl-

 Notation abrégée : HCl  H+ + Cl-

Dissolution de l’acide acétique (vinaigre) : CH3COOH(l) + H2O  H3O+(aq) + CH3COO-(aq)

 Notation abrégée : CH3COOH  H+ + CH3COO-

Dissolution de l’hydroxyde de sodium (soude): NaOH(s)  Na+(aq) + OH-(aq)

Dissolution de l’ammoniac : NH3(g) + H2O  NH4+(aq) + OH-(aq)

2. Propriétés acido-basiques de l’eau.

2.1. L’eau est un solvant amphotère.

L’eau est un solvant amphotère, ce qui veut dire qu’elle est capable de se comporter à la fois comme
un acide et comme une base. Elle est donc capable de réagir sur elle-même : c’est la réaction
d’autoprotolyse de l’eau :

2H2O(l)  H3O+(aq) + OH-(aq)

2.2. Produit ionique de l’eau.

Seule une partie des molécules d’eau réagissent sur elles mêmes pour former des ions oxonium et
hydroxyde. Le produit des concentrations est alors relié par une constante d’équiliobre qui ne
dépend que de la température :

[H3O+(aq) ] × [OH-(aq) ] = Ke Ke = 10-14 à 298 K (25°C)

Dans l’équilibre électrique d’une équation, ces ions doivent être pris en compte.

Enveloppe du Bâtiment Page 1


2.3. Les acides forts.

Les acides forts se dissocient totalement dans l’eau libérant ainsi des ions oxonium accompagnés
d’anions dépendants de l’acide. Cette réaction est totale. La quantité d’ions H3O+ présente à l’état
initial conformément à l’équilibre d’autoprotolyse de l’eau sera négligé tant que les concentrations
d’acide restent supérieures à 10-6 mol.L-1

 Exemple : Dissolution du chlorure d’hydrogène pour obtenir l’acide chlorhydrique :

HCl + H2O = H3O+ + Cl-


Etat du système avancement n1 [mol] n2 [mol] n3 [mol] n4 [mol]
Etat initial 0 excès ~0 0
Etat
excès
intermédiaire
Etat final 0 excès

Si CA est la concentration initiale de l’acide, la réaction étant totale, CA = [H3O+(aq) ] = [Cl-(aq) ]

 Exemple : Dissolution de l’acide nitrique pur dans l’eau :

HNO3 + H2O = H3O+ + NO3-


Etat du système avancement n1 [mol] n2 [mol] n3 [mol] n4 [mol]
Etat initial 0 excès ~0 0
Etat
excès
intermédiaire
Etat final 0 excès

Si CA est la concentration initiale de l’acide, la réaction étant totale, CA = [H3O+(aq) ] = [NO3-(aq) ]

2.4. Les acides faibles.

Les acides faibles ne se dissocient pas totalement dans l’eau. La réaction n’est donc pas totale. Les
acides faibles sont d’autant moins dissociés dans l’eau qu’ils sont concentrés. L’effet de la dilution
tend à les dissocier davantage, leur comportement se rapprochant alors de celui des acides forts.

CH3COOH + H2O = H3O+ + CH3COO-


Etat du système avancement n1 [mol] n2 [mol] n3 [mol] n4 [mol]
Etat initial 0 excès ~0 0
Etat
excès
intermédiaire
Etat final excès Détermination hors prog

Si CA est la concentration initiale de l’acide, la réaction n’étant pas totale, CA ≥ [H3O+(aq) ] = [NO3-(aq) ]

Enveloppe du Bâtiment Page 2


2.5. Les bases fortes.

Les bases fortes se dissocient totalement dans l’eau libérant ainsi des ions hydroxyde accompagnés
de cations dépendants de la base. Cette réaction est totale. La quantité d’ions OH- présente à l’état
initial conformément à l’équilibre d’autoprotolyse de l’eau sera négligé tant que les concentrations
de la base restent supérieures à 10-6 mol.L-1

 Remarque : Contrairement au cas des acides, les équations bilan ne font pas intervenir
l’eau côté réactif. Elle figurera au dessus du signe égalité.

 Exemple : Dissolution de l’hydroxyde de potassium (potasse)

KOH = K+ + OH-
Etat du système avancement n1 [mol] n2 [mol] n3 [mol]
Etat initial 0 0 ~0
Etat
intermédiaire
Etat final 0

Si CB est la concentration initiale de la base, la réaction étant totale, CB = [ OH-(aq) ] = [K+aq) ]

3. Echelle des pH.

3.1. Définition du pH.

Le pH (potentiel hydrogène) est la mesure de l’acidité d’une solution. Il est défini par :

Cette relation peut s’inverser :

3.2. Echelle des pH.

0 7 14

neutre Solution basique


Solution acide

Enveloppe du Bâtiment Page 3


3.3. Echelle des pH.

 Les indicateurs colorés constituent un moyen simple de déterminer un encadrement du pH. Le


tableau ci-dessous donne les zones de virages des indicateurs courants.

 Le papier pH permet une mesure avec une précision de l’ordre de l’unité.

 Pour une précision de 0,1 unité sur le pH, il faut utiliser un pH-
mètre. Il est constitué d’une électrode double reliée à un
voltmètre.

3.4. Calcul du pH des acides forts.

3.5. Calcul du pH des bases fortes.

3.6. Calcul du pH des acides et bases faibles.

Un monoacide faible vérifie :

Une monobase faible vérifie :

Enveloppe du Bâtiment Page 4


3.7. Mélanges d’acides forts et de bases fortes.

Ces réactions se résument à l’action des ions hydroxyde sur les ions hydronium. Tous les autres ions
présents seront supposés spectateurs.

H3O+ + OH- = 2H2O


Etat du système avancement n1 [mol] n2 [mol] n3 [mol]
Etat initial 0 excès
Etat
excès
intermédiaire
Etat final excès

4. Dosage d’un acide fort par une base forte.

4.1. But d’un dosage.

Le but est de déterminer la concentration cA d’une


solution d’acide en utilisant une solution basique de
concentration cB connue.

Le volume VA d’acide prélevé est connu. L’expérience


permet de déterminer le volume VB de soude qu’il faut
ajouter dans l’acide pour obtenir le point
« d’équivalence » correspondant à pH = 7.

On a alors :

CA × VA = CB × VB

Evolution du pH avant l’équivalence :

H3O+ + OH- = 2H2O


Etat du système avancement n1 [mol] n2 [mol] n3 [mol]
Etat initial 0 excès
Etat
excès
intermédiaire
Etat final ~0 excès

Enveloppe du Bâtiment Page 5


4.2. Détermination expérimentale du point d’équivalence – méthode des tangentes.

4.2. Influence de la concentration.

Enveloppe du Bâtiment Page 6


Chapitre 5 Sciences Physiques - BTS

Exercices
Exercice 1

On réalise le dosage de l’acide chlorhydrique


par une base forte : l’hydroxyde de sodium.

On place un volume VA = 10 mL d’acide de


concentration CA dans un bécher.

On verse progressivement une solution de


soude de concentration CB = 0,1 mol/L
contenue dans une burette graduée.

On obtient les résultats suivants :

VB
2 4 6 8 10 11.3 12 12.6 13 13.3 13.7 14.5 15.4 16.7
(mL)
pH 2 2.2 2.3 2.4 2.5 2.8 2.9 3.4 4.6 10.5 10.8 11,2 11,4 11.5

Représenter la courbe de ce dosage acido-basique :

Enveloppe du Bâtiment Page 7


Quel indicateur coloré allez vous utiliser ? Colorier sur la courbe la zone de virage.

Déterminer le volume VB de soude à l’équivalence par les méthodes des tangentes.

Calculer la concentration CA de l’acide chlorhydrique.

Exercice 2

Déterminer dans chaque cas : le volume et le pH à l’équivalence, la nature du produit dosé (base,
acide, fort, faible), ainsi que celle de la solution titrante.

Exercice 3

On dose une solution d’acide chlorhydrique de volume VA = 10 mL de concentration CA = 10-1 mol.L-1


par de la soude de concentration CB = 0,05 mol.L-1 . Calculer le pH pour les volumes V de base versée :

V 1 5 10 15 19 20 21 25
pH

Enveloppe du Bâtiment Page 8