Vous êtes sur la page 1sur 5

Le chapitre présent s’intéresse au cadre théorique sur lequel se base cette étude.

En effet, la naissance d'un enfant est un évènement de la vie potentiellement stressant.


Il n’est donc pas surprenant que la naissance d'un enfant fragile, qui est ensuite pris en charge
dans une USIN, soit particulièrement stressant pour les parents (Carter, Mulder, Bartram &
Darlow, 2005).
De ce fait, plusieurs études ont été réalisées afin de décrire et d’expliquer les sources de stress
vécu par les parents. D’où, Miles et Carter (1983) ont mis en évidence quatre sources de stress
parental dans les unités de soins intensifs pédiatriques, tels que les facteurs personnels, les
variables situationnelles et les stimuli de l’environnement. Plus tard, ces études ont été
poursuivies par Wereszczak, Miles et Holditch-Davis (1997) qui ont enfin établi le modèle “
Parental NICU Stress Model” visant les parents des nouveau-nés admis à l’USIN.

3.1 Fondements théoriques


Le “Parental NICU Stress Model” élaboré par Wereszczak et al. (1997) est le seul modèle
conçu spécifiquement pour les parents et les nouveau-nés à l’USIN. Il a été adapté à partir du
modèle “ Parental Intensive care Unit Stress” de Miles et Carter (1983).

3.1.1 Le modèle “ Parental Intensive Care Unit Stress ”


Le modèle “Parental Intensive Care Unit Stress” a été initialement adapté de plusieurs
itérations de modèles de stress parental développés par Miles et Carter (1983). Ce modèle a été
construit à partir des fondements de la théorie générale du stress de Lazarus et Folkman et
appliqué aux milieux de soins intensifs en identifiant les facteurs de stress potentiels qui
stimulent la réponse au stress chez les parents.
Ce modèle postule que le stress parental en soins intensifs provient de trois sources :
l’enfant, les parents et l’environnement. Ces trois facteurs se combinent et contribuent à une
réponse au stress chez les parents. Des facteurs personnels tels que l’anxiété liée aux traits et le
moment du diagnostic influencent également l’expérience de stress des parents dont l’enfant
est pris en charge à l’unité de soins pédiatriques.
3.1.2 Le modèle « Parental NICU Stress »
Ce modèle établi par Wereszczak, Miles et Holditch-Davis en 1997 considère les
nouveau-nés prématurés et les nouveau-nés à terme admis dans les unités de réanimation
néonatale pour les différents types de maladie, en identifiant plusieurs facteurs.
En effet, selon Wereszczak et al. (1997), les antécédents personnels, prénatals et périnatals des
parents influencent leur expérience face à la naissance et l’hospitalisation de leur nouveau-né.
De plus, l’environnement de l’unité de réanimation néonatale, l’incompréhension de la
technologie, l'apparence physique du nouveau-né et le manque de vie privée peuvent générer
ou ajouter au stress vécu par les parents.

La figure ci-dessous illustre les liens entre les différentes variables du modèle (figure 1).

Figure 1 : Parental NICU Stress Model (Wereszczak, Miles & Holditch-Davis, 1997).

3.2 Définition des composantes du modèle


Weresczak et al., (1997) ont identifié différents facteurs pour évaluer le stress chez les
parents ayant un nouveau-né dans une unité de réanimation néonatale. Ces facteurs ont été
dégagés à partir des entrevues maternelles, ils se combinent pour produire une réponse au
stress chez les parents qui ont un nouveau-né à l’unité de réanimation néonatale. Ces facteurs
sont : 1) les facteurs de stress environnementaux, 2) les facteurs de stress situationnels, 3) les
facteurs de stress personnels, 4) les ressources personnelles et 5) le support environnemental.

3.2.1 Les facteurs de stress environnementaux


Quatre principaux facteurs de stress environnementaux de l’USIN ont été identifiés et
décrits en détail par Miles, Funk et Carlson (1993). Le premier facteur est celui des “images et
sons” qui a été décrit comme étant l’environnement physique et comprend les machines,
l’équipement, les lumières et les bruits. Le deuxième facteur “apparence et comportement du
nourrisson” décrit comment le nourrisson réagit et se comporte face à ses parents.
Troisièmement, le facteur “relation parent-enfant” qui décrit l’altération des relations normales
parent-enfant et du rôle parental, puisque les infirmières sont les principaux dispensateurs de
soins. Un dernier facteur est celui du “personnel soignant” qui indique la communication et le
comportement du personnel envers les parents au sujet de l’état ou du traitement de leur
enfant.

3.2.2 Les facteurs de stress situationnels


Ils comprennent la perception de la gravité de la maladie et de l’incertitude concernant
le pronostic du nourrisson et les problèmes liés à une grossesse précédente.

3.2.3 Les facteurs de stress personnels


Ils comportent les caractéristiques personnelles des parents tel que l’âge, le sexe, la
profession, le nombre d’enfants et les expériences passées.

3.2.4 Les ressources personnelles


Ce sont les ressources reçues par les professionnels de la santé à l'unité de réanimation
néonatale, ainsi que les stratégies de gestion du stress que le personnel soignant fournisse aux
parents pour les aider à surmonter l'hospitalisation de leur enfant.
3.2.5 Le support de l’environnement
Il comprend le soutien et le support fournis par le personnel de santé aux parents des
nouveau-nés, ainsi que l’éducation procurée aux mères pour assurer leur participation dans les
soins du nouveau-né.

En fait, tous ces facteurs vont influencer les facteurs de stress environnementaux et
vont à leur tour agir positivement ou négativement sur la réponse des parents au stress.

3.3 Application du modèle à la présente étude


Afin de répondre à la question de la présente étude qui vise à étudier le niveau de stress
des parents ayant un nouveau-né hospitalisé dans une unité de réanimation néonatale, le
« Parental NICU Stress Model » a été utilisé.

En effet, l'étude actuelle s’est limitée à décrire les caractéristiques personnelles et leur
influence sur les facteurs de stress de l'environnement de soins intensifs néonatals, afin
d’explorer la réponse des parents au stress.

De ce fait, les principaux facteurs de stress de l'environnement dans l’unité de


réanimation néonatale ont été étudiés tels que identifiés par Miles et al., (1993) : les images et
les sons, l'apparence et le comportement du nourrisson, la relation parents-enfant et le
personnel soignant. De même, les caractéristiques personnelles des parents ont été définies
par les variables sociodémographiques qui sont l’âge, le genre, le niveau d’éducation, la
profession et le nombre d’enfants vivants.

Le schéma qui suit illustre l’opérationnalisation des différents concepts du modèle


(figure 2).

Figure 2 : Application du modèle « Parental NICU


Stress Model » sur cette étude.
Après avoir présenté le modèle théorique ainsi que le lien entre le modèle et les
concepts de l’étude, le chapitre suivant mettra en relief la méthodologie appliquée.