Vous êtes sur la page 1sur 49

REPUBLIQUE DE COTE D’IVOIRE

MINISTERE DE L’ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET


DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

HAUTES ETUDES COMMERCIALES D’ABIDJAN

MEMOIRE DE FIN DE
CYCLE
En vue de l’obtention de la licence professionnelle
En

THEME :

ORGANISATION D’UN SYSTEME


COMPTABLE DANS UNE PME : CAS DE LA
SODIC
ANNEE ACADEMIQUE : 2019-2020

PRESENTE PAR : KOUADIO LEFELLE

ENCADRE PAR : M. DROH PIERRE FIRMIN

Sous la direction du Professeur GONE Droh Lanciné


Directeur Académique et Scientifique

A
Thème : «  »

SOMMAIRE
Avertissement……………………………………………………………………..

DEDICACE……………………………………………………………………….

REMERCIEMENT……………………………………………………………….

RESUME………………………………………………………………………….

ABSTRACT……………………………………………………………………….

LISTE DES TABLEAUX………………………….................................................

LISTE DES FIGURES……………………………………………………………….

SIGLES ET ABREVIATIONS…………………….............................................................

INTRODUCTION GENERALE………………………………………………………………1

PREMIERE PARTIE : CADRE THEORIQUE ET METHODOLOGIQUE DE L’ETUDE…5

CHAPITRE 1 : CADRE CONCEPTUEL ET THEORIQUE DE L’ETUDE…………………6

SECTION 1 : PRESENTATION DES CONCEPTS……………………………………………6

SECTION 2 : : FONCTIONNEMENT ET ORGANISATION D’UN SERVICE COMPTABLE AU SEIN D’UNE


ENTREPRISE…………11

CHAPITRE 2 : DEMARCHE METHODOLOGIQUE DE L’ETUDE……………………………….23

SECTION 1 : TECHNIQUES DE COLLECTE DES DONNEES……………………………………23

SECTION 2 : TECHNIQUES DE TRAITEMENT DES DONNEES………………………………...27

DEUXIEME PARTIE : ETUDE EMPIRIQUE………………………………………………………29

CHAPITRE 3 : CADRE ENVIRONNEMENTAL DE L’ETUDE……………………………………33

SECTION 1 : PRESENTATION DE L’ENTREPRISE SODIC……………………………………30

SECTION 2 : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT………………………………………33

CHAPITRE 4 : PRESENTATION DES RESULTATS………………………………………...36

SECTION 1 : PRESENTATON ET ANALYSE DES RESULTATS…………………………

SECTION 2 : SUGGESTION……………………………………………………………………….

CONCLUSION…………………………………………………………………………………

ANNEXES…………………………………………………………………………………….

TABLE DES MATIERES………………………………………………………………………

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN X


Thème : «  »

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN XI


Thème : «  »

AVERTISSEMENT

« L’Université (HEC) n'entend donner aucune approbation ou improbation aux opinions


contenues dans ce mémoire. Celles-ci doivent être considérées comme étant propres à
l'auteur. »

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN XII


Thème : «  »

DEDICACE

À la ……..famille pour son soutien moral et financier.

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN XIII


Thème : «  »

REMERCIEMENTS

RESUME

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN XIV


Thème : «  »

ABSTRACT

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN XV


Thème : «  »

LISTE DES TABLEAUX

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN XVI


Thème : «  »

LISTE DES FIGURES

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN XVII


Thème : «  »

LISTE DES ANNEXES

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN XVIII


Thème : «  »

SIGLES ET ABREVIATIONS

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN XIX


Thème : «  »

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN XX


Thème : «  »

INTRODUCTION GENERALE

La vie de toute entreprise est caractérisée par les mouvements d'entrées et sorties de fonds.
Toutes les opérations effectuées par elle avec le monde extérieur engendrent les dettes ou créances
d'une part et d'autres parts les profits ou bénéfice.
Voilà pourquoi la tenue de la comptabilité devient une obligation impérieuse afin d'assurer la
transparence des informations circulant au sein de l'entreprise.
Ainsi, l'organisation du service comptable devient une nécessité d'autant plus que la comptabilité est
un outil permanant pour toute entreprise visant à accroître son chiffre d'affaires. Le service
comptable devient une arme efficace pour toute entreprise quelques soit sa taille, ses objectifs, sa
forme, son rôle.
Le service comptable possède toute les informations financières et comptables tenu régulièrement
et obligatoirement pouvant permettre à l'entreprise d'être au courant de la situation que traverse ce
dernier devant toute situation économique, et pouvant lui permettre de fournir une information
précise aux services de l'Etat au moment opportun et aux autres partenaires avec lesquels
l'entreprise à des relations d'affaires.
Pour toute entreprise cherchant à connaître son résultat net d'exploitation, elle peut passer par le
service comptable qui lui permettra d'avoir les informations fiables et nettes du mouvement financier
en son sein et prendre les décisions judicieuses.
Tenant compte de ce qui précède, nous nous faisons l'obligation d'étudier l'organisation du service
comptable de la Société de distribution d’ingénierie et de commerce (SODIC).
A ce sujet, nous chercherons à répondre aux questions suivantes :
· Quel est l'importance d'organiser le service comptable pour une entreprise ?
· Comment est-il organisé au sein de la société de distribution d’ingénierie et de commerce ?
· Quels sont les retombés d'une bonne organisation comptable au sein d'une entreprise ?
Telles sont les questions auxquelles nous tenterons tout au long de notre étude d'apporter des
réponses adéquates.

Contexte

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 1


Thème : «  »

Certes, la comptabilité occupe une place non négligeable dans l'ensemble des fonctions d'une
entreprise, car c'est le miroir des gestionnaires. Sans l'organisation d'une bonne comptabilité,
l'entreprise évoluerait aveuglement et il sera difficile de connaître la situation patrimoniale.
Nous pensons qu'une bonne organisation du service de comptabilité permettrait à l'entreprise
d'accroitre son chiffre d'affaires et atteindrait les objectifs qu'elle s'est fixée.
Ce que nous affirmerons ou infirmerons à la fin de notre rédaction
Objectif
Touché par quelques failles que connaissent les entreprises de nos jours, surtout par la mauvaise
organisation du service de comptabilité, c'est cette motivation qui nous amène à aborder ce sujet. En
plus, ce sujet nous donne l'occasion à attacher une importance capitale sur l'organisation interne du
service comptable de la SODIC si elle est conforme aux normes et principes comptables tels édités
par le conseil permanent de la comptabilité en Côte d’Ivoire.
Intérêts
L’intérêt de ce thème se situe au niveau personnel, managérial et académique
L’intérêt personnel de notre choix est d’enrichir nos connaissances sur la comptabilité dans une
entreprise
Sur le plan académique, l’étude que nous présentons s’inscrire dans le but de parfaire notre
formation. Elle est motivée par le souci d’évoluer davantage dans la filière (finance comptabilité et
gestion d’entreprise).
Sur le plan professionnel, il permettra une bonne gestion de l’entreprise.

Plan de travail
Hormis l'introduction et la conclusion, la présente étude est repartie en deux parties :
La première partie est une approche théorique et comprend deux chapitres dont :
Le premier chapitre porte sur les notions sur l'organisation de l'entreprise et ;
Le deuxième chapitre passe en revue certaines notions sur la comptabilité.
La deuxième partie est une approche pratique et comprend également deux chapitres dont :
Le troisième chapitre présente l'entreprise SODIC et :
Le quatrième enfin évalue l'organisation du service comptable à la SODIC .

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 2


Thème : «  »

PREMIERE PARTIE : CADRE THEORIQUE ET


METHODOLOGIQUE

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 3


Thème : «  »

CHAPITRE 1 : CADRE CONCEPTUEL

Dans ce chapitre, il est important, il est important de se baser sur les concepts clés nécessaire pour
mieux appréhender la présente recherche.

C’est pourquoi nous allons définir l’entreprise en général et parler du fonctionnement de


l’entreprise. Afin de mener à bien ce travail, nous allons scinder ce chapitre en deux grandes
sections :

SECTION 1 : ETUDE DU FONCTIONNEMENT DE L'ENTREPRISE

1. DE L’ENTREPRISE EN GENERALE

Pour mieux comprendre la comptabilité il est bon de définir :

1.1 Définition

L'entreprise est un organisme autonome produisant des biens et services pour un marché en vue de
réaliser un profit.

L'entreprise est en économie une unité économique autonome qui combine et rémunère des
facteurs de production pour produire et vendre des biens et services sur les marchés afin de réaliser
des profits. Et, en gestion une organisation finalisée qui coordonne différentes activités dans le cadre
des fonctions complémentaires.

L'entreprise peut aussi être définit comme une entité économique autonome qui regroupe un ou
plusieurs établissements ayant pour Object la production et la commercialisation des biens et
services produits pour la mise en œuvre et l'utilisation maximale des ressources des facteurs de
production.

1.2 Rôles de l’entreprise :


L'entreprise peut avoir plusieurs rôles dont notamment :
Rôle technique :
Produire dans les meilleures conditions et délais sur base d'une bonne organisation afin de
sauvegarder sa clientèle.
Rôle économique :
Adapter la consommation aux besoins du marché, mettre les consommateurs de ses biens et services
au centre de toute activité de production. Ainsi, les biens et services produits par l'entreprise doivent
répondre aux besoins des consommateurs.
Rôle social :

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 4


Thème : «  »

La répartition équitable du revenu pour assurer le bien-être de son personnel, et la création des
emplois en son sein. Elle organise des activités récréatives en faveur de son personnel.

1.3 Objectifs de l’entreprise :

Les objectifs poursuivis par l'entreprise se résument sur trois axes essentiels à savoir :

Du point de vue financier : l'entreprise cherche la rentabilité

Du point de vue économique : l'entreprise rend service à la collectivité, à la nation, par la création
des nouveaux emplois

Du point de vue social : l'entreprise rend service aux adhérents et aux employés.

Le rôle primordial de toute entreprise est de satisfaire aux besoins des consommateurs du groupe
humain auquel est destiné sa production, c'est d'ailleurs ce groupe humain qui constitue le débouché
pour l'entreprise et son objectif primaire est de produire des biens et des services destinés à la vente.

2. DU FONCTIONNEMENT ET ORGANISATION DE L’ENTREPRISE

Le fonctionnement et l'organisation des entreprises, peut varier considérablement d'une entreprise à


l'autre. Les facteurs qui expliquent cette diversité sont nombreux et leur combinaison justifient les
innombrables variantes possibles dans lesdites organisations.

Facteurs externes :

Activité et métier

Clientèles

Technologies

Situation concurrentielle

Taille et maturité

Facteurs internes :

Histoire

Valeur et culture

Stratégie

Avantage concurrentiel

Chaine de valeur

Processus opérationnels

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 5


Thème : «  »

Les moyens de l'entreprise

Le diagnostic des moyens de l'entreprise a pour objectif :

- D'évaluer le potentiel de l'entreprise à réussir sur son marché grâce à ses moyens et ou outils
professionnels ;

- De mesurer les manques et les investissements à prévoir lors de la prise effective ;

- D'évaluer le budget prévisionnel des investissements ou les produits de la revente éventuelle d'une
partie des outils de travail, lors de l'élaboration du plan de reprise.

Pour se faire, l'entreprise dispose de divers moyens pour atteindre ses objectifs, qui sont :

· Les moyens humains

C'est l'ensemble des hommes qui travaillent dans un environnement économique ou social et
perçoivent des appointements (salaires) en contrepartie.

· Les moyens financiers

Les moyens financiers de l'entreprise résultent des fonds propres apportés par les actionnaires de
l'entreprise et également de la rentabilité de son activité et de sa politique de distribution de
dividendes ; mais aussi de la possibilité d'emprunter des ressources du plus court au plus long terme
auprès des institutions financières.

Les moyens financiers de grandes entreprises sont, quant à eux, plus spécifiquement adossés aux
marchés de capitaux à travers les différentes émissions de titres de créances négociables ou par le
recours à des augmentations de capital.

Nous pouvons dire que les moyens financiers sont des fonds disponibles en banque, en caisse ou
dans les centres des chèques postaux de l'entreprise.

· Les moyens matériels

Il s'agit des éléments corporels tels que : les locaux, matériels de transport, stocks, équipements, ...

· Les moyens immatériels : ce sont le nom commercial, le brevet d'invention, la marque,


l'achalandage et la clientèle.

La classification des entreprises

Il existe plusieurs façons de classifier une entreprise. Parmi les quelles, on cite : la classification
juridique, la classification selon la nature économique, et selon la taille.

1. Classification juridique

Cette classification permet de distinguer entre :

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 6


Thème : «  »

- Les entreprises privées : ce sont celles qui appartiennent exclusivement à des particuliers. Elles
peuvent revêtir plusieurs formes :

· Les entreprises individuelles : sont celles qui appartiennent à une seule personne et qui assure la
gestion et la direction.

· Les sociétés commerciales : sont celles constituées par plusieurs personnes appelées actionnaires
ou associé. Elle peut être également créée par une seule personne, ou associé unique. C'est le cas
des sociétés unipersonnelles à responsabilité limitée ou des sociétés anonymes unipersonnelles.

- Les entreprises publiques : ce sont des entreprises qui appartiennent en totalité à l'Etat ; ce dernier
détient l'intégralité du capital, le pouvoir de gestion et de décision.

- Les entreprises parapubliques : sont des entreprises dont les capitaux appartiennent à la fois à
l'Etat et à des personnes privées.

Entreprises

Entreprises du secteur de l'économie sociale

Entreprises du secteur privé

Entreprises du secteur public

Sociétés nationalisées

Sociétés d'économie mixte

Etablissements publics administratifs ; établissements publics et industriels

Régies directes

Coopératives

Mutuelles

Associations sans but lucratif

Sociétés des personnes : sociétés en nom collectif, sociétés en commandite simple

Entreprises individuelles

Sociétés des capitaux : SARL

SA

Source : Charpentier P.

SCHEMA DE CLASSIFICATION DES ENTREPRISES

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 7


Thème : «  »

La classification selon la nature économique

Cette classification peut se faire selon trois aspects : la classification par secteur, par type d'opération
accomplies et selon la branche d'activité.

a) Classification selon le type d'opérations accomplies

Les opérations effectuées dans une entreprise peuvent être classées en cinq catégories : les
opérations agricoles, les entreprises industrielles, les entreprises commerciales, les entreprises de
prestations de service et les entreprises financières.

b) Classification par secteur

On distingue :

- Les entreprises du secteur primaire : regroupant toutes les entreprises utilisant à titre principal le
facteur naturel. Ce secteur englobe l'agriculture, l'élevage, la pêche, etc.

- Les entreprises du secteur secondaire : ce secteur réunit toutes les entreprises ayant comme
activité la transformation de matières premières en produits finis et englobe donc toutes les
industries.

- Les entreprises du secteur tertiaire : ce service ressemble toutes les entreprises prestataires des
services. Sa composition est très hétérogène car il regroupe tout ce qui n'appartient pas aux deux
autres secteurs, à savoir : les activités de distribution, de transport, de loisir, de crédit, d'assurance,
hôtellerie, ...

- les entreprises mixtes : ce sont des entreprises qui réalisent des opérations appartenant à plusieurs
secteurs d'activité.

c) Classification selon la branche d'activités

A la différence du secteur, qui rassemble des activités variées, la branche ne regroupe que les
entreprises fabriquant, à titre principal, la même catégorie de biens, les entreprises de l'industrie
pharmaceutique, industrie, ...

Les entreprises d'une même branche ont pour points communs :

- L'usage d'une même technique ;

- L'utilisation des mêmes matières premières ;

- Des intérêts communs dans certains domaines : ce qui leur permet de regrouper certaines de leurs
activités et de créer des services communs, notamment de recherche, d'achat ou de vente, filiales
communes.

3. Classification selon la taille

On distingue les petites, moyennes et grandes entreprises.

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 8


Thème : «  »

Pour la détermination de la taille de l'entreprise, certains éléments sont pris en compte :

- L'effectif du personnel

On distingue : les très petites entreprises, les petites entreprises et les grandes entreprises.

- Selon le chiffre d'affaire

Le chiffre d'affaire permet d'avoir une idée sur le volume des transactions de l'entreprise avec ses
clients. L'importance d'une entreprise peut se définir par le volume de ses transactions.

Il est utilisé pour apprécier l'évolution des entreprises et pour les classer par ordre d'importance
selon leur chiffre d'affaires ; pour l'entreprise, il constitue un outil de gestion et il est utilisé à des fins
comparatives dans la mesure où il permet à l'entreprise de se positionner par rapport aux autres
entreprises de la même branche.

L'exemple des entreprises selon le chiffre d'affaire :

Selon l'acte uniforme OHADA portant organisation et harmonisation des comptabilités, les
entreprises sont classifiées souvent selon le chiffre d'affaire :

- Est considérée comme une grande entreprise, toute entreprise ayant un chiffre d'affaire supérieur à
100 000 000 FCFA ;

- Si le chiffre d'affaire est inférieur à 100 000 000 FCFA, on parle de moyennes entreprises ;

- Et si les recettes sont inférieures ou égales à 30 000 000 FCFA, on parlera de très petites entreprises

SECTION2 : Fonctionnement et organisation d'un service comptable au sein d’une


entreprise

La comptabilité doit être absolument fiable, non seulement pour informer correctement le chef
d'entreprise, mais aussi, et c'est primordial, parce qu'elle est toute sa force probante et sa valeur
juridique vis-à-vis de tous les tiers avec qui l'entreprise est en relation.

Un système comptable est une organisation du travail de la comptabilité caractérisée par :

- un enregistrement exhaustif au jour le jour sans retard des informations comptables ;

- Un traitement en temps opportun des données enregistrées ;

- La mise en place des documents requis dans les délais légaux.

La production des états financiers nécessite la mise en place d'une organisation cohérente et
rigoureuse du point de vue tant fonctionnel que matériel appelé organisation comptable. C'est ainsi
que l'organisation d'un service comptable doit reposer sur certaines valeurs et principe comptables
et cela grâce à un système comptable bien spécifié à l'avance.

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 9


Thème : «  »

Historique des systèmes comptables

La comptabilité, sous son premier aspect de comptes ouverts à des personnes, sur un registre appelé
grand-livre, a pris corps vers l'an 1000 après introduction en Europe des chiffres arabes, du système
décimal et du papier, permettant l'écriture à la "plume".

C'est en 1494, que le système classique voit le jour avec l'apparition de la comptabilité à partie
double qui a été décrite par un moine franciscain d'Italie LUCA PACIOLI. Chaque opération donnait
lieu à deux écritures d'égal montant, l'une portée sur le côté gauche du registre, dans la partie doit
ou débit, l'autre sur le côté droit dans la partie avoir ou crédit.

Régulièrement, on établissait le relevé de tous les comptes débits et crédits devant être égaux, ces
relevés étaient appelés "Balance". Peu à peu, ces balances prenaient la forme des états de synthèse
d'aujourd'hui après rectification de tous les soldes.

Vers la fin du 18ème siècle, Edmond DEGRANGE, un français, imagina le journal grand-livre,
réunissant toute la comptabilité sur un registre unique. De ce fait, on était obligé de réunir en un seul
compte les clients d'une part, les fournisseurs d'autre part, le compte collectif était inventé.

Sous l'influence de l'augmentation des opérations à comptabiliser, on inventa vers la fin du 19ème
siècle le système centralisateur avec journaux divisionnaires centralisés au journal général.

Ainsi, au début du 20ème siècle, trois systèmes étaient déjà couramment utilisés :

- Le système Italien de PACIOLI appelé système classique.

- Le système de DEGRANGE appelé système Américain.

- Le système centralisateur appelé système comptabilité Française.

Au cours du 20ème siècle, la comptabilité a connu de profonds changements tant techniques que
théoriques. Considérée pendant des siècles comme un art ou une technique, la comptabilité
s'intégrait enfin dans les sciences humaines.

Principes comptables

Les principes comptables sont des conventions sur lesquelles se fonde la présentation des résultats
issus de la comptabilité. Acte uniforme énonce les huit principes généralement admis par les normes
internationales.

Le système comptable OHADA a opté pratiquement les mêmes principes comptables que ceux
généralement admis et ajouté celui de la prééminence de réalité sur l'apparence qui découle lui-
même de la norme comptable internationale no 179.

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 10


Thème : «  »

Ces principes sont :

- Le principe de prudence (Art. 3 et 6) : c'est appréciation raisonnable des faits c'est-à-dire tenir
compte des risques et des pertes même probables, ne prendre en compte que les bénéfices réalisés
à la date de clôture d'un exercice) ;

- La permanence des méthodes (Art. 40) : la comparaison et la cohérence des états financiers au
cours de périodes successives impliquent la permanence dans l'application des règles et procédures
(méthode d'évaluation) ;

- Le principe d'intangibilité du bilan (Art. 34) : le bilan d'ouverture d'un exercice doit correspondre
au bilan de clôture de l'exercice précédent ;

- Le principe de l'indépendance des exercices, ou spécialisation des exercices (Art. 59) : il y a


nécessité de découper la vie continue de l'entreprise en périodes ou en exercices comptables, d'où le
principe de rattacher à chaque exercice les charges et les produits qui le concernent ;

- Le principe du coût historique (Art. 35 et 36) : c'est le respect de la stabilité monétaire, sans tenir
compte des variations de son pouvoir d'achat ;

- La continuité d'exploitation (Art. 39) : au regard des règles d'évaluation de l'entreprise et d'une
manière générale, l'entreprise est considérée comme devant continuer à fonctionner dans l'avenir
prévisible ;

- Le principe de la bonne information (transparence) (Art. 6, 8, 10 et 11) : met en relief l'importance


de la présentation et de la communication claire des informations financières à apporter aux
utilisateurs des états financiers ;

- Le principe de l'importance significative (Art. 33) : l'information est significative quand son
omission et/ou sa déformation pourront influencer l'opinion des utilisateurs des états financiers,
d'où la notion de seuil de signification ;

- Le principe de prééminence de la réalité sur l'apparence : ce principe voudrait que les transactions
et les autres événements soient comptabilisés et présentés conformément à leur nature et à la
réalité financière sans s'en tenir forcément à leur apparence juridique. C'est le cas du personnel
intérimaire et des biens pris en crédit-bail.

L’objectif de l’organisation

L'organisation comptable a pour objectif de collecter de données, la saisie d'opérations comptables


dans un dispositif matériel légal efficace en vue de produire des informations financières fiables,
homogènes et facilement contrôlables. Pour atteindre cet objectif, l'organisation comptable doit
remplir un certain nombre d'obligations légales parmi lesquelles :

- L'enregistrement chronologique, au jour le jour, de toutes les opérations devant aboutir à la


production des documents comptables tels que le livre-journal, le grand livre, la balance, etc., en vue
d'assurer la transparence et la fiabilité des états financiers ;

- La description du système comptable et des procédures qui sous-tendent l'établissement des


documents de synthèse.

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 11


Thème : «  »

A cet effet, l'article 14 de l'acte uniforme OHADA portant organisation et harmonisation des
comptabilités des entreprises sises dans les Etats-parties stipule que l'organisation comptable mise
en place dans les entreprises doit satisfaire aux exigences de régularité et de sécurité pour assurer
l'authenticité  des écritures de façon à ce que la comptabilité puisse servir à la fois d'instrument de
mesure des droits et obligations des partenaires de l'entreprise, d'instrument de preuve,
d'information des tiers et de gestion.

Organisation matérielle de la comptabilité

L'organisation matérielle de la comptabilité repose sur un certain nombre de supports parmi lesquels
figurent :

· un manuel d'organisation comptable : un document qui reprend toutes les règles et procédures à
respecter en vue de la compréhension du système comptable ;

· un plan de comptes adaptés à la spécificité de l'entreprise : Art. 18 de l'acte uniforme OHADA


portant organisation et harmonisation des comptabilités des entreprises sises dans les Etats-parties
montre que les comptes du système comptable OHADA sont regroupés par catégories homogènes
appelées classes. Et chaque classe est subdivisée en comptes identifiés par des numéros à deux
chiffres ou plus, selon leur degré de dépendance vis-à-vis des comptes de niveaux supérieurs, dans le
cadre d'une codification décimale. Et chaque entreprise doit avoir un plan de comptes suffisamment
détaillé pour permettre l'enregistrement des opérations.

· Le livre-journal, le grand livre, la balance des comptes, les livres d'inventaire, etc. qui constituent
des documents comptables utilisés pour la traçabilité, la fiabilité et le contrôle des informations
comptables saisies, enregistrées et synthétisées.

L'article 20 de l'acte uniforme portant organisation et harmonisation des comptabilités des


entreprises sises dans les Etats-parties stipule que « les livres comptables et autres supports doivent
être tenus sans blanc ni altération d'aucune sorte ». La correction d'erreur s'effectue exclusivement
par inscription en négatif des éléments erronés ; l'enregistrement exact est ensuite opéré.

Système d’enregistrement comptable

Deux systèmes ont fait leur preuve pour l'enregistrer les informations comptables à savoir : le
système classique et le système centralisateur.

Vu la nécessité de la technologie et de la modernisation, l'informatique a amené une nouvelle ère, à


savoir, le traitement comptable informatisé.

Le système classique

Certes ce système, traditionnel, est, par maints côtés, archaïque car il repose sur une conception liée
à l'état antérieur de l’avènement de la technologie.

Le système classique consiste :

- A classer et / ou à analyser toutes les opérations de l'entreprise grâce aux documents comptables
(pièces comptables). On parle de pré comptabilisation ;

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 12


Thème : «  »

- A enregistrer ces opérations au jour le jour à partir des pièces comptables dans un document
appelé le livre journal

- Et en fin à faire des rapports dans le grand livre et / ou faire des reports dans la balance pour établir
les états financiers à la fin de l'exercice (bilan, compte de résultat ; TAFIRE, états annexes).

1. Les documents de base (pièces comptables)

Selon l'Acte Uniforme portant organisation et Harmonisation des comptabilités des entreprises dans
les Etats-parties, en son article 19, il est stipulé que : les livres comptables et autres supports dont la
tenue est obligatoire pour la facilitation de l'établissement du livre-journal, et du grand livre.

Ces documents désignent tout élément objectif, archivable et susceptible de donner des
informations complètes de nature à permettre une écriture comptable. Ces pièces peuvent être la
facture, les bons de commande, les chèques, les pièces de caisse, le bon de livraison, ordre de
paiement, etc.

C'est à partir de ces pièces que l'on établit les documents comptables de synthèse en cours ou en fin
d'exercice.

2. Journal

Dans le journal, sont inscrits tous les mouvements de l'exercice enregistrés en comptabilité d'une
manière chronologique.

C'est un document qui permet d'enregistrer au jour le jour les opérations de l'Entreprise. C'est un
document obligatoire pour toutes les Entreprises. Il est tenu sans rature ni altération d'aucune sorte
car c'est un document de saisie et de synthèse de base des transactions de l'entreprise et avec les
tiers.

Les éléments du journal sont :

Date de l'opération,

Le numéro d'ordre de l'opération,

Les comptes mouvementés par l'opération,

Les libellés,

Les flux de l'opération.

Présentation d'un journal

Il existe plusieurs tracés du journal adoptés, mais généralement celui le plus connu se présente
comme suit :

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 13


Thème : «  »

Numéros Dates, Comptes, Libellés Montant


C.D. C.C. Débit Crédit
01/11/2011

31 Marchandises 1.000.000

571 A Caisse 1.000.000

Achat Marchandises au comptant

3. Le Grand-livre

Le grand livre est constitué par l'ensemble des comptes de l'entreprise, où sont reportés ou inscrits
simultanément au journal, compte par compte, les différents mouvements de l'exercice.

C'est un registre qui regroupe tous les comptes de l'entreprise c'est-à-dire un document comptable
regroupant l'ensemble des comptes du bilan d'ouverture ainsi que ceux des opérations contenues
dans le livre-journal.

4. Balance générale des comptes

La balance générale des comptes c'est un état récapitulatif faisant apparaître, à la clôture de
l'exercice, pour chaque compte, le solde débiteur ou le solde créditeur, à l'ouverture de l'exercice, le
cumul depuis l'ouverture de l'exercice des mouvements débiteurs et le cumul des mouvements
créditeurs, le solde débiteur ou le solde créditeur, à la date considérée.

C'est un document qui permet de contrôler l'exactitude des reports au grand livre. Elle constitue une
liste ordonnée et exhaustive de tous les comptes de l'entreprise. Une balance générale peut être à 2,
4, 6, ou 8 colonnes selon le niveau de détails exigés : 2 colonnes des soldes d'ouverture, 2 colonnes
des mouvements et 2 colonnes des soldes.

5. Le livre d'inventaire

Le livre d'inventaire que c'est un document sur lequel sont transcrits le bilan et le compte de
résultat de chaque exercice, ainsi que le résumé de l'opération d'inventaire.

Le système centralisateur

Le système centralisateur a pour but de permettre la division du travail comptable de l'entreprise.


Les principes comptables restent les mêmes, seule l'organisation du travail diffère.

Le système centralisateur présente donc un progrès par rapport au système classique. Bien que
dépassé par la généralisation de l'informatique, ce système reste encore de nos jours utilisé chez
certains cabinets comptables et certaines petites et moyennes entreprises en nombre de plus en plus
réduit.

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 14


Thème : «  »

Dans ce système, les opérations sont triées, classées et regroupées par nature et enregistrées dans
les journaux auxiliaires quotidiennement. Par période, l'entreprise procède à la centralisation, c'est-
à-dire au versement des écritures figurant dans les journaux auxiliaires dans un journal appelé
journal général, avant le report dans le grand livre général. Dans tous les cas, ce système utilise les
mêmes supports comptables.

1. Les journaux auxiliaires (journaux divisionnaires)

L'entreprise peut avoir autant de journaux auxiliaires que nécessite son organisation comptable. On
crée plusieurs journaux en fonction de la nature des opérations. Dans cette technique, chaque
journal auxiliaire justifie son nom par l'existence d'un compte support.

Les journaux les plus utilisés sont les suivants :

- Journal d'achats, Journal des avoirs sur achats : peuvent être regroupés dans un seul journal ;

- Journal de ventes, Journal des avoirs sur ventes : peuvent être regroupés dans un seul journal ;

- Journal de caisse dépenses et Journal de caisse recettes : Peuvent être regroupés dans un seul
journal de caisse ;

- Journal de banque dépenses et Journal de banque recettes : Peuvent être regroupés dans un seul
journal de banque ;

Le journal de caisse et celui de banque peuvent être regroupés dans un livre de trésorerie.

- Journal d'opérations diverses : Salaires, déclarations sociales et fiscales et écritures de rectification,


redressement et inventaires ;

- Journal des effets à payer peut-être remplacé par un suivi extra comptable : échéancier ;

- Journal des effets à recevoir peut-être remplacé par un suivi extra-comptable : échéancier.

Lorsqu'une opération concerne deux journaux, il est fait recours aux comptes de virement interne
afin d'éviter un double enregistrement.

2. Les grands livres auxiliaires

Les opérations des journaux auxiliaires sont transcrites dans les comptes individuels des tiers groupés
en grands livres auxiliaires. De cette manière, on peut avoir un grand livre auxiliaire clients, un grand
livre auxiliaire fournisseur.

3. Livre journal centralisateur ou journal général

Périodiquement, on procède à la centralisation. On résume les écritures des journaux auxiliaires à


raison d'un article du livre journal par journal auxiliaire. Les comptes du journal des opérations
diverses ne sont pas concernés ; le journal des opérations fera l'objet d'un dépouillement.

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 15


Thème : «  »

4. Grand livre général

Après l'opération de centralisation, les écritures comptables se trouvant dans le livre journal
centralisateur, sont reportées dans le grand livre général où les comptes individuels sont regroupés
dans un compte collectif. On aura ainsi, par exemple, un grand livre général client, un grand livre
général fournisseur, etc.

SCHEMA DU SYSTEME CENTRALISATEUR

Pièces justificatives

Préparation des document et pièce de base

Journal auxiliaire (achat, vente, banque, caisse, etc…)

Grand-livre auxiliaire (fournisseur, client, etc…)

Journal général ou grand-livre central

Balance

Etats de synthèse

Source : précis de comptabilité générale ; Bernard D. Govoei ; 2eme Edition

Traitement comptable informatisé

L'organisation comptable et les traitements vus précédemment se retrouvent dans les


fonctionnalités des différents progiciels de comptabilité disponibles actuellement dans les
entreprises et les administrations publiques et privées.

1. Organisation générale des traitements

Après imputation sur un bordereau de saisie ou sur le document comptable de base lui-même, les
informations sont saisies au clavier dans un journal provisoire ou brouillard de saisie. Cependant,
l'exigence d'un document écrit devrait disparaître avec le développement des échanges
d'informations par la voie télématique.

Après contrôle, les écritures saisies font l'objet d'une validation qui entraîne la mise à jour
automatique des comptes.

Par la suite, la base de données ainsi constituée est utilisée pour :

Les éditions des documents comptables : journaux, comptes, balances ;

Les consultations à l'écran des comptes ;

Les traitements comptables situés en aval : tableau de résultat, bilan, préparation des déclarations
fiscales, tableau d'analyse, ...

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 16


Thème : «  »

2. Evolution des systèmes d'information comptables

De plus en plus, les systèmes sont intégrés les uns aux autres afin d'accroître la vitesse de traitement
et de transmission des données. Les différentes comptabilités se trouvent ainsi regroupées :
comptabilité générale, comptabilité analytique, contrôle de gestion, gestion financière, gestion
prévisionnelle.

L'intérêt essentiel de cette intégration réside dans la saisie unique des événements quelle que soit
leur utilisation ultérieure.

Plusieurs possibilités existent en matière d'intégration :

Comptabilité analytique autonome de la comptabilité générale ;

Comptabilité analytique semi-intégrée avec la comptabilité générale pour certaines applications ;

Comptabilité analytique ou de gestion totalement intégrée à la comptabilité générale.

La comptabilité générale tient un rôle central majeur d'où l'impérieuse nécessité de la qualité de sa
tenue afin d'assurer la fiabilité des informations transmises au système de décision et de pilotage de
l'entreprise.

La transmission des données comptables et financières connaît actuellement un changement très


important du fait de la dématérialisation des supports d'informations, associés au large
développement des échanges de données informatisés par l'intermédiaire des outils de la
télématique (exemple : Transferts des Données Fiscales Sociales et Comptables).

Bref, à l'aide d'un logiciel comptable (saari) et d'un ordinateur, on procède au traitement
informatique des informations comptables. A partir des pièces justificatives, des informations sont
saisies et stockées pour un traitement informatisé devant permettre la production des journaux
auxiliaires, des grands livres auxiliaires, du journal centralisateur, du grand livre général, de la
balance et des états financiers de synthèse.

Exigences de la comptabilité

Les exigences de la comptabilité tenue dans les entreprises sises dans les Etats partie de l'espace
OHADA sont relatives à la tenue des comptes, à la clarté, à la sincérité, à l'enregistrement, à
l'archivage, à l'inventaire, à la périodicité et à l'arrimage des systèmes de présentation au niveau des
activités de l'entreprise.

1. Exigences de tenue des comptes

Ces exigences se focalisent essentiellement sur l'énumération des états financiers de synthèse et leur
forme de présentation, compte tenu du niveau d'activité de l'entreprise. L'article 1 er de l'acte
uniforme OHADA portant organisation et harmonisation des comptabilités des entreprises stipule
que toute entreprise doit mettre en place une comptabilité destinée à l'information externe comme
à son propre usage. L'article 8 de cet acte énumère ces états qui constituent un tout indissociable
(bilan, compte de résultat, TAFIRE, état annexé).

Les articles 26, 27 et 28 s'intéressent respectivement aux états obligatoires des systèmes
normal, allégé et minimal de trésorerie.

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 17


Thème : «  »

- Le système normal comporte l'établissement du bilan, du compte de résultat de l'exercice, du


Tableau financier des ressources et des emplois de l'exercice, ainsi qu'un état annexé. Ce système
comporte aussi l'établissement d'un état supplémentaire statistique ;

- Le système allégé comporte l'établissement du bilan, du compte de résultat de l'exercice et de l'état


annexé, simplifiés dans les conditions définies par le système comptable OHADA ;

- Le système minimal de trésorerie repose sur l'établissement d'un état des recettes et des dépenses
dégageant le résultat de l'exercice, dressé à partir de la comptabilité de trésorerie que doivent tenir
les entreprises relevant de ce système (les très petites entreprises).

2. Exigences de clarté, de sincérité et de régularité

Ces exigences visent la comparabilité et, par conséquent, la permanence des terminologies et
méthodes utilisées. Cet acte, met en exergue le principe de prudence dans la tenue des comptes
pour éviter une distribution des dividendes calculée sur un bénéfice fictif ou aléatoire. Pour ce faire,
il faut exclure les produits latents même si les charges latentes sont inclues.

L'article 17 alinéas 1 indique que la comptabilité doit se tenir dans la langue officielle et dans l'unité
monétaire en vigueur dans l'Etat-parti concerné. L'article 20 préconise une comptabilité sans blanc ni
altération d'aucune sorte.

L'article 22 évoque les conditions de sincérité, de clarté, de régularité pour une comptabilité
informatisée ; cette comptabilité doit être justifiée par des pièces sur papier conservables dans le
délai précis.

3. Exigences d'enregistrement

L'essentiel ici est de saisir de façon chronologique, chaque jour de réception ou d'émission, toutes les
pièces justificatives de base en précisant leur date, les lieux, leurs origines, leurs contenus. Il est, en
plus, recommandé que les opérations de même nature, réalisées en même lieu et le même jour,
soient récapitulées sur une même pièce justificative.

4. Exigences d'archivage

L'article 24, stipule que les livres comptables ou documents qui en tiennent lieu, ainsi que les pièces
justificatives sont conservées pendant dix (10) ans au sein d'une entreprise.

5. Exigences d'inventaire ou de contrôle

Pour s'assurer de la sincérité et de la fiabilité des informations comptables, il est conseillé de mettre
en place un système de contrôle interne, c'est-à-dire un ensemble de sécurités de maitrise de
l'entreprise constitué d'organisation, de procédures et de méthodes qui maintiennent la pérennité
de l'entreprise. L'inventaire consiste à relever tous les éléments du patrimoine de l'entreprise en
mentionnant la nature, la quantité et la valeur de chacun d'eux en un moment précis.

L'article 19, en dehors des états financiers annuels, établit les autres livres comptables obligatoires
parmi lesquels, notamment, le livre d'inventaire sur la base duquel sont transcrits le bilan, le compte
de résultat et le résumé d'inventaire de chaque exercice.

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 18


Thème : «  »

6. Exigences de périodicité

Les états financiers de synthèse comptable doivent être établis sur la base des informations
concernant une période de 12 mois correspondant à l'année civile. L'article 23 de l'acte uniforme
OAHA stipule que les états financiers annuels sont arrêtés au plus tard dans les quatre mois qui
suivent la date de clôture de l'exercice. La date d'arrêté doit être mentionnée dans toute
transmission des états financiers.

7. Exigences d'arrimage des systèmes de présentation des états financiers au niveau


d'activité

Les états financiers annuels obligatoires sont présentés en fonction de la taille de l'entreprise
appréciée par son chiffre d'affaire annuel hors taxes. Pour cette fin, toute entreprise est, sauf
exception liée à sa taille, soumise au système normal de présentation des états financiers et de tenue
des comptes.

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 19


Thème : «  »

CHAPITRE 2 : CADRE METHODOLOGIQUE

Il est important d’expliquer la démarche méthodologique utilisée, avant de passer à l’analyse


proprement dites des données. Aussi, pour valider la fiabilité et la qualité des résultats obtenus, il est
impératif de présenter la source des données. Cette partie est donc consacrée à ces deux objectifs.
Les données utilisées, dans cette étude, proviennent d’une enquête. Les unités d’échantillonnage et
observation sont les dirigeants de la SODIC. L’enquête a été réalisée au de la SODIC dont le siège est
à Abidjan et ces environnant. Elle comporte 3 volets : une étude documentaire, une enquête
qualitative et une étude quantitative.

SECTION 1 : TECHNIQUES DE COLLECTE DE DONNEES

La collecte des données s’est déroulée en 3 phases : étude documentaire, étude qualitative et étude
quantitative.

1.1 ETUDE DOCUMENTAIRE

L’étude documentaire permet de prendre connaissance des points de repère et de mettre en


évidence les questions non suffisamment explorées. Plusieurs méthodes peuvent être mise en œuvre
pour réaliser l’étude exploratoire documentaire. Les plus utilisées sont les données secondaires et
l’examen de littérature spécialisé. Dans le cadre de notre recherche nous avons basé l’étude
documentaire sur la problématique de savoir pourquoi l’entreprise doit organiser un service
comptable pour la gestion des mouvements financiers. Il s’agit des articles, des mémoires et
ouvrages relatifs a la question de recherche, ces documents ont été consulté dans le service de
documentation et sur les sites internet (mémoire online). Cette phase a permis de préciser les
questions de recherche (principale et secondaire) ainsi les objectifs. En outre, elle a permis de
formuler les questions devant faire l’objet d’enquête.

1.2 L’ETUDE QUALITATIVE

Une étude qualitative permet d’avoir des données primaires. En effet, il existe trois principaux modes
de collectes des données primaire en recherche qualitative que sont : l’entretien individuel,
l’entretien de groupe, ainsi que l’observation. Dans le cadre de notre étude qualitative, nous avons

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 20


Thème : «  »

opté pour l’entretien individuel. Ce choix se justifie par le fait qu’il nous permet d’avoir l’avis des
experts (comptable) sur la problématique avant de se lancer sur le terrain pour l’étude quantitative.

1.3 ETUDE QUANTITATIVE

L’étude quantitative est une technique de collecte de données qui permet au chercheur d’analyser
des comportements, des opinions, ou même des attentes en quantité. L’objectif est souvent d’en
déduire des conclusions mesurables statistiquement, contrairement à une étude qualitative.

Dans notre travail de recherche, l’étude quantitative nous a permis de prouver ou démontrer des
faits en quantifiant un phénomène. Cette technique d’étude utilise le questionnaire ou le sondage
auprès d’un panel pour récolter des données à analyser.

Les résultats, exprimés en chiffres, prennent la forme de données statistiques que l’on peut
représenter dans des graphiques ou tableaux.

“La recherche quantitative permet de mieux tester des théories ou des hypothèses. La recherche
quantitative est appropriée lorsqu’il existe un cadre théorique déjà̀ bien reconnu. L’étude
quantitative ne converge que très rarement sur un seul cadre, elle en propose souvent plusieurs. Il
faut alors les comparer et les combiner”. (Giordano et Jolibert, 2016).

 Les techniques de l’étude quantitative

Pour mener une étude quantitative, l’enquêteur doit sélectionner avec précision un échantillon
représentatif de la population étudiée. Cette représentativité permet aux résultats d’être pertinents.

Pour mener une étude quantitative, l’enquêteur dispose de deux outils :

Le sondage : pour poser une question.

Le questionnaire : pour poser plusieurs questions.

Le chercheur doit choisir quel outil sera le plus adapté pour lui apporter des informations pertinentes
sur son sujet de recherche. Pour un sondage ou un questionnaire, les questions sont fermées et
prennent la forme :

De réponses oui/non.

De choix multiples (pour les QCM).

L’échantillonnage

Avant de commencer une étude quantitative, nous devons faire remplir une partie sur les
informations personnelles de la personne interrogée.

Cette partie est utile pour connaître le sexe, l’âge, et la situation sociale des individus interrogés, et
ainsi contrôler la représentativité de l’échantillon (ex : en cote d’ivoire 60 % de femmes et 40 %
d’hommes).

Exemple :
Vous êtes : Homme Femme

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 21


Thème : «  »

Votre âge (ex : 24) :


Votre profession : commerçant
Le sondage

Le sondage permet d’obtenir une réponse précise sur une question donnée. Cette question est posée
à un échantillon représentatif d’individus, c’est-à-dire que les personnes interrogées doivent
représenter la population étudiée en théorie.

Comme pour le questionnaire, le sondage donne la possibilité au chercheur d’établir des données
statistiques. L’analyse de celles-ci permettra à l’enquêteur de construire sa conclusion.

Le sondage ne permet pas d’échanger longuement avec les personnes interrogées.

Exemple

Dans le cadre de notre mémoire sur l’organisation du système comptable dans une PME : cas de
SODIC.

Question : Le service proposé par la SODIC à l’année est-il à la hauteur de vos attentes ?

Oui /Non

Résultat : Oui à 70 % et Non à 30 %.

Le questionnaire

Le questionnaire permet de poser plusieurs questions à un échantillon représentatif de la population


étudiée.

Il fournit des réponses statistiques sur des sujets précis. L’analyse et la comparaison entre les
réponses sont alors simples à réaliser.

Les questions, souvent courtes, peuvent être ouvertes ou fermées.

Exemple :

Dans le cadre de notre mémoire sur l’organisation du système comptable dans une PME : cas de
SODIC.

Question : Comment jugez-vous l’efficacité des services de la SODIC ?

Très efficace/ Efficace /Pas efficace/ Pas du tout efficace

Réponse : Très efficace : 30% – Efficace 45% – Pas efficace : 20 % – Pas du tout efficace : 5 %

À travers le questionnaire, l’enquêteur peut étudier l’avis d’individus, sans pour autant connaître le
fond de leur pensée.

Exemple de questionnaire que nous avons établi pour mener à bien notre enquête :

Questions et Réponses

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 22


Thème : «  »

Êtes-vous un client régulier a la SODIC ?

Oui : 67 %

Non : 43 %

À quelle fréquence avez-vous recours au service de la SODIC ?

Chaque jour : 50 %

1 fois par semaine : 40 %

1 fois par mois : 9 %

1 fois par trimestre : 1%

Êtes-vous satisfait de la ponctualité des camions de livraisons ?

Très satisfait : 40 %

Satisfait : 30 %

Peu satisfait : 25 %

Pas du tout satisfait : 5 %

Êtes-vous satisfait des tarifs des différentes boissons ?

Très satisfait : 60 %

Satisfait : 38%

Peu satisfait :10 %

Pas du tout satisfait : 2 %

Concernant les horaires et le nombre de livraison, êtes-vous satisfait ?

Très satisfait : 45 %

Satisfait : 17 %

Peu satisfait : 18%

Pas du tout satisfait : 20 %

Aviez-vous recours souvent à d’autres sociétés de livraison de boissons que SODIC ?

Oui souvent : 12 %

Oui parfois : 44 %

Rarement : 21 %

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 23


Thème : «  »

Jamais : 23 %

1.4 DIFFICULTES RENCONTREES

Même si nous avons récupérer tous les questionnaires lancés, ce travail n’a pas été facile
comme toutes les enquêtes. Ces difficultés se sont situées au niveau du temps accordé pour
l’administration du questionnaire, les moyens financiers sans toutefois oublier souvent l’accès
difficile a certaines communes de la région. En outre, certains de nos enquêtés n’ont pas manifesté
l’intérêt de répondre correctement a nos interrogations car il ne percevaient pas l’intérêt de l’étude.
Il était souvent aussi difficile de leur faire comprendre l’importance de l’enquête.

SECTION 2 : TECHNIQUES DE TRAITEMENT DE DONNEES

Les questionnaires une fois réceptionnés subissent les phases dites de traitement et de saisies avant
l’analyse proprement dite.

2.1. Méthodes de saisie, traitement, d’analyses de la base des données

Pour mener les opérations de saisie, un masque a été conçu sous le logiciel SPHINX version 2. Le
choix de ce logiciel parmi tant d’autres découle du fait qu’il offre une facilité d’utilisation et une
convivialité très intéressante. Aussi, il est un logiciel de saisie et conçu par des spécialistes de la
recherche en sciences et gestion.

Au départ, il était destiné aux études marketing. A la fin de l’opération de saisie, une première
version vraiment brute de la base de données à analyser a été obtenue. Mais, avant qu’elle soit prête
pour l’analyse, il est important de vérifier sa cohérence. Cet objectif a conduit à une phase
importante du traitement de la base de données.

2.2 Traitement de la base de données obtenue


A ce niveau, il s’est agi essentiellement de traiter les non-réponses, de ré-codifier certaines variables,
d’examiner et surtout de la cohérence entre les questions. Cette activité a également inclus
l’exploitation des données vers d’autres logiciels utilisés essentiellement pour le traitement et
l’analyse des données. Il s’agit de SPSS (Statistical Packages for Social Sciences) version 17 et de
STATA version 11. Ce choix est tributaire du type de traitement à effectuer.

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 24


Thème : «  »

Par exemple, pour la correction des non-réponses ou la recherche de doublons, il était relativement
plus simple de le faire STATA.

2.3 Présentation de démarche méthodologique pour l’analyse

La description de l’échantillon de l’étude s’est faite à travers les caractéristiques


Sociodémographique des individus, des graphiques et des tableaux. Trois facteurs principaux
expliquent l’adoption des différentes méthodes pour l’analyse :
Les contraintes et les possibilités techniques : la nature des variable et la taille de l’échantillon est
une justification du choix des méthodes. Par exemple, pour tester la relation entre deux variables
qualitatives, on a fait recours au tri a plat simple et le tri croisé.
Le tri plat est une opération encore appelée tabulation simple consiste à réorganiser l’ensemble des
valeurs prises par une variable. Cette méthode nous a permis de calculer les pourcentages effectués
variable en vue de construire des tableaux de fréquence. Nous avons eu recours au tri croisé car les
données sont quantitatives. Ceci nous a permis de vérifier nos hypothèses de recherche.

Ce chapitre, nous a permis de faire une présentation complète de notre démarche


méthodologique. Dans le chapitre suivant, il s’agira de présenter et analyser les résultats de nos tests
statistiques.

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 25


Thème : «  »

DEUXIEME PARTIE : CADRE EMPIRIQUE

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 26


Thème : «  »

CHAPITRE 3 : CADRE ENVIRONNEMENTAL

SECTION 1 : PRESENTATION DE L’ENTREPRISE SODIC

Dans la section 1 nous allons présenter l’entreprise assistée (SODIC).

1.1. Genèse

La Société de distribution d’ingénierie et de commerce, (SODIC) en sigle, a été créé le 01 janvier


2015 (SARL). Elle relève du secteur Privé Industriel et Technique.

1.2. Situation Géographique de SODIC

L’entreprise reconnue sous le nom « SODIC » est un groupe structuré qui regroupe en son sein
plusieurs départements (Marketing, Management, Gestion des Ressources Humaines,
Informatique, Travaux publics…). La Direction générale où nous avons nos recherches
est située à Abidjan Plateau par le boulevard de la paix prêt du garage Présidentiel.

1.3. Statut Juridique de SODIC

L’entreprise SODIC est une Société à Responsabilité Limitée (SARL) au capital de 1.000.000 F CFA.

1.4. Objectifs

La SODIC a pour objectif général de facilité la distribution de boisson de la marque SOLIBRA.

1.5. Activité de l’office

 Distribution de boisson
 Commerce de tout genre
 Travaux de bâtiment

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 27


Thème : «  »

1.6. Apport dans l’économie nationale

Classé parmi les cinq meilleurs distributeurs de SOLIBRA avec un chiffre d’affaire de plus de plus
de 12.000.000.000 F CFA elle emploi un personnel de 60 à 90 personnes en Contrat à Durée
Déterminée (CDD) et Contrat à Durée Indéterminée (CDI).

1.7. Organisation structurelle de SODIC

1.7.1 Conseil d’Administration

Le Conseil d’Administration est un organe qui représente les actionnaires de la SODIC.


Concrètement son rôle consiste à contrôler les actions menées par les membres de sa
direction.

1.7.2 Le Gérant

Le Gérant est le représentant légal de la société. C’est lui qui engage la société par les
actes qu’il signe. Il est chargé de la gestion courante de la société. Par principe, ses
pouvoirs ne sont pas limités du moment où les actes ne dépassent pas l’objet social de la
SODIC.

1.7.3 Le Responsable Administratif et Financier

Le responsable administratif et financier coordonne et supervise principalement la


comptabilité, la gestion des fonds ainsi que la trésorerie. Il supervise les déclarations
comptable et fiscale. Il s’occupe des budgets et du reporting.

1.7.4 Le Chargé de Caisse

Le chargé de caisse enregistre les achats du client et lui présente le montant à payer. Il
reçoit l’argent liquide et rend la monnaie, ou il gère le paiement par carte de crédit,
chèque ou autre forme de paiement.

1.7.5 Le Chef Comptable

C’est le responsable du service comptabilité de l’entreprise et il a pour mission de


manager les différents comptables de son service. Il rend compte a la direction de
l’entreprise sur le suivi des opérations et la santé financière de l’entreprise.

1.7.6 L’Assistant Comptable

Chargé de réaliser les taches de bases de la comptabilité de la SODIC ; Il reçoit et traite


les factures des fournisseurs, envoi les paiements et virements, gère les impayés. Il
participe aussi au montage des comptes annuel.

1.7.7 Le Magasinier

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 28


Thème : «  »

Il compte parmi l’équipe de logistique. Il a différentes charges qui varie en fonction de


l’employeur. A la SODIC, il a en charge la réception des marchandises, leurs
manipulations, leurs stockages. Son lieu de travail est un entrepôt.

1.7.8 Le responsable commercial

Il doit tenir les objectifs commerciaux fixés et vendre les produits ou services de SODIC. Il
peut avoir la charge de la vente d’un ensemble de produits ou différents services,
contrairement au chef des ventes qui est plus généralement en charge d’un seul produit
ou service.

1.7.9 Le commercial

Son métier est lié à la vente des produits de la dites entreprise. Avec un portefeuille de
clients potentiels, sur une zone géographique définie, il développe les ventes en
respectant la politique commerciale définie par la SODIC.

1.7.10 Responsable logistique

Il organise et optimise les flux de matières, d’informations et de produits, en amont et


aval de l’entreprise et également des sites de production.

1.1.11 Chauffeur et Apprenti

Chargé du transport des marchandises (boissons) vers leurs différents points


d’acheminent.

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 29


Thème : «  »

Conseil
d'Administration

Gerant

Responsable
Responsable Responsable
Administratif et
commercial Logistique
Financier

Commerciaux Caisse Chauffeurs et


Apprentis

Chef Comptable

Assistant
Comptable

Magasinier

SECTION 2 : ORGANISATION ET FONCTIONNEMENT

2.1 PRESENTATION DE LA DIRECTION COMPTABILITE ET DE RECETTE


La direction de comptabilité et de recettes a pour mission :

 Enregistrer toutes les opérations comptables ;

 Gérer les immobilisations ;

 Consolider et produire les tableaux de synthèses ;

 Organiser les inventaires ;

 Contrôler le traitement de la paie ;

 Défendre les états financiers devant le comité de gestion ;

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 30


Thème : «  »

 Discuter avec les auditeurs externes toutes les écritures proposées au redressement.

Sa structure organisationnelle comprend trois sous-directions ci-après :

 La sous-direction de la comptabilité générale ;

 La sous-direction des recettes ;

 La sous-direction de la comptabilité analytique d'exploitation.

Ses sous-directions sont subdivisées en inspection. Ainsi, l'organigramme de la direction de


comptabilité et des recettes se présente comme suit :

 Direction de comptabilité.

 Sous-direction de la comptabilité générale

 Sous-direction des recettes

 Sous-direction de la comptabilité analytique

Source  : direction de comptabilité et des recettes.

2.2 ORGANISATION CONCEPTUELLE DE LA DIRECTION DE LA COMPTABILITE ET DES


RECETTES

L'organisation conceptuelle concerne les aspects ci-après :

o Les systèmes comptables ;

o Les procèdes comptables ;

o Les méthodes comptables ;

o Le plan comptable ;

o Le manuel des procédures comptables.

2.3 SYSTEME COMPTABLE UTILISE AU SEIN DE LA SODIC

La SODIC Utilise le système centralisateur

En fait, la réalisation de l'objet social de La SODIC engendre des flux interne et externe produisant les
informations devant être enregistrées préalablement dans des journaux auxiliaires avant d'être
consolidées dans le journal central.

La comptabilité de La SODIC étant informatisée, les journaux auxiliaires sont présentés sous forme
des bordereaux, ainsi, nous citons par exemple :

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 31


Thème : «  »

 Le livre -bordereau de caisse ;

 Le livre -bordereau de banque.

Nous savons que le système comptable est un ensemble de registre ou document destiné à
l'enregistrement chronologique des opérations comptables. C'est un agencement des journaux.

Ainsi, au sein de la SODIC, le processus de traitement comptable comprend les étapes ci-après :

 Les pièces justificatives : qui constituent la base même du traitement comptable ;

 Les journaux auxiliaires (livre-bordereaux) : qui enregistrent toutes les opérations


comptables ;

 Le journal centralisateur : qui centralise les écritures des journaux auxiliaires ;

 Le grand livre : qui présente l'ensemble de compte de SYSCOHADA

 La balance provisoire de vérification : qui présente la situation avant l'inventaire ;

 L'inventaire extra comptable : qui constitue le rapprochement des soldes comptable avec les
réalités ;

 La balance définitive : qui présente la situation après inventaire ;

 Les tableaux de synthèse ou états financiers ;

Ainsi, nous pouvons présenter les systèmes comptables de la SODIC de la manière suivante.

Schéma n° 1 Système centralisateur de la SODIC

Pièces justificatives (facture-fournisseur, bon de commande, note débit-crédit, facture-client etc.…)

Journaux auxiliaires

Grand-livre

Balance 

Opération comptable journalière 

Source : Direction de comptabilité et recette de la SODIC

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 32


Thème : «  »

CHAPITRE 4 : PRESENTATION DES RESULTATS

Ce chapitre met en lumière les résultats de notre étude. Plus précisément, nous allons présenter
dans la première partie les résultats et dans la deuxième partie, nous allons présenter de manière
plus approfondie les conclusions de notre étude afin de pouvoir faire des recommandations dans le
sens de la résolution de notre problématique.

SECTION 1 : PRESENTATION ET ANALYSE DES RESULTATS

SECTION 2 : SUGGESTIONS

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 33


Thème : «  »

CONCLUSION GENERALE

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 34


Thème : «  »

BIBLIOGRAPHIE

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 35


Thème : «  »

ANNEXES

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 36


Thème : «  »

TABLES DES MATIERES

Licence Professionnelle en Finances 2019-2020 HEC ABIDJAN 37