Vous êtes sur la page 1sur 22

Section 1 :

Maçonnerie -
Cloisonnement
I - Définitions
Maconnerie : Juxtaposition de petits éléments solides et de même nature,
tel que pierres, briques, agglomérés,
• Murs de soutènement :
Moellon, Voile en béton
• Murs Porteurs
Moellon, Briques pleines
• Murs de séparation
Briques creuses ou en aggloméré
• Murs d’habillage (Béton)
Briques de 3 trous ou plâtrières
II - Matériaux
A- Pierre :

1 - Moellon : Petit Bloc de pierres brutes ou grossierement


taillées, généralement assemblées à l’aide de mortier pour
édifier un mur.

2 - La pierre de taille : Pierre taillée régulièrement afin


de pouvoir être appareillée sans joint ou avec des joints très
minces
II - Matériaux
B - Parpaing :
Tout élément de construction taillé ou moulé (pierre, moellon, brique, …). Cela
désigne aussi le bloc de béton de granulats, plein ou creux, dit aggloméré.
Ce matériaux de la variété non décorative est généralement enduit ou peint
(utilisé le plus souvent pour les clôtures ou les bâtiments à usage agricole ou industriel …)
II - Matériaux
C - Produits rouges :
Les briques creuses ou pleines proviendront d’usines choisies par l’entrepreneur
et agrées par le maître d’œuvre. Les différents types de briques sont :
1 – Les briques creuses
Seront entières, bien cuites, bien dures, homogènes, sans gerçures, ni fissures, ni bavures.
Elles seront parfaitement saines, à base de terre, exemptes de marne et de chaux.
Elles devront rendre un son plein et vif sous le choc du marteau.
Elles seront d’une porosité minime, inférieure à 15% à arêtes vives, pressées et filées.
II - Matériaux
C - Produits rouges :
2 – Les briques perforées
Petites briques comportant des perforations verticales,
dont la dimension est généralement égale à la brique de 6 trous

3 – Les briques pleines


Briques de petites dimensions, non perforées, qui
servent notamment à bâtir ou à recouvrir diverses parois verticales.
II - Matériaux
D - Mortier :
C’est un mélange composé de liant, granulat, charge inerte constituant l’ossature du
mortier (sables, granulats de divers matières).
Les mortiers sont utilisés pour lier, enduire mais aussi pour coller, jointoyer …
Les mortiers ont plusieurs types de composition suivant les utilisations, les produits
à hourder et la situation de l’ouvrage.
- Mortier de chaux maigre : 150 kg de chaux hydraulique par m3 de sable
- Mortier de chaux : 250 kg à 400 kg de chaux hydraulique par m3 de sable
- Mortier mixte : 100 kg de ciment et 200 kg de chaux hydraulique par m3 de sable
- Mortier de ciment : 300 kg à 500 kg de ciment par m3 de sable
II - Matériaux
E – Matériaux d’isolation :
L’isolation thermique et/ou phonique sera obtenue par interposition de panneaux
de différentes qualités et de constitution (polystyrène expansé, fibre de verre, laine de roche,
liège en panneaux ou en déchets, …. De densité et d’épaisseur variables). Ces éléments seront
soit encastrés dans les doubles cloisons, soit appliqués contre les murs ou cloisons.
III –Travaux de maçonnerie-cloisonnement
A- Maçonnerie de moellons :

Les maçonnerie de moellons seront hourdés au mortier batârd (association de ciments et chaux avec
l’eau et le sable)
- Les assises seront parfaitement arasés
- Les queux auront une longueur minimum afin d’assurer la bonne liaison de l’ouvrage
- L’intérieur sera remplis d’éclats de pierre.
- Les faces extérieures seront parfaitement rejointoyées
III –Travaux de maçonnerie-cloisonnement
B- Maçonnerie de pierres de taille :

Les maçonnerie de pierres de tailles sont hourdées au mortier mixte, et sont en général appelées à
rester apparentes, car ils sont en majorité décoratives.
III –Travaux de maçonnerie-cloisonnement
C- Maçonnerie en briques :

Toutes les briques doivent être trempées dans l’eau avant l’emploi. Elles seront posées à joints
croisés sur au moins 10 mm d’épaisseur de mortier de ciment. Les assises doivent être parfaitement
horizontales, les plans parfaitement d’aplomb, et les encastrements assurés dans tous les sens.
III –Travaux de maçonnerie-cloisonnement

C- Maçonnerie en briques :
 Les doubles cloisons :

Afin d’assurer les meilleures isolations, il y a lieu d’utiliser 2 types de briques différentes.
La brique la plus épaisse étant posée à l’extérieur, elle servira de premier écran protecteur et for
mera un habillage pour l’ensemble.
NB: Dans le système français, la brique la plus fine est posée à l’extérieur, la raison étant la diffé
rence de température entre les deux pays étendant que le souci est d’empêcher la chaleur de sortir
(chauffage intérieur –hiver français) et d’entrer ( chaleur du jour -été Tunisien).

Les schémas ci-dessous présenteront les doubles cloisons les plus couramment utilisées ,ils sont
comme suit :
III –Travaux de maçonnerie-cloisonnement
C- Maçonnerie en briques :
 Les doubles cloisons :

La liaison entre les deux


cloisons sera assurée par des
4 crochets d’ancrage en fer
rond de diamètre 6 mm,
passés au lit de ciment et term
inés de chaque coté en forme
de S scellés dans la brique, et
ce, à raison de deux liaisons pa
r m² soit tous les 60 cm de
hauteur (dimension standard
des panneaux d’isolation).
III –Travaux de maçonnerie-cloisonnement
D- Conseils de mise en œuvre :
On s’assure tout d’abord que le traçage au sol est en parfaite conformité avec les plans
d’architectures. En cas de discordance, il y a lieu d’adapter le tracé à la réalité du chantier
III –Travaux de maçonnerie-cloisonnement
D- Conseils de mise en oeuvre :
S’assurer par la suite que le support est bien propre et mouillé.
Appliquer ensuite une couche de mortier qui servira de premier lit de pose de la première
rangée de produit rouge.
III –Travaux de maçonnerie-cloisonnement
D- Conseils de mise en oeuvre :

Attention à la mise en œuvre des doubles cloisons extérieures


III –Travaux de maçonnerie-cloisonnement
D- Conseils de mise en oeuvre :
Vues en plan et en façade d’une position d’un poteau dans une double cloison de 40 cm.
III –Travaux de maçonnerie-cloisonnement

E- La pose des cadres et pré-cadres :

Les cadres ou pré-cadres seront mis en place


à niveau et en parfaite verticalité jusqu’à la fin de
l’exécution des cloisons avoisinantes.
- Bien positionner les cadres et pré-cadres et assurer
leur alignement par rapport au traçage au sol.
-Caler les cadres ou pré-cadres au niveau souhaité
par rapport au niveau du revêtement de sol.
- Les pattes de scellement des cadres ou pré-cadres
doivent être bien scellés à la maçonnerie.
III –Travaux de maçonnerie-cloisonnement
E- La pose des cadres et pré-cadres :
Attention au niveau de la l’horizontalité et de la verticalité.
IV – Cloisonnement en plâtre
A- Les cloisons sèches :
Ils sont composés de plaques de plâtre à âme d’alvéoles en carton, ou encore en panneaux de
fibres. Les plaques de plâtre sont constituées de plâtre moulé entre deux couches de carton, couramment
utilisé pour la finition des murs et des plafonds intérieurs.
Les différents types de plaques de plâtre.
- Plaque de plâtre standard
- Plaque de plâtre pour milieu humide
- Plaque de plâtre coupe feu
- Plaque de plâtre acoustique perforée
Avantages
- Mise en œuvre sèche (sans utilisation d’eau) - Travail plus propre
- Convient en parois, faux plafond - Démontage plus aisé
- Possibilité décoratives - Construction légère
- Rapidité de mise en place. - Caractéristiques acoustiques en com
binaison avec un matériaux isolant
Mise en Place
Ces cloisons se posent par vissage sur des rails ou des montants en bois, des montants métalliques
spécifiques, semelle résiliente et profil en U en PVC ou par collage direct sur les supports maçonnés
au moyen, d’un mortier adhésif.
IV – Cloisonnement en plâtre
B- Les cloisons Amovibles :
Elles sont destinées pour l’aménagement de nouveaux espaces de travail, en effet elles sont
d’une esthétique très contemporaine : finesse des couvres joints, jeux de couleurs et de textures, ….
Elles se fixent au sol et au plafond par des rails.
Le montage et le démontage sont faciles et rapides.
IV – Cloisonnement en plâtre
C- Les cloisons Mobiles :
Elles offrent des possibilités illimités et couvrent une large cible : de la petite salle de réunion
au grand hall d’exposition.
Ces cloisons sont mobiles via un rail fixé au plafond et ne nécessitent aucun guidage au sol.
Elles sont facilement déplacées à la main pour éventuel nettoyage du sol ou autres besoins.

Vous aimerez peut-être aussi