Vous êtes sur la page 1sur 2

16 Rabie Ethani 1442 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 71 3

2 décembre 2020

DECRETS

Décret exécutif n° 20-335 du 6 Rabie Ethani 1442 CHAPITRE 1er


correspondant au 22 novembre 2020 fixant les Le cadrage budgétaire à moyen terme
modalités de conception et d’élaboration du
cadrage budgétaire à moyen terme. Art. 3. — Le CBMT est un outil de programmation
———— triennale glissant des grands agrégats budgétaires. Il est porté
dans un document qui relate pour l'année considérée, ainsi
que pour les deux (2) années suivantes, en fonction
Le Premier ministre, notamment d'un cadrage macroéconomique et de la situation
financière du Trésor, les prévisions de recettes, de dépenses
Sur le rapport du ministre des finances, et le solde résultant du budget de l'Etat ainsi que, le cas
échéant, l'endettement de l'Etat.
Vu la Constitution, notamment ses articles 99-4° et 143
(alinéa 2) ; Art. 4. — Le CBMT vise les objectifs suivants :

Vu la loi organique n° 18-15 du 22 Dhou El Hidja 1439 — le renforcement de l'équilibre macroéconomique et de


correspondant au 2 septembre 2018, modifiée et complétée, la discipline budgétaire ;
relative aux lois de finances, notamment son article 5 ; — l'amélioration de l'allocation des ressources potentielles
par ordre de priorité des dépenses sur la base des choix
Vu la loi n° 90-21 du 15 août 1990, modifiée et complétée, stratégiques du Gouvernement ;
relative à la comptabilité publique ;
— le renforcement de la prévisibilité budgétaire ;
Vu le décret présidentiel n° 19-370 du Aouel Joumada — la rationalisation des dépenses publiques ;
El Oula 1441 correspondant au 28 décembre 2019 portant
nomination du Premier ministre ; — la soutenabilité et l'évaluation des possibilités budgétaires.

Vu le décret présidentiel n° 20-163 du Aouel Dhou Art. 5. — Le ministre des finances est chargé de la
El Kaâda 1441 correspondant au 23 juin 2020, modifié et conception et de l'élaboration du projet de CBMT en
complété, portant nomination des membres du s'appuyant, notamment sur :
Gouvernement ; — l'évolution du recouvrement au titre de la fiscalité
ordinaire ;
Décrète : — l'évolution du recouvrement au titre de la fiscalité des
hydrocarbures, en rapport avec les cours moyens du baril de
Article 1er. — En application des dispositions de l'article pétrole, et de la moyenne de son prix fiscal ;
5 de la loi organique n° 18-15 du 22 Dhou El Hidja 1439
— le taux de change du dinar algérien ;
correspondant au 2 septembre 2018 susvisée, le présent
décret a pour objet de fixer les modalités de conception et — les stratégies des principaux secteurs créateurs de valeur
d'élaboration du cadrage budgétaire à moyen terme. ajoutée ;
— l'évolution générale des prix ;
Art. 2. — Le cadrage budgétaire à moyen terme (CBMT)
— l'évolution du produit intérieur brut ;
constitue une programmation financière triennale des
recettes, des dépenses et du solde du budget de l'Etat, ainsi — l'évolution des dépenses publiques ;
que, le cas échéant, de l'endettement de l'Etat. Cet outil est — l'évolution de la situation financière du Trésor.
mis en œuvre à travers un cadre de dépenses à moyen terme
(CDMT) et un plan d'engagement de dépenses (PED). Art. 6. — Le CBMT est arrêté en réunion du
Gouvernement, sur rapport du ministre chargé des finances.
Le projet de budget de l'Etat pour l'année s'inscrit dans le
Il constitue un indicateur du plafond budgétaire fixé par le
cadrage budgétaire à moyen terme et doit être en cohérence
Gouvernement, pour la préparation et l'adoption du budget
avec le rapport portant sur l'évolution de la situation de de l'Etat.
l'économie nationale et sur l'orientation des finances publiques,
conformément à l'article 72 de la loi organique n° 18-15 du 22 Les plafonds de dépenses sont annexés à la note
Dhou El Hidja 1439 correspondant au 2 septembre 2018, d'orientation de préparation des projets de lois de finances et
susvisée. de budget de l'Etat.
16 Rabie Ethani 1442
4 JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N° 71
2 décembre 2020

Art. 7. — Sont annexés au document CBMT les résultats Art. 11. — Le plan d'engagement de dépenses est élaboré
des budgets exécutés antérieurement. Le CBMT proposera, par le ministre ou le responsable de l'institution publique, en
en outre, les mesures de stabilisation budgétaire, s'il y a lieu. retraçant, par mois et/ou par trimestre, le niveau
d'engagement de chaque programme et ses subdivisions. Son
Les écarts de prévisions budgétaires constatés pour les élaboration doit tenir compte :
CBMT précédents et successifs, sont justifiés dans le rapport
de présentation du projet de loi de finances. • du niveau et du rythme d'exécution constatés pour le
dernier exercice connu ;
CHAPITRE 2
• des niveaux retenus au titre du document cité à l'article 9
Le cadre de dépenses à moyen terme
ci-dessus portant les propositions CDMT formulées par les
ministres et les responsables des institutions publiques ;
Art. 8. — Le cadre de dépenses à moyen terme (CDMT)
détermine pour chaque portefeuille ministériel la • des dépenses obligatoires et incompressibles ;
programmation pluriannuelle des dépenses sur trois (3) ans.
Il est révisable annuellement à l'occasion de la préparation • de la hiérarchie des priorités.
de l'avant-projet de lois de finances.
Les niveaux d'engagement de dépenses proposés par le
L'élaboration du CDMT doit s'inscrire dans le cadre des ministre ou le responsable de l'institution publique, au titre
grandes orientations budgétaires, notamment la préservation du plan d'engagement s'imposent à l'ensemble des
de l'équilibre budgétaire. ordonnateurs du programme concerné, lesquels à leur tour,
élaborent un plan d'engagement opérationnel qui doit être
Art. 9. — Les propositions formulées par les ministres et notifié au contrôleur financier compétent.
les responsables des institutions publiques en charge de la
gestion de portefeuille de programmes, entrent dans le cadre A titre exceptionnel et pour des considérations dûment
du CBMT et dans la limite des plafonds fixés dans la justifiées, la révision en cours d'exercice des niveaux
répartition des dépenses par portefeuille de programmes au
d'engagement peut s'effectuer qu'après accord préalable du
niveau de la note d'orientation.
ministre chargé des finances au regard, notamment des
capacités de décaissement de la trésorerie de l'Etat.
Les propositions retenues à l'issue des discussions
budgétaires, engagent le ministère ou l'institution publique
concernée. Elles figurent au niveau du « volume 2 », Art. 12. — Le ministre chargé des finances est rendu
conformément à l'article 75 de la loi organique n° 18-15 du destinataire, au plus tard, à la fin de la période
22 Dhou El Hidja 1439 correspondant au 2 septembre 2018 complémentaire, des copies des plans d'engagement de
susvisée, portant le rapport sur les priorités et la planification dépenses arrêtées, et effectue une consolidation devant
établi par le ministre ou le responsable de l'institution traduire l'exécution du premier exercice du CDMT, suscité.
publique concerné.
Cette consolidation doit donner, également, lieu à un état
Ces propositions sont formulées : de rapprochement entre le plan d'engagement des dépenses
• Pour le premier exercice budgétaire du CDMT : Dans consolidé et le plan de trésorerie de l'Etat.
le respect du plafond de dépenses notifié par le ministre
chargé des finances, dans le cadre de la note d'orientation Art. 13. — La forme des documents portant sur le CBMT,
relative à la préparation de l'avant-projet de loi de finances, le CDMT et le plan d'engagement de dépenses suscités, et le
qui reprend les prévisions budgétaires arrêtées dans le calendrier de leur examen, sont fixés par arrêté du ministre
CBMT pour l'exercice concerné. Ce plafond de dépense chargé des finances.
notifié a un caractère impératif pour cet exercice ;
• Pour, au moins, les deux (2) exercices budgétaires du Art. 14. — Il est institué auprès du ministre chargé des
CDMT qui suivent : En tenant compte des paramètres finances un haut comité d'évaluation et d'alerte des risques
d'évolution fixés par le ministre chargé des finances et en budgétaires (HCRB), dont les missions et l'organisation sont
cohérence avec le CBMT. fixées par arrêté du ministre chargé des finances.

CHAPITRE 3 Art. 15. — Le présent décret sera publié au Journal officiel


Le plan d'engagement de dépenses de la République algérienne démocratique et populaire.

Art. 10. — Le plan d'engagement de dépenses est l'acte de Fait à Alger, le 6 Rabie Ethani 1442 correspondant au 22
l'évaluation des dépenses budgétaires pour une année. Il novembre 2020.
traduit le niveau régulier des engagements de dépenses en
exécution du budget de l'Etat. Abdelaziz DJERAD.