Vous êtes sur la page 1sur 47

Dr.

LIMONTA Graciela
OBJECTIF:

Expliquer les caractéristiques


morphofonctionnelles du tissu musculaire, en
appliquant le modèle de cellule contractile, à
l'aide de diagrammes, de microphotographies
et de feuilles histologiques dans des situations
problématiques connues et nouvelles
SOMMAIRE:
Tissu musculaire: caractéristiques générales.
Classification. Caractéristiques morphofonctionnelles des
différents types de fibres musculaires.

Le Fibre musculaire lisse, caractéristiques


morphofonctionnelles.

Le Fibre musculaire squelettique, caractéristiques


morphofonctionnelles.

Le concept et la composition du sarcomère. Le muscle


comme organe.

Le fibre musculaire cardiaque. Caractéristiques


morphofonctionnelles,
Tissue Musculaire
Le tissu musculaire est l'un des 4 tissus de base. Son origine
est mésoderme. Il est responsable des mouvements du corps
Elle se caractérise par être constituée de cellules très
différenciées appelées fibres, capables de se contracter sous
l'influence du système nerveux ou des hormones circulantes
(ocytocine).
Les propriétés physiologiques du protoplasme cellulaire sont:
l'contractilité, la conductivité et la excitabilité.
Dans le cytoplasme de ces cellules, en plus des réactions
biochimiques caractéristiques du métabolisme cellulaire, les
transformations de l'énergie chimique en énergie mécanique
ont lieu, ce qui permet le déplacement de molécules
contractiles
Tissue musculaire

CELLULE

Origine Structure Fonction

Mésoderme Model cellule Contractile Contractilité

Forme Components

Noyau Cytoplasme Membrane


Elongeâtes plasmique

 Organelles
Fibre  Inclusions
Musculaire  Pigments
Fibre Musculaire
 il a une forme allongée qui est précisément la plus
appropriée pour permettre la diminution de la longueur dans
une seule direction;
 Leur cytoplasme contient un matériel protéique filamentaire
contractile, les myofilaments d’actine (associés à des
filaments de tropomyosine) et de myosine, ainsi que des
filaments intermédiaires de desmine.
 Ils contiennent une concentration plus ou moins élevée de
myoglobine, pigment respiratoire fixant de l’oxygène.
 Leur membrane plasmique contient de nombreux récepteurs
à des molécules variées ainsi que des transporteurs
(notamment de glucose).
 Elles sont revêtues par une membrane basale.
COMPOSANT CITOPLASMIQUE PLUS DEVELOPMENT
DANS LA FIBRE MUSCULAIRE

ORGANELES MEMBRANES ORGANELLES NO MEMBRANES

 Mitochondrie  Fibrils
 Reticulun endoplasmique
lisse Filaments
 Complex Golgie
Actine Myosine
 Reticulum endoplamique
granulaire
INCLUSIONS CITOPLASMIQUE Glycogen

PIGMENT CITOPLASMIQUE Myoglobin


 La cellule musculaire: fibre musculaire.
 Membrane cytoplasmique: Sarcolemme.
 Cytoplasme: Sarcoplasme.
 Réticulum d'endoplasme: Réticulum sarcoplasmique.
 Mitochondrie: Sarcosome.
 Fibrilles: Myofibrilles.

 Unité de l'appareil contractile: Sarcomere.


Le tissu musculaire est classé en fonction de différentes
caractéristiques, telles que:
l'aspect morphologique (présence de stries croisées.)
l'emplacement, la fonction et l'innervation

Muscle Muscle Muscle


lisse Skeletal Cardiaque

Muscle Muscle Muscle


involontaire volontaire involontaire
lisse strié strié
Résume
de le
trois
types
du
muscle
Caractéristiques histologiques des fibres musculaires

Muscle Skeletal

Muscle Cardiaque

Muscle lisse
 Il existe une forme de fuseau
ou de fusiforme.
 Les points médians sont plus
grands et s'accrochent vers leurs
extrémités.
 Longueur de 20 à 200 µm. Diamètre jusqu'à 8 µm
 À la lumière du microscope, il n'y a pas de stries croisées.
 Un seul noyau allongé, situé dans la partie centrale de la cellule
 Citoplasma acidófilo con estriaciones longitudinales
 Les protéines contractiles ne sont pas disposées dans les
myofibrilles comme dans le muscle squelettique
 Les organites majeurs sont concentrés au pôle du noyau.
 Le sarcolemme est le siège de nombreuses invaginations qui
forment des structures semblables aux vésicules d'endocytose..
Maquette du fibre musculaire Lisse
Coupe longitudinale du fibre musculaire Lisse.
Colore avec H/E

N- Noyau
1

Photomicrographie d'une coupe du muscle lisse colore avec


Hématoxyline et Eosine .
1.Fibre musculaire coupe transversale. 2. Fibre musculaire coupe longitudinale
Micrographie électronique de fibres musculaires lisses
Variétés de cellules musculaires lisses

 Myocytes viscéraux

 Myocytes des parois vasculaires

 Péricytes

 Cellules myoépithéliales

 Myofibroblastes
 Les cellules musculaires striées
Il existe des cellules cylindriques très longues et multinuclées
et peuvent contenir jusqu'à 35 noyaux ovales et situés à la
périphérie de la cellule
 mesurent de 1 à 40 mm de longueur et de 10 à 40 µm de
diamètre, certaines atteignant jusqu'à 10 cm. en longueur; par
exemple, le muscle Sartorius.
 À la lumière du microscope, il existe des stries croisées et
longitudinale.
 Les protéines contractiles sont organisées dans une
formation régulier, responsable du les stries croisées.
 Les organelles et les inclusions principales sont situées dans
le cytoplasme faible entre les myofibrilles.
 Le système membranaire lisse est impliqué dans l'activation
du mécanisme contractile.

Noyau

stries croisées

Photomicrographie d'une coupe longitudinale du muscle squelettique (x540)


Photomicrographie d'une
coupe du muscle squelettique.
Colore avec Hématoxyline et
Eosine

Fibres coupe
transversalement

Fibres coupe
longitudinalement
Identifie
LES MYOFIBRILLES

 Les myofibrilles sont des


cylindres parallèles allongés
dans le sens de la cellule ,
faits de la succession
régulière, bout à bout, de
petits cylindres
identiques appelés sarcomères (ou cases musculaires).
 Chaque sarcomère est fait d’un faisceau de myofilaments
parallèles à son grand axe.

 La répartition des deux contingents de myofilaments (filaments


fins d’actine et filaments épais de myosine) détermine au sein du
sarcomère des régions de structure différente rendant compte de
la striation transversale des myofibrilles bien visible en MO.
Diagramme d'une portion de fibre musculaire
striée où la structure histologique et deux
sarcomères sont observés
LE SARCOMERE
Le sarcomère représente l’unité élémentaire d’organisation
des protéines contractiles des myocytes striés

Sous la lumière polarisée, les fibres présentent des bandes


biréfringentes anisotropes sombres, c'est pourquoi elles ont été
appelées bandes A.

Tandis que les bandes lumineuses sont isotropes et sont


désignées bandes I.

Au centre de chaque bande I apparaît une ligne transversale


sombre, la ligne Z qui se répète avec une certaine périodicité,
environ tous les 24 µm.

La partie d'une fibrille entre deux lignes Z adjacentes s'appelle


le sarcomère et constitue l'unité de contraction linéaire.
Micrographie électronique de la fibre musculaire
squelettique où des sarcomes sont observés
Arrangement des myofilaments d'actine et de
myosine dans la constitution du sarcomère
Le sarcomère s'étend de la ligne Z à la ligne Z et ne
comprend pas la 1/2 bande I, 1 bande A 1/2 bande I
Modification de la structure du sarcomère pendant la contraction

Micrographie électronique

Sarcomère détendu

Sarcomère rétréci

Diagramme
T tubule et réticulum sarcoplasmique

 Le sarcolemme émet périodiquement des invaginations


tubulaires qui pénètrent profondément dans le sarcoplasme.

 Ces tubules enveloppent les myofibrilles et forment le système


tubulaire T.

 Dans le muscle squelettique des mammifères, ces tubules sont


situés à la frontière entre les bandes A et I.

 Le réticulum sarcoplasmique lisse (RSL) est disposé autour des


myofibrilles.

 Les citernes du réticulum sarcoplasmique sont étroitement liées


aux tubules T, formant une structure typique appelée triade.
Sur le schéma, on voit que la triade est constituée de deux citernes
terminales aplaties, qui communiquent de chaque côté avec une
série de tubes (sarcotubules); ceux-ci sont généralement
anastomosés dans la partie centrale du sarcome.
T tubule et réticulum sarcoplasmique

 Dans les sections ultrafines, les triades sont composées


de deux citernes terminales et d'un tubule central en T.

 La proximité du tubule T avec les citernes permet au


tubule T, responsable de la transmission de l'onde de
dépolarisation membranaire, de libérer les ions Ca ++
qui sont stockés dans les citernes vers le sarcoplasme,
d'amorcer la contraction. .
Micrographie électronique des triades et du réticulum
sarcoplasmique dans le muscle squelettique.
T tubule terminal S citernes du réticulum sarcoplasmique.
Le réticulum
sarcoplasmique lisse
(RSL)
Il existe une forme cylindrique longue (100 µm longueur
et diamètre jusqu'à 15 µm) avec un ou deux noyaux
ovoïdes, qui se trouvent dans la partie centrale de la
cellule.
Cellule ramifiée et anastomosée à ses extrémités pour
former les fibres
À la lumière du microscope, il existe des stries croisées et
longitudinale.
Les protéines contractiles sont disposées dans les
myofibrilles comme dans le muscle squelettique.
Noyaux
Disques intercalés
 Les organelles et
les inclusions
principales sont
situées dans le Fibre musculaire

cytoplasme faible
entre les
myofibrilles.
 Les extrémités terminales des fibres musculaires cardiaques
adjacentes forment des complexes jonctionnels bout à bout
appelés disques intercalés.
 Ils se trouvent dans le mur du cœur et dans le mur des grands
vaisseaux attachés au cœur.
FIBRE MUSCULAIRE
STRIES CARDIAQUE

Fibres coupe transversalement

Fibres coupe longitudinalement


Microphotographie du muscle cardiaque dans laquelle les
disques intercalaires sont très bien observés
Micrographie électronique disques intercalés

Aux jonctions de deux cellules


adjacentes, il y a une ligne
transversale sombre appelée
disque intercalaire, qui traverse la
fibre et forme généralement des
lignes sous forme d'étapes, c'est
pourquoi elles sont appelées
disques en échelle.
Avec l'utilisation de M / E, il est
devenu clair que ces disques sont
les spécialisations de jonction des
membranes cellulaires des
cellules cardiaques appelées
jonctions intercommunicantes.
LE MUSCLE

COMME

ORGANE
LE MUSCLE COMME ORGANE

Le tissu musculaire contient du tissu conjonctif en


différentes quantités. La fibre de collagène du tissu
conjonctif est beaucoup plus dure que les fibres
musculaires, donc la dureté de la viande consommée
dépend du tissu conjonctif qu'elle contient

Les fibres musculaires striées sont groupées en faisceaux


et sont réunies et entourées par un tissu conjonctif formant
plusieurs tuniques. L'épimysium revêt le muscle dans son
entier, le périmysium entoure chaque faisceau et
l'endomysium est le nom donné au tissu conjonctif
entourant chaque fibre musculaire.
Relation entre le muscle et le tissu conjonctif dans la
constitution du muscle en tant qu'organe

 Endomysium: Tissu conjonctif lâche qui


entoure chaque fibre musculaire.

 Périmysium: Tissu conjonctif dense entourant


un faisceau de fibres musculaires.

 Epimysium: Tissu conjonctif dense qui entoure


extérieurement tout le muscle.
Relation entre le muscle et le tissu conjonctif dans la constitution du muscle
en tant qu'organe

vaisseau
Os Périmysium sanguin

Fibre
musculaire

Faisceau
Tendon Epimysium Endomysium
Périmysium

Endomysium

Photomicrographie d'une coupe transversale du muscle squelettique


Photomicrographie d'une coupe transversale du muscle squelettique colore
avec Hématoxyline et Eosine .
Observe: Fibre musculaire; Noyau; Endomysiun; Perymisium.
Croissance musculaire postnatale

o Pendant la vie postnatale, les muscles augmentent en longueur


et en largeur, et le nombre de fibres musculaires n'augmente
pas.
o L'épaisseur musculaire augmente dans une certaine mesure en
raison de l'exercice.
o La croissance en longueur et en largeur du muscle est
considérée comme le produit de la synthèse de nouveaux
myofilaments dans le sarcoplasme, et que ceux-ci s'ajoutent
aux myofibrilles existantes.
o Les pertes importantes de tissu musculaire sont réparées par la
prolifération du tissu conjonctif.
o L'inactivité ou la perte de l'innervation motrice entraîne une
atrophie rapide.
Remarquer des similitudes et des différences entre
les trois types de fibres musculaires