Vous êtes sur la page 1sur 55

Sommaire

Unité 9
HISTOIRE
Thème : Société, culture et politique dans la France du XIXe siècle
La Troisième République
Séance 1 : La difficile naissance de la Troisième République
Séance 2 : L'enracinement de la République
Séance 3 : L’affaire Dreyfus
Séance 4 : Une république laïque

GÉOGRAPHIE
Thème : Des espaces transformés par la mondialisation
L’adaptation du territoire des États-Unis aux nouvelles conditions de la
mondialisation
Séance 5 : Des espaces ruraux dans la mondialisation
Séance 6 : Le Nord-Est des États-Unis dans le processus de mondialisation

ENSEIGNEMENT MORAL ET CIVIQUE (EMC)


Thème : Le rôle de l’opinion dans le débat démocratique
Séance 7 : Qu’est-ce que l’opinion publique ?
Séance 8 : Les médias numériques

60  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - 4e


Histoire
Voici les connaissances et les compétences sur lesquelles tu vas pouvoir travailler en étudiant les leçons
d’histoire de cette unité.
a) Connaissances
Après les évènements de 1870 et 1871, l’enjeu est de réaliser l’unité nationale autour de la République : l’école,
la municipalité, la caserne deviennent des lieux où se construit une culture républicaine progressiste et laïque.
Mais de son installation à la loi de séparation des Églises et de l’État, la République est encore discutée et
contestée.
b) Compétences
Domaine 1 : Comprendre, s’exprimer en utilisant la langue française à l’écrit.
Domaine 2 : A
 nalyser et comprendre des documents ; extraire des informations pour répondre à une question
sur différents types de documents ; argumenter, mener différents types de raisonnements.
Domaine 5 : Comprendre comment le passé éclaire le présent.

D’après les grilles de référence du livret de compétences du socle commun, avril 2015.

Thème : Société, culture et politique dans la France du XIXe siècle


La Troisième République
Séance 1 : La difficile naissance de la Troisième République
Séance 2 : L’enracinement de la République
Séance 3 : L’affaire Dreyfus
Séance 4 : Une république laïque
Prends une nouvelle double page dans ton cahier d’histoire. En haut de la page, écris et encadre en rouge
le titre du thème de l’unité et le sous-titre.

Séance 1
La difficile naissance de la Troisième République
Maintenant, écris et souligne en rouge sur ton cahier le titre de la séance.

JE SAIS DÉJÀ

À présent que tu as étudié le Second Empire, tu vas apprendre comment il se finit et comment naît la Troisième
République.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - 4e  61


A. La fin du Second Empire
Écris les titres du A et de l’exercice.
En Juillet 1870, Napoléon III déclare la guerre à la Prusse pour des raisons de prestige et pour empêcher la
réalisation de l’unité allemande. Après une série de défaites, l’empereur est encerclé à Sedan et abdique le
2 septembre 1870.
À Paris, à l’annonce de l’abdication, les députés républicains proclament la déchéance de l’empire et la
naissance de la Troisième République le 4 septembre, mais le gouvernement provisoire est assiégé dans Paris
par l’envahisseur prussien.

JE M’EXERCE

Exercice 1 : Paris assiégée


Document 1 : Alimentation dans Paris assiégée
« Début novembre 1870
Les provisions s’épuisaient de plus en plus et le peu qu’il en restait atteignait des prix inabordables à
l’immense majorité de la population. La viande de cheval, de mulet et d’âne qui était entrée complètement
dans la consommation générale – celle de bœuf et de mouton n’existait plus qu’à l’état de souvenir – était
maintenue à un taux relativement peu élevé car c’était l’administration qui régissait toutes les boucheries. […]
Mi-novembre 1870
Au marché Saint-Germain, on put voir stationner pendant plusieurs jours une voiture de boucherie sur les deux
faces latérales de laquelle on lisait en gros caractères :
RÉSISTANCE À OUTRANCE

Grande boucherie canine et féline

Au fond on lisait ces vers : L’héroïque Paris brave les Prussiens,


Il ne sera jamais vaincu par la famine ;

Quand il aura mangé la race chevaline,

Il mangera ses rats et ses chats et ses chiens

Fin janvier 1871


Depuis le 15 janvier la ration de pain est réduite à 300 grammes ; la ration de cheval depuis le 15 décembre
n’est que de 30 grammes. La mortalité a plus que triplé [...]
Quant aux chats et aux chiens ils se vendaient en détail dans quelques restaurants sous forme de gibelotte ou
de ragoût. Si cette situation avait duré quinze jours de plus, on aurait vu les gens tomber dans la rue comme
des mouches. »
Pierre Larousse, Grand dictionnaire universel du XIXe siècle, tome XII, 1874, pages 267 à 273, cité dans Textes
historiques, 1848 1871, le milieu du XIXe siècle ; Collection Chaulanges, Delagrave, 185-186.

1- D’après l’introduction de la partie A, suite à quoi la Troisième République est-elle proclamée et à quelle
difficulté se heurte la mise en place de la Troisième République ?
2- D’après le document, quelle est la situation alimentaire de Paris pendant le siège ? Surligne
en jaune un élément du texte justifiant ta réponse.
3- À quel type de viandes les Parisiens ont-ils recours pour remplacer les viandes traditionnelles ?
o cheval, mulet, âne
o bœuf, mouton, chèvre
o rat, chien, chat
4- D’après les vers inscrits sur la voiture de boucherie, quel est l’état d’esprit des Parisiens malgré les
­difficultés ?
o Ils paniquent.
o Ils veulent résister.
o Ils gardent le sens de l’humour.

62  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 1 - 4e


Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices puis écris le titre du B.

B. La Commune
En janvier 1871, le gouvernement français demande l’armistice mais le chancelier prussien, Bismarck, exige
de négocier avec un gouvernement élu. Il faut donc organiser des élections en février 1871. Elles portent à
l’Assemblée une large majorité de royalistes (400 contre 200 républicains et 30 bonapartistes) qui, pour éviter
des désordres intérieurs, confirme provisoirement la République.
La République provisoire affronte tout de suite une guerre civile, la Commune, qui dure un peu plus de deux
mois, jusqu’en mai 1871.
La répression qui s’ensuit est sanglante. Elle brise toute velléité révolutionnaire en France et consolide la
confiance de la bourgeoisie dans cette République qui a su maintenir l’ordre.

Exercice 2 : Insurrection contre le gouvernement


Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.
Document 3 : Le manifeste de la Commune, avril 1871

« Dans le conflit douloureux et terrible qui menace une fois encore Paris des horreurs du siège et du
bombardement […] la Commune a le devoir d’affirmer et de déterminer les aspirations et les vœux de la
population de Paris ; de préciser le caractère du mouvement du 18 mars, incompris, inconnu et calomnié par
les hommes politiques qui siègent à Versailles. Cette fois encore, Paris travaille et souffre pour la France
entière […]. Que demande-t-il ?
La reconnaissance et la consolidation de la République, seule forme de gouvernement compatible avec les
droits du Peuple et le développement régulier et libre de la société.
L’autonomie absolue de la Commune étendue à toutes les localités de la France et assurant à chacune
l’intégralité de ses droits et à tout Français le plein exercice de ses facultés et de ses aptitudes comme
homme, citoyen et travailleur. […]
Les droits inhérents à la Commune sont : le vote du budget communal, recettes et dépenses ; la fixation et
la répartition de l’impôt ; la direction des services locaux ; l’organisation de sa magistrature, de la police
intérieure et de l’enseignement ; l’administration des biens appartenant à la Commune.
Le choix par l’élection ou le concours, avec la responsabilité et le droit permanent de contrôle et de révocation
des magistrats ou fonctionnaires communaux de tous ordres. La garantie absolue de la liberté individuelle,
de la liberté de conscience et la liberté de travail. L’intervention permanente des citoyens dans les affaires
communales par la libre manifestation de leurs idées… L’organisation de la défense urbaine et de la Garde
nationale qui élit ses chefs et veille seule au maintien de l’ordre dans la cité. »
Enquête parlementaire sur l’insurrection du 18 mars, tome II, Paris 1872, pages 291-292, cité dans Textes
historiques, 1871-1914, la fin du XIXe siècle (I) ; Collection Chaulanges, Delagrave, 1979, pages 48-49.

Pourquoi la Commune s’oppose-t-elle à l’Assemblée nationale ?


5- Surligne en jaune les aspirations de la Commune pour les localités. 
6- Surligne en vert les aspirations de la Commune pour les citoyens.
7- Si la proposition soulignée dans le texte était acceptée, quel serait le risque pour l’unité nationale ?
Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices puis écris le titre du C.

C. Le gouvernement d’Adolphe Thiers


Le gouvernement mené par Adolphe Thiers entame le redressement national : réorganisation de
l’administration, reconstitution de l’armée… On s’interroge sur l’avenir du pays : quel régime pour la France :
une  République ou une restauration monarchique ? Les députés finissent par voter des lois constitutionnelles
en 1875 qui organisent le pouvoir de façon à ce qu’il puisse convenir à un roi.

Exercice 3 : Une République qui se cherche encore


Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 1 - 4e  63


Document 4 : Organigramme de la Constitution de 1875

© CNED

Deux assemblées : le Sénat et la Chambre des députés. Élu par le Sénat et la Chambre des députés pour
7 ans, le président a des pouvoirs étendus : chef du pouvoir exécutif, il fait exécuter les lois, nomme son
gouvernement, dispose de la force armée ; il peut dissoudre la Chambre des députés et proposer des lois.
Ses actes sont cependant contresignés par un ministre.
1- Vers quel régime politique risque de basculer la République ?
2- Qu’est-ce qui limite le pouvoir du président de la République ?
3- En quoi cette Constitution pose-t-elle des limites à la démocratie ?
o Le président est élu au suffrage universel masculin, mais pas le Sénat.
o Le président n’est pas élu au suffrage universel, mais le Sénat oui.
o Le président et le Sénat ne sont pas élus au suffrage universel.
Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.
Apprends le résumé ci-dessous.

JE RETIENS

La difficile naissance de la Troisième République

La Troisième République naît de l’effondrement du Second Empire lors de la défaite de Napoléon II


contre la Prusse à Sedan.
Elle est proclamée le 4 septembre 1870 et doit faire face immédiatement à d’immenses difficultés :
l’ennemi prussien qui a envahi le territoire national et assiège Paris ; la Commune et son cortège de
pénuries et de morts ; les incertitudes sur l’avenir du nouveau régime.
Le monde politique, très partagé entre royalistes, bonapartistes et républicains finit par voter une
Constitution en 1875 qui à la fois met officiellement en place le régime républicain et laisse la porte
ouverte à un retour de la monarchie.

64  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 1 - 4e


J’ÉVALUE MES ACQUIS

Vérifie maintenant que tu as bien compris cette séance. Coche les bonnes réponses.
1- La proclamation de la Troisième République est permise par :
o la victoire contre la Prusse
o la défaite de Sedan
o l’abdication de Napoléon III
2- Quelles sont les difficultés militaires de la France après la proclamation de la République ?
o La France subit une série de défaites
o Le territoire est envahi
o Paris est assiégée
3- Pourquoi la République n’est-elle que provisoire à son début ?
o L’Assemblée élue en 1871 est républicaine.
o L’Assemblée élue en 1871 est majoritairement composée de royalistes et de bonapartistes.
4- La Commune est :
o une révolte contre l’envahisseur prussien
o l’organisation administrative de la ville de Paris
o une guerre civile qui oppose Paris à l’Assemblée nationale installée à Versailles
5- La date de la Constitution de la Troisième République est :
o 1870
o 1871
o 1875
Pour finir, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

Séance 2
L’enracinement de la République
Maintenant, écris et souligne en rouge sur ton cahier le titre de la séance 2.
JE SAIS DÉJÀ

Alors que se met en place un régime républicain qui laisse la porte ouverte à un retour de la monarchie, les
républicains doivent tout faire pour enraciner l’idéal républicain dans l’esprit et le cœur des Français. Comment
faire des Français des républicains ?
L’enracinement du sentiment républicain dans la population française s’appuie sur 3 piliers : l’école, la caserne
et la municipalité. Nous allons étudier ces trois piliers durant cette séance, en commençant par l’école.

A. L’enracinement du sentiment républicain par l’école


Écris les titres du A et de l’exercice.
L’école est le fondement de la démarche d’enracinement de l’idéal républicain chez les Français.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 2 - 4e  65


JE M’EXERCE

Exercice 1 : Les lois sur l’école de la République

Document 1a : Portrait de Jules Ferry par Paul Sarrut,


Document 1b : Éléments de biographie
musée des Arts d’Afrique et d’Océanie, Paris

Jules Ferry (1832 – 1893)


Avocat et journaliste.
Se fait connaître comme Républicain dans
les années 1860 en s’opposant au Second
Empire.
Élu député en 1871, il est plusieurs fois
ministre de l’Instruction publique et
président du Conseil (= Premier ministre)
sous la Troisième République.
Il est le fondateur de l’école républicaine
par les lois de 1882 à 1885.
© Bridgeman XIR 169528

1- Surligne en jaune les fonctions politiques occupées par Jules Ferry.


2- Pourquoi est-il un opposant au Second Empire ?
Document 2 : Les lois de Jules Ferry

« 16 mars 1881 : loi instaurant la gratuité absolue de l’enseignement dans les écoles primaires publiques.
28 mars 1882 : loi sur l’enseignement primaire obligatoire et laïque.
Art. 1er - L’enseignement primaire comprend : l’instruction morale et civique ; la lecture et l’écriture ; la langue
et les éléments de la littérature française ; la géographie, particulièrement celle de la France ; l’histoire,
particulièrement celle de la France jusqu’à nos jours ; quelques notions usuelles de droit et d’économie
politique ; les éléments des sciences naturelles physiques et mathématiques ; leurs applications à l’agriculture,
à l’hygiène, aux arts industriels, travaux manuels et usage des outils des principaux métiers ; les éléments du
dessin, du modelage et de la musique ; la gymnastique ; pour les garçons, les exercices militaires ; pour les
filles, les travaux à l’aiguille.
Art. 2.- Les écoles primaires publiques vaqueront un jour par semaine, en outre du dimanche, afin de
permettre aux parents de faire donner, s’ils le désirent, à leurs enfants, l’instruction religieuse, en dehors des
édifices scolaires. […]
Art. 4.- L’instruction primaire est obligatoire pour les enfants des deux sexes âgés de six ans révolus à treize
ans révolus ; elle peut être donnée soit dans les établissements d’instruction primaire ou secondaire, soit dans
les écoles publiques ou libres […]. »
Lois Jules Ferry, 1881-1882.

3- Surligne en jaune les trois mots qui fondent le système scolaire de la Troisième République.
4- À quels enfants s’appliquent ces obligations ?
o Aux garçons de 6 à 13 ans
o Aux filles de 6 à 13 ans
o Aux filles et garçons de 6 à 13 ans
5- Pourquoi une journée de liberté est-elle prévue dans la loi de 1882 ?
6- Surligne en vert dans le texte de 1882 les éléments du programme qui montrent que l’on met l’accent sur la
France.
7- Qu’est-ce qui différencie l’enseignement des filles et des garçons ?

66  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 2 - 4e


Document 3 : Une école du XIXe siècle rénovée

8- Quels sont les éléments


républicains qui apparaissent sur
cette photo ?

9- L’école de la République
est-elle mixte ? Qu’est-ce qui le
montre sur la photo ?

© Pixabay
Document 4 : Page d’un manuel scolaire d’Ernest Lavisse du début du XXe siècle comparant la salle de classe
d’autrefois à celle d’une école de la République

10- Compare les deux images de


ce manuel d’histoire. Quelles sont
les principales différences entre
ces deux salles de classe ?

11- Les textes en-dessous


des images établissent la
comparaison entre les deux
salles de classe. Pour quelle(s)
raison(s) a-t-on mis ces images
et ces textes dans un manuel
scolaire ?

Ernest Lavisse, Histoire de France, cours moyen, première année, Armand Colin , 34ème édition, 1935.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 2 - 4e  67


Document 5 : Évolution et résultats de l’enseignement primaire (1872-1913)

Enfants inscrits
Année Enfants inscrits Nouveaux mariés
dans les écoles
scolaire dans les écoles publiques illettrés en %
privées
laïques religieuses hommes femmes
1874 - 1875 3 850 000 1 394 000 760 000 23 35
1884 - 1885 4 463 000 875 000 1 068 000 16 25
1894 -1895 4 216 000 450 000 1 325 000 6 10
1912 -1913 4 601 000 2 000 1 068 000 1,6 2,7

Source : Annuaire statistique, tome 33, 1913, Paris 1914, partie rétrospective, pages 19-21, cité dans Textes historiques,
1871-1914, la fin du XIXe siècle (I), collection Chaulanges, 1979, page 78.

12- Montre avec quelques exemples chiffrés que l’école de la République est un succès, mais qu’elle n’est pas
encore acceptée par tous.

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices puis écris le titre du B.

B. L’enracinement du sentiment républicain par la caserne


La Révolution de 1789 a mobilisé les citoyens pour faire face aux dangers extérieurs qui la menaçaient. C’est la
levée en masse. En 1798, la loi Jourdan officialise le fait que « tout Français est soldat et se doit à la défense de
la Patrie » (article 1) ; c’est la naissance du service militaire.
La Troisième République s’intéresse elle aussi au service militaire, dans lequel elle voit un moyen de préparer
la revanche éventuelle contre l’ennemi allemand (défaite de 1870), mais surtout de promouvoir l’unité nationale
et l’égalité sociale, en brassant les hommes par un traitement égal pour tous.

Exercice 2 : Le soldat


Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.
Document 6 : La loi du 27 juillet 1872

« “Tout Français […] peut être appelé, depuis l’âge de vingt ans jusqu’à celui de quarante ans, à faire partie de
l’armée active et des réserves” (art. 2)
La durée des obligations militaires est fixée à vingt ans (art. 36) : cinq ans dans l’armée active, quatre
ans dans la réserve de l’armée active (composée des hommes compris dans les quatre classes appelées
immédiatement avant celles qui forment l’armée active), cinq ans dans l’armée territoriale (composée
d’hommes qui ont accompli le temps de service prescrit pour l’armée d’active et la réserve), six ans dans
la réserve de l’armée territoriale (composée des hommes qui ont accompli le temps de service légal dans
l’armée territoriale). »
Source : www.senat.fr/rap/l98-355/l98-3553.html

La loi du 15 juillet 1889 sur le recrutement de l’armée modifie la durée du service actif de 5 ans à 3 ans et
allonge la durée totale des obligations militaires de 20 à 25 ans (active et réserve).
La loi du 21 mars 1905, en supprimant le tirage au sort et les dispenses – sauf pour inaptitude physique – crée
un véritable service militaire universel.

1- À partir de quel âge un Français peut-il être appelé ?


o 18 ans o 20 ans o 21 ans
2- Quelle est la durée des obligations militaires ?
o 18 ans o 20 ans o 25 ans
3- Quelle est la durée du service militaire en 1872 ? En 1889 ?

68  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 2 - 4e


Document 7a : Le conseil de révision (1)

À vingt ans, tout Français doit le service militaire, si son état physique le lui permet.
Les conseils de révision siègent dans chaque chef-lieu de canton une fois par an. Dans chaque commune, les
tableaux de recensement sont publiés et affichés le premier et deuxième dimanche de janvier. Ces tableaux
portent les noms de tous les jeunes gens en âge de figurer dans la classe et dont les parents habitent la
commune. Fin janvier, les maires transmettent ces tableaux à la préfecture.
Le conseil de révision est composé de civils et de militaires : le préfet, un de ses conseillers, un conseiller
général, un conseiller d’arrondissement, un officier, un sous-intendant militaire, un commandement de
recrutement, et un ou deux médecins militaires.
Les hommes doivent se présenter entièrement nus. La salle doit être chauffée à 15 degrés centigrades
minimum. Les hommes doivent être propres.

Deux médecins militaires procèdent à l’examen de chaque conscrit, chaque fois qu’il y a plus de 100 inscrits.
S’il y en a moins de 100, un seul médecin suffit. Leur examen est suivi d’une proposition verbale à haute voix
que le conseil adopte presque toujours.
Le conseil de révision prononce l’incorporation dans le service armé ou dans les services auxiliaires, ou
l’exemption (il n’est pas jugé apte au service et ne reçoit pas de livret militaire). Le conscrit peut aussi être
réformé (il n’est pas appelé pour le service militaire mais reçoit un livret militaire ; le plus souvent pour cause
de maladies ou charges de famille).

Quels outils utilise-t-on pour juger de l’aptitude d’un conscrit ?


L’indice est le rapport entre la taille, le poids et le périmètre thoracique du conscrit. Cet indice doit être
inférieur à 30. Le type idéal : poids : 75 kilos ; taille : 1m75 ; périmètre : 100 ; indice : 0.
Les éléments de santé : maladies graves, handicaps et même laideur sont des motifs d’exemption (la laideur
lorsqu’elle exposerait le soldat à être en butte à des railleries ou à de méchantes plaisanteries de ses
camarades). Faudrait-il en conclure que tous les soldats français sont beaux ? 

D’après le site : www.poilus38.com/le-recrutement.php

Document 7b : Le conseil de révision (2)

Le conseil de révision à Mulhouse,


dessin de M. Lix, d’après le croquis de
P. Kauffmann, 16 mai 1874,

[Domaine public] via Wikimedia Commons

4- Avant leur service militaire, les jeunes hommes doivent passer par deux étapes. Lesquelles ?

5- Surligne en jaune ceux qui composent le conseil de révision.

6- Dans quelles conditions se déroulent les conseils de révision ?

o Les hommes sont en sous-vêtements.


o Les hommes sont nus.
o Les hommes restent vêtus.
7- Surligne en vert les trois décisions qui peuvent être annoncées à l’issue du conseil de révision.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 2 - 4e  69


Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

Exercice 3 : La vie à la caserne


Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.
Document 8 : Les différents uniformes de l’armée française (fin du XIXe siècle-début XXe siècle)

1- Quel est le point commun entre tous ces


uniformes ?

2- Quel risque ces uniformes, qui ont été utilisés


jusqu’au début de la Première Guerre mondiale, fait-il
courir aux soldats ?

© Bridgeman UIG1581038

Document 9 : La relève de la garde à l’entrée de la caserne

3- Où se déroule l’action mise en scène sur cette gravure ?

4- Quelle est la fonction remplie ici par les soldats ?

Crédit photo © Paris - Musée de l’Armée,


Dist. RMN-Grand Palais/Fanny Reynaud

Document 10 : L’exercice

Légende de la photographie :
« Les exercices de force ou
d’adresse sont particulièrement
en honneur dans l’armée ; ils
entretiennent la souplesse, la santé
des hommes et leur donnent la
confiance qui permet de n’avoir
peur d’aucun adversaire. »

Crédit Photo © Paris -


Musée de l’Armée, Dist. RMN-
Grand Palais/Fanny Reynaud

5- Que font les militaires sur cette gravure ?

6- D’après la légende de la photographie, pourquoi est-il nécessaire de les entraîner ?

70  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 2 - 4e


Document 11 : Le réveil à la chambrée

Légende de la photographie :
« À la sonnerie du clairon, les hommes
doivent se lever. Le café leur est distribué,
puis ils s’habillent et se présentent pour se
rendre aux exercices pendant que l’homme
de corvée procède à un nettoyage sommaire
de la chambrée ; les fenêtres doivent être
ouvertes et les lits découverts. » 

Crédit Photo © Paris - Musée de l’Armée, Dist. RMN-


Grand Palais/Fanny Reynaud

7- Comment sont logés les militaires ?


8- L’homme de corvée est :
o un domestique o un militaire o un employé civil de l’armée

Document 12 : La toilette

Légende de la photographie :
« Aussitôt levés, les hommes doivent descendre
au lavabo, plus spécialement aménagé pour
les soins de propreté ; il y a eau chaude et
eau froide. Chaque compagnie a un lavabo
particulier ouvert toute la journée. »

Crédit Photo © Paris - Musée de l’Armée, Dist. RMN-


Grand Palais/Fanny Reynaud

9- Quel est le principal élément de confort moderne des lavabos ?

10- Les soldats bénéficient-ils d’intimité pour leur toilette ? Pourquoi ?

Document 13 : Le réfectoire

Légende de la photographie :
« Les hommes ne mangent plus à la
gamelle en temps de paix et les repas
leur sont servis dans des réfectoires
spécialement aménagés avec tout le confort
possible ; verres, carafes, fourchettes,
assiettes, serviettes, etc… sont obligatoires.
Chaque compagnie a son réfectoire qui
est décoré selon le goût du capitaine
commandant. Les compagnies rivalisent
entre elles pour avoir le réfectoire le mieux
tenu. »
Crédit Photo © Paris - Musée de l’Armée, Dist.
RMN-Grand Palais/Fanny Reynaud

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 2 - 4e  71


11- Quel progrès est mis en évidence par le texte ?

o Les hommes mangent n’importe où dans leur gamelle.

o Les hommes ont un réfectoire équipé.

o Les hommes mangent dans leur gamelle dans un réfectoire.

12- Regarde la décoration du réfectoire. Quels sont les éléments qui incitent au patriotisme?

13- À partir de toutes ces images de militaires, détermine les buts poursuivis par le service militaire.

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices puis écris le titre du C.

C. La municipalité
Les municipalités existent depuis le Moyen Âge mais c’est la Troisième République qui les organise et leur
accorde de grandes compétences administratives. C’est encore aujourd’hui un échelon essentiel du maillage
administratif du pays.

Exercice 4 : L’organisation des communes


Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.
Document 14 : La construction des mairies et les symboles républicains qu’elles arborent

« Article 136 (loi de 1884) : sont obligatoires pour les communes les dépenses suivantes :
[…] l’entretien de l’hôtel de ville, ou, si la commune n’en possède pas, la location d’une maison ou d’une salle
pour en tenir lieu. »

Loi municipale du 5 avril 1884.

La loi municipale de 1884 oblige donc les communes à se doter d’un bâtiment spécifique : la mairie. Ces
constructions sont possibles du point de vue financier, car la période des années 1880 est marquée par la
prospérité, surtout dans les campagnes.
Deux attitudes s’opposent cependant sur ces constructions : celle de la droite, qui est toujours fortement
attachée à l’Église et veut une mairie modeste pour que l’église demeure LE bâtiment du village, et celle de la
gauche républicaine qui veut que la mairie soit un symbole de la République triomphante.
Leur architecture varie d’une région à l’autre mais toutes doivent avoir au moins trois salles (conseil,
mariages et fêtes). S’ajoutent un secrétariat, des salles de commissions, une resserre, mais aussi des
locaux administratifs pour l’état civil, les impôts, le cadastre, l’urbanisme ou le bureau de bienfaisance. Elles
bénéficient de programmes ornementaux qui utilisent tout le registre des beaux-arts (peinture, sculpture,
mosaïque, vitrail ou céramique) pour glorifier la République laïque.

1- Quelle est l’obligation créée pour les communes par la loi de 1884 ?
o D’avoir une salle de réunion
o D’avoir une mairie
o D’avoir un foyer rural
2- Surligne en jaune la phrase qui montre que ces constructions doivent marquer le triomphe de la République.
3- Surligne en vert les trois pièces communes à toutes les mairies.

72  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 2 - 4e


Document 15 : Mairie de Nouvion

4- D’après cette photo de la façade


de la mairie de Nouvion, comment est
marqué l’attachement aux valeurs de la
République ?

D’après APictche [CC BY-SA 4.0] via Wikimedia Commons

Document 16 : L’organisation municipale

« Article 1er. Le corps municipal de chaque commune se compose du conseil municipal, du maire et d’un ou
de plusieurs adjoints. […] 
Art. 10. Le conseil municipal se compose de dix membres dans les communes de 500 habitants et
au-dessous ; de 12 dans celles de 501 à 1 500 ; de 16 dans celles de 1 501 à 2 500 ; […] de 34 dans celles
de 50 001 à 60 000 ; de 36 dans celles de 60 001 et au-dessus. […]
Art. 11. L’élection des membres du conseil municipal a lieu au scrutin de liste pour toute la commune […]. 
Art. 14. Les conseillers municipaux sont élus par le suffrage direct universel […].
Art. 61. Le conseil municipal règle, par ses délibérations, les affaires de la commune […].  
Art. 74. Les fonctions de maires, adjoints, conseillers municipaux sont gratuites. Elles donnent seulement
droit au remboursement des frais que nécessite l’exécution des mandats spéciaux. Les conseils municipaux
peuvent voter, sur les ressources ordinaires de la commune, des indemnités aux maires pour frais de
représentation. »
Loi municipale du 5 avril 1884.

4- Surligne en jaune le type de suffrage électoral et le mode de scrutin pour l’élection du conseil municipal.
5- Pourquoi le nombre de conseillers municipaux change-t-il ?
6- Les fonctions de conseiller municipal sont-elles payées ? Surligne en vert la phrase qui justifie ta réponse.
Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 2 - 4e  73


Apprends le résumé ci-dessous.

JE RETIENS

L’enracinement de la République

La Troisième République, dès les premières années de son existence, se donne pour mission
­d’enraciner le sentiment national et républicain dans la population. Pour cela, elle développe la
­municipalité par l’adoption de la loi de 1884, crée le service militaire pour tous les hommes et surtout,
met en place l’école primaire obligatoire, gratuite et laïque pour tous les enfants.
Précisément, la principale caractéristique de la loi de 1884 sur l’organisation des communes est la
création d’un régime juridique uniforme pour toutes les communes. La structure choisie est la même
que celle des départements : 1. un organe délibérant : le conseil municipal ; 2. un organe exécutif : le
maire ; 3. un représentant de l’État : le maire. L’élection du conseil municipal consacre la victoire du
suffrage ­universel masculin. Le service militaire, quant à lui, est créé pour tous les jeunes hommes
de façon à leur insuffler un esprit de corps qui transcende les inégalités sociales, à leur donner
l’amour de la patrie et à les préparer à l’éventualité d’un conflit. Enfin, les lois scolaires de Jules
Ferry mettent en place l’école primaire obligatoire, gratuite et laïque pour tous les enfants. L’école
devient le creuset de la République : elle inculque les idéaux de la ­République et favorise l’unité
des Français, le patriotisme. Les “hussards noirs” de la République (c’est ainsi que l’on surnomme à
l’époque les institutrices et instituteurs) ont aussi pour mission de limiter, voire de stopper l’influence
de l’Église hostile à la République.
Ainsi, les bâtiments de type mairie-écoles deviennent un symbole de la République. Ils portent la
devise républicaine sur leurs frontons et arborent le drapeau tricolore. Les conséquences sont une
scolarisation quasi-totale des enfants et le développement de la f­ rancisation, car dans beaucoup de
provinces on utilise encore le patois.

J’ÉVALUE MES ACQUIS

Vérifie maintenant que tu as bien compris cette séance.


1- Le ministre fondateur de l’école républicaine est :
o Adolphe Thiers
o Paul Sarrut
o Jules Ferry
2- L’école de la République est :
o gratuite, obligatoire, laïque
o gratuite, obligatoire, laïque, mixte
o gratuite, obligatoire, mixte
3- Cette école de la République est laïque pour :
o donner à chacun la liberté de conscience
o limiter l’influence de l’Église hostile à la République
o favoriser le développement des religions
4- La création du service militaire date de :
o 1870
o 1872
o 1875

74  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 2 - 4e


5- La loi de 1884 oblige les communes à :
o avoir un lieu de réunion
o avoir une salle des fêtes
o avoir une mairie
6- Les conseils municipaux sont élus :
o au suffrage censitaire
o au suffrage universel
o au suffrage universel masculin
7- Quels symboles républicains apparaissent sur la façade de beaucoup de mairies ?
Pour finir, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

LE COIN DES CURIEUX :

Si tu veux en savoir plus sur l’armée : www.musee-armee.fr/fileadmin/user_upload/Documents/Support-Visite-


Fiches-Objets/Fiches-1914-1918/MA_fiche-objet-service-militaire.pdf

Séance 3
L’affaire Dreyfus
Maintenant, écris et souligne en rouge sur ton cahier le titre de la séance 3.

JE SAIS DÉJÀ

Après une succession de régimes politiques très divers entre 1815 et 1870, la Troisième République réussit
à s’installer de façon plus durable en France et parvient à mettre en place des valeurs, des principes et des
symboles qui restent encore aujourd’hui des fondements essentiels de la République française.
La Troisième République est malgré tout entachée de différentes crises, surtout à la fin du XIXe siècle
(antiparlementarisme et crise boulangiste, du nom du Général Boulanger dont on a craint qu’il ne tente un coup
d’État dans les années 1880 ; poussée des mouvements anarchistes…). L’une des plus marquantes reste l’affaire
Dreyfus, entre 1894 et 1906. C’est cette affaire que nous allons étudier maintenant.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 3 - 4e  75


JE M’EXERCE

Exercice 1 : L’affaire Dreyfus : contestation de la République ?


Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.

Document 1a : La dégradation d’Alfred Dreyfus Document 1b : La chronologie des événements


dans l’affaire Dreyfus

1894 : Arrestation et emprisonnement du capitaine


Dreyfus, accusé « d’intelligences avec une puissance
étrangère ». Jugé par un tribunal militaire à huis clos,
il est reconnu coupable et condamné à la dégradation1
militaire et à la déportation sur l’île du Diable en
Guyane.
1895 : Dreyfus est dégradé.
1896 : Le véritable espion est découvert mais un
commandant, le commandant Henry, produit un faux
qui accable Dreyfus.
1898 : Le véritable espion est acquitté. Le commandant
Henry reconnaît ses torts ; Émile Zola publie dans
l’Aurore son article “J’accuse…”. Le garde des Sceaux2
demande la révision du procès de Dreyfus.
1899 : Second procès de Dreyfus, condamné de
nouveau à 10 ans de prison. Dreyfus est finalement
gracié par le président de la République3 Émile Loubet.
1906 : Dreyfus est réhabilité4 et réintégré dans l’armée.

1. Dégrader : priver un militaire de son grade.


2. Garde des Sceaux : ministre de la Justice.
3. Grâce présidentielle : permet à un prisonnier d’être libéré avant la

Le traitre, dégradation d’Alfred Dreyfus, fin prévue de sa peine. Contrairement à l’amnistie, cette mesure ne
Henri Meyer (1844-1899), fait pas disparaître la condamnation.
Supplément illustré du Petit Journal du 13 janvier 1895, 4. Réhabiliter : rétablir les droits (et les grades militaires) d’une
Crédit Photo © Paris - Musée de l’Armée, Dist. RMN-Grand personne.
Palais/Christophe Chavan

Document 1b : La chronologie des événements dans l’affaire Dreyfus


1- Qui est Alfred Dreyfus (nationalité, métier, religion) ?
2- De quoi est-il accusé ?
o De désertion
o De désobéissance
o De trahison au profit d’une nation étrangère
3- À quelles peines est-il condamné ?
4- Comment cette condamnation est-elle symbolisée sur l’illustration du Petit Journal ?
5- Quel nom Le Petit Journal utilise-t-il pour désigner Dreyfus ?

Document 2 : L’affaire Dreyfus dans la presse ; contre Dreyfus

« Cette bande de juifs a l’audace effrénée de prétendre, à force d’outrages, faire capituler la justice militaire et
la contraindre à réviser un arrêt qui a justement condamné un misérable qui livrait nos secrets à l’ennemi. »
Edouard Drumont, “Finissez en”, La Libre Parole, 1er janvier 1898.

76  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 3 - 4e


6- Que critique l’article de Drumont dans La Libre parole ?
7- Surligne en jaune le terme employé pour qualifier les partisans de Dreyfus.
8- Quel sentiment vis-à-vis des Juifs cette expression traduit-elle ?

Document 3 : L’affaire Dreyfus dans la presse ; pour Dreyfus

« J’accuse le lieutenant-colonel du Paty de Clam [il a conduit l’enquête qui a mené à l’arrestation de Dreyfus]
d’avoir été l’ouvrier diabolique de l’erreur judiciaire.
J’accuse le général Mercier [ministre de la Guerre de 1893 à 1895] de s’être rendu complice d’une des plus
grandes iniquités du siècle.
J’accuse le général Billot [ministre de la Guerre de 1896 à 1898] d’avoir eu entre les mains les preuves
certaines de l’innocence de Dreyfus et de les avoir étouffées, de s’être rendu coupable de ce crime de lèse-
humanité et de lèse-justice dans un but politique et pour sauver l’État-major compromis […].
J’accuse enfin le second conseil de guerre [celui de 1898, pendant lequel Esterhazy a été acquitté] d’avoir
couvert cette illégalité par ordre, en commettant à son tour le crime juridique d’acquitter sciemment un
coupable […].
Je n’ai qu’une passion, celle de la lumière, au nom de l’humanité qui a tant souffert et qui a droit au bonheur.
Ma protestation n’est que le cri de mon âme. Qu’on ose donc me traduire en cour d’assises et que l’enquête
ait lieu au grand jour ! J’attends. »
“J’accuse”, extrait de l’article d’Émile Zola publié à la Une de l’Aurore le 13 janvier 1898, sous forme d’une lettre
ouverte adressée au président de la République (en réponse à l’annonce de l’acquittement ­d’Esterhazy).

9- À qui Émile Zola s’adresse-t-il ? Par l’intermédiaire de quel média ?


10- Qui défend-il et au nom de quel(s) principe(s) ?
11- Qui accuse-t-il et que leur reproche-t-il ?
12- Comment qualifie-t-il (à la ligne 2) l’affaire Dreyfus ?

Document 4a : Première page du journal Document 4b : Affiche de 1898, publiée
La Libre Parole, 10 septembre 1899 par le journal Le Siècle

Michael Burns, Dreyfus : a family affair © Bridgeman 189326


(1789-1945), Harper Collins, 1991, pages 240-241.

13- Qu’est-ce qui oppose ces deux affiches ?


14- Qu’est-ce qui montre l’antisémitisme de Drumont dans La Libre Parole ?
15- Comment est faite l’affiche du journal Le Siècle ?

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 3 - 4e  77


Document 5 : L’affaire Dreyfus dans la société

16- Que provoque l’affaire Dreyfus dans


cette famille ?

17- Au-delà de la situation dessinée par


Caran d’Ache, que provoque donc en
France l’Affaire Dreyfus ?

Un dîner en famille avant et après avoir parlé de l’affaire Dreyfus,


1894, Caran d’Ache (1858-1909), musée du Carnavalet, Paris,
© Bridgeman

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.


Apprends le résumé ci-dessous.

JE RETIENS

L’affaire Dreyfus
L’affaire Dreyfus a profondément marqué la fin du XIXe siècle ; à tel point que l’on rencontre souvent une
majuscule au mot “affaire”.
Elle a provoqué d’importantes fractures dans les partis politiques, dans l’opinion, dans la presse
et même au sein des familles. La presse, qui a joué un rôle de premier plan dans cette affaire, a même
dû faire face à des scissions internes : La Dépêche de Toulouse par exemple est un journal antidreyfusard
mais l’une de ses grandes plumes, Jean Jaurès, est dreyfusard. Et malgré tout ce battage médiatique,
les Français sont-ils vraiment concernés ? Les études montrent que les citadins le sont davantage que le
monde rural, qui reste plus indifférent.
Cette dramatique affaire baigne dans l’irrationnel, l’espionnite, le mystère, le trucage : huis-clos du
­premier procès, usage de faux, magouilles… Elle reflète le climat particulier de l’époque dans lequel
­antisémitisme et nationalisme se rejoignent. L’antisémitisme latent de la société française se révèle au
grand jour alors que les Juifs ne sont que peu nombreux en France. Il a deux origines : l’antagonisme
­traditionnel entre juifs et catholiques, et une origine plus moderne liée au développement économique
des années 1880 (de nombreux juifs réussissant bien dans les affaires). Le nationalisme est le deuxième
élément de l’affaire : les juifs sont perçus comme des étrangers qui trahissent le pays qui les accueille.
Malgré tout, l’Affaire est la dernière grande crise intérieure de la Troisième République, qui réussit
à la surmonter et perdure jusqu’en 1940.

78  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 3 - 4e


Séance 4
Une république laïque
Maintenant, écris et souligne en rouge sur ton cahier le titre de la séance 4.
JE SAIS DÉJÀ

Tu sais que la France est aujourd’hui l’un des rares États laïcs du monde, c’est-à-dire qu’elle n’a aucune
religion officielle. Cette laïcité affirmée, constitutionnalisée, est le résultat d’un long processus qui s’est
accéléré et a abouti dans la première décennie du XXe siècle.

C’est avec la Révolution française de 1789 que commence la longue marche vers la laïcité : la Déclaration des
droits de l’homme et du citoyen proclame notamment la liberté de conscience. En 1791, on assiste à la rupture
de l’État avec la papauté lorsqu’est votée la Constitution civile du clergé (les prêtres doivent prêter serment
de fidélité à la Constitution de 1791 et les biens de l’Église sont nationalisés). Napoléon Ier dans son désir
de réconcilier les Français signe avec le pape un Concordat en 1801, qui reconnaît que la religion catholique,
apostolique et romaine est majoritaire en France et qu’elle peut être librement exercée. La laïcité redevient
un sujet politique avec les lois scolaires de Jules Ferry. La Troisième République s’est donnée pour mission
d’enraciner le sentiment national et républicain dans la population, notamment par le biais de l’école. Un
radicalisme républicain se développe alors et va mener à la création de deux lois fondamentales, qui font de
la France ce qu’elle est aujourd’hui : un État laïc.

Ce sont ces deux lois que tu vas étudier à présent.

A. La loi de 1901
Écris en rouge sur ton cahier les titres du A et de l’exercice.
JE M’EXERCE

Exercice 1 : Loi de 1901 relative au contrat d’association


Document 1 : Loi du 1er juillet 1901 relative au contrat d’association

« Article 1. L’association est la convention par laquelle deux ou plusieurs personnes mettent en commun,
d’une façon permanente, leurs connaissances ou leur activité dans un but autre que de partager des
bénéfices […]
Article 2. Les associations de personnes pourront se former librement sans autorisation ni déclaration
préalable […]
Article 13. Toute congrégation religieuse peut obtenir la reconnaissance légale par décret rendu sur avis
conforme du Conseil d’État […]
Article 16. Toute congrégation formée sans autorisation sera déclarée illicite. […]
Article 18. Les congrégations existantes au moment de la promulgation de la présente loi, qui n’auraient pas
été antérieurement autorisées ou reconnues, devront, dans le délai de trois mois, justifier qu’elles ont fait les
diligences nécessaires pour se conformer à ses prescriptions.
À défaut de cette justification, elles sont réputées dissoutes de plein droit. Il en sera de même des
congrégations auxquelles l’autorisation aura été refusée.
Par le Président de la République : Émile Loubet.
Le président du conseil, ministre de l’intérieur et des cultes, Waldeck-Rousseau. »

Loi relative au contrat d’association, 1901.

1- Quelle est la règle de fonctionnement édictée par l’article ?


o Les associations peuvent faire des bénéfices.
o Les associations ne peuvent pas faire de bénéfices.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 4 - 4e  79


2- Quel principe républicain est énoncé dans l’article 2 sur la création des associations ?
o La Liberté
o L’Égalité
o La Fraternité
3- Ce principe est-il appliqué par cette loi à toutes les associations ? Surligne en jaune dans le texte
ce qui justifie ta réponse.
4- Pourquoi les congrégations ne bénéficient-elles pas de la même liberté que les autres associations ?
Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices puis écris le titre du B.

B. La loi de 1905
La loi sur les associations de 1901 et surtout ses articles sur les congrégations religieuses aggrave la tension
déjà existante entre la papauté et la République. Entre 1902 et 1903, de nombreuses congrégations sont
fermées, d’autres se voient refuser l’autorisation législative.
En 1904 les congrégations ont l’interdiction d’enseigner ; cela provoque la rupture diplomatique entre la
France et le Vatican.
La situation est mûre pour une séparation officielle et définitive entre l’Église et l’État. Ce projet est dans les
cartons des républicains depuis longtemps mais les gouvernements ont attendu, afin d’évaluer l’état de l’opinion
publique et l’évolution des relations avec la papauté. Durant l’hiver 1904-1905, la loi de séparation apparaît inévitable.

Exercice 2 : La loi de 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État


Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.
Document 2 : Pétition demandant la séparation, 7 décembre 1904

« Monsieur le Président, Le Cercle Républicain de La Garde¹ réuni dans un banquet fraternel […] a voté l’ordre
du jour suivant.
Considérant que la séparation de l’Église et de l’État s’impose […], il est de l’intérêt de la République de
ne laisser aucun privilège aux organisateurs de tous cultes, que les projets de loi de la commission ou du
gouvernement qui seront présentés à la Chambre soient amendés dans un sens nettement anticlérical sur les
5 points suivants :
• Attribution à l’État de tous les biens appartenant actuellement aux organisations cultuelles légales […]
• Interdiction aux associations religieuses de se fédérer en une organisation centrale dépendant du
Vatican. »

Textes historiques, 1871-1914, la fin du XIXe siècle, Chaulanges, Manry et Sève, Delagrave, 1979, page 114-115,
n° d’impression 24219.

1. La Garde : commune du Var, près de Toulon.

1- Pourquoi la loi de 1901 génère-t-elle des tensions ?


2- À quoi (ou jusqu’où) ces tensions vont-elles mener ?

80  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 4 - 4e


Document 3 : Tract catholique contre la séparation diffusé dans l’Yonne (1er semestre 1905)

« LA SÉPARATION
Ce que c’est que la rupture du Concordat
Il ne faut pas se lasser de dire aux catholiques, aux libéraux, à tous les électeurs honnêtes de ce pays ce
qu’est la fameuse séparation […]. Il faut surtout ne pas craindre d’appeler les choses par leur nom et bien
établir devant le peuple français :
Que la République du Bloc, en poursuivant la rupture du Concordat, commet :
Une lâcheté et un vol.
• C’est une lâcheté. Un traité passé entre deux puissances ne peut être rompu que par un consentement
et un accord mutuels, ou alors c’est la guerre. […] le Pape est un souverain désarmé […].
• La rupture avec le Concordat est un vol. […] Le Bloc ne cache pas qu’il supprime […] le traitement des
évêques et des prêtres, qu’il déclare propriétés d’État les cathédrales, églises, sanctuaires […].
En résumé,
N’en doutez pas un seul instant :
Si la séparation se fait, et si le concordat est rompu :
Ce sont les églises fermées ;
Les évêques et les prêtres jetés à la rue ;
C’est le baptême, c’est la première communion, c’est le mariage dans les granges ou les greniers... C’est la
prison pour ceux qui resteront fidèles à leur foi ?
C’est 1793 qui revient, grâce à leur loi de persécution sans merci… »

Textes historiques, 1871-1914, la fin du XIXe siècle, Chaulanges, Manry et Sève, Delagrave, 1979,
page 117-118, n° d’impression 24219.

3- Que demande la pétition de la commune de La Garde ?


4- Surligne en jaune les mots et expressions qui montrent leur désir de laïcité.
5- Surligne en vert les mots qui qualifient ces désirs de la République « du Bloc ».
6- Surligne en bleu le portrait dressé par ce tract de la France laïque.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 4 - 4e  81


Document 4 : Loi du 9 décembre 1905 concernant la séparation des Églises et de l’État
« Le Sénat et la chambre des députés ont adopté,
Le Président de la République promulgue la loi dont la teneur suit :
Article 1. La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les
seules restrictions édictées ci-après dans l’intérêt de l’ordre public.
Article 2. La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence [...]
seront supprimées des budgets de l’État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à
l’exercice des cultes. […]
Article 3. […] Il sera procédé par les agents de l’administration des domaines à l’inventaire descriptif et
estimatif des biens mobiliers et immobiliers desdits établissements et des biens de l’État, des départements
et des communes dont les mêmes établissements ont la jouissance. […]
Article 9. Les biens des établissements ecclésiastiques […] seront attribués par décret à des établissements
communaux de bienfaisance ou d’assistance […].
1° Les édifices affectés au culte lors de la promulgation de la loi du 9 décembre 1905 et les meubles les
garnissant deviendront la propriété des communes […]
2° Les meubles ayant appartenu aux établissements ecclésiastiques […] deviendront la propriété de l’État,
des départements et des communes, propriétaires desdits édifices, […]
5° Les documents, livres, manuscrits et œuvres d’art ayant appartenu aux établissements ecclésiastiques
[…] pourront être réclamés par l’État, en vue de leur dépôt dans les archives, bibliothèques ou musées et lui
être attribués par décret […]
Article 12. Les édifices […] qui servent à l’exercice public des cultes ou au logement de leurs ministres
(cathédrales, églises, chapelles, temples, synagogues, archevêchés, évêchés, presbytères, séminaires), […]
sont et demeurent propriétés de l’État, des départements, des communes et des établissements publics de
coopération intercommunale ayant pris la compétence en matière d’édifices des cultes.
Article 13. […] L’État, les départements, les communes et les établissements publics de coopération
intercommunale pourront engager les dépenses nécessaires pour l’entretien et la conservation des édifices
du culte dont la propriété leur est reconnue par la présente loi.
Article 27. Les cérémonies, processions et autres manifestations extérieures d’un culte, sont réglées en
conformité de l’article L.2212-2 du code général des collectivités territoriales. Les sonneries des cloches
seront réglées par arrêté municipal […].
Article 28. Il est interdit, à l’avenir, d’élever ou d’apposer aucun signe ou emblème religieux sur les monuments
publics ou en quelque emplacement public que ce soit, à l’exception des édifices servant au culte, des terrains
de sépulture dans les cimetières, des monuments funéraires, ainsi que des musées ou expositions. »

Rouvier, Loi de séparation des Églises et de l’État, 1905.

7- L’article 1 réaffirme la liberté de conscience. Quel grand texte de la Révolution de 1789 a


affirmé ce principe pour la première fois en France?
8- Quelle dépense est supprimée des budgets de l’État et des communes ?
9- Par quelle autre dépense est-elle remplacée ?
10- Pourquoi, selon toi, faut-il dresser des inventaires des biens de l’Église ?
11- Qui a le pouvoir de réglementer les manifestations extérieures d’un culte ?

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

Exercice 3 : Les inventaires après la loi de 1905


Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.

82  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 4 - 4e


Document 5 : Lecture d’une lettre de protestation contre les inventaires à Cominac, Ariège

1- Quelle est la réaction de


l’Église à la loi de 1905 ?
2- Pourquoi la population de ce
village est-elle rassemblée
devant l’église ?

© Tallandier/Bridgeman Images

Document 6 : Messe en plein air, Besain, Jura, 1906

3- Sur cette photo, comment sont


qualifiés les administrateurs chargés
de faire appliquer la loi de 1905 ?

4- Cherche dans un dictionnaire la


définition de ce mot.

© Collection Dupondt / akg-images

Document 7 : Conflit entre les habitants et les représentants de l’autorité. Illustration pour Le Petit Journal, 18
mars 1906

5- D’après cette illustration du Petit


Journal, comment se déroulent les
inventaires dans certains villages ?

Private Collection © Look and Learn/Bridgeman Images

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 4 - 4e  83


Document 8 : Enterrement d’André Régis à Montregard, Haute-Loire. Illustration pour Le Petit Journal,
8 Avril 1906

6- Que nous montre cette illustration ?

7- Pourquoi, à ton avis, cet homme a-t-il


été tué ?

8- Qu’est-ce qui nous fait comprendre,


sur l’illustration, qu’André Régis défendait la
position de l’Église ?

Private Collection/© Look and Learn/Bridgeman Images

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.


Apprends le résumé ci-dessous.

JE RETIENS

1905, l’aboutissement
Entre 1880 et 1905, on observe une tendance de plus en plus affirmée : le radicalisme républicain
(attitude d’esprit et doctrine de ceux qui veulent une rupture complète avec le passé institutionnel). Ce
radicalisme prend ses sources dans le développement de mouvements qui marquent la rupture avec le
passé :
- la franc-maçonnerie (société mondiale fermée) qui devient de plus en plus républicaine par la
­suppression de toute référence à Dieu dans ses statuts ;
- la Libre Pensée, organisation laïque qui développe l’usage de cérémonies laïques pour les baptêmes,
mariages, enterrements…
- les autres organisations et mouvements laïques souvent menés par les instituteurs, qui organisent
des activités non religieuses pour les enfants et les adultes hors du temps scolaire...

Grâce à ces mouvements et organisations, ainsi qu’à l’école, la laïcité progresse dans l’opinion depuis les
années 1880. Sous la présidence d’Émile Loubet (1899-1906), deux gouvernements successifs œuvrent à
la séparation de l’Église et de l’État : celui de Waldeck-Rousseau (1899-1902) ; puis celui d’Émile Combes
(1902-1905). Sont votées deux lois fondamentales qui libèrent la France de la tutelle de l’Église et en font
ce qu’elle est aujourd’hui encore, un État laïc : ­association en 1901 et séparation des Églises et de l’État
en 1905.
Cette laïcité provoque de vives réactions en France (conflits locaux lors des inventaires), mais aussi à
l’étranger : rupture diplomatique avec la papauté qui ne s’achève qu’avec un compromis signé en 1924.
C’est la Première Guerre mondiale qui va enfin reléguer la question religieuse au second plan car une
“Union sacrée” est proclamée face à l’ennemi sous le drapeau tricolore.

84  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 4 - 4e


J’ÉVALUE MES ACQUIS

Vérifie maintenant que tu as bien compris cette séance.


1- La date de la loi sur les associations est :
o 1901
o 1902
o 1905
2- Quel type d’association est privé de la liberté accordée aux autres ? Pourquoi ?
3- La date de la loi de séparation des Églises et de l’État est :
o 1901
o 1902
o 1905
4- Cette loi de séparation prive l’Église de :
o ses biens
o son influence
o son existence en France
5- Cette loi de séparation interdit la pratique religieuse en France :
o vrai
o faux
6- Quelle définition peut-on donner d’un État laïc ?
Pour finir, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 4 - 4e  85


Géographie
Voici les connaissances et les compétences sur lesquelles tu vas pouvoir travailler en étudiant les leçons de
géographie de cette unité.
a) Connaissances
L’objectif est de sensibiliser les élèves aux enjeux spatiaux liés à la mondialisation. Le territoire des États-Unis
est un exemple intéressant d’adaptation d’une grande puissance attractive (qui accueille des flux migratoires
importants) aux nouvelles conditions économiques et sociales issues de la mondialisation.
b) Compétences
Domaine 1 : Pratiquer différents langages pour argumenter.
Domaine 2 : A
 nalyser et comprendre des documents ; extraire des informations pour répondre à une question
sur différents types de documents ; compléter différents types de croquis et schémas
Domaine 5 : L
 ire et décrire les paysages, identifier les atouts et les contraintes du milieu ainsi que les activités
humaines, établir des liens entre l’espace et l’organisation des sociétés. Identifier les grandes
questions et les principaux enjeux du développement humain.

D’après les grilles de référence du livret de compétences du socle commun, avril 2015.

Thème : Des espaces transformés par la mondialisation


L’adaptation du territoire des États-Unis aux nouvelles conditions de la
mondialisation
Séance 5 : Des espaces ruraux dans la mondialisation
Séance 6 : Le Nord-Est des États-Unis dans le processus de mondialisation
Prends une nouvelle double page dans ton cahier de géographie. En haut de la page, écris et encadre en rouge
le titre du thème de l’unité et le sous-titre.

Séance 5
Des espaces ruraux dans la mondialisation
Maintenant, écris et souligne en rouge sur ton cahier le titre de la séance 5.
JE SAIS DÉJÀ

Lors des séances précédentes, tu as compris que le territoire des États-Unis s’adapte aux nouvelles conditions
économiques et sociales impulsées par la mondialisation. Tu as notamment étudié les mutations urbaines dans
le cadre de la mondialisation. À présent, tu vas étudier la dynamique des espaces ruraux états-uniens dans le
processus de mondialisation, espaces en partie consacrés à l’agriculture.
Jusque dans les années 1960, les régions agricoles étaient spécialisées : avec la Corn Belt* (maïs), la Wheat
Belt* (blé), Dairy Belt (lait) et Cotton Belt* (coton). Depuis les années 1970-1980, on assiste à de profondes
mutations portées par une adaptation et une diversification de ces régions agricoles dans le cadre très
concurrentiel ouvert par le processus de mondialisation.

86  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 5 - 4e


La question de cette séance est donc la suivante : Quelles sont les nouvelles dynamiques agricoles en œuvre
sur le territoire états-unien dans le contexte de la mondialisation ?

A. Un système intégré
Écris puis écris les titre du A et de l’exercice.
L’agriculture aux États-Unis est très mécanisée et fortement intégrée dans un puissant système agro-industriel*,
qui implique différents acteurs : de la recherche agronomique (université, laboratoires privés), des fabricants de
matériel agricole, des industries agro-alimentaires qui contrôlent les débouchés*, des sociétés de transport, des
banques et des organismes de courtage chargés de commercialiser la production sur le marché mondial. Ainsi,
une agriculture productiviste*, scientifique et intensive s’est développée, favorisant les grandes exploitations, qui
dominent le paysage agricole rural aux États-Unis. Localisées dans la région des Grandes Plaines, composée de
10 États, s’étendant à l’ouest de la vallée du Mississippi et en limite des Rocheuses, ces exploitations forment un
espace qui regroupe 43 millions d’habitants (13,8 % de la population), avec une densité moyenne de 23 habitants
par km2.

JE M’EXERCE

Exercice 1 : Les grandes exploitations des Grandes Plaines


Document 1a : Moisson du blé dans les Grandes Plaines, États-Unis

© Fotolia 89880247

Document 1b : Des exploitations immenses et mécanisées

« Les exploitations qui produisent ce flot de blé sont immenses et tendent à s’agrandir encore. Les
exploitations de 800 hectares ne sont pas rares. Sur d’aussi vastes surfaces une mécanisation poussée est
indispensable. Aux tracteurs (5 ou plus) s’ajoutent camions, charrues à disques et combinés, ces sortes
de moissonneuses-batteuses qui coupent le blé à l’avant et rejettent à l’arrière des sacs de grains sur le
champ moissonné.
Grâce à cette mécanisation, deux hommes dans la Wheat Belt peuvent exploiter 4 à 800 hectares. »
D’après R. Lebeau, Les grands types de structures agraires dans le monde, Masson, 1996.

1- Comment sont les champs de blé aux États-Unis ?


2- Comment la moisson est-elle effectuée ?
o La moisson des blés est effectuée à la main.
o La moisson des blés est effectuée avec des machines.
3- Quelles sont les machines utilisées ?
4- Comment appelle-t-on l’utilisation poussée de la machine dans les exploitations agricoles ?

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 5 - 4e  87


Document 2 : Bill Couser, un entrepreneur entreprenant

« Il n’est pas peu fier, Bill Couser, de son exploitation de l’Iowa. Fier des cinq mille bovins engraissés chaque
année sans le moindre brin d’herbe, mais grâce à un savant mélange de granulés, de tourteaux et de maïs.
Fier aussi de ce même maïs qu’il cultive sur plus de 3 000 hectares d’une terre noire labourée et moissonnée
par ses cinq salariés.
Bill a fini par se persuader qu’il était imprudent de ne compter que sur la Chine pour absorber les
formidables excédents du maïs américain. Sans parler de la pluie trop chiche1 ou diluvienne [...] et de
l’Organisation mondiale du commerce (OMC) où les pays en développement risquent de contraindre, un jour,
l’Amérique à réduire et, pire, à supprimer ses subventions agricoles2. Il s’est mis à écouter des professeurs
comme Robert Brown, spécialiste du bioéthanol à l’Université d’Ames (Iowa): “Au lieu de consacrer toute
votre récolte de maïs à la nourriture de votre bétail, transformez-en une partie en bioéthanol : les sous-
produits de vos grains se décomposeront en un tiers pour ce carburant rendu de plus en plus obligatoire dans
l’essence par les nouvelles normes américaines en matière d’énergie, un tiers pour vos bovins sous forme de
tourteaux.”
Ce qui a achevé de persuader notre homme, c’est que les 61 usines de fabrication de l’éthanol de 2002 sont
devenues 97, bientôt rejointes par 33 nouvelles. Il a tenu 75 réunions pour persuader ses voisins de rentrer
dans le capital de sa future usine d’éthanol. Le médecin du coin, le représentant local de John Deere, un
banquier et un chauffeur de bus font partie des 945 actionnaires de Lincolway Energy Plant, construite à
proximité de la ville de Nevada dans l’Iowa. Les agriculteurs garantissent un approvisionnement régulier de
l’usine en maïs.
Bill se frotte les mains, car, dit-il, “nous utilisons tout ce qui est dans le grain de maïs. Sa transformation en
bioéthanol produit des tourteaux pour l’alimentation de nos bêtes que nous payons deux fois moins chers que
les autres produits disponibles”. Mais le vrai profit pour le céréalier tient au fait que “son” usine lui donne le
choix. Désormais, en fonction du prix qui lui est offert, il peut arbitrer entre céder – via Internet – sa récolte en
tout ou partie sur le marché à terme du Chicago Board of Trade3 ou bien l’expédier vers l’usine d’éthanol. »

Alain Faujas, "Dans l’Iowa, le maïs devient carburant", Le Monde, 14 septembre 2006.

1. Chiche : rare.
2. Les subventions aux agriculteurs ont été supprimées en février 2014.
3. Chicago Board of Trade : bourse des céréales de Chicago.

5- Présente ce document (nature, date, auteur).

Document 3 : Le paysage rural dans l’Iowa autour de l’usine construite par Bill Couser

www.bioeconomyconference.org/Images/LincolnPlant.jpg

88  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 5 - 4e


6- Recopie sans les questions et complète le tableau suivant en t’appuyant sur les documents 2 et 3.

UN PROJET NOVATEUR

Quel projet a été développé par Bill Couser ?


Où a-t-il été réalisé ?
À quelle demande répond ce projet ?

1. Une exploitation qui 2. Une exploitation qui connait


3. Un projet intégré au système
contribue à la puissance les limites de la puissance
agro-industriel états-unien
agricole des États-Unis agricole des États-Unis

Quelles informations révèlent Quelles menaces pèsent Des partenaires :


qu’il s’agit d’une exploitation sur l’exploitation de Bill (2
Qui a conseillé Bill pour la
importante ? menaces) ?
réalisation de son projet ?
Quelles sont les productions
réalisées sur l’exploitation ?
Quels organismes ont investi
dans son projet ?
Quel type d’élevage y est
développé ?
Qui garantit
l’approvisionnement de
À quels marchés sont-elles l’usine ? (2 éléments de
destinées ? réponse).

Une complémentarité :
En quoi son projet est-il
complémentaire de son
exploitation ?

7- Synthèse des documents - À partir de l’exercice précédent et de l’introduction de cette partie A, explique en
quoi l’agriculture états-unienne est un système intégré.
Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

B. Un pôle agricole mondial


Écris les titres du B et de l’exercice.
La production de maïs, de soja et de viande bovine place les États-Unis au premier rang mondial.
Ce succès s’explique en partie par la performance de la Corn Belt. Cette région agricole bénéficie de la
présence de fleuves (Missouri, Mississippi) qui lui permettent d’acheminer les productions vers les ports afin
d’être exportées. Les exploitations sont modernes et tournées vers la production intensive et l’exportation. Cette
région est notamment connectée au monde grâce à la bourse de Chicago.
La Corn Belt* montre aussi la capacité des États-Unis à s’adapter aux nouvelles conditions économiques
impulsées par la mondialisation en se diversifiant et en développant notamment les biocarburants*.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 5 - 4e  89


Exercice 2 : Les États-Unis au premier rang mondial ; le rôle de la Corn Belt
Document 4a : L’agriculture aux États-Unis : un poids économique mondial

Source : d’après les données de fas.usda.gov (United States Department of Agriculture).


Document 4b : L’élevage, autre secteur agricole clé

Production Pourcentage de la Pourcentage des


Cheptel
2014 (1 000 tonnes production – rang exportations – rang
(millions de têtes)
eq. carcasse) mondial mondial

Bovin viande 11 126 89,8 19,2 % – 1er 12 % – 4e


dont 33,9 de veaux

Porc 10 329 112,7 9,8 % – 3e 33 % – 1er

Volailles en chair 19 854 8 463 20 % – 1er 31,5 % – 2e

Source : d’après les données de fas.usda.gov (United States Department of Agriculture)

1- Quelles sont les productions agricoles pour lesquelles les États-Unis occupent la première place mondiale ?
2- Quels sont les éléments dans les deux tableaux qui montrent que c’est un secteur essentiellement tourné
vers les exportations ?

Document 5 : La Corn Belt, cœur de la puissance agricole américaine

« La Corn Belt est désormais pleinement intégrée aux flux mondiaux, exportant de vastes quantités de
maïs vers l’Asie, via le Missouri puis le port de Portland ou celui de Longview, vers l’Amérique du Sud et
l’Afrique via le Mississippi puis le golfe du Mexique et vers l’Europe via le Saint-Laurent. Par ailleurs, la
production non exportée et non consommée par les hommes ou les animaux a trouvé une nouvelle utilisation,
particulièrement lucrative, avec le développement des carburants non fossiles ; le maïs est en effet l’un des
composants essentiels de certains biocarburants. […].
Les agriculteurs de la Corn Belt sont des entrepreneurs connectés à la Bourse de Chicago qui fixe les cours
du grain quotidiennement. Les cultures sont surveillées par ordinateur de manière à ce que la rentabilité
de la récolte soit optimale. Se structure ainsi une logistique complexe faisant vivre toute une région, des
vendeurs d’équipements agricoles aux firmes agroalimentaires. À cela s’ajoute l’industrie des biotechnologies.
Monsanto, ainsi que d’autres grandes compagnies, ont en effet très tôt investi dans cette région pour y
développer un secteur de recherche agricole performant. Désormais, une forte majorité de la production de
maïs est issue d’organismes génétiquement modifiés (OGM). »
Cynthia Ghorra-Gobin et Guillaume Poiret, “États-Unis/Canada. Regards croisés”, La Documentation
photographique, n° 8 092, mars-avril 2013.

90  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 5 - 4e


3- Surligne en jaune les éléments qui prouvent que la Corn Belt est intégrée dans le processus de
­mondialisation.
4- Surligne en vert les éléments qui montrent que c’est une agriculture moderne et productiviste.
5- Quels sont les nouveaux débouchés pour les productions non utilisées ?
6- Quel est le rôle des fleuves dans cette région ?

Document 6a : Les exploitations agricoles au cœur d’un système performant

Document 6b : L’agroalimentaire, un secteur industriel puissant

En 2013, l’agroalimentaire aux États-Unis représente 1,5 million de salariés et totalise 30 000 entreprises.
14 % des emplois manufacturiers (1 million d’emplois) sont soutenus par l’export dans le secteur agricole et
agroalimentaire. L’innovation est une des caractéristiques fortes de cette industrie : 16 000 nouveaux produits
par an, d’une durée de vie moyenne de 2 ans. C’est un secteur industriel puissant, avec une position dominante
sur le marché mondial (5 des 10 premiers groupes alimentaires mondiaux sont américains). Ces entreprises
sont parmi les leaders dans leurs domaines : PepsiCo, Inc. et The Coca-Cola Company pour les boissons,
Kraft Foods ou General Mills pour le secteur laitier, Archer Daniels Midland Company ou Cargill pour la
transformation de matières premières, Tyson Foods pour la viande.
Source : www.agriculture.gouv.fr

7- Quels sont les acteurs en amont des exploitations agricoles qui expliquent que ces dernières sont au cœur
d’un système intégré et mondialisé ?
8- Quels sont les acteurs en aval qui permettent à ces exploitations d’être indispensables au fonctionnement de
ce système ?
9- Souligne en jaune un exemple de puissante industrie agro-alimentaire que tu connais.
Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices puis écris le titre du C.

C. Les nouvelles dynamiques agricoles


Dans le cadre de la mondialisation, de nouvelles dynamiques agricoles sont en œuvre sur le territoire
états-unien. En effet, de nouvelles régions agricoles dynamiques apparaissent, localisées sur les façades
maritimes mondiales et bénéficiant de la présence de ports d’importance mondiale, comme en Californie avec
le port de Los Angeles/Long Beach.
Par ailleurs, les régions agricoles sont passées de la spécialisation à la diversification des cultures. Dans
la Corn Belt par exemple, la culture principale reste le maïs, mais d’autres cultures, comme le blé, sont
développées et l’élevage intensif est pratiqué.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 5 - 4e  91


Exercice 3 : De nouvelles régions sur les façades maritimes et la
diversification des cultures
Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.
Document 7 : Les espaces agricoles aux États-Unis : dynamiques et mutations

© CNED

1- Quel est le centre d’impulsion financier de l’agriculture états-unienne et mondiale ?


2- Quelle région reste à l’écart de la construction de la puissance agricole ?
3- Quelles nouvelles régions contribuent à la puissance agricole des États-Unis ? Quels sont leurs principaux atouts ?
4- Nomme les principales voies navigables par lesquelles s’exportent les productions.
5- Ci-dessous, relie chaque région agricole à sa principale culture :

Corn Belt • • Blé

Dairy Belt • • Maïs

Wheat Belt • • Lait

6- Dans quelle région agricole le “grenier à grains” des États-Unis est-il situé ?

92  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 5 - 4e


Document 8 : Feed-lots dans la Corn Belt

7- Rappelle la définition d’un feed lot.

© Fotolia

Document 9 : Culture du blé dans la Corn Belt

8- La Corn Belt est-elle uniquement


dédiée à la culture du maïs ? Justifie ta
réponse.

© Fotolia

Document 10 : Retour sur les espaces agricoles aux États-Unis

9- Synthèse des documents - À partir des documents précédents :


-- Complète le schéma et construis la légende du schéma en y inscrivant : la région des Grands Lacs,
Mississippi/Missouri, Californie, Ouest, Sud-Est, Grandes Plaines.
-- Construis et établis la légende du schéma :
• Colorie en vert le cœur agricole des États-Unis.
• Colorie en orange les nouvelles régions exportatrices.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 5 - 4e  93


• Colorie en jaune les espaces qui ne contribuent pas à la puissance agricole des États-Unis.
• Reporte la flèche en bleu qui indique les voies navigables permettant les exportations.
• Colorie en bleu clair les façades maritimes permettant les exportations des productions.
• Indique par un cercle rouge le centre d’impulsion financier de l’agriculture mondiale.
Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices puis apprends le résumé ci-dessous.

JE RETIENS

Des espaces ruraux dans la mondialisation

Les États-Unis sont la première puissance agricole du monde. L’agriculture est fortement intégrée
dans un puissant système agro-industriel*, au centre duquel on retrouve les grandes exploitations
modernes et très mécanisées. C’est une agriculture intensive et p ­ roductive, tournée vers les
exportations.
Face à un marché agricole de plus en plus concurrentiel dans le cadre de la mondialisation, de
nouvelles dynamiques agricoles sont en œuvre aujourd’hui. Les anciennes régions agricoles,
spécialisées dans une culture ou dans l’élevage, connaissent une d ­ iversification des cultures et
profitent également des ouvertures économiques promises par le ­développement des biocarburants*
pour écouler leur surplus de production. Face à ces anciennes régions apparaît la Californie,
notamment la Vallée Centrale, où l’agriculture est très diversifiée : fruits, légumes, produits horticoles
et laitiers… Tournée vers les exportations, c’est une agriculture très performante, intensive, reposant
sur l’irrigation.
En conclusion, l’agriculture aux États-Unis s’est organisée pour être compétitive sur le marché mondial,
s’adaptant aux nouvelles conditions économiques impulsées par la mondialisation.

Glossaire 
Agriculture intensive ou productiviste : système d’exploitation qui vise à obtenir les meilleurs rendements
sur un espace donné, par l’utilisation de moyens “modernes” (engrais, sélection des plants, mécanisation,
irrigation).
Agrobusiness ou agro-industrie : filière qui intègre les activités liées à l’agriculture en amont (machines
agricoles, engrais…) et en aval (industries agroalimentaires, transports…).
Agrocarburant ou biocarburant : combustible liquide d’origine agricole obtenu à partir de matières organiques
(méthane par exemple) ou végétales (bioéthanol par exemple).
Corn Belt (“ceinture de mais”) : zone des Grandes Plaines où domine la culture du maïs.
Corporate farming : agriculture dominée par des entreprises agro-industrielles ou agro-alimentaires.
Cotton Belt : espace agricole du sud des États-Unis où domine la culture du coton.
Débouché : marché économique.
Espace rural : campagne, par opposition à l’espace urbain (la ville). L’espace rural peut avoir des utilisations très
variées dans les pays développés : loisirs, habitat (périurbanisation), industrie, agriculture...
Feed lots : ensemble de parcs d’engraissement intensif de bovins.
Productivisme : l’agriculture productiviste est un système de production agricole qui cherche à maximiser la
production.
Wheat Belt : zone des Grandes Plaines où domine la culture du blé aux États-Unis.

94  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 5 - 4e


J’ÉVALUE MES ACQUIS

Vérifie maintenant que tu as bien compris cette séance.


1- Relie chaque mot à sa définition :

Agriculture intensive • • Filière intégrant les activités liées à l’agriculture en amont et en aval.

Wheat Belt • • Zone des Grandes Plaines où domine la culture du blé.

Combustible liquide d’origine agricole obtenu à partir de matières


Feed Lot • • organiques ou végétales.

Corn Belt • • Ceinture de maïs aux États-Unis.

Agro-carburant • • Parcs d’engraissement intensif de bovins.

Système d’exploitation qui vise à obtenir les meilleurs rendements


Agro-industrie • • sur un espace donné par l’utilisation de moyens “modernes”.

2- L’agriculture aux États-Unis a la particularité d’être :


o vivrière
o intensive
o peu productive
o productiviste
o tournée vers les exportations
o tournée vers les régions
o peu compétitive
o très compétitive
3- Quel est le nom de l’espace agricole désigné par l’expression “grenier à grains” des États-Unis ?
4- Comment décrire les exploitations agricoles aux États-Unis ?
5- Quelles sont les mutations agricoles en œuvre aux États-Unis ?
Pour finir, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

Séance 6
Le Nord-Est des États-Unis dans le processus de mondialisation
Maintenant, écris et souligne en rouge sur ton cahier le titre de la séance 6.
JE SAIS DÉJÀ

Tu as travaillé sur les espaces ruraux aux États-Unis et compris que des mutations sont en cours, et
traduisent l’adaptation de l’agriculture états-unienne aux nouvelles conditions économiques impulsées par la
mondialisation.
La question de cette nouvelle séance est la suivante : Comment le Nord-Est des États-Unis s’affirme-t-il
comme une aire de puissance* majeure dans le processus de mondialisation ?

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 6 - 4e  95


A. Le Nord-Est des États-Unis : une concentration de lieux de puissance
Écris les titres du A et de l’exercice.
Le Nord-Est des États-Unis est un vaste ensemble qui comprend la Mégalopolis et les Grands Lacs. Il s’étend
sur le littoral Atlantique de Boston à Norfolk et dans l’intérieur des terres de la Nouvelle-Angleterre aux Grands
Lacs. On l’appelle le ”Heartland“ historique car il est au cœur de la puissance des États-Unis depuis le XIXe
siècle. Ce vaste ensemble est dominé par les villes mondiales de New York, Chicago et Washington.

JE M’EXERCE

 xercice 1 : Cinq métropoles d’envergure mondiale qui concentrent les


E
­activités décisionnelles dans les domaines politique, économique, culturel
et financier
1- Complète le tableau ci-dessous en effectuant un travail de recherche, soit sur internet, soit dans une
­encyclopédie.

Ce lieu joue-t-il un rôle moteur Dans quelle


Nom du bâtiment sur le plan, culturel, économique, agglomération
militaire  ou politique ? est-il implanté ?

La Maison- Blanche

Le Pentagone

Wall Street

Réunion du Conseil de
sécurité au siège de
l’ONU

Rockefeller center
CBD

One World Trade


Center

L’université d’Harvard

96  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 6 - 4e


La statue de la Liberté

Le siège social de
General Motors

Crédits images
MattWade [CC BY-SA 3.0], David B. Gleason from Chicago, IL [CC BY-SA 2.0], Hu Totya [CC BY-SA 3.0], Bernd Untiedt,
Germany [CC-BY-SA-3.0], SBAmin [CC BY-SA 3.0], 0x010C [CC BY-SA 4.0] et Yavno [Domaine public], via Wikimedia
Commons, Rockefeller center ©cned One world trade center: Clionautes © Bruno Modica.

2- Localise sur le fond de carte ci-dessous, par des ronds rouges, les agglomérations que tu devais citer dans
l’exercice précédent.
-- Note leur nom en minuscules noires.
-- Entoure au feutre noir sur la carte la Mégalopolis qui s’étend de Boston à Washington.

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices puis écris le titre du B.

B. Un vaste ensemble urbain au cœur de la puissance des États-Unis


Le Nord-Est des États-Unis se caractérise par une très forte concentration urbaine. Cet ensemble métropolitain
s’organise en deux systèmes :

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 6 - 4e  97


-- la Megalopolis atlantique de Washington à Boston qui regroupe plus de 45 millions d’habitants (16 % de la
population des États-Unis). Elle est dominée par New York.
-- La mégalopole “Main Street America” qui s’étend de Chicago à l’estuaire du fleuve Saint-Laurent, le long de
la route des Grands Lacs. Ensemble transfrontalier, elle associe métropoles états-uniennes et canadiennes,
et regroupe 65 millions d’habitants. Elle est dominée par Chicago.
Par l’exceptionnelle concentration des facteurs de puissance, les deux systèmes constituent l’hypercentre des
États-Unis, dominé par les deux villes mondiales New York et Chicago.

Exercice 2 : La population des États-Unis


Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.
Document 1a : L’inégale répartition de la population aux États-Unis

© CNED

Document 1b : Dynamiques économiques et dynamiques territoriales des populations aux États-Unis

© CNED

98  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 6 - 4 e


Document 1c : Le Nord-Est des États-Unis

À partir des documents, complète le tableau suivant :

DOCUMENT a DOCUMENT b DOCUMENT c Ce que tu as compris


1- Quelles informations
révèlent que le Nord-
Est des États-Unis est
fortement urbanisé ?
2- Selon toi, quelles sont
les trois principales
métropoles du Nord-Est
des États-Unis ? Justifie ta
réponse.
3- Quelles informations
indiquent que le Nord-Est
des États-Unis est bien
connecté au territoire et
au reste du monde ?

4- Quelles informations
révèlent que le Nord-Est
des États-Unis est le cœur
économique du pays ?

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 6 - 4e  99


Exercice 3 : Construire la légende d’une carte
Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.

Pour achever cette séance, tu vas te préparer à cartographier et à réaliser une partie de la légende d’un croquis,
en faisant un choix de figuré. Ce choix est essentiel pour réaliser un bon croquis.
Tu as le choix entre :
-- des figurés  ponctuels pour représenter des informations dont la localisation est ponctuelle ;
-- des figurés linéaires (traits, flèches) pour représenter des limites, des axes de communication ou des
échanges ;
-- des figurés de surface (plages colorées, plages de hachures) pour représenter des informations qui
s’étendent sur une surface.
Pour chaque élément à cartographier, choisis alors le figuré qui te semble le plus adapté parmi les propositions
­suivantes ; justifie ton choix.

Elément à
Proposition 1 Proposition 2 Proposition 3 Ton choix
cartographier

Ville mondiale

Ouverture
maritime sur le
monde

Flux
d’immigration

Manufacturing
Belt en
reconversion

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

100  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 6 - 4e


Exercice 4 : Réaliser un croquis de géographie : le Nord-Est des États-Unis
dans la mondialisation
Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.

1- Organiser la légende. Classe à présent les informations suivantes dans la légende de la carte à l’endroit
qu’il convient.
-- migrations externes
-- villes mondiales accueillant les fonctions de commandement
-- région en reconversion
-- échanges transfrontaliers dynamiques
-- Mégalopolis
-- la “Manufacturing Belt”, cœur industriel
-- “Main Street America”
-- interface littorale
-- grands axes de communication
-- d’autres métropoles majeures
-- région agricole tournée vers les exportations
-- hub aéroportaire
2- Élaborer la nomenclature. À l’aide des cartes de la séance et de recherches personnelles, complète la
­nomenclature du croquis en indiquant les noms des métropoles, de l’océan Atlantique et des lacs, ainsi que
le Canada.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 6 - 4e  101


Point méthode : la nomenclature d’un croquis est un élément essentiel.
• Il existe une logique dans la nomenclature, notamment pour les caractères : majuscules pour les noms
des pays, minuscules pour les villes, les fleuves…
• L’écriture est horizontale, sauf pour le nom des cours d’eau.
• On peut tout écrire en noir, mais on peut aussi utiliser le bleu pour le nom des fleuves, mers, lacs, océans.

3- Colorie la carte selon les indications suivantes :


-- en rouge les villes mondiales et les autres métropoles importantes
-- en vert le parc technologique de la Silicon Alley situé à Manhattan
-- en rose le hub aéroportuaire de New York
-- en bleu clair l’interface littorale
-- en violet la “Manufacturing Belt”, y compris l’espace en reconversion autour de Détroit
-- en bleu foncé les lacs, et appose un liseré le long de la côte Atlantique
Avec un feutre rouge, repasse les contours de la Mégalopolis.
Avec un feutre vert, repasse les contours de la “Main Street America”.
4- Trouve un titre à la carte.
Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices puis apprends le résumé ci-dessous.

JE RETIENS

Le Nord-Est des États-Unis dans le processus de mondialisation

Le Nord-Est des États-Unis est une aire de puissance* mondiale majeure.


Concentrant les lieux de commandement mondial, le Nord-Est s’affirme comme un espace majeur
dans le processus de mondialisation. Cet ensemble est dominé par la Mégalopolis au sein de laquelle
les villes mondiales de New York et Washington sont des pôles majeurs. Vaste région de 60 millions
­d’habitants, elle concentre les activités décisionnelles dans les domaines politique, économique,
­financier et culturel. Elle sert d’interface entre les États-Unis et le reste du monde, et est bien reliée
au reste du territoire par un important réseau de communication.
Les Grands Lacs et la Manufacturing Belt* sont les deux autres sous-ensembles du Nord-Est des
­États-Unis. L’ensemble demeure un des premiers pôles du pays parce qu’il bénéficie de l’intégration
transfrontalière avec le Canada (Ontario), est bien relié à la Mégalopolis et dominé par la ville mondiale
de Chicago dans laquelle se trouve la bourse de cotation agricole mondiale.

Glossaire :
Aire de puissance : espace géographique qui englobe plusieurs États ou régions, et qui exerce une forte
influence économique, culturelle, politique et militaire sur l’organisation du monde.
Manufacturing Belt : “ceinture industrielle” du Nord-Est ; elle correspond à la région la plus industrialisée des
États-Unis. Après une période de reconversion, le tissu industriel s’est en partie recomposé pour laisser place
aux industries de pointe.

102  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 6 - 4e


J’ÉVALUE MES ACQUIS

Vérifie maintenant que tu as bien compris cette séance. Coche les bonnes réponses.
Vrai Faux
Le Nord-Est des États-Unis comprend deux sous-ensembles : la Mégalopolis et les
1
Grands Lacs.

2 Le peuplement du Nord-Est des États-Unis est ancien.

3 On trouve quatre villes mondiales dans le Nord-Est des États-Unis.

Les villes mondiales jouent un rôle moteur sur le plan culturel, politique,
4
économique et militaire.

5 Le Pentagone se trouve à New York.

6 La Mégalopolis s’étend de Boston à Washington.

7 Le Nord-Est des États-Unis est faiblement peuplé.

8 Le Nord-Est des États-Unis est une interface entre le pays et le monde.

9 La Manufacturing Belt est le cœur industriel du pays.

10 Deux mégalopoles sont situées dans le Nord-Est des États-Unis.

11 La Main Street America est une mégalopole transfrontalière.

12 À Chicago, on trouve la bourse de Wall Street.

13 Pour cartographier une ville, on utilise un figuré linéaire.

On peut affirmer que le Nord-Est des États-Unis est une aire de puissance
14
mondiale.

Pour finir, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

LE COIN DES CURIEUX

Tu peux acquérir une méthode pour dessiner un croquis en cliquant sur ce lien :
www.youtube.com/watch?v=BmA9vN-_EUg

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 6 - 4e  103


Enseignement moral et civique (EMC)
Voici les connaissances et les compétences sur lesquelles tu vas pouvoir travailler en étudiant les leçons
d’enseignement moral et civique de cette unité.
a) Connaissances
Comprendre la relation entre l’engagement des citoyens dans la cité et l’engagement des élèves dans
l’établissement.
b) Compétences
Domaine 1 : Pratiquer différents langages pour argumenter.
Domaine 2 : C
 omprendre le sens général d’un document et son point de vue particulier ; analyser des
documents ; extraire des informations pour répondre à une question sur différents types de
documents.
Domaine 3 : Se former en tant que personne et futur citoyen.
D’après les grilles de référence du livret de compétences du socle commun, avril 2015.

Thème : Le rôle de l’opinion dans le débat démocratique


Séance 7 : Qu’est-ce que l’opinion publique ?
Séance 8 : Les médias numériques
Prends une nouvelle double page dans ton cahier d’EMC. En haut de la page, écris et encadre en rouge le titre
du thème de l’unité et le sous-titre.

104  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 6 - 4e


Séance 7
Qu’est-ce que l’opinion publique ?
Maintenant, écris et souligne en rouge sur ton cahier le titre de la séance 7.
JE SAIS DÉJÀ

Dans les séances précédentes d’EMC, tu as pu étudier l’organisation de la société dans un pays comme la
France, notamment l’organisation de la défense contre les diverses menaces auxquelles le pays est confronté,
ainsi que les tâches et responsabilités des personnes qui s’y consacrent.
Si chaque personne qui vit en France a des responsabilités et des devoirs, elle a aussi des droits et des libertés,
comme la liberté d’expression. La possibilité de donner son avis sur l’organisation de la société (sur l’action des
pouvoirs publics, sur les décisions du gouvernement) est essentielle et les pouvoirs publics (le gouvernement,
les responsables élus à tous les niveaux, du maire de la commune au président de la République) doivent en
tenir compte.
Au niveau collectif, cette possibilité de s’exprimer s’appelle l’opinion publique. C’est une notion que tu as
aussi rencontrée en Histoire : tu as étudié la naissance de l’opinion publique au début du XIXe siècle et son
fonctionnement sous les monarchies censitaires. Retour vers le présent.

A. Comment définir l’opinion publique ?


Écris en rouge les titres du A et de l’exercice.
Le mot “opinion” peut s’appliquer à des individus (opinion individuelle) ou à des groupes d’individus (opinion
collective). Si l’opinion s’exprime de façon collective, on parle d’opinion publique.

JE M’EXERCE

Exercice 1 : Définition

Document 1 : Opinion publique, opinion collective

1- Pourquoi illustrer l’expression


“opinion publique” par l’image d’une
foule ?

© Fotolia

Document 2a : La libre circulation des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de l’homme

« Article 11. La libre communication des pensées et des opinions est un des droits les plus précieux de
l’Homme : tout Citoyen peut donc parler, écrire, imprimer librement, sauf à répondre de l’abus de cette liberté
dans les cas déterminés par la Loi. »
Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, 1789.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 7 - 4e  105


Document 2b : L’opinion selon Jean-Jacques Rousseau

« L’opinion, Reine du monde, n’est pas soumise au pouvoir des rois ; ils en sont eux-mêmes les premiers
esclaves. »
J.-J. Rousseau, Lettres de la montagne, in Œuvres complètes, Arvensa Éditions, 2 janvier 2014, page 1 269.

3- 
Dans quel sens peut-on interpréter le mot “opinion” dans l’article XI de la Déclaration des droits de l’homme
et du citoyen ?

Document 3 : Caractéristiques de l’opinion publique

« La caractéristique clé de l’opinion publique telle qu’elle fut engendrée par la montée des classes moyennes
démocratiques est la liberté de discussion. Dans cette communauté de publics, quiconque veut parler le
peut, et quiconque y est intéressé le fait. Les possibilités de répondre, d’organiser des moyens d’expression
autonomes, de concrétiser son opinion, sont inhérentes1 aux institutions démocratiques. L’opinion publique,
résultat de la discussion, émane2 alors de l’action publique ; c’est, en un sens, la “volonté générale” que les
parlements ou congrès promulguent en lois, lui donnant ainsi force institutionnelle. Le parlement, en tant
qu’institution, couronne tous les publics. »
C. Wright Mills, in J. Padioleau, L’Opinion publique. Mouton, École des Hautes Études en Sciences Sociales, 1981.

1. Inhérent : qui appartient essentiellement à un être, à une chose ; qui est joint inséparablement.
2. Émane : vient de.

4- Quelle est la condition indispensable pour que l’on puisse parler d’opinion publique ?
5- Dans quelles institutions l’opinion publique peut-elle être représentée ?
6- Par quel moyen se forment ces institutions dans les pays démocratiques ?
Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices puis écris le titre du B.

B. Comment l’opinion publique peut-elle s’exprimer ?


L’opinion publique peut s’exprimer par divers moyens, notamment par le biais de manifestations et de pétitions.
Les pétitions sont des demandes ou suggestions écrites adressées par une ou plusieurs personnes à une
autorité qui peut prendre une décision.

Exercice 2 : Manifester : que dit la loi ?


Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.

Document 4 : Présentation

1- En quoi consiste une manifestation ?

©Fotolia

106  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 7 - 4e


Document 5a : La manifestation dans la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen

« Article 9. Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne
trouble pas l’ordre public établi par la Loi. »
Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, 1789.

Document 5b : La manifestation dans la Convention européenne des droits de l’homme

« Article 9. La liberté de manifester sa religion ou ses convictions ne peut faire l’objet d’autres restrictions
que celles qui, prévues par la loi, constituent des mesures nécessaires, dans une société démocratique, à la
sécurité publique, à la protection de l’ordre, de la santé ou de la morale publiques, ou à la protection des droits
et ­libertés d’autrui. »
Convention européenne des droits de l’homme, 1953.

2- Est-il possible de manifester en France ?

Document 6 : Ordonnance n° 2012-351

« Le droit de manifester sur la voie publique est encadré par la loi. Pour organiser une manifestation,
différentes conditions doivent être remplies permettant d’obtenir une autorisation préalable.

Une déclaration doit être faite en mairie (ou à la préfecture de police à Paris) "trois jours francs au moins et
quinze jours francs au plus" avant la date de manifestation ;
elle est signée par au moins trois organisateurs domiciliés dans le département, qui doivent détailler leurs
noms, prénom et adresse ; le but de la manifestation, la date, l’heure et le cas échéant l’itinéraire doivent être
précisés. »
Ordonnance n° 2012-351 du 12 mars 2012 relative à la partie législative du code de la sécurité intérieure.

3- Pourquoi existe-t-il une loi pour encadrer le droit de manifester ?


4- Pourquoi le but de la manifestation, la date, l’heure et l’itinéraire doivent-ils être précisés ?
Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

Exercice 3 : Les pétitions, une forme d’expression de l’opinion publique


Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.

Document 7 : Présentation

Les pétitions se sont longtemps présentées comme des textes papier proposés
à la signature. Elles ont pour but de faire connaître une situation à l’opinion
publique, de proposer un changement. Aujourd’hui, Internet permet de diffuser
et de faire signer des pétitions en ligne. Le nombre de signataires est un
élément d’indication de l’état de l’opinion publique sur le problème évoqué par les
personnes qui ont proposé cette pétition.

©Fotolia

1- Qu’est-ce qu’espère la personne ou le groupe de personnes qui propose une pétition ?

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 7 - 4e  107


Document 8 : Plusieurs sites en ligne proposent des outils très faciles d’utilisation pour proposer une pétition
à la signature du public

www.mesopinions.com/petition

2- Sous quelle forme les pétitions sont-elles présentées actuellement ?


3- D’après les exemples du document, quels sont les thèmes utilisés pour les pétitions ?

Document 9 : Pétitions 2.0, mode d’emploi

« En septembre, 200 000 internautes ont signé en faveur de la démission du secrétaire d’État Thomas
­Thévenoud. Un cas révélateur de la montée en puissance de ce mode de revendication.
Début septembre, une pétition lancée par un étudiant de 24 ans a rencontré un succès inédit sur la plateforme
change.org. En deux semaines, plus de 200 000 internautes ont exprimé leur désir de voir démissionner de
son mandat de député l’ex-secrétaire d’État au commerce extérieur, Thomas Thévenoud. Quelques jours plus
tard, on apprenait que le lanceur de la pétition, Guillaume Aubry, avait milité dans les rangs de l’UMP aux
municipales parisiennes de mars 2014. La pétition aurait-elle rencontré un tel succès si son créateur avait
affiché clairement sa couleur politique ?
Avaaz, change.org, wesign.it, mesopinions.com… Si l’on recoupe les données des plus grosses plateformes,
4 à 6 millions de Français auraient signé une pétition en ligne en 2013. Facile, rapide, gratuit et peu “engageant”
en termes de responsabilité ou d’exposition physique – contrairement à une manifestation par exemple – taper
son adresse email dans une case pour soutenir une cause est devenu un acte presque anodin. Pourtant, il pose de
­nombreuses questions. »
Lucile Berland, “Pétitions 2.0, mode d’emploi”, www.lemonde.fr, 24 septembre 2014.

4- Pourquoi les pétitions en ligne ont-elles beaucoup de succès ?


5- En quoi une pétition peut-elle traduire l’état de l’opinion publique ?

108  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 7 - 4e


C. Comment mesurer l’état de l’opinion publique ?
Écris les titres du C et de l’exercice.
Aujourd’hui, l’état de l’opinion publique peut être mesuré par des sondages (ou enquêtes d’opinion). Tu vas
étudier la façon dont ceux-ci sont réalisés, par des instituts spécialisés.
L’opinion publique est sondée sur différents sujets. Les plus connus sont les sondages qui traitent de la vie
politique et évaluent la popularité d’une personnalité, mais des sondages sont aussi commandées par des
entreprises pour évaluer l’impact de tel ou tel produit. Ces sondages ne sont pas publiés la plupart du temps.

Exercice 4 : Qu’est-ce qu’un sondage ?


Document 10 : Que dit la loi ?

« Un sondage est, quelle que soit sa dénomination, une enquête statistique visant à donner une indication
quantitative, à une date déterminée, des opinions, souhaits, attitudes ou comportements d’une population par
l’interrogation d’un échantillon.
Sont régis par la présente loi les sondages publiés, diffusés ou rendus publics sur le territoire national,
­portant sur des sujets liés, de manière directe ou indirecte, au débat électoral.
Les personnes interrogées sont choisies par l’organisme réalisant le sondage de manière à obtenir un
­échantillon représentatif de la population concernée.
Sont assimilées à des sondages pour l’application de la présente loi les opérations de simulation de vote
­réalisées à partir de sondages liés au débat électoral. »
Article de la loi n° 77-808 du 19 juillet 1977 relative à la publication et à la diffusion de certains sondages
d’opinion, modifié par la loi n° 2016-508 du 25 avril 2016.

1- Quels sont les types de sondage concernés par la loi ?


2- Qui choisit les personnes interrogées ?
3- Comment s’appelle le groupe des personnes choisies pour participer au sondage ?

Document 11 : Comment un sondage est-il réalisé ?

« Qu’est-ce qu’un échantillon représentatif ?


Les sondages reposent majoritairement en France sur la méthode des quotas. Il s’agit d’interroger un
échantillon de personnes qui ont les mêmes caractéristiques socio-démographiques (sexe, âge, catégorie
socio-professionnelle, commune, région) que l’ensemble de la population. Cette méthode est rendue
possible en France par l’existence d’un outil statistique fiable, la base INSEE1, qui permet de bien connaître la
population de référence et donc de bâtir des quotas précis.
Une autre méthode possible est la méthode aléatoire qui consiste en une sélection au hasard d’un nombre
élevé de personnes appartenant à la population de référence. »
www.vie-publique.fr/actualite/faq-citoyens/sondages-opinion/#art9046
1. INSEE : Institut national de la statistique et des études économiques.

1- Quelle est la méthode utilisée majoritairement pour réaliser un sondage ?


2- Quel est l’outil statistique utilisé pour réaliser un sondage ?
3- Quelle autre méthode peut-on utiliser ?
Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 7 - 4e  109


Exercice 5 : Les sondages sont-ils fiables ?
Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.
Document 12 : Des sondages qui se sont trompés...

« Quasiment tous les sondages donnaient Hillary Clinton gagnante de l’élection présidentielle américaine.
Surprise, c’est finalement Donald Trump qui est désormais le 45e président des États-Unis. Après le Brexit1
au Royaume-Uni, les sondages d’opinion se sont une nouvelle fois trompés. [...]
Le sondage n’est pas un pronostic, ni un indicateur de victoire, mais bien une photo à un instant T de l’opinion
électorale. On peut imaginer qu’il y a des éléments de dernière minute, ou des mobilisations différentielles,
[...] le camp d’un candidat qui se mobilise plus que l’autre et qui peut faire jouer à la marge les rapports
électoraux et provoquer des surprises électorales comme c’est le cas aujourd’hui aux États-Unis. [...]
Pensez-vous que les personnes interrogées dans les échantillons jouent toujours le jeu et qu’elles sont
sincères sur leur réponse ? Est-ce qu’il n’y a pas une honte à assumer son vote ?
Non, ça c’est un débat qu’on pouvait avoir sur la question des opinions un peu taboues ou difficiles à déclarer
dans un sondage il y a une dizaine d’années. Aujourd’hui, on fait des études par Internet et il n’y a plus
d’enquêteurs et donc, cette difficulté à déclarer une opinion à un enquêteur, parce qu’il n’y a plus d’enquêteur,
a disparu. On fait des enquêtes auto administrées par Internet, dans les conditions de l’isoloir finalement. Il n’y
a donc pas de problème à capter cette déclaration de vote un peu taboue. C’est plutôt sur les personnes que
l’on peut recruter par des échantillons quantitatifs et sur les marges d’erreur qu’il y a un travail de réflexion à
fournir. »
“Élection américaine: pourquoi les sondages n’ont pas prévu la victoire de Trump ?”,www.rfi.fr, 9 septembre 2016.

1. Brexit : référendum en Grande-Bretagne qui s’est tenu le 24 juin 2016. Contrairement à ce que prévoyaient les sondages, le résultat a
montré une majorité favorable à la sortie du Royaume-Uni de l’Union européenne.

1- Quelle est la différence entre un sondage et une véritable élection ?


2- Quels sont les facteurs qui peuvent expliquer la différence entre le sondage et le résultat de l’élection ?
3- Peut-on se fier aux réponses qui sont données par les personnes interrogées lors des sondages ?
4- Quelles sont les difficultés que l’on peut rencontrer lorsqu’on effectue un sondage ?

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

Apprends le résumé ci-dessous.

JE RETIENS

Qu’est-ce que l’opinion publique ?

L’opinion publique est une forme d’expression collective d’une partie importante de la population. Sur
le terrain politique, au niveau national comme au niveau local, il est possible de retrouver l’expression
de cette opinion publique à l’occasion des consultations électorales. En dehors des périodes électorales
où la population en âge de voter peut exercer son choix, l’opinion publique peut s’exprimer par d’autres
moyens : manifestations, pétitions... Internet permet de toucher très rapidement beaucoup de personnes,
qui peuvent s’exprimer en ligne, par le biais de pétitions notamment.
L’état de l’opinion publique peut-être également mesuré par des sondages d’opinion. Ces sondages sont
encadrés par la loi lorsqu’ils concernent les débats électoraux. Ils peuvent donner une idée de l’état de
l’opinion à un moment donné, mais ils ne peuvent pas remplacer une élection. Il arrive que les résultats
électoraux soient différents de ceux qui avaient été annoncés par les instituts de sondage.

110  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 7 - 4e


J’ÉVALUE MES ACQUIS

Vérifie maintenant que tu as bien compris cette séance. Coche les bonnes réponses.
1- L’opinion publique est particulièrement importante dans les pays démocratiques :
o vrai
o faux
2- L’opinion publique peut être influencée par des événements :
o vrai
o faux
3- Une manifestation de rue ne peut pas être interdite dans un pays démocratique :
o vrai
o faux
4- Les sondages d’opinion sont toujours fiables :
o vrai
o faux
5- Les pétitions en ligne sont un moyen de faire connaître une prise de position :
o vrai
o faux
Pour finir, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices.

Séance 8
Les médias numériques
Maintenant, écris et souligne en rouge sur ton cahier le titre de la séance 8.
JE SAIS DÉJÀ

Dans les séances précédentes, tu as pu étudier l’organisation de la société dans un pays comme la France, qui
est un État de droit : les règles qui s’appliquent sont fondées sur des lois nationales et européennes.
Les lois qui concernent la diffusion et la circulation des idées sont inspirées des principes de la Révolution
française avec la Déclaration des droits de l’homme et du citoyen, mais aussi de la Charte des droits
fondamentaux de l’Union européenne citée ci-dessous :
« Article 11. Liberté d’expression et d’information
1. Toute personne a droit à la liberté d’expression. Ce droit comprend la liberté d’opinion et la liberté de
recevoir ou de communiquer des informations ou des idées sans qu’il puisse y avoir ingérence d’autorités
publiques et sans considération de frontières.
2. La liberté des médias et leur pluralisme sont respectés. »  
Dans cette séance, tu vas étudier les nouveaux médias* numériques.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 8 - 4e  111


JE M’EXERCE

Exercice 1 : Des médias traditionnels aux nouveaux médias numériques


Dans ton cahier, écris le numéro et le titre de l’exercice, puis étudie les documents et réponds aux questions.
Document 1 : Définir les médias

« Procédé permettant la distribution, la diffusion ou la communication d’œuvres, de documents, ou de


­messages sonores ou audiovisuels (presse, cinéma, affiche, radiodiffusion, télédiffusion, vidéographie,
­télédistribution, télématique, télécommunication). Les livres, journaux, cassettes, CD-I, CD-ROM, DVD et
vidéogrammes sont des médias autonomes, qui ne sont raccordés à aucun réseau ; leur diffusion dépend de la
volonté du récepteur de se les procurer. La radio, la télévision et le cinéma sont des médias de diffusion ; radio
et télévision émettent en direction d’un large public par ondes hertziennes, satellites de télécommunication,
câbles coaxiaux et fibres optiques. Le téléphone, l’ordinateur, Internet sont des médias de communication ; ils
permettent l’interactivité et l’échange en temps réel entre l’émetteur et le récepteur. »
www.larousse.fr

1- Quels sont les trois types de média distingués dans le texte ?


2- Quelle est la différence entre médias de diffusion et médias de communication ?
Document 2 : La révolution numérique

« Engagée il y a quatre décennies, la numérisation s’opère à des moments et des degrés différents selon les
médias. La plus grande facilité à digitaliser1 les textes et le moindre volume de données à transporter permet
des transformations plus rapides dans la presse écrite, alors que les nouveaux médias furent d’abord des
médias de texte [...]. Les années 1990 verront le même processus s’engager dans les radios et télévisions,
avec l’abandon progressif de l’analogique2, alors même que les médias en ligne s’enrichissaient de vidéos et
fichiers audio, avec le développement de l’ADSL3 à partir de 1999. »
Les Cahiers du journalisme, n° 22/23, automne 2011.
1. Digitaliser : fait de transformer numériquement un texte imprimé sur papier. Un scanner avec un logiciel de reconnaissance de
caractères permet d’effectuer cette tâche. Lorsque le texte est tapé avec un traitement de texte sur un ordinateur, il est aussi digitalisé.
2. Analogique : s’oppose à “numérique”. Se dit de systèmes, dispositifs ou procédés qui représentent, traitent ou transmettent des
données sous la forme de variations continues d’une grandeur physique.
3. ADSL : ce système est utilisé pour l’internet haut débit. Il a tendance à être remplacé par la fibre optique qui permet des transferts
encore plus rapides.

3- Quels médias existaient avant la révolution numérique ?


4- Depuis combien de temps la révolution numérique dans les médias a-t-elle été engagée ?
5- Dans quel secteur des médias la révolution numérique a-t-elle commencé ?
6- À quel moment la révolution numérique a-t-elle concerné la radio et la télévision ?

Document 3 : Distinguer les médias

7- Quel média traditionnel apparait sur la photographie ?


8- Quel autre média apparait à ses côtés ?
9- Compare les activités possibles avec les deux médias.

©Fotolia

112  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 8 - 4e


Document 4 : Internet est-il un nouveau media ?

« Internet est-il, à proprement parler, un nouveau média ou le support de nouveaux médias, parmi lesquels,
la presse en ligne ? Nombre d’auteurs y voient le “média des médias” sur lequel se retrouveraient les médias
traditionnels, ainsi que de nouvelles formes éditoriales. [...] Contrairement aux médias existant jusqu’alors,
Internet transforme rapidement ses fonctionnalités, alors même que les supports permettant d’y accéder
se diversifient rapidement : smartphones, tablettes, aujourd’hui e-paper et d’autres dispositifs en cours de
développement dans les laboratoires. [...] Sur Internet et ses nouveaux supports cohabite un vaste ensemble
d’activités de natures très différentes : communication interpersonnelle (mails, chats), sociabilité virtuelle
des réseaux sociaux (Facebook, Twitter), services, échange de musique ou de vidéos, e-commerce, promotion
des hommes et des idées (sites, blogs, groupes Facebook et comptes Twitter), etc., et bien sûr information de
type journalistique. (...) Pour le même utilisateur, la frontière traditionnelle entre le rôle du public et celui des
fournisseurs d’information (journalistes) se transforme, devenant poreuse par endroit ou par moments. »
Les Cahiers du journalisme N° 22/23 – automne 2011,
www.cahiersdujournalisme.net/cdj/pdf/22_23/02_REBILLARD.pdf

10- Que signifie la phrase soulignée ?


Document 5 : Mark Zuckerberg finit par reconnaître que Facebook est aussi un média

« En plein débat sur la propagation de fausses informations, l’entreprise reconnaît une responsabilité
­éditoriale, tout en s’estimant différent des médias traditionnels.
Mark Zuckerberg1 a changé d’avis. Alors qu’il affirmait il y a quelques mois encore que Facebook était une
­entreprise purement technologique, il concède désormais qu’elle a bien quelque chose du média : “Nous
n’écrivons pas les informations que les utilisateurs lisent sur la plateforme. Mais en même temps, nous
sommes conscients que nous faisons beaucoup plus que de simplement les distribuer”, a-t-il expliqué dans
une vidéo de perspectives pour 2017, publiée sur son propre compte le 21 décembre. Ce changement de
posture reste toutefois nuancé, puisque Mark Zuckerberg maintient que Facebook n’est pas “une entreprise
de média traditionnelle”, mais plutôt un tout nouveau type de plateforme. “Nous fabriquons de la technologie
et nous sentons responsables de la façon dont elle est utilisée”, a affirmé le chef d’entreprise, qui s’est
longtemps refusé à reconnaître à Facebook une responsabilité quant aux contenus qui y sont diffusés. En plein
contexte de polémique sur le rôle des plateformes dans la propagation de fausses informations, cette position
était de plus en plus difficile à maintenir. »
Elisa Braun, “Mark Zuckerberg finit par reconnaître que Facebook est aussi un média”, www.lefigaro.fr, 23 décembre 2016.

1. Mark Zuckerberg : né en 1984. Il a été l’un des créateurs de Facebook en 2004. Âgé de 32 ans en 2016, il est l’un des plus jeunes
­milliardaires du monde.

11- Pourquoi le fondateur de Facebook considérait-il que ce réseau social n’est pas un média ?
12- Pourquoi a-t-il changé d’avis ?
13- Facebook répond-il à la définition de “média numérique” ?

Maintenant, vérifie tes réponses dans le livret de corrigés des exercices puis apprends le résumé ci-dessous.

CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 8 - 4e  113


JE RETIENS

Les médias numériques

La “révolution numérique”, toujours en cours et engagée il y a près de 40 ans, est le bouleversement


des sociétés qui a été provoqué par l’essor des techniques numériques, notamment d’internet. On peut
supposer qu’elle aura des effets au moins aussi considérables que l’ont eu l’invention de l’écriture et
celle de l’imprimerie en leur temps.
Les médias* numériques modifient en profondeur nos modes de pensée, de comportement, de
­communication, de travail et de consommation. Les notions de temps et d’espace en sont totalement
transformées, de même que les façons d’accéder à la connaissance et de diffuser l’information.
Les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter permettent ainsi à leurs usagers de communiquer des
informations de toute nature et à de très nombreuses personnes. Les moteurs de recherche permettent
quant à eux de trouver ces informations.
La difficulté tient à ce que ces informations peuvent être fausses. Pourtant, jusqu’alors, les entreprises
qui mettent les plates-formes numériques à disposition des usagers ont considéré qu’elles n’étaient
pas responsables des contenus postés. Face à l’importance des réseaux sociaux dans le domaine de
­l’information aujourd’hui, elles commencent tout juste à évoluer sur ce point.

Glossaire 
Médias : Ensemble des procédés de transmission massive de l’information (presse, cinéma, affiche,
radiodiffusion, télédiffusion, vidéographie, télédistribution, télématique, télécommunication).

LE COIN DES CURIEUX

Si tu veux en savoir plus sur la création Facebook : The Social Network ou, au Québec, Le Réseau social est un
film américain de David Fincher, sorti en 2010. Le film a remporté trois trophées lors de la 83e cérémonie des
Oscars. Le film revient sur la création du réseau social Facebook par Mark Zuckerberg et ses relations avec ses
camarades de l’université d’Harvard.

114  CNED  HISTOIRE - GÉOGRAPHIE - EMC - Unité 9 - Séance 8 - 4e