Vous êtes sur la page 1sur 4

TP Matériaux composite

Introduction :

Le développement de nouveaux matériaux est soumis aux besoins des utilisateurs


(constructeurs). Ceux-ci veulent toujours des matériaux plus performants, plus économiques
et qui durent plus longtemps. Les chercheurs sont le plus souvent amenés à optimiser les
solutions déjà utilisées, mais dans certains cas, ils doivent complètement repenser le problème
et envisager de " nouveaux matériaux ". En effet, on ne découvre plus de nouveaux matériaux,
mais on crée plutôt des nouvelles associations de matériaux. L’un des résultats de cette
association est l’aboutissement à un matériau composite.

Un matériau composite est constitué de l'assemblage de deux ou plusieurs matériaux de


natures différentes. Leur association est complémentaire est permet d'aboutir à un matériau
dont les performances recherchées seront supérieures à celles des composants pris
séparément. Un matériau composite est constitué dans le cas le plus général d'une ou plusieurs
phases discontinues réparties dans une phase continue. La phase discontinue, appelée renfort
ou matériau renforçant, est habituellement plus dure avec des propriétés mécaniques
supérieures à celles de la phase continue, appelée matrice.

Figure 1 : Shéma illustratif d’un matériau composite.

Questions :

1)- Identification de matrice et de renfort pour chaque matériaux composites :

Matériaux composite Matrice Renfort


Le torchis plastique (terre) Fibres végétales ou poils
d’animaux
Le polyester et fibre de verre Le polyester Le verre
Béton armé Le Béton Le fer
Plâtre et filasse Le Plâtre Le filasse
TP Matériaux composite

Travaille demandé :

1)-Modélisation de schéma ci-dessous sur un logiciel de simulation (SoldWorks) avec (L=


250 mm, l= 30mm, e= 10mm).

Figure 2 : cotations de l’éprouvette.

La figure 3 représente l’étude de contrainte VM et de déformation d’une éprouvette en silicon


à 4 plis, on remarque que elle se déforme d’une valeure de 9.40 e-3 mm et la concentration de
contrainte et de 8.15e+6 MPa.

La figure 4 représente l’étude de contrainte VM et de déformation d’une éprouvette en silicon


à 6 plis , on remarque que elle se déforme d’une valeure de 3,968 e-3 mm et la concentration
de contrainte et de 5.889e+6 MPa.

La figure 4 représente l’étude de contrainte VM et de déformation d’une éprouvette en


aluminium 2024A , on remarque que elle se déforme d’une valeure de 2,385 e-3 mm et la
concentration de contrainte et de 6,700e+5 MPa.
TP Matériaux composite

Figure 3 : étude de contrainte VM et de déformation d’une éprouvette en silicon a 4 plis

Figure 4 : étude de contrainte VM et de déformation d’une éprouvette en silicon a 6plis


TP Matériaux composite

Fi
gure 5 : étude de contrainte VM et de déformation d’une éprouvette en aluminium
2024A

Comparaison :

L’éprouvette en silicon à 4 plis se déforme plus qu’à celle de 6 plis et cette derniere se
déforme aussi plus que celle de l’aluminuim 2024A.

Donc ce qui veut dire que l’éprouvette d’aluminuim 2024A résiste plus à la compression que
l’éprouvette de silicon à 6 plis et cette derniere résiste aussi plus que celle de 4 plis.

Et ça du aux divers possibilités d’arrangement des atomes dans l’éspace influentt sur les
propriétés mécaniques des matériaux.