Vous êtes sur la page 1sur 7

02/11/2020

Chap II
DYNAMIQUE DES FLUIDES
PARFAITS

Introduction

Définitions

 Un fluide est dit parfait, si et seulement si, il ne dissipe aucune énergie calorifique par
frottement lorsqu'il est en mouvement.

 Les fluides parfaits ont une viscosité nulle, ils sont dits non visqueux.

 Pour un fluide parfait, l'absence de frottement est totale, si bien que l'ensemble des
particules en mouvement ne dissipent aucune énergie en glissant les unes sur les
autres. Il s'ensuit donc que l'écoulement d'un fluide parfait se fait sans dissipation
d'énergie mécanique.

 Un fluide incompressible est un fluide dont le volume est constant quelque soit la
pression, pour simplifier les équations de la MDF, on considère que l’écoulement des
liquide est incompressible. En termes mathématiques, l’incompressibilité se traduit
par une masse volumique constante.
2

1
02/11/2020

I- Equation de continuité
I-1 Définitions
Ligne de Courant
On appelle ligne de Courant les lignes tangentes en chaque point M au vecteur vitesse 𝒗(M).
Une ligne de courant est la trajectoire d'une particule fluide dans un écoulement permanent.
Lorsque l'écoulement n'est pas permanent, ligne de courant et trajectoire ne sont pas confondus
Filet de Courant
On appelle filet de Courant un ensemble réduite de lignes de courant
Considérons autour du point M une surface élémentaire dS
perpendiculaire au vecteur vitesse 𝒗(M). L'ensemble des lignes de
courant traversant dS constitue un filet de courant.
Tube de courant
C’est l’ensemble des lignes de courants d’un écoulement
Régime permanent
Un écoulement est dit permanent lorsque les lignes de courant
ne varient plus au cours du temps. En un point du fluide toutes
les molécules passent avec la même vitesse.
3

I-2 Notion de débit


Le débit est la quantité de fluide écoulé pendant un temps donné, la quantité de fluide
correspond soit à une masse (débit massique) soit à un volume (débit volumique)
II-2-1 Débit massique
Le débit massique est la masse du fluide traversant une section droite S par unité de temps :
𝒅𝒎
Qm = [Kg/s]
𝒅𝒕
dm : masse élémentaire qui traverse une section droite pendant un intervalle de temps dt
dm =  dV =  S dl
𝒅𝒍
Ainsi : Qm =  𝑺 =  𝒗S
𝒅𝒕
𝒗 : La vitesse moyenne du fluide à travers la section S

II-2-1 Débit volumique


Le débit volumique est le volume du fluide traversant une section droite S par unité de temps :
𝒅𝑽
Qv = [𝒎𝟑 /s]
𝒅𝒕
𝑸𝒎
Ainsi : Qv = =𝒗S 4
𝝆

2
02/11/2020

I-3 Equation de continuité


On considère un tube de courant,
𝑺𝑨 et 𝑺𝑩 deux sections du tube perpendiculaires aux lignes de courants.
𝒗𝑨 et 𝒗𝑩 sont les vitesses moyennes aux sections 𝑺𝑨 et 𝑺𝑩
Pendant le temps dt, il entre dans le tube le volume 𝑺𝑨 𝒗𝑨 𝒅𝒕
Et donc une masse 𝒅𝒎𝑨 = 𝝆𝑨 𝑺𝑨 𝒗𝑨 𝒅𝒕
Dans le même temps il sort du tube le volume 𝑺𝑩 𝒗𝑩 𝒅𝒕
Et donc une masse 𝒅𝒎𝑩 = 𝝆𝑩 𝑺𝑩 𝒗𝑩 𝒅𝒕

En régime permanent, la masse du fluide dans le tube


de courant, entre 𝑺𝑨 et 𝑺𝑩 est constante, ce qui implique :
𝒅𝒎𝑨 = 𝒅𝒎𝑩  𝝆𝑨 𝑺𝑨 𝒗𝑨 = 𝝆𝑩 𝑺𝑩 𝒗𝑩
Cette relation est la relation de conservation du débit massique 𝑸𝒎
Pour un fluide incompressible, la masse volumique ne dépend pas du point considéré
Donc 𝝆𝑨 = 𝝆𝑩 ; dans ce cas la conservation du débit massique équivaut à la conservation
du débit volumique 𝑸𝑽  𝑺𝑨 𝒗𝑨 = 𝑺𝑩 𝒗𝑩 5

II- Equation de Bernoulli


Ce théorème résulte de l'application du théorème de l'énergie cinétique à un système
fluide parfait en écoulement permanent.
Le fluide est supposé incompressible et non visqueux (fluide parfait).
Considérons un tube élémentaire de courant limité à l’instant t par les section 𝑺𝟏 et 𝑺𝟐
A l’instant t+dt la matière du tube s’est déplacé et est limitée par les section 𝑺′𝟏 et 𝑺′𝟐 .
Soit dm la masse et dV le volume du fluide qui passe à travers la section 𝑺𝟏 entre les
instants t et t+dt. Pendant ce temps la même masse passe à travers la section 𝑺𝟐 .
Soient P1 et 𝒗𝟏 la pression et la vitesse du liquide dans la section
S1 et de cote moyenne z1 .
Soient P2 et 𝒗𝟐 la pression et la vitesse du liquide dans la section
S2 et de cote moyenne z2 .Les altitudes sont repérées par
Rapport à un plan de référence, horizontal.

Théorème de l’énergie Cinétique:


∆𝑬𝒄 = ∑ 𝑾𝑭𝒆𝒙𝒕 = 𝑾𝑷 + 𝑾𝑭𝟏 + 𝑾𝑭𝟐
6

3
02/11/2020

 𝟏
𝟐
𝒅𝒎 𝒗𝟐𝟐 − 𝒗𝟐𝟏 = 𝒅𝒎. 𝒈 𝒛𝟏 − 𝒛𝟐 + 𝑷𝟏 𝑺𝟏 𝒗𝟏 𝒅𝒕 − 𝑷𝟐 𝑺𝟐 𝒗𝟐 𝒅𝒕
= 𝒅𝒎. 𝒈 𝒛𝟏 − 𝒛𝟐 + 𝑷𝟏 𝒅𝑽𝟏 − 𝑷𝟐 𝒅𝑽𝟐
𝒅𝒎 𝒅𝒎
= 𝒅𝒎. 𝒈 𝒛𝟏 − 𝒛𝟐 + 𝑷𝟏 − 𝑷𝟐
𝝆𝟏 𝝆𝟐
Fluide incompressible : 𝝆𝟏 = 𝝆𝟐 = 𝝆
On aboutit à l’équation de Bernoulli:
𝑷𝟏 𝒗𝟐𝟏 𝑷𝟐 𝒗𝟐𝟐
+ + 𝒈𝒛𝟏 = + + 𝒈𝒛𝟐 [J/Kg]
𝝆 𝟐 𝝆 𝟐

Théorème de Bernoulli:
Le long d’un tube de courant
𝒗²
𝑷+𝝆 + 𝝆𝒈𝒛 = 𝑪𝒕𝒆 [Pa]
𝟐
P[Pa] : Pression statique - Energie potentielle de pression par unité de volume
𝝆𝒈𝒛 [𝑷𝒂]: Energie potentielle par unité de volume
𝒗²
𝝆 [Pa] : Pression dynamique –Energie cinétique par unité de volume
𝟐

III- Applications du théorème de Bernoulli


III-1 Vitesse de vidange d’un réservoir : Formule de Torricelli
On considère la vidange d’un réservoir de grande dimension de section S.
L’orifice de vidange est de section s (s<< S), le niveau du liquide h est constant, la vitesse de
Vidange est : 𝒗𝒗𝒊𝒅 = 𝒗𝟐
On applique le théorème de Bernoulli entre les points (1) et (2) :
𝒗𝟐𝟏 𝒗𝟐𝟐
𝑷𝟏 + 𝝆 + 𝝆𝒈𝒛𝟏 = 𝑷𝟐 + 𝝆 + 𝝆𝒈𝒛𝟐
𝟐 𝟐
Le réservoir est ouvert à l’air libre: 𝑷𝟏 = 𝑷𝑨𝒕𝒎
La sortie du liquide est à l’air libre: 𝑷𝟐 = 𝑷𝑨𝒕𝒎
 𝒗𝟐 = 𝟐𝒈𝒉 + 𝒗𝟏 ²
L’équation de conservation du débit s’écrit : 𝑸𝒗 = 𝒗𝟏 𝑺 = 𝒗𝟐 𝒔
𝒔
 𝒗𝟏 = 𝒗𝟐
𝑺
𝒔
S>>s  → 𝟎  𝒗𝟏 → 𝟎
𝑺
Formule de Torricelli: 𝒗𝟐 = 𝟐𝒈𝒉
8

4
02/11/2020

III-2 Tube Venturi


Le tube venturi est un dispositif de mesure du débit, il est intercalé entre deux tronçons de conduites
où on désire mesurer le débit, on suppose que le fluide est parfait donc il n’y a as de perte d’énergie.
On applique le théorème de Bernoulli entre les section 𝑺𝟏 et 𝑺𝟐 𝐝𝐞 𝐝𝐢𝐚𝐦è𝐭𝐫𝐞𝐬 𝐫𝐞𝐬𝐩𝐞𝐜𝐭𝐢𝐟𝐬 𝑫𝟏 et 𝑫𝟐
𝒗𝟐𝟏 𝒗𝟐
𝑷𝟏 + 𝝆 + 𝝆𝒈𝒛𝟏 = 𝑷𝟐 + 𝝆 𝟐 + 𝝆𝒈𝒛𝟐
𝟐 𝟐
𝒗𝟐𝟐 𝒗𝟐𝟏
 𝝆 − + 𝝆𝒈𝒛𝟏 = 𝑷𝟏 −𝑷𝟐 +𝝆𝒈𝒛𝟏 − 𝝆𝒈𝒛𝟐
𝟐 𝟐
𝟏 𝒗𝟐𝟐
 𝝆𝒗𝟐𝟏 − 𝟏 = 𝑷𝟏 −𝑷𝟐 +𝝆𝒈(𝒛𝟏 − 𝒛𝟐 )
𝟐 𝒗𝟐𝟏
Tube venturi horizontal : 𝒛𝟏 − 𝒛𝟐 = 𝟎
𝒗𝟐 𝑺𝟏 𝟐(𝑷𝟏 𝑷𝟐 )
Conservation du débit : 𝑸𝒗 = 𝒗𝟏 𝑺𝟏 = 𝒗𝟐 𝑺𝟐  = ainsi 𝒗𝟐𝟏 =
𝒗𝟏 𝑺𝟐 𝑺𝟐
𝟏
𝝆 𝟏
𝑺𝟐
𝟐
𝟐(𝑷𝟏 𝑷𝟐 ) 𝟐(𝑷𝟏 𝑷𝟐 )
 𝑸𝒗 = 𝑺𝟏 𝑺𝟐
= 𝑺𝟏
𝟏 𝑫𝟏 𝟒
𝝆 𝟏 𝝆 𝟏
𝑺𝟐
𝟐 𝑫𝟐

Connaissant les caractéristiques du tube venturi (les section 𝑺𝟏 et 𝑺𝟐 ), la mesure de la


différence de pression (𝑷𝟏 −𝑷𝟐 ) par les tubes piézométriques permet de calculer de débit.
(𝑷𝟏 −𝑷𝟐 ) = (𝑷𝑨𝒕𝒎 +𝝆𝒈𝒉𝟏 ) −(𝑷𝑨𝒕𝒎 +𝝆𝒈𝒉𝟐 ) = 𝝆𝒈(𝒉𝟏 −𝒉𝟐 )
9


g

h1

h2

S1 1
1
1

S2
(1) (2) 1

v1 v2

Fig. Schéma d’un tube Venturi


10

10

5
02/11/2020

III-3 Tube de Pitot


Un tube de pitot permet de mesurer la vitesse locale d’un fluide en le reliant à la différence
de pression d’un manomètre liquide.
On considère un écoulement où on plonge un tube de pitot de façon à ce qu’il soit parallèle
aux lignes de courant, à son embouchure le fluide peut pénétrer, une fois qu’il occupe tout
l’espace disponible au sein du tube, il n’y a plus de fluide qui rentre est la vitesse au point B
est nulle 𝒗𝑩 = 𝟎, on l’appelle un pont d’arrêt de la ligne de courant.

Fig. Schéma d’un tube de Pitot 11

11

On applique le théorème de Bernoulli entre les points A et B


𝒗𝟐𝑨 𝒗𝟐𝑩
𝑷𝑨 + 𝝆 + 𝝆𝒈𝒛𝑨 = 𝑷𝑩 + 𝝆 + 𝝆𝒈𝒛𝑩
𝟐 𝟐

Canalisation horizontale : 𝒛𝑨 = 𝒛𝑩
𝟐
Ainsi : 𝒗𝑨 = (𝑷𝑩 − 𝑷𝑨 )
𝝆

La différence de pression 𝑷𝑩 − 𝑷𝑨 peut être déterminée par un manomètre (tube en U):


𝑷𝑩 − 𝑷𝑨 = 𝝆𝒈𝒉
 𝒗𝑨 = 𝟐𝒈𝒉

12

12

6
02/11/2020

Application : Etude d’un siphon


Un siphon de diamètre d= 8 cm est immergé dans un réservoir.
Déterminer la vitesse et le débit à la sortie du siphon. On donne H = 7,2 m.

Dans le réservoir: 𝑷𝑨 = 𝑷𝑨𝒕𝒎 + 𝝆𝒆 𝒈𝒉 = 𝑷𝑨𝒕𝒎 + 𝝆𝒆 𝒈(𝑯 − 𝒛𝑨 − 𝒛𝑩 )


𝒗𝟐𝑨 𝒗𝟐𝑩
Dans le siphon: 𝑷𝑨 + 𝝆𝒆 + 𝝆𝒆 𝒈𝒛𝑨 = 𝑷𝑩 + 𝝆𝒆 + 𝝆𝒆 𝒈𝒛𝑩
𝟐 𝟐
Avec : 𝒗𝑨 = 𝟎; 𝑷𝑩 = 𝑷𝑨𝒕𝒎
𝑷𝑨𝒕𝒎 𝝆𝒆 𝒈𝒉 𝑷𝑨𝒕𝒎 𝒗𝟐𝑩
 + 𝒛𝑨 = + + 𝒛𝑩
𝝆𝒆 𝒈 𝝆𝒆 𝒈 𝟐𝒈
𝒗𝟐𝑩
 𝒉 + (𝒛𝑨 − 𝒛𝑩 ) =
𝟐𝒈
𝒗𝟐𝑩
 𝑯 − 𝒛𝑨 − 𝒛𝑩 + (𝒛𝑨 −𝒛𝑩 ) =
𝟐𝒈

 𝒗𝑩 = 𝟐𝒈𝑯

AN. 𝒗𝑩 = 𝟏𝟐 𝒎/𝒔; 𝑸𝒗 = 𝒔𝒗𝑩 = 𝟎, 𝟎𝟔 𝒎𝟑 /𝒔 13

13

Vous aimerez peut-être aussi