Vous êtes sur la page 1sur 9

Recherche sur les liants hydrocarbonés

Présenté par :
Firas Boudaouara

Classe :
L1GC1

Professeur :
Mme. Ben Achour Wafe

Groupe :
Groupe1

Année Universitaire : 2020/2021


1|Page
1-Définition des liants hydrocarbonés : ------------------------------------------------ 3
2-Type des liants hydrocarbonés : ------------------------------------------------------- 4
3-Terminologies : ------------------------------------------------------------------------------ 4
3-1- les bitumes pures : ------------------------------------------------------------------- 4
3-1-1- Propriétés et essais :----------------------------------------------------------- 4
3-1-2- Classification des bitumes pures : ---------------------------------------- 6
3-1-3- domaines d’utilisation : ------------------------------------------------------ 6
3-2- les bitumes composés : ------------------------------------------------------------- 6
3-2-1-bitumes fluidifiés : -------------------------------------------------------------- 6
3-2-2- bitumes fluxé : ------------------------------------------------------------------ 7
3-3- émulsion de bitumes : --------------------------------------------------------------- 8
3-3-1- propriétés et essais : ----------------------------------------------------------- 8
3-3-2- classification : ------------------------------------------------------------------- 9
3-3-3- domaines d’utilisations : ----------------------------------------------------- 9
3-4- bitume routier :----------------------------------------------------------------------- 9
3-4-1- les classes de bitumes routier : --------------------------------------------- 9
3-5-goudrons :------------------------------------------------------------------------------- 9
3-5-1- les types des goudrons : ------------------------------------------------------ 9
3-5-2- domaines d’utilisation : -----------------------------------------------------10
3-6- bitume anti kérosène : -------------------------------------------------------------10

2|Page
1- Définition des liants hydrocarbonés :
Les liants hydrocarbonés sont composés des hydrocarbures et des de leurs
dérivés. C’est-à-dire composé essentiellement d’hydrogène et de carbone
lorsque se composé est ajouté à des granulats il devient capable d’introduire, en
place, des forces. Elle communique au mélange une certaine rigidité et une
résistance à la traction, à la compression et au cisaillement. Cet élément agrégé
avec des granulats fournit des « matériaux enrobés ».

L’ensemble des liants hydrocarbonés est groupé en 3 types principaux :

• Bitumes

• Emulsion de bitumes

• Goudrons

2- Type des liants hydrocarbonés :


• Bitume pur
• Bitume composé
Bitume fluidifié
Bitume fluxé
• Émulsion de bitume
• Bitume routier
• Goudron
• Bitume anti kérosène

3|Page
3- Terminologies :
3-1- les bitumes pures :
C’est le résidu final de la distillation de pétrole brute dans une raffinerie.
Le bitume pur est de couleur noir et à la température normal, il est solide.
3-1-1- Propriétés et essais :
a) Pénétrabilité :
C’est la mesure de la pénétration d’une aiguille normalisé dans un échantillon de
bitume. La pénétrabilité est mesurée au dixième de millimètre. Plus la bitume est
dure, plus ça pénétrabilité est faible.
L’essai est appelé : PENETRABILITE A L’AIGUILLE DES PRODUITS BITUMINEUX.

b) Point de ramollissement :
C’est la détermination de la température de ramollissement à la quelle la masse
d’une bille normalisée placée sur un petit disque de bitume continu dans un
anneau métallique, imprime une déformation verticale (d) bien défini.
L’essai est appelé : DETERMINATION DU POINT DE RAMOLLISSEMENT
DES BITUMES

4|Page
c) Point d’éclair :
Le point d'éclair ou point d'inflammabilité : correspond à la température la plus
basse à laquelle un corps combustible émet suffisamment de vapeurs pour
former, avec l’air ambiant, un mélange gazeux qui s’enflamme sous l’effet
d’une source d’énergie calorifique telle qu’une flamme pilote.
L’essai est : le point d'éclair COC (coupelle ouverte).

3-1-2- Classification des bitumes pures :


Les bitumes purs sont classés en 5 classes on fonction de leur pénétrabilité
comme suit :
• 180-220
• 80-100
• 60-70
• 40-50
• 20-30

3-1-3- domaines d’utilisation :


Les bitumes purs sont utilisés pour :
- Construction et entretient des chaussés.
- Isolation thermique.
- Travaux d’étanchéité.
- Peintures et vernis.
3-2- les bitumes composés :
3-2-1-bitumes fluidifiés :
C’est un bitume mélangé avec un diluant plus au moins volatile, pour réduire sa
viscosité. Généralement, les diluants sont des sous-produits de la distillation du
pétrole.

5|Page
a) Propriétés et essais :

• Viscosité :
La viscosité S.T.V (BRTA) des bitumes fluidifiés est mesurée
généralement à 25 °C, dans des conditions normalisées. Le chiffre indiqué
représente le temps d'écoulement (exprimé en seconde) de 50 cm3 du
produit à étudier à travers un orifice de 10 mm de diamètre. Lorsqu’avec
cet orifice le temps d'écoulement est inférieur à 15 s, on utilise un orifice
de 4 mm qui donne un temps d'écoulement environ trente fois supérieur.
• Masse volumique :
La masse volumique est mesurée au pycnomètre à 15 °C.
• Point d’éclair :
Le point d'inflammabilité est la température à laquelle, en présence d'une
flamme, une étincelle jaillit du bitume fluidifié chauffé dans une coupe
fermée. L'accroissement de température se fait à une vitesse déterminée.

b) classification :
• 800-1400
• 400-600
• 150-250
• 10-15
• 0-1
c) domaines d’utilisation :
Les bitumes fluidifiés 0-1 sont utilisés pour l’imprégnation des sols relativement
compacts et les bitumes fluidifiés 10-15 pour celle des sols plus poreux.
On utilise les bitumes fluidifiés 150-250 pour les enrobages à froid, les emplois
partiels et les enduits superficiels sur route à trafic faible en début et fin de
saison.
Les bitumes fluidifiés 400-600 sont réservés de préférence pour les enrobés et
les enduits superficiels. Ces enduits peuvent être également exécutés sur routes
moyennement circulées avec des bitumes 800-1200, au prix de certaines
précautions.
Les bitumes fluidifiés 800-1400 sont utilisés pour les enduits superficiels sur
routes à forte circulation.

6|Page
3-2-2- bitumes fluxé :
Ce sont des bitumes purs mélangé avec une huile à faible volatilité. Cette huile
provient de la distillation de charbon.
a) Classification :
Quatre classes de bitumes fluxés sont définies selon leur pseudo-viscosité :
• 1600-2400
• 1200-1600
• 800-1200
• 400-600

b) utilisation :
Les bitumes fluxés 400-600 sont réservés de préférence pour les enrobés et les
enduits superficiels. Ces enduits peuvent être également exécutés sur routes
moyennement circulées avec des bitumes 800-1200, au prix de certaines
précautions. Les bitumes fluxés 1200-1600 et 1600-2400 sont utilisés pour les
enduits superficiels sur routes à forte circulation.
3-3- émulsion de bitumes :
C’est un sous-produit du bitume pur. Pour fabriquer une émulsion de bitume
stable, il faut :
• Des produit non miscibles (bitume + eau).
• Une énergie de dispersion.
• Un agent tensio-actif, il réduit la tension entre les deux produits.

3-3-1- propriétés et essais :


a) Pseudo-viscosité :
Elle est déterminée en utilisant un viscosimètre. On mesure le temps
d’écoulement de l’émulsion (en sec). L’émulsion est plus liquide, si ce temps est
faible.

7|Page
b) Stabilité :
La stabilité au stockage dépend de l'émulsifiant employé et de la grosseur
moyenne des particules. Si les particules sont suffisamment fines, la
sédimentation est très lente et provoque seulement un accroissement progressif
de la concentration en bitume au fond des bacs de stockage. Le simple fait
d'agiter redonne, dans ce cas, son homogénéité à l'émulsion. Lorsque les
particules sont trop grosses, la sédimentation est rapide et en s'accumulant au
fond du récipient de stockage, les unes sur les autres, elles finissent par
s'agglomérer et l'émulsion ainsi rompue ne peut plus être dispersée par simple
agitation.
3-3-2- classification :
L’émulsion sont classés suivant plusieurs critères. On distingue la nature
ionique, anionique ou cationique.
La stabilité vis-à-vis des granulats, on distingues les émulsions :
• A rupture rapide
• A rupture semi- rapide
• A rupture lente
• A rupture su stabilisé

3-3-3- domaines d’utilisations :


• Liaison des couches de chaussées.
• Etanchéité
• Isolation acoustique.
• Peinture et vernis.

3-4- bitume routier :


Un bitume routier un bitume utilisé pour l’enrobage des granulats destinés à la
construction et l'entretien des routes et des structures assimilées.
3-4-1- les classes de bitumes routier :
On distingue trois groupes de classes pour les bitumes routiers :
• Bitumes durs de pénétrabilité comprise entre 20 et 330 dixièmes de
MM. Il existe 9 classes de bitumes durs.
• Bitumes semi durs de pénétrabilité comprise entre 250 et 900 dixièmes
de MM. Il existe 4 classes de bitumes semi durs.
• Bitumes mous spécifiés par leur viscosité cinématique à 60 °C. Il
existe 4 classes de bitumes mous.

8|Page
3-5-goudrons :
3-5-1- les types des goudrons :
a) Goudron pur :
Ils sont destinés pour les travaux routier, ils contiennent un faible pourcentage
de huiles de goudrons pour modifiées ses propriétés. Ils sont classés selon leur
pseudo viscosité.
b) Goudrons modifiés :
Pour rendre le bitume pur plus dur on lui ajoute des substances moléculaires qui
lui transforme de son état liquide au solide.
3-5-2- domaines d’utilisation :
Les goudrons sont utilisé pour les travaux d’étanchéité et pour rendre le bitume
plus mou et utiliser dans les travaux routier.
3-6- bitume anti kérosène :
Ce sont des bitumes spécialement formulés pour résister au risque de dissolution
par les pertes de kérosène sur les parkings et voies de circulation des aéroports.
Ils peuvent être utilisés dans la composition des Bétons Bitumineux
Aéronautiques (BBA).

9|Page

Vous aimerez peut-être aussi