Vous êtes sur la page 1sur 2

QUELQUES APPLICATIONS SUR LE COVID-19 DANS LE MONDE

COUGHVID est une application mobile capable de détecter le covid-19. Pour se faire, elle
analyse le son de votre toux et peut déterminer grâce à une IA si vous êtes infecté ou non.
MY CHU RENNES permet de suivre, à domicile, 240 personnes atteintes du covid-19 mais ne
nécessitant pas une hospitalisation. Deux fois par jour, à 9h et à 21h, les patients doivent
remplir un questionnaire précis sur leur état de santé, dans lequel ils indiquent leur
température, s’ils ont des courbatures, des maux de tête, ou s’ils sont gênés pour respirer.
Ils doivent aussi énumérer des chiffres à haute voix à raison d’un par seconde Toutes les
réponses sont suivies en temps réel dans une salle de contrôle du CHU. Par ailleurs, il existe
sur cette application des codes de couleurs par réponse. Par exemple une température un
peu élevée s’affichera en orange, et en rouge si elle est importante. Ce qui leur permet de
visualiser très vite un problème. Il a aussi été implanté une fonction de téléconsultation
dans l’application.
SOS-COVID est une application qui vient résoudre non seulement le problème de non-
information de la population et d’auto-diagnostique des personnes, mais aussi la détection
rapide et efficace de l’apparition de nouveau cas pouvant ainsi être pris en charge le plus
rapidement possible grâce au système de géolocalisation intégré dans l’application. Elle est
dotée d’une fonctionnalité « test » qui permet d’évaluer le statut du patient sur la base d’un
questionnaire qu’on lui soumet. Après cela, un résultat de probabilité d’avoir le corona virus
s’affiche, et en dessous de celui-ci, un numéro vert sur lequel il doit cliquer et lancer
automatiquement un appel aux urgences sanitaires en charge de la gestion de la crise, et
quelques conseils lui sont alors prodigués. La valeur ajoutée de cette application est qu’elle
permet de cartographier les zones d’infection en vue de limiter les déplacements vers, ou
en provenance de ces zones.
CORONAPP est une application française permettant de géolocaliser les porteurs du
coronavirus. L’application retrace les déplacements toutes les heures, durant 14 jours, et
renvoie des données qui figurent sur une carte accessible à tous ceux qui se sont inscrits.
De cette façon, les utilisateurs peuvent savoir ou, et à quel moment, ils ont éventuellement
pu croiser une personne porteuse du virus.
COVID-19 DE REDBIRD permet à chaque patient de déclarer ses symptômes sans avoir
besoin de se rendre dans un hôpital. La solution permet aux responsables de la santé
publique du Ghana de voir une carte en temps réel de l’endroit ou les patients déclarent
eux-mêmes leurs symptômes afin de suivre directement les patients à haut risque. La
plateforme fournit aux hôpitaux la tenue des dossiers numériques et la possibilité
d’empêcher les patients inutiles de venir à l’hôpital et de mettre eux-mêmes er d’autres en
danger.
Covid APHM (Assistance Publique-Hôpitaux de Marseille) a été déployé pour assurer le
suivi des patients, particulièrement ceux à risque, sans indication d’hospitalisation ou après
une hospitalisation dans les services de l’AP-HM. Cette application rassemble l’ensemble des
informations utiles pour les patients et envoie une alerte quotidienne afin qu’ils remplissent
un questionnaire permettant de vérifier leur état de santé. Les patients peuvent également,
à tout moment, déclencher une information complémentaire si une dégradation de leur état
apparaît.
COVIDOM permet aux médecins de suivre à distance l’état de santé de personnes testées
positives ou suspectées ne nécessitant pas d’être hospitalisées. Le processus est le suivant :
- Vous vous rendez à l’hôpital car vous pensez avoir les symptômes du coronavirus, si
votre état ne nécessite pas d’hospitalisation, le médecin crée avec vous un compte
sur covidom en renseignant vos informations administratives et médicales
essentielles ;
- Vous restez chez vous poursuivre votre confinement, vous vous rendez sur
l’application mobile ou internet de Covidom, vous remplissez une ou plusieurs fois
par jour un questionnaire sur votre état de santé ;
- S’il se dégrade, l’information est prise en compte par la plateforme Covidom qui peut
dès lors alerter votre médecin traitant, votre infectiologue ou encore le SAMU, en
fonction de la gravité de votre cas.
Singapour a demandé à ses citoyens de télécharger une application qui utilise le Bluetooth
pour savoir s’ils ont été à proximité de quelqu’un chez qui le virus a été diagnostiqué, et
Taiwan a introduit des « clôtures électroniques « qui alertent la police si des patients
suspects quittent leur domicile.
COVID MOI UN LIT a été réalisé par des urgentistes et réanimateurs impliqués dans la prise
en charge des malades covid nécessitant des soins de réanimation. Les informations sont
issues directement du terrain sans la complexité des filtres administratifs. Elles sont
disponibles en temps réel et exploitables pour l’ensemble des acteurs de la prise en charge
des malades.
DiagnosTIC est une technologie développée au Sénégal et permettant le diagnostic du
patient, son orientation, et le suivi de la pandémie par les différents acteurs intervenant
dans le processus de prise en charge de la pandémie. La solution devrait permettre
d’accéder à du contenu multi-langues. Les données collectées seront anonymisées, tout en
excluant toute information personnelle et devront être accessibles sous forme de tableau de
bord avec possibilité d’un accès via API.
DiagnoseMe est une application mobile d’autodiagnostic et de prévention contre le covid
conçu au Burkina Faso. La technologie telle que présentée permet à l’utilisateur de répondre
à une série de questions sur la base d’un formulaire de l’OMS, indiquer sa température, s’il
éternue ou tousse, s’il a séjourné dans un pays touché par le covid. L’appli permet aussi de
calculer sa fréquence respiratoire grâce au micro du téléphone. A la fin du test, le résultat
s’affiche : « probable » ou « peu probable ». Pour les cas suspects, les personnes sont
contactées par la cellule de veille mise en place par les autorités burkinabés qui pourra alors
envoyer une équipe d’urgence si besoin, grâce à un système de géolocalisation.