Vous êtes sur la page 1sur 7

République Algérienne Démocratique et Populaire

Ministère l’éducation supérieure et de la recherche scientifique

Université Mustapha Ben Boulaid _ BATNA _


Département de microbiologie et de biochimie
Niveau : première année master microbiologie appliquée
Module : bactériologie clinique

Travail sur

LA CARIE DENTAIRE

Réalisé par :
 CHARAALLAH ABDELAZIZ AMIR
 BOUMERZOUF ISMAIL
 BOUZID AHLEM
 DAMBRI IMEN
 GHODBANE HAKIMA
 BENKHEMIS SARRA
 BENSLITANE IKRAM

Année universitaire : 2019/2020


Introduction
La carie dentaire est une maladie infectieuse. Elle se développe lentement et détruit
progressivement les tissus durs de la dent.
La carie dentaire est la maladie la plus courante dans le monde. Elle affecte la grande
majorité de la population, les enfants comme les adultes. Selon l’Organisation mondiale de
la santé, de 60 à 90 % des enfants scolarisés dans le monde et près de 100 % des adultes ont
des caries. La carie peut se manifester très tôt : les enfants peuvent avoir des caries dès
l’apparition de leur première dent.
Une bonne hygiène buccodentaire et la consommation d’aliments faibles en sucre et en
acidité contribuent à prévenir la carie dentaire.

Définition
La carie dentaire résulte d'un déséquilibre du biofilm, la plaque bactérienne recouvrant la
surface de nos dents. Sous l'effet de divers facteurs, certaines bactéries se développent et
transforment les résidus alimentaires en acides qui "rongent" les tissus de la dent.
L'évolution de la carie est donc d'abord l'attaque de l'émail, puis celle de la dentine, celle de
la pulpe et enfin celle du nerf de la dent.
Les bactéries se concentrent dans la plaque dentaire, une substance blanchâtre qui contient
aussi de la salive et des particules d’aliments. La plaque dentaire se dépose à la surface des
dents et elle est éliminée par le brossage des dents. Lorsque la plaque dentaire reste sur les
dents, les bactéries qu’elle contient transforment les sucres des aliments en acides. Ceux-ci
attaquent la dent en formant un trou à sa surface : c’est la carie dentaire. Si la carie n'est pas
traitée, le trou s'agrandit et la carie devient plus profonde
Évolution
La carie se forme d’abord sur la couche extérieure de la dent, l’émail. Elle pénètre ensuite
dans la dentine, située sous l’émail, Si la carie n’est pas traitée, elle finit par atteindre la
pulpe, située au centre de la dent, où se trouvent les nerfs et les vaisseaux sanguins. La carie
peut faire mourir la pulpe et ainsi laisser un espace vide à l'intérieur de la dent. Les bactéries
de la bouche peuvent alors pénétrer dans cet espace et causer une infection.
Le développement de la carie se fait en 4 stades :

Stade 1 Stade 2

La carie se limite à l'émail aucune douleur La carie atteint la dentine

Stade 3 Stade 4

La carie atteint la pulpe dentaire abcès dentaire

Rage de dents

Les facteurs de risque :


La carie ne peut pas se développer sans l'interférence de quatre facteurs :
- La plaque dentaire bactérienne : plus de 60 à 70 espèces de bactéries différentes
cohabitent dans la bouche de l'homme.
Elles constituent la plaque bactérienne.
Certaines, comme les germes anaérobies, sont responsables de pathologies gingivales.
D'autres, comme les streptocoques et lactobacilles, favorisent le développement des caries.
Un milieu buccal riche en ces bactéries présentera d'autant plus de risques de développer
des caries.
- L'alimentation : riche en acides, elle favorisera la déminéralisation de l'émail.
Riche en sucres et faite de grignotages constants, ou au contraire équilibrée, elle favorisera
ou limitera le développement de la plaque dentaire.
- Le terrain : certains d'entre nous sont plus fragiles que d'autres ; les dents dont l'émail est
mince, mal minéralisé, résisteront moins bien aux acides de la plaque bactérienne.
Des dents au relief accentué, mal positionnées, retiendront plus facilement les débris
alimentaires et favoriseront l'accumulation de plaque bactérienne.
- Le temps : chaque fois que les trois facteurs - plaque dentaire, dents, alimentation - sont
réunis, il y a un risque pour les dents.
Mais une carie ou une maladie de gencive demande du temps pour se cons

Symptômes
Les symptômes de la carie dentaire sont très variables et dépendent notamment du stade
d'évolution de la carie et de sa localisation. Au tout début, lorsque l'émail est le seul atteint,
la carie peut être indolore. Les symptômes les plus fréquents sont :
 Douleurs dentaires, qui s'accentuent avec le temps
 Dents sensibles
 Douleurs aiguës en mangeant ou en buvant quelque chose de froid, chaud, sucré ;
 Douleurs en mordant
 Point brun sur la dent
Diagnostique de la carie
 Examen direct
 Parfois, utilisation de RX ou d'instruments spéciaux
Une évaluation clinique systématique et fréquente (tous les 3 à 12 mois en fonction du
risque carieux évalué par un dentiste) identifie les caries précoces à un moment où une
intervention minimale empêche leur progression. Une sonde fine, parfois des colorants
spéciaux, et la Trans illumination par fibres optiques sont utilisés, bien que rarement,
complétées par de nouveaux dispositifs qui détectent les caries par des modifications de la
conductivité électrique ou de la réflectivité laser. Cependant, un examen RX est toujours le
plus important pour la détection des caries et pour identifier les caries sous les restaurations
existantes ou au niveau des surfaces de contact.

Caries (sur radios)

Traitement
 Thérapie restauratrice
 Parfois, un canal radiculaire et la couronne
Reminéralisassions des dents :
La carie primaire (qui est limitée à l'émail) peut être reminéralisée par l'amélioration des
soins à domicile (brossage et fil dentaire), à des détartrages professionnels, des prescriptions
de dentifrices à haute teneur en fluor et à des applications répétées de fluorure chez le
dentiste.

Restauration des dents :


Le traitement principal des caries ayant atteint la dentine est l'éviction mécanique des tissus
cariés, suivie du comblement de la cavité formée.
L'obturation des cavités occlusales des dents postérieures qui supportent de fortes forces
masticatoires sera effectuée à l'aide de matériaux résistants, dont

 Amalgame d'argent
 Résines composites

Prévention
Pour éviter les caries il faut :

 Maintenez une bonne hygiène bucco-dentaire en vous brossant les jours au moins
deux fois par jour, utilisez également du fil dentaire.
 Evitez de grignoter entre les repas. En cas de faim, préférez par exemple une pomme
à des sucreries.
 Diminuez votre consommation d’aliments sucrés car les bactéries de la plaque
dentaire se nourrit de ce sucre pour former de l’acide.
 Privilégiez les chewing-gum sans sucre qui ne sont pas nocifs pour les dents car ils
augmentent la production de salive et enlèvent les résidus de nourriture dans la
bouche.
 Consultez régulièrement votre dentiste.

Conclusion
Il existe de nombreuses possibilités permettant aux patients d'entretenir une hygiène
Buccodentaire compatible avec le maintien de sa santé parodontale.
Toute thérapeutique de soutien doit avoir pour but non seulement d'éliminer le biofilm
présent mais également de contrôler et renforcer la méthode de nettoyage utilisée par le
patient.

Références
https://sante.lefigaro.fr/sante/maladie/carie-dentaire/quelles-sont-causes
https://www.msdmanuals.com/fr/professional/troubles-dentaires/pathologies-dentaires-
fr%C3%A9quentes/caries
https://www.ra-sante.com/conseils-comment-eviter-les-caries-aux-dents-486496-
264895.html
LA CARIE DENTAIRE : PREVENTION ETCONSEIL A L’OFFICINE, THESE
https://www.quebec.ca/sante/problemes-de-sante/a-z/carie-dentaire/#
https://www.sciencesetavenir.fr/sante/la-carie-definition-symptomes-traitement_27182