Vous êtes sur la page 1sur 1

AIDE POUR CONSTRUIRE UNE SEANCE D’APPRENTISSAGE

3 questions essentielles doivent guider une préparation de classe :


1. Qu’est ce que les élèves vont apprendre ? objectifs, compétences, savoir-faire ;
2. Comment vais-je organiser l’activité pour qu’ils apprennent ? déroulement, organisation,
méthodes ;
3. Comment saurais-je qu’ils ont appris ? indicateurs, critères.

Introduction de la séance :
 La séquence est-elle présentée ? éclaircir les objectifs avec les élèves, savoir où on va et à quoi
cela va servir ;
 Est-elle resituée dans la progression ? pour une meilleure organisation, expliciter les liens
entre les activités ;
 Existe-t-il une claire explicitation de la tâche, de la question à traiter ? représentation et
appropriation de la tâche par l’élève ;
 La consigne est-elle comprise de tous ? faire reformuler, l’écrire éventuellement au tableau ;
vérifier que dès le début de la tâche, les élèves ne fassent pas fausse route et identifient bien
les ressources dont ils disposent ; sinon ne pas hésiter à tout arrêter et à reprendre la consigne.

Partie centrale de la séance :


 Existe-t-il une situation de recherche, de tâtonnement, d’exploration ? Une situation qui
intrigue, surprenne les élèves ? Y a-t-il proposition d’un défi ?
 Quelle tâche les élèves vont-ils réaliser ? Agissent-ils ? Manipulent-ils ?
 Quels processus mentaux (cognitifs) vont ils mettre en jeu ? comparer, choisir, prouver, tester,
prévoir, mémoriser, attendre, déduire…
 Comment est organisée la classe ? prévoir des phases bien distinctes, collectives, petits
groupes, individuelles, et savoir pourquoi on met en place tel type d’organisation ;
 Les critères de réussite sont-ils énoncés ? Comment l’élève saura-t-il qu’il a réussi la tâche ou
le défi ?
 Des pauses méthodologiques sont elles prévues ? pour examiner avec les élèves les réussites et
les obstacles, pour confronter les solutions, les méthodes, pour proposer des aides…
 Y a-t-il différenciation de la tâche ? tout le monde fait-il la même chose ou est-ce-que
différentes tâches sont proposées, selon les besoins de l’activité ou des élèves ?
 Y a-t-il différenciation des outils ? selon les besoins des élèves
 Quelles aides à l’apprentissage en cas d’obstacle ? individualisées ou collectives, il faut en
préparant la séquence essayer d’imaginer les difficultés liées à la tâche et préparer des aides :
affichages, aide-mémoires…
 Y a-t-il interaction entre les élèves ? tutorat, entraide, confrontation, négociation ?
 Dans quel type de pédagogie est-ce que je me situe :
- interrogative ? on pose des questions, on attend des réponses précises, on suggère : l’élève
est en position de deviner… souvent « au petit bonheur la chance »….
- démonstrative ? on montre, on informe, on explique : quelle est alors l’activité cognitive
de l’élève ?
- médiatrice ? on propose des situations-problèmes, on stimule des propositions, on favorise
des interactions entre élèves, on permet et on utilise l’erreur : l'élève est co constructeur de
ses apprentissages.
Au cours d’une même séance, on peut se situer dans l’une ou l’autre de ces pédagogies et il est
intéressant de repérer leur alternance et leur moment d’apparition.
 Quel est le temps de parole de l’enseignant au cours de la séquence ? Et celui des élèves ?

Fin de la séance
Il ne faut absolument pas la tronquer si l’on veut percevoir ce qu’ont réellement appris les élèves.
 Y a-t-il une synthèse métacognitive ? procédures et stratégies mises en œuvre par les élèves :
qu’avons-nous fait ? appris ? comment ? pourquoi ? qu’est- ce-qui a marché ? qu’est-ce-qui a
posé des difficultés ?
 Y a –t-il évaluation, laquelle ? sommative, formative… ?
 L’évaluation tient-elle compte des critères de réussite ?

Document ANCP Commission ASH – janvier 2012 1