Vous êtes sur la page 1sur 8

La correction de la granulométrie du sable

fin par les déchets de briques et de verres.

L. Zeghichi *, Z. Benghazi**, A. Noui**.

* Maître de conférence – université de M’sila.


Email : zeghichi2004@yahoo.fr
** Doctorants à l’université de M'sila.

RÉSUMÉ.

Le choix des granulats est indispensable, leurs qualité revête une grande importance, non
seulement les granulats peuvent limiter la résistance du béton, mais selon leurs propriétés ils
affecteront la durabilité et les performances structurales du béton.
Après des études faites sur la qualité des sables pour bétons utilisés dans la région du nord et
du centre de l'Algérie, il a été conclu que les modules de finesse de ces sables ne répondent
plus au normes en vigueur, se qui influence la résistance mécanique des mortiers et bétons.
Le travail présenté dans cet article étudié la qualité de ce sable fin, et s’oriente vers la
correction de sa granulométrie par l’ajout de quelques déchets tels que la brique et le verre
broyés, en traitant l’effet de cette correction sur la qualité des bétons obtenus.
Les résultats obtenus sont prometteurs.

ABSTRACT.
The choice of aggregates is essential, their properties are of a great importance. Aggregates
may not only limit concrete strength, but due to their characteristics, they affect the durability
and the structural performances of concrete.
After studies on the quality of sand for concrete used in the northern and middle region of
Algeria, it was concluded that fining modulus of these sands do not respect the current norms
any more. Thus this influences the mechanical strength of mortars and concretes.
The work presented in this article studies the quality of this soft sand, and is oriented to the
correction of its granular gradation by the addition of some wastes such as the bricks and the
pound glass through treatment of the effect of this correction over the quality of the obtained
concrete. The obtained results are promising.

MOTS CLES : Ajouts - Granulométrie – Module de finesse – Sable fin.

KEY WORDS: Addition – Fine sand – Fineness – Granular gradation.


Séminaire Euro–méditerranéen sur l’environnement et la sécurité industrielle SEMEST10, 2

1. Introduction :

Le sable est le constituant du squelette granulaire qui a le plus d’importance sur


les qualités du béton, son utilisation permet d’assurer une continuité granulaire
entre le ciment et le gravier, pour une meilleure cohésion du béton.
La pénurie des sables de construction en Algérie a provoqué de nombreux
problèmes, non seulement le retard dans les délais de construction, mais aussi
l’augmentation du prix du béton et même elle a conduit au non respect des
normes en vigueur sur les sables.
Après des études faites sur la qualité des sables pour bétons utilisés dans la
région du centre, il a été conclu que le module de finesse de ces sables ne répond
pas aux normes. Ces sables ont généralement des modules compris entre 1,3 et
1,6 qui sont inférieurs aux modules de finesse de sable préférentiel pour béton,
imposés par la norme (NFP 18-541) [Chanvillard, 2000].
Le module de finesse est un paramètre utilisé pour juger de la granularité d’un
sable, il est égale à (1/100e) de la somme des refus exprimés en pourcentage sur
les différents tamis de la série suivante (0,16 – 0,315 – 0,63 – 1,25 – 2,5 – 5 –
10) mm.
La norme NFP 18-541 impose des modules de finesse compris entre 1,8 et 3,2,
néanmoins l’optimum qui donnera le meilleur compromis homogénéité / mise en
œuvre/ résistance se situe à 2,5±0,35 environ pour un béton. [Chanvillard, 2000]
Généralement, les modules situant dans l’intervalle 1,2 < Mf < 1,8 sont conseillés
lorsqu’on cherche la facilité de mise en œuvre tout en pénalisant la résistance
mécanique, par contre un sable grossier dont 2,8 < Mf < 3,2 est conseillé
lorsqu’on recherche des résistances élevées, mais en revanche on aura une moins
bonne ouvrabilité. [Bourzam, 2005]
Il est possible de modifier le module de finesse d’un sable par l’adjonction d’un
deuxième sable de module de finesse différent par la règle d’Abrams.
[Chanvillard, 2000, Bourzam, 2005]
Aussi dans le cas, où il est nécessaire de remplacer des éléments fins susceptibles
d’être nocifs, il est logique d’essayer d’améliorer les sables à béton en apportant
de nouveaux éléments de substitution, qui confèrent des propriétés utiles à la
qualité des bétons. [Aïtcin, 1996]
Ces éléments de substitution sont généralement issus des sous produits
industriels et déchets : le laitier du haut fourneau est l’un de ces éléments
[Zeghichi, 2005].
Dans la présente étude, nous proposons d’autres matériaux de substitution : les
déchets de brique et de verre broyés qui servent à corriger la granulométrie du
sable fin, et pourquoi pas constitueront des sables pour bétons.
La correction de la granulométrie du sable fin par les déchets de brique et de verre, 3

2. Procédure expérimentale :

2.1 Matériaux :

Nous présentons dans cette partie les différentes caractéristiques des matériaux
utilisés, entrant dans la composition de béton.
• Le ciment : c’est un CPj CEM II/A 42,5, provenant de la cimenterie de
Hammam Dalaa, Msila, dont la surface spécifique de 3500 cm²/g et une
masse volumique absolue 3,10 g/cm3.
• Le sable : c’est un sable fin, d’une fraction 0/3 provenant des abords de
Oued Maâter (Boussaada) dont la composition chimique est représentée au
tab. 1.

Tableau I : composition chimique des constituants du béton :

Composants SiO2 Al2O3 CaO Fe2O3 SO3 K 2O MgO Na2O


CPj 20.70 4.75 62.92 3.75 1.98 0.39 - 0.09
Le sable 89.67 0.90 5.96 0.91 0.05 0.3 0.2 0.01
Le verre 71.81 1.01 9.49 1.86 0.11 0.11 2.24 7.45

• Déchets de brique : se sont des déchets de brique provenant d’un chantier à


proximité du laboratoire.
• Déchets du verre :se sont des verres de vitrage brisés, des bouteilles
rejetées de différents tailles qu’on a ramassé, leur composition chimique est
donnée au tableau1.
Les deux déchets sont concassés et légèrement broyés.
• Pierre concassée : provenant de la carrière cosider de Bordj bou arreridj,
présentant deux fractions 3/8 et 8/16.
Les propriétés physiques des composants du béton sont illustrées au tab. 2.

Tableau II : propriétés physiques des constituants du béton.

Composants Sable Brique Verre Gravier Gravier


broyée broyé 3/8 8/16
Masse volumique absolue kg/m3 2520 2300 2430 2620 2570
Masse volumique apparente kg/m3 1490 1360 1480 1370 1310
Porosité % 40 40 48.9 47.7 49.03
Equivalent de sable 85.8% 84% - - -
Module de finesse 1.58 2.64 3.68 - -

2.2 Formulation du béton :


La méthode utilisée pour la formulation du béton étudié est celle de Dreux
Gorisse [Daupin, et all, 2000] (la résistance désirée 28MPa, l’affaissement désiré
8cm).
Séminaire Euro–méditerranéen sur l’environnement et la sécurité industrielle SEMEST10, 4

Les proportions des différents constituants du béton sont représentées à la fig. 1.

1000

Quantité
900
800
700
600
500
400
300
200
100
0
gravier gravier sable cim ent eau
8/16 3/8

Figure 1 : les quantités des composants du béton dans un m3.

4 mélanges sont préparés, la seule variable étant le sable (la substitution du sable
par les déchets est faite de 30%, 50%, et 100%).

2.3 Préparation des éprouvettes :

Les éprouvettes utilisées dans cette étude sont de différentes géométries,


elles ont été moulées selon le test effectué.
Eprouvettes cubiques de 10x10x10 cm3 confectionnées pour effectuer les essais
de compression qui sont conservées dans un bassin d’eau à une température de
20±2°C.

3. Résultats et discutions :

3.1 Béton frais :

Il est important de connaître les propriétés du béton à l’état frais avant prise et
durcissement. Parmi ces propriétés, la consistance où la maniabilité qui peut se
mesurée à partir de l’essai d’affaissement au cône d’Abrams.

3.2 Consistance du béton :

L’affaissement est mesuré pour les différents mélanges du béton où le sable et


substitué partiellement et totalement par les déchets de brique et de verre broyés,
les résultats obtenus sont représentés sur la fig. 2.
La correction de la granulométrie du sable fin par les déchets de brique et de verre, 5

Af (cm) verre broyé


8
brique broyée
7
6
5
4
3
2
1
0
0% 30% 50% 100%
% de substitution
Figure 2 : l’affaissement en fonction du taux de substitution du sable par les
déchets.
L’affaissement du béton diminue en substituant le sable par les déchets de brique
et de verre broyés, les déchets de briques broyés ajoutés en remplacement du
sable affectent considérablement l’affaissement, ce qui peut être lié au facteurs
suivants :
- La forme des grains de la brique broyée présentant des angles vifs
demandant ainsi une grande quantité d’eau pour mouiller leur grande
surface.
- Le taux d’absorption élevé des grains de la brique broyée.
Par contre, lorsque le matériau est lisse et de forme arrondie, la maniabilité est
améliorée se qui est remarqué dans le cas du béton témoin (sans ajouts).

3.3 Béton durci :

3.3.1 Résistance mécanique à la compression :


La résistance mécanique en compression est estimée après 3 jours, 7jours, 28
jours, et 45 jours de durcissement en milieu humide.
Les résultats obtenus sont illustrés aux fig. 3, 4, 5 et 6.

verre verre
Rc MPa
Rc MPa

30 brique 35 brique
25 30
25
20
20
15
15
10 10
5 5
0 0
béton 30 50 100 béton 30 50 100
ordinaire ordinaire
Taux de substitution Taux de substitution

Figure 3 : évolution de la résistance en Figure 4 : évolution de la résistance en


fonction du taux de substitution après 3 fonction du taux de substitution après
jours de durcissement. 7 jours de durcissement.
Séminaire Euro–méditerranéen sur l’environnement et la sécurité industrielle SEMEST10, 6

verre verre
Rc MPa

Rc MPa
50 brique 60 brique
40
30 40
20 20
10
0 0
béton 30% 50% 100% béton 30 50 100
ordinaire ordinaire
Taux de substitution
Taux de substitution

Figure 5 : évolution de la résistance en Figure 6 : évolution de la résistance en


fonction du taux de substitution après 28 fonction du taux de substitution après
jours de durcissement. 45 jours de durcissement.

A partir de ces résultats, on remarque l’effet positif de la substitution du sable


naturel par les déchets de verre broyés.
Une substitution partielle de 30% à 50% améliore la résistance mécanique en
compression à moyen et à long terme par rapport au béton ordinaire. Cette
amélioration est expliquée par la correction de la granulométrie du sable fin par
l’ajout du verre broyé contenant des grains grossiers de telle façon que le
mélange aura un module du finesse variant de (2,18 à 2,57), ce qui donne une
bonne stabilité mécanique et une compacité optimale. Ceci est illustré à la fig. 7.

100.00

90.00
sable naturel

80.00 30% de verre


50% de verre
70.00 100% de verre
fuseau de controle
Tamisat, en %

60.00

50.00

40.00

30.00

20.00

10.00

0.00
2 3 4 5 6 789 2 3 4 5 6 789 2 3 4 5 6 7 89
0.01 0.10 1.00 10.00
Tamis, en mm

Figure 7 : correction de la granulométrie du sable fin par l’ajout du verre broyé.


La correction de la granulométrie du sable fin par les déchets de brique et de verre, 7

Une substitution totale de sable par le verre, conduit à des résistances


généralement acceptables du fait qu’ils sont inférieures à celles d’un béton
ordinaire de 3MPa seulement à 28 jours et 45 jours de durcissement. Par contre,
la substitution du sable par la brique broyée conduit à des résistances faibles en
comparaison avec celles d’un béton ordinaire.
Cette baisse de résistance est liée à la qualité de la brique broyée comme sable,
malgré que la courbe granulométrique du mélange (sable et brique broyée) est
améliorée. voir la fig. 8.

100.00

90.00

sable naturel
80.00 30% brique
50% brique
70.00 100% brique
fuseau de controle
Tamisat, en %

60.00

50.00

40.00

30.00

20.00

10.00

0.00
2 3 4 5 6 7 89 2 3 4 5 6 7 89 2 3 4 5 6 7 89
0.01 0.10 1.00 10.00
Tamis, en mm

Figure 8: Correction de la granulométrie du sable fin par l’ajout de la brique broyée.

4. CONCLUSION :

La correction de la granulométrie du sable fin ne conduit pas à l’obtention d’un


béton dont les propriétés seront meilleures.
On vient par la présente étude de corriger la granulométrie d’un sable fin par
l’ajout des déchets de brique, et de verre broyé.
Certes, la maniabilité du béton a été affecté par une telle substitution du fait que
les granulats de substitution ont une forme non arrondie demandant ainsi une
quantité supplémentaire d’eau pour leur mouillage, la résistance mécanique à la
compression a augmenté dans le cas du remplacement du sable par le verre.
En substituant le sable par la brique broyée, des pertes de résistances sont notées
dès que le taux de substitution dépasse les 30%.
- La correction de la granulométrie du sable fin peut se faire par l’ajout du
verre broyé, sans perte considérable de la maniabilité, et avec un gain en
résistance mécanique.
Séminaire Euro–méditerranéen sur l’environnement et la sécurité industrielle SEMEST10, 8

- Le verre broyé peut constitué un sable pour béton (en utilisant un ciment
présentant une quantité très faible en alcalis pour éviter les R.A.G).

5. Références :

[1] AITCIN. P. C. sur les propriétés minéralogiques et l’utilisation dans les mortiers et bétons
des laitiers de hauts fourneaux de fonte thomas. Publication technique N° 174, extrait de la revue
des matériaux de construction N° 608 et 609 – 1966.
[2] Bourzam. A, Exploitation des gisements de sable fin de Boughezoul pour la confection du
béton conventionnel- congrès international réhabilitation des constructions et développement
durable – Alger 2005.
[3] Chanvillard. G. Le matériau béton : connaissances générales. 2000.
[4] Dupain. R, Lanchon. R, Granulats, sols, ciments et bétons, 2000.
[5] Zeghichi. L, L’effet du remplacement du sable par du laitier sur la résistance du béton. Al
Azhar University engineering journal, AUEJ , Vol 8, N°01, Jan 2005.

Vous aimerez peut-être aussi