Vous êtes sur la page 1sur 5

Revue de presse de la Direction des Relations Publiques, de la Communication

et de la Traduction /Communication Interne,


N°08 du mercredi 21/09/2016

CAMEROON-TRIBUNE

Dans le vif de la 71e Assemblée générale des Nations unies


Au milieu de ses pairs des pays-membres de l’Organisation des Nations unies, le
président de la République a pris part mardi matin à New York, à la séance
plénière d’ouverture du débat général de la 71e Assemblée générale de l’ONU.
Paul Biya, arrivé au siège de l’organisation mondiale en compagnie de son épouse,
Chantal Biya, a ainsi entamé une journée chargée, dont l’épilogue a été la
réception offerte par le couple présidentiel américain en l’honneur des chefs
d’Etat et de gouvernement et leurs conjointes. Ce rendez-vous traditionnel, en
marge de l’Assemblée générale, est une occasion supplémentaire pour les leaders
du monde, d’échanger en toute convivialité sur les grandes préoccupations
communes de l’heure à travers la planète. Paul et Chantal Biya y ont pris une part
effective, comme à chacune de leur participation à l’AG. Mais avant cette fin de
journée conviviale, c’est au bâtiment de l’Assemblée générale que tout a
commencé. La séance plénière, historique à plus d’un titre, a vu les adieux
officiels de deux grandes personnalités. Ban Ki-moon, le secrétaire général des
Nations unies, et Barack Obama, le président des Etats-Unis d’Amérique s’y sont,
en effet, exprimés pour la dernière fois en leurs qualités respectives.

Paul Biya pour un soutien accru à la Gestion des réfugiés


Le président de la République n’a pas tourné autour du pot pour exprimer son point
de vue au sujet de la question cruciale de la gestion des réfugiés. Pour le chef de
l’Etat camerounais qui intervenait mardi au sommet des leaders sur les réfugiés, il
est nécessaire que la communauté internationale accroisse le soutien aux pays qui,
comme le Cameroun accueillent des réfugiés. Paul Biya a particulièrement attiré
l’attention des participants au sommet, sur la situation des zones ravagées par le
terrorisme au Cameroun. La reconstruction et le retour des populations déplacées
vont nécessiter « des moyens considérables », a souligné le chef de l’État. En
attendant, la tribune du sommet a aussi donné l’occasion au président de la
République de faire un état des lieux très concret de la situation au Cameroun.
D’abord, le défi : plus de 350.000 personnes, venues principalement du Nigeria, à
la suite des exactions de la secte terroriste Boko Haram ; mais aussi de la
République centrafricaine en raison de l’instabilité politique.

INVESTIRAUCAMEROUN.COM

Télécom : L’électricien camerounais Eneo rétrocède plus de 700 Km de fibre


optique à l’Etat
La ministre camerounaise des Postes et Télécoms, Minette Libom Li Likeng, et le
Directeur général d’Eneo, Joël Nana Kontchou, ont paraphé le 20 septembre 2016 à
Yaoundé, la capitale du pays, un protocole d’accord portant rétrocession à l’Etat
du Cameroun d’un réseau de plus de 700 Km de fibre optique construit par le
concessionnaire du service public de l’électricité. Officiellement, cet
investissement d’un montant total d’environ 17 milliards de francs Cfa, apprend-
on, a été rétrocédé sans contrepartie financière. «Ce protocole nous permet
d’augmenter notre capacité nationale du large bande», s’est réjouie la Ministre
Libom Li Likeng, qui n’a pas évoqué le sort réservé à l’amende infligée en son
temps à la société d’électricité par le régulateur des télécoms, du fait du
déploiement de ce réseau de fibre optique.

Santé : La Cemac finance la construction d’un Centre inter-Etats


d’enseignement supérieur en santé
Le Centre inter-Etats d’enseignement supérieur en santé publique d'Afrique
centrale (Ciespac), basé au Congo, vient d’être doté de deux immeubles R+3, grâce
à un financement de la Communauté économique et monétaire de l’Afrique
centrale (Cemac). Les ouvrages qui ont fait l’objet de la réception provisoire le 13
septembre 2016, entrent dans le cadre de la première phase de la mise en œuvre
du projet de transformation dudit établissement, conformément à la décision du
Conseil des ministres de l’Union d’Afrique centrale (UAC) de 2006, à Malabo, en
Guinée Equatoriale, après sa destruction en 1997, suite à la guerre civile au Congo.

1
Gestion publique : Le Trésor public camerounais de nouveau sur le marché de
la BEAC, pour tenter de lever 7 milliards de FCfa
Le Trésor public camerounais lancera, le 21 septembre 2016, ses 16 spécialistes en
valeurs du Trésor sur le marché des titres publics de la Banque des Etats de
l’Afrique centrale (Beac), pour tenter de lever une enveloppe globale de 7 milliards
de francs Cfa, apprend-on dans un communiqué officiel. Cette nouvelle opération
de mobilisation des financements se fera, apprend-on, au moyen d’une émission de
bons du trésor assimilables (BTA), d’une durée de maturité de 13 semaines, dont
l’échéance est fixée au 23 décembre 2016.

Agroalimentaire : Avec River, son yaourt au soja, la société agro-alimentaire


Camlait décroche le «Grand Prix Award de la marque OAPI»
L’Organisation africaine de la propriété intellectuelle (OAPI) a décerné le 13
septembre 2016 à Yaoundé, le tout premier «Grand Prix Award de la marque OAPI»
au «River», un yaourt fait à base de soja produit par la société camerounaise
Camlait. Ce prix, fruit d’un concours que l’OAPI a lancé cette année en partenariat
avec le Groupement interpatronal du Cameroun (Gicam), récompense, apprend-on,
un produit ou un service à forte réputation dans le pays. «River» est le fruit de la
décision prise par les responsables de Camlait, de diversifier la gamme de yaourts
produite par cette unité agro-alimentaire, en privilégiant des matières premières
locales telles que le soja, en lieu et place du lait importé.

CAMEROUN-INFO.NET

Politique: Le Chef de l’État Paul Biya signe un décret qui nomme un nouveau
Secrétaire Général à la Communauté Urbaine de Yaoundé
En séjour depuis le dimanche 18 septembre 2016 aux États-Unis d'Amérique, Paul
Biya a signé et fait publié ce mardi 20 septembre 2016, un décret qui nomme
l'administrateur civil principal Essoa Eloi Gabriel au poste de Secrétaire Général de
la Communauté urbaine de Yaoundé. Ce poste était vacant depuis que son ancien
occupant, Alphonse Ondoa Akoa, avait été promu au mois de février 2016,
Directeur Général de CAMWATER (Cameroon Water Utilities). Le décret présidentiel
tombe ce mardi alors que Gabriel Essoa Eloi est le Préfet du Département du Haut-
Nkam, dans la Région de l'Ouest. Il règne à la tête de ce Département depuis le
mois de septembre 2014.

2
Lutte contre le VIH/Sida: Le taux de prévalence chez les homosexuels à
Yaoundé est de 44,3%, selon le Ministère de la Santé publique
Au cours de la réunion régionale de partage d’expériences sur les populations
«clés» et les populations vulnérables au VIH/Sida, André Mama Fouda, le Ministre
de la Santé publique (MINSANTE), a rendu publics les taux de prévalence des quatre
catégories de personnes au cœur des assises courues par plus de 250 participants
venus d’Afrique Centrale et de l’Ouest, mais aussi d’Europe et d’Amérique. Tout
d’abord le MINSANTE a expliqué qu’il faut entendre par populations «clés», des
personnes chez lesquelles le taux de prévalence est le plus élevé dans la société.
Pour le cas spécifique du Cameroun, la séroprévalence chez les homosexuels à
Yaoundé est de 44,3% contre 24,2% à Douala. Chez les camionneurs, a-t-il indiqué,
la séroprévalence est de 16,3%, 36,7% chez les travailleuses de sexes, 16,8% chez
les populations carcérales et 10% chez les femmes âgées de 35 et 39 ans. Pour le
Ministre, cette réunion est la plate-forme idoine pour faire comprendre aux
catégories de personnes suscitées que leur prise en charge ne diffère pas des
autres camerounais malades.

JEUNE AFRIQUE

RD Congo : après deux jours de violences, calme précaire à Kinshasa

Les affrontements entre l’opposition et les forces de l'ordre qui ont débuté lundi
ont fait un nombre indéterminé de morts. Mais les violences semblent cependant
marquer un coup d'arrêt à Kinshasa. De son côté, le président français François
Hollande a accusé "l'État congolais lui-même" d'avoir provoqué "des exactions". Une
accalmie, mais pour combien de temps ? Selon un journaliste de l’AFP sur place, le
calme semblait être revenu mardi soir dans la plus grande partie de la ville de
Kinshasa après que cette dernière a été émaillée de violences pendant deux jours.

Gabon : Ping et Bongo d’accord pour recompter les voix


mais en désaccord sur les modalités

Les avocats d'Ali Bongo et Jean Ping sont d'accord pour recompter des voix de
l'élection présidentielle du 27 août , mais sans s'entendre sur les modalités alors
que la Cour constitutionnelle doit se prononcer dans trois jours. « Les parties sont
tombées d’accord pour le recomptage des voix », a indiqué à l’AFP l’avocat de
Jean Ping, Me Jean-Rémy Bantsantsa, ce que confirme aussi à l’AFP l’avocat d’Ali
3
Bongo, Me Francis Nkea, joint juste après. Jean Ping avait saisi la Cour
constitutionnelle le 8 septembre pour demander le recomptage des voix dans la
province du Haut-Ogooué. Son adversaire, Ali Bongo, y a obtenu 95% des voix pour
99% de participation, selon les résultats officiels provisoires de la Commission
électorale (Cenap).