Vous êtes sur la page 1sur 1

Origine de la notion de « patrimoine »

En 1840, Prosper Mérimée, Inspecteur Général des Monuments Historiques, a demandé à un


architecte de rénover une église. Cela a renforcé sa prise de conscience sur la nécessité de restaurer les «
Bâtiments Historiques » et ____________________ (faire, a fait, fera) naître la notion de patrimoine. Le
XIXe siècle a été marqué par une ____________________ (long, longue, longues) série de restaurations
des constructions à valeur ____________________ (culturel, culturelle, culturelles).
____________________ (En, Dans, Au) XXe siècle la notion de sauvegarde du patrimoine était
un concept ____________________ (auquel, à quoi, à qui) les citoyens modernes
____________________ (être, étaient, seront) sensibles. En 1984, Jack Lang, Ministre de la Culture, a
lancé l’idée des « portes ouvertes des monuments historiques ».
En 1985, ____________________ (son, sa, la sienne) initiative ____________________ (avoir,
a eu, aura) beaucoup ____________________ (de, du, des) succès et a été suivie par de nombreux autres
pays européens. En 1991, Le Conseil de l’Europe a adopté l’idée en ____________________ (instaurer,
instaurant, instauré) les « Journées du Patrimoine ».
Cette manifestation a lieu le 3e week-end du mois de septembre et elle permet d’ouvrir des lieux
habituellement inaccessibles pour les publics (banques, demeures privées, industries, manufactures, lieux
insolites...).
Les arènes de Lyon

Les arènes de Lyon représentent un site archéologique _______________ (qui, que, où) on trouve
les vestiges d’un ancien théâtre de l’époque romaine. Aujourd’hui, il peut _________________________
(visiter, être visité, visitant) par le public. Chaque été, un festival de musique très populaire s’y installe.
Le théâtre a été bâti au Ier siècle avant notre ère, sous le règne de l’empereur Auguste. Il
____________________ (mesure, mesurait, mesurera) alors 90 mètres de diamètre. Il
_________________________ (sera construit, serait construit, a été construit) sur le flanc de la colline
de Fourvière ______________________ (que, qui, où) surmonte la ville. _________________________
(Certains, Certaines) des pierres utilisées venaient de loin, importées de Glanum, une cité autrefois
______________ (situé, située, situés) dans la région actuelle des Bouches-du-Rhône.
L’empereur Hadrien a agrandi le théâtre au IIe siècle, en y ________________________
(ajouter, ajoutant, ajoute) des constructions supplémentaires en haut de la colline. À ________ (ce, cet,
cette) époque, la construction pouvait alors accueillir jusqu’à 10 000 spectateurs. Ils venaient surtout voir
des spectacles _________________________ (musicales, musicaux), pour lesquels la forme du théâtre
était particulièrement adaptée : la construction permet d’orienter le son vers l’ensemble du public.

L’école dans l’antiquité romaine

L’enfant romain commençait à fréquenter l’école à l’âge de sept ans. Jusquelà il était éduqué au
sein de la familleoù le père jouait souvent le rôle du maître _____________________ (que, qui, dont)
parfois était aidé par des esclaves lettrés.
Lorsqu’ils _____________________ (vont, iront, allaient) à l’école, les enfants étaient
accompagnés d’un esclave ou pédagogue.
Il n’y avait pas _____________________ (des, de) salles de classe. Les maîtres d’école
enseignaient sur le forum dans des boutiques _____________________ (séparés, séparées, séparée).
L’aménagement de _____________________ (ce, cet, cette) espace d’enseignement était très
simple. Les enfants étaient assis sur des bancs sans dossier et ils _____________________ (écrivaient,
écrivent, écriront) sur leurs genoux. Le maître_____________________ (être installé, était installé,
installé) sur une chaire (cathedra en latin). Il n’y _____________________ (avoir, avait, a) pas de
tableau.
Les Romains riches, s’ils le voulaient, poursuivaient _____________________ (leur, sa, son)
éducation en Grèce, _____________________ (qui, que, où) ils allaient écouter des maîtres célèbres.

Vous aimerez peut-être aussi