Vous êtes sur la page 1sur 43

Beton Arme

Encadré par : Mdm Nafkha Rafika


Frigui Khaled | 3GC.03.01.01 | 12/2017
1 – Définition :
On désigne par « fondations » les éléments qui jouent le rôle d'interface entre la structure
porteuse de l'ouvrage et le sol.

2 - fondations :
Les fondations d'un ouvrage sont les éléments de la structure assurant la transmission des
charges de cette structure sur le sol :
 charges permanentes
 charges d'exploitation
 charges climatiques
Le sol agit également sur les fondations. Cet ensemble doit à tout moment être en équilibre. Les
fondations assumeront leur fonction tant que l'équilibre sera assuré :
 pas de glissement
 pas de basculement
 pas d'enfoncement (ou soulèvement).
3 – Introduction :
La descente de charges prend en compte l’ensemble des charges appliquées au bâtiment et
définit le cheminement de ces charges du niveau le plus élevé jusqu’aux fondations. Les actions
sont pondérées par des coefficients de sécurité et sont combinées entre elles de façon à
considérer le cas le plus défavorable pour la structure.
La combinaison d’actions utilisée est : 1,35 G + 1,5 Q
Elle donne l’effort au pied des murs et des poteaux : P = 1,35 G + 1,5 Q
Schématisons ce qu’il se passe pour une semelle isolée :

2
PAGE
Principe

Dans une première approche, on peut décomposer une structure en :

Les porteurs horizontaux : toiture, planchers, poutres, tablier de pont

Les porteurs verticaux : mur, poteaux, piles de pont.

Coupe sur plancher en corps creux (16+5) :

3
PAGE

1- Revêtement en carrelage
2- Mortier de pose
3- Couche de sable
4- Dalle en corps creux
5- Enduit de plâtre
6- Cloisons de séparation interne
Coupe sur dalle pleine 20cm :

1- Revêtement en carrelage
2- Mortier de pose
3- Couche de sable
4- Dalle pleine en béton
5- Enduit en mortier ciment

Les charges

 Les charges permanentes : G

Elles résultent du poids propre des éléments porteurs ou non porteurs

 Les charges d’exploitation : Q

Elles résultent de l’utilisation et de l’exploitation de l’ouvrage.


4
PAGE
Exemples :
1/
Calcul de l’aire du plancher revenant au poteau P5 :

S1 = 1,439 x 2,165
S2 = 3.350 x 2.165

D’où : St = S1 + S2 = 10.360 m2
avec St : surface brute.

Sous-Sol :
Désignation Calcul G (KN) Q (KN)
Poids propre de la dalle 5.62x10.36 58.223
Poids propre de la poutre 25x (3.133x0.22x0.4) 6.892
Poids propre du raidisseur 25x (0.22x0.30x2.165) 3.572
Charge d’exploitation 1.5x10.36 15.54
5

∑ 68.687 15.54
PAGE

Le chargement appliqué au poteau :


Psous-sol = 1.35 x 68.687 + 1.5 x 15.54
= 116.037 KN/m
Poids propre du poteau = 0.22 x 0.22 x 2.55 x 25
= 3.085 KN
RDC :

Désignation Calcul G (KN) Q (KN)


Poids propre de la dalle pleine 8.6 x 10.36 89.096
Poids propre de la poutre 25x (3.133x0.22x0.4) 6.892
Poids propre du raidisseur 25x (0.22x0.30x2.165) 3.572
Charge d’exploitation 1.5x10.36 15.54
∑ 99.533 15.54

Le chargement appliqué au poteau :


Prdc = 1.35 x 99.533 + 1.5 x 15.54
= 157.679 KN/m
Poids propre du poteau = 0.22 x 0.22 x 2.55 x 25
= 3.085 KN

1er étage :

Désignation Calcul G (KN) Q (KN)


Poids propre de la dalle 5.62x10.36 58.223
Poids propre de la poutre 25x (3.133x0.22x0.4) 6.892
Poids propre du raidisseur 25x (0.22x0.30x2.165) 3.572
Charge d’exploitation 1.5x10.36 15.54
6

∑ 68.687 15.54
PAGE

Le chargement appliqué au poteau :


P1etage = 1.35 x 68.687 + 1.5 x 15.54
= 116.037 KN/m

Poids propre du poteau = 0.22 x 0.22 x 2.55 x 25


= 3.085 KN
2eme étage (terrasse) :

St = 9.536 m²

Désignation Calcul G (KN) Q (KN)


Poids propre de la dalle 6.45x9.536 60.507
Poids propre de la poutre 25x (3.133x0.22x0.4) 6.892
Poids propre du raidisseur 25x (0.22x0.30x1.585) 2.615
Charge d’exploitation 1.5x9.536 14.305
∑ 71.014 14.305

Le chargement appliqué au poteau :


P2eme = 1.35 x 71.014 + 1.5 x 14.305
= 117.327 KN/m
Poids propre du poteau = 0.22 x 0.22 x 2.55 x 25
= 3.085 KN
Charge en tête de semelle S6 = 117.325+116.036+157.679+116.036 + (3.085x4x1.35)
= 381.735 kN
7
PAGE

0.381+(25x1.4x2.5x0.4)X10−³
ᵟsol = 1.4𝑥2.5
= 0.1188 MPA < 0.150

#Vérifié.
2/

Calcul de l’aire du plancher revenant au poteau P3 :

St = 9.03 m²

Sous-sol :

Désignation Calcul G (KN/m) Q (KN/m)


Poids propre de la dalle 5.62x9.03 50.748
Poids propre de la poutre 25x (3.146x0.22x0.35) 6.056
Poids propre du raidisseur 25x (0.22x0.21x3.27) 3.776
Poids propre de mur 25cm 7x (2.8x2.945) 57.722
8

Charge d’exploitation 1.5x9.03 13.545


PAGE

∑ 118.302 13.545

Le chargement appliqué au poteau :


Psous-sol = 1.35 x118.302+1.5x13.545

= 180.025 KN/m
Poids propre du poteau = 0.22 x 0.22 x 2.55 x 25
= 3.085 KN

RDC :

Désignation Calcul G (KN/m) Q (KN/m)


Poids propre de la dalle pleine 8.6x9.03 77.658
Poids propre de la poutre 25x (3.146x0.22x0.35) 6.056
Poids propre du raidisseur 25x (0.22x0.21x3.27) 3.776
Poids propre de mur 25cm 7x (2.8x2.945) 57.722
Charge d’exploitation 1.5x9.03 13.545
∑ 145.212 13.545

Le chargement appliqué au poteau :


Prdc = 1.35 x145.212+1.5x13.545

= 216.353 KN/m

Poids propre du poteau = 0.22 x 0.22 x 2.55 x 25


= 3.085 KN

1ER étage :

Désignation Calcul G (KN/m) Q (KN/m)


Poids propre de la dalle 5.62x9.03 50.748
Poids propre de la poutre 25x (3.146x0.22x0.35) 6.056
9

Poids propre du raidisseur 25x (0.22x0.21x3.27) 3.776


PAGE

Poids propre de mur 25cm 7x (2.8x2.945) 57.722


Charge d’exploitation 1.5x9.03 13.545
∑ 118.302 13.545

Le chargement appliqué au poteau :


P1er = 1.35 x118.302+1.5x13.545

= 180.025 KN/m
Poids propre du poteau = 0.22 x 0.22 x 2.55 x 25
= 3.085 KN

2eme étage (terrasse) :

Désignation Calcul G (KN/m) Q (KN/m)


Poids propre de la dalle 6.45x9.03 50.748
Poids propre de la poutre 25x (3.146x0.22x0.35) 6.056
Poids propre du raidisseur 25x (0.22x0.21x3.27) 3.776
Poids propre d’acrotère 1.84x (0.4x2.945) 2.167
Charge d’exploitation 1.5x9.03 13.545
∑ 62.747 13.545

P2eme = 1.35 x62.747+1.5x13.545

= 105.025 KN/m

Poids propre du poteau = 0.22 x 0.22 x 2.55 x 25


= 3.085 KN

Charge en tête de semelle S6 =105.025+180.025+216.353+180.025+ (1.35x4x3.085)

=689.913

( )
ᵟsol =
0.6899+ 25x1.1x2x0.4 X10−³
= 0.323 MPA > 0.150
1.1𝑥2
10

# Non Vérifié.
PAGE

ConcLusion :
Nous prendrons comme hypothèses que les efforts sont verticaux et centrés par
rapport à la semelle de fondations. Nous vérifierons les semelles uniquement
vis à vis du risque de poinçonnement.
U
n poteau est un organe de structure d'un ouvrage sur
lequel se concentrent de façon ponctuelle les charges de la
superstructure (par exemple via un réseau de poutres ou
de dalles d'un niveau supérieur) et par lequel ces charges
se répartissent vers les infrastructures de cet ouvrage (par exemple
les fondations).

11
PAGE
 L’acier de type FeE500.
 Fc28=22 MPa.
 Enrobage e=2cm.
 Lf=0.7x2.8=1.96m
𝟐√𝟑
ƛ= . 𝒍𝒇 = 30.8
𝒂

𝒇𝒃𝒖
𝐍𝐬 𝑲𝜷𝑵𝒖(𝜽𝑩𝒓. )
𝟎.𝟗
A= =
𝟎.𝟖𝟓𝐱𝐟𝐬𝐮 𝟎.𝟖𝟓.𝐟𝐬𝐮

Or :

- K=1
- Β=1+0.2.(ƛ/35)2=1.15
- Nu=0.654MN
- 𝜽=1 (car t>24h)
- 𝑩r= (a-2)(b-2)=400 cm2
𝟎.𝟖𝟓.𝐟𝐜𝟐𝟖
- fbu= =12.47MPa
𝜽.Ȣ𝐛
𝐟𝐞
- fsu=Ȣ𝐬=434.78 MPa

A=10.07 cm2

Vérification : Amin < A < Amax


Amin=max (4cm2/m ; 0.2xB/100)
12
PAGE

D’où Amin=max (3.52 ; 0.968)

 Amin=3.52 cm2
 Amax=5xB/100=24.2 cm2
Condition vérifiée
 A < Amax
 A=Amin=3.52 cm
 Choix des aciers : 4HA12

L
a dalle pleine en béton armé a une épaisseur comprise entre
16 cm et 25 cm. Cette dalle est armée afin d'augmenter la
résistance mécanique de la structure.

13
PAGE
 surface s=13.12 m2
 fc28= 22MPa
 lx=3.02m
 ly=4.33 m
0.85.fc28
 fbu= =12.47MPa
𝜃.Ȣb
fe
 fsu= =434.78 MPa
ˠs
 α=lx/ly=0.69
 α> 0.4 : la dalle porte dans les deux sens
1
 µx= 8(1+2.4α³)
=0.069
 µy=α3 (1-0.95 (1-α) 2) ≥0.25
=0.3≥0.25

C
alcul des moments :

Charge permanente : G= 7.6 KN/m2

Charge d’exploitation : Q= 3.5 KN/m² 14


PAGE

Les charge réparties à l’ELU et à L’ELS (PU ; Pser) :


Pu=1.35G+1.5Q

= 15.51 KN/m2

Pser=G+Q

= 11.1 KN/m2
Les moments isostatiques :
M0x =µx.Pu.lx2

= 9.76 KN.m

M0y =µy. M0x

= 2.928 KN.m

SENS lx SENS ly

Moment à l’appui Moment à la travée Moment à l’appui Moment à la travée


0 0.85.M0x 0 0.85.M0y
=8.296 =2.488

C
alcul de ferraillage :
Sens lx :
Mtx 8.296∗10−2
µbu= b.d².fbu =1x0.182 ∗12.47

µbu=0.2
On compare avec µlim (avec µlim=0.47)
 µbu< µlim : pas d’aciers comprimés
α=1.25. (1-√1 − 2. µbu)
α=0.29
15
PAGE

Z=d. (1-0.4.α)
Z=0.159

D’où section d’armature


Mtx 8.296x10−2
Ast= Z.fed = 0.159∗434.78 = 12 cm2

 Choix des aciers : 8HA14


Sens ly :
Mty 2.488∗10−2
µbu= b.d².fbu =1∗0.182 ∗12.47

µbu=0.061

On compare avec µlim (avec µlim=0.47)


 µbu< µlim : pas d’aciers comprimés
α=1.25. (1-√1 − 2. µbu)
α=0.078

Z=d. (1-0.4.α)
Z=0.174

D’où section d’armature


Mtx 2.488∗10−2
Ast= Z.fed = 0.174∗434.78 = 3.288 cm2

 Choix des aciers : 3HA12

16
PAGE
Introduction :

L
a résistance des matériaux propose des solutions aux problèmes
hyperstatiques dans les cas de matériaux homogènes. La méthode
classique qui permet de résoudre le cas des poutres continues est la
méthode des trois moments. Cette méthode ne donne pas de bons résultats en
béton armé car elle suppose notamment que le matériau est homogène et elle
ne prend pas en compte la variation de la largeur de la table des poutres en Té.
L'expérience a montré aussi que cette méthode de continuité théorique donne
des moments trop forts sur appuis et trop faibles en travée. Le règlement BAEL
prévoit donc deux méthodes de résolution pour des systèmes de poutres
continues :

• La Méthode forfaitaire ;
• La Méthode de CAQUOT.
 L'application de la méthode forfaitaire exige la satisfaction des
conditions suivantes :
• Les planchers du bâtiment sont à charge d'exploitation modérée
• Les inerties des sections transversales sont les mêmes dans les
différentes travées en continuité ;
• Les portées successives sont dans un rapport entre 0.80 et 1.25 ;
• La fissuration est jugée comme non préjudiciable.
17

Si l'une de ces conditions n'est pas satisfaite, la méthode de CAQUOT sera


PAGE

utilisée.
CALCUL :

3.22 m 3.02 m
18

 G=5.62 KN/m²
PAGE

 Q=1.5 KN/m²
 fc28=22Mpa
 => Caquot Minoré
-1er cas de charge : (CC) :
*Moment sur appuis :

M1= M3=0
P′ 1 l′3 1+ P′ 2 l′3 2
M 2= - 8.5(l′ 1+l′ 2)

l’1=3.22m l’2=3.02m
2
P’1= P’2 = 1.35g’+1.5q ; avec g’=3g

2
g’=3*5.62=3.75KN/m

P’1= P’2=7.31KN/m

M 2=-7.11KN.m

*Moment en travées :
𝑥 𝑥
M ti=M(x)+MW(1- 𝑙𝑖 )+Me+ 𝑙𝑖

M(x)=M0i
𝑥 𝑥
M t1= M01+M1(1- 𝑙1 )+M2+ 𝑙1

𝑞𝑢∗𝑙1²
M01= = 11.01KN.m avec : qu=P1
8

𝑙1 𝑀1−𝑀2
X1 = 2 - =1.74 m
𝑃1∗𝐿1

P1=1.35g+1.5q = 9.84 KN/m²

 M t1=15.13 KN.m

Poutre symétrique  M t1= M t2=15.13 KN.m


19
PAGE

*Effort tranchant :
𝜆(𝑥) 𝑀1−𝑀2
V1=- +
𝑑𝑥 𝑙𝑖

𝑀1−𝑀2
V1=- V01 + 𝑙1

𝑃1−𝐿1 9.84−3
V01= = =3.42 KN
2 2

−7.11
V1= -3.42- 3
V1=-1.05 KN
𝑀2−𝑀1
V2g= V01+ 𝑙1

 V2g=5.79KN
𝑀3−𝑀2
V2d= V02+ 𝑙2

V2d=0.82 KN

V3= -V1=1.05 KN

-2èmecas de charge : chargé-déchargé(DC) :


M1= M3=0
P′ 1 l′3 1+ P′ 2 l′3 2
M 2=- 8.5(l′ 1+l′ 2)

l’1=l1=3m l’2=l2=2.73m
2
P’1=1.35g’+1.5q avec g’=3g

2
P’2=1.35g’ g’=3*5.62=3.75KN/m

P’1=7.31KN/m

P’2=5.06

M 2=-6.17KN.m

*Moment en travées :
𝑥 𝑥
M t1= M01+M1(1- 𝑙1 )+M2+ 𝑙1

𝑞𝑢∗𝑙1²
20

M01= =11.01KN.m avec : P1=1.35g+1.5q


8
PAGE

𝑙1 𝑀1−𝑀2
X1 = 2 - =1.74 m
𝑃1∗𝐿1

 M t1= 5.42KN.m
𝑥 𝑥
M t2= M02+M2(1- 𝑙2 )+M3+ 𝑙2

𝑃2∗𝑙2²
M01= avec P’2=1.35g’
8

P’2=5.06
𝑙2 𝑀2−𝑀3
X2 = 2 - 𝑃2∗𝐿2

 M t2= 3.37KN.m

Calcul ferraillage :
Mt1 15.13.10−2
µbu= b.𝑑2 .fbu = 0.22.0.272 .12.47 = 0.75

on le compare avec µlim =0.39 (µlim=0.8𝛼lim(1-0.4 𝛼 lim))

µbu> µlim

Ajouter des aciers comprimés A’SC≠0

M’u1= µlim.b.d2.fbu

M’u1=0.078

Mu2=Mu- M’u1

Mu2=15 KN.m

Ona

Mu2<0.4Mt1

Z=d. (1-0.4.αlim)

Z=0.22
3.5 𝑑′
Ƹ’s=1000 (1 − αlim.d)

Ƹ’s≥ Ƹse  𝜎𝑠′ = 𝑓ed

D’où
21

Mu−M’u1
Asc=𝜎𝑠′(𝑑−𝑑′ )
PAGE

Asc=1.38cm2 3HA10
M’u1 𝜎𝑠′
Ast=𝑍𝑙𝑖𝑚.𝑓𝑒𝑑 + Asc𝑓𝑒𝑑

Ast=6.1 cm2 3HA 14


Introduction :

L a nervure est considérée comme une poutre isostatique sur


appuis, de forme en T, soumise à ne charge uniformément
répartie décomposée en g et q.

1HA10

1HA12
22
PAGE

On a : (dalle 16+5) :
 h=21 cm
 h0=5cm
 b=33cm
 b0=7cm

 L’acier FeE500.
 Fc28=22 MPa.
 Enrobage e=2cm.
 L1=3.98m
 L2=4.68m

0.85.fc28
 fbu= =12.47MPa
𝜃.Ȣb
fe
 fsu= =434.78 MPa
Ȣs
 Gp.p=ρb.S=25 x 0.0277=0.6925 KN/m

 G=g’ x 0.33 = 1.023 KN/m


 Q=q’ x 0.33 = 0.495 KN/m
 Pu = 1.35 x (Gp.p+G) +1.5 x Q = 3.058KN/m
𝑃𝑢.𝑙12
 Mu1 = = 6.55 kN.m
23

8
2
𝑃𝑢.𝑙2
PAGE

 Mu2 = = 8.37 kN.m


8
ℎ0
 Mtu = b.h0 (d - ) x fbu = 33.74 KN.m
2
I. Travée L1 :

On compare (Mu1 ; Mtu) :

Mu1<Mtu
 La section sera considérée comme rectangulaire (b =33 cm & d = 18.9cm)
𝐌𝐮𝟏 𝟔.𝟓𝟓.𝟏𝟎−𝟑
µbu= = =0.044
𝐛.𝒅𝟐 .𝐟𝐛𝐮 𝟎.𝟑𝟑.𝟎.𝟏𝟖𝟗𝟐 .𝟏𝟐.𝟒𝟕

 µbu< µlim=0.39

 α=1.25. (1-√𝟏 − 𝟐. µ𝐛𝐮 )


=0.056
 Z=d. (1-0.4.α)
= 0.184

𝐌𝐮𝟏 𝟔.𝟓𝟓.𝟏𝟎−𝟑
 Ast= = = 0.818 cm²
𝐙.𝐟𝐞𝐝 𝟎.𝟏𝟖𝟒 𝐱 𝟒𝟑𝟒.𝟕𝟖𝐱𝟏𝟎−𝟒
24
PAGE

 On choisit : Au = 1 HA 12 ( A réelle = 1.13 cm²)


La section minimale d’acier :

𝒇𝒕𝟐𝟖.𝒃.𝒅 𝟏.𝟗𝟐 𝒙 𝟎,𝟑𝟑 𝒙 𝟎.𝟏𝟖𝟗


Amin= 0.23x = 0.23 x x 104 = 0.55 cm²
𝒇𝒆 𝟓𝟎𝟎

Ast ≥ Amin
 Aciers de montage = Amin

 On choisit : A = 1 HA 10 ( A réelle = 0.785 cm²)

II. Travée L2 :

On compare (Mu1 ; Mtu ) :

Mu1<Mtu
 La section sera considérée comme rectangulaire (b =33 cm & d = 18.9cm)

𝐌𝐮𝟏 𝟖.𝟑𝟕 𝒙 𝟏𝟎−𝟑


µbu= = =0.056
𝐛.𝒅𝟐 .𝐟𝐛𝐮 𝟎.𝟑𝟑.𝟎.𝟏𝟖𝟗𝟐 .𝟏𝟐.𝟒𝟕
25

 µbu< µlim=0.39
PAGE

 α=1.25. (1-√𝟏 − 𝟐. µ𝐛𝐮 )


=0.073
 Z=d. (1-0.4 x α)
= 0.183
Mu1 8.37 𝑥 10−3
 Ast= = = 1.05 cm²
𝐙.𝐟𝐞𝐝 0.183 x 434.78x10−4

 On choisit : A= 1 HA 12 ( A réelle = 1.13 cm²)

La section minimale d’acier :

𝒇𝒕𝟐𝟖.𝒃.𝒅 𝟏.𝟗𝟐 𝒙 𝟎,𝟑𝟑 𝒙 𝟎.𝟏𝟖𝟗


Amin= 0.23x = 0.23 x x 104= 0.55 cm²
𝒇𝒆 𝟓𝟎𝟎

Ast ≥ Amin

 Aciers de montage = Amin

 On choisit : A = 1 HA 10 ( A réelle = 0.785 cm²)

Schéma de ferraillage :

26
PAGE
 Introduction :

U
ne semelle de fondation est un ouvrage
d'infrastructure, généralement en béton armé, qui
reprend les charges d'un organe de structure d'une
construction et qui transmet et répartit ces charges sur le sol

On considère une semelle isolée de fondation S6 :

27
PAGE

Avec :
 L’acier de type FeE500.
 Fc28=22 MPa.
 Enrobage e=2cm.
 La contrainte admissible du sol Ȣsol =0.15 MPa
 Charge en tête de semelle P =689.913KN
 A=B=2.5m et a=b=0.22
 Condition de rigidité :

B-b/4 ≤ d ≤ B-b

0.57 ≤ d ≤ 2.03

D’où on prend d= 0.6m et h=d+0.05=0.65m


Pser+Psemelle
𝜎Sol= AxB
<𝜎sol

(0.507+2.5²∗0.65∗0.025)
= 2.5²
= 0,1156<0.15 => Vérifié

 Calcul de ferraillage de semelle :


On a :
𝐟𝐞
fsu= =434.78
Ȣ𝐬

 Ax=
𝐏𝐮(𝐁−𝐛)
𝟖𝐱𝐝𝐱𝐟𝐬𝐮
= 6.95cm2

 Ay=
𝐏𝐮(𝐀−𝐚)
𝟖𝐱𝐝𝐱𝐟𝐬𝐮
=6.95cm2

 Ax=6.95cm2 5HA14=7.7cm²
 Ay=6.95cm2 5HA14=7.7cm²

28
PAGE
Vérification à l’aide de l’OMD 2018
(arche ossature)

Introduction :
Ce mini projet a des connaissances requises dans le cours de Béton armé et de
les appliquer sur un exemple pratique.

Pour notre confort d’utilisation, “Arche” dispose une interface graphique et


d’outils.

Notre étude de structure comporte trois étapes :

1. Création du modèle par saisie graphique

2. Interprétation du modèle et calcul

3. Exploitation des résultats

Les différents aspects de l’écran principal vous permettront de vous repérer


facilement à travers ces différentes phases : indication dans la zone
d’avancement ; changements des barres d’icônes ; accessibilité aux menus…
29
PAGE
Lancement du programme :
On importe notre plan de l’Autocad sous forme de .dxf pour l’ouvrir su « Arche
Ossature ».

Lancement

 Configurer les paramètres du projet :


 Choisissez dans le menu Fichier > Nouveau
 Dans la zone de saisie «Nom», tapez didacticiel arche
 La boîte de dialogue «Hypothèses Bâtiment» s’affiche automatiquement à
l’écran. Gardez les hypothèses par défaut et quittez la boîte de dialogue.

30
PAGE
 Choisissez dans le menu Options > Unités. Dans la boîte de dialogue
affichée sur l'écran, sélectionnez à l'aide des boutons :
«Forces» - KiloNewton
«Contraintes» - MegaPa
« Longueurs» - Mètre

Dalle
nervurée 31
PAGE
Poteau

Poutre

Semelle
32

isolée
PAGE
Sur notre CD-ROM on inclut un vidéo résume notre
démarche et notre travail complet sue le logiciel Autocad et
aussi sur l’arche ossature.

Plans interactifs et Résultats pour mes éléments


exemplaires :

1. Poutre
33

2. Poteau
PAGE

3. Dalle

4. Nervure

5. Semelle
Poutre :

34
PAGE
PAGE 35
Poteau :

36
PAGE
Semelle :

37
PAGE
Panneau de dalle :

38
PAGE
Nervure :

39
PAGE
40

 On constate qui il y’a une petite différence entre le calcul manuel et l’autre
PAGE

par logiciel précisément dans le choix des aciers.


PAGE 41
REMERCIEMENT
Nous vous remercions Madame pour tous les conseils, les
idées, et le bon traitement, et nous espérons être au niveau
requis.
Grand Merci !

42
PAGE
Note : ___/20

43
PAGE

Vous aimerez peut-être aussi