Vous êtes sur la page 1sur 17

Tunisie IPSET

Télécom REPUBLIQUE TUNISIENNE

MINISTERE DE FORMATION ET D'EMPLOI TUNISIE

Rapport
de stage
Elaboré
Période par :
de Mustap
stage : ha
02/09/2 Bouafou
019 
30/09/2
019
Tunisie IPSET
Télécom

Plan de
Chapitre I : mon
Etude Technologique de l’xDSL

1  rapport 
/ Introduction

:
2 / Principe et Intérêt des technologies xDSL
3/ Les limitations x DSL

Chapitre II : L’ADSL

1/ Présentation
2 / Propriété
3 / Qualification du réseau d’accès de Tunisie TELECOM

Chapitre III : Fibre Optique

1 / Généralité
Tunisie IPSET
Télécom Remerciements

Je tiens tout à remercier notre encadreur Mr Zouhaier yazidi, le Chef de Centre de


TUNIPAC ainsi que tous les responsables qui ont contribué à m’accorder un stage de
découverte au milieu professionnel à TUNISIE TELECOM.

En hommage à leur sympathie, je tiens à remercier vivement tous les responsables de


TUNISIE TELECOM de leur chaleureux accueil et de leurs multiples aides avec une grande
sincérité et gratitude.

Ceux qui ont accepté de me consacrer de leur temps et n’ont pas hésiter à me renseigner, à me
documenter et à me monter comment procéder pour maintenir la bonne démarche du stage ;
De ma part, J’espère que ma conduite et mon apprentissage ont laissé une bonne impression.
Le long de son existence, Tunisie Telecom est assidue à améliorer la qualité de ses services et
à être complètement informé des différents aspects de son activité. En effet, cet opérateur est
de plus en plus conscient de la nécessité d’être à jour avec les nouvelles technologies que ce
soit aux niveaux des équipements « hardware » ou des logiciels « software ».

Ces transformations et mises à jour successif caractérisent avec excellence le


développement de cette entreprise.

Parmi ces transformations on a pu étudier tout au long de cette période de stage une
partie de la mutation vers le protocole FRAME RELAY qui est une nouvelle technologie
apportant des solutions pour les hauts débits au lieu du protocole X25, la création d’une
gamme assez importante des abonnés de service ADSL qui reste une technologie nouvelle
dans le pays (âgée d’un an), ainsi que l`application GIS (CTDR).

De ce fait, une analyse peu détaillée pour certaines parties et profonde pour des
autres est introduite dans ce rapport destiné à mettre en évidence les moyens et les
techniques appris pendant cette période de stage.

Dans le centre TUNIPAC, le réseau des abonnements ADSL est réparti en plusieurs sites,
chaque site est caractérisé par un maître et des esclaves. Ainsi une création d’un abonné
Tunisie IPSET
Télécom
ADSL peut se faire directement dans le site maître (ADSL/ATM) ou bien dans le site esclave
(ADSL/IMA) mais dans ce cas on doit configurer une liaison IMA/ATM qui met le lien entre
l’esclave est le maître.

Les demandes de souscriptions ADSL venantes des commerciaux sont rassemblées dans une
base traitée par ordre chronologique.

Chaque abonné est affecté au site le plus adapté à sa situation (de point de vue
géographique, disponibilité des cartes …).
Tunisie IPSET
Télécom

1.1 Introduction :

Les nouvelles techniques de transmission numérique sur paires de cuivre xDSL

(x Digital Subscriber Line) sont des solutions qui permettent de répondre à la demande de
services large bande. L'idée du xDSL consiste à tirer parti des énormes progrès en matière
d'intégration microélectronique, pour exploiter totalement les possibilités des paires de
cuivre. Dans ce chapitre, nous présenterons les différentes technologies xDSL, les techniques
de modulations utilisées, puis nous étudierons plus particulièrement la technologie ADSL.

Figure 1:Technologies XDSL

1.2  : Principe et Intérêt des technologies xDSL :


Tunisie IPSET
Télécom

Figure 2: Les Canaux ADSL

1.2.1 : Principe de communication :

L’idée de base des technologies xDSL, consiste à exploiter l’infrastructure existante, qui
est constitué de paires torsadées.

Les caractéristiques physiques de ces lignes permettent de supporter une transmission des
signaux à des fréquences pouvant atteindre 1 MHz, or seulement 4KHz sont utilisés pour
la transmission de la voix. Les technologies xDSL ont repoussés la barrière théorique de
300-3400 Hz de bande passante et ont utilisés le reste de la bande pour le transport
numérique de l’information à haut débit, mais tout en limitant la boucle locale. En effet
lorsqu’on essaye de monter en fréquence les signaux seront plus rapidement atténués que
les signaux a basse fréquence.

1.2.2 : Historique :

Contrairement aux apparences, xDSL n’est pas une idée neuve. Cette technologie a en
effet été conçue depuis 1986 par le laboratoire Bellcore, qui ont développé le premier réseau
xDSL. L’intérêt porté à cette technologie est revenu il y a quelques années, pour les raisons
suivantes :

 Le déploiement massif de la fibre optique, jusqu’à l’abonnée, envisagé au début


des années 1990 s’est révélé un investissement trop onéreux. Il fallait donc
trouver une autre solution pour proposer des services assurant de hauts débits à
moindre coût ;

 La conservation de l’installation existante de pair de cuivre ;

 L’accès à internet haut débit permanent ;

 La possibilité de téléphoner tout en surfant sur le Web.


Tunisie IPSET
Télécom
1.3  : Les limitations de l’xDSL :

En hautes fréquences, les problèmes liés à la distance sont les plus contraignants
(affaiblissement, diaphonie, distorsion de phase). Aux basses fréquences, ce sont les
difficultés liées aux bruits pulsionnels qui dominent sans trop de difficulté jusqu’à 1 Mhz.
Au-delà, leur utilisation devient délicate et elle nécessite des systèmes de transmission très
performants.

1.3.1 : La dissipation d’énergie :

Lorsqu’un conducteur est parcouru par un courant alternatif, la distribution du courant


dans sa section n’est plus uniforme. Pour des fréquences suffisamment élevées comme celles
utilisées par les technologies xDSL, tout se passe comme si le courant était localisé dans
l’épaisseur ’’ δ’’ appelé épaisseur de peau. Ceci représente un handicap pour cette technologie
car il permet la perte d’une partie de l’énergie parcouru par le conducteur, et par conséquence
d’atténuer le signal utile.

1.3.2 : La diaphonie :

Ce phénomène provient d’une fuite d'énergie entre deux émetteurs ou deux lignes
adjacentes, provoquée par des phénomènes de couplage magnétiques et capacitifs dues aux
effets de proximité entre les paires. La diaphonie augmente avec la fréquence (environ 5dB
par octave), ce qui représente un handicap pour les technologies xDSL hauts débits.

La diaphonie est appelée para diaphonie dans le cas de couplage entre deux
émetteurs situés à la même extrémité du câble ou la télé diaphonie dans le cas de couplage
entre deux émetteurs situés respectivement aux deux extrémités du câble.

Ces perturbations dépendent des caractéristiques intrinsèques du câble : calibre,


affaiblissement, positions relatives des paires dans le câble. Ces perturbations dépendent
également des niveaux de puissance et de la bande spectrale de ces différents émetteurs.

Le bruit de diaphonie est additif, c'est à dire que sur une paire donnée on récupère le
bruit résultant de la somme de tous les bruits issus, par couplage, des autres circuits. Deux
paires adjacentes peuvent avoir un couplage suffisamment important pour rendre
inexploitable les signaux à transmettre.

La diaphonie est une importante source de bruit stationnaire, qui limite la portée des
transmissions. Pour conserver une qualité de service, il faut s’assurer au minimum de :
Tunisie IPSET
 L'immunité des systèmes à la diaphonie ;
Télécom
 La qualité des paires de cuivre par des mesures réalisées en régime sinusoïdal et
en régime numérique ;

 La charge numérique des câbles ;

 La répartition des paires dans les cartes ;


Tunisie IPSET
Télécom

2.1 : Présentation ADSL :

Un simple fil téléphonique suffit pour accéder à l'Internet à haut débit et plusieurs
autres services tout en conservant sa ligne téléphonique classique. Ce tour de magie se
nomme ADSL.

ADSL (Asymetric Digital Subscriber Line) est une technologie de communication


relativement nouvelle à la fois fiable et robuste qui permet, sur le réseau téléphonique
existant, de transmettre des signaux digitaux. Les vitesses de transmission atteintes sont de
l'ordre de 6 Mbps (voire jusque 20Mbps) sur des distances inférieures ou égales à 4 km.

"Asymetric" fait référence au fait qu'ADSL utilise sur une ligne téléphonique (twisted
pair) un canal à haute vitesse dans une direction et un canal à moyenne vitesse dans la
direction opposée tout en conservant les services téléphoniques classiques.

Cette caractéristique faite d'ADSL une technologie idéale pour tous les types d'accès où
l'utilisateur reçoit en général bien plus d'informations qu'il n'en renvoie.
Tunisie IPSET
Télécom
2.3 : Qualification du réseau d’accés de Tunisie Télécom :

La qualification de la boucle locale filaire consiste à localiser des anomalies en


effectuant les différents tests et essais, ceci nous a permis de proposer des solutions et de
donnés des recommandations permettant de satisfaire les besoins des clients qui ne peuvent
pas se raccorder à cette technologie.

2.3.1 : Test et essais :

Les principaux essais effectués pour tester la qualité des câbles en vue de
l’introduction de l’ADSL sont :

 Essai d’isolement et de mélange ;


 Essai de résistance de boucle ;
 Essai de continuité ;
 Essai de déséquilibre des résistances.
Tunisie IPSET
Télécom

3.1 : Généralité :

C'est ce principe qui est utilisé pour guider la lumière dans la fibre. La fibre optique
comprend ainsi deux milieux : le cœur, dans lequel l'énergie lumineuse se trouve confinée,
grâce à un second milieu, la gaine, dont l'indice de réfraction est plus faible. Les recherches
menées dans les années 1970 ont conclu que la silice était un bon support pour des longueurs
d'onde prises dans le proche infrarouge (850 nm - 1300 nm - 1500 nm). 

Figure 3 : Fibre Optique

La fabrication en série de lasers à semi-conducteurs dans ces longueurs d'onde est venue par
la suite confirmer ce choix. Rappelons qu'un laser (light amplification by stimulated émission
of radiation) ou amplification de la lumière par émission de radiation stimulée, est un
dispositif qui amplifie la lumière et la rassemble en un étroit faisceau, dit cohérent, où ondes
Tunisie IPSET
Télécom
et photons associés se propagent en phase, au lieu d'être arbitrairement distribués. Cette
propriété rend la lumière laser extrêmement directionnelle. Techniquement le laser combine
trois phénomènes d'optique fondamentale : le pompage optique, l'émission stimulée de
lumière et la résonance optique.

Figure 4 : Bandes de lumières

La fabrication d'une fibre optique passe par la réalisation d'une préforme cylindrique en
barreau de silice. La silice est un composé oxygéné du silicium, de formule SiO2, présent
dans un grand nombre de minéraux, tels que le quartz, la calcédoine et l'opale.
La fibre est ensuite étirée à partir de ce barreau. Son centre, qui constitue le cœur de
la fibre, nécessite une silice très pure avec un minimum d'ions hydroxyles OH-. Les
caractéristiques essentielles d'une fibre optique monomode pour la transmission d'un signal
sont :

- l'affaiblissement (dB) par unité de longueur (Km), qui est fonction de la longueur d'onde,
soit 0,36 dB/Km à 1300 nm et 0,2 dB/Km à 1550 nm
- la dispersion chromatique, qui conduit à un élargissement d'une impulsion lumineuse du
fait de la variation des vitesses de propagation, ce qui est pénalisant dans le cas d'une
modulation directe (1 ou 0) du signal optique,
- la dispersion des modes de polarisation (PMD), qui se
caractérise par un étalement spectral en ligne,
- la longueur d'onde de coupure.
Tunisie IPSET
Télécom

Les technologies récentes apportant des solutions pour les hauts débits ne cessent de
devenir de plus en plus performantes de point de vue flux d’information.
L’implantation d’un outil d’aide à la décision du réseau FR peut être utilisée
essentiellement comme une publicité pour les personnes intéressées et les entreprises qui
veulent améliorer leur qualité de service.
A la lumière de ce stage, nous pouvons dire que nous avons profité de bien de choses.
En effet, ce stage nous a permis d’enrichir nos connaissances théoriques, par d’autre
expérimentales au niveau réseau.
La réalisation de ce stage était une occasion pour acquérir une méthodologie de
travail et nous a permis de voir comment relier un abonné a un autre en utilisant le réseau
ATM avec la possibilité de garantir le débit demandé et la qualité de service optimale. En
parallèle, il ne faut pas oublier de signaler les difficultés que nous avons rencontrées dans les
différents dérangements.
Cette demande croissante des services a obligé les opérateurs et les concepteurs
télécoms à s’orienter vers des équipements adoptant le concept d’intégration de services
comme le Passeport d’une part, qui offre le FR, l’ATM et l’IP, les modems DSL d’autre part,
qui permettent de transmettre les hauts débits pour des portées bien définies.
Ainsi, la vitesse n’est pas le seul but mais aussi la fiabilité qui définit la performance du
réseau de transmission de données.
Tunisie IPSET
Télécom

ADSL: Asymmetric Digital Subscriber Line

ATM: Asynchronous Transfer Mode

BAS: Broadband Access Server

2B1Q: Double Bit one Quaternary

CAP: Carrierless Amplitude Phase modulation

CBR: Constant Bit Rate

CO: Central Office

DMT: Discrete MultiTone

DSL: Digital Subscriber Line

DSLAM: DSL Access Multiplexer

FDM: Frequency Division Multiplexing

HDSL: Hight Bit Rate Digital Subscriber Line

IP: Internet Protocol

NT: Network Termination

NSP: Network Service Provider


Tunisie IPSET
Télécom PC : Point de Concentration
Tunisie IPSET
Télécom
Tunisie IPSET
Télécom