Vous êtes sur la page 1sur 8

Enseignement moral et civique (EMC)

La loi et la démocratie représentative


Séance 6 : Étude de cas : le cheminement d’une loi

Au cours de cette unité, tu vas travailler les savoirs et les compétences suivants :
a) Savoirs :
Savoir identifier les grandes étapes du parcours d’une loi dans la République française.
b) Compétences (Socle commun de connaissances, de compétences et de culture) :
Domaine 1 : Exprimer des sentiments moraux à partir de questionnements ou de supports variés et les
confronter avec ceux des autres. Développer les aptitudes à la réflexion critique en confrontant ses
jugements à ceux d’autrui dans une discussion.
Domaine 2 : Identifier un problème, s’engager dans une démarche de résolution, mobiliser les connaissances
nécessaires, analyser et exploiter les erreurs. Mener une réflexion sur des questions morales et
civiques faisant débat dans la société.
Domaine 3 : La formation de la personne et du citoyen. Développer les aptitudes à la réflexion critique en
recherchant les critères de validité des jugements moraux. Contribuer de façon constructive et
critique à l’élaboration d’une règle commune.

PRÉREQUIS
Au cours des séances d’EMC précédentes, tu as pu t’interroger sur les libertés et les droits des citoyens. Dans
cette séance, tu vas découvrir les étapes du parcours d’une loi et voir comment on respecte la souveraineté du
peuple.

Séance 6
Étude de cas : le cheminement d’une loi
Écris les titres de l'unité et de la séance puis travaille les exercices ci-dessous.

JE M’EXERCE

Exercice 1 : Le parcours d’une loi


Le cheminement d’une loi permet de comprendre le fonctionnement des institutions de la Ve République.
Dans cette partie, tu vas identifier les grandes étapes du parcours d’une loi dans la République française et
comprendre le fonctionnement d’un État démocratique.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 5 - Séance 6 - 4e  45


Document 1 : Que dit la Constitution ?

« Le Président de la République.


Article 10. Le Président de la République promulgue les lois dans les quinze jours qui suivent la transmission
au Gouvernement de la loi définitivement adoptée.
Le Gouvernement.
Article 21. Le Premier ministre dirige l’action du Gouvernement. Il est responsable de la Défense nationale.
Il assure l’exécution des lois. 
Le Parlement.
Article 24. Le Parlement vote la loi. Il contrôle l’action du Gouvernement. Il évalue les politiques publiques.
Il comprend l’Assemblée nationale et le Sénat.
Article 39. L’initiative des lois appartient concurremment au Premier ministre et aux membres du Parlement.
Les projets de loi sont délibérés en conseil des ministres après avis du Conseil d’État et déposés sur le bureau
de l’une des deux assemblées.
Article 45. Tout projet ou proposition de loi est examiné successivement dans les deux assemblées du
Parlement en vue de l’adoption d’un texte identique.
Article 61. Les lois organiques, avant leur promulgation, avant leur mise en application, doivent être soumises
au Conseil constitutionnel qui se prononce sur leur conformité à la Constitution. Aux mêmes fins, les lois
peuvent être déférées au Conseil constitutionnel, avant leur promulgation, par le Président de la République, le
Premier ministre, le président de l’Assemblée nationale, le président du Sénat ou soixante députés ou soixante
sénateurs. »
Constitution de la Ve République (1958).

1- Qui vote les lois en France ?


o Le Président de la République
o Le Premier ministre
o Le Parlement (Assemblée nationale + Sénat)
2- Qui a l’initiative des lois en France ?
o Le Président de la République
o Le Premier ministre
o Les membres du Parlement (députés et sénateurs)
3- Un projet de loi* peut-il être examiné par une seule Chambre législative (Assemblée nationale ou Sénat) ?
o Oui
o Non
4- Quand une loi est-elle définitivement adoptée ?

46  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 5 - Séance 6 - 4e


Document 2 : Le parcours d’une loi

Dessin de Plantu pour les journalistes parlementaires.


www.histoire-geographie-education-civique-maxime-vinot.com/

5- Présente le document.
6- Pourquoi le personnage en bas à droite s’écrie-t-il « C’est pas trop tôt » ?

Si tu en as la possibilité, rends-toi à cette adresse : http://www.vie-publique.fr/decouverte_instit/animations/loi/


Anim3.htm puis réponds aux questions. N’hésite pas à revoir plusieurs fois la vidéo.

7- Où débute l’examen de la proposition (ou du projet) de loi ?


o Dans la commission compétente du Gouvernement
o Dans la commission compétente de l’Assemblée législative (Assemblée nationale ou Sénat)
o Au secrétariat du palais de l’Élysée (pour le Président de la République)
8- Comment appelle-t-on le va-et-vient entre les deux assemblées d’un projet de loi ?
o La navette
o Le bus
o La fusée

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 5 - Séance 6 - 4e  47


9- Quel est le rôle du Conseil constitutionnel ?
o Il conseille le Gouvernement
o Il promulgue la loi
o Il vérifie que la loi est conforme à la Constitution et aux institutions de la République
10- Complète le tableau suivant. Il te faut remettre dans l’ordre les étapes de l’élaboration d’une loi en reportant
des chiffres dans la colonne de gauche.

N° Étapes du parcours d’une loi


La promulgation*
Le dépôt d’une loi devant la commission de la première assemblée
L’examen de la première assemblée
L’initiative d’une loi
L’adoption de la loi
Le vote de la première assemblée
La navette* entre les deux assemblées (Sénat et Assemblée nationale)
Vérifie maintenant tes réponses à la fin du livret.

Exercice 2 : L’exemple de l’adoption d’une loi : Le mariage pour tous


Voici une loi qui a suscité de grands débats d’opinion dans la société française. À travers son exemple, tu
vas vérifier que tu as bien compris les étapes de l’adoption d’une loi et comprendre les rôles respectifs du
Gouvernement, du Parlement, du Conseil constitutionnel…

Document 3 : Le projet de loi du « mariage pour tous » adopté en conseil des ministres

Lors de la campagne de l’élection présidentielle en 2011, François Hollande s’était engagé à ce qu’un projet de loi sur
le mariage pour tous soit proposé au Parlement. Mais, de quoi s’agit-il ?
« Le gouvernement socialiste français emboîte le pas à onze autres pays, dont la Belgique, le Canada et
l’Espagne, [...] et présente mercredi 7 novembre son projet de loi sur l’ouverture du mariage aux couples
homosexuels. Ce dernier a désormais franchi l’étape du conseil des ministres, ce qui ouvre le chemin vers son
examen par le Parlement à partir du mois de janvier.
Pendant le conseil, François Hollande a jugé que la loi représentait “un progrès pas seulement pour quelques-uns
mais pour toute la société”, a ensuite relaté la porte-parole du Gouvernement, Najat Vallaud-Belkacem.
Le texte instaure le “mariage pour tous” quelle que soit l’orientation sexuelle et ouvre également le droit à
l’adoption aux couples mariés homosexuels. »
"Le projet de loi du « mariage pour tous » adopté en conseil des ministres",
www.lemonde.fr, 7 novembre 2012.

48  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 5 - Séance 6 - 4e


Document 4 : Le contenu de la loi

© Pascal Derr/Cned
L'association des Parents et Futurs Parents Gays et Lesbiens estimait en 2005 que plus
de 30 000 enfants vivaient au sein de foyers homoparentaux en France.

1- Explique le contenu de ce projet de loi.


2- Pourquoi dit-on que c’est un projet de loi ?
o Il est à l’initiative du Gouvernement
o Il est à l’initiative du Parlement

Document 5 : Le projet adopté à l’Assemblée nationale

« Le projet de loi Taubira, qui ouvre le mariage et l’adoption aux couples de même sexe, a été définitivement
adopté mardi 23 avril à l’Assemblée nationale. Le texte a été voté “conforme”, c’est-à-dire sans modification
par rapport à la version votée par le Sénat la semaine dernière. C’est donc la fin d’un marathon législatif
qui dure depuis le mois de janvier. La France est le quatorzième pays à ouvrir le mariage aux couples
homosexuels, le neuvième en Europe.
Le texte a recueilli 331 voix pour et 225 voix contre. Claude Bartolone, le président de l’Assemblée nationale, a
annoncé le résultat à la tribune : “Après 136 heures et 56 minutes, l’Assemblée a adopté le projet de loi ouvrant
le mariage aux couples de personnes de même sexe.” L’opposition a saisi dans la foulée de ce vote le Conseil
constitutionnel en déposant un recours pour obtenir la censure du texte. Les magistrats auront un mois pour
se prononcer. S’ils ne censurent pas le texte, le président de la République pourra le promulguer. Les premiers
mariages entre personnes de même sexe pourraient ainsi avoir lieu à la mi-juin. »
“Le « mariage pour tous » définitivement adopté à l’Assemblée”, www.lemonde.fr, 23 avril 2013.

3- Montre que le parcours de cette loi a été un « véritable marathon », l’objet de nombreux débats.
4- Montre que ce projet de loi a été adopté démocratiquement.
5- Comment l’opposition à cette loi a-t-elle réagi dès son adoption ?
6- Qui a le pouvoir de promulguer la loi ?
o Le Gouvernement
o Le Conseil constitutionnel
o Le Président de la République
Vérifie maintenant tes réponses à la fin du livret.
Une fois la loi promulguée, elle est publiée au Journal officiel afin que nul ne puisse ignorer la loi.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 5 - Séance 6 - 4e  49


Exercice 3 : L’exemple de l’adoption de la réforme des régions
Voici une autre loi qui a suscité de grands débats d’opinion dans la société française. À travers son exemple,
tu vas vérifier que tu as bien compris les étapes de l’adoption d’une loi et comprendre les rôles respectifs du
Gouvernement, du Parlement, du Conseil constitutionnel…

Document 6 : Le projet de réforme territoriale

« Du 14 au 16 mai 2014, le président de la République François Hollande a consulté les responsables des partis
politiques sur le projet de réforme territoriale. Le 3 juin 2014, il a publié, dans la presse quotidienne régionale,
une tribune dans laquelle il présente son projet de 14 régions métropolitaines (au lieu de 22) et de renforcement
des intercommunalités. Deux projets de loi ont été présentés en Conseil des ministres du 18 juin 2014. »
"Collectivités territoriales : une nouvelle réforme en 2014 ?", www.vie-publique.fr, 26 novembre 2014.

1- Qui est à l’initiative de cette loi ?


o Le Premier ministre
o Un député de l’Assemblée nationale
o Le président de la République
2- Où sont d’abord présentés les deux projets de loi sur la réforme territoriale ?
o Au Conseil des ministres
o À l’Assemblée nationale
o Au Sénat

Document 7 : Un projet de loi adopté par l’Assemblée nationale

« Le projet de loi sur la réforme territoriale présenté par le Gouvernement ne fait toujours pas consensus,
mais son premier volet vient tout de même d’être adopté par les députés. 261 d’entre eux se sont prononcés en
faveur du texte, 205 ont voté contre, et 85 se sont abstenus.
L’article clef du texte, portant sur une modification de la carte des régions, qui ne sont plus que 13 selon un
redécoupage des députés socialistes, avait été adopté le 13 juillet. La nouvelle carte rattache notamment le
Poitou-Charentes au Limousin et à l’Aquitaine, la Picardie au Nord-Pas-de-Calais, ou encore la Champagne-
Ardenne à l’Alsace à la Lorraine.
Cette organisation doit entrer en vigueur le 1er janvier 2016... Mais elle est encore susceptible d’évoluer : les
sénateurs vont désormais s’emparer du texte pour une seconde lecture, et peuvent le modifier […]. »
Agathe Ranc, "l’Assemblée adopte le projet de loi de réforme territoriale", www.franceinfo.fr, 23 juillet 2014.

Document 8 : Une démocratie participative


Si tu en as la possibilité, regarde le reportage sur le lien suivant :
www.youtube.com/watch?v=8uVIPsnowqw.

« Entre 13 000 et 30 000 partisans du rattachement de la Loire-Atlantique à la Bretagne ont manifesté pour
la “réunification” samedi à Nantes, la mobilisation la plus importante depuis le lancement du débat sur la
réforme territoriale par le Gouvernement, qui doit reprendre dans quelques semaines. »
"Nantes : mobilisation monstre pour la réunification de la Bretagne", www.bfmtv.com, 27 septembre 2014.

3- Montre que certains citoyens français se sont impliqués dans le débat autour de ce projet de loi.

50  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 5 - Séance 6 - 4e


Document 9 : La validation de la loi par le Conseil constitutionnel

« Le Conseil constitutionnel a validé hier le redécoupage de la


France en 13 régions au 1er janvier 2016. […] Cette loi […] adoptée
définitivement par le Parlement le 17 décembre dernier, prévoit
une nouvelle carte de France à 13 régions, contre 22 actuellement,
et repousse les élections régionales de mars à décembre 2015,
les départementales restant fixées en mars […]. Dans sa décision
rendue publique hier, le Conseil constitutionnel juge “que la loi n’a
pas été adoptée selon une procédure contraire à la Constitution”.
Les députés UMP et des sénateurs de droite, mais aussi RDSE
(à majorité PRG), avaient saisi le Conseil, estimant que “le
gouvernement aurait dû recueillir l'avis consultatif préalable des
collectivités concernées”. Ce “grief tiré du défaut de consultation”
a été écarté, les juges constitutionnels estimant “qu'aucune
exigence constitutionnelle n’impose une telle consultation”. »
"Le Conseil constitutionnel valide la nouvelle carte des régions",
www.lcp.fr, 15 janvier 2015. Photo par Jebulon [CC0],
via Wikimedia Commons.

4- Pourquoi le Conseil constitutionnel a-t-il validé la loi sur la Réforme territoriale ?


5- Quelles étapes du cheminement d’une loi retrouves-tu dans les documents 6, 7 et 9 ?

Vérifie maintenant tes réponses à la fin du livret.


À travers cette séance, tu as pu découvrir le parcours d’une loi dans la République française. Pour permettre
aux citoyens de vivre ensemble, il faut établir des règles justes, en respectant le texte fondamental de la
République française, la Constitution de la Ve République.
Apprends la synthèse ci-dessous.

JE RETIENS

Le cheminement d’une loi


Le Parlement est constitué de l’Assemblée nationale et du Sénat. Il détient le pouvoir législatif (le pouvoir
de faire les lois). L’initiative des lois revient aux députés et aux sénateurs (proposition de loi), ainsi qu’au
Premier ministre au nom du Gouvernement (projet de loi).
Le projet de loi est déposé devant l’une des deux assemblées, passe devant une commission qui désigne
un rapporteur. Ce dernier l’étudie en détail et le présente devant la commission compétente qui peut
alors proposer un ou plusieurs amendements. Le projet est inscrit à l’ordre du jour, présenté devant
l’Assemblée qui vote. À l’issue du débat, les parlementaires peuvent accepter le projet, modifier le texte
par amendement, le rejeter. Si le projet est adopté directement, il passe par navette à l’autre assemblée
qui respecte le même ordre d’étude du projet. En cas de désaccord, après deux lectures du projet, le
gouvernement peut convoquer une commission mixte paritaire, composée de sept députés et de sept
sénateurs qui doit aboutir à l’adoption d’un texte commun, voté ensuite par chaque assemblée séparément.
Si la deuxième assemblée vote également le projet de loi, il est alors soumis au Conseil constitutionnel,
qui le valide ou non selon sa conformité à la Constitution de la Ve République, le président promulgue
alors la loi, dans un délai de quinze jours après son vote, délai qu’il peut mettre à profit pour demander un
nouvel examen du texte.
La loi entre en vigueur après sa publication au Journal officiel. Des décrets d’application permettent sa
mise en œuvre et c’est le gouvernement (donc le pouvoir exécutif, qui exécute les lois) qui est chargé de
son application.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 5 - Séance 6 - 4e  51


LEXIQUE

Loi : règle établie par l’autorité souveraine de l’État, applicable à tous et définissant les droits et les devoirs de
chacun.
Navette : va-et-vient d’un projet ou d’une proposition de loi d’une assemblée à l’autre qui permet l’adoption d’un
texte identique.
Projet de loi : texte de loi élaboré par le Gouvernement soumis au vote du Parlement.
Promulgation : acte par lequel le chef de l’État constate qu’une loi a été adoptée par le Parlement (Assemblée
nationale + Sénat) et la rend applicable.
Proposition de loi : texte de loi proposé par le Parlement, un ou des sénateurs ou députés.

LE COIN DES CURIEUX

Voici un web docufiction très bien fait qui te permet de te mettre dans la peau d’un député avant l’adoption
d’une loi !
http://education.francetv.fr/matiere/education-civique/troisieme/webdoc/jour-de-vote-le-webdocufiction
Voici également une application sur l’élaboration d’une loi :
http://www.vie-publique.fr/decouverte_instit/animations/loi/Anim3.htm

52  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 5 - Séance 7 - 4e