Vous êtes sur la page 1sur 29

Université de Nice – Sophia Antipolis Licence 1 Sciences & Technologies

Informatique Générale

Brève introduction à
Internet
Jacques Farré

Jacques.Farre@unice.fr

http://deptinfo.unice.fr/~jf/InfoGene
Jacques Farré 2012 Informatique générale 1/29
Qu'est-ce qu'Internet ?
 Un réseau de réseaux d'ordinateurs

backbone = dorsale :
réseau longue distance à
très haut débit

Jacques Farré 2012 Informatique générale 2/29


Qu'est-ce qu'Internet ?
 Pour connecter toutes ces machines et ces réseaux, il faut
 du matériel
 mettant les machines en contact : cartes réseaux, wifi,

concentrateurs (hub), commutateurs (switches), routeurs


...
 transportant l'information : cables, fibre optique,

ondes ...
 des applications
 pour échanger du courrier, des données, afficher des

pages web, jouer en réseau ...


 le Web n'est donc qu'un sous-ensemble d'internet
 des protocoles pour que ces matériels dialoguent, dont :
 Ethernet pour les liaisons physiques, et une adresse MAC

 TCP/IP pour le transport de l'information, et une adresse

IP (Transmission Control Protocol / Internet Protocol)

Jacques Farré 2012 Informatique générale 3/29


Le matériel pour un réseau
 Concentrateur (hub) : concentre les transmissions Ethernet
de, et vers, les appareils (par ex. des PC et une
imprimante) d'un même réseau local (une sorte de multi-
prise)
 Commutateur (switch) : capable de savoir à qui envoyer
l'information dans le réseau local
 basé sur les adresses mac
 l'adresse mac est un identifiant unique associé à la carte
réseau de votre PC
 Routeur : capable de déterminer vers quel autre partie du
réseau envoyer l'information
 basé sur les adresses IP (IPv4 essentiellement)
 l'adresse IP est aussi un identifiant, mais pas nécessairement
liée à votre PC (peut changer d'une connexion à l'autre-DHCP)
Jacques Farré 2012 Informatique générale 4/29
Le matériel pour un réseau

Jacques Farré 2012 Informatique générale 5/29


Les concepts pour un réseaux
 Commutation de circuits
 bloque la ”ligne” du début à la fin d'un échange

 partage des ressources : soit par fréquence, soit par

tranches de temps
 Commutation de paquets
 découpage des données à transférer en petits ”paquets”

 les paquets en provenance de et vers diverses

machines peuvent se partager les ”lignes”


 chaque paquet porte sa destination

 pas d'établissement fixe de connexion : les routeurs

essaient de le rapprocher de sa destination en


utilisant les routes les moins encombrées
 Comment organiser les différents niveaux (liaisons,
routages, applications...) ?
Jacques Farré 2012 Informatique générale 6/29
Modèle OSI en 7 couches et
TCP/IP
couche rôle exemple
7 Application HTTP, SMTP, FTP, Telnet, NFS ...
6 Présentation ASCII, Unicode, MIME ...
5 Session ISO 8327 / CCITT X.225, RPC, ASP ...
4 Transport TCP, UDP, SCTP, SPX, ATP
3 Réseau IP (IPv4 ou IPv6), ICMP, IGMP, X.25 ...
2 Liaison Ethernet, Token Ring, Wi-Fi, Bluetooth ...
1 Physique lignes téléphoniques, radio ...

couches OSI 5, 6, 7 confondues dans le protocole TCP/IP

Jacques Farré 2012 Informatique générale 7/29


Modèle OSI
et TCP/IP
Les routeurs sont
connectés à plusieurs réseaux
• ils doivent savoir quelle(s)
route(s) permettront
d'envoyer l'information à
destination
• ils ne connaissent pas les
machines mais les
réseaux auxquels elle
appartiennent

Les messages passent


d'abord par une passerelle
qui fait la jonction entre le source wikipedia
réseau local et l'Internet
Jacques Farré 2012 Informatique générale 8/29
Fonctionnement des couches
source Frédéric Suter (LORIA)

Jacques Farré 2012 Informatique générale 9/29


Forme d'un paquet IP
 Un paquet (ou datagramme) est constitué d'un en-tête
et des données du paquet
 L'entête fournit un certain nombre de méta-informations,
comme la version (Ipv4, Ipv6, stream ...), le type de
protocole utilisé (tcp, udp ...), l'adresse de destination ...

Pour plus de détails voir par exemple


http://www.commentcamarche.net/contents/internet/protip.php3#les-datagrammes
Jacques Farré 2012 Informatique générale 10/29
L'adressage TCP/IP

 But : fournir un service de communication universel


permettant à toute machine de communiquer avec
toute autre machine du réseau
 Une machine doit être accessible aussi bien par des

humains que par d'autres machines


 Une machine doit pouvoir être identifiée par :
 un nom (mnémotechnique pour les utilisateurs),
 une adresse qui doit être un identificateur universel
de la machine,
 une route (basé sur l’appartenance à un réseau)
précisant comment la machine peut être atteinte.

Jacques Farré 2012 Informatique générale 11/29


L'adressage TCP/IP

 Solution : adressage binaire compact assurant un routage


efficace
 Adressage "à plat" par opposition à un adressage
hiérarchisé
 permet l'interconnexion d'égal à égal (pair à pair)
 Utilisation de noms pour identifier des machines (réalisée
à un autre niveau que les protocoles de base : serveurs de
noms - DNS)
 Les adressage IPv4
 adresse sur 32 bits "adresse IP" constituée d'une paire

(net-id, host-id) où net-id identifie un réseau et host-id


identifie une machine sur ce réseau (IPv6 : 32 -> 128
bits)
 permet de définir cinq classes d'adresse

Jacques Farré 2012 Informatique générale 12/29


Classes d'adresses TCP/IP

source Philippe Renevier

En fait, maintenant un peu plus compliqué avec la notion de sous-réseau

Jacques Farré 2012 Informatique générale 13/29


Décodage des adresses TCP/IP
 Puisque les adresses (IPv4) sont codées sur 4 octets, on
les écrit avec 4 chiffres entre 0 et 255
 exemple : 134.59.2.13
 en binaire : 10000110.00111011.00000010.00001101 donc
 début de l'adresse 10xxxxxx : réseau de classe B

 adresse de réseau : 000110.00111011

 adresse machine : 00000010.00001101

 obtenir l'adresse IP d'une machine :


> host polymnie.unice.fr
polymnie.unice.fr has address 134.59.2.13
 adresses spéciales :
 le réseaux lui même quand host-id = 0 : 134.59.0.0

 toutes les machines quand host-id tout à 1 :

134.59.255.255
 machine du réseau local quand net-id = 0,

 127.0.0.0 la machine elle même


Jacques Farré 2012 Informatique générale 14/29
Décodage des adresses TCP/IP
 En fait, le modèle initial (net-id, host-id) a montré
rapidement ses limites
 besoin d'introduire la notion de sous-réseaux
 par exemple, pour unice.fr, de classe B, le host-id

autorise 216 machines, mais il serait préférable de


différencier celles de Valrose, de Carlone, de Saint Jean
d'Angely ... car elles sont administrées indépendamment
et forment des sous-réseaux
 introduction du masque de sous-réseau dans l'adresse IP
 le masque est un nombre tel que les bits de l'adresse

correspondant à réseaux+sous-réseau sont à 1, ceux


identifiant l'hôte à 0
 on fait un et logique entre masque et adresse pour

déterminer le réseau, le sous-réseau, et le n° de la


machine dans le sous-réseau

Jacques Farré 2012 Informatique générale 15/29


Décodage des adresses TCP/IP
 Par exemple si le masque est 255.255.255.0, pour
l'adresse 134.59.2.13
10000110.00111011.00000010.00001101
et 11111111.11111111.11111111.00000000
= 10000110.00111011.00000010.00000000
donc réseau 134.59, sous-réseau 2, machine 13
 L'avantage du masque est qu'il ne fige pas la
décomposition de l'adresse : il n'est pas obligé de
respecter les frontières d'octets
 Par exemple si le masque est 255.255.255.240, pour
l'adresse 134.59.2.13
10000110.00111011.00000010.00001101
et 11111111.11111111.11111111.11110000
= 10000110.00111011.00000010.00000000
donc réseau 134.59, sous-réseau 2.0 (donc 32), machine 13
Jacques Farré 2012 Informatique générale 16/29
Suivre une route
 La liaison entre 2 machines peut passer par un
nombre importants de routeurs
 par exemple pour aller de mon PC vers wikipedia :
traceroute wikipedia.org

Hop Adresse IP
1 jacques-MS-7309.home
2 86.193.248.1
3 10.125.32.78
4 193.253.86.114
5 193.252.103.242
6 81.253.184.46
7 193.251.254.22
8 89.149.183.238
9 173.241.131.218
10 208.80.154.214
11 208.80.152.201
Jacques Farré 2012 Informatique générale 17/29
Adresse statique / adresse
dynamique
 Adressage statique (ou IP fixe)
 adresse donnée lors de l'installation de la machine par
l'administrateur du réseau
 intervention humaine : manipulations lourdes pour un gros réseau,
risque d'erreur ...
 adresse toujours prise par la machine même si elle est n'est pas
en fonctionnement
 ingérable avec l'extension de l'accès à Internet depuis son
domicile
 Pour remédier à ces inconvénients, introduction de la
notion d'adresse dynamique
 seules les machines en service occupent des adresses
 les modifications des paramètres du réseau sont répercutées
automatiquement
 le tout est géré par un serveur DHCP (Dynamic Host Configuration
Protocol)
Jacques Farré 2012 Informatique générale 18/29
Serveur de nom de domaine (DNS)
 L'adressage IP utilise des numéros : 134.59.9.1
 Les humains préfèrent utiliser des noms :
deptinfo.unice.fr
 Comment faire la correspondance ?
 Une hiérarchie de machines de ”serveurs de noms” : le système
est mis en œuvre par une base de données distribuée au niveau
mondial
 Une même machine peut avoir plusieurs noms pour la même
adresse IP
 Les noms sont gérés par un organisme mondial : l’interNIC et les
organismes délégués : RIPE, NIC France, NIC Angleterre, etc.
 n'importe qui peut louer un nom de domaine

 Votre fournisseur d'accès à Internet (FAI) met à votre disposition


un certain nombre d'adresses de serveurs DNS

Jacques Farré 2012 Informatique générale 19/29


Protocole DHCP
 La machine (le client) qui veut se connecter (mais qui n'a
pas d'adresse IP fixe) envoie un message vers un serveur
(ou plus généralement vers tous les serveurs du réseau)
 ce message contient notamment l'adresse MAC du client
 Les serveurs proposent au client une adresse IP et un
masque de sous-réseau
 chaque serveur lui donne aussi son adresse IP
 Le client retient une des offres (en général la première),
et rediffuse vers le réseau son adresse IP et celle du
serveur retenu (comme ça les autres peuvent l'oublier)
 Le serveur retenu confirme au client
 il lui indique la durée du ”bail”
 il lui donne aussi en général une adresse de passerelle par
défaut et de serveur DNS
Jacques Farré 2012 Informatique générale 20/29
Domain Name System (DNS)
Le Domain Name System est organisé en hiérarchie : exemple
pour de.wikipedia.org
la racine

Jacques Farré 2012 Informatique générale 21/29


Fonctionnement du DNS
 Le DNS est entièrement distribué au niveau planétaire
 Le mécanisme sous-jacent est la délégation de domaine
 à tout domaine est associé une responsabilité administrative
(gérer les noms de domaines et les adresses associées par ex.)
 Une organisation responsable d’un domaine peut
 découper le domaine en sous-domaines
 déléguer les sous-domaines à d’autres organisations :
 qui deviennent à leur tour responsables du (des) sous-

domaine(s) qui leurs sont délégué(s)


 et peuvent, à leur tour, déléguer la gestion de leurs sous-

domaines
 Le domaine parent contient alors seulement un pointeur
vers le sous-domaine délégué; exemple :

le domaine .fr est géré par un organisme (NIC France)
 unice.fr est délégué à l’UNS, qui gère donc les données
propres à ce sous-domaine
Jacques Farré 2012 Informatique générale 22/29
Fonctionnement du DNS
 Serveur de nom primaire : maintient la base de données de la
zone dont il a l’autorité administrative
 Serveur de nom secondaire : obtient les données de la zone
via un autre serveur de nom qui a également l’autorité
administrative
 interroge périodiquement le serveur de nom primaire et

met à jour les données


 Il y a un serveur primaire et généralement plusieurs
secondaires
 La redondance permet la défaillance éventuelle du primaire

et du (des) secondaire(s)
 Un serveur de nom peut être primaire pour une (des)

zone(s) et secondaire pour d’autre(s).


 Serveur racine (environ 13 au niveau mondial) : pour les noms
de 1er niveau, n'appelle jamais d'autre serveur
Jacques Farré 2012 Informatique générale 23/29
Résolution d'un nom
 Le logiciel client demande (via un resolveur) à un serveur
de nom de lui donner l'adresse d'un certain nom
symbolique
 comme par exemple
> host www.enseignementsup-recherche.gouv.fr
www.enseignementsup-recherche.gouv.fr is an alias for
rprox.prod.webedu.mnsr.education.fr.
rprox.prod.webedu.mnsr.education.fr has address
160.92.166.231
 Le resolveur est un processus client qui
 contacte un serveur de nom dont l’adresse est configurée (ou
donnée par DHCP) sur la machine exécutant ce resolveur
 interprète les réponses et retourne l’information au logiciel
appelant
 gestion de cache éventuelle (dépend de la mise en œuvre)
 Le serveur de nom peut interroger d’autres serveurs de
nom, lorsqu’il n’a pas Informatique
Jacques Farré 2012
autorité sur la zone requise
générale 24/29
Les principaux types d'application
 Essentiellement 2 façons de se faire parler 2 machines
 Client-serveur (on désigne ici autant les logiciels que

les machines)
 le serveur est toujours actif en attente de
requêtes, et a une adresse IP fixe (serveurs
de pages Web, de courrier, de bases de
données ...), et peut s'adresser à d'autres serveurs
 le client envoie des requêtes,peut avoir une adresse
dynamique, ne connaît pas les autres clients
 Pair à pair (peer to peer, P2P)
 chaque machine joue à tour de rôle de client
et de serveur (on parle de servent) et
communiquent plus ou moins directement
 servent surtout à partager des fichiers

 Systèmes hybrides entre les 2 : ex. Napster, Skipe, chat ...


Jacques Farré 2012 Informatique générale 25/29
Les principaux protocoles

 Telnet : le côté serveur est assuré par telnetd


 assez primitif, non sécurisé, donc laissé à des usages limités
 par exemple tester les autres protocoles, ou configurer des
systèmes n'ayant pas d'interface Web
 service à peu près identique rendu par putty sur Windows
 FTP (File Transfert Protocol) : côté serveur assuré par ftpd
 permet d'échanger des fichiers entre 2 machines
 nombreuses versions graphiques (Cyberduck, FileZilla ...)
 SFTP forme sécurisée (avec cryptage des données)
 ssh (secure shell) : pour se connecter sur une autre
machine (à condition d'y avoir un compte) à partir de sa
machine actuelle
 ssh jf@deptinfo.unice.fr -X
 les données sont cryptées
Jacques Farré 2012 Informatique générale 26/29
Les principaux protocoles
 HTTP (Hypertext Transfert Protocol), protocole du Web
 notion d'URL (Uniform Resource Locator) pour l'identification
des documents (pages web, mais aussi pdf, gif, wav ...)
 requêtes du client au serveur composées de (depuis HTTP.1)
 une ligne indiquant : méthode, URL, version du protocole

GET /repertoire/page.html HTTP 1.1


 des lignes d'entête facultatives
Accept : text/html
User-agent : Mozilla/4.0
 Le corps de la requête, possiblement vide
ce peut être par exemple les données entrées dans un
formulaire
 le serveur renvoie (notamment) un code réponse
 dont le fameux 404 Not Found

Jacques Farré 2012 Informatique générale 27/29


Les principaux protocoles
 SMTP (Simple Mail Transfer Protocol)
 pour transférer un courrier vers un serveur de messagerie (de
celui qui envoie le message)
 qui le fait suivre au serveur de messagerie de celui auquel le
message est destiné
 SMTP ne permet pas de récupérer à distance les messages
laissés sur la messagerie
 POP (Post Office Protocol) et IMAP (Internet Message Access
Protocol) permettent de lire les messages présents sur le
serveur à partir d'un client de messagerie
 POP : rapatrie les messages sur la machine client de messagerie
(lire de préférence ses courriers toujours sur la même machine)
 IMAP : permet de laisser les messages sur le serveur (donc
nécessite une connection pour (re)lire ses courriers
 HTTP (webmail) : pas besoin de client de messagerie

Jacques Farré 2012 Informatique générale 28/29


Ports des principaux protocoles

 Un port informatique est soit


 matériel : internes ou externes, pour brancher un
périphérique
 logiciel : par lequel un certain logiciel est à l'écoute
d'informations venant de l'extérieur (ou pour emettre
desinformations)
 Ports des principaux protocoles IP
 DHCP : 67
 FTP : 21 (20 en sortie)
 SSH : 22
 SMTP : 25
 DNS : 53
 HTTP : 80
 POP : 110
 IMAP : 143
Jacques Farré 2012 Informatique générale 29/29

Vous aimerez peut-être aussi