Vous êtes sur la page 1sur 5

DEVOIR DE MATHEMATIQUES 1S VERTE 23/03/2012 1 HEURE

On considère la suite ( ) définie par =2−


EXERCICE I : ( 6 points)

1° Calculer ; ;
2° Etudier le sens de variation de cette suite.
3° Montrer que cette suite est majorée par 2.

Corrigé On considère la suite ( ) définie par =2−

1 1 3 1 1 5
1° Calcul des premiers termes
= 2− = 2 − 1 = 1 ; =2− = =2− = 2− =
0+1 1+1 2 1+2 3 3

1 1 1 1 (− − 1 + + 2) 1
2° Pour tout de
⋆ − = 2− − 2− =− + = =
+1+1 +1 +2 +1 ( + 1)( + 2) ( + 1)( + 2)
+1 ≥1 +1>0 1
⋆ ≥0⟹ ⟹ ⟹ >0⟹ − >0
+2 ≥2 +2>0 ( + 1)( + 2)
Ainsi la suite ( ) est strictement croissante.

1 1 1
3° Pour tout de
≥ 0⟹ +1≥ 1⟹ +1 >0⟹ >0⟹− <0⟹2− <0⟹ <2
+1 +1 +1
Ainsi, pour tout de , < 2 , la suite ( ) est majorée par 2

=6
EXERCICE III : (8 points)
1° On considère la suite ( ) définie par ( ∈ )
=2 −5
a) Calculer ; ;

2° On considère la suite (! ) définie par ! = 2 + 5 ( ∈ )


b) A l’aide de la calculatrice, déterminer

Etudier le sens de variation de la suite (! ).


3° Montrer que les suites ( ) et (! ) sont égales.

=6
On considère la suite ( ) définie par ( ∈
= 2 −5
Corrigé )

et la suite (! ) définie par ! = 2 + 5 ( ∈ )

= 2 − 5 = 2 × 6 − 5 = 7 = 2× −5=9
= 4101

La calculatrice donne

⋆! − ! = (2 − 5) − (2 − 5) = 2 − 2 = 2 × 2 − 2 = 2 (2 − 1) = 2
2° Pour tout de

⋆ 2 > 0 ⟹ 2 > 0 ⟹ ! − ! > 0


Ainsi la suite (! ) est strictement croissante.

3° Montrons que la suite (! ) a les mêmes caractéristiques que la suite ( )


•! =2 +5= 1+5 =6=

! =2 + 5
• Pour tout de

2! − 5 = 2(2 + 5 ) − 5 = 2 × 2 + 10 − 5 = 2 − 5
⟹! = 2! − 5
La suite(! ) a le même premier terme que la suite ( ) et elle vérifie la même relation de récurrence,
Ainsi les suites ( ) et (! ) sont égales.
Extrait DS 2012

On considère la fonction & définie sur [−1 ; +∞[ par &()) = 2 +


*
EXERCICE II : ( 7 points )
+
.
Une partie de sa courbe représentative est donnée en annexe.

Soit la suite ( ) telle que = &( ), c’est-à dire =2+ ∈


*
pour .
1° Représenter graphiquement sur l’annexe les quatre premiers termes de la suite. On laissera apparents
les traits de construction.

2° Calculer , ,
Emettre quatre conjectures.

4° a) Montrer que pour tout ∈ , on a : > 2.


3° Etudier le sens de variation de la suite.

b) Montrer que la suite ( ) est majorée.

entrer un réel ,
5° On considère l’algorithme :

=0
Données

= 14/3
Initialisation

Tant que | − 2| ≥ ,
+1
Traitement
Affecter à la valeur
la valeur 2 +
*
Affecter à
FinTantque

a) En faisant fonctionner l’algorithme avec , = 0,5 ; préciser la valeur affichée pour . On détaillera
Affichage Afficher

b) Un utilisateur a fait fonctionner l’algorithme avec , = 0,01 et a obtenu comme valeur = 399.
les différentes étapes.

Interpréter cette valeur obtenue.

On considère la fonction & définie par &()) = 2 +


Corrigé
*
+
.
Soit la suite ( ) telle que = &( ), c’est-à dire =2+ ∈
*
pour .

La suite ( ) semble décroissante, minorée par 2 , majorée par 5 et convergente vers 2.


1° Emettre quatre conjectures :

2° Calculer , ,
8 14 8 18 8 22
=2+ = ; =2+ = ; =2+ =
2×0+3 3 2×1+3 5 2×2+3 7

3° Etudier le sens de variation de la suite.

8 8 8 8 8(2 + 3) − 8(2 + 5) −16


Pour tout de
− = 2+ − 2+ = − = =⋯=
2( + 1) + 3 2 +3 2 +5 2 +3 (2 + 3)(2 + 5) (2 + 3)(2 + 5)
2 +3≥3 2 +3>0 −16
≥0⟹ ⟹ ⟹ <0⟹ − <0
2 +5≥5 2 +5>0 (2 + 3)(2 + 5)
Ainsi la suite ( ) est strictement décroissante.
4° a) Montrer que pour tout ∈ , on a : 2
Pour tout de
8 8
0⟹2 0⟹2 3 3⟹2 3 0⟹ 0⟹2 2⟹ 2
2 3 2 3
Ainsi pour tout ∈ , on a : 2
4.b. Montrer que la suite est minorée.
La suite ) est décroissante, donc elle est majorée par son premier terme.

5° On considère l’algorithme :
Données entrer un réel ,
Initialisation 0 14/3
Traitement Tant que | 2| ,
Affecter à la valeur 1
*
Affecter à la valeur 2
FinTantque
Affichage Afficher

5a. En faisant fonctionner l’algorithme avec , 0,5


14/3 , 0 8 8 8
22 22 3 1,14 0,5 22 22 3 0,72 22 22 3 0,53
|14/3 2| 0,5 7 11 15
0 1 1→ 2 1 3→ 0,5 0,5
* * 4 1 5→ 6 1 7→
2 → 2 →
" " * *
2 → 2 →
"5 "7
8 8
22 22 1,6 0,5 22 22 3 0,88 0,5 8 8
5 9
3 1 4→ 22 22 3 0,61 22 22 3 0,47
1 1 2→ 13 17
* * 0,5 0,5
2 → 2 "4

"
5 1 6→ Arrêt
*
2 → Affichage : 8 9
"6

5b. Le plus petit entier tel que | 2| 0,01 est : 399


EXERCICE III : (10 points)
On considère la fonction & définie sur par & ) ) 3

= −2 = −2
et la suite ( ) définie par c’est-à-dire : ( ∈
= &( ) = +3
)

1. Dans le repère orthonormé en annexe ,


a) Tracer la droite Δ représentant la fonction & et la droite < d’équation = = )
b) En utilisant ces droites, placer les termes ; ; ; ; 4 de la suite sur l’axe des abscisses.
Laisser apparents les traits de construction.
c) Emettre des conjectures.
2.a. Calculer ; ;
2.b. Déterminer une valeur approchée à 10> près de à l’aide de votre calculatrice.
2.c. Recopier et compléter l’algorithme pour qu’il donne :
la valeur du terme de rang et la somme des termes de à
Données Entrer un entier
Initialisation

Traitement Pour … allant de … à …

FinPour


Sortie /Affichage Afficher

3. On considère la suite (! ) définie par ! = − 6, pour ∈


3. a. Calculer ! ; ! ; !
3. b. Montrer que pour tout de , on a ! = ! .

4. On considère la suite (@ ) définie par @ = 6 − 8 A B


Montrer que les suites ( ) et (@ ) sont égales.
5. Déduire la valeur exacte de 6 .
6. Déterminer le sens de variation de la suite (@ ).

Corrigé
On considère la fonction & définie sur par &()) = ) + 3

= −2 = −2
et la suite ( ) définie par c’est-à-dire : ( ∈
= &( ) = +3
)

La suite ( ) semble croissante, minorée par -2 , majorée par 6 et convergente vers 6.


1.. Conjectures

2.a. Calculer , ,
1 1 1 1
= +3 = × (−2) + 3 = 2 ; = + 3 = 4 ; = +3=5
2 2 2 2

2.b. Valeur approchée à 10> près de à l’aide de votre calculatrice : ≈ 5,992


2.c.

2→
Données Entrer un entier

−2 → C
Initialisation

Pour D allant de 1 à
1
Traitement
+3→
2
C + →
FinPour

Afficher C
Sortie /Affichage Afficher

3. On considère la suite (E8 ) définie par E8 = F8 − G, pour 8 ∈


3. a. Calculer ! ; ! ; !
! = − 6 = −2 − 6 = −8 ! = − 6 = 2 − 6 = −4 ! = − 6 = −2
3. b. Montrer que pour tout de , on a ! = ! .

1 1 1 1
Pour tout de , on a :

! = −6= +3 −6= −3 = ( − 6) = !
2 2 2 2

4. On considère la suite (@ ) définie par @ = 6 − 8 A B


Montrer que les suites (F8 ) et (H8 ) sont égales.
Montrons que la suite (@ ) a les mêmes caractéristiques que la suite ( )
• @ = 6 − 8 × A B = 6 − 8 × 1 = −2 =
• Pour tout
1
de
L @ = 6−8
J 2
K1 1 1 1 1
J2 @ + 3 = 2 M6 − 8 2 N + 3 = 3 − 8 2 +3=6−8
2

I
1
⟹@ = @ +3
2
La suite(@ ) a le même premier terme que la suite ( ) et elle vérifie la même relation de récurrence,
Ainsi les suites ( ) et (@ ) sont égales.

5. Déduire la valeur exacte de FOG .


Les suites ( ) et (@ ) sont égales, donc la forme explicite de ( ) est donnée par = 6−A B
6
= 6 − 8A B = 6−8× =6− =6− =
R 4S 5
D’où 6 PQ PQ PR * S

6. Déterminer le sens de variation de la suite (H8 ).


Pour tout de , on a :
1 1 1 1 1 1 1
@ − @ = M6 − 8 N − M6 − 8 N = −8 × +8× = × (−4 + 8) = 4 ×
2 2 2 2 2 2 2
1 1 1
>0⟹ >0⟹4× >0⟹@ −@ >0
2 2 2
Ainsi, la suite (@ ) est croissante.