Vous êtes sur la page 1sur 35

UMTS

Architecture

Mustapha Hamza

2007/2008 1
Introdunction

Influence de l'architecture du GSM


Architecture fonctionnelle
sous-systèmes

architecture en couche
sous-couches et protocoles: OSI

2
Architecture Architecture
globale

3
Architecture Architecture
globale
 Terminal
 le réseau d’accès radio (RAN : Radio
Access Network ou UTRAN : UMTS
Terrestrial RAN) ;
 le réseau cœur (CN : Core Network).
 l’interface Uu, qui est l’interface air
entre le terminal usager et le réseau
d’accès.
 l’interface Iu qui relie le réseau
d’accès au réseau cœur.
4
Équipement d’abonné

 Deux éléments:
 ME : Mobile
Equipment
 USIM
 Interface Cu
 Quatre classes
de puissances

5
ME: Mobile equipment
 C'est l’équipement électronique
émetteur-récepteur et interface
homme-machine.
 Formes variées
 portatif de radiotéléphonie,
 terminal de transmission de données
terminal multimédia,
 visiophone mobile,
 etc. ;

6
USIM (UMTS Subscriber
Identity Module)
 Carte à puces: très voisines de celles
de la carte SIM des réseaux GSM.
 Elle contient:
 l’identité de l’abonné et
 certaines informations relatives à cet
abonnement,
 les algorithmes d’authentification,
 les clésd’authentification et de
cryptage.

7
Classes de terminaux

 classe 1 : +33 dBm (2 W de


puissance maximale d’émission) ;
 classe 2 : +27 dBm (500 mW) ;
 classe 3 : +24 dBm (250 mW) ;
 classe 4 : +21 dBm (125 mW).

8
USIM: Les données sur
l’abonné
 l’identité (IMSI : International Mobile
Subscriber Identity) ;
 le numéro d’appel (MSISDN) ;
 La langue préférée ;
 Les clés de chiffrement et d’intégrité
;
 La liste des réseaux interdits ;
 TMSI et P-TMSI (cette dernière pour le
mode paquet) ;
 Les identités des zones de
localisation courantes du mobile. 9
USIM: condition d’accès aux
informations
 ALW (Always) signifie que
l’information est accessible sans
restriction ;
 PIN (Personal Identity Number)
demande l’entrée d’un
codepersonnel ;
 ADM (Administrator) indique que seul
le fournisseur de la carte a accès à
 l’information ;
 NEV (Never) correspond à des
informations inaccessibles. 10
Réseau d’accès

11
Réseau d’accès

 UTRAN : UMTS Terrestrial Radio


Access Network
 RNS : Radio Network Sub-system
 RNC : Radio Network Controller)
 Des stations de base, qu’on appelle
Nodes B
12
RNC
 Le RNC s’interface avec le réseau
cœur au travers de l’interface Iu
 Il est responsable du contrôle de
charge et du contrôle de la
congestion des cellules
correspondant à ces nodes B
 On distingue alors deux types de
RNC:
 le Serving RNC (SRNC)
 le Drift RNC (SRNC)

13
le Serving RNC (SRNC)
 Gère l’interface du mobile avec le
réseau cœur
 Gère la signalisation associée
 Gère les décisions de handover
 Gère contrôle de puissance.
 Un mobile ne peut avoir qu’un seul
SRNC;

14
le Drift RNC (SRNC)
 Gère d’autres cellules, extérieures au
SRNC, également utilisées par le
mobile.
 Le DRNC transfère les données de
manière transparente entre le mobile
et le SRNC.
 Un même mobile peut aussi bien ne
pas avoir de DRNC qu’en avoir
plusieurs au même moment.

15
Node B
 Gère la couche physique de
l’interface air
 le codage du canal,
 l’entrelacement,
 l’adaptation de débit,
 l’étalement
 contrôle de puissance

16
Node B: deux types

17
Réseau cœur

18
Réseau cœur

 Deuxdomaines de services
 le domaine circuit (CS : Circuit Switched
domain) ;
• MSC, VLR, GMSC
 le domaine paquet (PS : Packet Switched
domain).
• SGSN, GGSN
 Un domaine commun
• HLR, EIR, AuC

19
Interfaces ouvertes
 l’interface air (Uu)
 l’interface entre le réseau cœur et le
réseau d’accès (Iu).
 l'interface entre le node B et le RNC
(Iub)
 une interface interne au réseau
d’accèsradio, entre RNC, qui est
l’interface Iur: innovation

20
Iu
 Deux types
 IuCS pour le domaine circuit
 IuPS pour le domaine paquet
 support de signalisation s’appuie
pour les deux types d’interfaces sur
des couches protocolaires
Sémaphore n°7
 pour le seul domaine paquet, sur des
couches IP
 RANAP (Radio Access Network
Application Part)
21
Iub

 l'interface entre le node B et le RNC


 Signalisation: NBAP (Node B
Application Part): deux parties,
 Common NBAP : C-NBAP
• hors session ( ex: configuration d’une cellule)
 Dedicated NBAP: D-NBAP
• lors de la session ( ex: support des canaux
dédiés)

22
Iur
 Créée pour supporter le mécanisme
de soft handover inter-RNC
 la gestion de la mobilité inter-RNC ;
 le canal dédié de trafic ;
 le canal commun de trafic ;
 la gestion globale des ressources.
 Signalisation: RNSAP (Radio Network
System Application Part)

23
Architecture en couches
 L’interface radio de l’UTRAN est
structurée en couches dont les
protocoles se basent sur les 3
premières couches du modèle OSI
 la couche physique
 la couche liaison de données
 la couche réseau.

24
Architecture en couches

25
Couche PHY
 Protéger et à le rendre compatible
avec la structure du canal disponible.
 l’enchaînement suivant:
 contrôle d'erreurs
 Adaptation de débit
 Entrelacement
 Étalement
 Modulation

26
Couche PHY: contrôle
d'erreurs
 Le contrôle d’erreurs consiste à
ajouter à chaque bloc de données un
CRC(Cyclic Redundant Check) de
taille variant de 0 à 24 bit.
 Cinq niveaux de protection (0, 8, 12,
16 et 24 bit) ont été définis,
 l’UTRAN choisissant le plus adéquat
en fonction des attributs de qualité
de service correspondants.

27
Couche PHY: Adaptation de
débit
 Il est nécessaire d’adapter la taille
des blocs d’informations codées aux
canaux physiques, qui comportent un
nombre de bits fixe par trame.
 Le réseau choisitun facteur
d’étalement SF aussi proche que
possible du débit demandé

28
Couche PHY: Entrelacement

 Dégroupage des bits consécutifs


 Répartir les conséquences des rafales
de bits erronés.

29
Couche PHY: Étalement
 l’étalement de spectre: occupation
spectrale plus grande: multiplication
par des signaux de plus grande
fréquence
 Le facteur d'étalement: SF

30
Couche PHY: Modulation

 La modulation QPSK (Quadrature


Phase Shift Keying): modulations de
phase.
 multiplier le signal NRZ par la
fréquence porteuse, ce qui a pour
effet d’introduire un saut de phase de
180° à chaque transition de la
séquence NRZ.

31
Couche 2 (1)
 La sous-couche MAC (Medium Access
Control): multiplexer les données sur
les canaux de transport radio.
 La sous-couche RLC (Radio Link
Control) permet la fiabilité du
transport des données entre deux
équipements du réseau.

32
Couche 2 (2)
 La sous-couche PDCP (Packet Data
Convergence Protocol) permet de
compresser les données via des
algorithmes de compression.
 La sous-couche BMC
(Broadcast/Multicast Control)
est en charge d’assurer les fonctions
de diffusion de messages sur
l’interface radio.

33
Couche 3
Couche RRC (Radio Resource
Control): gère la connexion de
signalisation établie entre le réseau
d’accès UTRAN et l’équipement
usager
 utilisée lors de l’établissement ou de
la libération de la communication

34
Transport des données:
mode IP

35

Vous aimerez peut-être aussi