Vous êtes sur la page 1sur 117

Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Sommaire

Page

I.1- Description architecturale :


KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 1-
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Dans ce chapitre on décrit en première étape l’architecture du projet afin d’éclaircir la


fonctionnalité et la répartition des différents espaces adoptés, puis on présente dans une deuxième
étape la conception structurale du projet.

Le projet est composé d’un Sous-sol, RDC + 7 étages. Cette école s’étale sur une superficie de
terrain de 1010 m², elle est répartie de la manière suivante :

Etage HSP (m) Superficie Entités

(m²)

Sous sol 3 974.45 - Parking 18 places


- Magasin
- Imprimerie
- Local d’archives
- Local de dépôt

RDC 3.5 974.45 - Hall d’accueil


- Receveur
- Des caisses
- Local technique
- Un Amphi
- Buvette
- Des bureaux

1ereétage 3 942.96 - Des bureaux


- Amphi

2émeétage 3 754.93 - Salles de classe


- Salle informatique
- Salle de lecture
- Bibliothèque

3émeétage 3 559.17 - Salles de classe


- Des bureaux

4émeétage 3 534.57 - Salles de classe


- Des bureaux

5émeétage 3 425.25 - Des bureaux

6émeétage 3 336.44 - Des bureaux

7émeétage 3 164.67 - Des chambres

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 2-


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

I.2- Conception structurale :


I.2.1- Critères de choix :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 3-


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

La conception est la phase la plus importante dans la réalisation du projet. En effet c’est la
où se manifeste l’esprit d’ingénierie, afin d’établir la structure adéquate pour le projet. Elle consiste
à opter à un choix judicieux des éléments de la structure tout en tenant compte des contraintes
architecturales, ainsi de l’exigence de la stabilité et de la résistance sans négliger l’aspect
économique.

Pour réussir la phase de conception, on a opté pour une démarche qui comporte les étapes
utiles pour bien concevoir une structure.

Dans ce qui suit on citera ces étapes, en précisant pour chacune les difficultés rencontrées et
les solutions proposées.

I.2.2- Etapes de la conception structurale :

I.2.2.1- Lecture et compréhension des plans architecturaux :

On a accordé à cette étape un intérêt assez important pour se permettre de mieux


comprendre les différents composés du projet et les différentes fonctionnalités de chacun de ses
espaces.

I. 2.2.2- Contraintes du projet :

Nous nous sommes trouves en confrontation avec des contraintes architecturales et naturelles
(Géologique, climatiques,…) affectant la stabilité de la structure du bâtiment, ce qui est le cas de
notre projet puisque nous sommes amené à surmonter certaines difficultés indiquées ci après.

 Contraintes liées à l’architecture :

L’emplacement des ascenseurs n’est pas judicieux puisqu’il s’oppose a la dilatation de la


structure dans tout les sens et par suite le développement des efforts intérieurs qui nécessitent des
joints de dilatations, en outre il développe des efforts de torsion du a la dissymétrie du bâtiment.
 La différence d’altitude de la structure dont une partie a 8 étages et une autre seulement a 6
étages implique une concentration de charges d’un seul cote ce qui est l’un des raisons qui
nous oblige a passé sur des fondations profondes et par suite on aura une augmentation du
cout du projet.
 Les coefficients d’occupation du sol dont on doit en tenir compte.

 Contraintes d’ordre naturelles :

Au niveau de sous sol nous devons éviter d’immerger les poteaux des étages courants dans les
voies de circulation et les zones d’emplacement des voitures.
 Tenir compte des besoins des différents intervenants dans ce projet tels que l’emplacement
des gaines techniques et les réservations dans les poutres pour les lots d’électricité et de
fluide.
 Eviter les retombées dans les salles des séjours afin de respecter l'aspect architectural du
projet.

 Contraintes liées aux matériaux utilisés :


KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 4-
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

L’ossature du bâtiment sera réalisée en béton arme dont la résistance a la compression (fc28) est
de l’ordre de 22 MPa donc il s’avère nécessaire de limiter les portées des poutres.
 la limitation d’utilisation de certains matériaux offrant une meilleure résistance à savoir les
bétons à fibres, les bétons auto-plaçant et les bétons a haute performance.
 la non disponibilité de certaines nuances d'aciers.

I.2.3- Choix des systèmes porteurs :

I.2.3.1- Les planchers :

Dans notre projet on a recours aux types des planchers :


 Dalles pleines :
Le choix de la dalle pleine est pour les raisons suivantes :
 La rapidité de l’exécution
 Meilleure comportement mécanique que les planchers traditionnels,
 Bonne isolation phonique,
 Bonne stabilité au feu.
De point de vue économique les couts des deux types de planchers présentent une légère
différence mais on va gagner de point de vue performance, durabilité et confort.
Selon la portée des panneaux et l'importance des charges appliquent l'épaisseur de la dalle adopté
est de 25 cm au niveau du sous sol, et au niveau du rez de chaussée.
Le sous-sol de l’immeuble est destiné à abriter les voitures, les éléments de son plancher haut
doivent avoir la caractéristique coupe feu 2 heures.

 Plancher corps creux :


Ce type de plancher est le plus utilisé en Tunisie, chaque fois la répartition architecturale des
espaces le permet. Le choix de l’épaisseur de ce type de plancher dépend de la portée des nervures à
envisager. Ce type de plancher est constitué par :
 Des nervures : reposant de part et d’autre sur les poutres et qui sont coulés sur place.
 Une chape de béton : c’est la dalle qui permet la transmission et la répartition des charges
aux nervures qui sont coulées aussi sur place.
 Des corps creux : utilisés comme coffrage perdu
Les avantages du plancher à corps creux sont :
 Economiques (facteur temps et main d’oeuvre ordinaire).
 Facilité de la mise en oeuvre.
L’inconvénient du plancher à corps creux est que sa résistance au feu moins bonne que celle de la
dalle pleine.
Pour la structure en élévation, on a adopté deux types de plancher à corps creux qui sont
(16+5) et (19+6).

I.2.3.2- Les poteaux :


Au niveau du parking l’emplacement des poteaux sont exigés selon les critères suivants :

 La distance entre deux files de poteaux doit permettre de garer deux voitures.
 On doit laisser l’espace suffisante pour circuler et se garer aisément

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 5-


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Pour la superstructure, il faut éviter l’espacement important des poteaux pour ne pas avoir des retombées
des poutres dans les salles et les bureaux.

I.2.3.3- Les poutres :

Nous avons dimensionné ces éléments dans notre structure pour reprendre les charges
transmises du plancher aux poteaux.
La section des poutres dépend du cas du charge et de la portée des travées mais au niveau du
Sous-sol on doit limiter la retombée puisque la hauteur sous plafond est réduite d'ou nous avons
augmente la section dans le sens transversal pour assurer la sécurité des usagers ainsi pour
s'accommoder au concept architecturale et ne pas gêner le passage des gaines techniques sous
plafond.
I.2.3.4- Fondations :

Les fondations d’un bâtiment sont les parties en contact avec le sol aux quels elles
transmettent les charges et les surcharges de la structure. Elles doivent donc reporter ses charges à
un niveau convenable et les répartir sur une couche de terrain dont la résistance est suffisante pour
supporter les pressions correspondantes.

Dans notre cas les études géotechniques montre que le sol ne peut pas supporter les charges
provenant du bâtiment, donc la solution est de réaliser de fondations profondes par des pieux forés
à boue, les diamètres adoptés sont des 800mm, 900mm et 1000mm.
L’étude géotechnique recommande le chemisage récupérable des pieux sur les 8 premiers mètres.

I.2.3.5- Joints de structure :

Un joint désigne une solution de continuité voulue c’est à dire une rupture rectiligne
ménagée dans un ouvrage pour absorber les différences de mouvements ou de comportements.
Les joints des structure d’un gros œuvre sont destinés à découper verticalement une construction de
grandes dimensions en plusieurs parties indépendantes l’une de l’autre pour parer d’une part aux
retraits et aux dilatations thermiques et d’autre part aux tassements différentiels des infrastructures
ou du sol sous-jacent.
En pratique, l’espacement maximal entre deux joints de structures consécutifs dits aussi joints
de dilatation ou de rupture selon leur fonction ne dépassent pas :
 25 m à 30 m pour les régions sèches ou à forte opposition de température.
 50 m dans les régions humides et tempérées

Dans notre cas on a recours a un joint de dilatation d'épaisseur 2 cm vue que la longueur de
bâtiment est de 40.24m.

I.2.3.6- La rampe d'accès :

La rampe d’accès au sous sol à une pente de 16% et une largeur de 3.40 m respectant les
normes de la sécurité incendie.

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 6-


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 7-


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

II.1 Hypothèses de calcul :


 Béton pour les éléments armés :

 Dosage en ciment : 350 Kg/m3.


 Classe du ciment : CPA (CEM I 42.5).
 La résistance caractéristique à la compression à 28 jours : fc28 =22 MPa
 La résistance caractéristique à la traction du béton à 28 jours :
ft28 = 0.6 + 0.06 fc28 = 1.92 MPa

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 8-


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 Le module de déformation longitudinale instantanée du béton à 28 jours, pour les


charges dont la durée d’application est inférieur à 24 heures :
Ei = 11000 3√fc28 = 32164.2 MPa
 Le module de déformation différée du béton à 28 jours, pour les charges de longue
durée : Eυ28 = 3700 3√fc28 = 10818.18 MPa
 La résistance de calcul de béton :
fbu = 0.85fc28/1.5 = 12.46 MPa
 La contrainte limite de compression du béton :
σbc = 0.6fc28 = 13.2 MPa
 Le poids volumique du béton armé :
ρ = 25 00 daN/m3

 Béton pour l’infrastructure :


 Béton de propreté :
o Dosage en ciment : 150 Kg/ m3
o Classe du béton : CEM I42.5
 Aciers :

 Le coefficient partiel de sécurité pour les aciers : 15


 La limite d’élasticité pour les barres haute adhérence FeE400 : 400 MPa
 La limite d’élasticité pour les ronds lisses FeE235 : 235 MPa
 La résistance de calcul :
- À l’Etat Limite Ultime (ELU) :
fsu = fe/γs = 347.83 MPa
- À l’Etat Limite de Service (ELS) :
o Dans le cas de fissuration préjudiciable :

o Dans le cas de fissuration très préjudiciable :

Avec : η =1 pour les RL η=1.6 pour les HA

 Fissuration et reprise de bétonnage :


 Fissuration préjudiciable et sans reprise de bétonnage pour les éléments en élévation,
 Fissuration très préjudiciable avec reprise de bétonnage pour les voiles.
 Fissuration très préjudiciable pour l’infrastructure (semelles, pieux).

II.2- Evaluation des charges :


II.2.1- Introduction :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 9-


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Le plancher est un élément de la structure destiné à transmettre les charges, provenant de son
poids propre, des charges permanentes et des charges d’exploitation, aux autres éléments porteurs
de la structure, (poutres, poteaux, voiles et fondations). Le choix du type du plancher dépend de
plusieurs facteurs parmi lesquels on site :

 La longueur moyenne des travées.


 La répartition architecturale des espaces.
 Les moyens de travail et mise en œuvre sur chantier.
 Le type d’isolation demandé ou exigé.
 Le facteur économique du projet.

II.2.2- Evaluation des charges permanentes :

Ce sont les charges qui ne varient pas au cours du temps, elles sont généralement constituées
par le poids propre du plancher, des cloisons et des revêtements divers.

II.2.2.1- Charges des planchers :

Du fait du confort thermique et acoustique et en raison des charges modérées (habitation) et


(bureautique), on opte pour les planchers à corps creux qui sont constitués par :

 Des nervures coulées sur place qui prennent la forme des entrevous, constituant un coffrage
perdu. Elles constituent les éléments porteurs du plancher et reposent sur les poutres.
 Une chape de béton armé coulée sur place.

 Les planchers terrasses :

o Plancher terrasse non accessible (16+5) :

Désignation Charge (KN/m²)

corps creux + chape 2,85


Enduit sous plafond 0,4
forme de pente 3
Etanchéité 0,4
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 10 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Enduit de planéité 0,4


TOTAL : 7,05

o Plancher terrasse non accessible (30+5) :

Désignation Charge (KN/m²)

corps creux + chape 7.80


Enduit sous plafond 0,4
forme de pente 3
Etanchéité 0,4
Enduit de planéité 0,4
TOTAL : 12.00

 Les planchers intermédiaires :

o Plancher intermédiaire (16+5) :

Désignation  Charge (KN/m²)

Corps creux + chape  2.85


Enduit sous plafond 0,3
  Sable 0,85
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 11 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Mortier de pose 0,6

Revêtement Carrelage 0,45


cloison légères  0,75
 TOTAL : 5.58

o Plancher intermédiaire (19+6) :

Désignation  Charge (KN/m²)

Corps creux + chape  3,1


Enduit sous plafond 0,3
  Sable 0,85
Mortier de pose 0,6
Revêtement
Carrelage 0,45
cloison légères  0,75
 TOTAL : 6,05

o Plancher intermédiaire (30+5) :

Désignation  Charge (KN/m²)

Corps creux + chape  7.5


Enduit sous plafond 0,3
  Sable 0,85
Mortier de pose 0,6
Revêtement
Carrelage 0,45
cloison légères  0,75
 TOTAL : 10.45

 Dalle pleine :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 12 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Désignation Charge (KN/m²)

Dalle pleine   6,25


Enduit sous plafond  0,3
Sable 0,85
 Revêtement
Mortier de pose 0,6
  Carrelage 0,45
cloison légères  0,75
TOTAL : 9,2

II.2.2.2- Charges permanentes des murs  et acrotère :

 Murs de 35 cm d’épaisseur : 4 KN/ml.


 Murs de 30 cm d’épaisseur : 3 KN/ml.
 Murs de 20 cm d’épaisseur : 2 KN/ml.
 Acrotères : 2.5 KN/ml.

II.2.3- Évaluation des charges d’exploitation :

Les valeurs des charges d’exploitation sont précisées par la norme NF P 06-001 en fonction
de la nature des locaux.

Désignation Charge (kN/m²)


Escaliers d'habitation 2,5
Balcon et salle communes 3,5
Dépôts de matériels 4
Restaurants et cuisines 2,5
Boutiques 5
Salles de sportives 6
Habitations 1,5
bureautiques 2.5
Terrasses accessibles 1,5
terrasses non accessible 1
Garde corps 1

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 13 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 14 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Les poteaux sont les éléments verticaux d’une construction, porteurs des éléments poutres et
raidisseurs, et transmettent les charges qui en découlent vers les fondations.

Ils sont généralement soumis aux charges verticales centrées, ils sont donc dimensionnés à la
compression simple.

L’amplitude de cette sollicitation est résumée par la valeur de l’effort normal provenant de
l’ensemble des charges permanentes et celui des charges d’exploitations.

Le dimensionnement se fait à l’ELU après avoir déterminer les caractéristiques


géométriques de l’élément (section, longueur). La justification se fait à l’ELS

 Charges permanentes sur plancher terrasse (16+5) : G = 7.05KN /m²


 Charge d’exploitation réduite : Q R = 1 KN /m 2

III.1.1- Descente des charges :


 7ème étage (Plancher terrasse) :

S= 13,20 m²
G=7,05 KN /m ²

Q R=1 KN /m²

PSer 7=Sx ( G+Q R )=13,20 x (7,05+1 )=106.26 KN

Pu 7=Sx ( 1.35 G+1.5 QR )=13,20 x ( ( 1.35∗7,05 ) +( 2.5∗1) )=145.431 KN

Plin = P I5-1 + I6-1 + GRI1+RI1

L L 193 193
I I 5−1 : ≤h≤ ⇔ ≤h≤
12 10 12 10
Soit : h = 21cm avec L = 3.18 m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 15 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

L L 512 512
I I 6−1 : ≤h≤ ⇔ ≤h≤
12 10 12 10
Soit : h = 55cm avec L = 3.68 m

Plin 7 =( 1.59 x 0.22 x 0.21 x 25 ) + ( 2.56 x 0.22 x 0.55 x 25 )+ ( 0.97 x 0.22 x 0.21 x 25 ) + ( 1.59 x 0.22 x 0.21 )

¿ 12.97 KN

P pot 7=0 KN

PSer 7=106.26 KN

PU 7=145.431 KN

Plin7 =12.97 KN

P pot 7=0 KN

N Ser =PSer +¿ P Lin+ ¿ PPot ¿ ¿

N Ser 7=106.26+12.97+ 0=119.23 KN

N U 7=Pu+1,35 x ¿

N U 7=145.431+1,35 x ( 12.97+ 0 )=162.9405 KN

N Ser 7=119.23 KN

N U 7=162.9405 KN

 Etage courant : 6ème étage (Plancher intermédiaire) 

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 16 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

S = 15.23 m²Q R=6 , 05 KN /m²

G=6,05 KN /m ²

Q R=2.5 KN /m²

PSer 6=Sx ( G+Q R )=15,23 x ( 6,05+ 2.5 )=130.2165 KN

Pu 6=Sx ( 1,35 G+1,5 Q R )=15,23 x ( ( 1,35 x 6,05 )+(1,5 x 2,5) )=181,503525 KN

Plin = P H6-1 + H7-1 + GRH2+RH2

L L 193 193
I H 6−1 : ≤h≤ ⇔ ≤h≤
12 10 12 10
Soit : h = 21cm

L L 512 512
I H 7−1 : ≤h≤ ⇔ ≤h≤
12 10 12 10
Soit : h = 55cm

Plin 6 =( 1.59 x 0.22 x 0.21 x 25 x 1.59 ) + ( 2.56 x 0.22 x 0.55 x 25 x 2.56 ) + ( 0.22 x 0.21 x 25 x 0.97 ) + ( 0.22 x 0.21 x 1.59 )=1

P pot 6=3 x 0.22 x 0.22 x 25=3,63 KN

PSer 6=130.2165 KN

Pu 6=181,503525 KN

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 17 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Plin6 =12.97 KN

P pot 6=3.63 KN

N Ser =PSer +¿ P Lin+ ¿ PPot+ ¿ N ¿ ¿


¿
ser 7

N Ser 6=130.2165+12.97+3.63+119.23=266,0465 KN

N U 6=Pu+1,35 x ¿ + N U 7

N U 6=181 , 503525+1 ,35 x (12 . 97+3 . 63 ) +162 .9405 = 361,044025 KN

N Ser 6=266,0465 KN

N U 6=361,044025 KN

 Etage courant : 2ème étage (Plancher intermédiaire) 

S= 15.23 m²

G=6,05 KN /m ²

Q R=2 KN /m²

PSer 2=Sx ( G+Q R ) +¿ 15,23 x ( 6,05+2 )=122.6015 KN

Pu 2=Sx ( 1,35 G+1,5 QR ) =15,23 x ( ( 1,35 x 6,05 )+(1,5 x 2) )=170.081025 KN

Plin2 = P D34-1 + D35-1 + GRD1+RD2

L L 318 318
I D 35−1 : ≤h≤ ⇔ ≤h≤
12 10 12 10
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 18 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Soit h = 35cm

L L 393 393
I D 35−1 : ≤h≤ ⇔ ≤h≤
12 10 12 10
Soit : h = 40 cm

Plin2= (1.59 x 0.22 x 0.35 x 25 )+ ( 2.56 x 0.22 x 0.40 x 2.56 )+ ( 0.22 x 0.21 x 25 x 0.97 ) + ( 0.22 x 0.25 x 1.59 )=12.03 KN

P pot 2=3 x 0.35 x 0.35 x 25=9.19 KN

PSer 2=122.6015 KN

Pu 2=170.081025 KN

Plin2=12.03 KN

P pot 2=9.19 KN

N Ser 2=PSer +¿ P Lin+ ¿P Pot+¿ N ¿ ¿


¿
ser 3

N Ser 2=122.6015+12.03+9.19+704,8135=848,635 KN

N U 2=Pu+1,35 x ¿+ N U 3

N U 2=170 . 081025+1 ,35 x (122 . 6015+9 . 19 )+ 962 ,61885 = 1161,346875 KN

N Ser 2=848,635 KN

N U 2=1161,346875 KN

 Sous sol : (Plancher Sous sol) 

S = 25.87 m²

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 19 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

G ❑=9,2 KN /m ²

Q R=1.72 KN / m²

PSerssol =Sx ( G+Q R )=25.87 x ( 9,2+ 1.72 )=282,5004 KN

Pussol=Sx ( 1,35 G+1,5 Q R )=x ( ( 1,35 x 9.2 ) +(1,5 x 1.72) )=388,05 KN

Plinssol = P A79-1 + A80-1

L L 318 318
I A 79−1 : ≤h≤ ⇔ ≤h≤
12 10 12 10
Soit : h = 25 cm

L L 393 393
I A 80−1 : ≤h≤ ⇔ ≤h≤
12 10 12 10
Soit : h = 40cm

Plinssol =( 1.59 x 0.22 x 0. 25 x 25 ) + ( 1.97 x 0.22 x 0.40 )=6.95 KN

P potssol =3 x 0.45 x 0.45 x 25=15.19 KN

PSerssol =282.5004 KN

Pussol=388,05 KN

Plinssol =6.95 KN

P potssol =15.19 KN

N Serssol =PSer +¿ P Lin+ ¿P Pot+¿ N ¿ ¿


¿
SerRDC

N Serssol =282.5004+6.95+15.19+1101,8819=1406,5223 KN

N Ussol =Pu+1,35 x ¿

N Ussol =388 ,05+ 1, 35 x ( 282.5004+ 15. 19 ) +1510 , 322325 = 1928,261325 KN

N Serssol =1406,5223 KN

N USSOL=1928,261325 KN

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 20 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

III.1.2- Pré dimensionnement de la section du béton :


K . β . Nu
B r≥
f bu 0 .85 A
θ. + σs
0. 9 Br

On adopte généralement :

K . β . Nu
B r≥
A 1 f bu 0 .85
=1 %= θ. + σs
Br 100 0. 9 100

Avec :

B r  : Section réduite, obtenue en réduisant des dimensions réelles à 1cm d’épaisseur sur toute la
périphérie :
Si on a :

- Une section carrée : B r = (a-0.02)²


- Une section rectangulaire : B r = (a-0.02). (b-0.02)

Le coefficient β :

λ
( ) si λ≤ 50
β= 1 + 0.2 35
λ2
¿ si 50 ≤λ ≤ 70
0.85 1500

λ = 35
Soit :

λ
( ) si λ≤ 50
β= 1 + 0.2 35 β= 1.20

¿ 124.6 0.85
Br≥¿ 1x + x3478.3
1.10 x 1.20 x 192826.1325¿ 0.9 100
B r ≥ 1514.97 cm²  ar ≥ 38.92 cm  a≥ 40..92 cm

 Soit : B = 45 cm x 45 cm

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 21 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Tableau récapitulatif de descente des charges :

Surface de G Q coef dég Q Ps Pu Plin Ppot Ns Nu Section des poteaux (cm²)


placher (m²) KN/m² KN/m² surcharge reduit (KN) (KN) (KN) (KN) (KN) (KN) Smin Sadoptée
Plancher terasse 13,2 7,05 1 1 1 106,26 145,431 12,97 0 119,23 162,9405 177,27 22x22
placher 6 éme étage 15,23 6,05 2,5 1 2,5 130,2165 181,50353 12,97 3,63 146,8165 198,103525
266,0465 361,044025 355,03 22x22
plancher 5 éme étage 15,23 6,05 2,5 0,95 2,375 128,31275 178,6479 12,97 4,69 145,97275 196,3079
412,01925 557,351925 524,68 25x25
plancher 4 éme étage 15,23 6,05 2,5 0,9 2,25 126,409 175,79228 12,97 6,75 146,129 202,414275
558,14825 759,7662 698,65 30x30
plancher 3 éme étage 15,23 6,05 2,5 0,85 2,125 124,50525 172,93665 12,97 9,19 146,66525 202,85265
704,8135 962,61885 870,3 35x35
plancher 2 éme étage 15,23 6,05 2,5 0,8 2 122,6015 170,08103 12,03 14,73 149,3615 206,207025
854,175 1168,825875 918,3 f = 50 cm
placher 1 éme étage 15,23 6,05 2,5 0,75 1,875 120,69775 167,2254 12,25 21,2 154,14775 212,3829
1008,32275 1381,208775 1085,17 f= 60 cm
plancher RDC 10,49 6,05 2,5 0,714 1,785 82,18915 113,76405 12,11 24,74 119,03915 163,51155
1127,3619 1544,720325 1213,64 f= 60 cm
Plancher Sous -sol 25,87 9,2 2,5 0,688 1,72 282,5004 388,05 6,95 24,88 314,3304 431,0205
1441,6923 1975,740825 1552,27 f= 65 cm

 Calculs des ferraillage du poteau P77 du sous -sol  :

K . β . Nu
B r≥
f bu 0 .85 A
θ. + σs
0. 9 Br

Avec :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 22 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

B r  : Section réduite, obtenue en réduisant des dimensions réelles à 1cm d’épaisseur sur toute la
périphérie :

Si on a :

- Une section carrée : B r = (a-0.02)²


- Une section rectangulaire : B r = (a-0.02). (b-0.02)
- Une section circulaire : B r = (D-0.002)²/4
B r = 3.14x(0.65-0.002)²/4= 0.312 m²

Il faut déterminer λ  :

l f =l o =3 m

lf =0.7l 0 = 0.7x3=2.1m

L’élancement :

D 4l 4 x 2.1
Section rectangulaire i= λ= f = = 12.92
4 D 0.65

Le coefficient β :

λ
( ) si λ≤ 50
1 + 0.2 35

λ2
si 50 ≤λ ≤ 70
β= 0.85
¿
1500

λ
( ) si λ≤ 50
β= 1 + 0.2 35 β= 1.07

K . β . Nu
B r≥
f 0 .85 A SC
θ . bu + σs
0. 9 Br

Br f bu
A SC =K . β . N u −θ .
0.9

AN :
A SC = 1.10 x 1.07 x 197574.0825−(3120 x 124.6)/0.9
0.85 x 3478.3

A SC = -67.44 < 0

Condition de non fragilité :


KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 23 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

A Retenue =
A Sc min
4U 4 x x 0.65=8.17 cm²
{ }{
Avec : A scmin=max 0.2 B  0.2 x 3.14 x 65² =6.64 cm²
100 100 x 4
}
A Retenue =
A Sc min = 8.17 cm ²

La section retenue :
Soit : 8HA12 = 9.04 cm² 

Tableau récapitulatif des poteaux :

Niveau Section béton Asc retenue Section de l’acier Schéma de ferraillage


adoptée
(cm2) (cm2)

7ème étage 22x22 3.52 4HA12

6ème étage 22x22 3.52 4HA12

5ème étage 25x25 4.00 4HA12

4ème étage 30x30 4.80 6HA12

3ème étage 35x35 5.60 6HA12

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 24 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

2ème étage 45x45 9.04 8HA12

1ère étage  =60 cm 7.54 8HA12

RDC  =60 cm 7.54 8HA12

Sous Sol  =65 cm 8.17 8HA12

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 25 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

III.2.1- Introduction :
La conception d’un plancher en corps creux repose sur l’utilisation des nervures. La dalle de
compression et la géométrie de l’hourdis font que la nervure soit de section en Té. Suivant sa
conception, une nervure est dimensionnée comme une poutre continue ou isostatique sollicitée à la
flexion simple.

A titre d’exemple, on va traite la nervure N11 du plancher haut 2ème Etage

III.2.2- Schéma de calcul de la nervure :

La nervure est schématisée comme une poutre continue à quatre travées, soumise à une charge
uniformément répartie.

A B C D E

III.2.3- Pré-dimensionnement de la section de la nervure:

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 26 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

La largeur de la table de compression b ainsi que celle de l’âme b0 sont imposées par le type
des corps creux à savoir :

 b = 33 cm.
 b0 = 7 cm.
La hauteur h est fonction du type du plancher, elle est déterminée d’après le règlement
BAEL par :

l
h
22.5 ; Avec l est la portée maximale.

On a : lmax =4.08 m  h ≥ 3.86 / 22.5 = 0.1715  Soit : h = 21 cm (hourdis 16 + 5)


Finalement on a :

h0=0.05m h0=0.05m

h=0.21m
0.16m

Figure ?? . Section transversale de la nervure

III.2.4- Evaluation des charges :

Dans le cas d’un plancher intermédiaire, la nervure est soumise aux actions suivantes :

 Charges permanentes : GN = 6.05 ¿ 0,33 = 1.997 KN/m

 Charges d’exploitation: QN = 2,5 ¿ 0,33 = 0,825 KN/m

III.2.5- Calcul des sollicitations : 

III.2.5.1- Choix de la méthode de calcul :

Le choix de la méthode de calcul dépend de la vérification d’un certain nombre des conditions:

 Les charges d’exploitation sont modérées :


 Q=2,5 KN/m ≤ 2×G= 12.1 KN/m²
 Q =2,5 KN/m ≤ 5KN/m². ( Ok)
 La fissuration est préjudiciable  non vérifiée
Les éléments de plancher ont une même inertie dans les différentes travées. (Ok)

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 27 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

li li
0.8   1.25 et 0.8   1.25
 Les portées vérifient: li 1 li 1
≥ 408/ 331 =1.23 ( Ok)
 La méthode forfaitaire ne peut pas être appliquée

La charge d’exploitation (Q = 2.5KN/m²) est inférieure à 5KN (modérée).

Dans ces conditions, les règles BAEL91 recommandent l’utilisation de la méthode de Caquot
minorée applicable pour les planchers à charge d’exploitation élevée en multipliant la Part des
moments sur appui provenant des seules charges permanentes par un coefficient Variant entre 1 et
2/3. Pour cette étude, on le prendra égal à 2/3.

III.2.5.2- Moments fléchissant maximaux sur appuis :

On note par MG les moments dus aux charges permanentes et par MQ les moments dus aux
charges d’exploitation :

 Appui A et E :
MAG = MAQ = MEG = MEQ = 0 KN.m

 Appui B :
( 1.997 x 3.293 ) + ( 1.997 x 2.473 )
MBG = -2/3 = -1.378 KN.m
8.5(3.29+2.47)

( 0.825 x 3.293 ) + ( 0.825 x 2.473 )


MBQ = - = -0.854 KN.m
8.5(3.29+2.47)

 Appui C :
( 1.997 x 2.473 ) + ( 1.997 x 3.083 )
MCG = -2/3 = -1.25 KN.m
8.5(2.47+3.08)

( 0.825 x 2.473 ) + ( 0.825 x 3.083 )


MCQ = - = -0.774 KN.m
8.5(2.47+3.08)

 Appui D :
( 1.997 x 3.083 ) + ( 1.997 x 5.053 )
MDG = -2/3 = -3.044 KN.m
8.5(3.08+5.05)

( 0.825 x 3.083 ) + ( 0.825 x 5.053 )


MDQ = - = -1.886 KN.m
8.5(3.08+5.05)

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 28 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

La pondération nous donne les résultats suivants :

 à l’ELU :
MUA = MUE = 0 KN.m

MUB = 1.35 MBG +1.5MBQ = -3.14 KN.m

MUC = 1.35 MCG +1.5MCQ = -2.85 KN.m

MUD = 1.35 MDG +1.5MDQ = -6.94 KN.m

 à l’ELS :
MSA = MSE = 0 KN.m

MSB = MBG + MBQ = -2.23 KN.m

MSC = MCG + MCQ = -2.02 KN.m

MSD = MDG + MDQ = -4.93 KN.m

Pour déterminer les sollicitations les plus défavorables, on considère les combinaisons de
charges suivantes :

Figure ????. Combinaisons des charges.

 Cas de chargement N°1  :


G xG

A B C D E
3.51 m 3.31 m 4.08 m mm 5.27 m

 En appui B :
 à l’ELS :
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 29 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

On a : G = 1.997 KN/m et G = 1 d’où  :

( 1.997 x 3.293 ) + ( 1.997 x 2.473 )


MBS (1) = -2/3 = -1.378 KN.m
8.5(3.27+2.47)

 à l’ELU :
On a : G = 1.997 KN/m G = 1.35  G x G = 2.696 KN/m d’où  :

( 2.696 x 3.293 ) + ( 2.696 x 2.473 )


MBU(1) = -2/3 = -1.86 KN.m
8.5(3.27+2.47)

 En appui C :
 à l’ELS :
On a : G = 1.997 KN/m et G = 1 d’où  :

( 1.997 x 2.473 ) + ( 1.997 x 3.083 )


MCS(1) = -2/3 = -1.25 KN.m
8.5(2.47+3.08)

 à l’ELU :
On a : G = 1.997 KN/m et G = 1.35  G x G = 2.696 KN/m d’où  :

( 2.696 x 2.473 ) + ( 2.696 x 3.083 )


MCU (1) = -2/3 = -1.687 KN.m
8.5(2.47+3.08)

 En appui D :
 à l’ELS :
On a : G = 1.997 KN/m et G = 1 d’où  :

( 1.997 x 3.083 ) + ( 1.997 x 5.053 )


MDS(1) = -2/3 = -3.044 KN.m
8.5(3.08+5.05)

 à l’ELU :
On a : G = 1.997 KN/m et G = 1.35  G x G = 2.696 KN/m d’où  :

( 2.696 x 3.083 ) + ( 2.696 x 5.053 )


MDU (1) = -2/3 = -4.109 KN.m
8.5(3.08+5.05)

 Cas de chargement N°2:


Q
G

A B C D E
3.51 m 3.31m 4.08 m 5.27 m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 30 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

à l’ELU :
G x G = 2.696 KN/m
Q x Q = 3.750 KN/m
 En appui B :
 à l’ELS :
( 1.997 x 3.293 ) + ( 1.997 x 2.473 )
MBG(2) = -2/3 = -1.378 KN.m
8.5(3.29+2.47)

( 0.825 x 3.293 ) + ( 0 x 2.473 )


MBQ(2) = - = -0.60 KN.m
8.5(3.29+2.47)

MBS (2) = MBG (3) + MBQ (2) = -1.378 – 0.60 = -1.978 KN.m

 à l’ELU :
MBU(2) = 1.35 MBG(2) + 1.5 MBQ(2) = 1.35 (-1.378) + 1.5 (-0.60) = -2.760 KN.m

 En appui C :
(3) ( 1.997 x 2.473 ) + ( 1.997 x 3.083 )
MCG = -2/3 = -1.25 KN.m
8.5(2.47+3.08)

( 0 x 2.473 ) + ( 0 x 3.083 )
MCQ(3) = - = 0KN.m
8.5(2.47+3.08)

 à l’ELS :
MCS(2) = MBG(2) + MBQ(2) = -1.25 + 0 = -1.25 K N.m

 à l’ELU :
MCU(2) = 1.35 MCG(2) + 1.5 MCQ(2) =1.35 (-1.25) + 1.5 (0) = - 1.688 K N.m

 En appui D :
( 1.997 x 3.083 ) + ( 1.997 x 5.053 )
MDG(3) = -2/3 = -3.044 KN.m
8.5(3.08+5.05)

( 0 x 3.083 ) + ( 0 x 5.053 )
MDQ(3) = - = 0 KN.m
8.5(3.08+5.05)
 à l’ELS :
MDS(2) = MDG(2) + MDQ(2) = -3.044 + 0 = -3.044 KN.m

 à l’ELU :
MDU (2) = 1.35 MDG (2) + 1.5 MDQ(2) = 1.35 (-3.044) + 1.5 (0) = -4.109 KN.m

 Cas de chargement N°3:


Q
G

A B C D E
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 31 -
3.51 m 3.31m 4.08 m 5.27 m
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

À l’ELU :
G x G = 2.696 KN/m
Q x Q = 3.750 KN/m
 En appui B :
( 1.997 x 3.293 ) + ( 1.997 x 2.473 )
MBG(3) = -2/3 =-1.378 KN.m
8.5(3.29+2.47)

( 0 x 3.293 ) + ( 0.825 x 2.473 )


MBQ(3) = - = -0.254 KN.m
8.5(3.29+2.47)

 à l’ELS :
MBS (3) = MBG (3) + MBQ (3) = -1.378 – 0.254 = -1.632 KN.m

 à l’ELU :
MBU(3) = 1.35 MBG(3) + 1.5 MBQ(3) = 1.35 (-1.378) + 1.5 (-0.254) = -2.241KN.m

 En appui C :
( 1.997 x 2.473 ) + ( 1.997 x 3.083 )
MCG(3) = -2/3 = -1.25 KN.m
8.5(2.47+3.08)

( 0.825 x 2.473 ) + ( 0 x 3.083 )


MCQ(3) = - = -0.264 KN.m
8.5(2.47+3.08)

 à l’ELS :
(3)
MCS = MBG(3) + MBQ(3) = (-1.25) + (-0.264) = -1.514 KN.m

 à l’ELU :
(3)
M = 1.35 MCG(3) + 1.5 MCQ(3) =1.35 (-1.25) +1.5 (-0.264) = -2.084 KN.m
CU

 En appui D :
( 1.997 x 3.083 ) + ( 1.997 x 5.053 )
MDG(3) = -2/3 = -3.044 KN.m
8.5(3.08+5.05)

( 0 x 3.083 ) + ( 0 x 5.053 )
MDQ(3) = - = 0 KN.m
8.5(3.08+5.05)

 à l’ELS :
MDS = MDG(3) + MDQ(3) = (- 3.044) + (0) = -3.044 KN.m
(3)

 à l’ELU :
MDU (3) = 1.35 MDG (2) + 1.5 MDQ (3) = 1.35 (-3.044 ) +1.5( 0) = - 4.109KN.m

 Cas de chargement N°4:


Q
G
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 32 -

A B C D E
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

À l’ELU :
G x G = 2.696 KN/m
Q x Q = 3.750 KN/m
 En appui B :
(4) ( 1.997 x 3.293 ) + ( 1.997 x 2.473 )
MBG = -2/3 =-1.378 KN.m
8.5(3.29+2.47)

( 0 x 3.293 ) + ( 0 x 2.473 )
MBQ(4) = - =0 KN.m
8.5(3.29+2.47)

 à l’ELS :
MBS (4) = MBG (4) + MBQ (4) = -1.378 - 0= - 1.378 KN.m

 à l’ELU :
MBU(4) = 1.35 MBG(4) + 1.5 MBQ(4) = 1.35 (-1.378) + 1.5 (0) = -1.860 KN.m

 En appui C :
(4) ( 1.997 x 2.473 ) + ( 1.997 x 3.083 )
MCG = -2/3 = -1.25 KN.m
8.5(2.47+3.08)

( 0 x 2.473 ) + ( 0.825 x 3.083 )


MCQ(4) = - = -0.511 KN.m
8.5(2.47+3.08)

 à l’ELS :
MCS(4) = MBG(4) + MBQ(4) = (-1.25) + (-0.511 ) = -1.761KN.m

 à l’ELU :
MCU(4) = 1.35 MCG(4) + 1.5 MCQ(4) =1.35 (-1.25) +1.5 (-0.511) = -2.454K N.m

 En appui D :
(4) ( 1.997 x 3.083 ) + ( 1.997 x 5.053 )
MDG = -2/3 = -3.044 KN.m
8.5(3.08+5.05)

( 0.825 x 3.083 ) + ( 0 x 5.053 )


MDQ(4) = - = -0.349KN.m
8.5(3.08+5.05)

 à l’ELS :
MDS(4) = MDG(4) + MDQ(4) = (- 3.044) + (-0.349) = -3.393KN.m

 à l’ELU :
MDU (2) = 1.35 MDG (4) + 1.5 MDQ (4) = 1.35 (-3.044 ) +1.5 (-0.349) = - 4.633KN.m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 33 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 Cas de chargement N°5:


Q
G

A B C D E
3.51 m 3.31m 4.08 m 5.27 m

À l’ELU :
G x G = 2.696 KN/m
Q x Q = 3.750 KN/m

 En appui B :
( 1.997 x 3.293 ) + ( 1.997 x 2.473 )
MBG(5) = -2/3 =-1.378 KN.m
8.5(3.29+2.47)

( 0 x 3.293 ) + ( 0 x 2.473 )
MBQ(5) = - =0 KN.m
8.5(3.29+2.47)

 à l’ELS :
MBS (5) = MBG (5) + MBQ (5) = -1.378 - 0= - 1.378 KN.m

 à l’ELU :
MBU (5) = 1.35 MBG(5) + 1.5 MBQ(5) = 1.35 (-1.378) + 1.5 (0) = -1.860 KN.m

 En appui C :
( 1.997 x 2.473 ) + ( 1.997 x 3.083 )
MCG(5) = -2/3 = -1.25 KN.m
8.5(2.47+3.08)

( 0 x 2.473 ) + ( 0 x 3.083 )
MCQ(5) = - = 0 KN.m
8.5(2.47+3.08)

 à l’ELS :
MCS(5) = MBG(5) + MBQ(5) = (-1.25) + (0) = -1.25 K N.m

 à l’ELU :
(5)
M = 1.35 MCG(5) + 1.5 MCQ(5) =1.35 (-1.25) +1.5 (0) = -1.688 K N.m
CU

 En appui D :
( 1.997 x 3.083 ) + ( 1.997 x 5.053 )
MDG(5) = -2/3 = -3.044 KN.m
8.5(3.08+5.05)

( 0.825 x 03 ) + ( 0.825 x 5.053 )


MDQ(5) = - = -1.537 KN.m
8.5(3.08+5.05)

 à l’ELS :
MDS(5) = MDG(5) + MDQ(5) = (- 3.044) + (-1.537) = -4.581 KN.m
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 34 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 à l’ELU :
MDU (5) = 1.35 MDG (5) + 1.5 MDQ (5) = 1.35 (-3.044) +1.5 (-1.537) = - 6.415 KN.m

 Cas de chargement N°6 :

Le schéma général de calcul de M6 en B, en C et en D est le suivant (l’appui intermédiaire étant


l’appui B, C ou D).

Q
G

A B C D E
3.51 m 3.31m 4.08 m 5.27 m

Figure ??? Schéma de travée chargée

Ce cas de charge correspond aux moments maximaux sur appuis. Ce cas a été traité Précédemment.
On rappelle les résultats obtenus :

 à l’ELU :
MAU = 0 KN.m

MUB = 1.35 MBG +1.5MBQ = -3.14 KN.m

MUC = 1.35 MCG +1.5MCQ = -2.85 KN.m

MUD = 1.35 MDG +1.5MDQ = -6.94 KN.m

MEU = 0 KN.m

 à l’ELS :
MAU = 0 KN.m

MSB = MBG + MBQ = -2.23 KN.m

MSC = MCG + MCQ = -2.02 KN.m

MSD = MDG + MDQ = -4.93 KN.m

MEU = 0 KN.m

Appuis
A B C D E

Li (m) 3.29 3.09 3.86 5.05

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 35 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

L’i (m 3.29 2.47 3.08 5.05

M(1) ELS 0 -1.378 -1.25 -3.044 0


(KN.m) ELU 0 -1.86 -1.687 -4.109 0
M (2) ELS 0 -1.978 -1.25 -3.044 0
(KN.m) ELU 0 -2.760 -1.688 -4.109 0
M (3) ELS 0 -1.632 -1.514 -3.044 0
(KN.m) ELU 0 -2.241 -2.084 -4.109 0
M (4) ELS 0 -1.378 -1.761 -3.393 0
(KN.m) ELU 0 -1.860 -2.454 -4.633 0
M (5) ELS 0 -1.378 -1.25 -4.581 0
(KN.m) ELU 0 -1.860 -1.688 -6.415 0
M (6) ELS 0 -2.23 -2.02 -4.93 0
(KN.m) ELU 0 -3.14 -2.85 -6.94 0

Tableau ?: Récapitulatif des moments

III.2.5.3- Moments fléchissant maximaux en travées :

A B C D E
3.51 m 3.31m 4.08 m 5.27 m

Figure ?.Portées des travées

 Travée AB :
L = 3.29 m
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 36 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 à l’ELU :
( 1.35 x 1.997+1.5 x 0.825 ) 3.292
m o= =5.32 KN . m
8

3.29 −2.760−0
x= + x 3.29=1.432 m
2 8 x 5.32

1.432 4 x 5.32 x 1.432 1.432


¿ 1−( 3.29)(
x
3.29 )
+0 +
3.29
x (−2.760 ) =4.029 KN . m

 à l’ELS :
( 1.997+0.825 ) 3.292
m o= =3.82 KN . m
8

3.29 −1.978−0
x= + x 3.29=1.432 m
2 8 x 3.82

1.432 4 x 3.82 x 1.432 1.432


¿ 1−( 3.29)(
x
3.29 )
+0 +
3.29
x (−1.978 ) =2.895 KN . m

 Travée BC :
L= 3.08 m
 à l’ELU :
( 1.35 x 1.997+1.5 x 0.825 ) 3.082
m o= =4.66 KN . m
8

3.08 −2.084−(−1.860)
x= + x 3.08=1.52m
2 8 x 4.66

1.52 4 x 4.66 x 1.52 1.52


M maxt = 1− ( 3.08
x )( 3.08 )
+(−1.860) +
3.08
x (−2.084¿ ) =2.688 KN . m

 à l’ELS :
( 1.997+0.825 ) 3.082
m o= =3.35 KN . m
8

3.08 −1.514−(−1.378)
x= + x 3.08=1.52m
2 8 x 3.35

1.52 4 x 3.35 x 1.52 1.52


M maxt = 1− ( 3.08
x )( 3.08 )
+(−1.378) +
3.08
x (−1.514 )=1.904 KN .m

 Travée CD :
L = 3.86 m

 à l’ELU :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 37 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

( 1.35 x 1.997+1.5 x 0.825 ) 3.86 2


m o= =7.32 KN . m
8

3.86 −4.633−(−1.688)
x❑ = + x 3.86=1.73 m
2 8 x 7.32

1.73 4 x 7.32 x 1.73 1.73


M maxt = 1−( 3.86
x)( 3.86
+(−1.688) +
3.86 )
x (−4.633 )=4.23 KN . m

 à l’ELS :
( 1.997+0.825 ) 3.862
m o= =5.09 KN . m
8

3.86 −3.393−(−1.378)
x= + x 3.86=1. 73 m
2 8 x 5.09

1.73 4 x 5.09 x 1.73 1.73


(
M maxt = 1−
3.86)(
x
3.86
+(−1.378) + )
3.86
x (−3.393 )=2.754 KN . m

 Travée DE :
L = 5.05 m

 à l’ELU :
( 1.35 x 1.997+1.5 x 0.825 ) 5.052
m o= =12.54 KN . m
8

5.05 0−(−6.94)
x= + x 5.05=2.874 m
2 8 x 12.54

2.874 4 x 12.54 x 2.874 2.874


(
M maxt = 1−
5.05)(
x
5.05
+(−6.94) + )
5.05
x (−0 )=9.31 KN . m

 à l’ELS :
( 1.997+0.825 ) 5.052
m o= =8.99 KN . m
8

5.05 0−(−4.93)
x= + x 5.05=2.87 m
2 8 x 8.99

2.87 4 x 8.99 x 2.87 2.87


(
M maxt = 1−
5.05)(
x
5.05 )
+(−4.93) +
5.05
x ( 0 )=6.694 KN . m

3.4.3.2 Moments minimaux en travées :

L’intérêt de la détermination des valeurs des moments minimaux en travée est de vérifier que

ces moments sont positifs. Dans le cas contraire, on aura des aciers supérieurs à dimensionner

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 38 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

avec les valeurs négatives des moments trouvés.

 Travée AB
L= 3.29 m
 À l’ELU
( 1.35 x 1.997 ) 3.292
m o= =3.65 KN . m
8

3.29 −2.241−0
x= + x 3.29=1.392 m
2 8 x 3.65

1.392 4 x 3.65 x 1.392 1.392


(
¿ 1−
3.29
x)( 3.29
+0 +) 3.29
x (−2.241 ) =2.615 KN . m

 À l’ELS

( 1.997 ) 3.292
m o= =2.70 KN . m
8

3.29 −1.632−0
x= + x 3.29=1.396 m
2 8 x 2.70

1.396 4 x 2.70 x 1.396 1.396


(
¿ 1−
3.29
x)( 3.29
+0 +) 3.29
x (−1.632 ) =1.946 KN . m

 Travée BC
L = 3.08 m
 À l’ELU

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 39 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

( 1.35 x 1.997 ) 3.082


m o= =3.19 KN . m
8

3.08 −2.454−(−2.241)
x= + x 3.08=1.51 m
2 8 x 3.19

1.51 4 x 3.19 x 1.51 1.51


(
¿ 1−
3.08
x )( 3.08
−2.241 +
3.08)x (−2.454 )=0.843 KN . m

 À l’ELS
( 1.997 ) 3.082
m o= =2.37 KN . m
8

3.08 −1.761−(−1.632)
x= + x 3.08=1.51m
2 8 x 2.37

1.51 4 x 2.37 x 1.51 1.51


(
¿ 1−
3.08)(
x
3.08 )
−1.632 +
3.08
x (−1.761 )=0.674 KN . m

 Travée CD
L = 3.86 m

 À l’ELU
( 1.35 x 1.997 ) 3.862
m o= =5.02 KN . m
8

3.86 −6.415−(−2.454)
x= + x 3.86=1.55 m
2 8 x 5.02

1.55 4 x 5.02 x 1.55 1.55


(
¿ 1−
3.86
x )( 3.86
−2.454 +
3.86)x (−6.415 )=0.780 KN . m

 À l’ELS
( 1.997 ) 3.862
m o= =3.72 KN . m
8

3.86 −4.581−(−1.761)
x= + x 3.08=1.55 m
2 8 x 3.72

1.55 4 x 3.72 x 1.55 1.55


(
¿ 1−
3.86 )(
x
3.86
−1.761 + )
3.86
x (−4.581 )=0.682 KN . m

 Travée DE
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 40 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

L= 5.05 m

 À l’ELU
( 1.35 x 1.997 ) 5.052
m o= =8.59 KN . m
8

5.05 0−(−6.415)
x= + x 5.05=2.996 m
2 8 x 8.59

2.996 4 x 8.59 x 2.996 2.996


(
¿ 1−
5.05 )(
x
5.05
−(6.415) +
5.05 )
x ( 0 ) =5.682 KN . m

 À l’ELS
( 1.997 ) 5.052
m o= =6.36 KN . m
8

5.05 0−(−4.581)
x= + x 5.05=2.98m
2 8 x 6.36

2.98 4 x 6.36 x 2.98 2.98


(
¿ 1−
5.05
x)( 5.05
−4.581 +
5.05 )
x ( 0 ) =4.276 KN . m

3.4.3.3 Récapitulatif
Pour récapituler, on dresse le tableau ?? Suivant :

Travée A-B B-C C-D D-E

Longueur (m) 3.29 3.08 3.86 5.05

Etat limite ELU ELS ELU ELS ELU ELS ELU ELS

x max (m) 1.42 1.432 1.52 1.52 1.73 1.73 2.874 2.87

( KN .m) 4.029 2.895 2.688 1.904 4.230 2.754 9.31 6.694

xmin (m) 1.392 1.396 1.51 1.51 1.55 1.55 2.996 2.98

( KN .m) 2.615 1.946 0.843 0.674 0.780 0.682 5.682 4.276

Tableau ?.Moments en travées

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 41 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

4.3.4Détermination des efforts tranchants maximaux


Le calcul des efforts tranchants est mené à l’ELU.

TAd TBg TBd TCg TCd TDg TDd TEg

3.51 m 4.08 m 5.27m


A B 3.31 m C D E

L =. 3.29 m 3.08m 3.86m 5.05m

L’ = 3.29m 2.47m 3.08 m

5.05 m
Figure ??.Efforts tranchants sur appuis

On pose : P 1.35G 1.5Q 1.35x 1.997 + 1.5 x 0.825 = 3.93 KN

 En A
T Ag=0 KN

−3.93 x 3.29 0+ 2.760


T Ad= + =−5.62 KN
2 3.29

 En B

3.93 x 3.29 0+ 3.14


T Bg= + =7.42 KN
2 3.29

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 42 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

−3.93 x 3.08 −3.14+2.084


T Bd= + =−6.39 KN
2 3.08
 En C

3.93 x 3.08 −1.860+ 2.85


T Cg= + =6.37 KN
2 3.08

−3.93 x 3.86 −2.85+ 4.633


T Cd = + =−7.12 KN
2 3.86
 En D

3.93 x 3.86 −1.688+6.94


T Dg= + =8.95 KN
2 3.86

−3.93 x 5.05 −6.94+ 0


T Dd = + =−11.3 KN
2 5.05
 En E

3.93 x 5.05 −6.415+ 0


T Eg= + =8.65 KN
2 5.05

T Ed =0 KN

Schéma de l’effort tranchant

-11.3 KN
-7.12 KN
-6.39KN
-5.62KN

A B C D E

6.37 KN
7.42KN

8.95 KN 8.65 KN

3.4.3.5. Calcul du ferraillage de la nervure :


KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 43 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

3.4.3.5.1. Calcul des armatures longitudinales:

La fissuration étant préjudiciable, on va procéder par un dimensionnement de la section à à L’ELS en


section en T.

h0=0.05m

d=0.185m
h=0.21m

 Travée AB
M tu =b h0∗h(d−h 0 ) fbu
3

h0 = 5 cm ; d = 18.5 cm; fbu = 12.46 MPa

5
(
M tu =33 x 5 x h 18.5−
3)x 124.6=34.61 KN . m

M tu > M tAB =4.029 KN .m

 Calcul en section rectangulaire (bxh) : (33 cm x 21 cm)

4.029
¿ =1.39
2.895

lim ¿ ( 0.344∗¿ ) + ( 0.0049∗fc 28 )−0.305=0.280

4.029 x 104
¿ =0.028< lim ¿ Asc = 0
33 x 18.52 x 124.6

¿ 1.25 x ¿ ¿z b=d x ( 1−0.4 ) =18.44 cm

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 44 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Mu 4.029 x 104
Au = = =0.628 cm2
z b∗❑S 18.44∗3478.3

Soit choix d’acier : 1 HA 12

 Vérification des contraintes :


16.5 y1 2 + 15 x 1.13 (y1 – 18.5) = 0  16.5 y1 2 + 16.95y1 – 313.57 = 0

 y1 = 3.88 cm

I = 33 x (3.88)3/3 + 15x 1.13 x (18.5 – 3.88)2 = 4265.49 cm4

 bc = 2.895 104 x 3.88/4265.49 = 2.63 MPa < 0.6x22 = 13.2 MPa (vérifiée)

 s = 2.895 104 x 15 x (18.5 – 3.88)/4265.49 = 148.84 MPa < 192.8 MPa (vérifiée)

 Appui D :
M tu =b h0∗h(d−h 0 ) fbu
3

h0 = 5 cm ; d = 18.5 cm; fbu = 12.46 MPa

5
(
M tu =33 x 5 x h 18.5−
3 )
x 124.6=34.61 KN . m

M tu > M tB =6.94 KN . m

 Calcul en section rectangulaire (b0xh) : (7 cm x 21 cm)

6.94
¿ =1.407
4.93

li m=( 0.344∗¿ )+ ( 0.0049∗fc 28 )−0.305=0.287❑

6.94 x 104
¿ =0.232> lim ¿ Asc  0
7 x 18.52 x 124.6

¿ 1.25 x ¿ ¿z b=d x ( 1−0.4 ) =15.29 cm


KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 45 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

M1 = 0.287 x 7x18.52x 124.6 = 8.57 KN.m

A1 = 8.57 x104 / 15.29 x 3478.3 = 1.61 cm2

M2 = 0.4 x 6.94 = 2.78 KN.m

A2 = 2.78 x104 / ( 3478.3 x (18.5 – 2.5)) = 0.5 cm2

Donc la section tendue est : A s = A1 + A2 = 1.61 + 0.5 = 2.11 cm2  1HA14 + 1HA10

et la section de l’acier comprimé : Asc = 0.5 cm2  1HA10

Tableau récapitulatif :

lim Asc Acier zb As Acier adopté


adopté
(cm) (cm2)

Travée AB 0.028 0.280 0 - 0.007 18.44 0.628 1HA12

Appui B 0.105 0.305 0 - 0.139 17.47 0.725 1HA12

Travée BC 0.02 0.288 0 - 0.024 18.32 0.592 1HA12

Appui C 0.095 0.288 0 - 0.125 17.57 0.655 1HA12

Travée CD 0.03 0.331 0 - 0.038 18.22 0.937 1HA12

Appui D 0.232 0.287 0.50 1HA10 0.434 15.29 2.11 1HA14 + 1HA12

Travée DE 0.066 0.281 0 - 0.085 17.86 1.50 1HA14

Vérification de la flèche :
La vérification de la flèche vis-à-vis de l’ELS de la déformation n’est pas indispensable lorsque

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 46 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

3
h
l
> max
{
80 et A st ≤ 2 MPa
1 M t bx x d
x
20 M 0
fe

3
21
505
=0.0416>max 80
1 5.682
x
20 12.539
{
=0.0375

=0.022
( vérifiée )

1.54 2 MPa
et =0.0025 ≤ =0.005 ( vérifiée )
33 x x 18.5 400

 La vérification de la flèche n’est pas nécessaire.

Armatures transversales :

 Vérification du béton de l’âme :

Pour l’appui ( A ) :

La contrainte tangente ultime est donnée par :

Or l’effort tranchant maximal est : Vumax = 7.58 KN

Donc : u = 5.62 / (7x18.5) = 0.434 MPa

On a :

 uMax = Min  0.15x 12.46/1.5 ; 5MPa = Min  1.25 MPa ; 4 MPa

 uMax = 1.25 MPa 

u  uMax  La largeur de l’âme est suffisante

 Diamètre et section des armatures transversales :

t < Min  l ; h/35 ; b0/10  t < Min  14 mm ; 6 mm ; 7 mm

 t = 6 mm

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 47 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

On a : At = n. A avec : n = 2 (étrier : 2 sections de A  )

 At = 2 x 0.28 = 0.56 cm2


 Espacement des armatures transversales :

 1ère condition  : (condition de non fragilité)

St ≤ Min  At. fe/(0.4xb0); 2At. fe/(u xb0) = Min  47 cm ; 86.63 cm

 St 1 ≤ 47 cm

 2ème condition  : (condition constructive)

St ≤ Min  0.9d; 40 cm = Min  16.65 cm; 40 cm

 St 2 ≤ 16.65 cm

 3ème condition  : (condition de résistance)


St ≤ Min  0.9xAt.(sin + cos) fe / b0.( u – 0.3K.ftj).s)

K = 1 ( Flexion simple ), ft28 = 1.92 MPa et s = 1.15

 St 3 ≤ 0
 St ≤ Min  St 1; St 2 ; St 3 
 Soit : St = 16 cm

Tableau récapitulatif :

Appui : Ad Bg Bd Cg Cd Dg Dd Eg
Vu (KN) -5.62 7.42 -6.39 6.37 -7.12 8.95 -11.3 8.65
u (MPa) 0.434 0.573 0.493 0.491 0.549 0.691 0.872 0.668
uMax (MPa) 1.25 1.25 1.25 1.25 1.25 1.25 1.25 1.25
l (mm) 12 12 12 12 12 14 14 14
t (mm) 6 6 6 6 6 6 6 6
St (cm) 16 16 16 16 16 16 16 16

 Répartition des armatures transversales :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 48 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Calcul de premier espacement : St0 = St /2 = 16/2  St0 = 8 cm

Suite de Caquot : 7, 8, 9, 10, 11, 13, 16, 20, 25, 35, 40 cm

Nombre des répétitions : nrép = ltravée /2

Tableau récapitulatif :

Travée St0 (cm) ltravée(m) nrép Espacement

AB 8 3.29 2 8 / 2x16 / 2 x 20 / 2 x 25 / 35

BC 8 2.47 2 8 / 2x16 / 2 x 20 / 2 x 25

CD 8 3.08 2 8 / 2x16 / 2 x 20 / 2 x 25 /25

DE 8 5.05 3 8 / 3x16 / 3 x 20 / 3 x 25 / 2 x 35

Introduction :
Les poutres sont des éléments porteurs en béton armé, leur rôle consiste essentiellement supporter
les charges transmises par le plancher.
La descente des charges, le calcul et le dimensionnement de l’ensemble des poutres
du bâtiment sont élaborés à l’aide d’un calcule manuelle.
On traite, à titre indicatif, par un calcul détaillé une poutre continue à quatre
Travées. Il s’agit de la poutre (A32 ; P44 ; P36 ; P29 ; A17) du plancher haut du premier sous-sol.
Elle est soumise à des charges uniformément réparties provenant des réactions de plancher et à une
charge concentrée

4.70 m 1.9 m

14m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT 3.05 m - 49 -


5.88 m
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Figure 4.1 – Position de la poutre.

On va donc dire que la poutre est chargé dé manière uniforme ceux – ci implique que :

5.88+4.7
q= x ( 1.72+9.2 )=58 KN /ml
2

Méthode BAL91 :
G = 48.67 KN/ml
5.88+4.7
( )
{Q=

G=
2
5.88+ 4.7
( 2
x 1.72=9.1 KN /ml

)
x 9.2=48.67 KN /ml
Q = 9.1KN/ml 

4.2 Données de calcul de la poutre :


4.2.1 Schéma de calcul de la poutre :
NB : La poutre est schématisée dans la figure suivante sans prise en compte le poids propre de la
poutre

q= 58 KN/ml

L=4.7m L=4.06m L=3.14m L=4.11m


A B C D E

L’=4.7m L’=3.248m
L’=3.248m L’=2.512 m L’ =4.11m
Figure ? : Schéma de calcul initial de la poutre.

/ Moments fléchissant maximaux sur appuis:

On note par MG les moments dus aux charges permanentes et par M Q les moments dus aux
charges d’exploitation :

 Appui A et E :
MAG = MAQ = MEG = MEQ = 0 KN.m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 50 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 Appui B :
( 48.67 x 4.703 ) + ( 48.67 x 3.2483 )
MBG = -2/3 = -66.32 KN.m
8.5(4.7+3.248)

( 9.1 x 4.70 3 )+ ( 9.1 x 3.2483 )


MBQ = - = -18.60 KN.m
8.5(4.7+ 3.248)

 Appui C :
( 48.67 x 3.2483 )+ ( 48.67 x 2.5123)
MCG = -2/3 = -33.21 KN.m
8.5( 3.248+ 2.512)

( 9.1 x 3.2483 ) + ( 9.1 x 3.5123 )


MCQ = - = -9.31KN.m
8.5(3.248+3.512)

 Appui D :
( 48.67 x 2.5123 ) + ( 48.67 x 4.113 )
MDG = -2/3 = - 49.17 KN.m
8.5(2.512+ 4.11)

( 9.1 x 2.513 ) + ( 9.1 x 4.113 )


MDQ = - = -13.785 KN.m
8.5(2.51+4.11)

La pondération nous donne les résultats suivants :

 à l’ELU :
MUA = MUE = 0 KN.m

MUB = 1.35 MBG +1.5MBQ = -117.432 KN.m

MUC = 1.35 MCG +1.5MCQ = -58.80 KN.m

MUD = 1.35 MDG +1.5MDQ = -87.057 KN.m

 à l’ELS :
MSA = MSE = 0 KN.m

MSB = MBG + MBQ = - 84.92 KN.m

MSC = MCG + MCQ = -42.52 KN.m

MSD = MDG + MDQ = -62.955 KN.m

Pour déterminer les sollicitations les plus défavorables, on considère les combinaisons de
charges suivantes :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 51 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Figure ????. Combinaisons des charges.

 Cas de chargement N°1  :

G
Gx

A B C D E

L’=4.7m L’=3.248m L’=2.512 m L’ =4.11m

 En appui B :
 à l’ELS :
On a : MBS (1) = MBG d’où :

MBS (1) =-66.32 KN.m

 à l’ELU :
On a : MBU(1) = 1.35 MBG d’où :

MBU(1) = 1.35 x (-66.32) = -89.532 KN.m

 En appui C :
 à l’ELS :
On a : MCS(1) = MCS d’où :

MCS(1) = -33.21KN.m

 à l’ELU :
On a : MCU (1) = 1.35 MCU d’où :

MCU (1)=13.5 (-33.21) = -44.83 KN.m

 En appui D :
 à l’ELS :
On a: MDS(1) = MDG d’où

MDS(1) = = -49.17 KN.m

 à l’ELU :
On a : MDU (1) = 1.35 MDG d’où :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 52 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

MDU (1) = 1.35 (-49.17) = -66.38 KN.m

 Cas de chargement N°2:

A B C D E

L’=4.7m L’=3.248m L’=2.512 m L’ =4.11m


 En appui B :
À l’ELU :
On a : MBU (2) = 1.35 MBG + 1.5 MBQ(2) d’où :
( 9.1 x 4.703 )
M(2)BQ = - =−13.98 KN . m.
8.5(4.70+ 3.248)

MBU (2) = 1.35 (-66.32) + 1.5 (-13.59) = -109.92 KN.m


 à l’ELS :
(2)
MBS = MBG + MBQ (2) d’où :

MBS (2) = -66.32– 13.59= -79.91KN .m

 En appui C :
À l’ELU :

MCG(2) = 1.35 MCG d’où :


MCQ(2) = 1.35 (-33.21) = -44.83 KN.m
 à l’ELS :
MCS(2) = MCG d’où

MCS(3) = -33.21KN.m

 En appui D :
À l’ELU :
MDG(2) = 1.35 MDG d’où :

MDQ(2) =1.35 x (-49.17) = -66.38 KN.m


 à l’ELS :
MDS(2) = MDG d’où :

MDS(2) = -49.1 KN.m

 Cas de chargement N°3:


KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 53 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

A B C D

L’=4.7m L’=3.248m L’=2.512 m


L’ = 4.11 m
 En appui B :
À l’ELU :
On a : MBU (3) = 1.35 MBG + 1.5 MBQ(3) d’où :
( 9.1 x 3.2483 )
M (3)BQ = - =−4.615 KN . m.
8.5(4.70+ 3.248)

MBU (3) = 1.35 (-66.32) -+ 1.5 (-4.615) = -96.45 KN.m

À l’ELS :

MBS (3) = MBG + MBQ (3) d’où :

MBS (3) = -66.32– 4.615= -70.935 KN .m

 En appui C :
À l’ELU :
On a : MCU (3) = 1.35 MCG + 1.5 MCQ(3) d’où :
( 9.1 x 3.2483 )
MCQ (3) = - =−6.79 KN . m.
8.5(3.248+2.152)
MCU (3) = 1.35 (-33.21) -+ 1.5 (-6.79) = -55.02 KN.m

À l’ELS :

MCS(3) = MCG + M(3)CQ d’où :

MCS(3) = -33.21- 6.79 = -40 KN.m

 En appui D :
À l’ELU :
MDG(3) = 1.35 MDG d’où :

MDQ(3) =1.35 x (-49.17) = -66.38 KN.m

À l’ELS :

MDS(3) = MDG d’où :

MDS(3) = -49.17 KN.m


KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 54 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Cas de chargement N°4*


Q

A B C D E

L’=4.7m L’=3.248m L’=2.512 m L’ =4.11m


 En appui B :
À l’ELU :
On a : MBU (4) = 1.35 MBG d’où :
M(4)BG = 1.35 x -66.32 ¿−89.53 KN . m

À l’ELS :

MBS (4) = MBG d’où :

MBS (4) = -66.32= -66.32KN .m

 En appui C :
À l’ELU :
On a : MCU (4) = 1.35 MCG + 1.5 MCQ(4) d’où :
( 9.1 x 2.5123 )
MCQ (4) = - =−3.142 KN . m
8.5(3.248+2.152)
MCU (4) = 1.35 (-33.21) -+ 1.5 (-3.142) = -49.55KN.m

À l’ELS :

MCS(4) = MCG + MCQ  d’où :

MCS(4) = -33.21 – 3.142= -36.35KN.m

 En appui D :
À l’ELU :
On a : MDU (4) = 1.35 MDG + 1.5 MDQ(4) d’où :
( 9.1 x 2.5123 )
MDQ (4) = - =−1.70 KN . m.
8.5(2.152+4.11)

MDU (4) = 1.35 (-49.17) + 1.5 (-1.70) = -68.92 KN.m

À l’ELS :

MDS(4) = MDG + M4DQ  d’où :

MDS(4) = -49.17 - 1.70 = -50.87KN.m


KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 55 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 Cas de chargement N°5:


Q

A B C D E

L’=4.7m L’=3.248m L’=2.512 m L’ =4.11m

 En appui B :
À l’ELU :

On a : MBU (5) = 1.35 MBG d’où :

M(5)BG = 1.35 x -66.32 ¿−89.53 m

À l’ELS :

MBS (5) = MBG d’où :

MBS (5) = -66.32= -66.32KN .m

 En appui C :
À l’ELU :
On a : MCU (5) = 1.35 MBG d’où :
MCU (5) = 1.35 x-33.21 = -44.83 KN.m

À l’ELS :

MCS(5) = MCG d’où :

MCS(5) = -33.21KN.m

 En appui D :
À l’ELU :
On a : MDU (5) = 1.35 MDG + 1.5 MDQ(5) d’où :
( 9.1 x 4.113 )
MDQ = -(5)
=−11.87 KNm.
8.5(2.152+4.11)
MDU (5) = 1.35 (-49.17) + 1.5 (-11.87) = -80.27KN.m

À l’ELS :

MDS(5) = MDG + MDQ  d’où :

MDS(5) = -49.17-11.87= -61.04KN.m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 56 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 Cas de chargement N°6:

Le schéma général de calcul de M6 en B, en C et en D est le suivant (l’appui intermédiaire étant


l’appui B, C ou D).
Q

A B C D E

L’=4.7m L’=3.248m L’=2.512 m L’ =4.11m

Figure ??? Schéma de travée chargée

Ce cas de charge correspond aux moments maximaux sur appuis. Ce cas a été traité

Précédemment.

On rappelle les résultats obtenus

 à l’ELU :
MUA = MUE = 0 KN.m

MUB = 1.35 MBG +1.5MBQ = -117.432 KN.m

MUC = 1.35 MCG +1.5MCQ = -58.80 KN.m

MUD = 1.35 MDG +1.5MDQ = -87.057 KN.m

 à l’ELS :
MSA = MSE = 0 KN.m

MSB = MBG + MBQ = - 84.92 KN.m

MSC = MCG + MCQ = -42.52 KN.m

MSD = MDG + MDQ = -62.955 KN.m

Tableau ?: Récapitulatif des moments

Appuis
A B C D E

Li (m) 4.7 4.06 3.14 4.11

L’i (m 4.7 3.248 2.152 4.11

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 57 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

M(1) (KN.m) ELS 0 -66.32 -33.31 -49.17 0


ELU 0 -89.532 -44.83 -66.38 0
M (2) (KN.m) ELS 0 -79.91 -33.21 -49.17 0
ELU 0 -109.92 -44.83 -66.38 0
M (3) (KN.m) ELS 0 -70.935 -40 -49.17 0
ELU 0 -96.45 -55.02 -66.38 0
M (4) (KN.m) ELS 0 -66.32 -36.35 -50.87 0
ELU 0 -89.53 -49.55 -68.92 0
M (5) (KN.m) ELS 0 -66.32 -33.21 -61.04 0
ELU 0 -89.53 -44.83 -80.27 0
M (6) (KN.m) ELS 0 -84.92 -42.52 -62.955 0
ELU 0 -117.432 -58.80 -87.057 0

3.4.3 Moments en travées :

3.4.3.1 Moments maximaux en travées 

A B C D E

L=4.7m L=4.06 m L=314 m L =4.11m


m

Figure ?.Portées des travées

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 58 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 Travée AB
L= 4.70 m
 À l’ELU
( 1.35 x 48.67+1.5 x 9.1 ) 4.7 2
m o= =219.11 KN . m
8

4.7 −109.92−0
x= + x 4.7=2.29 m
2 8 x 219.11

2.29 4 x 219.11 x 2.29 2.29


(
¿ 1−
4.7 )(
x
4.7
+0 + )4.7
x (−109.92 ) =165.08 KN . m

2.29 4 x 219.11 x 2.29 2.29


(
¿ 1−
4.7 )(
x
4.7
+0 + )4.7
x (−109.92 ) =165.08 KN . m

 À l’ELS
( 48.67 +9.1 ) 4.72
m o= =159. .52 KN . m
8

4.7 −79.91−0
x= + x 4.7=2.06 m
2 8 x 159. .52

2.06 4 x 159. .52 x 2.06 2.06


(
¿ 1−
4.7 )(
x
4.7
+0 + )
4.7
x (−79.91 )=122 KN . m


Travée BC
L= 4.06 m
 À l’ELU
( 1.35 x 48.67+1.5 x 9.1 ) 4.062
m o= =163.505 KN . m
8

4.06 −44.83−(−96.45)
x= + x 4.06=2.190 m
2 8 x 163.505

2.190 4 x 163.505 x 2.190 2.190


M maxt = 1− ( 4.06
x)( 4.06
+(−96.45) + )
4.06
x (−44.83 )=82.478 KN . m

 À l’ELS
( 48.67 +9.1 ) 4.062
m o= =119.032 KN . m
8

4.06 −33.21−(−70.935)
x= + x 4.06=2.191 m
2 8 x 119.032

2.191
M maxt = 1− ( 4.06 )
x¿

 Travée CD
L= 2.512 m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 59 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 À l’ELU
( 1.35 x 48.67+1.5 x 9.1 ) 3.142
m o= =97.800 KN . m
8

3.14 −80.27−(−49.55)
x= + x 3.14=1.45 m
2 8 x 97.800

1.45 4 x 97.800 x 1.45 1.45


M maxt = 1− ( 3.14
x )( 3.14
+(−49.55) + )
3.14
x (−80.27 )=33.49 KN . m

 À l’ELS
( 48.67 +9.1 ) 3.142
m o= =71.199 KN . m
8

3.14 −61.04−(−36.35)
x= + x 3.14=1.434 m
2 8 x 71.199

1.434 4 x 71.199 x 1.434 1.434


(
M maxt = 1−
3.14)(
x
3.14
+(−36.35) + )
3.14
x (−61.04 )=23.009 KN . m

 Travée DE
L= 4.11 m

 À l’ELU
( 1.35 x 48.67+1.5 x 9.1 ) 4.112
m o= =167.55 KN . m
8

4.11 0−(−80.27)
x= + x 4.11=2.30 m
2 8 x 167.55

2.30 4 x 167.55 x 2.30 2.30


(
¿ 1−
4.11
x)( 4.11
+(−80.27) + )
4.11
x ( 0 )=129.82 KN . m

 À l’ELS
( 48.67 +9.1 ) 4.112
m o= =121.98 KN . m
8

4.11 0−(−87.057)
x= + x 4.11=2.42 m
2 8 x 121.98

2.42 4 x 121.98 x 2.42 2.42


(
M maxt = 1−
4.11)(
x
4.11
+(−87.057) +)4.11
x ( 0 ) =82.30 KN . m

3.4.3.2 Moments minimaux en travées :

L’intérêt de la détermination des valeurs des moments minimaux en travée est de vérifier que

ces moments sont positifs. Dans le cas contraire, on aura des aciers supérieurs à dimensionner

avec les valeurs négatives des moments trouvés.

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 60 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 Travée AB
L= 4.70 m
 À l’ELU
( 1.35 x 48.67 ) 4.72
m o= =181.426 KN . m
8

4.7 −96.45−0
x= + x 4.7=2.04 m
2 8 x 181.426

2.04 4 x 181.426 x 2.04 2.04


(
¿ 1−
4.70 )(
x
4.70
+0 +
4.70)x (−96.45 )=136.418 KN . m

 À l’ELS
( 48.67 ) 48.672
m o= =134.39 KN . m
8

4.70 −70.935−0
x= + x 4.70=2.04 m
2 8 x 134.39

2.04 4 x 134.39 x 2.04 2.04


(
¿ 1−
4.70 )(
x
4.70
+0 + )
4.70
x (−70.935 )=101.27 KN . m


Travée BC
L= 4.06m
 À l’ELU
( 1.35 x 48.67 ) 4.062
m o= =135.380 KN . m
8

4.06 −55.02−(−70.935)
x= + x 4.06=2.277 m
2 8 x 135.380

2.277 4 x 135.380 x 2.277 2.277


(
¿ 1−
4.06
x)( 4.06
−70.935 + )
4.06
x (−55.02 )=71.329 KN . m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 61 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 À l’ELS
( 48.67 ) 4.062
m o= =100.282 KN . m
8

4.06 −36.35−(−70.935)
x= + x 4.06=2.205 m
2 8 x 100.282

2.205 4 x 100.282 x 2.205 2.205


(
¿ 1−
4.06 )(
x
4.06
−70.935 +
4.06 )
x (−36.35 )=47.400 KN . m

 Travée CD
L= 3.14 m

 À l’ELU
( 1.35 x 48.67 ) 3.14 2
m o= =80.977 KN . m
8

3.14 −80.27−(−49.55)
x= + x 3.14=1.42m
2 8 x 80.977

1.42 4 x 80.977 x 1.42 1.42


(
¿ 1−
3.14 )(
x
3.14
+(−49.55) + )
3.14
x (−80.27 )=16.80 KN . m

 À l’ELS
( 48.67 ) 3.14 2
m o= =59.983 KN . m
8

3.14 −61.04−(−35.65)
x= + x 3.14=1.404 m
2 8 x 59.983

1.404 4 x 59.983 x 1.404 1.404


(
¿ 1−
3.14
x)( 3.14
+(−35.65) +
3.14 )
x (−61.04 )=12.319 KN . m

 Travée DE
L= 4.11 m

 À l’ELU
( 1.35 x 48.67 ) 4.112
m o= =138.74 KN .m
8

4.11 0−(−80.27)
x= + x 4.11=2.35 m
2 8 x 138.74

2.35 4 x 138.74 x 2.35 2.35


(
¿ 1−
4.11 )(
x
4.11
+(−80.27) + )
4.11
x ( 0 )=101.51 KN . m

 À l’ELS
( 48.67 ) 4.112
m o= =102.77 KN . m
8

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 62 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

4.11 0−(−61.04)
x= + x 4.11=2.36 m
2 8 x 102.77

2.36 4 x 102.77 x 2.36 2.36


(
¿ 1−
4.11
x)( 4.11
+(−14.60) +
4.11 )
x ( 0 )=74.55 KN .m

3.4.3.3 Récapitulatif

Pour récapituler, on dresse le tableau ?? Suivant :

Tableau ?.Moments en travées

Travée A-B B-C C-D D-E

Longueur (m) 4.7 4.06 m 314 m 4.11

Etat limite ELU ELS ELU ELS ELU ELS ELU ELS

x max (m) 2.29 2.06 2.90 2.191 1.45 1.434 2.30 2.42

( KN .m) 165.08 122 82.478 67.642 33.49 23.009 129.82 82.30

xmin (m) 2.04 2.04 2.277 2.205 1.42 1.40 2.35 2.36

( KN .m) 136.41 101.27 71.329 47.400 16.80 12.319 101.51 74.55


8

4.3.4Détermination des efforts tranchants maximaux

Le calcul des efforts tranchants est mené à l’ELU.

TAd TBg TBd TCg TCd TDg TDd


KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT TEg - 63 -
L =. 314 m
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

4.7 m 4.06 m 4.11m

Figure ??.Efforts tranchants sur appuis

On pose : P 1.35G 1.5Q 1.35x 48.67 + 1.5 x 9.1 = 79.35 KN

 En A
T Ag=0 KN

−79.35 x 4.7 0+109.92


T Ad = + =−163.08 KN
2 4.7

 En B
79.35 x 4.7 0+117.432
T Bg= + =211.458 KN
2 4.7
−79.35 x 4.06 −117.432+ 55.02
T Bd= + =−176.453 KN
2 4.06
 En C
79.35 x 4.06 −89.53+58.80
T Cg= + =130.351 KN
2 4.06

−79.35 x 3.14 −58.80+ 47.38


T Cd = + =−127.392 KN
2 4.06
 En D
79.35 x 3.14 −44.83+ 87.057
T Dg= + =111.131 KN
2 3.14
−79.35 x 4.11 −87.057+0
T Dd = + =−184.24 KN
2 4.11
 En E
79.35 x 4.11 −87.057+ 0
T Eg= + =141.88 KN
2 4.11
T Ed =0 KN

3.4.3.5. Calcul du ferraillage de la poutre :

3.4.3.5.1. Calcul des armatures longitudinales:

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 64 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Le dimensionnement des armatures se fera à l’état limite ultime. On mène la vérification à


l’état limite de service. La fissuration étant préjudiciable, on va procéder par un dimensionnement
de la section à L’ELS en section en rectangulaire.

Dimensionnement à L’ELS en section rectangulaire

III.4-1 / Aciers longitudinales en Appuis:


En appuis B

=Mu / Mser= 117.432/84.92 =1.383

MU 117.432∗104
µbu= =  µbu =0.261
fbu xbd 2 124.67 x 22∗40.52

μl= [3440*1.383*1+ (49*22)-3050)]/10000  μbu < μL =0.278

 La section ne contient pas les armatures comprimées : Asc = 0

α1=1.25 (1-√ (1−2¿µbu) ¿ ) = 0.386

Zbl = d (1- 0.4xα1) = 34.247 cm


As = (Mu/Zbl*fed) = 9.86cm²

Soit choix d’acier : 3HA16+ 3HA 14

En appuis C

=Mu / Mser= 58.80/42.52 =1.383

MU 58.80∗10 4
µbu= 2=  µbu =0.130
fbu xbd 124.67 x 22∗40.52

μl= [3440*1.383*1+ (49*22)-3050)]/10000  μbu < μL =0.278

 La section ne contient pas les armatures comprimées : Asc = 0

α1=1.25 (1-√ (1−2¿µbu) ¿ ) = 0.175

Zbl = d (1- 0.4xα1) = 37.67cm

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 65 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

As = (Mu/Zbl*fed) = 4.49cm²

Soit choix d’acier : 3HA14

En appuis D

=Mu / Mser= 87.057/62.955 =1.383

MU 87.057∗10 4
µbu= =  µbu =0.194
fbu xbd 2 124.67 x 22∗40.52

μl= [3440*1.383*1+ (49*22)-3050)]/10000  μbu < μL =0.278

 La section ne contient pas les armatures comprimées : Asc = 0

α1=1.25 (1-√ (1−2¿µbu) ¿ ) = 0.272

Zbl = d (1- 0.4xα1) = 36.094cm


As = (Mu/Zbl*fed) = 6.934cm²

Soit choix d’acier : 3HA16 + 1HA12

Travée AB :

=Mu / Mser= 165.08/122 =1.35

MU 165.08∗104
µbu= =  µbu =0.366
fbu xbd 2 124.67 x 22 x 40.52

μl= [3440*1.35*1+ (49*22)-3050)]/10000  μbu < μL =0.267

 La section contient les armatures comprimées : Asc≠ 0

Mulimite = μl*bd²*fbu = 0.267 * 22* 40.5² * 124.6 = 120.117 KN.m

sc= [9γ fc28−β xδ ' [13 fc 28+415] = 9*1.35*22 – 0.9 * 0.062*(13*22+415)= 228.18 MPa

Asc = = (Mu-Mul)/ (d-d’)* sc = (165.08 -120.117)104/(40.5-2.5)*2281.8 = 1.139cm²

Soit choix d’acier : 3HA12

α1=1.25 (1-√ ¿ ¿) = 0.396

Zbl = d (1- 0.4xα1) = 34.07 cm

As = (Mul/Zbl*fed) + (Asc. sc/fed) = 10.88 cm²

Soit choix d’acier : 6HA16

III. Vérification des contraintes :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 66 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

La fissuration est préjudiciable donc il suffit de vérifier que :

S b y2
= + n A sc ( y 1−d ' ) −n A s ( d− y 1 )=0
( AN ) 2

b y 31 ' 2 2
I= +n A sc ( y 1−d ) +n A s (d− y 1)
3

M ser

}
σ bc = y ≤ σ´ =0,6 f cj
I h 1 bc
M
σ sc=n ser ( y 1−d ' ) ≤ σ´sc suivant la nature de lafissuration
I
M
σ s=n ser ( d− y 1 ) ≤ σ´ s
I

22 y 12
+15∗1.139 ( y 1−2.5 ) −15∗10.88 ( 40.5− y 1) y 1=¿ 17.73 cm
2

22∗17.733 2 2
I= + 15∗1.139 ( 17.73−2.5 ) +15∗10.88 ( 40.5−17.73 )
3
I =129449.85 cm4

M ser
σ bc = y 1 ≤ σ´bc=0,6 f cj
I
σ bc =9.42∗17.73=16.70 MPa> σ´bc =0.6∗22=13.2 MPa ( non vérifiée )
M
σ sc =n ser ( y 1−d ' ) ≤ σ´sc
I
σ sc=15∗9.42∗( 17.73−2.5 ) =215.19 MPa< σ´sc =228.18 MPa(ok )
M
σ s =n ser ( d− y 1 ) ≤ σ́ s
I
σ st =15∗9.42∗( 40.5−17.73 )=321.74 MPa> σ́ s=192.8 MPa(non vérifiée)

Redimensionnement de la poutre à l’ELS :

On pose l =xl /d Y xl = l .d

l = bc / (15 bc+ st) = 13.2 / (15x13.2 + 192.8) = 0.034


KOURISSA l . dPRINCE
xl =AYESSA = 0.034 x 40.5 = 1.38 cm
MAIXENT - 67 -
Fbc = 0.5 b xl bc ;
Zl = d – xl/3 = 40.5 -1.38/3 = 40.04 cm
Mrb = Fbc . Zl = 0.5 b xl bc (d- xl/3) = 0.5 x 22x 1.38x 132x (40.5 – 1.38/3)
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Asc =( Ms – Mrb) / sc(d-d’)

= (122-8.02).104 / 2281.8 x (40.5-2.5) = 13.14 cm2 (3HA25 )

Ast = Mrb /(st Zrb) +[( Ms – Mrb) / st(d-d’)] sc /st

= 8.02 x104 / 1928x 40.04 + [( 122– 8.02).104 / (40.5-2.5)]  /

Ast = 1.04 + 18.41 = 19.45 cm2 (3HA25 + 3HA16)


Travée BC :

=Mu / Mser= 82.478/67.642 =1.219

MU 82.478∗10 4
µbu= =  µbu =0.183
fbu xbd 2 124.67 x 22∗40.52

μl= [3440*1.219*1+ (49*22)-3050)]/10000  μbu < μL =0.222

 La section ne contient pas les armatures comprimées : Asc = 0

α1=1.25 (1-√ (1−2¿µbu) ¿ ) = 0.255

Zbl = d (1- 0.4xα1) = 36.37 cm


As = (Mu/Zbl*fed) = 6.51 cm²

Soit choix d’acier : 3HA16 +1 HA12

Travée CD :

=Mu / Mser= 33.49/23.009=1.46

MU 33.49 104
µbu= =  µbu =0.074
fbu xbd 2 124.67 x 22∗40.52

μl= [3440*1.46*1+ (49*22)-3050)]/10000  μbu < μL =0.305


KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 68 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 La section ne contient pas les armatures comprimées : Asc = 0

α1=1.25 (1-√ (1−2¿µbu) ¿ ) = 0.096

Zbl = d (1- 0.4xα1) = 38.94 cm


As = (Mu/Zbl*fed) = 2.47cm² Soit choix d’acier : 3HA12

Travée DE :

=Mu / Mser= 129.82/82.30 =1.58

MU 129.82 104
µbu= =  µbu =0.289
fbu xbd 2 124.67 x 22∗40.52

μl= [3440*1.67*1+ (49*22)-3050)]/10000  μbu < μL =0.346

 La section ne contient pas les armatures comprimées : Asc = 0

α1=1.25 (1-√ (1−2¿µbu) ¿ ) = 0.437

Zbl = d (1- 0.4xα1) = 33.41 cm


As = (Mu/Zbl*fed) = 11.17m²

Soit choix d’acier : 6HA16

Tableau récapitulatif :

lim Asc Acier zb Ast Acier adopté


(cm2) adopté
(cm) (cm2)
Travée AB 0.027 0.027 13.14 3HA25 0.034 40.04 19.45 3HA25 + 3HA16

Appui B 0.261 0.278 0 - 0.386 34.247 9.858 3HA16 + 3HA14

Travée BC 0.183 0.222 0 - 0.255 36.37 6.51 3HA16 +1HA12

Appui C 0.130 0.278 0 - 0.175 37.67 4.488 3HA14

Travée CD 0.074 0.305 0 - 0.096 38.94 2.47 3HA12

Appui D 0.194 0.278 0 - 0.272 36.094 6.934 3HA16 + 1HA12

Travée DE 0.289 0.346 0 - 0.437 33.41 11.17 6HA16

Vérification de la flèche :
La vérification de la flèche vis-à-vis de l’ELS de la déformation n’est pas indispensable lorsque :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 69 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

3
h
l
> max
{80 et A st ≤ 2 MPa
1 M t bx d
x
20 M 0
fe

3
45
470
=0.0957> max 80
{
=0.0375
1 165.08
x
20 219.12
=0.0376
( vérifiée )

 La vérification de la flèche n’est pas nécessaire.

Armatures transversales :

 Vérification du béton de l’âme :

Pour l’appui (A) :


La contrainte tangente ultime est donnée par :

Or l’effort tranchant maximal est : Vumax = 163.08 KN

Donc : u = 163.08 / (22x40.5) = 1.83 MPa

On a :
0.15 f cj
τ U ≤ Min { γb
; 4 MPa }
 uMax = Min  0.15x 12.46/1.5 ; 4MPa = Min  1.25MPa ; 4 MPa

 uMax = 1.25 MPa 

u > uMax  La largeur de l’âme est insuffisante

 Diamètre et section des armatures transversales :

t < Min  l ; h/35 ; b0/10  t < Min  25 mm ; 12.85 mm ; 22 mm

 t = 8 mm : HA8

St ≤ Min  0.9d; 40 cm = Min  40.5 cm ; 40 cm

 St ≤ 40 cm

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 70 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Soit : St = 20 cm

At ≤ St b0.( u – 0.3K.ftj).s /0.9x.(sin + cos) fe

 At ≥ 20x 22.( 1.83 – 0.3x1.92).1.15 /0.9x 400 = 1.76 cm2

Choix d’acier : 1 cadre + 1 étrier HA8

On a : At = n. A avec: n = 4

 At = 4 x 0.5 = 2 cm2

Tableau récapitulatif :

Appui : Ad Bg Bd Cg Cd Dg Dd Eg

Vu (KN) -163.08 211.458 176.453 130.351 127.392 111.131 184.24 141.88

u (MPa) 1.83 2.373 1.980 1.462 1.429 1.247 2.068 1.592

uMax (MPa) 1.25 1.25 1.25 1.25 1.25 1.25 1.25 1.25

l (mm) 25 16 16 16 12 12 16 16

t (mm) 8 8 8 8 8 8 8 8

St (cm) 20 20 20 20 20 20 20 20

 Répartition des armatures transversales :

Calcul de premier espacement : St0 = St /2 = 20/2  St0 = 10 cm

Suite de Caquot : 7, 8, 9, 10, 11, 13, 16, 20, 25, 35, 40 cm

Nombre des répétitions : nrép = ltravée /2

Tableau récapitulative:

Travée St0 (cm) ltravée(m) nrép Espacement

AB 10 4.70 3 10 / 3x20 / 3 x 25 / 3 x 35/

BC 10 4.06 3 10 / 3x20 / 3 x 25 / 3 x 35/

CD 10 3.14 2 10 / 3x20 / 3 x 25 / 3 x 35/

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 71 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

DE 8 4.11 3 10 / 3x20 / 3 x 25 / 3 x 35/

Une dalle « panneaux de dalle » est un élément, généralement rectangulaire, dont l’épaisseur est faible
par rapport aux deux dimensions en plan. Ceci permet de rester dans le cadre de la théorie des plaques
minces faiblement fléchies.

Dans ce projet, on a différents types de dalles (continue ou isolée) à dimensionner, on va s’intéresser


donc à l’étude d’une dalle, continue de forme rectangulaire.

1- Caractéristiques géométriques :

Le panneau de dalle à étudier se trouve dans le plancher du sous sol 1 supportant une charge
commerciale du REZ de JARDIN.

Figure -1-

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 72 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

l longeur du petit coté de la dalle


α= x =
l y longeur du grand cotéde la dalle

Le panneau a pour dimensions :

lx = 6.43 m ly = 18.42 m

ℓx
6.43
α = ℓ y = 18.42 = 0.35 < 0.40 la dalle porte dans un seul sens

l x 6 . 43
ho > = =0 .257 m
Pour les panneaux de dalles continues et  < 0,40 25 25

Soit
ho =25 cm

2.Calcul des sollicitations :

G = 9.2 KN/m²

Q = 2.5 KN/m²

A l'E.L.U : Pu = 1,35 G+ 1,5 Q = 16.17 KN/m 2

A l'E.L.S : Pser = G + Q = 11.7 KN/m2

2.1/ moment fléchissant :

a/ moment isostatique :

 = 0.35 < 0.40

Alors on a :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 73 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

P u∗l x
Sens lx (bande  à lx) : M0x = = 83.57 KN.m/ml ;
8

Sens ly (bande  à ly) : M0y = 0 KN.m/ml ;

b/ moment à prendre en compte :

Figure -2-

Ma ¿ 0,3M0 0 ,5M0 0,5M 0 0 ,3M0

Mt ¿ 0,85M0 0,75M 0 0,85M 0

Figure -3-

Le panneau de dalle est un panneau intermédiaire donc :

Mtx = 0,75 .M0x ;

Max = 0,5 .M0x ;

Mty = 0,75 .M0y ;

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 74 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

May = 0,5 .M0y ;

Bande de largeur 1,00m parallèle à lx :

Mtx = 0.75.M0x = 62.67 KN.m/m ;

Max = 0,5 .M0x = 41.78 KN.m/m;

Bande de largeur 1,00m parallèle à ly :

Mty = 0,75 .M0y = 0 KN.m/m ;

May = 0,5 .M0y = 0 KN.m/m ;

Valeurs minimales à respecter :

M tx 62.67
- En travée : Mty  4  Mty = 0 KN.m/m < 4 = 15.67 KN.m/m

 Mtyretenue = 15.67 KN.m/m ;

- Sur appuis : Mayretenue = Max = 41 .78 KN.m/m;

Remarque : il faut vérifier la flèche avant d’évoluer en calcul , cette vérification est en fonction de
l’épaisseur h0 .

Il faut que :
ho
lx
{
≥ max 1
20
80
∗M tx
M ox

{
=0.0375
80 0.25
Or 1 ≅ =0.38
∗62.67 6.43
20
=0.03749
83.57

soit donc h0 = 25 cm

Les valeurs des moments sur appuis et en travées sont données dans le tableau suivant :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 75 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

En travée (KNm/m) Sur appui (KNm/m)


Sens x Mtx = 62.67 Max = 41.78
Sens y Mty = 15.67 May = 41.78
Tableau récapitulatif 

3.2/ Effort tranchant :

ℓx 6.43
On a  : α = ℓ y = 18.42 = 0.35 < 0.40

Pu∗l X 16.17∗6.43

{
V x= = =44.24 KN
α 0.35
2(1+ ) 2(1+ )
2 2
P ∗l 16.17∗6.43
V y= u X = =34.66 KN
3 3

4. / FERRAILLAGES :

a/Nécessité d’armatures transversaux :

la dalle est bétonnée sans reprise de bétonnage dans son épaisseur :

Vu f c28
τu= <0.07
b0 d γb

44.24 22
τu= =0.196 MPa< 0.07 =1.03 MPa
100∗22.5 1.5

 Donc pas d’armatures transversaux

b/ Armatures longitudinaux :

Pu = 16.17 KN/m2

Pser = 11.7 KN/m2

f c 28  22MPa

f e  400MPa

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 76 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Pu  lu  (3440*   49* f c 28  3050)*10 4  0.28


γ= =1.38
Ps

 En travée  :
 Sens lx :

M tx
μbu =
b0 f bu d 2 avec Mtx = 62.67 KN.m/m ; b0 = 100 cm ;d = 22.5 cm
lim ¿ ( 0.344∗¿ ) + ( 0.0049∗fc 28 )−0.305=0.277

62.67 x 104
¿ =0.099< lim ¿ Asc = 0
100 x 22.52 x 124.6

¿ 1.25 x ¿ ¿

z b=d x ( 1−0.4 ) =21.32 cm

Mu 62.67 x 104
Atx = = =8.45 cm2 /ml
z b∗❑S 21.32∗3478.3

Soit choix d’acier : 6 HA 14 /ml

 Sens ly :
M ty
 
bu b 0f d2
bu avec Mty =15.67 KN.m/m ; b0 = 100 cm ;d = 22.5 cm
lim ¿ ( 0.344∗¿ ) + ( 0.0049∗fc 28 )−0.305=0.277

15.67 x 10 4
¿ =0.025< lim ¿ Asc = 0
100 x 22.52 x 124.6

¿ 1.25 x ¿ ¿z b=d x ( 1−0.4 ) =22.21 cm

Mu 15.67 x 104
Aty = = =2.03 cm2 /ml
z b∗❑ S 22.21∗3478.3

Soit choix d’acier : 3HA 10 /ml

Sur appuis :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 77 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Max
 
bu b f d2
0 bu avec Max = 41.78 KN.m/m ;

lim ¿ ( 0.344∗¿ ) + ( 0.0049∗fc 28 )−0.305=0.277

41.78 x 104
¿ =0.066< lim ¿ Asc = 0
100 x 22.52 x 124.6

¿ 1.25 x ¿ ¿z b=d x ( 1−0.4 ) =21.73 cm

Mu 15.67 x 10 4
Aax = A ay = = =2.03 cm2 /ml
z b∗❑S 22.21∗3478.3

Soit choix d’acier : 4 HA 14 /ml

c/ Disposition constructive :

 Section minimal d’armature:


 Bande suivant ly :

12  h0  RL

A y min  8  h0  f e  400MPa
6  h  f  500MPa  A y min  8*0.25  2cm 2
 0 e

Aty =2.03 cm2 / ml> A ymin

 vérifier

 Bande suivant lx :


3−α
A xmin = x A ymin
2

3−0.35
A xmin = x 2=2.65 cm ²< A tx=8.45 cm²
2

 Espacement des aciers :


 En travée  :

Sens lx :
s t  min  3h0;33cm   min  75cm;33cm   33cm .

Soit choix d’acier : 6 HA 14 /ml  St = 16.67 cm (vérifié)

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 78 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Sens ly : 0  
s t  min 4h ; 45cm  min  100 cm; 45cm   45cm
.

Soit choix d’acier : 3HA 10  St = 33.33 cm (vérifié )

 Sur appui :
s t ≤33cm

Soit choix d’acier : 4 HA 14 /ml  St = 25 cm (vérifié )

d/ Arrêts des barres :

 En travée sens lx , on alterne : 1 HA14 filant


1HA14 arrêté à 0,16.43m = 0.64  0,64 m de la rive

 En travée sens ly , on alterne : 1HA10 filant


1HA10 arrêté à 0,118.42 = 1.84 m  1.84 m de la rive

 Sur appuis :
ls : longueur du scellement l s =0.47 m

1 M 1
.[0,3+ a ].l x= . [0,3+0,5 ]. l x =0,2×l x
l1 = Max 4 M0 4 = Max 0,2  6.43 m = 1.29 m

τ́ =0.6∗²∗f tj=0.6∗1.6²∗1.92=2.95 MPa

∅ l∗f 1.4∗400
l s= e
= = 47.46 cm
4τ 4∗2.95

 l1 = 1.29 m

ls 0.47 m

l1 1.29
l2 = Max 2 = Max 2 = 0.65cm

 l2 = 0.65 m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 79 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Acier supérieur au
niveau de l’appui

4HA14

0.65 m
3HA10/ml 1.84m 1.29 m

0.65 m

0.65 m 1.29 m 6HA14/ml

3HA14/ml 0.65 m Ly = 18.42 m

0.64 m 0.64 m

6HA14/ml

1.84m
Aciers inférieur
0.65 m
au niveau de
travée

Lx = 6.43 m
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 80 -

4HA14/ml
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

1- INTRODUCTION :
Les escaliers sont des éléments de la structure qui permettent de franchir les niveaux.
Un escalier est composé d’un certain nombre de marches
La conception de l'escalier est déterminée par la formule de BLONDEL :
g + 2. h = m = 0,64 m
Pour les différents types d’escaliers, on considère les paramètres suivants :
 Marche : partie horizontale.
 Contre marche : la partie verticale.
 Emmarchement : longueur utile de chaque marche.
 Paillasse : supporte les marches et les contremarches.
 Volée : constituée par un ensemble de marches de palier à palier.
 h : hauteur de la contre marche, variant de 0.14 à 0.18 m.
 g : largeur de la marche, variant de 0.25 à 0.32 m.
h
 α  : inclinaison de la volée, α = arc tg ( g )
 H : hauteur de la volée, égale à la hauteur libre sous plafond + épaisseur du plancher fini.
 L : longueur projetée de la volée.
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 81 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 e : épaisseur de dalle (paillasse ou palier).

Figure : Caractéristiques géométriques d’un escalier

Figure : Types d’escaliers à étudier.


2- CARACTÉRISTIQUES GÉOMÉTRIQUES :

Soient :
* e : l’épaisseur de la paillasse doit vérifiant

e  0.018  L  3 b  e  q

Avec :

ρb : Poids volumique du béton armé (exprimé en kN/m3).

q : charge d’exploitation de l’escalier (exprimé en kN/m2).

L = 5.34 m  e = 0.018 x 534 x √3 25 x 0.1816+ 4

En tenant compte du poids du revêtement.  e = 20 cm

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 82 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

* Le nombre de contre marches étant égal à n = 22, la hauteur de la contre marche est

a. Hauteur de marche :

Hsp+ ep . plancher 3.5+0.3


h= = =0.173 m17 cm
n 22

b. Calcul de giron:

 En appliquant la formule de Blondel, donnée par : 60 ≤ g+ 2h ≤ 64

g = 60 – (2 ¿  17) = 26 cm

c. Calcul de l’inclinaison de la paillasse:

h h 17
tg α = g ⇒ α ( )
= arc tg ( g )=>α=arctg 26
=33.2°

26 cm

33.2°

Figure ?? : Caractéristiques d’une marche

Eléments du paillasse Charges (KN/m)

Marche (marbre de 2 .5 cm) 0.26+0.025 0.767


x 0.025 x 28
0.26
Contre marche (marbre de 1.5 cm) ( 0.17−0.03 ) x 0.015 0.226
x 1 x 28
0.26
Béton banché ( 0.17−0.025 )∗(0.26−0.015) 1.503
x 1 x 22
2 x 0.26
Chape en béton (20 cm) 0.20 5.97
x 1 x 25
cos 33.2
Enduit (1.5 cm) ω ba∗e 0.015 0.394
g0 = = x 1 x 22
cosα cos 33.2
G1=¿ 8.86 KN/m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 83 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Tableau ?? : Charges du paillasse de l’escalier

II.2.2. Charges sur palier


Les charges à considérer sont :

Eléments du paillasse Charges (KN/m)

Revêtement (marbre de 2.5 cm) 0.0025 X 1 X 28 0.7

Chape en béton (20 cm) 0.20X 1 X 22 4.4

Mortier de pose (e=2 cm) 0.02 X 1 X 22 0.44

Enduit (1.5 cm) 0.015 X 1 X 22 0.33

G 2=¿ 5.87 KN/m

Tableau  ?? : charges du palier de l’escalier

Dimensionnement
. Schéma de calcul
Soit un modèle simplifier pour cet escalier représenté par une poutre isostatique comme indiqué ci-
dessous :

1.4 m 2.54 m 1.4 m

Figure ???: schéma de calcul escalier

Sollicitations
Pu = 1.35 G1 + 1.5 Q = 17.961 KN/m
1
& Pu = 1.35 G2 + 1.5 Q = 13.884 KN/m
2

Pser = G1 + Q = 12.86 KN/m


1
& Pser = G2 + Q = 9.84 KN/m
2

Les sollicitations maximales calculées à l’ELU et à l’ELS sont reproduites dans le tableau ci-
dessous.
2
Pu 1∗L2 ( Pu 1−Pu 2 )∗a
M u= –
8 8

Mu = 63.02 KN.m
2
P ∗L2 ( Ps 1−P s2 )∗a
M s= s 1 –
8 8
Ms = 45.09 KN.m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 84 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Calcul des sections d’armatures


Le calcul des sections des armatures est réalisé pour une section rectangulaire de largeur unité,
travaillant à la flexion simple.

Mu / Ms = 1.397
Mu
μu= , avec d = 0.9h
b x d 2 x f bu
63.02. 10 4
μu = =0.156
100∗182∗124.6

μl= [3440*1.397*1+ (49*22)-3050)]/10000 = 0.283

Pour fe = 400 MPa , μl=0.283 vue que μ bu< μ l A sc=0


α =1.25 ⟨ 1−√ 1−2 μ ⟩ =0.213
Zb=d −0.4 α d=16.46 cm

Mu 63.02 .104 cm2


 A st = ( )=
Z b∗fed 16.46∗347.83
=11.01
m

f t 28 cm2
Amin =0.23∗b∗d =1.99
fe m

cm2
A st > A min A=11.01
m

 Vérification des contraintes à l’E.L.S :

La fissuration est préjudiciable donc il suffit de vérifier que :

S b y2 100 y 2
= −n A s ( d− y )=0  −15∗11.01 ( 18− y ) =0  y = 6.23 cm
( AN ) 2 2

b y 31 2
I= +n A s (d− y 1 )  I =30938.854 cm4
3

M ser
σ bc =

σ st =n
I
M ser
I
}
y ≤ σ´bc =0,6 f cj

( d− y ) ≤ σ́ s
suivant la nature de la fissuration

M ser
σ bc= y 1 ≤ σ´bc =0,6 f cj
I
σ bc =14.57∗6.23=9.08 MPa> σ´bc =0.6∗22=13.2 MPa ( vérifiée )
M
σ st =n ser ( d − y 1) ≤ σ´ s
I
σ st =15∗14.57∗ 18−6.23 =257.2 MPa> σ́ s =192.8 MPa (non vérifiée)
( )
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 85 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Redimensionnement de la poutre à l’ELS :

On pose l =xl /d Y xl = l .d

l = bc / (15 bc+ st) = 13.2 / (15x13.2 + 192.8) = 0.034


xl = l . d = 0.034 x 18 = 0.612 cm
Fbc = 0.5 b xl bc ;
Zl = d – xl/3 = 18 -0.612 /3 = 17.796 cm
Mrb = Fbc . Zl = 0.5 b xl bc (d- xl/3) = 0.5 x 100x 0.612 x 132x (18 – 0.612 /3)
= 7.19 KN.m

Ast = Mrb /(st Zrb) +[( Ms – Mrb) / st(d-d’)] sc /st

= 7.19 x104 / 1928x 17.796 + [( 45.09– 7.19).104 / (17.796 -2.5)]  /

Ast = 2.09 + 15.21 = 17.3 cm2/m (6HA20/m)

 Aciers de répartition :
La section des armatures de répartition dans le sens de la largeur des escaliers est prise égale au
quart de la section d’armatures principales, ainsi on a :
A 17.3 cm2
Ar = = =4.33 On choisit 4 HA 12 par mètre
4 4 m

II.3.6. Plan de ferraillage

4HA12/m

6 HA20/m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 86 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Figure ?? : Plan de ferraillage escalier

Dans ce chapitre on va étudier la rampe qui relie le S.S et le RDC L’étendu de cette rampe est de
9.86 m, composée de trois travées de longueurs de 3.28 m.
Vu la grande portée de la rampe et qui va entraîner un moment important, il est nécessaire donc de
prévoir des appuis sous forme des voiles de 3.28 m de longueur afin de diminuer la flèche.
Les rampes se calculent comme des dalles inclinées dont les charges sont mentionnées si dessous.

Figure: Type d’une rampe

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 87 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

I- Evaluation des charges :


3
tg=¿ =0.304 = 16.92 °  cos=0.956
9.86

Eléments Charges (KN/m)


Chape en béton (18 cm) 0.18 4.71
Charges permanentes

x 1 x 25
cos
Enduit (1.5 cm) 0.015 0.345
x 1 x 22
cos
Revêtement (marbre de 3 cm) 0.03x1x28 0.84
Mortier de pose (2 cm) 0.02x1x28 0.44
Poids du garde corps 1 1
Charges permanentes totales G = 7.34 KN/m
Charge d’exploitation Q = 4 KN/m

Tableau : charges de la rampe

II- Calcul des sollicitations :


Selon BAEL91, et pour les charges G = 7.34 KN/m et Q = 4 KN/m ; la fissuration est
préjudissiable, on adopte la méthode de Caquot minorée pour la détermination des sollicitations.

Soit la rampe d’accès à trois travées identiques, les appuis de cette rampe sont des voiles en béton
armé.

B C D
A
3.28 m 3.28 m 3.28 m

On note par MG les moments dus aux charges permanentes et par M Q les moments dus aux charges
d’exploitation :

 Appui A et D :
MAG = MAQ = MDG = MDQ = 0 KN.m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 88 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 Appui B et C :
( 7.34 x 3.283 ) +( 7.34 x 2.633 )
MBG = MCG = -2/3 = -5.21 KN.m
8.5(3.28+2.63)

( 4 x 3.283 ) + ( 4 x 2.633 )
MBQ = MCG = - = - 4.26 KN.m
8.5(3.28+2.63)

La pondération nous donne les résultats suivants :

 à l’ELU :
MUA = MUD = 0 KN.m

MUB = MUC = 1.35 MBG +1.5MBQ = - 20.13 KN.m

 à l’ELS :
MSA = MSD = 0 KN.m

MSB = MSC = MBG + MBQ = - 14.35 KN.m

Pour déterminer les sollicitations les plus défavorables, on considère les combinaisons de charges
suivantes :

Figure ????. Combinaisons des charges.

 Cas de chargement N°1  :

Gx G

A B C D

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 89 -


3.51 m 5.27 m
3.31m 4.08 m
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 En appui B et En appui C  :


 à l’ELS :
On a : G = 7.34 KN/m et G = 1 d’où :

( 7.34 x 3.283 ) +( 7.34 x 2.633 )


MBS = -2/3 = -5.21 KN.m
8.5(3.28+2.63)

 à l’ELU :

On a : G = 1.997 KN/m et G = 1.35  G x G = 2.696 KN/m d’où :

( 2.696 x 3.293 ) + ( 2.696 x 2.473 )


MBU(1) = -2/3 = -7.03 KN.m
8.5(3.27+2.47)

 Cas de chargement N°2:

À l’ELU :B C D E
A
G x G = 2.696 KN/m
3.51 m Q x Q3.31m
= 3.750 KN/m 4.08 m 5.27 m
 En appui B :
 à l’ELS :
( 1.997 x 3.293 ) + ( 1.997 x 2.473 )
MBG(2) = -2/3 = -5.21 KN.m
8.5(3.29+2.47)

( 0.825 x 3.293 ) + ( 0 x 2.473 )


MBQ(2) = - = -2.53 KN.m
8.5(3.29+2.47)

MBS (2) = MBG (3) + MBQ (2) = -1.378 – 0.60 = -7.74 KN.m

 à l’ELU :
(2)
MBU = 1.35 MBG(2) + 1.5 MBQ(2) = 1.35 (-1.378) + 1.5 (-0.60) = -10.83KN.m

 En appui C :
(3) ( 1.997 x 2.473 ) + ( 1.997 x 3.083 )
M CG = -2/3 = -5.21 KN.m
8.5(2.47+3.08)

( 0 x 2.4 7 3 )+ ( 0 x 3.083 )
MCQ(3) = - = 0KN.m
8.5(2.47+ 3.08)

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 90 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 à l’ELS :
(2)
M CS = MBG(2) + MBQ(2) = -1.25 + 0 = -5.21 K N.m

 à l’ELU :
(2)
M CU = 1.35 MCG(2) + 1.5 MCQ(2) =1.35 (-1.25) + 1.5 (0) = - 7.03 K N.m

 Cas de chargement N°3:

A B C D E

3.51 m 3.31m 4.08 m 5.27 m


À l’ELU :

G x G = 2.696 KN/m
Q x Q = 3.750 KN/m

 En appui B  et C:

(3) ( 1.997 x 3.293 ) + ( 1.997 x 2.473 )


M BG = -2/3 =-5.21 KN.m
8.5(3.29+2.47)

( 0 x 3.293 ) + ( 0.825 x 2.473 )


MBQ(3) = - = -1.45 KN.m
8.5(3.29+2.47)

 à l’ELS :
MBS (3) = MBG (3) + MBQ (3) = -1.378 – 0.254 = -6.68 KN.m

 à l’ELU :
MBU(3) = 1.35 MBG(3) + 1.5 MBQ(3) = 1.35 (-1.378) + 1.5 (-0.254) = -9.21KN.m

 Cas de chargement N°4:

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 91 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

A B C D E

3.51 m 5.27
3.31 4.08
À l’ELU : m m

G x G = 2.696 KN/m
Q x Q = 3.750 KN/m
 En appui C :
 à l’ELS :
( 1.997 x 3.293 ) + ( 1.997 x 2.473 )
MBG(2) = -2/3 = -5.21 KN.m
8.5(3.29+2.47)

( 0.825 x 3.293 ) + ( 0 x 2.473 )


MBQ(2) = - = -2.53 KN.m
8.5(3.29+2.47)

MBS (2) = MBG (3) + MBQ (2) = -1.378 – 0.60 = -7.74 KN.m

 à l’ELU :
MBU(2) = 1.35 MBG(2) + 1.5 MBQ(2) = 1.35 (-1.378) + 1.5 (-0.60) = -10.83KN.m

 En appui B :
( 1.997 x 2.473 ) + ( 1.997 x 3.083 )
MCG(3) = -2/3 = -5.21 KN.m
8.5(2.47+3.08)

(3) ( 0 x 2.473 ) + ( 0 x 3.083 )


MCQ = - = 0KN.m
8.5(2.47+3.08)

 à l’ELS :
MCS(2) = MBG(2) + MBQ(2) = -1.25 + 0 = -5.21 K N.m

 à l’ELU :
MCU(2) = 1.35 MCG(2) + 1.5 MCQ(2) =1.35 (-1.25) + 1.5 (0) = - 7.03 K N.m

 Cas de chargement N°6:

6
Le schéma général de calcul de M en B, en C et en D est le suivant (l’appui intermédiaire étant l’appui B, C
ou D).

Q
G

A B C D E
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 92 -

3.51 m 3.31m 4.08 m 5.27 m


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Figure ??? Schéma de travée chargée

Ce cas de charge correspond aux moments maximaux sur appuis. Ce cas a été traité

Précédemment.

On rappelle les résultats obtenus :

 à l’ELU :
MAU = MUD = 0 KN.m

MUB = MUC = 1.35 MBG +1.5MBQ = -13.42 KN.m

 à l’ELS :
MAU = MSD = 0 KN.m

MSB = MSC = MBG + MBQ = -9.47 KN.m

Tableau ?: Récapitulatif des moments

Appuis
A B C D

Li (m) 3.28 3.28 3.28

L’i (m) 3.28 2.63 3.28

M(1) (KN.m) ELS 0 -5.21 -5.21 0

ELU 0 -7.03 -7.03 0

M (2) ELS 0 -7.74 -5.21 0


(KN.m) ELU 0 -10.83 - 7.03 0

M (3) ELS 0 -6.68 -6.68 0


(KN.m) ELU 0 -9.21 -9.21 0

M (4) ELS 0 -5.21 -7.74 0


(KN.m) ELU 0 - 7.03 -10.83 0

M (5) (KN.m) ELS 0 -9.47 -9.47 0

ELU 0 -13.42 -13.42 0

3.4.3 Moments en travées :


KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 93 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

3.4.3.1 Moments maximaux en travées :

 Travée AB et CD :
L = 3.28 m
 À l’ELU
( 1.35 x 1.997+1.5 x 0.825 ) 3.292
m o= =21.39 KN . m
8

3.29 −10.83−0
x= + x 3.29=1.43 m
2 8 x 5.32

1.432 4 x 5.32 x 1.432 1.432


(
¿ 1−
3.29
x)( 3.29
+0 + )3.29
x (−10.83 ) =16.32 KN .m

 À l’ELS
( 1.997+0.825 ) 3.292
m o= =15.25 KN . m
8

3.29 −7.74−0
x= + x 3.29=1.43 m
2 8 x 3.82

1.432 4 x 3.82 x 1.432 1.432


(
¿ 1−
3.29
x)( 3.29
+0 + )3.29
x (−1.978 ) =9.19 KN . m

 Travée BC
L= 3.08 m
 À l’ELU
( 1.35 x 1.997+1.5 x 0.825 ) 3.082
m o= =21.39 KN .m
8

3.08 −9.21−(−7.03)
x= + x 3.08=1.598 m
2 8 x 4.66

1.52 4 x 4.66 x 1.52 1.52


(
M maxt = 1−
3.08
x)( 3.08
+(−1.860) +)3.08
x (−2.084¿ ) =13.28 KN . m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 94 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 À l’ELS
( 1.997+0.825 ) 3.082
m o= =15.25 KN . m
8

3.08 −6.68−(−5.21)
x= + x 3.08=1.598 m
2 8 x 3.35

1.52 4 x 3.35 x 1.52 1.52


(
M maxt = 1−
3.08 )(
x
3.08
+(−1.378) + )
3.08
x (−1.514 )=9.31 KN . m

3.4.3.3 Récapitulatif
Pour récapituler, on dresse le tableau ?? Suivant :

Travée A-B B-C C-D

Longueur (m) 3.28 3.28 3.28

Etat limite ELU ELS ELU ELS ELU ELS

x max (m) 1.43 1.43 1.598 1.598 1.43 1.43

( KN .m) 16.32 9.19 13.28 9.31 16.32 9.19

3.4.3.5. Calcul du ferraillage de la rampe :

3.4.3.5.1. Calcul des armatures longitudinales:


Le dimensionnement des armatures se fera à l’état limite ultime. On mène la vérification à
l’état limite de service.

En appuis B et C :

=Mu / Mser= 13.42/9.47 =1.417

Mu 13.42∗104
µbu= =  µbu =0.041
fbu xbd 2 124.67 x 100∗16.22

μl= [3440*1.417*1+ (49*22)-3050)]/10000  μbu < μL =0.290

 La section ne contient pas les armatures comprimées : Asc = 0

α1=1.25 (1-√ (1−2¿µbu) ¿ ) = 0.052

Zbl = d (1- 0.4xα1) = 15.86 cm


As = (Mu/Zbl*fed) = 2.43 cm²/m
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 95 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Soit choix d’acier : 5HA8 /m

Travées AB et CD :

=Mu / Mser= 16.32/9.19 =1.77

MU 16.32∗104
µbu= =  µbu =0.05
fbu xbd 2 124.67 x 100 x 16.22

μl= [3440*1.77*1+ (49*22)-3050)]/10000  μbu < μL =0.411

 La section ne contient pas les armatures comprimées : Asc = 0

α1=1.25 (1-√ (1−2¿µbu) ¿ ) = 0.064

Zbl = d (1- 0.4xα1) = 15.78 cm


As = (Mu/Zbl*fed) = 2.97 cm²/m

Travée BC :

=Mu / Mser= 13.28/9.31 =1.42

MU 13.28∗104
µbu= =  µbu =0.04
fbu xbd 2 124.67 x 100 x 16.22

μl= [3440*1.42*1+ (49*22)-3050)]/10000  μbu < μL =0.291

 La section ne contient pas les armatures comprimées : Asc = 0

α1=1.25 (1-√ (1−2¿µbu) ¿ ) = 0.052

Zbl = d (1- 0.4xα1) = 15.86 cm


As = (Mu/Zbl*fed) = 2.41 cm²/m

Soit choix d’acier : 5HA10 /m

IV. Vérification des contraintes pour travées AB et CD :

La fissuration est préjudiciable donc il suffit de vérifier que :

S b y2
= −n A s ( d− y )=0
( AN ) 2

b y3 2
I= +n A s (d− y )
3

M ser
σ bc =

σ s=n
Ih
M ser
I
}
y ≤ σ´bc =0,6 f cj

( d− y ) ≤ σ´ s

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT


suivant la nature de la fissuration

- 96 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

100 y 2
−15∗3∗( 16.2− y ) y=¿3.39 cm
2

100∗3.393 2
I= +15∗3∗( 16.2−3.39 )
3
I =8682.93 cm 4

M ser
σ bc =
y ≤ σ´bc =0,6 f cj
I
σ bc =10.58∗3.39=3.59 MPa< σ´bc =0.6∗22=13.2 MPa ( OK )
M
σ s=n ser ( d− y ) ≤ σ´ s
I
σ s=15∗10.58∗( 16.2−3.39 )=203.37 MPa< σ́ s=192.8 MPa(non vérifiée)

 Redimensionner la section de l’acier à l’ELS :

15❑bc
❑1=
15 ❑bc +❑S

❑b c =0.6 x 22=13.2 MPa


{ ❑s=192.8 MPa

15 x 13.2
 ❑1= =0.506
15 x 13.2+192.8

1 0.506
Mrb = ∗0.506 x 1−
2 ( 3 )
x 100 x 16.22 x 132=72.86 KN . m> M tAB =9.19 KN .m

0.506
z b=16.2 x 1− ( 3 )=13.47 cm

M ser
A ser=
z b∗❑S

1.81.10 4 2
A ser= =3.54 cm /m
14.64∗1928

choix d’acier : 5 HA 10/m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 97 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

1. Définition

L’acrotère est un élément structural contournant le sommet du bâtiment conçu pour la protection de la
ligne conjonctive entre lui même et la forme de pente contre l’infiltration Il est réalisé en béton armé,
soumise à son poids propre ( G ) et à une surcharge horizontale due à la main courante ( Q ) . Il est assimilé
à une console encastrée au plancher terrasse. La section La plus dangereuse se trouve au niveau de
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 98 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

l’encastrement. Le calcul se fera en flexion composée dans la section d’encastrement pour une bande de 1
m linéaire.

L’acrotère est exposé aux intempéries, donc la fissuration est préjudiciable, donc le calcul se fera à l’ELS.

2. Sollicitations :

Pour le ferraillage on prend une bande de 1 m de longueur :

 NG = 0.1 x 25 = 2.5 KN/ml

 Effort normal:
Nu = 1.35NG = 3.37 KN/ml

Nser = NG = 2.5 KN/ml

NQ = 1 KN/ml

 Moment de flexion :
MQ = NQ*h = 1*0,6 = 0,6 KN.m/ml

Mu = 1.5*MQ = 0,9 KN.m/ml

Mser = MQ = 0, 6 KN.m/ml

 Effort tranchant :

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 99 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

V = NQ = 1 KN/ml

Vu =1.5V = 1,5 KN/ml

Vser = V = 1 KN/ml

3. Ferraillage :

La fissuration est considérée comme préjudiciable parce que les éléments sont exposés aux intempéries,
(variation de température, l’eau, neige, etc. …) donc le calcul effectuera à l’ELS.

Les forces horizontales peuvent agir sur les deux faces de l’acrotère donc on adopte la même section
d’armatures pour la zone comprimée (soit : A sc = As)

 Ferraillage à l’ E.L.S :
M ser = 0.6 KN.m/ml

N ser = 2.5 KN/ml

 Calcul de l’excentricité :
e0 = Mser/Nser = 0.6/2.5 = 0,24 m ⇒ e0 = 24 cm

e0 h/2 ⇒ La section est partiellement comprimée

 Evaluation des moments aux niveaux des armatures tendues :


Mser a= Mser Q + Nser (d - h/2)

Mser a = 0.6 + 2.5(0,135 – 0.15/2)

⇒ Mser a = 0.75 KN.m/ ml

La contrainte du béton est donnée / ELS :

bc = 0.6fc28 = 13.2 MPa

La contrainte de l’acier ( La Fissuration et considérée préjudiciable )

st = min (2/3 fe, 110(ftj )0,5)

= 1.6

st = min (2/3 400, 192.8)

⇒ st =192.8 MPa

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 100 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 Calcul du moment limité de service M :


x= 15bc .d/ (15bc+st)

x= 6.8 cm

z = d - x/3

z= 11.23 cm

M’ =0,5.b.x. z.bc

M’= 50.4 KN.m/ ml

Mser < M’ donc Asc = 0

Aser = Mser /Zs

Aser = 0,35 cm²/ml

Aser c = Aser – Nser/sc

Aser c = 0.22 cm²/ml

 Vérification de condition de non fragilité :


On a :

Asmin = 1,49 cm2/ml

D’où As retenue = 1,49 cm²

Acier choisie : 4HA8 = 2,01cm²/ml .

 Vérification au cisaillement :
u’= min (0,15 fc28 / b , 4 MPa) =2,2 MPa

u = Vu/b x d = 1,5 / 1x 0.135 = 0,011 MPa

u < u’ la condition est vérifiée

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 101 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 102 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

1-Introduction :
Le site du projet de construction de l’école nationale de finances et d’un complexe des finances sis à la rue
d’Angleterre –Tunis, est situé dans une zone ou le sol d’assise présente de faible caractéristique mécaniques
en surface et bonne au-delà du 12m de profondeur jusqu’au fond

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 103 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

SONDAGES GEOTECHNIQUES exécutés :

Les travaux exécutes sur site sont définis par la réalisation:


Deux sondages préssiomètrique de 30 m de profondeur.

 Un sondage carotte de 15 m de profondeur


 Réalisation d’un sondage pénétromètre statique au niveau des horizons sableux et
prélèvement d'un échantillon intact au niveau des horizons argileux.
 Sur l'échantillon intact prélève des essais d'identification et des essais mécaniques ont
été réalises au laboratoire.

2-Synthèse des résultats obtenus des sondages

Les caractéristiques mécaniques du sol sont détermines a l'aide des essais préssiomètrique
Effectues tous les mètres au niveau de deux sondages SP1et SP2 ou on mesure les pressions
initiales P0, les pressions limites P1 ainsi que les modules préssiomètrique.

Niveau de la nappe

Au moment de la réalisation des différents sondages ; deux sondages préssiomètrique et deux


sondages carottés la nappe phréatique a été stabilisée à niveau moyen de l’ordre de
-0.65m/TN.

-Interprétation des données géotechniques


D’après la coupe des différents sondages ; deux sondages préssiomètriques et deux sondages
carottés déjà réalisé, la séquence stratigraphique est marquée essentiellement par une hétérogénéité
globale tout au long des colonnes investiguées. En effet le terrain est caractérisé en surface par une
couche de remblai d’une épaisseur variant entre 2 et 4 m suivie d’une couche d’argile vaseuse
graveleuse coquillée grisâtre jusqu’à la profondeur de 5 m dans SC1 jusqu’à 7m dans SC2 ,ensuite
on rencontre une couche d’argile sableuse oxydée par endroit coquillée beige à marron alternée par
des passage d’argile localement oxydée coquillée beige à grisâtre jusqu'à environ 12 m
profondeur .enfin on traverse une couche d’argile légèrement sableuse localement tufeuse par
endroit sableuse rougeâtre jusqu’au 30m de profondeur.
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 104 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Par conséquence on peut diviser la litho stratigraphie du terrain étudié en quatre horizons illustrés
comme suit du plus récent vers le plus ancien :

 Horizon A : formé par une couche de remblai d’une épaisseur variant entre 2 et 4m
 Horizon B : formé par une couche d’argile vaseuse graveleuse coquillé grisâtre jusqu’à la
profondeur de 5m dans SC1 et jusqu'à 7m SC2
 Horizon C : formé par une couche d’argile sableuse oxydée par endroit coquillée beige à
marron alternée par des passages d’argile localement oxydée coquillée beige à grisâtre
jusqu'à 12m de profondeur ;
 Horizon D : formé par une couche d’argile légèrement sableuse localement tufeuse par
endroit sableuse jusqu'à 30m de profondeur ;

3-Choix du type des fondations :


Les massifs de fondations doivent être stables ; c’est a dire qu’ils ne doivent donner lieu a des
Tassements que si ceux –ci permettent la tenue de l’ouvrage ; des tassements uniformes sont
admissibles dans certains limites ; mais des tassements différentiels sont rarement compatibles avec
la tenue de l’ouvrage .Il est donc nécessaire d’adopter le type et la structure des fondations a la
nature du sol qui va supporter l’ouvrage : l’étude géologique et géotechnique a
pour but de préciser le type , le nombre et la dimension des fondations nécessaires pour fonder un
ouvrage donne sur un sol donne.
Lorsque les couches de terrain susceptibles de supporter l’ouvrage sont a faible profondeur,
On réalise des fondations superficielles ; lorsque ces couches sont a une grande profondeur, on
réalise des fondations profondes qui peuvent prendre appui sur une couche résistante ou flotter dans
un terrain peu résistant (on mobilise alors les forces de frottement du sol sur la fondation pour
soutenir l’ouvrage) ; dans la situation intermédiaire, lorsque la couche d’appui est a une distance
moyenne de la base de l’ouvrage, on réalise un massif de béton grossier reposant sur cette couche et
supportant la fondation proprement dite.

Dimensionnement d’une Fondation superficielles

Critère de portance (presiométre, le


but, C, 

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 105 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Le dimensionnement :

Critère du tassement (tassement


immédiat à court terme “CT“ à partir
de « presiométre » ; tassement à
long terme “LT“ à partir de
l’oedomètre

Se fait en prenant les poteaux qui transmettent les charges les plus faibles

Prennons P3 : charges transmises :

ELS = 74 T
Qréf

ELU = 91 T

Dimensionnement :

Essaie de labo : sol fin presque saturé partout (  0° (5° 0°)

qlim  (  + 2) Cu +  ’X D

Poteu (P3)

3m
Cu, u
B
4m BxB
B

Cu, u

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 106 -


5m
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Ce point est à priori loin de la profondeur d’influence.

Supposons : B = 2 m deuxième d’influence : 1.5 x B

La profondeur
20+39 60
C u= =30 KPa
2 2

Pour être en semelle isolé carré

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 107 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014


Donc chevauchement des semelles !!!

Reste encore le critère de tassement

En suppermet que c’est normalement

consolidée (

L’épaisseur de la sous – couche

4m

9m

5m

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 108 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Le tassement total est de l’ordre de 28 + 4.5 = 32.5 cm Inadmissible

Conclusion : bien que en apris un poteau de référence loin d’être l’élement de la structure qui
transmet plus de charges au sol , les calcul présenté précedament montre que pour une largeur de
carré de de 3m ( qui chevauche avec les semelles voisines ) les tassement sont inadmisibles.

Nous optons donc pour un mode de fondations profondes qui sont à diemnsionner dans la suite.

Fondations profondes sur pieux


Les pieux permettent de reporter les charges dues a l’ouvrage qu’elles supportent sur des couches
situées depuis la surface jusqu’a une profondeur variant de quelques mètres a plusieurs dizaines de
mètres.
Dans une fondation profonde, l’effort transmis est a la fois repris a la base de la fondation mais
aussi par le frottement latéral qui va s’exercer a l’interface entre le sol et le pieu.
Les pieux utilises dans notre ouvrage sont les pieux fores boue vu la présence d’une nappe ainsi
l’incohérence du sol.

4-Étude d’un pieu :


KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 109 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

a-Capacité portante d’un pieu : 

DTU 13.2 :

Qadm ( ELU ) : 0.5Q P +0.75 Q p Q réf (ELU )


{Qadm ( ELS ) :0.33 QP +0.5 QS Qréf (ELS)

Le dimensionnement se fait aux (ELU) la vérification se fait aux (ELS)

Fascicule 62 :

Données :
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 110 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

 Pas de charge accidentelle

 Charge fondamentale (combinaison fondamentales)  1.35 G + 1.5 Q

QL
≥ 1.35 G+ 1.5Q avec Q L =Q p +Q S
1.4

Pour les accidentelles on n’à pas de vérification à faire on a juste à donner la valeur de la charge
Q
admissible = L
1.4

ELS : charge de référence issue des combinaisons quasi – permanente


Q réf =[ G+Q ]

QC
≥ G+Q
1.4

A fin d’estimer les pieux qui seraient les plus chargé on se réfère au poteau P78

Qréf = ELU =440 tonnes


{
ELS=334 tonnes

Deux essais de dimensionnement

1−l ' essai pressiométrique SP1


{2−l ' essai au prénétrométre statique

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 111 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

Pour le dimensionnement des fondations du poteau P78 ou se réfère au sondage le


plus proche, en occurrence le SP1

1- Calcul de la charge mobilisable au niveau de la pointe :


Q p= ρ. A . q p

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 112 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

1ére Itération :  = 60 cm, profondeur d’encastrement

D* à 20 m et H = la profondeur d’ancrage  4   2.40 m

 D = profondeur d’encastrement  20 + 2.4  22 m

Cherchons d’abord q p:
¿
On sait que q p=K p x pl e
D +3 a
1
¿
Or pl = e ∫ pl ¿ ( z ) dz
3 a+b D −b

Or B < 1 m  a = 0.5 m
22+3 (0.5)
¿ 1
pl =
e ∫ pl¿ ( z ) dz
3(0.5)+0.5 22−0.5
23.5
1
pl ¿e = ∫ pl¿ ( z ) dz
2 21.5

1
pl ¿e = [ 26+27 ] =26.5 bars 2.65 MPa
2

 Classe B : argile limon ferme

 Portance préssiomètrique K p d’où K p =1.2


q p=1.2 x 2.65=3.18 MPa

φ2 3.14(6 2)
Q p=1 x π x 3.18= x 3.14=0.9 MPa
4 4

 Calcul du frottement latéral limite


On sait que :

Qs =ρ x P ∑ q si =ρ . π . φ ∑ q si

Z(m) Pl* (MPa) qs (MPa) Classe Q


KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 113 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

1 0.014 0 A Q1
2 0.017 0 A Q1
3 0.017 0.02 A Q1
4 0.021 0.02 A Q1
5 0.023 0.02 A Q1
6 0.027 0.02 A Q1
7 0.035 0.02 A Q1
8 0.059 0.025 A Q1
9 0.063 0.03 A Q1
10 0.062 0.03 A Q1
11 0.035 0.02 A Q1
12 1.17 0.078 A Q1
13 0.098 0.058 A Q1
14 0.099 0.0581 B Q2
15 1.04 0.074 B Q2
16 1.03 0.078 B Q2
17 1.17 0.078 B Q2
18 1.17 0.078 B Q2
19 1.05 0.0755 B Q2
20 2.4 0.080 B Q2
21 2.7 0.120 C Q3
 qs 1.6991

 Qs =1 x 3.14 x 0.6 x 1.6991=3.20 MPa

DTU :
ELU : Qadm=0.5 x Q P +0.75 Qs

 Qadm=0.5 x 0.9+0.75 x 3.20=2.85 MN <4.4 MN

Augmentons 
π 2
[ ]
 ❑min =0.5 4 φ x q p +0.75 [ π . φ ∑ q si ] ≥Qréf =4.4 MN
KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 114 -
Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

π
❑min = φ2 q p +0.75 π . φ ∑ qsi =4.4
4
π 2
 4 φ 3.18+0.75 π . 1.6991 φ−4.4=0

 1.248 φ2 + 4 φ−4.4=0
∆=16+ 4+ 4.4 x 1.248=37.96 √ ∆=6.16

−4+ 6.16
φ= =1.08 1.1 φ=1.1 cm
2
Vérification aux ELS :
π
Q adm =0.33 x (1.1)2 x 3.18+0.5 x +0.5 x 1.1 x 1.699=3.93 MN > 3.34
4

Règlement Fascicule 62 :

QL
≥ 1.35 G+ 1.5Q=Q réf =4.40 MN
1.4

Pour ¿ 1.1 m
π φ2
Q L=Q P +Q S = x ρ x P+ π . φ ∑ qsi
4

π
¿ (1.1)2 x 3.18+ π .1 .1 x 1.6991=6.35 MN > 4.4 MN largement vérifier
4

Aux ELS :

Q P QS
QC = +
2 1.5

{
2
QP= (1.1) x 3.18=3.02 MN
4
QS =π x (1.1 ) 1.6991=5.87 MN

QC =5.42 MN

QC
=3.87 MN > 3.34 MN
1.4

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 115 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 116 -


Projet de fin d’études Polytechnique 2013 -2014

KOURISSA AYESSA PRINCE MAIXENT - 117 -

Vous aimerez peut-être aussi