Vous êtes sur la page 1sur 3

CHAPITER 3: Ordre dans R

Prof : Ramzaoui Omar


1 Comparer a et b dans chacun des cas 6 Soient a et b deux réels distincts
suivants: strictement positifs.
√ √
TCS

13 15 1. Montrer que a2 + b2 > 2ab


1. a = et b =
7 8
( ) ( 2 1 a2 + b2
√ √ ) 2. Montrer que < <
2. a − b = 1 − 2 2 − 5 a2 + b2 ab 2a2 b2
√ √
√ √ 3. Déduire que 3, 75 < 15 < 4
3. a = 5 − 2 et b = 9 − 4 5
√ √ 7 Donner la réunion et l’intersection des
3−1 2− 3 intervalles I et J ci-dessous ; faites dans
4. a = √ et b = √
3+1 3−1 chaques cas une droite graduée représentant
√ √ les intervalles I et J :
5. a = 1 + 3 2 et b = 3 3
√ √ √ 1. I = ]4 ; 20] et J = ]15 ; 18]
6. a = 4 5 − 79 et b = 9 − 4 5
2. I = ]−∞ ; −2[ et J = ]−∞ ; −3]
2 Soient x et y deux nombres réels tels [ ]
que : −2 6 x 6 3 et −1 6 y 6 4 3
3. I = ]−6 ; +∞[ et J = −5 ; −
Montrer que : 2

−41 6 x2 − y 2 + 3x − 5y + 1 6 24 8 Soient
x et y deux nombres
réels tels
3 1 3 1
3 que : 2x − < et y − <
Soit 2 < x < 3 un encadrement de x 2 2 4 4
On considère le nombre A = x2 − 5x + 6.
1. Montrer que x]et y [sont deux éléments
1. Donner un encadrement de A 1
de l’intervalle ;1
2
2. Vérifier que A = (x − 2) (x − 3) ,
puis en déduire un encadrement de A 2. a) Vérifier que :
d’amplitude plus petite que celle de la
première question . xy−3x−2y−1 = (x − 2) (y − 3)−7
( )
5 2 1 b) En déduire que :
3. Vérifier que A = x− − ,
2 4
puis en déduire un encadrement de A 13
−5 < xy − 3x − 2y − 1 < −
d’amplitude plus petite que celle de la 4
deuxième question .
9 Compléter le tableau suivant en don-
4 Soient a et b deux nombres réels tels nant les explications nécessaires:
que a > 0 et b < 0 .
TCT

9a − 4b Valeur Encadre-
On pose : A = absolue Distance Intervalle ment
3a − 2b
Montrer que 2 < A < 3 .
|x+2| 6 3
5 Traduire les inégalités suivantes sous d(x, 3) 6 1
forme d’intervalles :
−1 6 x < 0 √; x > −4 ; x < 6 16x64
− 3 √ √
−10 6 x 6 ; − 5<x< 5 x ∈ [1, 5]
2

1
10 Parmi les rectangles dont le périmètre 15 L’algorithme de Babylone

Prof : Ramzaoui Omar


est P = 20m , on cherche celui dont l’aire Le but de cet exercice
√ est d’obtenir des ap-
est maximale. proximations de 2 par des nombres ra-
Soit L la longueur et l la largeur d’un tel rect- tionnels, et ce, par un procédé connu des
angle. Babyloniens (vers 1800-1500 av J-C) . C’est
la tablette d’argile YBC 7289, conservée à
TCS

1. Exprimer P en fonction de l et L. l’université de Yale (Etats-Unis)qui l’atteste


2. Montrer que : 0 6 l 6 5 6 L 6 10 . 1. Soit a un√réel stictement positif dif-
3. On pose L = 5 + h . Vérifier que : férent de 2 . Montrer que :
2 √
0 6 h 6 5 et que l = 5 − h . a) a et encadrent 2
a
4. En déduire que l’aire d’un tel rectangle b)( leur) moyenne arithmétique
est maximale pour h = 0 . 1 2 √
a+ est supérieure à 2
2 a
5. Conclure.
2. Principe des approximations :

11 Soient
x et y deux
nombres
réels tels Chaque valeur approchée a de 2 nous
3 1 3 1
que : 2x − < et y − < . mène à une autre(valeur approchée
) en-
2 2 4 4 1 2
core meileur : a+ . Ainsi avec
1. Montrer 2 a
] [que x et y sont des éléments 2
1 a = 2, on a = 1, d’où le pre-
de ;1 a √
2
mier
( encadrement
) : 1 < 2 < 2 puis
2. a) Vérifier que : 1 2 3
a+ = que l’on prend comme
2 a 2
xy−3x−2y−1 = (x − 2) (y − 3)−7 nouvelle valeur de a .Avec cette valeur,
2 4
on a : = , d’où le deuxième en-
b) En déduire que : a 3
4 √ 3
cadrement : < 2 < . Ainsi de
−5 ≺ xy−3x−2y−1 ≺ −13 < 4 3 2
suite ...
12 Soit a un nombre réel tel que: 3. Déterminer les cinq premiers en-

1 cadrements de 2 par des ra-
|a − 1| ≺ tionnels,en utilisant la méthode ci-
2 dessus, et calculer l’amplitude dans
4 chaque cas .
Démontrer que est une valeur approchée
3
1 2 16 Soit a la valeur approchée par défaut de
de à près . 1
a 3 à 2 × 10−1 près .
3
13 Soient a et b deux nombres réels tels 2 1
que : a ∈ [−2 ; 5] et b ∈ [−3 ; −1] . 1. Montrer que : ≤a≤
TCT

15 3
Simplifier le nombre :
x − 1
2. Soit x un réel tel que : < 1
A = 2 |2a + 7| − |3b| + 2 |b + 8| − |2b − a| a 10
29 31
14 Soit a un réel strictement positif. Montrer que : <x<
30 30
a a+1
Quel est, de et , le nombre le
a+1 a
plus proche de 1 ?

2
17 Soit x un nombre réel positif . 20 Soient a et b deux nombres réels tels

Prof : Ramzaoui Omar


que : 0 < a 6 b 6 2a
1. Montrer que :
1. a) Montrer que : (a − b) (2a − b) ≤ 0
(1 − 2x)3 − (1 − 6x) = x2 |12 − 8x| b) Développer les expressions
( √ suivantes
)2
(a − b) (2a − b) et a 2−b
TCS

1 1
2. supposons que : − 6x6
2 2 2a2 + b2
a) Montrer que : |12 − 8x| ≤ 16 2. On pose : A =
√3ab
b) En déduire que : 2 2
Montrer que : 6A61
3
(1 − 2x)3 − (1 − 6x) ≤ 16x2 ( √ )2
1+ 2
3. Donner une valeur approchée de 3. Montrer que le nombre
6
(0, 9998)3 à 16 × 10−8 près . est une valeur approchée de A à
( √ )2
1− 2
18 Soient a et b deux nombres réels tels près .
que : 0 < a 6 b 6 2a . 6

1. a) Montrer que : (a − b) (2a − b) ≤ 0 21 Soit x un élément de l’intervalle [1, +∞[


. 1. Vérifier que :
b) Développer : √ (√ ) (√ )
( √ )2 x+ x−2= x−1 x+2
(a − b) (2a − b) et a 2−b
√ 1
2 2 2. Montrer que : 0 6 x−16 (x − 1)
2a + b 2
2. On pose A = 3.a) Montrer que :

3ab
2 2 ( ) √
Montrer que : ≤A≤1 1 1 x−1( √ )
3 √ − 1 − (x − 1) = √ x+ x−2
( x 2 2 x
√ )2
1+ 2 b) En déduire que :
3. Démontrer que le nombre ( ) ( )
6 1 1 (√ )2 1 1
est une valeur
( approchée de A avec la √ − 1 − (x − 1) = x−1 +√
√ )2 x 2 2 x
1− 2
précision 4. On suppose que x appartient à l’intervalle
6
[1, 1 + r] avec r ∈ R∗+
19 Soient a et b deux éléments de a) Montrer que :
2a (√ )2 r2 1 1 3
l’intervalle [2, 4] , on pose A = x−1 6 et +√ 6
2a + b 4 2 x 2
b) En déduire que :
1. Déterminer un encadrement de A
d’amplitude 0, 3 . ( )
1 2
√ − 1 − 1 (x − 1) 6 3r
TCT

x 2 8
2. Donner une valeur approchée par excès
de A à 0, 3 près .
5. Trouver une approximation du nombre
1
3. Donner une valeur approchée de A à √ à 6 × 10−8 près .
0, 15 près . 1, 0004

Ramzaoui Omar