Vous êtes sur la page 1sur 59

Outils d'évaluation en psychiatrie , gériatrie

Domaines : Activités de la vie quotidienne


L’environnement humain et matériel

Bouaziz yassmine
Daboussi aymen
Kasraoui Syrine
Plan

❏ Domaine 1 : Activités de la vie quotidienne (AVQ) en psychiatrie , gériatrie.


❏ Outils d’évaluation des activités de la vie quotidienne (AVQ) en psychiatrie , gériatrie.

❏ Domaine 2 : Environnement matériel et social


❏ Outils d’évaluation de l’environnement matériel et social
Outils d'évaluation des activités de la vie quotidienne (AVQ) en
psychiatrie , gériatrie.
Introduction :

La perte d'autonomie et d’indépendance chez les personnes âgées est un sujet préoccupant.

“L’autonomie est la capacité à se gouverner soi-même”

“La dépendance est l’impossibilité de réaliser une ou plusieurs activités de vie quotidienne sans
l’aide d’autrui”.

Mais toute limitations des capacités fonctionnelles ou cognitives n’entraînent pas nécessairement
une perte d’indépendance ou d’autonomie.

Pour mieux quantifier ces notions nous nous basons sur des outils d’évaluations.
Caractéristiques :

C’est un outil qui aide à structurer une démarche


ergothérapique de réhabilitation dans le cadre de la
psychogériatrie et psychogérontologie.

-Coût d’achat et coût d’utilisation : Gratuit

Bilan Modulaire en Ergothérapie (BME) Information pratique :


Population cible : personnes âgées dépendantes
Administré et interprété par : Ergothérapeutes
Norme et validité : La version anglaise et française
sont validées
Bilan Modulaire en Ergothérapie (BME)
Description de l’outil :
Le bilan est composé de trois parties, distinctes :

Première partie: Epreuve 1 Deuxième partie :Epreuve 2 troisième partie :Epreuve 3

Page de présentation: Caractéristiques cliniques Module des facteurs


● Module des fonctions quantitatives et environnementaux qui,
cognitives descriptives des activités renseignent sur les éléments
● Module des fonctions de la vie quotidienne socioculturels et physiques
motrices et sensorielles. (A.V.Q.) et des Activités pouvant influencer de manière
Cette 1ère partie correspond aux Instrumentales de la Vie positive ou négative
TESTS. Quotidienne (A.I.V.Q.). l'expression des performances
en interaction avec les
aptitudes.
Bilan Modulaire en
Ergothérapie (BME) Objectifs :

● Déterminer les performances de la personne âgée.


● Etablir un profil d’indépendance fonctionnelle de la personne âgée.
● Elaborer des repères prédictifs quant à l’évolution de
l’indépendance fonctionnelle observée.
Epreuve 2 : ● Évaluer la problématique des handicaps liés au vieillissement
pathologique afin de mieux accompagner la personne âgée dans
son parcours thérapeutique, relié à son projet de vie.
● Mesurer les conséquences fonctionnelles liées aux problèmes de
vieillissement pathologique.

Epreuve 3 : ● Déterminer les facteurs environnementaux, facilitateurs


ou obstacles, au développement de la personne âgée.
Bilan Modulaire en Ergothérapie (BME)
Description rapide des différents modules :
1- ACTIVITES DE LA VIE QUOTIDIENNE

Il s’agit de mettre la personne en situation pour observer si elle est capable de réaliser :
- Les transferts ;
- Les déplacements ou l’ambulation ;
- L’hygiène corporelle ;
- L’habillage ;
- La prise de repas.
En cas d’incapacité, il est important de déterminer s’il s’agit d’une incapacité motrice, sensorielle ou cognitive.

2- ACTIVITES INSTRUMENTALES DE LA VIE QUOTIDIENNE

Il s’agit de mettre la personne en situation pour observer si elle est capable :


➢ De réaliser des activités relevant d’un niveau cognitif qui exige un haut niveau de performances comme :
utiliser les interrupteurs ; les systèmes de sonnette ;la robinetterie ; les lunettes ; les dentiers ; les appareils
auditifs (selon le cas) ;le téléphone ;l’horloge; la plaque électrique.
➢ De réaliser des activités instrumentales en situation d’utilisation comme :
communiquer ;manipuler de l’argent,lire ,écrire,préparer et servir une boisson chaude.

En cas d’incapacité, il est important de déterminer s’il s’agit d’une incapacité motrice, sensorielle ou cognitive.
Bilan Modulaire en Ergothérapie (BME)
Description rapide des différents modules :

3- FACTEURS ENVIRONNEMENTAUX
-Facteurs socioculturels (famille, attitude de l’entourage,…) ;
Facteurs physiques (architecture, équipement mobilier, ambiance lumineuse ou sonore du lieu de vie, l’
équipement vestimentaire, …).

Cela se passe sous forme d’entretiens avec la ou les principales personnes de l’entourage familial du client.
● Un réveil ou une horloge comportant
un bouton de réglage des aiguilles
● Appareil de téléphone à touches
Bilan Modulaire en Ergothérapie (BME) ● Quelques pièces de monnaie
● Un stylo feutre à écriture épaisse
Matériels ● Une petite casserole légère
● Une tasse et soucoupe
● Une plaque chauffante électrique
simple.
Bilan Modulaire en Ergothérapie (BME)
Le système de cotation

Epreuve 3:

Epreuve 2 : Il s’agit de relever les différents


paramètres socioculturels ou physiques
Le système de cotation opère par le pouvant potentiellement influencer
jugement de la qualité de l’acte (directement ou indirectement, en positif
observé (comprenant, ou pas, la et en négatif) l’expression de
possibilité de développer des l’indépendance fonctionnelle.
stratégies compensatoires).
Bilan Modulaire en Ergothérapie (BME)
Le système de cotation

1 L’acte est à peine ébauché, aucune stratégie.

2 L’acte est malhabile et/ou inadapté, tentative de compensation insuffisante ou


inefficace. Le geste ou le comportement ne permet pas l’accomplissement de
ce qui est envisagé.

3 L’acte arrive à sa fin mais par des chemins détournés qui fragilisent la
pertinence fonctionnelle. La compensation est opérante mais il aura au moins
fallu stimuler verbalement pour rendre possible l’aboutissement final de l’acte.
Il manque au patient une marge de sécurité pour mener à bien l’acte qu’il
entreprend.

4 L’acte est normal et spontané en fonction du contexte (âge, sexe, mode de


vie) et aucune aide n’est nécessaire.
Intérêts pour l’ergothérapie:

Le BME s'appuie sur le processus fondamental de l'ergothérapie consistant à


prendre en considération la personne comme une entité entière au sein de son
contexte de vie.

Il est très important pour l’ergothérapeute de voir le patient en situation


écologique afin de voir réellement ses difficultés dans la vie de tous les jours.

Elle est très complète et évalue le patient de façon très précise ce qui permettra
de poser des objectifs clairs et individualisés, répondant le mieux possible aux
attentes de la personne âgée.

lutter au mieux contre les situations de handicap de la personne âgée, en


proposant par exemple des aides-techniques.

d’orienter la prise en charge au niveau de toute l’équipe pluridisciplinaire


Caractéristiques :

Concepteur: Lawton et Brody,


Année de publication : en 1969,
Pays: à l'Université de Philadelphie
Objectifs : évaluer le comportement habituel de la
Echelle IADL de Lawton personne et essentiellement le niveau de
dépendance d'un patient à travers l'appréciation des
activités de la vie quotidienne.
Caractéristiques :

Concepteur:

Année de publication : 1963


Grille d'évaluation de l'autonomie
Objectifs : l'une des plus anciennes mesures de la
pour les activités basales de la vie dépendance. Elle décrit les activités de la vie
quotidienne de Katz (Activities of quotidienne : toilette, habillement, déplacement,
Daily Living (ADL) alimentation, déplacement au WC, contrôle des
sphincters.

Population ciblée :utilisée auprès de l'ensemble de


la population âgée
Caractéristiques :

-Concepteur:Pfeffer,R.I.,Kurosaki,T.T.,Harrah,C.H.Jr.
-Année de publication : 1982
-Format : questionnaire d’autoévaluation sur les
activités de la vie.
Coût d’achat et coût d’utilisation : Gratuit
Questionnaire sur les activités
Information pratique :
fonctionnelles (QAF) Durée : 5-10 minutes
Pfeffer’s Functional Activities Population cible : Proche aidant ou patient atteint
d’un trouble neurocognitif (TNC) léger, de la maladie
Questionnaire (FAQ) d’Alzheimer (MA) ou d’un autre TNC.
Patient vivant à domicile

Administré et interprété par : professionnel de la


santé et des services sociaux habilité

Langues : disponible en plusieurs langues, dont


français, anglais, portugais
Normes et validation:

la version anglaise du questionnaire a été validée


sur une population anglophone
la version française n’a pas été validée

Questionnaire sur les activités Objectifs :


fonctionnelles (QAF) Outil de repérage et d’appréciation rapide d’une
Pfeffer’s Functional Activities perte de l’autonomie fonctionnelle

Questionnaire (FAQ) ● Repérer un déclin fonctionnel chez le patient


atteint d’un trouble neurocognitif (TNC) léger,
de la maladie d’Alzheimer ou d’un autre TNC.
● Évaluer les capacités d’une personne âgée à
effectuer ses activités de la vie domestique.
● Identifier les difficultés cognitives qui
entravent l’exécution de ces activités
Avantages :

Questionnaire simple et rapide


Système de cotation peu complexe
Utile pour donner une idée globale de la perte de
l’autonomie fonctionnelle et guider
Questionnaire sur les activités Discussion avec le patient, le proche aidant et le
professionnel
fonctionnelles (QAF) La scolarité et le niveau social du patient n’influent pas
sur les résultats
Pfeffer’s Functional Activities
Limites :
Questionnaire (FAQ)
Ne permet pas d’établir un diagnostic précis
Ne permet pas de répondre aux besoins particuliers de
patients avec des incapacités physiques
Ne remplace pas une évaluation approfondie de
l’autonomie fonctionnelle „
Ne précise pas la nature de la perte d’autonomie ni le
degré de l’autonomie pour l’ensemble des AVQ et AVD
Manque de validation en français
Utilise une approche indirecte
Questionnaire sur les activités fonctionnelles (QAF)
Le système de cotation

Le QAF comprend 10 activités de la vie domestique qui Le score total est la somme des scores obtenus
sont cotées selon une échelle de dépendance de 0 à 3. aux dix activités, soit un maximum de 30

3 Fonction normale
0 La personne peut effectuer l’activité sans
problème

12 12 : Fonction possiblement affectée,


1 La personne a de la difficulté à effectuer
questionnement nécessaire
l’activité, mais peut la faire seule

15 15 : Fonction légèrement affectée


2 La personne a besoin d’aide pour effectuer
l’activité
23 23 : Fonction modérément affectée

3 La personne est incapable d’effectuer


29 29 : Fonction sévèrement affectée
l’activité et elle est donc dépendante
Caractéristiques :

Concepteur: Le Syndicat National de Gérontologie


Clinique (SNGC)

Grille AGGIR Année de publication: 1994

Autonomie,Gérontologie,Groupe,Iso ressource Format : Grille d'évaluation

Informations pratiques :

Durée : Non déterminée


Population cible :
Administré et interprété par : Médecin et tout
professionnel de la santé
Très utilisé par les ergothérapeutes français
Langues : disponible en français
Norme et validation :
Outil de référence national français

Objectif :

Déterminer le niveau de dépendance d’une personne


Grille AGGIR âgée selon sa capacité à effectuer certaines tâches
du quotidien. Selon le niveau de dépendance, la
personne âgée pourra bénéficier ou pas de l’APA
Autonomie,Gérontologie,Groupe,Iso ressource (Allocation Personnalisée d’Autonomie).
Avantages :
Grille AGGIR Système de cotation :

Pour chacune de ces activités évaluées, une


note sera attribuée selon les critères suivants :
● A : Fait seul, spontanément et
totalement et habituellement et
correctement.
● B : Fait seul non spontanément et/ou
partiellement et/ou non habituellement
et/ou non correctement.
● C : Ne fait seul ni spontanément, ni
totalement, ni habituellement, ni
correctement.
Les 7 “variables illustratives” font partis de la
grille AGGIR mais n’entrent pas dans le calcul
du GIR.
Grille AGGIR

Tableau pris de Fédération des Malades et Handicapés


Grille AGGIR 10 activités corporelles et mentales (discriminantes)
7 activités domestiques et sociales (illustratives) évaluées :

1- Communiquer verbalement et/ou non 1- Gérer ses affaires, son budget et ses biens,
verbalement, agir et se comporter de façon logique reconnaître la valeur monétaire des pièces et des billets,
et sensée par rapport aux normes admises par la se servir de l’argent et connaître la valeur des choses,
société. effectuer les démarches administratives, remplir les
2- Se repérer dans l’espace et le temps. formulaires.
3- Faire sa toilette.
4- S’habiller / se déshabiller. 2- Effectuer l’ensemble des travaux ménagers courants.
5- Se servir et manger.
6- Assurer l’hygiène de l’élimination urinaire et 3- Acheter volontairement des biens.
fécale.
7- Se lever, se coucher, s’asseoir, passer de l’une 4- Pratiquer volontairement, seul ou en groupe, diverses
de ces 3 positions à une autre. activités de loisir.
8- Se déplacer à l’intérieur du lieu de vie.
9- Se déplacer en dehors du lieu de vie. 5- Préparer les repas et les conditionner pour qu’ils
10- Utiliser un moyen de communication à distance puissent être servis.
dans le but d’alerter en cas de besoin. 6- Utiliser volontairement un moyen de transport collectif
ou individuel.
7- Respecter l’ordonnance du médecin et gérer
soi-même son traitement.
Grille AGGIR
Objectif : Une appréciation globale
de l’état général du malade est
PS et l’indice de Karnofsky (IK) donnée par les indices de
performance tel l’Indice de
Karnofsky
Caractéristiques :
ELADEB: -Concepteurs : Des psychologues de l’Unité de Réhabilitation
Échelles Lausannoises d'Auto-évaluation du Département de Psychiatrie de l’Université de Lausanne
des Difficultés et des Besoins sous la direction de V. Pomini, C. Reymond, P. Golay, S.
Fernandez, et F. Grasset
-Année de publication : 2008
-Format : évaluation par échelles et questionnaires
comprenant Une série de 20 cartes illustrées (+ 1 en option)
et des étiquettes pour la passation
Coût d’achat : 96 euros

Information pratique :
-Population cible : personnes présentant des difficultés
cognitives, langagières ou verbales. Utilisé dans les ateliers
des unités de réhabilitation.
-Administré et interprété par : ergotherapeutes exercant en
santé mentale.
-Langues : largement utilisé dans les pays francophones
(Suisse, France et Canada) sous le nom d '«Échelles
Lausannoises d'Auto-évaluation des Difficultés et des
Besoins»
ELADEB
Une échelle d'auto-évaluation à 18 domaines. ELADEB s’appuie sur un jeu de cartes illustrées
représentant 20 domaines de la vie quotidienne.

Domaines évalués

Conditions de vie Pragmatique du quotidien Relation Santé

1. lieu de vie 5. temps libre 10. connaissances et 14. alimentation


2. finances 6. tâches administratives amitiés 15. hygiène personnelle
3. travail 7. entretien du ménage 11. famille 16. état physique
4. droit et justice 8. déplacements 12. enfants déplacements 17. état psychique
9. Fréquentation des lieux 13. relations sentimentales 18. addiction
publics 19. traitement
20. spiritualité et
croyances
Déroulement

Outil quantitatif : Système de cotation :


1. Le patient effectue un premier tri des
cartes illustrant les 20 domaines
évalués. Echelle de cotation pour l'évaluation des difficultés et des
➢ Distinguer les domaines où il y a besoins d’aide.
problème de ceux où il n’y a pas.
2. Les cartes désignées placées par le
Score Niveau de difficultés besoin d’aide
patient sous l’étiquette « Pas de
problème » sont écartées. Avec les 0 pas de problème pas de besoin d’aide
cartes restantes on demande au patient supplémentaire
de réaliser un second tri.
➢ Évaluer en trois catégories le degré
d’importance des difficultés. 1 problème peu important besoin d’aide non
Outil qualitatif : urgent
3. Ce second tri débouche sur une
2 problème important besoin d’aide
discussion ouverte avec le patient moyennement urgent
portant sur les raisons de ses choix.
➢ préciser la nature des problèmes ou des 3 problème très important besoin d’aide urgent
difficultés et le type d’aide nécessaire.
Objectif :

ELADEB La mesure subjective des difficultés et du besoin


d’aide de la personne évaluée : Le tri effectué par
le patient permet de dresser son profil de difficultés
psychosociales et de mettre en évidence les
domaines dans lesquels il estime avoir besoin d’une
aide supplémentaire.

Avantages :
-Un outil simple à utiliser
-Livre un profil aisément interprétable
-Facilite dès l’accueil un dialogue constructif avec le
patient

Limites :
-Coût de vente élevé.
-Un résultat delon le patient reste subjectif
Le SMAF: : système de mesure de l’autonomie fonctionnelle
En quoi consiste le SMAF :
Le SMAF est proposé sous forme de feuillet papier ou en version électronique. Il permet d’évaluer 29 fonctions qui sont
regroupées sous cinq domaines :

★ les activités de la vie quotidienne : se nourrir, se laver, s’habiller, entretenir sa personne, fonction vésicale, fonction
intestinale, utiliser les toilettes;
★ la mobilité : transferts, marcher à l’intérieur, installer orthèse ou prothèse, se déplacer en fauteuil roulant à l’intérieur,
utiliser les escaliers, circuler à l’extérieur;
★ la communication : voir, entendre, parler;
★ les fonctions mentales : mémoire, orientation, compréhension, jugement, comportements;
★ les tâches domestiques : entretenir la maison, préparer les repas, faire les courses, faire la lessive, utiliser le téléphone,
utiliser les moyens de transport, prendre ses médicaments, gérer son budget.
Le SMAF: : système de
mesure de l’autonomie
fonctionnelle

Pour chacune des fonctions, une échelle de 0


à – 3 est proposée pour indiquer le niveau
d’autonomie ou d’aide requise (0, 0,5, – 1, –
2, – 3) : 0 indique que la personne est
parfaitement autonome alors que – 3 indique
que la personne est totalement dépendante.
Ces niveaux sont pondérés en fonction des
ressources disponibles pour combler les
besoins d’aide. Finalement, la stabilité des
ressources est indiquée.
Le SMAF: : système de mesure de l’autonomie fonctionnelle

Quels sont les avantages et les limites du SMAF :

Le concept d’autonomie qui est à la base du SMAF est très global. Il permet d’évaluer
non seulement les capacités fonctionnelles, mais aussi les ressources dont dispose la
personne. Pour l’élaboration d’un plan d’intervention, il est donc un outil très
intéressant. Il est relativement facile à utiliser par tous les intervenants du réseau de la
santé. Certains diront que la passation est un peu longue, mais elle est tributaire du
concept sous-jacent global et multidimensionnel.
Le SMAF: : système de mesure de l’autonomie fonctionnelle
Passation et cotation du test :

Le SMAF est un test administré par l’évaluateur, soit en questionnant la personne ou ses proches, soit en observant
certaines des activités qui sont proposées dans l’outil. Lors de l’évaluation de chacune des 29 fonctions, l’évaluateur note le
niveau d’autonomie de la personne, s’enquiert des ressources disponibles pour répondre aux besoins de la personne dans
les activités où elle n’est pas autonome, et finalement note si ces ressources sont stables ou si elles sont appelées à
disparaître dans les prochaines semaines.

L’échelle de cotation proposée pour chacune des fonctions est suffisamment précise pour bien guider l’évaluateur dans les
observations qu’il doit faire. Autrement, le SMAF n’est pas standardisé, mais un une formation proposant un guide
d’utilisation est disponible sur le Web (Centre d’expertise en gérontologie et gériatrie, 2002).Il faudra environ 45 minutes à l’
évaluateur pour effectuer l’évaluation et la cotation.
Le SMAF: : système de mesure de l’autonomie fonctionnelle
Quel est le système de cotation et quelles sont les normes du SMAF :

La cotation de l’évaluation se fait directement sur la grille et simultanément à la passation. L’évaluateur doit inscrire les
scores de la personne pour l’autonomie, la présence ou l’absence de ressources et leur stabilité. Un score maximal de –87
est obtenu quand la personne est totalement dépendante pour toutes les fonctions évaluées et qu’elle n’a pas de
ressources pour pallier ses incapacités. Ce score total est considéré par les concepteurs comme le score de handicap.

Lorsque le SMAF est utilisé à répétition pour suivre l’évolution de l’autonomie de la personne, une différence de cinq points
entre les scores sera dite cliniquement significative. L’objet du SMAF étant de procurer à l’évaluateur un portrait de
l’autonomie de la personne, aucune norme n’est requise pour ce qui a trait à l’interprétation des résultats
GERONTE
C’est un graphisme représentant un individu asexué. Chaque partie de son corps est
subdivisée en autant d’espaces que de critères d’évaluation retenus, soit au total 27.

Six grands types d’activités sont ainsi explorés :

- Activités mentales

- Activités sensorielles

- Activités corporelles

- Activités domestiques

- Activités sociales

- Activités de déplacement
GERONTE

Après un recueil de données, chaque case est colorée par l’évaluateur selon un code :

- Case pleine : l’activité est pratiquée constamment, parfaitement, de façon tout à fait
autonome et spontanée.

- Case à griser : la personne âgée n’effectue pas l’activité autonome ou en pointillés


parce que : soit elle l’a fait parfaitement mais inconstamment, soit elle ne l’a pas fait
spontanément, soit elle l’a fait constamment, spontanément, mais pas parfaitement.

- Case laisser vide : pas d’activité autonome


La grille de Colvez

La grille de Colvez est un indicateur de mobilité spécifiquement adapté aux personnes âgées,
utilisé depuis la fin des années 1970. Elle classe les personnes en quatre groupes :

Niveau 1 : personnes confinées au lit ou au fauteuil ;

Niveau 2 : personnes non confinées au lit ou au fauteuil, ayant besoin d’aide pour la toilette et
l’habillage ;

Niveau 3 : personnes ayant besoin d‘aide pour sortir de leur domicile ou de l’institution où elles
sont hébergées mais n’appartenant pas aux niveaux 1 et 2 ;

Niveau 4 : autres personnes.

Les niveaux 1 et 2 correspondent à une dépendance lourde, le niveau 3 à une dépendance


modérée.
L’indicateur « EHPA »

Il complète la grille de Colvez. On définit huit groupes EHPA :

EHPA 11 : dépendance psychique et confinée au lit ou au fauteuil

EHPA 12 : dépendance psychique et besoin d'aide pour la toilette et l'habillage

EHPA 13 : dépendance psychique et besoin d'aide pour sortir du domicile ou de l'institution

EHPA 14 : dépendance psychique et pas de dépendance physique

EHPA 21 : peu ou pas de dépendance psychique et confiné au lit ou au fauteuil

EHPA 22 : peu ou pas de dépendance psychique et besoin d'aide pour la toilette et l'habillage

EHPA 23 : peu ou pas de dépendance psychique et besoin d'aide pour sortir du domicile ou de l'institution

EHPA 24 : peu ou pas de dépendance psychique et pas de dépendance physique.

Les groupes EHPA 11, 12, 21 et 22 correspondent ainsi aux deux premiers niveaux de la grille Colvez
(dépendance physique lourde).
GRILLES D’YLIEFF Analyse fonctionnelle des conduites d'autonomie dans les états
démentiels
Outils d’évaluation de l’environnement matériel et social
Introduction :
Les personnes âgées ne réalisent pas que leur corps a subi certains changements physiques et
sensoriels, dû à la maladie ou au vieillissement et se mettent à risque.

● C’est ainsi que l’environnement constitue un facteur déterminant de leurs qualité de vie et de leurs
état de santé .
● Facteurs de risque environnementaux :contribuent jusqu’à 50% des chutes et la majorité des
domiciles présentent au moins un danger (carpettes mal fixées, escaliers mal entretenus, éclairage,
surfaces dures en cas de chute, absence de barres de soutien, etc.)
● L'évaluation pour la correction des risques environnementaux tente de sensibiliser et encourager
l'aîné à faire les modifications nécessaires pour rendre les activités de la vie quotidienne (AVQ) et
domestique (AVD) plus sécuritaires .
● il est primordial de faire participer la personne lors de l'évaluation car il faut éveiller son intérêt sur
les risques présents.
La Mesure de la qualité de l’environnement (MQE)

★ Vise à évaluer l’influence des facteurs environnementaux sur la réalisation des


activités courantes et des rôles sociaux des individus, tout en tenant compte
de leurs capacités et de leurs limites personnelles
★ La MQE comprend quatre catégories de facteurs environnementaux : les
facteurs politico-économiques et socioculturels qui composent les FACTEURS
SOCIAUX ainsi que les facteurs « Nature » et «Aménagements » qui
composent les FACTEURS PHYSIQUES.
Evaluation de l’environnement domiciliaire
★ BME
★ Le Home Fall Hazard Assessment Tool ou HFHA(You, 2004)
★ le Home Environment Survey ou Home Checklist (Morgan et Coll,
2005)
★ le Home Falls and Accidents Screening Tool ou HOMEFAST
(Mackenize et Coll, 2002)
★ l'Environment Assessment (Gill, Williams et Coll, 1999)
Evaluation des aides techniques
Référence :

Institut national d’excellence en santé et en services sociaux INESS


Consortium national de formation en santé Volet Université d’Ottawa cnfs
l’ANFE : Kit ELADEB,Echelles lausannoises d'auto-évaluation des difficultés et
des besoins;V. Pomini, C. Reymond, P. Golay, S. Fernandez, et F. Grasset Version
révisée - 2011
ELADEB version révisée;2011,MANUEL Valentino Pomini Christine Reymond
Philippe Golay Sébastien Fernandez François Grasset
Traduction et validation du Questionnaire sur l’engagement dans les activités
signifiantes: Pier-Anne Lacroix, Anne-Julie Pelletier, Marie-Pier Blondin, Ariane
Dugal, Claudine Langlois, Mélanie Levasseur;5 mars2018-Caot.
AGGIR scale: a contribution to specifying the needs of disabled elders;L
Aguilova,HSauzéon, É Balland, C Consel, B N'Kaoua;14-03-2014
AGGIR.Practicaluse.Geriatric Autonomy Group Resources Needs;J M Vetel,R
Leroux,J M Ducoudray;13 Jun 1998