Vous êtes sur la page 1sur 20

K’eskon attend

Le journal des impatients gratuit

Tenues vestimentaires des filles Décembre


Samuel Paty 2020,
Chevaux mutilés
Troubles alimentaires...
n°69
l’édito de Victor maisonneuve
Au sommaire
Quand on m'a proposé d'écrire manifestants violents. Un point
p.3 : Juge Ruth Bader Ginsburg cet édito, je dois avouer que je qui, selon lui, doit être amélioré.
p.4 : Samuel Paty n'avais pas vraiment d'idées, Bien sûr le débat de la loi sur la
p.5-6 : Chevaux mutilés mais je me suis rappelé qu’il il y a sécurité globale a aussi été men-
quelques jours ,J’avais regardé la tionné et, par rapport à l’article
p.6-7 : La biodiversité
rediffusion de l'interview d'Em- 24, le président explique que les
p.8 : Agressions sexuelles manuel Macron du mercredi 04 libertés ne sont pas menacées.
p.9 : Harcèlement décembre 2020, réalisée par Le sujet de la jeunesse a aussi
p.10-11 : Anorexie, boulimie Brut et diffusée en direct sur les été discuté et notamment la pré-
réseaux sociaux. Je me suis dit carité étudiante. Sur ce point, il
p.11 : Bar à chat
que je pourrais vous en faire un explique que des aides ont été
p.12 : Les spectacles à l’heure du Covid compte-rendu pour vous éviter mises en place (Repas à 1€,
p.13 : Quartier Ozon+ suite édito de regarder cette interview rela- bourse), mais il reconnait aussi
p.14-15 : Etre étudiante tivement longue, d'environ 2h30. les difficultés financières : arrêt
p.16 : Karel Pairemaure, réalisateur Voici donc un bref résumé des des petits boulots, besoins en
informations qui m’ont semblé aides alimentaires, accès à l’em-
p.17 : Tennis en fauteuil importantes. ploi…
p.18-19 : tenues des filles au collège De nombreux sujets ont été On a beaucoup sollicité aussi le
abordés notamment celui des président pour réagir à des pro-
violences policières et, fait no- pos comme ceux du président
table, pour la première fois Em- Turc Erdogan qui a dit à propos
manuel macron a prononcé le d’Emmanuel Macron qu’il fallait
terme : « violences policières ». vite « s’en débarrasser », sur le
une expression selon lui politi- sort des Ouighours en Chine
sée. En effet, il explique que ce mais aussi sur la colonisation de
terme est utilisé par l'opposition l’Algérie.
pour dénoncer un racisme insti- Les sujets du terrorisme et de la
tutionnel, d’après lui inexistant. laïcité ont été longuement abor-
Il insiste sur le fait que lors des dés notamment avec la mort de
manifestations, certains policiers Samuel Paty. (…)
sont violents mais que, face à À suivre page 13
eux, ils rencontrent aussi des

Journalistes : Chaïmaa Aizi, Eva


Projet soutenu et financé exclusive-
Bachelier, Emmanuel Baghdassa- ment par la ville de Châtellerault et
ryan, Juliette Braguier, Mallory Grand-Châtellerault. Merci à eux !
Bruère, Alice Chassagne, Joanès Partenariat avec le « 4 », pour les ate-
Dale, Clémence Degeorges, Ra- liers vidéo avec José Bourdon Merci !
phaël Delepaul, Lorna Garino, Couv ©K’eskon attend,
page2 ©S. Lenhard
Malou Grandsaigne-Lenfant, Fayz
Jayal, Orsinio Lampé, Lucie Lar- Imprimé à 900 exemplaires par Jouve,
deau, Martin Loizeau, Abderrah- 733 rue St Léonard, 53100 Mayenne .
mane M’Faddel, Manon Mesnard, ISSN : 2107-5190
Ninon Neveu, Janna Perrin, Amé- Collège René Descartes, 98 bd Blossac,
lie Prioux, Pierre Renaud, Moha- 86 106 Châtellerault.
med Sakho, Issak Temurov, Evan Directeurs de publication : Jean Foret-
Bruno et Séverine Lenhard.
Thevenet, Yoni Thevenet, Sohane
Décembre 2020
Verdier, Juan Ximinez
Ruth Bader Ginsburg :
la mort d’une icône politique
La mort de la juge américaine Ruth Bader Ginsburg, en 2020,véritable icône du féminisme, bouscule
les Etats-Unis. Etant membre de la cour suprême, sa mort laisse place à de nombreuses consé-
quences politiques... La remplaçante de Ruth Bader Ginsburg, nommée par Donald Trump, Amy
Coney Barrett, est pro-armes à feu et opposée à l'avortement. C’est pourquoi sa nomination est for-
tement contestée car les juges suprêmes sont nommés à vie. Rencontre via internet avec Sue Okers-
trom, une scientifique américaine féministe d’une soixantaine d’années, habitant Minneapolis.

S
ue Okerstrom se sent touchée cour suprême choisi par Barack Oba- leurs parents, que ceux-ci aient essayé
par la perte de Ruth Bader ma. En effet, il avait décrété que dans de traverser la frontière de manière
Ginsburg. Elle la ressent une année électorale, le peuple amé- légale ou illégale, ce qui est particuliè-
comme une perte personnelle ricain était le premier à avoir son mot rement cruel. Trump a aussi utilisé les
à cause de tout ce que Ruth Bader à dire sur la direction du pays. En forces armées contre des manifes-
Ginsburg a fait et de qui elle était. nommant à nouveau un juge conser- tants pacifiques, des citoyens."
« J'aimais sa ténacité, son esprit, sa vateur, cela va considérablement mo-
Elle termine avec une note d'espoir
nature calme et son humour ; tout ça difier l’équilibre du tribunal et le faire
pour les États-Unis : "Je pense que Joe
en un corps. » pencher du côté conservateur.
Biden est un homme bon, compatis-
« Ruth Bader Ginsberg était pour moi Une remplaçante contestée sant, très qualifié en tant que ex-vice-
une héroïne » président. Biden écoutera les scienti-
Sue se sent également touchée par la
fiques et les experts et il fera ce qui
« Elle était une championne des droits perte potentielle de droits pour les-
est le mieux pour le peuple américain,
des femmes et par conséquent des quels elle a durement combattu. Elle
pour nos relations avec les autres pays
droits de tous. La majorité des Améri- n’a pas des mots tendres pour la nou-
et le danger que pose le changement
cains a été attristée par la perte d'une velle juge suprême nommée par
climatique. Il mettra en place une stra-
icône qui avait tant accompli.» En tant Trump : « Amy Coney Barrett a des
tégie dont nous avons cruellement
que juge principale des quatre opinions religieuses conservatrices
besoin pour lutter contre la pandémie
membres du parti du groupe socio- d'extrême droite.
et regagner le sens de la normalité. Il
libéral de la Cour suprême, Ruth Ba- Elle a seulement 48 ans et affectera
essayera de faire marche arrière sur
der Ginsburg était très respectée pour les décisions du tribunal pendant des
les changements et les dommages
son esprit juridique, son équité et son décennies. Je pense que les avis poli-
que Donald Trump a initiés."
professionnalisme. tiques des conservateurs, dont cer-
tains d’extrême-droite, sont nuisibles Alice Chassagne
Les derniers mots de Ruth Bader Gins-
pour les conditions et les droits égaux
berg ont été : « Mon plus grand sou-
hait, c’est de ne pas être remplacée
des femmes. » Définitions :
tant qu'un nouveau président ne sera Un opportuniste narcissique Cour suprême : sommet de la jus-
pas installé... » tice américaine et le tribunal en cas de
Sue Okerstrom ne mâche pas ses mots
dernier recours. Ses neuf membres
Mais la juge Ginsberg est morte en pour parler de Donald Trump : en
sont nommés à vie.
septembre 2020, laissant place ainsi à ayant nommé Amy Coney Barett,
une nouvelle nomination par le prési- « Donald Trump sème la politique de
Parti politique aux États-Unis :
la politique est découpée en deux
dent américain. A ce propos, Sue ré- la division, de la distraction, de l’anar-
grand partis : le parti Démocrate qui
pond avec amertume : "J'ai été fu- chie et maintenant de la maladie.
est socio-libéral (Joe Biden) et le parti
rieuse que Donald Trump choisisse de C’est un opportuniste sociopathe nar-
Républicain qui est conservateur
remplacer Ruth Bader Ginsburg avant cissique qui ment plus souvent qu’il (Donald Trump). D'autres partis exis-
les élections présidentielles. La ma- ne dit la vérité. Trump a travaillé dur tent mais ils sont minoritaires.
nière dont Amy Coney Barrett a été pour détruire tout ce que le président
Système électoral américain :
élue est contestable, le Sénat a tenu Obama avait mis en place. Il est pour
ce n'est pas la population qui élit le
une audience de confirmation et un la suprématie blanche et a utilisé « les
président mais les grand électeurs.
vote précipités. » dangers des migrants » comme cri de Les grands électeurs sont répartis en
ralliement. Il a essayé d’interdire aux 52 états en fonction de la population.
Il y a huit mois, dans une situation très
musulmans d’entrer dans notre pays, Plus la population est nombreuse dans
similaire, le chef du Sénat (Mitch
il a construit un mur à la frontière un état, plus il y aura de grands élec-
McConnell) avait refusé d'organiser
mexicaine, il a séparé des enfants de teurs dans ce même état.
des audiences pour un candidat à la
3
Assassinat de Samuel Paty
Quentin Bruère, jeune étudiant de 18 ans inscrit en lettres classique à
l'université de Paris IV et Anthony Floc'h, journaliste à La Nouvelle Ré-
publique et à Centre Presse, ont accepté de s'exprimer sur l'assassinat
du professeur Samuel Paty assassiné en octobre devant son collège.

drames de cette ampleur sont rares, il l'assassinat de Samuel Paty, le journal


doit y avoir à chaque fois une réponse dans lequel Anthony travaille - La
et une réaction fortes et symboliques, Nouvelle République - a fait le choix
sans quoi les terroristes continueront de republier une caricature du journal
d'imposer leur volonté en France. satirique Charlie Hebdo. Non pas pour
"remettre de l'huile sur le feu" mais
©Eva Bachelier

Point de vue du Journaliste bien pour réaffirmer ce principe de la


liberté d'expression. A titre personnel,
Comme beaucoup, le journaliste An- en tant que journaliste, Anthony
thony Floc’h a été choqué d'ap- Floc’h milite pour rester libre d'écrire
prendre qu'un enseignant avait été les articles qu'il souhaite, sans inter-

L
’idée de s'en prendre à un pro- assassiné. Il l'a été davantage encore vention extérieure, sans censure. Par
fesseur détenteur et trans- quand, très rapidement, les médias exemple, il n'accepterait jamais
metteur du savoir a d’abord mis ont fait le lien entre cet assassinat et qu'une personne qu'il interviewe re-
Quentin en colère. « Mourir le fait que Monsieur Paty avait, lise l'article avant publication. C'est un
décapité pour avoir enseigné est un quelques jours plus tôt, animé un dé- principe essentiel de leur métier. Tout
drame qui peine la nation entière, dit- bat avec ses élèves sur les caricatures article est contestable, discutable...
il d’emblée. D’autant que l'égorge- (en particulier celles de Charlie Hebdo Doit-il fait l'objet d'un contrôle pour
ment a une portée symbolique forte. sur les religions) et plus largement sur autant ? Sûrement pas !
On guillotinait à la Révolution et le la liberté d'expression. Au-delà de la
«Un professeur mérite-t-il d'être tué
bourreau décapitait les criminels au tristesse, il a ressenti une grande co-
parce qu'il a voulu toucher la corde
Moyen-âge ! Et là, on égorge pour lère. « J'ai refait dans ma tête le film
sensible de ses élèves, les amener à
une caricature !» Quentin regrette de la tuerie de Charlie Hebdo. Com-
débattre ?»
qu’un lien de confiance soit rompu ment un homme peut-il payer de sa
entre une très grande majorité de la vie simplement parce qu'il a voulu «Quand je suis intervenu dans votre
population qui assimile les idéaux expliquer à ses élèves ce qu'étaient la classe début novembre, je me suis
français - la liberté, la laïcité, le fémi- liberté, la laïcité, le droit de croire ou justement posé cette question. Claire-
nisme -, son histoire et sa culture, et de ne pas croire... ces principes fon- ment, à votre âge, 14 ans environ si je
quelques individus qui les renient et damentaux de notre République ?" calcule bien, je n'avais absolument
les combattent, vivants sur un socle pas conscience de tout ça : la liberté,
Montrer des caricatures, c'est d'abord
de valeurs différent. la laïcité... J'étais un ado insouciant,
pour le journaliste un symbole. Il
comme vous. J'aurais été choqué, j'en
trouve que c'est défendre la liberté
«Je pense, en tant qu'élève, que ce suis convaincu. Mais je n'aurais peut-
d'expression, de plus en plus fragili-
serait la violence et l'absurdité d'une être pas bien saisi le symbole der-
sée. C'est dire non au fanatisme reli-
décapitation pour un motif si dérisoire rière. Plusieurs d'entre vous, aujour-
gieux quel qu'il soit. C'est rappeler
qui me marquerait.» d'hui, semblent être dans ce cas :
qu'en janvier 2015, en France, 12 per-
"pourquoi tant de raffut pour ça ?"
L’étudiant parisien précise que les sonnes ont été assassinées parce
L'un de vous a dit : "il y a pire ail-
caricatures de Mahomet ne le font qu'elles travaillaient dans un journal
leurs."» C'est vrai. Mais est-ce une
pas spécialement rire mais que pour satirique qui n'a eu cesse, depuis sa
raison pour ne pas dénoncer ce qui
autant, elles ne le choquent pas et ce, création, de défendre des valeurs
s'est passé à Conflans ? Vous avez
quel que soit le sujet. Bien qu'il com- telles que la laïcité et la liberté d'ex-
beaucoup de chance, je trouve, d'être
prenne ce qu'un prophète a de sacré, pression. Renoncer, ce serait pour lui
dans une classe à option journalisme
Quentin Bruère estime que l'école est, accepter l’idée d'être dicté par des
qui vous offre la possibilité d'échanger
en plus d’un lieu d’éducation, un lieu gens qui veulent mettre la religion au-
sur l'actualité, de débattre, de réflé-
laïc, ce qui passe par la liberté dessus des lois de notre République.
chir à ce qu'est l'information, la liber-
d’échange des réflexions person- C'est ce qui se passe dans certains
té d'expression...»
nelles, même face aux opinions les pays du Monde, et il ne veut pas de
Yoni Thévenet et Mallory Bruère
plus détestables. Pour lui, même si les cela en France. Deux jours après

4
Des chevaux Tués et mutilés
Les chevaux sont aujourd’hui victimes d’agressions sadiques difficiles à accepter et à comprendre. Un
peu partout en France. Loïc Bourumeau, gérant du centre Equi-Loisir, à Oyré, qui accueille depuis 13 ans
une vingtaine d’équidés et Charlotte Aylett, propriétaire d’un cheval, ont accepté de répondre à nos
questions et de réagir sur ces mutilations.

dormir chez lui mais le temps qu'il


mettrait à arriver sur place, le mal
serait déjà fait. Le gérant a donc
préféré pouvoir agir tout de suite,
pour faire fuir les individus et évi-
ter un drame.
« La mairie a mis en place des réu-
nions avec tous les propriétaires
de chevaux, pour discuter et ras-
surer. L'objectif est de s'entraider
et surtout de communiquer, pour
agir face à ce problème intelligem-
ment, » déclare-t-il.

Inquiétude chez lui aussi

Loïc raconte un étrange événe-


ment qui s'est produit dans son
centre. Il y a quelque temps, une
nuit, alors qu’ils faisaient un tour
de garde, ils ont aperçu une voi-
« Ce sont des actes d'une immense cruauté, ce n'est ture roulant les phares éteints sur les chemins commu-
tout simplement pas humain. » naux qui bordent leurs prés. Dès que cette voiture s'est
En se renseignant, Loïc a découvert que ces actes de rendue compte qu'elle était observée, elle s'est empres-
barbarie ne datent pas d'aujourd'hui. Tout cela a, en sée de quitter ces chemins pour rejoindre la route. Mais
réalité, débuté dans les années 50 aux Etats-Unis avec ça ne s’arrête pas là, deux, trois jours plus tard, ils ont
des mutilations du même genre. vu cette même voiture (un 4x4) avec deux individus à
Le gérant du centre équestre juge ces actes inhumains l'intérieur qui avaient tendance à s'arrêter à côté des
et ne comprend pas comment on peut s'en prendre à prés des chevaux et à prendre des photos. Depuis, ils
des animaux sans défense. ont réglé cette affaire, grâce à l'aide des autorités qui
Il fait part de ses inquiétudes: le fait de ne pas savoir qui ont retrouvé la fameuse voiture et ses propriétaires.
se cache derrière tout cela est angoissant. Un groupe ? Mais Loïc préfère bien entendu ne pas donner de noms
Une secte ? Ou tout simplement des personnes qui re- ni divulguer d'informations à ce propos. Et il finit, rassu-
produisent ces affreux crimes ? Il parle aussi des per- rant : « Après le règlement de cette histoire, plus rien
sonnes qui entrent dans des propriétés équestres, non de ce genre ne s'est reproduit. »
pas pour mutiler les chevaux mais pour ouvrir leur en-
clos ou leur box, juste pour le seul plaisir d'embêter les « Oui, ça fait peur ! »
propriétaires. Tout cela assemblé fait monter la pres-
C'est le ressenti de Charlotte Aylett vis à vis de tous ces
sion sur les propriétaires de chevaux qui sont obligés de
événements. Tout comme Loïc, le fait de ne pas pouvoir
surveiller leurs animaux le plus possible.
mettre de tête sur ces personnes horribles mais aussi de
En l'occurrence, Loïc Bourumeau a changé ses habi-
ne pas connaître leurs véritables motivations, ni leur
tudes depuis, en dormant sur la structure (seul ou à
but, l'effraie beaucoup. Car sans les réponses à ces
plusieurs) afin de conserver une « constante surveil-
questions, il est difficile de faire face au problème.
lance ». Il n'a pas dépensé d'argent dans du gardien-
A cause de cette inquiétude, cette jeune propriétaire se
nage ou des caméras comme d'autres personnes l’ont
rend plus fréquemment et reste plus tard au centre
fait. Certes, en installer lui donnerait la possibilité de
équestre. (…) à suivre page suivante

5
Elles ajoutent que ce n'est pas intelligent de leur
part, que ça n’apporte rien et que cela ne sert à
rien.
N'étant pas propriétaires, ces deux jeunes filles ne
sont pas forcément très préoccupées par tout ceci
mais bien sûr, elles sont tout de même inquiètes
pour les chevaux qu'elles côtoient et qu'elles con-
naissent.
« Je m’inquiète aussi pour les propriétaires, ajoute
Axelle, tout ceci les contraint énormément. Avec ces
gens malintentionnés, même eux sont en danger ! »
Côté gendarmes
A la gendarmerie de Châtellerault, o un agent ren-

©k’eskon_attend
seigne sur les risques encourus par les auteurs de
tels actes : si quelqu'un décide de passer à l'acte, il
risque deux ans d'emprisonnement et 30 000 €
d'amende pour sévices graves, actes de cruauté
Elle confie être encore régulièrement sur place à 22h, envers un animal captif, domestique ou apprivoisé.
voire parfois à 23h. « Plus je suis là longtemps, mieux Il s'agit d'un délit pénal. A l'heure actuelle, aucune
c'est pour la sécurité de mon cheval. Au début, j’ai eu unité de gendarmerie n’a eu à se déplacer dans le
l’idée de rapprocher mon cheval de chez moi. Mais département de la Vienne pour ce genre d’agres-
cette idée n'a pas abouti, car en y réfléchissant bien, il sion.
est très bien surveillé là où il est, à Equi-loisir. »
L'avis des deux cavalières, Eolia Mazoyer et Axelle Car- Merci à Axelle Carrion et Eolia Mazoyer, jeunes cava-
rion, était assez similaire : un acte inhumain, et toujours lières de 15 et 16 ans, d’avoir accepté notre interview.
les mêmes questions : qui ? pourquoi ? dans quel but ? Lorna GARINO et Clémence DEGEORGES

La biodiversité, c’est quoi exactement ?


Les espèces disparaissent à un rythme jamais connu jusqu'ici, estimé à 42 espèces par jour. C’est mille fois
plus rapide que le rythme AVANT l'apparition de l’Homme. Samuel Remérand est biologiste et professeur de
sciences et vie de la terre au lycée Marcelin Berthelot de Châtellerault. Il est aussi au service éducatif du
centre d'interprétation Géologique du Thouarsais. Par mail puis par téléphone, nous lui avons posé des ques-
tions sur les menaces contre la biodiversité. Sur ce sujet, il s’est montré très bavard et vraiment passionné.

pour maintenir l'espèce comme c'est la Baleine bleue, l'espèce est considé-
le cas pour l'espèce humaine ou la rée en danger. Au -delà de 90%, l’es-
©Severine Lenhard

mésange bleue, on considère l'es- pèce est en danger critique d'extinc-


pèce non en danger. Si ses effectifs tion comme le lynx pardelle, le lion
ont baissé, et que l'espèce risque d'Atlas et le pigeon Kakapo. Toutes
d'être menacée dans quelques an- les espèces vulnérables et en danger
nées, l'espèce est considérée comme critique d'extinction font partie du
quasi menacée comme le babouin de groupe des espèces menacées. EW
Quelle est l’espèce la plus mena- Guinée. Si les naturalistes constatent (pour Extinct Wild) qualifie les es-
cée ? une réduction des effectifs supé- pèces disparues à l'état sauvage, sur-
Il n'y a pas des espèces mais des mil- rieure ou égale à 70%, depuis 10 ans vivant uniquement en élevage
liers d’espèces menacées. L'évolution ou en trois générations, l'espèce est comme le Rhinocéros blanc, le cerf
de l'abondance des espèces dans le considérée comme vulnérable. C'est du père David, l'Oryx algazelle ou
monde est régulièrement publiée le cas de l'ours des Andes ou du re- encore le Wallaby à yeux bridés et
notamment sur un site international. quin baleine. Si la baisse est supé- queue cornée considéré, pour ce der-
Si au cours des dernières années, les rieure ou égale à 80%, comme dans nier, disparu en 1982 et retrouvé
effectifs sont suffisamment élevés les cas des Gorilles des montagnes ou depuis. (…) à suivre page suivante

6
©Montage k’eskon_attend
©Severine Lenhard

(…) suite de l’article page 6 des territoires, artificialisation des Par ailleurs, la biodiversité est impor-
surfaces). 20% des cas de disparition tante car d'une part elle nous ali-
EX (pour extinction) concerne les
sont dus à l'introduction volontaire mente, nous soigne, nous loge nous
espèces considérées comme totale-
ou accidentelle d'espèces exotiques chauffe, nous habille et d'autre part
ment disparues comme le Dodo, l'Au-
invasives et 10% des cas c'est à cause elle régule les climats, recycle la ma-
roch, le Thylacine, le Quagga... et plus
de la surexploitation des milieux tière et fertilise les sols, pollinise les
récemment le Poulii et le Baiji dispa-
(déforestation, surpêche, bracon- fleurs et disperse les graines, con-
rus respectivement en 2005 et 2006.
nage). trôle les effectifs des populations,
Les inventaires débouchent chaque
filtre et épure l'eau, limite les catas-
année sur la mise à jour de la liste Pourtant, la biodiversité est impor-
trophes naturelles et elle est égale-
rouge des espèces par l'Union inter- tante pour de multiples raisons ?
ment récréative et informative.
nationale pour la Conservation de la Quelles sont ces raisons ?
Nature qui comptait 15.589 espèces La biodiversité se répartit en fonction Faut-il considérer qu’une espèce qui
menacées en 2008, 20.914 en 2013, de facteurs «non vivants» comme le disparaît, c’est grave ?
26.840 en 2018 et 30.178 en 2019 climat, la nature du sous-sol (pour les Non, ce n'est pas grave, cela fait par-
sur les 112.432 espèces étudiées plantes et la faune du sol). Elle peut tie de la «vie» d'une espèce. Elle se
(dont 1301 sur notre territoire fran- donc également servir d'indicateur forme, perdure puis meurt. Ce qui est
çais). du climat : certaines espèces sont inquiétant c'est la vitesse à laquelle
caractéristiques d'un type de climat : les espèces disparaissent, un rythme
Pouvez-vous nous donner les causes
l'ours polaire est caractéristique d'un jamais connu jusqu'ici, estimé à 42
de ces disparitions d’espèces ani-
climat polaire ! La présence de che- espèces par jour. C’est mille fois plus
males par milliers ?
nilles processionnaires, du moustique rapide que le rythme AVANT l'appari-
Les facteurs de disparition de la bio-
tigre chez nous ou du barracuda en tion de l’Homme).
diversité sont dans 70% des cas la
Méditerranée sont des indicateurs du
destruction des habitats (pollution Evan THEVENET et
réchauffement climatique.
des eaux, sols et air, fragmentation Joël-Edouard KUSEMA

LA« biodiversité, c’est quoi« ?

La biodiversité correspond à l'ensemble des formes du Un écosystème, c’est l'association d'un biotope ( comme
vivant qui comporte trois niveaux : la Biodiversité Géné- la température, l'humidité... ) et de sa biocénose : diversi-
tique, Spécifique et Ecosystémique. Au premier niveau té des organismes qui vivent dans ce milieu et les interac-
de la définition, la Biodiversité Génétique correspond à la tions qui existent entre ces organismes. C’est par
différence des individus d'une même espèce, ces derniers exemple la prédation entre un rapace et un serpent, ou
possédant les mêmes gènes mais pas la même combinai- le parasitisme avec un gui parasitant un arbre, ou encre
son d'allèles. Un allèle correspond à l'aversion d'un gène, la symbiose comme l'association d'un champignon et
par exemple l'allèle procurant la couleur des yeux. Le d'une algue formant un lichen. Il y a enfin la compétition.
second niveau de la définition correspond à la diversité Ainsi, le rapace et le renard sont en concurrence pour la
des espèces que l'on peut retrouver sur terre ou dans un même nourriture ou encore le neutralisme quand deux
territoire donné. Enfin le dernier niveau correspond à la organismes n'ont pas directement d'impact les uns sur les
diversité des écosystèmes ou Biodiversité écosystémique. autres.
Les agressions sexuelles
en parler pour s’en sortir !
Le rapport d’enquête publié en dé-
cembre 2018 par le service statistique
ministériel de la sécurité intérieure
(SSMSI) donne le chiffre de 94 000
femmes, âgées de 18 à 75 ans, qui se
sont déclarées victimes de viol ou d’une
tentative de viol au cours de l’année
écoulée, sur la période entre 2011 et
2017. C’est sans compter les viols sur
mineurs. Sans compter non plus les
femmes qui ont préféré garder le si-
lence. Au-delà des chiffres, qui sont
alarmants mais ne parlent pas vrai-
ment, nous avons souhaité donner la
parole à deux victimes, un psychiatre et
une association.

©k’eskon_attend

C
’est l’histoire d’une victime qui souhaite rester insomnies, voire même des idées noires et des tenta-
anonyme, appelons la Sophie. Sophie raconte tives de suicide. » Elle termine par un conseil , si cela
que cela s’est passé à l’âge de 14 ans lors d’une touche un de nos proches (famille, amies) : « Tout
soirée entres amis mais avec plusieurs personnes d’abord, écoutez-la sans mettre en cause ce qu’elle
qu’elle ne connaissait pas. Peu à peu, l’alcool lui fait vous dit. »
perdre un peu conscience des choses, elle commence à « Il faut que les victimes en parlent, c’est très impor-
se sentir mal et n’est plus dans son état normal, ce que tant. »
constate son futur agresseur. Celui-ci en profite pour
l’emmener dans une pièce à l’écart des autres. « A mon Nous avons contacté ensuite l’association Enfance V(i)
réveil tout le monde était là, personne n’avait rien olée. (contact@enfanceviolee.fr). La première chose
vu ! Je me suis sentie sale et remplie de culpabilité, que nous apprenons, c’est que tout ce qui se dit ici
confie-t-elle. Il ne faut surtout pas culpabiliser et rete- reste anonyme. « Si vous le voulez, vos amis et votre
nir que le seul coupable est l’agresseur, non vous ! » famille ne l’apprendront pas. » L’association comporte
une psychologue, une infirmière, une avocate à titre
« Le seul coupable est l’agresseur » bénévole pour aider les victimes. « Nous les orientons
Nous nous sommes tournées ensuite vers une psy- vers les structures adaptées et les aidons dans leurs
chiatre (Hummel Cécile), pour qu’elle puisse répondre démarches judiciaires ou médicales, » nous dit la psy-
à nos nombreuses questions, parfois taboues. Pour chiatre. Une personne de l’association, elle-même vic-
commencer, elle nous explique que toutes les victimes time d’un viol, nous explique que tout est remonté
n’osent pas forcément en parler ou aller au commissa- brutalement après vingt-sept années d’amnésie. Les
riat par peur de se sentir jugées ou pas écoutées. Elle premières personnes qu’elle avait informées alors
nous parle ensuite des différents types d’agressions étaient son mari et sa sœur. Aujourd’hui, elle nous con-
sexuelles : « le viol au sein du couple, l’agression isolée fie qu’elle s’est reconstruite grâce à une thérapie. Elle
par un inconnu, l’agression répétée et par un proche, le nous quitte en formulant ce dernier conseil : « il faut
harcèlement sexuel et même le cyber harcèlement que les victimes en parlent, c’est très important. »
sexuel. » Quant aux conséquences, elles peuvent être Juliette Braguier et Amélie Prioux
différentes comme « les flash-backs, les addictions, les

8
Le harcèlement, calvaire pour les ados
Selon différentes enquêtes, environ un enfant sur 10
se fait harceler à l’école en France. Selon une en-
quête de l’UNICEF, chaque année en France, quelque
700 000 élèves sont victimes de harcèlement sco-
laire, dont la moitié de manière sévère. Et un quart
des élèves harcelés aurait pensé au suicide.

qu'un passage dans leur vie et qu’ils finiront


toujours par s'en sortir. »

Frank raconte facilement son histoire qui a


commencé à sa rentrée au collège à l’âge de 12
ans. « Mes camarades me poussaient, m’insul-
taient ou me reprochaient d’être « gay » (alors
que je ne le savais même pas encore). On me
reprochait également d’être en léger surpoids,
de m’habiller trop coloré et d’être trop effémi-
né ». Il nous explique qu’il se sentait mal aimé
et rejeté. «Si nous ne rentrons pas dans les
« codes », les gens se sentent obligés de juger
et de critiquer. »

Le harcèlement scolaire
Nous avons appelé le 30 20, un centre d’appel
qui lutte contre le harcèlement tous les jours.
C’est afin de lutter contre ce harcèlement en
milieu scolaire que Najat Vallaud-Belkacem,
©k’eskon_attend

ancienne ministre de l’Éducation nationale,


avait lancé le 3020, un numéro gratuit, pour
permettre aux enfants (victimes et témoins) de
dénoncer de tels agissements. C’est un numéro

F
de téléphone gratuit, anonyme et confidentiel.
ranck est un jeune homme con-
nu comme influenceur sur Ins- Notre interlocutrice nous explique qu'un harce-
tagram (47 mille abonnés), il leur risque une exclusion en fonction de ce
nous parle de son harcèlement qu’il fait subir à la personne harcelée, que le
vécu lorsqu’il était plus jeune. Main- harcèlement scolaire est très fréquent, parti-
tenant que cela fait partie de son culièrement en primaire, et peut avoir des con-
passé, il peut en parler plus facile- séquences graves. « J’entends beaucoup parler
ment et même lutter contre. Franck de harcèlement verbal, physique et moral mais
utilise les réseaux sociaux (dont Ins- celui qui revient le plus souvent est le harcèle-
tagram) sous le nom de Franck sur Instagram ment verbal qui passe souvent par des insultes,
@ungarconstupide pour dénoncer (@ungarconstupide ) des moqueries et de la discrimination.»
ce phénomène qui touche toutes les
Son association, qui reçoit des appels plus
cours de récréation :« je trouve que la notoriété peut
nombreux et plus fréquents au mois de no-
« oui et non » aider à lutter et à faire passer un mes-
vembre, nous explique que c’est dû à la cam-
sage, car je peux aider les personnes harcelées grâce à
pagne de sensibilisation nationale qui a lieu
mes publications, mes stories etc. Lorsqu’on m’envoie
chaque année le 5 novembre.
des questions, je peux y répondre et donner des con-
seils. Je leur dis par exemple que le harcèlement n'est Janna et Pierre

9
Anorexie, Boulimie
ne pas rester seule
En France, près de 8 millions de personnes sont atteintes
de troubles alimentaires, pourtant seulement 4 millions
sont prises en charge. Alors, comment s’en sortir face à
cet engrenage infernal ? Que faire face à cette maladie ?
A travers un témoignage, quelques réponses...

médicale. Je sais que c’est loin


d’être facile. Il faut essayer de
se débarrasser de tous les ri-
tuels de la maladie qui sont
nocifs pour notre santé. Il faut
surtout arriver à se débarras-
ser de cette voix dans notre
tête qui nous dit des mau-
vaises choses. Quand le déclic
sera là, vous verrez que la vie
n’attend pas ».
Ne plus avoir honte d’être
malade
Pour Catherine Gambert, mé-
decin au CHU de Poitiers, il ne
©k’eskon_attend

faut pas prendre les troubles


des comportements alimen-
taires à la légère : « c’est une
maladie et le taux de mortalité
est de 10% ». Parmi les

M
arie, 16 ans a été dia- ments qui me faisaient peur (le troubles alimentaires, c’est
gnostiquée anorexique en Nutella, les pizzas, tout ce qui est l’anorexie qui tue le plus. Les
2018. Depuis un an, un gras) et que j’avais supprimés de troubles du comportement
nouveau trouble s’est mon alimentation ». alimentaires dépendent de
mêlé à son anorexie : la boulimie. facteurs individuels, ils sont
Retrouver le plaisir de manger
Elle nous explique que ses associés la plupart du temps à
troubles alimentaires, « sont très Aujourd’hui, avec le recul, elle un problème d’image du corps
durs à vivre, et l’épuisent au quoti- pense qu’il ne faut pas se fier à un appelé « dysmorphobie ».
dien ». Ces troubles l’ont amenée seul hôpital, et, s' il nous a déçus,
L’anorexie mentale est aggra-
à être hospitalisée « J’ai été hospi- il ne faut pas être dégoûté de
vée par une mauvaise estime
talisée deux fois dans deux hôpi- l’aide médicale et réessayer avec
de soi, mais d’autres facteurs
taux différents. Le premier ne m’a du personnel vraiment spécialisé
peuvent rentrer en jeu :
pas du tout aidée. Au contraire, il dans les troubles alimentaires.
comme des passages dépres-
m’a fait plonger encore plus dans Marie n’est pas encore sortie
sifs ou des troubles de la per-
ma maladie… Ensuite, je suis allée d’affaire, mais elle se bat contre sa
sonnalité, un perfectionnisme
dans un hôpital plus spécialisé maladie et a envie d’aider par ses
pathologique ou encore un
dans le domaine des troubles ali- conseils d’autres victimes d’ano-
stress important dû par
mentaires. Là-bas, on m’a vrai- rexie. « Je pense qu’il faut s’entou-
exemple à la maltraitance in-
ment aidée, on m’a notamment rer de personnes bienveillantes à
fantile.
ouvert les yeux sur le fait de pou- notre égard, ne pas avoir honte
voir se refaire plaisir avec des ali- d’en parler et d’accepter l’aide (…) à suivre page suivante

10
Bar à chat : l’aventure continue
(…) suite de l’article sur
les troubles alimentaires
Catherine Gambert rap-
pelle que les troubles
alimentaires s’accom-
pagne de conséquences Le bar à chat de Châtellerault suscite toujours autant de curiosité .

L
physiques importantes,
par exemple pour l’ano- e bar à chats a vu le jour à Châtelle- Hamonou. Mais il y a aussi des chats re-
rexie c’est les symptômes rault au début de l’année 2020. En cueillis à la SPA. C’est une façon aussi de
de la dénutrition : y entrant, on découvre six ou sept lutter contre l’abandon. Tous ces chats
troubles digestifs, arrêt chats tranquilles. Certains en train sont adoptables par les familles ou les
des cycles menstruels, de dormir tranquillement dans la vitrine, personnes seules.
léthargie, déficits cogni- d’autres plus joueurs. La majorité des « L’idée est venue d’un coup, comme ça.
tifs, dysfonctionnement chats appartiennent au gérant : Alexis Au début, je ne savais pas trop quoi faire
rénal…). Pour la boulimie, dans la vie. Un stage à Pôle em-
les risques sont liés aux ploi m’a permis de me rendre
vomissements répétés : compte que je voulais travailler
baisse du taux de potas- avec les animaux. Je me suis ren-
sium sanguin avec risque seigné sur internet en tapant
d’arrêt cardiaque. Les « travailler pour soi-même » !
conséquences à long Alexis découvre alors que les
terme sont les troubles bars à chats, concept venant des
digestifs, les problèmes pays asiatiques, commencent à
dentaires, les troubles du arriver en France. En six mois, le
sommeil, l’apparition projet était prêt !
d’un diabète, une déshy-
dratation. « Dévastateur »
Les personnes atteintes
de cette maladie sont Un mois après son ouverture, en
souvent dépressives, peu- mars 2020, le magasin d’Alexis a
vent avoir des troubles dû fermer suite au confinement
anxieux et peuvent aller général. L’effet du Covid a été
jusqu’au suicide. De plus, « dévastateur » sur le bar. « Des
avoir souffert d’un précautions avaient été prises au
trouble alimentaire fait point de vue du protocole sani-
courir le risque de souffrir taire mais malheureusement la
d’une récidive ou d’une clientèle a eu un petit peu de mal
©k’eskon_attend

forme de trouble de con- à revenir, nous dit-il .


duites alimentaires au
Martin Loizeau
cours de la vie, mais ce
Manon Mesnard
n’est pas une généralité.
A l’heure actuelle, cette
maladie touche générale- Le saviez-vous ?
ment plus les adoles-
Au japon, il n’existe pas seule-
centes. Elle est soignable,
ment des bars à chats. On
cela veut dire qu’il ne faut
pas baisser les bras face à trouve aussi des bars à chiens,
cette maladie. On peut à hérissons, à hiboux et à rep-
s’en sortir, même si c’est tiles. Dernièrement, il s’y est
long et compliqué, car ouvert un bar à cochons nains !
vous pouvez être plus fort Et en Chine, il y a même un bar
que la maladie, il ne fait avec des alpagas. Un jour, ver-
pas la laisser gagner.
ra-t-on un bar à baudet du Poi-
Malou Grandsaigne et tou à Châtellerault ?
Juliette Braguier
©k’eskon_attend

11
Les spectacles à l’heure du COVID
Avec le confinement la plupart des spectacles
vivants ont été annulés. Catherine Dété,
directrice des 3T de Châtellerault et Laura,
danseuse au conservatoire Clément Jane-
quin, ont répondu à nos questions sur le
monde du spectacle en confinement.
©k’eskon_attend

doute de garantir un sauvetage du


secteur du spectacle vivant. Mais très
vite cela ne suffira plus car les ar-
tistes ont besoin de jouer : « c’est
une perte d’activité irremplaçable
pour toutes les compagnies. »
«un monde sans sortie, sans loisir
démoralise les gens»
« Les être humains ont besoin de se
retrouver, de vivre ensemble. Nous
sommes des lieux de partage, de di-
vertissement et de réflexion. Les gens
ont besoin de tout cela. »
Du coté du public
Jean Foret-Bruno, professeur de
©k’eskon_attend

français est abonné depuis 5 ans au


3T et il réserve chaque année une
dizaine de spectacles pour lui et sa
famille. Il n’a pu en voir aucun en
raison de la crise sanitaire. Il explique

L
aura explique que pour les salles de spectacle publiques de Châ- « On s’aperçoit que ça nous manque
danseurs c’est compliqué de tellerault. « Nous n’avons pas de pro- de plus en plus, comme l’envie d’aller
faire les répétitions car celles- blème financier, les partenaires sont au cinéma, au restaurant, au musée.
ci se font avec le masque sauf compréhensifs. » Elle dit que les fer- Mais j’imagine que ça doit manquer
lorsqu’il y avait assez d’espace entre metures des salles ne vont pas poser encore plus aux artistes, de pouvoir
les artistes. « Pour les exercices à de problème aux 3T, car ce sont des aller à la rencontre du public ! ».
deux nous sommes obligés de porter établissements publics qui sont sub- Pour lui, un monde sans spectacles,
un masque. Quand nous sommes seul ventionnés par les collectivités lo- sans culture ressemblerait à une dic-
(e), dans un coin de la salle, on peut cales et l’état, ce qui permet de ne tature « car la culture nous ouvre,
l’enlever. La danse est un sport phy- pas avoir de problème financier pour nous éclaire, nous fait réfléchir. A un
sique qui essouffle vite et avec le l’instant. univers sans couleurs, sans poésie,
masque c’est compliqué. » sans évasion. Le confinement nous
Catherine Dété trouve que les me-
« on ne peut plus profiter de nos sures annoncées par Roselyne Bache- aura montré que la culture est un
loisirs » lot, la Ministre de la Cul- produit de première nécessité !
ture, semblent suffisantes mais avec
La directrice des 3T se montre rassu- Malou Grandsaigne
quelques défauts : dans un premier
rante au sujet du financement des et Issak Temurov
temps ce soutien permettra sans

12
Ozon, évolution d’un quartier
Le quartier d’Ozon n’a pas toujours bonne presse pourtant c’est un quartier attachant et qui a une
longue histoire. Rencontre d’un médiateur qui connaît le quartier depuis plus de 50 ans.

R
endez-vous à la Médiation de Châtellerault, un
centre pour les gens en difficulté, où nous retrouvons
M. Ramdane Abdrrahmne, médiateur social d’une
soixantaine d’année.

Arrivé à la plaine d’Ozon à l’âge de deux ans, il y a passé


toute son enfance et son adolescence. Comme de très nom-
breuses familles venues d’Afrique, plus particulièrement
d’Algérie, ses parents sont venus s’installer à Châtellerault
dans les années 60, au moment où le quartier sortait de
terre. Il se souvient, avant l’arrivée de l’autoroute A10, que
la Nationale 10 passait par la Plaine et qu’il y avait beaucoup
de passage. Aujourd’hui, le quartier est resté très vivant,
avec encore beaucoup de brassage culturel. Pour M. Ram-
dane, le point fort de la plaine, c’est d’abord son côté ou-
vert.

Pour lui, la plaine n’est pas un quartier sensible mais plutôt


un quartier « prioritaire », qu’il faut continuer à « soutenir
par des dispositifs, des subventions, de l’éducation, de la
prévention et de la sécurité. » D’ailleurs, il considère que le
quartier bénéficie déjà de nombreux équipements culturels
ou sportifs.
Pour lui, la mauvaise image, parfois véhiculée du quartier de
la plaine d’Ozon est liée aux préjugés. « Il y a toujours eu
cette rumeur que la plaine est un lieu malsain. » S’il recon-
naît qu’il y a encore des difficultés, des problématiques,
comme dans tous les quartiers. Comme des jeunes qui res-
tent tard le soir dehors, qui font du bruit, ou laissent des
endroits sales... La cause est souvent économique : per-
sonnes qui n’arrivent pas à trouver un travail, leur place
dans la société, qui sont mal dans leur peau, n’ont pas de vie
sociale ou de formation.
Mohammed et Emmanuel

Suite de l’édito page 2


(…) Des problématiques liés à la Covid sate qu’il avait promis d’interdire, il pique avec une fin de mandat dans 18
19 ont aussi été mentionnées comme explique que devant le non-arrêt des mois et les nouvelles problématiques
les erreurs liées au port du masque, les autres pays de l’UE, il a dû repousser liées au Corona Virus. Un Macron con-
femmes battues, ou encore les difficul- cette échéance. fiant qui semble pouvoir résoudre tous
tés financières. Le président reconnait En général, on observe un Macron plus les problèmes qu’on lui a exposés au
qu’il y a de nouveaux défis à relever. offensif que d’habitude, moins posé et cours de l’interview. Avec cette inter-
Les français l’ont aussi interrogé sur qui lève même plusieurs fois la voix view sur d’autres médias, il souhaite
l’écologie et notamment l’isolation pour récupérer la parole. Il assume le plus toucher les jeunes d’où cette atti-
énergétique, sur ce point Macron ex- retard du gouvernement par rapport tude inhabituelle. Un pari audacieux
plique que les objectifs de début de aux promesses électorales mais assure qu’il semble sûr de relever.
campagne n’ont pas été atteints. Il se qu’elles vont être atteintes dans le
Victor Maisonneuve (promotion 13)
justifie aussi sur l’utilisation du glypho- futur. Un discours qui m’a semblé uto-

13
Ça veut dire quoi, étudier à la fac ?
« Fac », c’est l’abréviation de « faculté », qui est synonyme de « université ». Il existe 60 universités
en France. Cette année, 2,7 millions étudiants sont inscrits en faculté, soit plus de 60% de l’ensemble
des étudiants. Si on entend déjà parler un peu de « fac » au collège, c’est surtout au lycée (et encore
plus en Terminale) que ce mot revient souvent, sans qu’on sache toujours quel type, quelle forme
d’études il représente. Pour en savoir plus, nous avons interrogé deux étudiantes.

beaucoup plus grande que


le lycée (il y a par exemple
plus de 30 000 étudiants à
Poitiers, l’équivalent de la
ville de Châtellerault!). En-
suite, c’est d’être livrée à
elles-mêmes, d’être totale-
ment autonomes. Et enfin, il
y a les effectifs : un amphi-
théâtre peut accueillir jus-
qu’à 800 personnes. En re-
vanche,dans les travaux
dirigés (TD) les étudiants
sont dispersés dans de plus
petits groupes où ils sont
tout de même entre 25 et
40 étudiants. « Quand nous
sommes en plus petit
©k’eskon_attend

groupe, cela me permet de


moins appréhender, alors
que dans l’amphithéâtre, il y
beaucoup plus de monde et
cela m’angoisse, de ne pas

P
auline Lardeau a 19 ans, elle a fait un bac STMG être bien placée ou d’être à côté d’étudiants
et elle est maintenant en fac de droit à Poitiers, bruyants. Surtout que le niveau monte d’année en an-
car plus tard elle voudrait travailler pour la pro- née et ce n’est pas du tout le même système qu’au ly-
tection des mineurs. Pauline a choisi d’aller en cée,» nous confie l’une des étudiantes.
fac car c’est une voie plus directe pour accéder au mé-
tier qu’elle souhaite exercer. Après trois années de li- Les étudiants ont environ une vingtaine d’heures de
cence puis deux années de master, Pauline pourra choi- cours par semaine (donc un peu moins qu’au lycée) mais
sir d’aller dans une école d’avocat ou de passer un con- cela dépend de leur emploi du temps qui varie très sou-
cours de magistrature à Bordeaux. vent. Louise déclare : « mes professeurs me donnent des
documents et des supports. Et ensuite nous approfon-
La deuxième étudiante que nous avons interviewée dissons ce que nous avons fait chez nous. » La plupart
s’appelle Louise Dumalanede, elle a 24 ans. Elle a fait un du temps les étudiants commencent tôt. Il y a des jours
bac littéraire et aujourd’hui elle est en faculté des lettres où ils ne sont qu’en amphithéâtre, ces jours-là ils pren-
et des langues à Poitiers avec une option d’anglais. nent beaucoup de notes sur leur ordinateur. Il y a aussi
Louise aimerait être professeur des écoles ou cher- des jours où les étudiants n’ont que des travaux dirigés.
cheuse en civilisation. À côté de la fac, elle travaille dans Certains cours peuvent terminer à 19h et on peut avoir
une garderie. Plus tard, il lui faudrait un master pour parfois des trous de 4 heures au milieu de la journée.
qu’elle puisse travailler. « La fac c’est bien car nous pouvons travailler plus libre-
ment et être avec plus de personnes qui étudient en
Les appréhensions même temps et les mêmes cours que moi. »
« Je manque crucialement de temps »
L’une des plus grandes appréhensions qui revient chez (…) à suivre page suivante
les deux étudiantes est le fait de se perdre car la fac est

14
Qu’est-ce qu’un partiel ? Les cours à la maison
Un partiel est une épreuve portant sur une partie du
Pour Pauline, le premier confinement a été compliqué :
programme d’un examen, dans le contrôle continu des
« Pour moi, ma fac n’était pas assez préparée. » Ses pro-
connaissances constituant un élément de la note finale.
fesseurs lui ont envoyé les cours d’amphithéâtre sur
différentes plateformes. « Je n’ai pas eu de travaux diri-
Qu’est-ce qu’un TD ? gés dans toutes les matières et des partiels ont été annu-
Les travaux dirigés sont une sorte de cadre pédago- lés. Afin de valider mon année, mes professeurs se sont
gique d’application et d’explication des cours magis- servis des notes du premier semestre, et de certaines
traux. Ces cours sont faits par petits groupes 20 à 50 notes obtenues durant le confinement ».
élèves. Ils sont encadrés par des enseignants.
Pour Louise, le confinement s’est bien passé. « j’ai de la
Les partiels chance de vivre dans une maison et pas dans un apparte-
ment étudiant ». Elle trouve que ses professeurs ont
Les deux étudiantes ne préparent pas de la même façon changé leur manière d’enseigner car ils se sont adaptés à
leurs partiels. la situation. Louise a facilement pu les contacter. Juste
Louise apprend ses partiels surtout durant les cours après l’annonce du confinement, ils ont tout de suite en-
d’amphithéâtre, pendant les travaux dirigés. Elle apprécie voyé des mails en montrant aux étudiants les liens de
également de réviser avec les autres étudiants, pour s’en- leurs cours et les liens pour les cours en visioconférence.
traider. Louise est notée sur vingt, elle est aussi notée en Cependant, il y a eu quelques problèmes au niveau de la
crédits ce qui équivaut à des points. Il y en a soixante par connexion car tous les étudiants n’arrivaient pas forcé-
année, elle doit en avoir le plus possible à la fin de sa li- ment à se connecter lors des cours en visio si bien que 20
cence afin de pouvoir obtenir une bourse, ce qui lui per- minutes étaient régulièrement perdues (sur un cours de
met de continuer ses études (master ou plus). une à deux heures). « Je trouve que c’est très pénalisant
Pour réviser ses partiels, Pauline nous dit : «je réécris pour les étudiants qui n’ont pas une bonne connexion. »
tous mes cours d’amphithéâtre puis je les simplifie sur Louise n’a pas vraiment plus de travail qu’en présentiel.
ordinateur et par la suite, je les apprends par cœur. » Durant ce confinement, elle fait un planning pour mieux
Pauline n’est pas notée de la même manière. Ses partiels s’y retrouver dans ce qu’elle a à faire et elle essaye de
sont divisés en trois catégories : les pré-colles sont des faire tout le travail que ses professeurs lui donnent, ce
entraînements, les colles sont des interrogations orales qui lui demande à peu près quinze à vingt heures par se-
ou écrites que les étudiants ont une fois par semaine et maine. « J’essaye vraiment de maximiser mon temps. »
les notes obtenues dans les TD.
Ninon et Lucie
Les bourses

Pauline et Louise sont


toutes les deux bour-
sières, ce qui veut dire
qu’elles n’ont rien
payé pour leur inscrip-
tion à la fac et qu’elles
peuvent être priori-
taires pour obtenir une
chambre d’étudiants.
Par contre, il y a un coût
financier important
pour le logement, la
nourriture, les livres à
acheter (certains livres
peuvent coûter quatre-
©université Poitiers

vingts euros).

«Nous n’avions pas tous


accès à internet, je
trouve cela injuste. »

15
Karel Pairemaure, réalisateur Poitevin
De Hitchcock à Spielberg, le métier de réalisateur aura
surement fait rêver plus d’un. Mais quelle est le quotidien de
ces supers héros des salles noires ? Rencontre avec Karel
Pairemaure, documentariste Poitevin...

maure traitent de sujet de so- film représente l’écriture, le reste


ciété. Comme le film « au prix est pour le tournage et la post-
du gaz », qui raconte l’occupa- production ». Pour diffuser son film,
tion de l’usine Châtellerau- Karel Pairemaure doit monter des
daise New Fabris en 2009, par dossiers auprès du CNC (Centre Na-
les employés. Il raconte : tional du Cinéma), des distributeurs
« Tous les médias parlaient de et des producteurs. Karel Paire-
cet évènement d’un point de maure travaille avec plusieurs
vue externe, j’ai donc voulu le équipes, notamment une à Mar-
©k’eskon_attend

raconter à ma manière, du seille, avec sa boite de production


côté des ouvriers ». Karel Pai- Kazart. Productions. Il réalise aussi
remaure est aussi l’un des plusieurs films en même temps, par-
seuls à avoir suivi les manifes- fois à l’étranger dans la langue du
tants durant mais aussi après pays (ex : Tunisie, Espagne). Sa fa-
l’occupation de l’usine. Dans le mille a une grande place dans ses

K
arel Pairemaure est un réali- film on voit les revendications des films : l’un de ses fils est rappeur et
sateur de documentaire. Il a ouvriers, les menaces (notamment s’occupe parfois de la musique et du
rencontré la caméra il y a 20 de faire sauter l’usine), leur licencie- mixage de ses films, et son second
ans, durant son service natio- ment mais aussi leur reconstruction fils apparait notamment dans le der-
nal de 2 ans (équivalent du service jusqu’à 1 an après l’événement. Lors nier film « Confinement mon
militaire dans le civil), qu’il a passé de la réalisation de ses films Karel amour » (voir encadré). Karel Paire-
avec l’association de cinéma, « carré Pairemaure travaille en immersion maure n’a jamais souhaité réaliser
image ». Pourtant, Karel Pairemaure pour mieux connaitre les personnes de la fiction car il trouve ça très com-
réalisait déjà des clips de musique qu’il rencontre. Pour le matériel, il se pliqué et il n’y a plus l’aspect de ren-
avant son service national. Durant compare à un plombier : il explique contre.
ses études, Karel s’orientait plutôt que chacun de ses outils doivent
Il a reçu plusieurs prix comme celui
vers les sciences (Bac S, Maitrise être adaptés à la situation. Par
de palpitation du public dans des
Sciences et technique…) mais aussi exemple pour un film en Tunisie, il
festivals, mais à ce sujet il dit : « Un
vers le cinéma et le journalisme doit prendre des petites caméras
prix fait toujours plaisir, par rapport
(Master 2 en Web éditorial et Dog discrètes, car il réalise des interviews
à la reconnaissance, mais je ne tra-
en médiation culturel ainsi que de parfois dangereuses. Pour des rai-
vaille pas pour ça ».
nombreuses options cinéma). Il a été sons financières, Karel Pairemaure
inspiré par de nombreux réalisateurs loue parfois son matériel. Selon lui Dans son métier Karel Pairemaure
comme René Vautier, Patrick Jean, son film est bien rémunéré s’il est aime les personnes différentes qu’il
Claire Denis et principalement par bien diffusé (télévision, cinéma…). rencontre (classes sociales, ori-
Chris Marker avec son film « La je- gine…), l’enrichissement et l’ouver-
Un réalisateur engagé
tée ». ture sur le monde que cela lui ap-
Karel Pairemaure filme des choses porte.
Un réalisateur diversifié
qui l’intéressent ou qui le touchent
Karel Pairemaure réalise de très personnellement. Ainsi, il peut par-
Pour voir le site ainsi que le nouveau
nombreuses et différentes créations. ler aussi bien de Fanzines que de la
film de Karel Pairemaure,
Ainsi il a déjà monté des films, réali- migration, il s’intéresse aussi parti-
« Confinement mon amour » :
sé des trucages, participé à des pro- culièrement à la ville et à l’art. Il met
jets en France et à l’étranger, avec le environ 1 an pour réaliser un film https://www.kazart.net/
collectif « pixel 13 », réalisé des (préparation, recherches et tour-
Un film intime qui raconte son confi-
courts métrages ou au contraire des nage) et il en fait sa promotion et sa nement et qui nous fait voyager
longs métrages. diffusion durant 2 ou 3 ans. Il ex- dans l’univers de la réalisation.
plique : « 60% de la réalisation d’un
La plupart des films de Karel Paire-

16
En fauteuil sur le court
Vous voulez en savoir plus sur les entraîneurs qui travaillent
avec des personnes en situation de handicap ? Rencontre
avec David Barbelivien, entraîneur sportif au Tennis club
châtelleraudais la Nautique.

L
e tennis est un sport popu- tuation de handicap il n’est pas
laire et de plus en plus de nécessaire d’avoir des qualités
gens en situation de handi- supplémentaires. « Il faut juste de
cap le pratiquent l’adaptabilité, de l’écoute et de la
car les entraîneurs ont su s’adap- patience, un peu plus sans doute
ter à cette clientèle. David Barbeli- qu’avec des joueurs sans handi-
vien nous explique que dans le cas cap. »
d’un compétiteur en situation de Il nous explique ensuite qu’en fau-
handicap physique, ce sont les teuil les règles changent un peu, il
attentes qui sont prises en compte, est autorisé de jouer la balle après
le but étant d’amener le compéti- deux rebonds. Pour les joueurs en

©k’eskon_attend
teur au niveau souhaité. Cela né- situation de handicap mental, les
cessite une adaptation liée aux terrains sont raccourcis (18m au
contraintes du fauteuil roulant. lieu de 24m). Le système de points,
« Dans le club nous nous efforçons lui, ne change pas.
d’adapter nos cours en fonction du Le club de la Nautique est fier
handicap aussi bien physique il n’y a pas d’âge ni de niveau d’avoir accueilli des joueurs en
que mental, nous dit-il. » pour commencer à jouer au tennis. fauteuil d’un niveau national, par-
C’est un sport qui permet de tra- mi lesquels Romain Mestais, classé
Le sport améliore la condition vailler l’endurance, la coordina- autour de la 70ème place fran-
physique qu’on soit handicapé ou tion et la stratégie. çaise.
non Joanès Dale et Fayz Jayal
David nous explique que pour
«Le club a ouvert une section han- enseigner à des joueurs en
disport en 2015. J’ai de la chance si-
d’exercer un métier qui me pas-
sionne à la fois pour l’activité pro-
posée mais aussi par la multitude
de profils que je suis amené à ren-
contrer (jeunes et adultes), de la
découverte au perfectionne
ment en passant par la com-
pétition. Le sport améliore Mét
la condition physique, Pour ier
qu’on soit handicapé de te devenir
n p
ou non. Contrai- reco nis une rofesseu
nnue form r
rement à ce indis a
pens par l’Ét tion
que certains ense able at e
i m st
pen- sonn gner a ais pou
e u r
sent, hand s en si x pe
icap tuati r-
une il fa on d
e
sée formatio ut suivr
par n d e
Fran la F ispe
ç n-
supp aise de édératio
l Tenn n
rienc ément is, e
e qu de n
sur l l’e
e ter e l’on ac xpé-
rain. quie
rt
©k’eskon_attend
17
Ton choix,
Ton style
Nous sommes des filles et nous
avons voulu tenter de com-

©k’eskon_attend
prendre pourquoi les adultes
étaient aussi stricts sur nos te-
nues vestimentaires.

C
’est naturellement vers le jeune public que nous veut mais elle doit faire attention dans la rue, » nous
nous sommes tournées en premier pour con- dit une mère. Et il y a ceux chez qui ça coince : « Je ne
naître leur réaction. « Nous avons le droit de laisserai pas ma fille aller en cours avec des vêtements
nous habiller comme nous le souhaitons, le prin- courts ! » nous répond une mère contre. Un père, plus
cipal est de rester nous-mêmes, » nous disent Fara- détendu, déclare en rigolant : « les filles doivent quand
nelle et Arseline élèves de quatrième. L’une de leurs même avoir froid habillées comme ça ! »
camarades déclare que c’est aux garçons de s’éduquer
et non pas aux filles de ne plus porter de vêtement « Chacun est libre de s’habiller comme il le sou-
« court ». haite. »
Côté surveillant l’avis est un peu nuancé : « on a le
droit de s’habiller comme on veut, mais nous ne de- Monsieur Pluchart, nouveau Principal du collège Des-
vons pas confondre vêtement de cours et de maison » cartes, nous reçoit dans son bureau. Son opinion est
nous confie une surveillante. Un autre surveillant par- claire : « chacun est libre de s’habiller comme il le sou-
tage son avis et ajoute que certaines filles abusent haite. » Il ajoute que tant qu’une tenue ne le choque
parfois sur les vêtements courts. Mais ni l’un ni l’autre pas, il laissera les élèves s’habiller comme ils le veu-
ne sont pour rendre l’uniforme obligatoire au collège. lent, précisant qu’un jean’s troué ou un haut court
Nous avons ensuite demandé l’avis de professeurs du n’est pas forcément une tenue choquante. Pour le
collège Descartes : ‘’ Je ne saurai pas vous dire ce chef d’établissement, s’habiller permet aux personnes
qu’est une tenue correcte, mais les vêtements courts de s’exprimer et de montrer leur
ne me dérangent pas » nous dit monsieur Bodin, pro- personnalité. « Pourquoi ache-
fesseur de physique. « Ce que je re- tez-vous vos vêtements ?
garde le plus chez les personnes, Pour la marque, la cou-
ce sont leurs chaussures ! » . leur, la forme, le prix ? La
« Une tenue qui sent bon et plupart du temps nous
qui est propre reste sommes influencés par
l’essentiel ! » déclare des amis, des influen-
monsieur Moreau, ceurs, » conclut-il avant de
professeur d’his- nous confier qu’il n’est pas
toire-géographie. spécialement pour l’uni-
Comme les surveil- forme.
lants les deux profes-
seurs sont tous les Le style vestimentaire varie
deux opposés au selon les pays et selon les
retour de l’uni- situations (cadre du travail,
forme. des vacances, du milieu social).
Les parents sont Mais il est aussi le reflet de
plus divisés sur la notre personnalité, de ce qu’on
question. Il y a aime porter. A ce titre, il fait partie
ceux que ça ne dé- de notre liberté d’expression. Ton
range pas : « Ma fille choix, ton style !
peut porter ce qu’elle
18
Notre curiosité nous a amenées ensuite à entendre l’opinion
d’une personne engagée, ayant réfléchi sur le sujet, avec un re-
gard un peu différent.
Professeur de français et féministe, Sophie Le Mô a bien voulu
répondre à nos questions :
©k’eskoon_attend

Pour vous, qu’est-ce qu’une tenue correcte ? L’uni- Pourquoi les filles n’auraient-elles pas le droit de por-
forme ne serait-t-il pas mieux ? ter ce qu’elles veulent ?
Je ne me pose pas cette question de manière genrée Un poids social pèse sur les filles et leur corps. Elles
mais je me dis plutôt : « qu’est-ce qu’une tenue cor- doivent prendre en charge le désir des garçons et elles
recte ? » L’uniforme ne change rien, les agresseurs ne sont responsables. Elles doivent susciter un peu, mais
se souviennent pas de la tenue de leur victime, on va pas trop. L’idée c’est qu’en plus, si elles vont trop loin,
du jogging large au jeans puis à la robe. elles prendraient un risque et seraient responsables
des agressions subies. C’est le fameux : « elle l’a bien
Que pensez-vous de la journée du 14 septembre ? cherché. » C’est insupportable. C’est le regard mascu-
La journée du 14 septembre est une excellente initia- lin qui doit être éduqué, et surtout celui des
tive. Les jeunes filles se réapproprient leurs tenues et adultes hommes. Qu’ils arrêtent de voir
leurs corps. Ne les libérez pas, elles s’en chargent ! les jeunes filles en construction en
jeune femme mûres ! Mais bien
Les crocs-top devraient-ils être interdits ? sûr nous ne devons pas oublier
Je ne suis pas favorable à l’interdiction du croc-top. Si que les garçons ont également
on estime qu’il y aurait une sexualisation à montrer un une pression masculine sur eux :
nombril alors il faut interdire les slips masculins qui être brutal, être fort, ne pas être
dépassent, les tailles basses, les joggings des garçons sensible ou empathique. C’est
qui moulent leur anatomie. On ne s’en sort pas, on ne pareil pour une fille : être gen-
peut pas demander d’un coté aux filles d’être moins tille, joyeuse ou empathique
féminines et donc de porter des jupes et en même sont des qualités tradition-
temps leur interdire tel autre vêtement. En fait ce nelles féminines.
n’est jamais bien : trop long, trop masculin, trop court,
trop féminin … Eva Bachelier et Sohane Verdier
Dessins Eva Bachelier
19
Mon éducatio
n est
plus impor ta
nte que la
longueur de m
a jupe

t ’a ppar t ient
Ton c o r p s

im p o r tante
p lu s
o n é d u c a tion est
M
u e m o n d é colleté
q

Je fais ce
e v e u x d e
que j
mon corps
Dessins Eva Bachelier

Vous aimerez peut-être aussi