Vous êtes sur la page 1sur 45

Phylum des Ciliophora

Dr Khadim DIONGUE
Service de Parasitologie-Mycologie
FMPO/UCAD/HALD
I. Définition
§ Ciliés ou infusoires

§ Etres unicellulaires de grande taille (30-300µm)

§ Présence de cils vibratoires à leur surface

§ Libres, symbiotes ou parasites

§ Particularités
• 2 noyaux (micronucleus et macronucleus)

• 2 types de multiplication (asexuée et sexuée)


II. Caractères généraux
2.1 Morphologie
§ Existent sous deux formes :

• une forme végétative

• une forme kystique


II. Caractères généraux
2.1 Morphologie : forme végétative
§ Forme : ovoïde, allongée

§ Taille : 150 à 300 µm sur 50 à 60 µm

§ Membrane mince recouvert de cils vibratiles è ciliature


• Formations mobiles et contractiles

• Structure interne ressemblant à celle d’un flagelle

• Mais plus courts et disposés de façon régulière

• Ciliature somatique et ciliature adorale (bouche)


II. Caractères généraux
2.1 Morphologie : forme végétative
§ Cil inséré sur un blépharoplaste (ou kinétosome)

§ Trichocystes se trouvent entre les blépharoplastes

• Capables d’être lancés par le parasite

• Reliés à ce dernier par un prolongement filiforme

• Sert à capturer et à paralyser des proie


II. Caractères généraux
2.1 Morphologie : forme végétative
§ Péristome : dépression qui s’enfonce dans la cellule

§ Cytostome se trouve au fond du péristome et


correspond à la bouche

• Elle est entourée de cils adoraux

• Prolongement par un cytopharynx


§ Cytopyge (ou anus)
II. Caractères généraux
2.1 Morphologie : forme végétative
§ Cytoplasme
• vacuoles digestives

• gouttelettes lipidiques

• 2 vacuoles pulsatiles

• 2 noyaux
o Macronucleus constitué d’ADN (rôle trophique)

o Micronucleus constitué d’ARN (reproduction)


II. Caractères généraux
2.1 Morphologie : forme kystique
§ Forme : Sphérique

§ Taille : 50 à 60 μm de diamètre

§ Coque épaisse très réfringente

§ Cytoplasme granuleux (kystes anciens)


• un macronucleus
• un micronucleus
• des vacuoles digestives
• une vacuole contractile
II. Caractères généraux
2.2 Biologie
a. Habitat
§ Vie libre dans les eaux douces pour la plupart
(stagnantes riches en matières organiques)

§ Ils s’y développent en se nourrissant de bactéries

§ Aussi ils se développent facilement dans les infusions


végétales (infusoires)

§ Symbiotes ou parasites chez les animaux


II. Caractères généraux
2.2 Biologie
b. Nutrition et excrétion
§ Petites particules unicellulaire d’origine végétale ou animale
et bactéries

§ Aliments filtrés par la frange adorale

§ Autrement, la proie est paralysée par la toxine des trichocytes

§ Puis absorption via le cytopharynx, digestion dans le


cytoplasme et élimination par vacuoles pulsatiles ver le
cytoprocte
Nutrition: trajet des vacuoles digestives
Schéma de fonctionnement d’une
vacuole pulsatile
II. Caractères généraux
2.2 Biologie
c. Reproduction
v Multiplication asexuée
§ Se fait par division binaire transversale (scissiparité)

§ Le noyau se divise d’abord par mitose

§ Il se forme ensuite un nouveau péristome et 2 nouvelles


vacuoles pulsatiles

§ Le cytoplasme s’étrangle au milieu et se divise en deux


moitiés qui se séparent
Cilié en division
II. Caractères généraux
2.2 Biologie
c. Reproduction
v Multiplication sexuée ou conjugaison
§ Implique la participation de deux partenaires

§ Comporte une phase de méiose conduisant à la


production de pronuclei haploïdes

§ Suivie d’un échange de matériel génétique et d’une


caryogamie permettant le rétablissement de la diploïdie
Multiplication sexuée chez les ciliés
a. Accolement de deux individus de types
complémentaires, établissement de
connexions cytoplasmiques,
b. et c. Division méiotique du micronucleus
d. Mitose de l’un des micronuclei formant
des pronuclei, dégénérescence des trois
autres.
e. et f. Échange de pronuclei entre les deux
partenaires.
g. Séparation des conjuguants et caryoga-
mie, dégénérescence du macronucleus
h. i. et j. Divisions nucléaires produisant
deux micronuclei et quatre macronuclei
k. l. et m. Divisions cytoplasmiques et
nucléaires formant quatre cellules
II. Caractères généraux
2.2 Biologie
d. La locomotion ciliaire
§ Les cils se présentent sous forme de rangées, à la
surface du corps

§ Ils ont deux phases :


• effective
• de recouvrement
II. Caractères généraux
2.2 Biologie
d. La locomotion ciliaire
v Phase effective
§ Elle réalise la poussée

§ Le cil se raidie et se courbe à sa base pour donner un coup


de fouet dans le plan de la rangée

§ Ce mouvement produit une impulsion

§ La direction de battement peut être inversée à tout moment


II. Caractères généraux
2.2 Biologie
d. La locomotion ciliaire
v Phase de recouvrement
§ Encore appelée phase de récupération

§ Le cil retrouve sa position initiale

§ Il devient flasque et quitte le plan de mouvement pour se


coucher sur le côté : pas de résistance à l’eau
III. Classification des EIM
§ Règne : Protistes

§ Sous-règne : Protozoaires

§ Phylum : Ciliophora

§ Deux classes selon la disposition des cils :


• Classe des Holotriches
• Classe des Spirotriches
III. Classification des EIM
3.1 Classe des Holotriches
§ Parasites à cytostome soit apical ou ventral

§ Il n’y a pas de cils au niveau de la bouche

§ Cils somatiques repartis sur toute la surface du corps

§ Cils pouvant être simples ou agglomérés formant des


membranelles (sortes de petites lamelles dont tous les
cils qui les constituent vibrent ensemble)
III. Classification des EIM
3.1 Classe des Holotriches
§ Exemples :
• Paramécie

• Vorticelle

• Carchesium
III. Classification des EIM
3.2 Classe des Spirotriches
§ Caractérisés par une ciliature complexe avec une frange
adorale enroulée

§ Comportant des cils soudés en un long poil appelé cirres


et des membranes ondulantes longues

§ On trouve dans cette classe: 3 sous-classes:


• Sous-classe des hétérotriches
• Sous-classe des oligotriches
• Sous-classe des hypotriches
III. Classification des EIM
3.2 Classe des Spirotriches
a. Sous-classe des heterotriches
§ Exemple :

• Stentor en forme de corne

• Balantidium coli qui est un parasite de l’Homme et du


porc et responsable de la dysenterie balantidienne
III. Classification des EIM
3.2 Classe des Spirotriches
a. Sous-classe des Oligotriches
§ Vivent chez les ruminants

§ Exemple : Ophryoscolex
III. Classification des EIM
3.2 Classe des Spirotriches
a. Sous-classe des Hypotriches
§ Sont aplatis dorso-ventralement

§ Exemple : Stylonichia
IV. Cilié parasite de l’homme :
Balantidium coli
4.1 Définition
§ Balantidium coli est un cilié, parasite intestinal habituel
du porc transmis accidentellement à l’homme
4.2 Morphologie
a. Forme végétative
§ Forme ovoïde de 50 à 200 µm × 20 à 70 µm

§ Au pôle antérieur, se retrouve une dépression latérale


appelée péristome

§ Il est bordé de cils longs de 8 à 12 µm

§ Au fond de ce péristome, se trouve le cytostome qui


correspond à la bouche du parasite

§ Prolongement par le cytopharynx


4.2 Morphologie
a. Forme végétative
§ Surface de l’ensemble du corps du parasite striée et
présente également des cils

§ Cytoplasme est formé de deux parties :


• un ectoplasme translucide
• un endoplasme granuleux

§ L’endoplasme renferme deux noyaux


• Un gros noyau ou macronucleus
• Un petit noyau ou micronucleus
4.2 Morphologie
a. Forme végétative
§ Le macronucléus est en forme de haricot (réniforme)

§ Le micronucléus est logé dans la dépression ventrale du


macronucléus

§ On note également la présence de vésicules pulsatiles


et de vacuoles digestive
4.2 Morphologie
b. Forme kystique
§ La forme kystique est arrondie

§ mesure 50 à 60 µm de diamètre

§ Elle est entourée d’une coque épaisse et réfringente

§ Ce kyste renferme également :


• un macronucléus
• un micronucléus
• des vacuoles digestives
B. coli: trophozoïte (A) et kyste (B)
4.3 Biologie
a. Habitat
§ B. coli dans sa forme végétative vit dans la lumière du
gros intestin en milieu neutre ou alcalin

§ Lorsque les conditions du milieu deviennent


défavorables, 2 possibilités s’ouvrent :

• Soit pénétrer dans les glande ou muqueuse


intestinale

• Là il se multiplie provoquant des nécroses du tissu


4.3 Biologie
a. Habitat
§ Soit il s’enkyste et les kystes sont éliminés dans le milieu
extérieur avec les selles

§ Dans la nature, il résiste à la dessiccation et survit


longtemps
4.3 Biologie
b. Longévité
§ Forme végétative vit peu en dehors du corps de l’hôte

§ Les kystes par contre vivent très longtemps dans le


milieu extérieur, et supportent une forte dessiccation
4.3 Biologie
c. Nutrition
§ Forme végétative se nourrit de particules alimentaires

§ Qui grâce aux mouvements des cils adoraux sont


entraînées dans le péristome, puis dans le cytostome et
le pharynx

§ Formation d’une gouttelette au fond du pharynx,


entraînée dans l’endoplasme et constituant la vacuole
alimentaire
4.3 Biologie
c. Nutrition
§ Liquide de la vacuole alimentaire, primitivement l’eau,
devient acide par phénomène d’osmose avec le liquide
plasmatique

§ Il est ainsi capable de digérer les aliments

§ Après digestion, les vacuoles alimentaires évacuées via


le cytopyge
4.3 Biologie
d. Locomotion
§ Forme végétative très mobile grâce à ses cils

§ Elle nage avec vivacité, les cils battant l’eau d’un


mouvement uniforme en tournant autour de son axe
4.3 Biologie
e. Reproduction
§ Deux manières
• Une reproduction asexué par division binaire
transversale

• Une reproduction sexuée qui se fait à partir de deux


parasites qui vont s’accoller, aboutissant à la
formation de 8 cellules filles
4.3 Biologie
e. Reproduction
§ La reproduction sexuée ou conjugaison se produit quand
trois conditions sont remplies :
• 1. un état de dégénérescence avancée du cilié

• 2. un état de dégénérescence résultant de la pénurie


en aliment

• 3. une généalogie ancestrale différente entre les deux


ciliés
Conjugaison chez B. coli