Vous êtes sur la page 1sur 8

03/12/2020

Chap IV
Etude des
Pompes

Introduction :
 Pour faire circuler un fluide dans une canalisation ou relever son niveau à une
Hauteur déterminée, on utilise une pompe.

 Les pompes sont des machines hydrauliques capables d’élever la pression d’un
Fluide en communiquent au fluide de l’énergie potentielle ( par croissement de la
pression en aval) et de l’énergie cinétique par la mise mouvement du fluide.

 Les pompes ont aussi pour but de vaincre les pertes de charges d’une installation
Afin d’assurer un débit déterminé.

 Une pompe permet donc d’augmenter le débit et/ou d’augmenter la pression des
fluides gazeux, liquides, très visqueux…

 Il existe une large gamme de pompes :pompes volumétriques, pompes Centrifuges,


pompes à palettes, pompes à engrenage, pompe à membrane…
2

1
03/12/2020

I- Circuit de transport des liquides

Un circuit de transport du liquide se compose essentiellement de:


 Un réservoir source de (puits)
 Un réservoir de stockage
 Une tuyauterie reliant les différents constituants

Pour transporter le liquide du réservoir source vers le réservoir de stockage, on a deux


possibilités:
 Soit par gravité si le niveau du réservoir source est supérieur au niveau du réservoir
de stockage.
 Soit par pompage dans le cas contraire;
 c’est une pompe qui assure le transport du liquide.

Pour le transport des liquides, les pompes les plus utilisées sont de types centrifuges
qui sont Caractérisées par des débits importants et des pressions faibles.

II- Caractéristiques des pompes


Une pompe dispose de deux orifices, l’un par ou pénètre le fluide, le coté aspiration et l’autre
Par ou s’évacue le fluide, le coté refoulement.
On appelle une pompe en charge, une pompe dont l’axe est situé au-dessous du niveau du
Fluide côté aspiration. (a)
On appelle une pompe de surface (en aspiration) une pompe dont l’axe est situé au-dessus
du niveau du fluide côté aspiration. (b)
On appelle une pompe immergée, une pompe noyée dans le réservoir d’aspiration. (c)

4
(a) (b) (c)
4

2
03/12/2020

Les caractéristiques d’une pompe centrifuge sont:


 Le débit volumique 𝑸𝒗 pour une vitesse de rotation N donnée.
 La hauteur manométrique totale HMT [mCE].
 Le rendement de la pompe

 Les constructeurs fournissent les caractéristiques d’une pompe en fonction du débit


Volumique (𝒎𝟑 /h) pour des conditions données: nature du fluide, vitesse du moteur..
 Les caractéristiques d’une pompe dépendent uniquement du type de pompe et de sa
Construction.
 Les caractéristiques fournies par le constructeur sont :
 La hauteur manométrique totale HMT (Courbe caractéristique pompe)
 La puissance consommée par le moteur
 Le rendement
 La courbe HMT permet le choix de la pompe pour une courbe réseau imposée.
5

II-1 Hauteur manométrique totale HMT


On définit la hauteur géométrique 𝑯𝑮 comme étant la différence entre le niveau
d’aspiration et le niveau supérieur ou l’on se propose de refouler le fluide, c’est
donc la somme verticale de la hauteur de refoulement et la hauteur d’aspiration :
𝑯𝑮 = 𝑯𝒂𝒔 + 𝑯𝒓𝒆

𝑯𝒂𝒔: Hauteur géométrique d’aspiration (charge statique d’aspiration) :


distance verticale séparant le niveau supérieur du fluide à pomper et l’axe
de la pompe, il est compté positif pour les pompes de surface et négatif pour
les pompes en charge.
𝑯𝒓𝒆 : Hauteur géométrique de refoulement (charge statique de refoulement) :
distance verticale séparant l’extrémité du tuyau de refoulement de l’axe
moyen de la pompe.

3
03/12/2020

Pompe de surface Pompe en Charge 7

D’après le théorème de Bernoulli entre les niveaux (1) et (2) :


𝑷𝟏 𝒗𝟐𝟏 𝑷𝟐 𝒗𝟐𝟐
+ + 𝒛 𝟏 + 𝑯𝒑 = + + 𝒛𝟐 + ∆𝑱𝟏𝟐
𝝆𝒈 𝟐𝐠 𝝆𝒈 𝟐𝐠
𝑯𝒑 : Hauteur manométrique de la pompe

La pompe doit donc vaincre:


 La variation de Hauteur géométrique : 𝑯𝑮 = 𝒛𝟐 −𝒛𝟏
 La variation de pression : ∆𝑷 = 𝑷𝟐 − 𝑷𝟏
𝒗𝟐𝟐 𝒗𝟐𝟏
 La variation d’énergie cinétique par unité de poids :
𝟐𝒈
 Les pertes de charges totales dans le circuit : ∆𝑱𝒕𝒐𝒕 .
La tuyauterie est sujet aux pertes de charges régulières et / ou singulières
tout le long du circuit de transport du liquide.

4
03/12/2020

Schéma d’une pompe : calcul de la HMT


9

On définit la Hauteur d’Elévation Totale HET :


𝑷𝟐 − 𝑷𝟏
𝑯𝑬𝑻 = 𝑯𝑮 +
𝝆𝒈
On définit la Hauteur Manométrique Totale 𝑯𝑴𝑻 :
𝒗𝟐𝟐 − 𝒗𝟐𝟏
𝑯𝑴𝑻 = 𝑯𝑬𝑻 + + ∆𝑱𝒕𝒐𝒕
𝟐𝒈
La HMT représente l’énergie totale par unité de poids, elle s’exprime en hauteur
de liquide (mètre De Colonne d’Eau)

Hypothèses simplificatrices :
i) Si les réservoirs source et de stockage sont soumis à la pression
Atmosphérique : 𝑷𝟏 = 𝑷𝟐 = 𝑷𝒂𝒕𝒎
ii) Si les surfaces libres sont largement plus grandes que les sections des
Canalisations: 𝒗𝟏 ≪ 𝒗𝒂𝒔 et 𝒗𝟐 ≪ 𝒗𝒓𝒆
 𝑯𝑴𝑻 = 𝑯𝑮 + ∆𝑱𝒕𝒐𝒕
Rq: C’est la hauteur manométrique minimale assurée par la pompe 10

10

5
03/12/2020

II-2 Evaluation des Pertes de charges pour une pompe


On défini les pertes de charge totales comme la somme des pertes de charges à l’aspiration
Et en refoulement :
∆𝑱𝒕𝒐𝒕 = ∆𝑱𝒂𝒔 + ∆𝑱𝒓𝒆
𝑳𝒂𝒔 𝒗𝟐𝒂𝒔 𝒗𝟐𝒂𝒔 𝑳𝒂𝒔 𝒗𝟐𝒂𝒔
∆𝑱𝒂𝒔 = 𝝀𝒂𝒔 + 𝒌𝒂𝒔 = 𝝀𝒂𝒔 + 𝒌𝒂𝒔
𝟐𝒈𝑫𝒂𝒔 𝟐𝒈 𝑫𝒂𝒔 𝟐𝒈

𝑳𝒓𝒆 𝒗𝟐𝒓𝒆 𝒗𝟐𝒓𝒆 𝑳𝒓𝒆 𝒗𝟐𝒓𝒆


∆𝑱𝒓𝒆 = 𝝀𝒓𝒆 + 𝒌𝒓𝒆 = 𝝀𝒓𝒆 + 𝒌𝒓𝒆
𝟐𝒈𝑫𝒓𝒆 𝟐𝒈 𝑫𝒓𝒆 𝟐𝒈

𝝅𝑫𝟐
Conservation du débit : 𝑸𝒗 = 𝑺𝒂𝒔 𝒗𝒂𝒔 = 𝑺𝒓𝒆 𝒗𝒓𝒆 et 𝐒 =
𝟒

𝟖 𝑳𝒂𝒔 𝟏 𝑳𝒓𝒆 𝟏
∆𝑱𝒕𝒐𝒕 = 𝝀𝒂𝒔 + 𝒌𝒂𝒔 + 𝝀𝒓𝒆 + 𝒌𝒓𝒆 𝑸𝟐𝒗 = 𝐀 𝑸𝟐𝒗
𝝅𝟐 𝒈 𝑫𝒂𝒔 𝑫𝟒𝒂𝒔 𝑫𝒓𝒆 𝑫𝟒𝒓𝒆

𝟖 𝑳𝒂𝒔 𝟏 𝑳𝒓𝒆 𝟏
Avec : 𝐀 = 𝝀𝒂𝒔 + 𝒌𝒂𝒔 + 𝝀𝒓𝒆 + 𝒌𝒓𝒆
𝝅𝟐 𝒈 𝑫𝒂𝒔 𝑫𝟒𝒂𝒔 𝑫𝒓𝒆 𝑫𝟒𝒓𝒆

A est une constante et elle est définit comme étant la caractéristique d’un circuit liquide.
11

11

III- Point de fonctionnement d’une pompe


Dans une canalisation, les pertes de charge varient proportionnellement au carré du débit
Volumique. De plus partant d’un niveau bas vers un niveau haut, le liquide doit gagner une
Hauteur géométrique. On définit alors:

La courbe caractéristique d’un réseau (ou courbe d’installation ) : 𝑯𝒎 = 𝑯𝑮 + 𝑨𝑸𝟐𝒗 = 𝐟(𝑸𝒗 )


La somme du tracé des pertes de charge et de la hauteur géométrique
La courbe de réseau traduite le fait que l’eau, pour un certain débit doit, afin de conserver
la même énergie à l’arrivée qu’au point de départ, pouvoir compenser les pertes de
charges et la hauteur géométrique.

La courbe caractéristique de la pompe : 𝑯𝑴𝑻 = 𝒇 𝑸𝒗


Elle permet de connaitre L’énergie fournie en [mCE] de fluide déplacé en fonction du
débit volumique en [𝒎𝟑 /h]. (Fournie par le constructeur)

 Si on superpose la caractéristique du réseau et la caractéristique de la pompe,


l’intersection des deux courbes représente le point de fonctionnement.
12

12

6
03/12/2020

Courbe de réseau et Courbe caractéristique d’une pompe


13

13

Interprétation Graphique

 La solution graphique du problème de fonctionnement est facile en utilisant


les Caractéristiques Hauteur-Débit de la pompe et du réseau.
 L’intersection des deux courbes caractéristiques donne le point de
fonctionnement en définissant la hauteur et le débit correspondant.
 Si le débit imposé par le procédé est inférieur à celui déterminé, on doit
choisir un diamètre de conduite plus grand pour diminuer les pertes de
Charge ou une pompe plus puissante
 Si le débit imposé par le procédé est supérieur à celui déterminé, on peut choisir
un diamètre de conduite plus petit ou une pompe moins puissante ou bien on
Utilise une vanne de réglage du débit (augmenter les pertes de charge dans le
circuit).

14

14

7
03/12/2020

IV- Rendement d’une pompe


La puissance Hydraulique d’une pompe est le produit de la hauteur manométrique
totale, par le débit volumique, la masse volumique et l’accélération de la pesanteur,
Elle est exprimée par:
𝑷𝒉𝒚 = 𝝆𝒈𝑸𝒗 𝑯𝑴𝑻
La puissance Electrique est donnée par:
𝑷𝒆𝒍 = 𝑼. 𝑰. 𝒄𝒐𝒔𝝋

On définit alors le rendement total de la pompe par:


𝑷𝒉𝒚
𝜼𝒕 =
𝑷𝒆𝒍
Le rendement est de l’ordre de 60 à 70 %.
Le rendement permet de trouver la zone de débit optimale ce qui est plus avantageux
Économiquement (si celui-ci n’est pas imposé par le procédé)

15

15

Vous aimerez peut-être aussi