Vous êtes sur la page 1sur 128

Tableaux des armées

françaises pendant les


guerres de la Révolution
([Reprod.]) / dressés par le
chef d'escadron d'état- [...]

Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale de France


Clerget, Charles (1795-1849). Auteur du texte. Tableaux des
armées françaises pendant les guerres de la Révolution
([Reprod.]) / dressés par le chef d'escadron d'état- major C.
Clerget ; publ. sous la dir. de la Section historique de l'état-major
de l'armée. 1905.
1/ Les contenus accessibles sur le site Gallica sont pour la plupart
des reproductions numériques d'oeuvres tombées dans le
domaine public provenant des collections de la BnF. Leur
réutilisation s'inscrit dans le cadre de la loi n°78-753 du 17 juillet
1978 :
- La réutilisation non commerciale de ces contenus ou dans le
cadre d’une publication académique ou scientifique est libre et
gratuite dans le respect de la législation en vigueur et notamment
du maintien de la mention de source des contenus telle que
précisée ci-après : « Source gallica.bnf.fr / Bibliothèque nationale
de France » ou « Source gallica.bnf.fr / BnF ».
- La réutilisation commerciale de ces contenus est payante et fait
l'objet d'une licence. Est entendue par réutilisation commerciale la
revente de contenus sous forme de produits élaborés ou de
fourniture de service ou toute autre réutilisation des contenus
générant directement des revenus : publication vendue (à
l’exception des ouvrages académiques ou scientifiques), une
exposition, une production audiovisuelle, un service ou un produit
payant, un support à vocation promotionnelle etc.

CLIQUER ICI POUR ACCÉDER AUX TARIFS ET À LA LICENCE

2/ Les contenus de Gallica sont la propriété de la BnF au sens de


l'article L.2112-1 du code général de la propriété des personnes
publiques.

3/ Quelques contenus sont soumis à un régime de réutilisation


particulier. Il s'agit :

- des reproductions de documents protégés par un droit d'auteur


appartenant à un tiers. Ces documents ne peuvent être réutilisés,
sauf dans le cadre de la copie privée, sans l'autorisation préalable
du titulaire des droits.
- des reproductions de documents conservés dans les
bibliothèques ou autres institutions partenaires. Ceux-ci sont
signalés par la mention Source gallica.BnF.fr / Bibliothèque
municipale de ... (ou autre partenaire). L'utilisateur est invité à
s'informer auprès de ces bibliothèques de leurs conditions de
réutilisation.

4/ Gallica constitue une base de données, dont la BnF est le


producteur, protégée au sens des articles L341-1 et suivants du
code de la propriété intellectuelle.

5/ Les présentes conditions d'utilisation des contenus de Gallica


sont régies par la loi française. En cas de réutilisation prévue dans
un autre pays, il appartient à chaque utilisateur de vérifier la
conformité de son projet avec le droit de ce pays.

6/ L'utilisateur s'engage à respecter les présentes conditions


d'utilisation ainsi que la législation en vigueur, notamment en
matière de propriété intellectuelle. En cas de non respect de ces
dispositions, il est notamment passible d'une amende prévue par
la loi du 17 juillet 1978.

7/ Pour obtenir un document de Gallica en haute définition,


contacter
utilisation.commerciale@bnf.fr.
20 x
MICROCOPY RESOLUTION TEST CHART
NBS 1010a
(ANSI and ISO TEST CHART No. 2)
THE FRENCH REVOLUTION
RESEARCH COLLECTION
LES ARCHIVES DE LA
REVOLUTION FRANÇAISE

MAXWELL
Headington HHI Hall, Oxford OX3 OBty UK
TABLEAUX

LA RÉVOLUTION

Dressés par le Chef d'escadron d'état-major c. clbrgeï

•• PARIS
iJBRAIRIE MILITA1KE R CHArELOT
IMPRIMEUHS-ÉDITEURS
. ET O
30, Rue et Passage Dauphine,

1905
Tous droits réserves.
il
I>ES

LES
GUERRES DE
LA REVOLUTIOIV
'PARIS. .««“ CHAPRtOT BT ïbrch;^m.
gECT'OW a'STORlOÛB DE
'»« LA .-•.
DE

DES
FRANÇAISES
PHNDANT LES

GUEMKS DE LA RÉVOLUTION

le Chef d'escadron d'état-major C.


GLERGET

LIBRAIRIE MILITAIRE R /jCHAPÇLOT


IMPRIMElills-ÉDlTEuns
ET
3.0, âue et Passage Dauphine,
30

Tou» drolu. réservés.


de la" Révolu-
souvent des difficultés résultant du
grand notaire d'armées qui ont été successivement
formées, dont
mère et dont les dénominations ne sont pas toujours
exacte concordance avec les régions où
leurs opérations. se déroulèrent
Elles peuventtrouver un guide précieux,
qui
leur
épargnera de longues recherches et leur évitera
des erreurs, clans les Tableaux des armée*françaises
même
servir au alarment des Archives- dit pour
guerre
de chef d'escadron d'état-major
Uerget (1), qui les a- dressés de 1845
à 1847. Ces

à ("«ute-Marne)^ octoln-e
M-). Kleve h 1 Eco!, polytechniquele 1°* novembre 1813, 8
i« I.J avril 1816. «lève surnuméraire à l'École d'artillerie de
Metz en
attendant la formation de l'Kcoln d'élat-major le 6
mai 1818, il entra
comme élève a ladite école 1p. « janvier 1810. Après de*stage.

a de la lîoi.u, au «. de l,gu,f au
(.anfe H aH
1CWPS
riment
aux
dmïonteri
il fut admis comme
4 pied,
roïiI d>éta^or («membre
8->l>. Il fut employé, le avril aux 'travaux de la carte de
1-rance; fut promu capitaine d'infanterie- le 27 octobre 183o" A
au
PTUf du 10 avril 1839, il fut employé au dépôt de 1»
guerre, où il
tableaux, conservés aux Archives historiques
de la guerre, y sont utilement consultés et. depuis long-
temps appréciés. Il a paru que leur publication rendrait
des services analogues aux officiers et à tous les travail-
leurs, éloignés de Paris, qui n'onf pas la possibilité de
puiser à cette source de renseignements.
L'œuvre accomplie par Cierge est d'autant plus méri-
toire quà l'époque où il l'entreprit, le classement des
historiques dr la <juerre était encore bien impar-
fait pour la période de la Révolution et de l'Empire.
Commencé sous la Restauration, ce classement avait été
rendu long et pénible, non seulement par la multiplicité
des pièces, mais surtout à cause de leur désordre maté-
riel, qui était la conséquence des déplacements préci-
pités effectués en 1814 et t81K,.au moment de l'occu-
pation de Paris par les coalisés. Il .fallut procéder en
-quoique sorte par étapes successives, se bornant d'abord
à une répartitionprovisoire des documents, pour arriver,
à la suite de remaniements méthodiques au classement
actuel les tableaux dressés par Clorget ont précisément,

travail définitif.
servi de guide et n'ont pas peu contribué à faciliter le

Ces tableaux, au nombre de dix,présentent, année


par année,toutes les armées mises sur pied; ils font
connaître ce qu'on peut appeler l'état civil de chacune
d'elles (dates des actes gouvernementaux prononçant
leur création, leur dissolution, leur réunion partielle ou
totale avec d'autres fractions, etc.); ils donnent la liste
complète des généraux en chef, avec les dates» de nomi-

le
devait rester d'une f;w;on piVMjue ininîernxmjMie
consacrant de
nioit, se
la façon !a plus active au chôment et à l'ctluîc des
Archives des guerres de la Ijcvohitioh et de l'Empire. Il fut promu ehoï
10 juillet \$li. Chevalier de la Légion d'honneur le «ijan-
vser 183*3, officier le 2-1 octobre mourut à Paris le 16 mars 1849.
'Extrait des états vie service. Archives udminùlrativ > de ht ;iinrt.)
nation P"SC
PZf r non seulement
les «-^mandants en
onlre
:,étéobjet asse» frt^uentes. A
de
nombreuses et'
observations qui fixent ,t
connues.
.se prêtan» mal
ta publication actuelle présente
I™
les

tenu à éditer lu.uvre de Clerçet'


sans aucune modification, ni commentaire. Mak-ré i'ari-
di té de ce document,
nous. espérons que cette publication
,sera accueillie favorablement
par les lecteurs de la
l'eS «"*isnemcul. e.aots et
facile nt°'1S et qu'ils ne pourraient « Pleurer.
chcs(l) iDS n""utieuses e» délicates recher-.
1792

Armée, du Nord
-crcée par ordre du Roi du décembre séparée
en armée du Nord et armée des, Antennes, par
décret de la Convention du l" octobre

Généraux.
Maréchal Ruchambkau, du 14 décembre 1791 au
18 mai
Maréchal Ut.kkkh, du 19 mai
au 11 juillet 1792.
Général UKAYKrTE, du 12 juillet
au lO.août immédiatement
droite (k). Lo général A. Dilloh, subordonnèrent
la gaucho du
Général DmoiiiUEZ, du 18 août
au 28 septembre ^immédiatement
la gauche du 18 au 27 août immédiatement
la droite du 28 août au
septembre. te maréchal de càmp i/Hangkçt,
par intérim la droite
du 20 au 26 a'oût. Le général Chazot, subordonnément
la droite du
27 au 28 août au soir.. Le général Ubourdonhaye,
subonlonnément
la gauche du 27 août la Le général Mo*™», subor-
donn. mont la gauche du 2 au- 28 septembre:
Général LvBOL'fiooxNAY^-du 28 septembre
la gauche, qui devient armée du Notd au 25 novembre; en chef
par décret diïl" octobre- est
au 2i> novembre,.
•ubonionaé à Dumouriez pour
du
du 26 novembre au 31 décembre les divisions
20 octobre

actives. Le général Labourdonnaye,l'arrondissement

Arrondissements.
A *a création les I", 1G° et 2° divisions militaires,
Le 23 mars les et divis ions militaires; la
1'armée, du Contre. 26 pa8se à
Le 12 juillet par arrangement entre
le maréchal Luckner. et le
général Lafayette, le département des Ardennes passe
l'armée du Centre à l'armée du Nord de fait de
la frontière du Nord de Dunkerque à Maubeuge
(1re et lt> divisions militaires).
Observations
(1) Le général Dumouriez emploie abusivement pendant les
juillet, août et septembre, le nom d'armée des Ardennes mois de
la droite de .nuée du Nord, campée pour désigner
sous Sedan, et celui d'armée du
Nord parlant seulement do la gauche de cette
s'étendait de Dunkerque à Maubeuge et dont learmée, gauche qui
général en chef
Lalayette avait confié le commandement général Arthur
au Dillon
(2) Le obtenu le renvoi du général Labour-
donnée sur les derrières de l'armée le 26 novembre.
le général
M.ran.1,, prendAnvers le commandement des
deux divisions arlj?M
le armée du Nord qui avaient pénétré
Lahourdonnay* se retireà Lille et en Belgique. Le général
conserve, le titre de général
chef de 1 armée du Nord, le commandement avec
territorial attaché à cette
en
armée; M.randa est entièrement indépendant de lui
et ne reçoit d'ordres
que de Dumouriez.

Armée des Ardennes


créée par décret de la Convention du
octobre 1792
et formée de la droite de l'armée du Mord.

Généraux.
Général Dimolbiez, du octobre (1) au 29 décembre 1792, immé-
diatement la gauche avec le commandement supérieur
sur l'armée du
Varcl la droite est à la disposition du générai Kellermann,
du6 nu
24 octobre. Le général Hkurnonyullb,
par intérim la gauche du 13 au
20 octobre. Le général Yaliwce, du 25 octobre
au 29 décembre; la
droite subordonnément à, Dumouriez.
Général VALENCE, du ÎIO au 31 décembre
par intérim le commande-
ment en chef des armées du Nord et des Ardennes pendant l'absence
du général Dumouriez en congé.

Arrondissements.
A sa création la frontière de Maubeuge à Montmédv (2e division
Hiver de 1792 les armées du Nord et des Ardennes restent canton-
nées sur la Meuse (Belgique),'

Observation.
A la retraite des Prussiens, les armées des Ardennes et de la
Moselle réunies en arrière de Sainte-Menehould le commandement
sous
supérieur de Dumouriez, se séparent le 6 octobre, et l'armée des
Ardennes se partage en deux parties celle de droite, commandée,
los généraux A. Dillon et Chazot, est mise a la disposition de Keller-
par
mann pour aider l'armée de la Moselle a reprendre Verduri-.t Longwy;
celle de gauche part les 12 et 11} octobre du Chône-Populeux
et
dirige sur Valenciennes le général Beurnonville l'y conduit. Dumou-se
riez se rend à Paris et ne reparaît que le 20 octobre à la tète des
troupes, chargé de pénétrer en Belgique avec les armées du Nord et des
Ardeunes. Il rappelle aussitôt à lui la droite-de l'armée des Ardennes
et en confie le commandement au général Valence, qui
se sépare de
Kellermann le 25 octobre. Cherchant alors à avoir un général d'armée
de plus sous ses ordres, Dumouriez veut faire deux armées distinctes
de l'armée des Ardennes, donne à la gauche la dénomination d'armée
de Belgique, à la droite le nom d'armée des Ardennes, et signe Le
général en chef des armées combinées du Nord, de la Belgique et« des
Ardennes. » Mais cette organisation en trois armées
ne fut jamais
reconnue ni sanctionnée par aucun décret, et toutes les pièces apparte-
nant à l'expédition do Belgique doivent être classées aux armées du
Nord et des Ardennes qui opèrent de concert
sous les ordres de

Armée du Centre
créée par ordre dû Roi du 14 décembre devenue
armée de la Moselle par décret de la Convention du
octobre
Généraux.
Général Lafayette, du 14 décembre 1791 au 11 juillet 1792.
Maréchal Luckner, du 12 juillet au septembre ( 1), avec le com-
mandement l'armée
supérieur sur du Rhin.
Générai Kellerhann (2), du 2 septembre
19 setptembre, suborloîmé Dumouriez.
au l« octobre; depuis le
Général Keu.eriiann' (3),
du le" octobre au 7 novembre; 8ubor.
donne u Diraounez jusqu'au 5 octobre, Du 6
(le l'armée des a» 24 octobre, la droit*
Ardennes est sa disposition.,
Général Dbprez-Ckasscer.du 8
au li novembre par intérim..

Arrondissements.
A sa création les et divisions militaires.
Le 23 mars les 2", V et divisions militaires.
Le 12 juillet par
arrangement entre le maréchal Luckner et le
«encrai lavette, la défense de • la fronts de.. Ardennes ju^u
du Nord, le deLrte-
"»nt des Ardennes, passe de fait de l'armée du Centre
a celle du Nord.
Année de la Moselle. i« octobre: les
3. fit 4, divisions militaires.

Observations.
(1) Le maréchal Luckacr, reconnu le
lurrive leT ?S
l« septembre généralissime
du Nord et du UhiB> M rend à Gh:ll°nS' 'OÙ
(2) Après la jonction des armées du Nord
et du Centre en arrière
de Sainte-Menehould (10 septembre), Luckner
est Tappelé à Paris et
Dumouriez est chargé du commandement
supérieur pendant la réu-
(3) Malgré le décret du octobre, cette armée conserve la déno-
™nat,o3 d armée du Centre tant
que Kellermann reste sa tête et
au départ de ce g.n.-ral seulement (7
novembre), elle prend celle

Armée des Vosges


créée par décret de la Convention du le, octobre
et formée du corps expéditionnaire de
l'armée du

Général.
Général Ccsims (2), du |« octobre au 31 décembre. re 30 octobre,
les généraux en chef des armées du Rhiri et de la Moselle lui sont
subordonnés.
Arrondissement.
A sa création, il ne lui est point. aligné d'arrondissement
et son
administration reste confondue avec celle de l'armée du Rhin. Devinée
a une expédition hors des frontières, elle pénètre dans le Palatinat,
s'empare de Spire et de Mayenee pt le paçs. conquis devient de fait
arrondissement. son

Observations.
(l j Formée de la gauche de l'armer du Rhin par les soins du général
Custine qui, dès le 19 septembre, reçoit ses lettres de général d'armée-
l'armée des Vosges existait de fait avant le décret du 1 Il octobre
on la
trouve désignée pirr lrmée du Bas-Rhin, armée de Custine elle
s'ébranle le 29,à 8 heures du soir pour marcher sur Spire.
(2) Depuis le décret du octobre, Custine et les officiers employés
sous ses ordres iai donnent très souvent les dénominations d'armée du

légale est celle d'armée deS Vosges, et malgré tous les titres
qu'il plaît
à Custine de prendre, le Ministre ne lui reconnaît
que celui de général
en chef de l'armée dos Vosges

Armée du Rhin (1)


créée par ordre du Roi du décembre 1701, séparée
en armée du Rhin et armée des Vosges par' décret
de la Convention du 1er octobre.

»
Généraux.
Maréchal Llckner, du 14 décembre an 6 mai 1702.
Général Lamorlièue, du7 m ai au 20 juillet par intérim,
,<ï<'uéral Biron, du juillet 25 décembre., chef, mais subor-
dannémlmà Luckner jusqu'au au19 septembre. Leengénéral CusirNE, en
chef, mais subordonnément à Biron, la gauche, du 1!) septembre
au
1er octobre, où elle devient armée des Vosges. Biron est ensuite
subordonné :Custine par arré'té du 30 octobre.
Général Dfpkez-Crassjer, du 2G décembre
au 31, par intérim,
subordonnéraeht à Custine.
Arrondissements.
A sa création les 5e et 60 dmsîons militaires.
Le mai 1792, de l'Ain en tfst distrait pour être
donné à l'armée du Midi.

Observation.
(1) Ou ne doit tenir -aucun compte des dénominations d'armée de
Neukirch, année de la Sarre et des Vosges, armée>rè$Lauterbourg,
armée sur la Lauter données obusivement pendant les mois de mai, juin,
juillet, août et septembre par les généraux Kellermann Custine
et au
corps. placé entre la Sarre et le Rhin qu'ils commandent successîVe-
ment ce corps appartient à l'armée du Rhin, dont il forme l'extrême
gauche. 11 en est de même de la dénomination de
truy, donnée à tort la droite de l'armée du Rhin.
de Poren-
La dénomination d'armée du Haut-Rhio employée quelquefois
dans
le mois d'octobre pour désigner tantôt l'armée du Rhin, tantôt
la droite
seulement de cette armée, est également abusive.

Armée du Midi
créée par ordre du Roi du 13 avril

la Convention du Il', séparée en


armée des Alpes et armée des Pyrénées par décret de
1702. Année des Alpes
séparée en armée de Savoie et armée d'Italie par
arrêté du Conseil exécutif du 1er novembre. L'armée
de Savoie reprend la dénomination d'armée des
Alpes,; par suite des décrets des et 29 novembre
portant réunion de la Savoie à la République
(,aise sous le nom 'de département du Mont-Blanc.

Généraux.
Général du 13 avril au 7 octobre.

Armée des Alpes.


Général Montesquiou-Fezensac (2), du 8 octobre au
G novembre.
Arfnêe de Savoie.
Général Montksquiou-Fezbnsac, du 1 au 13 novembre.
Général Dornac, du 13 novembre au 4 décembre par intérim.

Armée des Alpes.


Général Doknac, dû 5 au 24 décembre
par intérim.
Général KeLlermann, du 25 au 1 décembre.

Arrondissements.
A sa création les 7', 8", H'1 et divisions militaires.
Le 20 avril (décision) les 40e et divisions militaires en sont dis-

Le lt mai (ordre) les 10e et M« sont réintégrées et le département


de l'Ain (détaehfi de l'armée du R1iin) est ajouté.
Armée des Alpes, Le 1er octobre (décret) les .7e, 8" et 19e divi-
sions militaires et le département de. i'Ain.
Armée de Savoie, puis arrriêe des Alpes. Le 7 novembre les 7e et
,19,1 divisions militaires et les départements de l'Ain, de Vaucluse et
des Basses-Alpes.

Observations.
(1) Le général Wtttgenstein était bien parti de Paris, le 24 mars
i 792,
pour aller commander dans les 8", &«, i0e, et j9" divisions
militaires, mais ce commandementne reçut
pas alors la dénomination
d'armée; les pièces y relatives doivent cependant être classées
de l'armée du Midi. en tête
(2) Le général d'Anselme chargé de commander un corps réuni'
Ie Var, cherchant à se rendre indépendant du général Montesquiou,
sur
auquel il était subordonné,donne, dès le 29 septembre,
ses troupes le
nom d'armée du Var; mais à tort. Elles ne sont réellement que la
droite de l'armée du Midi et ne deviennent l'armée d'Italie
que le 7 no-
vembre, par arrêté du Conseil exécutif en date du 1".
Apnée d'Italie
créée -par arrêté du Conseil exécutif du 1-
novembre''
Informée de la droite de l'armée cles Alpes, dite

Généraux;
d*ATfsE«E(J), du 7 novembre
au 25 décembre; n'a ou ni le
t.tro, ai le* prérogatives de général d'armée.
Maréchal de camp BRUNET, du 26
au 31 décembre par intérim.

Arrondissement.
A sa création :1e comté de Nice, les départements des Douchera-'

Observation..
(I), L'arrêté du Conseil exécutif du
novembre, qui rend le général
d Anselme indépendant du général Montesquiou
le nom d armée d'Italie, n'est mis exécution et donne il sa division
que le 7 novembre.

Armée des Pyrénées (1)

et la
créée par décret de la. Convention du l«
de droite de l'armée du Midi'.
1702

de Général.
Général SeHVan, du 3 octobre au 31, décembre.
Ne partage l'arron
l'armée du Midi avec le général Montesquieu
tS octobre et ne se rend au quartier g«5néral que que le
vers la mi-décembre.

Arrondissement.

les 0% Il,
A sa création des Bouches-du-Rhône A l'embouchure de la Gironde
et 20e divisions militaires.
Observation.
(1) Cette armée se compose des bataillons de
garnison laissés dans
i arrondissement qui lui et de bataillons de nouvelle levée
A la tin de' 1792, elle n'était réunie
pas et commençait à peine à s'or-
ganiser. J' j
Armée de l'Intérieur
septembre fondue le
dans les armées
du gord et du Centre avant son entière organisa-
octobre à l'aide du camp
sous Pétris supprime la veille.

Généraux.
du 4 au 22 septembre.
Cette armée, que les -événement* ont empêché d'organiser,
cesse
d'exister de fait le 22 septembre. Les générait* Spakre et d'Habviuk,
commandant l'un au camp de Notre-Dame de l'Épine, l'autre à Iteims,'
restent à la disposition de Uumouriez qui les 7 et 8 octobre incorpore
leurs troupes dans l'armée des Ardennes.
t-ënérai IJbkruyer, du 21 octobre au 31 décembre.

Arrondissements.
Le 9 septembre, le quartier général s'établit à Chàlona-sur-Marne où
l'on organise, arme et équipe les bataillons de nouvelle levée.
Le 21 octobre, le quartier général s'établit a Paris, et les
casernes
de Paris, Versailles, Courbevoie, Compiègne, Pûntoise, Fontainebleau,
Nangis et Rueil sont affectées logement des troupes.
au

Observation.
(1) Cette armée doit se
composer de tous le» bataillons de fédérés et
de volontaires nationaux appelés- à la défense de la patrie déclarée en
danser.
Armée du Nord
réorganisée par arrête du Conseil exécutif
du
se prme de l'ancienne armée du Nord et de la gauche
de Ardennes (dite armée de Belgique)
Par arrêté du 8 septembre, une réserve
dite armée
intermédiaire, s'organise' sur ses derrières (3)

Généraux."
Général Miranda, du 1 janvier au I" février, par intérim les divi-
sions active*. Le général Laboiîrdqnnaye, l'arrondissement.
Le 12 jan-
vier le- générât Mîranda réunit a son commandementle
commandement
supérieur de l'armée des Àrdennes.
.GéDéMl Mm^DA.-du 2
au 28 février, par intérim toute l'armée du
Nord avec le commandement supérieur
sur l'armée des Ardennes jus-
qu'au 22 ft-vrier. Du Il, au 10 mars, l'armée du Nord,
Dumour.cz, et de fait en second, sous
en cher pendant l'absence de celui-ci «
f»érû DcMWR.KZ(l), du 2 février au 9 mars, l'expédition de
Hollande. Du 1 mars au 4 avril, îe* armées"
du Nord et des Ardenne<
Miranda.comtnaadel'armée du Nord,
en second, sous ses ordres jus-
qu'au 2i mars,
Général DAMPiEBRB)vdu6 avril au 8 mai, les deux
armées réunies
Général Lamarche,. du 8 au 27 mai provisoirement,
mais en chef les
deux armées réunies.
( Général Cus-™ du 28 mai
au :6juiHet, les deux armées réuni,,
Du ih juin au iC juillet, le général Uve^lr
commande soudes
ordres 1 armée du Nord.
du il juillet au 10 août, les deux armées réunies.
Le général Lkviîneur,
en second, jusqu'au 28 jrrïltet.
Général du août au £3 septembre* les deux armées
réunies, ayant le commandement supérieur
sur armée Intermédiaire
depuis le 8 septembre. Le général Kblair, commande l'armée Jnter-
médiaire jusqu'au 31 décembre(3).
Général par intérim du 24 au 23 septembre.
du 25 septembre au 9 novembre les deux armées
réunies.
Gênera! Diquessoy, du 10 septembre au 14 Novembre par intérim.
Généra] Julrdan, du 15 novembre
au 31 décembre. <

Arrondissements.
J -'janvier:la frontière du Nord, de Dunkerque à Maubeuge. (\'<
et ](>»' di vi>iou> militaires).
l"r mars (Arrêté du) la frontière depuis Dtinkerque jusqu'à î;ivet
inclusivement tout le pays occupé dans la Kelgique jusqu'à
la Meuse,
et les 1re et 16'-divisions militaires.
30 avril (Décret du) sur la frontière et dans les places depuis
Dun-
Kerque jusqu'à Maubeuge exclusivement.

Observations.
(t) Le général Dumoiiiiez, investi du commandement chef de
en
toutes les armées agissant en .Belgique (Nord et Ardennes),
revenu à
Anvers le 2 février, travaille à l'organisation d'un corps d'environ
18,000 hommes auquel il donne le nom d'armée de Hollande; il laisse
de fait le général Mirandala tète des armées du Nord
et des Arden-
nes, et entreprend, dans la dernière quinzaine de février, à ta tète de
ta prétendue armée de Hollande, qui n'est qu'une division de l'armée
du Nord, Une expédition en Hollande. Le 9 mars, it
en laisse le com-
mandement au général Fiers et revient en hâte
aux armées du Nord
et des Ardennes.
(2) Le ,4 avril, Dumouriez en révolte était
encore au camp de
Maulde à la tête des armées le 5, quelques bataillons l'abandonnent
et se réunissent h Valenciennes autour du général Dampierre qui les
commissaires Cochon et Lequinio venaient de confier le commande-
ment.en chef de Valenciennes à Longwy. Les généraux Dumouriez et
Valence ayant passera, frontière le 5, toutes les troupes' 'rejoignent le
général le G, se trouvait de fait a la tète des deux
armées du Nord d des Ardennes forsqu'un arrêté du Comité exécutif
du 4 avril vient lui on confirmer le commandement chef.
en
(3) Un arrêté du Comité exécutif, en'date du 8 septembre,
ayant
donne au général Belair le commandement du
camp dit de Réserve ou
Intermédiaire, et de toutes les troupes placées dans tes départements
de l'Aisne et de la Somme, ce commandement important crée'
pour
rassurer la capitale alarmée par la
servir de réserve à l'armée.du Nord, prend le et destiné
nom d'Intermédiaire. Le
est, entièrement subordonné
armée du Nord et des au général en chef de
dite Intermédiaire ne
forme Iaas. à la rigueur une armée particulière
qu en la comptant comme telle, ainsi
ce n'a* -cependant
que les armées de Mayence et de
devant 'loulon qu'on arrive trouver les
quatorze armées, de. la
bhque, et encore, ces quatorze armées
ne subsistent-elles que du
8 septembre au 6 octobre.

Armée des Ardennes


réorganisée par arrêté du Conseil exécutif du mars
se compose de la droite de l'armée des
dite armée des Ardennes. Par arrête du Conseil
il octobre (Il
1™ division est incorporée
II) ta
dans l'année du Nord.

Généraux
Générai Il janvier, par intérim le command.-
ment en chef des armées du Nord et des Ardcnnes
pendant, l'absence
oe Domouriez.
Généraux Laxol-e et du 12 janvier au 22 février
tntenrn; le premier, la gauche, dite armée de Belgique; par
le deuxième
la droite,, dit* armée des Ardennes; ils
rendent compte au général
Miranda.
Généra] Valence (1), du 23 février
au mars, le commande-
ment supérieur sur l'armée du Nord en l'absence d&avec
Dumouriez.
Général lkmoVUE7., du Il
«ws au 4 avril. Valence commande en
second
mars.
général LaSirçh* du 29 avril au 7 mai subordonnément
gênerai au
27 mai indépendant intérim; du
1S mai au t6 juillet subordonnément par
à Custine; du 17 au 28 juillet
subordouu'Sment à Kilmaine.

Général HuucUARD, du lt août au là septembre immédiatement.


du t3 au
ensuite
du 4

.31 subordonné-

ArrondiSsements,

l'hiver.

occupé'sur la rive

dans lés depuis Mau-

Observations.

de
par
des depuisla retraite de
du Conseilexécutifen date du 5
L'armée dès octobre,
aux garnisons et eau.'
réunies
dans
commandement
lorsque
lesAutrichiens cette
place
le40'septembre,
nepeut

arméeau.
(l'une
division
del'armée
duNord,
celle
deCasse],
comme
plusimpor-

Armées
françaises.
Armée de la Moselle
maintenue tElle quelle était par les décrets des ï™ mars
et 'dû avril

Généraux.
r~~ (;<?n5ral «bv*nPNvii.lk, du 1- Ru 23 janvier, subordonné à Custine
par arrêté du 30 octobre.
Général LiGMVjLLB, du 24 janvier
au 28 mars par intérim subor-
donnement à Custiue jusqu'au Il--
mars.
Général d'Aboyillk, du 29
mirs au 28 avril par intérim est indé-
pendant jusqu'au 9 avril et depuis lors subordonné
Custine M)
Général HOUCH4RD, du 29 avril au 2 août;
reste subordonne a Cus-
tine jusqu'au !7 mai; du 18 mai, avec le commandement
I armée du Rhin.
supérieur de
Général Schaue>boi«g, du 3 août
au 29 septembre provisoirement.
beneral Morkaux, n'a pas accepté.
Général DHLAliNAY, du 30septembre
au HO octobre provisoirement,
sur le refus du général Moreaux.
Wngral Iîocue, du 31 octobre
au 31 décembre avec le commande-
ment supérieur sur l'armée du Rhin depuis le 2 décembre.
7

Arrondissements.
janvier: les »• et 4° divisions .milib.ire*. (Marche

yr mars (Arrêté du) toute la frontière depuis Longwy sur Trêves
Bitche inclusivement les 3e et 4e divisions militaires jusqu'à
30 avril (Décret du)
sur la frontière et dans les places depuis Longwy
inclusivementjusqu'à Bitche exclusivement.

Observation.
(t) La division de droite de l'armée de la Moselle,
d Iornba«h et occupant Kederick, reçoit campée près
du-comrtence«nent d'avril à
la un de septembre, à cause de- sa position, la
dénomination de corps
des Vosges, sans cesser pour cela d'appartenir
à l'année de la Moselle
Armée des Vosges

:Ï4 comme armée le

| du au U mars par intérim.


Arrond|ssenîont

Armée du

Généraux.

Wnéral Custmb, du
1B mars
Arrondissements.
1er janvier 5e et 6e dissions militaires, moins le département de

1er mars (Arrête du): tout le cours du Rhin, de Mayence à Bille


les f>« et 6e divisions militaires jusqu'à Besançon.
30 avril (décret du) sur les frontières et dans les places depuis
Btteh'e inclusivementjusqu'à Porcntruy exclusivement.

Observation.
(1) Le général BeauharuaU étant resté, le t8 août, malade à Stras-
bourg, les Représentants, mécontents de lui, acceptent sa démission te
23 août, et confirment provisoirementle général Landremont dans le
commandementde l'armée qu'il exerçait par intérim depuis le .18 août.

Armée des Alpes


divisée en camp devant Lyon et armée des Alpes
du 8 août au 29 octobre.

Général Kellermann, dit i« janvier au 5 mai.


général Dorkac, du G mai tu 1er juin par intérim.
Général KBLLEfl»Mi?<N, du2 juin, au 18 octobre, avec le commandement
supérieur de l'armée d'Italie; le général Dornac commande en deuxième
l'armée des Alpes du 2 juin au 2 novembre Du 8 au 18 août,
Kellermann, est au siège de Lyoo'(2). Du 19 au 21, il visite la frontîère,
et le général DuMUY commande devant Lyon. Du 22 au 31, Kellermann
commande devant Lyon. L*AT septembre, il va se mettre l ta tète des
troupes qui défendent la froffllp,. luisant la divisions
assiégeante aux
ordres du général GUY
Général du 25 septembre aunovembre
28 octobre (3).
provisoirement.
Général Dolrs, du 29 octobre au 17
Général CARTHAUX, du 18 novembre au 22 décembre.
Général PellaPRA, du 23 au 31 décembre provisoirement.

Arrondissements.
janvier les 7e et ll> divisions militaires; les départements de
l'Ain, de Vaucluse et des Basses-Alpes.
1er mars (Arrêté du) la 6* division militaire depuis Besançon, la
frontière des Alpes jusque Embrun le département du Mont-Blanc, la
"e division militaire^ non compris le département des Basses-Alpes,

,(le
30 avril (Décret du) sur la frontière et dans les places,dans le dépar-
l'Ain inclusivement, jusqu'au département du Var exclusi-

(lVDornac conserve son commandementen second sur la frontière


jusqu'au 2 novembre, sans que Doppet en soit instruit.
(2) Le générai Kellermann, obligé de faire le siège de Lyon et
de éfendre la frontière de, Alpes, réunit douze bataillons et six esca-
drons de l'armée des Alpes à gardes nationaux mis en réquisi-
ti ns dans les départements voisins, et vient camper .le 8 août sous les
rs de Lyon dont il commence le siège. Le général Dornac, pourvu
m. commandement de l'armée des Alpes sous les ordres de Keller-
niann, reste à, la tête des troupes chargées de surveiller la frontière.
/Kellermann se porte ensuite suivant les circonstances tantôt aux Alpes,
tantak sous Lyon.
(3) Le général Doppet, nommé par arrêté du Il septembre, général
en chef de l'année des Alpes, arrive devant Lyon le 25, et prend le
commandementdu siège. Kellermann,à qui les Représentantsont ordre
de ne pas communiquer immédiatement l'arrêté qui le destitue, con-
tinue commander sur la frontière jusqu'au 18 octobre; il est alors
arrêté et conduit à Paris.

Armée d'Italie.
Pur arrêté du 4 septembre, une nouvelle année, dite
devant Toulon (1), est créée dans son' arrondisse-
ment par les Représentants et formée de deux forts
détachements venant l'un de l'armée des Alpes,
l'autre lie celle d'Italie l'armée devant Toulon est
dissoute par arrêté kes 25 et 28 décembre (5 et 8 ni-
v6se an Il) et divisee entre les garnisons du Midi,
la Corse et les armées d'Italie et des Pyrénées-
Orientales. I

Généraux.
Maréchal de camp Brunet, du 1er janvier au 9 février par intérim.
Général B'iron, du 10 février au 4 niai.
Général Bnvmr, du 5 mai au 8 août; du 2 juin «ubordonnément
Kellermann,. à
Général Dumerbion, du 9 août décembre provisoirement, et
au
subordonnément au général Kellèrman»jusqu'au
18 octobre.
Général Carter, devant Toulon du 5 septembre au 6 novembre (1).
Général Laiwpe, devant Toulon du 7 au.12
novembre, par intérim'
Général Domr, devant Toulon du 13
au novembre provisoire-
ment en attendant l'arrivée de Dugommier.
Général Digomm.er, devant Toulon du 16 novembre
au 28 décembre
avec le titre de général en chef de l'armée d'Italie ne quitte cependant
Toutou que le 5 janvier 1794
pour aller aux Pyrénées.

Arrondissements.
i" janvier le comté de Nice, les départements des Bouches-d u-
Rhône et du Var.
i" mars (Arrêté du) le département des Basses-Alpes, la frontière
du Var, le département des Alpes-Maritimes, les
côtés de la Méditer-
ranée jusqu'à l'embouchure du Rhône, la division militaire et la
Corse.
30 avril (Décret du) sur la frontière et dans les
places, depuis
le département des Alpes-Maritimes inclusivement
jusqu'à IVmbou-
chure du Rhône.
Observations.
(t) La nécessité de reprendre Toulon, livré n août
aux Anglais le
décide les Représentants en mission dans les
et près les armées des Alpes et d'Italie à créer,
tembre, dans l'arrondissement de l'armée tint,,par arrêté du 4 sep-
culière et indépendante sous la dénomination d'armée
armée part-
devant 'foulon,
Le Comité de Salut public, tout reconnaissant
en l'utilité de cette créa-
tïon, ne la complète cependant pas
en nommant un général en chef de
l'armée devant Toulon, mais donne
au contraire constamment le
commandement de cette nouvelle armée
au général en chef titu
laire.de l'armée d'Italie, laissant un général secondais diriger
intérim les opérations dans le département des Alpes-Maritime*. par
nouvelle armée qui n'est, en réalité, qu'un appendice de
Otte
celle d'Italie
a pour noyau deux forts détachements sortis l'un le 4 juillet de
l'armée des .'Alpes?, sous le commandement de Carteaux,
l'autre le
août de l'armée d'Italie, sous le commandement de Lapovne,. pour
répnmer les insurgés marseillais.
On ne doit tenir aucun compte de la dénomination
d'armée an-xi-
liarre, donnée pa. abus détachement
au venu de l'armée d'Italie, ni de
celles darm^ô d'Avignon, armée du Midi, armée de
Carteau*, données
au détachement descendu de l'armée des Atpes. Les opérations de
deux corps, antérieures à leur réunion, ces
se rattachant beaucoup plus
directement au siège -le Toulon qu'à l'armve des Alpes, doivent être
placées à l'armée d'Italie,

Armée des Pyrénées


séparée en
armée
décret du 30 avril.

Général SERVAN, du 1 "janvier au 16 février.


Général DUBOUQUET, du 17 février au 4 avril
intérim
Général SERVAN,du 5 au*30 avril. Le général par
LÀUOULIÈRE,comman-
dant sous ses ordres la division orientale,
est isolé à peu près et indé-
pendant de fait depuis le 17 avril. Le avril, le
général Coambron pro.
visoiremcnt.
Armée des
Général CuameroN, du l"
au 13 mai par intérim.
Général dkFlkrs, du 14 mai
au 6 août.
Général PuGet-BaRBVntank, du 7 août
au il septembre provisoi-
rement. Le général Dagobkrt, subordonnéraent toutes les troupes
eantounées depuis Olclte jusqu'à la Garonne (2). Du
4 17 sep-
tembre, le-général Daoust, subordonnément le corps restéau
à Perpi-
gn.atn. Du auIl
47 septembre, le général Gogubï, la division de
Général DAGOBERT, du 18
au 28 septembre toute l'armé,e réunie
sous Perpignan (4).
Général Daoust, du 29 septembre 11 octobre provisoirement:
Dagobert retourne le 30 a la division deauCerdagne.
Général Turreau, du octobre au 21 novembre (5).
Général DAOUST, du 22 au 27 novembre provisoirement.
Général Dopi-et, du 28 novembre 20 décembre.
au
Général Daoust, du 21 décembre 31 décembre
au par intérim.
Arrondissements.
I (r janvier d«$ Bouches-du-Rhôae à l'embouchure de la Gironde les
0e. 101, Ilet 20° divisions militaires.
mars (Arrêté du) les côtes de la Méditerranée depuis l'embou-
Ie*
c,hure du Rhône jusqu'aux Pyrénées, la frontière d'Espagne, les côtes
de l'Océan depuis Hendaye jusque l'embouchure de la Gironde, les, 9®,
10', He et 20e divisions militaires.
Année des 30 avril (Décret du) sur la fron-
tière et dans les places depuis l'embouchure du Rhône jusqu'à la rive
droite de la Garonne.

Observations.
(1) A la séparation de l'armée des Pyrénées, Toulouse reste un
centre d'approvisionnements commun aux deux armées.
(2) Les troupes aux ordres de Dagobert désignées par les
noms
d'armées du Centre, armée de Cerdagne, armée du Mont-Libre ne sont
considérées par le Ministre que comme une division, de l'armée dès
Pvrénées-Orîentales.
(3) Le général s'étant, dans la nuit du 3 au 4 sep-
tembre, retiré sur Salces avec une partie de l'a-mée-des Pyrénées-
Orientales, cette armée se trouve séparée en trois corps dont deux,
placés en Cerdagne et sous Perpignan et commandés pair les généraux
Dagobert et Daoust, reçoivent à tort les dénominations d'armée centrale
des Pyrénées, d'armée de Perpignan. Ces corps ne sont pas des armées
particulières, mais seulement de forts détachements de celle des Pyré-
nées-Orientales dont le quartier général a suivi les troupes campées
ât Salces.
(4) Du 12 au 17 septembre, entre démission du général Puget-
lat
Barbantane, et l'arrivée il, Perpignan du générât) Dagobert, les trois

général Dagobert, nommé par les Représentants au commande-


ment en chef, n'entre en fonctions que le 18, à son arrivée a Perpignan,
où les deux corps de Salce» et de Perpignan étaient {réunis par suite de
la victoire de Peyrestortes remportée la veille.
(5) Le général Turreau se fait reconnaître le l|!2 octobre
comme
général en chef, mais n'exerce pas le commandement, que les représen-

observations de Turreau, ces Représentants lui enlèvent même le


com-
le donnent provisoirementau général Daoust. J
(
mandement nominal par un arrêté du 22 novembre frimaire an 2) et
PENDANT LES GUERRES* DE LA REVOLUTION 25

Armée des Pyrénées-Occidentales


créée par décret du 30 avril et forinée de la droite
de l'armée des Pyrénées.

Généraux.
Général SbrvaN, du 1er mii au 4 juillet.
Général Labourdqnnaye,du 5 au 10 juillet par intérim.
Général Uelbhecq, du il juillet au 31 août.
Général Deprez-Cuassieh, du 1er septembre au 4 octobre provisoi-
rement.
Général Muller, du octobre au 31 décembre provisoirement(I).

Arrendisssement.
A sa création sur les frontières et dans les places dans toute la
partie du territoire de la République située sur la rive gauche de
la Garonne.
Observation.
(1) Le général Dumas, nompié général en chef de l'armée des Pyré-
nées-Occidentales par arrêté du Conseil exécutif du 8 septembre, rejoint
bien cette armée le 28 octobre mais les Représentants s'opposent ce
qu'il prenne le commandement en chef, et le conserventprovisoirement,
par un arrêté en date du 29, au général Muller.
Au commencement de décembre, sur un nouvel ordre du Conseil
exécutif, le général Dumas quitte l'armée des Pyrénées-Occidentales
sans l'avoir commandée, pour conduire une. colonne de renfort' à
l'armée de l'Ouest.
Armée de l'Inférieur
devenue armée de Réserve par arrêté du Conseil
cuti/du, exé-
devenue armée des côtes de la
par décret du l'armée
de la partie de côtes de
qui opérait dans le département de la
elle prend le nom d'armée de l'Ouest
par décret de la Convention du M vendémiaire m II
{i exécution le 6),

Généraux.
iiénéralBfi8Ri:YER, du l'>r janvier au i« mars.

Armée de réserve,
Générai Bkrruyek,
du mars au, 28 avril; depuis le avril
immédiatement lu droite le général Oeaufraxcuet o'Ayat subordon-
.nement la gauche

la droite le général d'Aïat, subordoanémeat la

Armée des côtes de -la Rochelle.


Général Leïgosyer, du 1- au 27 tuai
par intérim immi'diatement la
droite le général BKiL'FRA>T.HET d'Ayat subordonnémenf la
gauche.
Cenéral B.ro.n, du 28 mai au i6 juillet; après départ. le
général LA Barolière commande lâ division.de droiteson
et le général
Chalbos la division de gauche, jusqu'à, l'arrivée de Uossigool.
Général Rossignol, du 31 juillet
au ai août.
Générfil Santerhe, du 25 août provisoirement.
au
Général Rossignol, du 31 août
au 5 octobre.

Général LéCHELLE, du 6 au 2i octobre Le général Kleber, la


divisions dite armée de Mayenee et de Nantes
par intérim du 6 au
8 octobre. Le fcéuéral Chalbos, la division des côtes de la Rochelle
par intérim et 9 au 17 octobre.
Général Cbalbos, du 28 octobre
au 13 novembre provisoirement.
Général Rossignol, du i4 novembre au 4 décembreles deux armées
de l'Ouest et des côtes de Brest réunies, et du 2
au 4 décembre, tes
trois armées réunies sur la rive droite de la Loire.
Général Marceau, du 5 au 25 décembre par intérim avec la division
des côtes de Cherbourg.
Général Tuureau, du 26 au 31 décembre avec la division dite des
côtes de Cherbourg (3),

Arrondissements.
l"r janvier quartier général à Paris, casernée Paris. Versailles,
Courbevoie, Compiègne, Pontoise, Fontainebleau, Nangis et Riu'il.
Armée de réserve– A'* mars (arrêté du) les départementsdei'intd-
rieur, et divisions militaires.'
icv avril la rive droite de la Loire depuis ingrande, la rive gauche
jusqu'à la mer, et les côtes entre la Loire et la Gironde.
Armée des la 30 do) sur les côtes
et dans les places depuis l'embouchure de la Gironde jusqu'à
l'embouchure de la Loire et sur la rive droite de cette rivière depuis
Ingrande.
Armée de l'Ouest, $ octobre (décret du), mis exécution le 6
sur, les côtes et dans les places depuis l'embouchure de la Gironde
jusqu'à l'embouchure de la Loire, et la rive droite de cette rivière
depuis Ingrande et dans le département de la Loire-Inférieure.
Le octobre, après ta victoire de .Chollet, l'armée de l'Ouest
passe
sur la rive droite de la Loire, a tacite de t'armée catholique com-
mandée par La Uochejaquelcin tes garnisons disséminées
sur l'arron-
disse.ment de l'armée; séparées en quatre divisions dites de Nantes, de
Luçou, de Niort et de la Rochelle, divisions commandées
par des gêné.
l'aux de brigade, restent seules opposées à i,, Vendtee et à Charette
retiré dans J'ile de Noirmoutier.

Observations.
(1) Le 25 mars, l'armée de réserve, chargée de réprimer les troubles
de la rive gauche de la Loire, se rassemble à Orléans
et se divise
bientôt en deux corps principaux t'un
aux ordres immédiats du
général Berruyer s'appuie la Loire près de tintes; l'autre,
mandé par le général de brigade Beaufrauchetd'Ayat, subordonnémént com-
a Berruyer, agit dans la Vendée. Ce dernier reçoit,
à cause de sa posi-
tion, mais il tort, le nom d'armée de la Vendée cette dénomination
aussi donnée quelquefois, mais toujours abusivement, toute l'armée est

La présence de deux Représentantschacun des


corps de l'armée des
côtes de la Rochelle, contribue A les faire
considérer comme indépen-
dants et a leur faire donner à tort la,
à laquelle
OU, ajoute pour Its distinguer, tantôt le
tantôt celui de la ville où se trouve le quartier général.
droite est appelé celui de Leigonyer, d'Angers, de Ainsi, celui de
Saumur, de Chinon
de Tour., et celui de gauche, armée d'Ayat,
de la Vendée, de Niort, de
Fontenay. Quelquefoisla dénomination d'armée
est donnée à de simples
(2) A la réception du décret du Il vendémiaire
II, portant créa-
tion de l'armée de l'Ouest, les généraux Rossignol, an
C.anclaux et Auhert-
Dubayet cessent toutes fonctions. Léchelle, nommé
trouvant à 1 armée des côtes de la prend
mandement de cette partie de l'armée de l'Ouest.
général en chef, se
aussitôt le corn.
Le général de bri-
gade Kleber, requis par, les Représentants,
autre partie, dite divisions de Mayence U commande, par intérim,
de Nantes. Le général
Léchelle laisse le 8 au soir, avec- ses instructions,
le commandement de
la division des côtes de la Rochelle
au général Chalbos, arrive le 9 :1 la
division de .f ayOnCe Ct de Nant6S et °^r°' le
général dhalbos. sa jonction avec le
(3) Le général Turreau, arrivé à.Angers des le
la décembre, prend
le titre de généra! Ahef de l'armée de l'Ouest, mais
en
partie active, de cette armée que le 26, et reçoit alors ne rejoint la
seulement le
commandementdu général Marceau.

Armée des Côtes


créée par ordre du Conseil exécutif date
vier, séparée en armée des côtes deen Brestdu jan-
et armée
des côtes de Cherbourg par décret du 30
.L'année des côtes de Brest les
avril
G, 7 et 8 sep-
letnbre l'armée de Mayence qui est fondue dans
Varmèe de V Ouest le 6 octobre.

Généraux.
Général Labourdonnaye, du 3! janvier
au 14 avril. Par arrêté du
mars, le général Félix Wimpfen commande subordonnèrent les
cotes de là Manche (1).
Général Cancla-cx, du 15
au 30 avril par intérim.
Armée des côtes de Brest.
Général Caïsclaux, dil 1er mat au
5 octobre avec le commandement
supérieur sur l'armée de Mayence du 8 septembre au 5 octobre (2).
Pendant un voyage qu'il fait à Saumur, du 31 août au 4 septembre,
l'armée est aux ordres du général GrOUCUV. Le général Aubert-
ûubàvrt. commande l'armée de Mayence subordonnément juqu'au
5 octobre.
Général Rossignol, du 6 octobre au 31 décembre du 14 no-
vembre au 2 décembre les deux armées de l'Ouest et des côtes de
Brest réunies et du 2 au 4 décembre les trois armées réunies sur la
rive droite de la Loite..

Arrondissements.
A sa création: les côtes de la Manche et de la Loire.
l'r mars (arrêté du) leslcôtes de l'Océan et de la Manche, depuis
l'embouchure de la Gironde^ jusqu'à celle de la Somme, les 12°,
14a et 15° divisions militaires,.
jer avril commencela $omme et se termine à la rive droite de
la Loire, depuis la mer jusqV'l lagrande la ville de Paimbœuf en fait
partie exceptionnellement.
Armée des côtes de Brest. 4 $0 avril (décret du) sur les côtes et
dans les places, depuis l'embouchure de la Loire jusqu'à Saint-Malo
inclusivement. \k
2 octobre (11 vendémiaire an<H) (décret du^ le département de la
Loire-Inférieureen est distrait.

Observations.
(1) La défense des côtes de la Manche menacées par les Anglais,
forme dans cette armée un commaadetuent séparé, confié par arrêté
du 29 mars au général Félix. Wimpfeii..
(2) La garnisons de Mayence rentrait en France par capitulation est
dirigée au commencementd'août sur tes départements de l'Ouest. Les,
6. 7 et 8 septembre, elle se réunit à gantes à l'armée des côtes de
Brest., mais conserve la dénomination d%rmée de Mayence qu'elle avait
reçue en route et continue à former un corps séparé dans l'armée des
côtes de Brest. Le général Aubert-Dubayetlà commande en chef, mais
subordonnément au général Caudaux qui a le commandement en chef
des armées des côtes de Brest et le commandementsupérieur des deux
armét,s réunies.
(3) Le décret du 1 vendémiaire an qui distrait de l'armée des
côtes de Brest le département de la Loire4lnférieure, enlève par le fait
ilcette armée toutes les forces active, réunies
ment, et il nouvelle année confiée il Rossignol ^que
alors dans ce départe-
des- garnisons de .l'ancienne.. ne se compose

SS°'fit
Les trois armées réunies
momentanément soùs le commandementdu
désignées abusivement
d'armée de Rennes, -armées Angers
à
par la, dénomination
le 5 décembre,
se divisent sur
un ordre du. Comité de Salut public qui donnait provisoirement
commandement de l'armée de l'Ouest au le
retourne u Rennes avec l'armée des côtes de Brest Rossignol
Marceau se met,
avec l'armée de l'Ouest, renforcée de la division et
bourg, à la poursuite de l'armée catholique. des côtes de Cher-

Armée des côtes de Cherbourg.


créée par décret du 30 avril, formée de la
droite de
dite cte de
pacification, est incorporée le 3 août

(icnéral Félix Wimpfen-, du


Général Sepoer, du
mai au 2 août
juillet au J" décembre (|j. Da 2 a» 31 dé
cembre, général Tillv. subordonnèrent la parL
la disposition du général active mise il
en chef de l'armée de l'Oued, sous le
division des côtes de Cherbourg (2) nom de
Général BEAUFORT, du 2
au 3!'décembre le camp de Mortain et
l'arrondissement de l'armée
par intérim (3). ;il

Arrondissement.
A sa création.sur les côtes et dans les places, depuis Saint-Malo
exclusivementjusqu'à' TAuthie.

Observations.
(!) Le général débraie Sepher reçait d'abord, v.rs le m,li,u de
juillet, le commandement de qudqaw troupes
sous le nom d armée de l'Eure de pacification, troupes destins {
apaiser les troubles suscités oules fédéralistes
par
de I Eure et du Calvados. Mais le dans les départements
général Wimpfen ayant ouverternent
pris parti pour les fédéralistes et étant parvenu à égarer
l'armée des côtes de Cherbourg, Sepher est nommé, le une partie de
général en chef de l'armée des côtes de, Cherbourg se fait
fi juillet»
et recon-
naître comme tel le 2R, au camp d'Evreux, où il avait conduit 'l'armée
dite do pacification le lendemain, il marche sur Lisieux que Wimpfen
occupait avec 2,500 insurgés la
commune se soumet son
et Wimpfen se retire sur Caen, ou, abandonné des. troupes mieux
approche
éclairées; il est obligé de prendre la fuite le '-à août. Sepher
entre le
soir même dans cette ville, et le lendemain,
toute l'armée des cOtes
deCherbo|rg, dans laquelle celle dite de pacification
est fondue, lui
obéit sans contestation.
Non,. Les divisions actives dont se composait l'armée des côtes
de Cherbourg, réunies à t'approche de l'armée catholique,
la 1™ dans
le département de ta Manche, la 2° dans celui du Calvados, reçoivent
à tort au commencementde novembre, !a 1", les
d'armée de la
Manche, armée de Grauville, la t", celui d'armée dunoms Calvados.
(2) Le 1" décembre, l'armée des côtes de
Cherbourg rejoi'nt
Rennes les armées de l'Ouest et des côtes de llrest,
réunies sous le
commandementdu général Rossignol le général Sepher
est suspendu,
a son arrivée l'armée qu'il amenait, mise à ta disposition du général
Rossignol, est commandée subordonnerait
par le général de division
Tilly et considérée comme
une simple division de renfort.
(3) Pour assurer ta défense des côtes de la Manche dont cette
éloignait l'armée des côtes de Cherbourg, S.000 hommes mesure
de nouvelle
levée reçoivent l'ordre de camper près de Mortain le commandement
en chef en est confié à l'adjudant-général Beaufort qui, élevé de
jours après au grade de général de division, prend le titre de peu
généra/
commandantpar intérim l'armée des côtes de Cherbourg.

Note.
On n'a pas cru devoir tenir
compte dans
Révolutionnaire de Paris. créée ie tableau, de l'Armée
immédiatement
par décret du septembre Pt levée
dans les sections de la garde nationale de Paris. Elle

commandement
aux généraux de
confié au général et
fut plutôt un instrument politique chargé -d'inspirer une
terreur-

sous ses ordres


brigade Parein et Boulanger.' Devenue bientôt
sujet d'inquiétude pour le Comité de Salut public lui-même, un
elle
il).
fut licenciée, sur le rapport de Barrère, le 27 mars 1794 (7 germina
an

'-
Plusieurs départements, à l'imitation de la Convention, organisèrent
aussi des corps dits Armées Révolutionnaires des départements
mais les pouvoirs successifs que s'arrogèrent les eommandauts de
ces corps, les firent supprimer dH le 4 décembre 1793 frimaire
au
1794

Armée du Nord.

Généraux

riÏÏ- i i commande t'arma Intermédiaire. jiUqu'«L- 12 janvier

Général MOREAU,
par intérim ial9 octobre au 4 décembre.

Arrondissement.

Observations.
0) Le général Goguet,
à qui le commandement de l'armée Intermé-
diaire avait d'abord été remis pendant l'absence du général Betair, est
définitivement investi, le 20 janvier, du commandement des départe-
ments de l'Aisne, de la Somme et de la division Intermédiaire. L'ar-
mée Intermédiaire n'est plus considérée que comme une division de
l'armée du Nord l'état-major formé par le général Belair n'est cepee-
dant licencié que plus tard, en vertu d'un ordre en date du 15 avril,
et alors seulement l'armée Intermédiaire daui
l'armée du Nord..
(2) Le général Pichegru, se trouvait trop éloigné de la droite de
l'armée du Nord pour en diriger les mouvements,décide le 17 mai que,
jusqu'à nouvel ordre et pour l'expédition projetée -en Brabant, les
quatre divisions de droite de l'armée du Nord et les deux divisions
actives de l'armée des Ardennes formeront un seul corps d'armée dont
les opérations seront concertées entre les généraux Charbonnier, Des-
jardru, et les généraux Kleber et Scherer adjoints au général Desjardin.
Les expressions d'armée de Desjardin, armée de la Sambre sont alors
quelquefois employées, mais, à tort, pour désigner les divisions de
l'armée du Nord aux ordres de Desjardin.
Nota. Le corps aux ordres du général Seherer, chargé de,repren-
dre Landreeies, le Quesnoy, Valenciennes et Condé, quoique opérant
dans l'arrondissement de l'armée du Nord, appartient à l'armée de
Sambre-et-Meuse.

Armée des Ardennes.


Par décret de la Convention du 1 messidor ura II
(20 Juin) forme avec, la gauche de l'armée de la
Moselle et la droite -de 1'armde ùu Nord, l'armée de

Armée de Sambre-et-Meuse.
Le 1 juillet, une division de siège, ci laquelle on donne
par afjus la qualification d'armée, se forme sur ses
derrières.

Généraux.
Général Mt,RAT-SisnuÈRES, par intérim du il, janvier au 3 février,
subordonnément au général en chef de l'armée du Nord.
général en chef de l'armée du Nord (i).
Général Charbonnier, dut8 mai au 2 j-ufu avec le commandement
momentanésur divisions de la droite de l'armée du Nord,
».u sous la direction d'un Conseil du 3 8 juin, l'arrondissement
de 1 armée seulement et subordonnément àauJourdari
Général Dksjarihn, du 9 juin au 28
septembre l'arrondissement de
1 armée seulement et subordonnément à Jourdan
Général JoiiROAN (2), du 3 juin
au juillet, l'armée des Ardenne*
Ja partie aux.luuré de ceUe de la
Moselle et la droite de celle du Nord,
subordonnaient à Pïchegru.

du 2 juillet au 20 décembre (3).


teiinn, lad.visiondesiège, subordonnément du juillat
Le
7
Jl général

Général Hatry, par intérim du 21 31 décembre.


au

Arrondissement.
1" janvier sur la frontière et dans les places, depuis Maubeuge
inclusivement jusqu'à Longwy exclusivement:

Observations.
(1) Le général Charbonnier,
en prenant Up commandementde l'armée
Ïm^TN' r?7°Se 1>état-œaJ01-' et à l'aide de bataillons
tirés de
du
armée Nord et de recrues, reorganise deux
de garnis. L'armée des Ardennes redevientdivisions actives et une
'Nord. Le général Charbonn.er commande
-distincte de celle du'
réellement en chef, mais
subordonn ment au général enchef de l'armée
du Nord qui a le com-
mandement supéneur et la direction des
grandes opérations.
(2) Le général J°UrdaD' arrivé près CharlÇr0i Ie 3 J'uin
général Charbonmer, repoussé au delà de la Sambre, Instant où
le siège de cette ville, est investi, venait de lever

L nl;fdgr (par'arrêté des RaPrt«"^t.du momentanémentet subordonnèrent


du Comité de Salut public reçu le ,14), du
armée» de la Moselle (gauche) et des Ardennes
3 juin, confirmé par
commandement L
réunies, et de la droite
de 1 armée du Nord que le même arrêté
confie en sous-ordre au géné.
ral Ferraqd. Le général Charbonnier, ^bordonnément-
à Joimlan
conserve son titre de général, en chef de Varmée des Ardenn.s, ma ï
ne commande plus de fait que les garnisons de la frontière des
8 tin I9'On militaire), Ce générât rappelé Arden-
>8 juin au général Desjardin peu «près Pari,, remet
son commandement et son titre
(3) Les forces
reçoivent quelquefois,
depuis arrêté du 3 juin, la dénomination d'armée
de ta Sambre, mais
reconstituent pas réellement une armée particulière; ce n'est
qu'après
s.dor an H (29 juin), mis l'ordre de l'armée le 2 juinet et exécuta
complètement le 4, eu forme l'armée de Sambre-et-Meuse.
Le général Desjardin
conserve cependant nvec le commandement de
la frontière de, Ardennes
son titre de général en chef de l'armée dej
Ardennes jusqu'au 28 septembre. Un arrêté du Comité
de Sftlut public
lui retire alors son titre de général eh chef;,
attendu que l'armée de
Sambre-et-Meuse embrasse toutes les Ardennes,
mais le maintint dans
son commandement comme divisionnaire de l'armée de Sambre-et-
Meuse.
Nota. Une partie de l'armée de Sambre-et-Meuse,
mise aux
ordre, du général Kleber assiéger
pour Maëstricht,reçoit
le siège de cette place (du 8 octobre tant que dure
au 4 novembre), par un abus
presque général alors, le nom d'armée de Maëstricht

Armée de la Moselle.
Par décret de la Convention du il messidor an Il
(29 juin) la gauche forme, avec l'armée des Ardennes
et la droite de l'armée dit Nord l'armée de Sambre-
et^Meuse. La droite, restée aux ordres de Moreaux,
constitue â elle seule l'armée de la Moselle.

Généraux.
Général Hoche, du |« janvier au ISmars,
avec le commandement
supérieur sur l'armée du Rhin. jusqu'au 13 janvier.
Général Jourdan, du 19 mars au 2 juin (1).
Du 21 mai au 1- juillet
le général MOREAUX, la partie placée
entre Longwy et Kaiserslautern'
subordonnément à Jourdan et en
son absence.
Général Jouroan, du 3 juin
au ter juillet, les armées de la Moselle
et des Ardennes réunies et la droite de l'armée du Nord, subordonné-
ment à Pichegru.
Général MOREAU¡ (2), du â juillet au 31 décembre provisoirement
(par intérim jusqu'au H juillet et subordonnément
du 7 juillet au 3 août). au général Michaud
Arrondissement.
envier sur la frontière et dans les placés depuis Lomrwv incltr-
sivement jusqu'à Bitche eXclusiveme0t.

^Observations.
('1) Le général Jrr4an s"étant porté le 21
mai sur Namur avec
hommes del'armée dela armée setrouve
en deux parties dont l'une, divisée'
en maxche sur Namur, est commandée
gcnéral en chef Jourdan et l'autre, placée par
Jaulern, passe momentanément entre Longwy et
aux ordres du général Moreaux
Kuser.
S" f
gnement de Jourdan rend Moreaux indépendante
à
fait, mais ce 'g^^
Quoique la séparation légale de l'armée de
îLTZ^it:1^
(2)
la Moselle n'ait lieu
11 messidor an II <*jui")'
plus convenable dans le classement des serait cependant
pièces do la faire remonter
jourdela jonction d edourdan avec les armées desArdennes et au
du
Nord (3 juin), et de placer
tout ce qui précède à l'armée de la Moselle
et tout ce qui suit 1, l'armée de Sambre-et-Meuse.

Armée du Rhin.
La gauche, réunie à la droite
de l'armée
reçoit par arrêté du 29 novembre (9 de la Moselle
frimaire an Ill)
la dénomination d'armée devant Mayence.

Généraux.
^n!î«H?DDD'idV;' aU.ièjanvier
subordonnent Ù Hoche.

^^EBER' .rdonnément l'armée de Mayence du L'Ai


4 dé-
«
sur Arrondissement.
la frontière et dans les places depuis Bitche
vementjusqua Porentruy exclusivement. inclusî-

Observations.
Le 26 octobre (5 brumaire an HI), les trois/divisions
de 1 armée de la mises de droite
à la disposition du général Michaud
pour 1 aider a reprendre Mayenee, sont employai par ce général
jointement avec le* deux divisions de gauche de l'armée coa-
du Rhin au
Siège de cette place et- sont considérées
l'armée du Rhin.
coW un renfort "env^é à-
A la fin de novembre, le Comité de Salut
plblic ayant confié au
général Rleber. la direction du siège de MayeU,
les Représentants
p.è« les armées de la Moselle et du Rhin
(Lr arrêté en date du
novembre, mis à l'ordre le 4 décembre) donnent
divisions réu-
nies sous Mavooce. la dénomination d'armée deVant aux
Mayence, sans pour
cela en former une armée particulière, la
et {/retendue armée deVant
iUyence reste, après cet arrêté,
ce qu'elle ét. it avant, la gauche de
1 armée du Rhin renforcée de la droite de
général Kleber dirige le siège sans contrôle, lais
l'
rmée de la Moselle. Le
il est subordonné

et et
général en chef de l'armée du Rhin, tout au
et ce qui est relatif l'armée
doit être classé à l'armée dV Rhin.
Nota La gauche de l'armée de la la droite de l'armée
du Uhm reçoivent,par le morne
arrêté (29 -novembre),les noms d'armée
devant d'armée devaut Manheïm; mais

de
on ne doit tenir
aucun compte de ces dénominations; elles sont
rarement employées
durent peu, et les généraux Morcaux et conservent constam-
ment leur titre de. généraux en chef la Moselle et du

Armée des Alpep.

Généraux, "ï

A. titi provisoirement du
21 janvier au 6
i«p au
juillet.

1- au
Arrondissement.
1" janvier sur la frontière et dans les places depuis le département
de l'Ain inclusivementjusqu'au département du Var exclusivement.

Armée d'Italie.

Généraux.
Général Dumebbion, du ter janvier
au 20 novembre; provisoirement
usqu'au 26 mai (1).
Général Scderer, du 21 novembre au 31 décembre¡

Arrondissement.
1<* janvier sur la frontière et dans les places depuis le département
des Alpes-Maritimes inclusivement jusqu'à l'embouchure du
tthône.

Observation.
Le général Hoche, nommé au commandementde l'armée d'Italie
est arrêté ¡\ son arrivée a Nice, le 30 mars, et conduit
Pans. Le général Dumerbion ne cesse sous escorte h
pas de commander.

Armée des Pyrénées-Orientales.

Généraux.
par intérim du l<-<- au 15 janvier.
Général DuGOMSHEa, du 16 janvier novembre. Le général
au
DAGOBERT, subordonnément la divisôn de Cerdagne
ou du Mont-Libre:
du 29 mars au avril Le général
«ibordonnément, du t8 au 24 avril. Le général DoPi>KTy subordonné
ment, du 25 avril à la fin de septembre. Le général
(ionni.-mp.nt du
provisoirementdu. 17 novembre au 31 décembre.
Arrondissement.
1er janvier sur la frontière et dans les places depuis l'embouchure
du Rhône jusqu'à la rive droite de la Garonne.

Observation.
Le général Dagobert donne tort à cette division le nom
d'armée centrale; ce n'est qu'une ifivisïon isolée de l'armée des Pyré-
nées-Orientales.

Armée des Pyrénées- Occidentales.

Généraux.
Général ix&ft, provisoirementdu 1er juillet au 30 août (1).
Mi
Générai Mqncey, du iei septembre au 31 décembre.

Arrondissement.
1er janvier sur la frontière et dans les places, ejt<lans la partie du
territoire de la République située sur la rive gauche de la Garonne.

Observation.
Frégeville l'ainé commande l'armée en mars 1794, en l'absence
de Muller.

Armée de l'Ouest.

uénëraux.
Général Turreau, du 1'janvier au 17 mai.
Général ViMEUX, provisoirement du 18 mai au 6 septembre.
Général A. Dumas, du 7 septembre au 23 octobre.
Général CaNCLAUX, du 24 octobre au 31 décembre.

Arrondissements,
ier janvier sur les côtes et dans les ptaces depuis l'embouchure de
la Gironde jusqu'à l'embouchure de la Loire; sur la rive droite de la,
Loire,.depuis Ingrande et dans le département de la Loire Inférieure.
13 mai (Arrêté du 24 floréal an II) sur lés côtes et dans les places
depuis l'embouchure de la Gironde jusqu'à l'embouchure de la Loire
le département de la Sarthe passe à l'armée des côtes de Cherbourg
et la partie Nord du département de Maine-et-Loire à l'armée des côtes
de Brest.

Armée des côtes de Brest.


Une colonne mobile, dite armée réunie contre les
Chouans, est créée dans son arrondissement le 7 mai
et dissoute le 26 août,

Généraux.
Général Rossignol, du janvier au 6 mai.
Général Moulin, du 7 mai au 10 octobre. Le général Vachot, subor-
donnément les opérationscontre les Chouans, du 7 mai au 25 août (1).
Général RrvAin, par intérim du Il au 23 octobre.
Général A. Dumas, du 24 octobre au 9 novembre.
Général Hoche, du 10 novembre au 31 décembre les armées des
côtes de Brest et de Cherbourg réunies.

Arrondissements.
lor janvier,: sur les côtes et dans les places depuis l'embouchure de
la Loire jusqu'à Saint-Malo inclusivement, moins le département de la
Loire-Inférieure.
13 mai (Arrêté du 24 floréal an II) sur les côtes et dans les places,
depuis l'embouchure de la Loire jusqu'à Saint-Malo inclusivement, y
compris la partie du département de Maine-et-Loire, située sur la rive
droite de la Loire.
Observation.
(t) Le général Vachot prétend uu instant être indépendant et donne
aux 18,000 hommes mis à sa jdispositioa le nom d'armée contre les
Chouans; mata il l'ordre de rendre MouSiD,
auquel il,est
t'èÇûil
subordonné. •
Armée des côtes de Cherbourg.

Généraux.
Général Bk.\dfort, provisoirement du 1er au 5 janvier (1).
Général VtALLE, du janvier au 31) août.- Le général ïij.ly com-
mande la division détachée à l'armée de l'Ouest jusqu'au 26 janvier (2).
Général Hoche, du 1er septembre
au 31. décembre, et depuis le
10 novembre les armées des côtes de Brest et de Cherbourg réunies.

Arrondissements.
lir janvier sur les côtes et dans les places depuis Saiut-Malo exclu-
sivementjusqu'à TAuthie.
mai (Arrêté du floréal au Il): sur le, côtes et dans les places
depuis Saint-Malo exclusivement jusqu'à l'Authie et dans le. départe-
ment de la Sarthe.
Observations.
(1) Le général Vialle, arrivé à Caen le 1" janvier,
se fait immédiate-
ment reconnaître mais le général Beaufort, occupé à poursuivre les
chouans, n'a connaissance de son entrée
en fonction que le 5 janvier.
(2) Ladivision aui\ordres du général ï-illy, détachée h l'armée de
l'Ouest, part de :\antes\le 14 janvier, arrive il Caen le et rentre dans
l'armée des côtes de Cherbourg.
1795

Armée du Nord.
Par arrêté du 7 prairial an III (26 mai), exécuté du
15 au 20 juin, elle est réduite aux proportions d'une
armée d'occupation (1\

Généraux,
Général Pichbgru, du 1er janvier au 20 mars.
Général Morkau, du 21 mars au 31 décembre (i).

Arrondissements.

qu'à Maubeuge exclusivement.


^janvier sur la frontière et dans les places depuis

discret timide
3 mars (par suite du)
Dunkerque jus-
à gauche par la Manche et
la mer, du Nord, à droite' par ifi Meuse depuis Grave
jusqu'à
s*, tend sur la Belgique est la Hollande comprend
et en .France les dépar-
tements du Nord, de l'Aisne, du Pan-de-Calais et de la Somme.
12 juillet (24 messidor) (par décret) le département de la
Somme ('Il
est distrait et réuni à la 17e division 'militaire.

Observations.
(1) La majeure partie des forces de l'armée du Nord avenue
dispo-
nible depuis la conclusion de la paix
avec la Prusse, passe aux armées
de Sambre-et-Meuse et des côtes de Cherbourg; l'armée du Nord est
réduite à 25,000 hommes qui relent Hollande à la solde de ta llépu.
en
blique batave, et au* garnisons de la Belgique et des d«5part(»meu!s
du
Nord, du Pas-de-Catais et de ht Somme. On trouve quelques fois
les
dénominationsd'armée du Nord rn Hollande, d'armée active, données
aux hommes à la solde de la IlépuMiquc batave, et celle d'armée
it-rrîtoriale appliquée aux garnisons de la Belgique et des départements
du Nord et du Pas-de-Cal.iis; c'est
un abus; ces deux corps ne forment
qu'une seule et même armée dite du Nord.
(2)'I.r mors, Moreau prend le commandement en chef
deIW, du Nord, et le général Pichegru se rend à Pari.
la^n'est prévenue d6 ce chôment que par l'ordre,,du jourmais
du.

Armée de Sambre-et-Meuse.

Généraux:.
Général intérim- du janvier au 28
du
mars au Le général
blocus de Luxembourg du avril au
Arrondissements
frontière et dans le, places,. depuis Maubeuge indu.

3 mars (par suite du décret du)


de et sa
est couverte par le Hhin

partie de l'arrondissement

Observations.

Luxembourg capitule le 7 juin, mais le


de reprendrs sa place de bataille dyns corps. de blocus ne finit
¡'armée de que
Le général
ne posant, disait-il, couvrir les places de
la division militaire, pne Jourdan de les
31
18 novembre. Depuis cette occuper, ce qu'il fait le
division militaire, passée fortui-
l'armée de continue
NOTA.- Une division de l'armée du Nord,
envoya comme renfort
Jourdan, rejoint le 18 l'armée de
Dusseldorf, mais ne
cesse pas de faire partie de '['armée du Nord et
reste à la solde de la Hollande. Le général Laurent,
qui la commande,
prend pour
du générai Jourdau et
correspond pour la partie
arrondissementsdes deu. avec l'armée du Nord. Les
ne subissent aucun changement.
Armée de la Moselle.
Par décret de la Convention en date du
an III (3 mars), rnis à exécution le 1" floréalventôse
an III
{10avril), les armées du Rhin et de la Moselle
réunies sous le nom d'année de Rhin- et- Mosellesont

Généraux.
Général Moreaux, provisoirementdu
janvier
Général ^mbert, par intérim du 10 février au 9 février.
au 19 avril, le corps

Arrondissement.
J •' janvier
sur la frontière et dans les places depuis Longwy inclu-
sivement jusqu'à Bitche exclusivement.

Armée du Rhin.
Sa gauche, réunie à la droite de Varmée la
de Moselle
forme

Généraux.
Général M.ciudd, du janvier au 10 avril. Le général Ktmm
subordonnément Tarmée devant Mayence du
i» janvier au 13 févrièr.
Le général Sciual, subordonnément l'armée devant
Mayencedu H fé-
vrier au 29 avril, et ensuite les divisions de l'armée de JBJiin-et-MoseJle
employées au siège de Mayence.
Général Kleber, par intérim du H
au 16 avril.
Général Picubgru, du 17 au 19 avril les
armées de la Moselle et du
niun (I).
Arrondissement.
,1 or janvier sur la frontière et dans les places depuis Bitche inclu-
sivement jusqu'à Porentruy exclusivement.
Observions.

main le général ni
,18 mars, commence à être mis,en
exécution en partie, et dès le tend*'
prend le titre de général
de Rh.n-ct-Moselle,pendant J'absence du
K eber lui succède le
cannant ^nêê
général Pichegru. Le générai
avril et commande l'armée iitérim^
qu'au 16;, mais aucun de par

Le général Piebegru,
en passant devant Luxembourg, offre dès le
4 avril une capitulation au général' Bander, mais ne
prend le comman-
de ment en chef que le il,
à son arrivée au quartier général de i'«S
du Rhm à GwwterWam. La réunion des deux armées
sabou en une seule, n'ont lieu et leur organi.
que le 20 avril, après qUe ,l'armée de
Sanwe-et-Meu.seeut relevé celle de la Moselle devant
Luxembourg et
de ce jour seulement commence l'armée
de Rhia-et-MoaçH*

Armée de Rhin-et-Moselle.

Général.
tlénéral PicHEuau, du W avril au 31 décembre (1).

Arrondissements.
A sa création commence Moselle, de Sierck
la à Coblent. occupe
toutle cours du Rhin, de Coblentz à Huningue
et comprend à Finté-
rieur les départements de la Moselle, de la Meurthe,
des Haut et Bas-
«hin, des Vosges, du Doublet de la Haute-Srfône
Le i8 novembre la
3e division militaire
passe de l'arrondissement
de 1 armée de Rh.n-etMoselle dans
celui de l'armée de Sambre-et-
Meuse.
Observation.
^(1) Le général KleLer, nommé par arrêté du 12 brumaire an
(3 novembre) au comniandftm.«nî IV
Moselle ayant refusé, le général
en chef de î'-irrir'^
Zteh h \iZ R|cette
de de >{
Pichegru
armée.
Armée des Alpes.

Généraux.
Général Moulin, du janvier au .7 octobre. et depuis le 5 avril (\j
subordonnémentau général Kellermann.
Général Kellermann, du 5 avril au 5 mai.
Général Kellermann, du 8 octobre au 31 décembre.

Arrondissement.
janviersur la frontière et dans les places depuis le départe-
ment de l'Ain inclusivement jusqu'au département du Var exclusive-
ment.
Observation.
Le général Kellermann, nommé au commandement
en chef des
armées des Alpes et d'Italie, arrivé le 5 avril à Chambéry, visite l'armée
des Alpes dans to,us ses détails du 5
au 15, part alors pour celle
d'Italie dont il atteint le quartier général à Nice, le 5 mai.

Armée d'Italie.

Généraux.
Général Scherer, du 1er janvier
au 5 mai.
Général Kellermann, du G mai au 28 septembre les doux 'armées
des Alpes et d'Italie réunies et immédiatement celle d'Italie.
Général Scherer, du 29 septembre au 31 décembre.

Arrondissement.
1er janvier sur la frontière et dans les places depuis le département
des Alpes-Maritimes inclusivementjusqu'à l'embouchure du Ithôae.
Armée des Pyrénées-Orientales
dissoute par arrêtés des 26 thermidor, S et '30
Mcli-
dor an III (13, 25 août et septembre), cesse tP&bis-
ter le 20 vendémiaire an IV (iV octobre) après]
conclusion de la paix avec l'Espagne (1).
la

Généraux.
^Général PéRIGNOn, provisoirement du i« janvier au 29 mai. Le
génial Charlet subordonnant la division du Mont-Libre du
1er janvier au 26 juillet.
Général Scherkr, du 30 mai
au 15 septembre.
Général Limer, du 16 septembre
au 12 octobre.

Arrondissements.
1-janvier sur la frontière et dans'les PlacM d*P*» l'embouchure
du Hhône jusqu'à la rive droite de la Garonne.
Arrêtés des 13 et 25 août (26 thermidor
et 8 fructidor an III) (mis
exécution au commencement de septembre) les
départements des Pvré-
l'ttéraulta drz Tarn, du Gard. de l'Aveyrou, de
l'Ardèche et de la
Lozère.
Par suite de l'arrêté du U fructidor, mis à exécution
le vendé-
m.a.re an IV (K septembre) les départementsdes Pvrénées-Orientale,
de l'Ariège, de l'Aude et de la Haute-Garonne
(à).

Observations.
(I) 18 bataillons et 1 régiment de troupes à cheval
dans l'arrondissement restent en garni-
son de l'armée bataillons d'infanterie de
ligne, moitié d'une demi-brigade d'infanterie légère;
1 régiment de
troupes à cheval, 2 compagnies de
sapeurs, 5 compagnies d'artillerie,
1 compare d'ouvriers,
sont destinés a former dans le département du
Gard un camp de
repos et d'instruction. 17 demi-brigades et f n'ciment
de troupes à cheval passent l'armée d'Italie
d™\LZ troupes -destinées le camp du
dan, la 9 division militaire par les cantonnées

i
commande, mais subordonné ment
vendémiairean IV
soins du général JI.,(,llin qui les
au g,lt;ral Lamer, prennent, le
septembre), par décret du 14 fructidor an III
du Midi • h> c-Xn^i h iodé-

«««»•*
cette -celte

Armée des Pyrénées-Occidentales

Général.
G^Q^raJ AIonçeï, du 1« jarmer au octobre.

Arrondissements.

Observation.
Armée de l'Ouest.
Par arrêté du Directoire en date du 5 nivôse, an lv":
(26 décembre 1795), mis à exécution du 15 au 18 ni-.
vâse (S au 8 janvier 1796), les trois années |te
V Ouest, des côtes de Brest et des côtes de
Cherbourg
sont réunies en une seule sous la dénomination
d'armée des côtes de l'Océan (1).

Généraux.
Général CANCLAUX, dut il,' janvier au 6 septembre.
Général GroucijY, par intérim du 7 au 10 septembre.
Général HocHE, du 1 septeiùbre au 17 décembre.
Général WILLOT, par intérim^du 18 décembre au 6 janvier 1796.

1er janviersur les côtes et dans places depuis l'embouchure de


la Gironde jusque J'embouchure de la Loire et
sur la rive droite de la
Loire depuis le département d'Indre-et-Loire.

Observation.
(1) Le général Hoche arrive à Angers le 5 janvier, se saisit immé-
diatement du commandement des trois armées, notifie
aux généraux
qui les commandent l'arrêté du 5 nivôse an IV (26 décembre 1795).
Mais cet arrêté n'est reçu et exécuté
que le 6 à l'armée de l'Ouest, et
que le 8 janvier 1796 aux armées des côtes, de Brest et des côtes de
Cherbourg.

Armée des côtes de Brest.

Généraux.
Général Hocue, du 1er janvier au 30 avril les armées des côtes de
Brest et de Cherbourg réunies, et depuis le l'r mai l'armée des côtes
de Brest.
Général Rey, provisoirementdu 10
septembre au 23 décembre.

Arrondissements.

Armée des côtes de Cherbourg.

au avrillesarmées
descÔtes
de

Arrondissements.
exclu-
de du
suc la rive droite de la Loire
depuis le
et sur les, départements
en sont faciliter
du Comité de Salut publie le
Observation.
11) Le général arrivé à Alençon le 29 avril, reçoit
le commandement le 30, et à partir du 1er mai, le général Hoche
lie
signe plus que le général en chef de l'armée des côtes de Brest.
L'armée n'est cependant prévenue de ce changement
que le 10 niai.

Armée de l'Intérieur
crœc ptir 'messidor an Il
du juillet) et
formée des troupes stationnées dans la il6 division

Généraux.
Général MknOIJ, du J2 juillet au A octobre (1).
f.étiéral Barra. du 5 octobre au 26 octobre. Le général Buona-
parte en second..
C.énéral tk:o> aparté du 27 octobre au ;>J décembre.

et
Arrondissement,
A sa création la division militaires, c'est-à-dire les département:;

'Loir et du Loiret, auxquels un arrêt- du 4 prairial et te (tu


de l'Oise, de la Seine, de Seiné-et-.Oise, de Seine-et-Marne-, d'Eure-et-

messidor an 111 ajoutaient le département de l'Aisne et ceux de la


Somme, déjà de Pliure.

Observation.
(i) Depuis le mai, Je général Menou commande par intérim les
troupes réunies aux camps des Sablons et de Marly, daus Paris et dans
la division militaire, y compris lc département de l'Aisne; mais oe
commandement ne reçoit la dénomination d'armée de l'Intérieur et
Meuou le titre de général eu chef que par le décret du M messidor,
décret qui ajoute la 17e division militaire les départements de la
Somme, de l'Eure et de la Seine-Inférieure.
Armée du Nord

par intérim,. du 30 mars


mandement en chef de l'armée au
depuis la
par intérim du 16

t
au

Arrondissement.
janvier: la République les divisions

de les environs
Observations.
nommé, par du 123 fructidor
an
d'cl\mener avec lui toutes les
forces de
après avoir
laquelle il ne laissait.
que trois et les troupes
il prend le
le de
l'armée\du et conserve son titre de
il ajoute: et
de En le titi
toutes de
les
Meuse. Le général Dejean commande
par intérim les débris de l'armée
restés.en et prend le titre de général de division com-
mandant provisoirement l'armée du Nord.
(i) La division détachée à l'armée de Sambre-et-Meuse
«eldorf le 21 janvier, se dirige
quitte Dus-
sur Tirlemont, Mon* et Bruxelles, Set
rentre. ainsi sur t'arrondissement de l'armée du Nord.

Armée de Sambre-et-Meuse.

Généraux:.
GénéralJouRDAN,du 11, au 21 janvier.
Général Klbber, par intérim du janvier au 28 février.
(•énéral Jourdan, du 29 février
au 30 juillet.
(ù'néral Kleber, par intérim du juillet au 7 août.
«u'néral Jourdan, du 8 août au septembre
(iénéral Bburno.wilik, provisoirementdu 23
septembre
cembre, conjointement avec le général Kleber depuis au 31 dé- ù
cembre (1).
le dé-

Arrondissement.
1» janvier les *V3- et div.sions militaires défendant tous le
cours du Rhin, de Dua.eldo.-f CoWentZ) et
dro.teju.iu Ottweilcr, sur la Hlies, où elle se prolongeant par sa
touche a de

Observation.

(1) Le 14 décembre, le général neuroonvillo,


tombé malade par-
tage le commandement de l'armée de San>bre~et-Meuse commis
deux divisions venues du Nord) (v le,
le
avec général Kleber; il réserve pour
lui la correspondanceavec le Ministre
et le Directoire, et donne au
gênerai Klcher le commandement et la disposition
des troupe
Armée de Rhin et Moselle.

Généraux.
Général Pichegru, du 1«<- janvier 4
au mars,
Général Bbsàix, par intérim du 5
mars au 20 avril.
Général Moineau, du 21 avril
au 31 décembre.

Arrondissement.
1 cr -janvier; les 4«,
divisions militaires, moins le département
de l'Ain, attaché provisoirement à la division militaire.

Armée des Alpes.

du 1er janvier ;lu 31 décembre.

Arrondissements.

I
i«< janvier les 7c etiO'-diTirièh^ militaires

n 12-

Basses-Alpes
octobre (21 vendémiaire au V). Arrêté
distrait ^r*
plus le département de
Ain attaché provisoirement à la 7« division militaire

le département des

.
Armée d'Italie.

Généraux*
du
janvier au 26 mars.
Général Bonaparte, du 27
mars, au 31 décembre (•[).
Arrondissements.

dont le
12 octobre
an
le
gênent de cette armée commence

la Corse entièrement purgée (les


Anglais rentre sous la

Observation.
jours dans
la fois an ilfrein-

Armée des côtes de l'Océan

et de et (les

Arrondissement.
Observations.
'^suppression de l'armée^ des côtes de l'Océan (22
A
le général.floche conserve la surveillance des septembre),
quatre divisions militaires
1d<, 14, et qui formaient son arrondissement, et te
dent supérieur d« commun.
hommes cantonné dans
40,000, hommes sont dirigés ces divisions.
sur les armées des Alpes, d'Italie et
de Rh.n-et-Moselle 19,000 hommes
sont destinés à une expédition en
Irlande et.se rassemblent
aux environs de Brest
(2)' Le général Hoche arrivé le 5 janvier ,V Angers, saisit inimédia-"
se
tement du commandement des trois armée, de l'Ouest,
des côtes

n'estqui, les
de Brest et des côtes de Cherbourg
et notine aux
commandait l'arrêté du 5 nivôse.; mais cet
et exécute
çie le 6 l'armée de l'Ouest et que le 8 aux armées desreçu côtes de Brest
et de Cherbourg.

Armée de l'Intérieur
supprimée le 'fa vendémiaire an V septembre)-
par arrêté du 8 fructidor an IV (25 août).

Généraux.

septembre.

Arrondissement.
1er janvier les 15" et 17° divisions militaires,

Observation.
(I) général Buonapa.te nommé dès le
Le.
en chef de 1 armée d'Italie reste cependant encore quelques jour,
tête de 1 armée à la
de l'Intérieur, et le Directoire
placement que le 20 ventôse (10 mars), la veillene pourvoit ù,Son rem-
1 armée d'Italie..
Armée française en Irlande

Arrondissement.

V) pour la

Observations.
poche nommé au commandement en
chef (le l'armée
(20 juillèt), conserve cependant
le titre en chef
l'expédition devant rester
secret,
militaires, mais

les, troupes mises il sa disposition


et compose sou état-major'. Ces
la dénomination expéditionnaireou française,
de décembre;

armée passe par


1797

Armée du Nord
supprimée par arrêté en date du 4 brumaire
an, VI
(25 octobre), mis exécution le 8 novembre
major est licencié, les troupes restent en lialavie
sous la dénomination de divisions françaises station-
nées dans la République

Généraux.
Générât Dejean,. par intérim du i"
janvier au 24 septembre.
Général BjWKHpNViLiB,. du 2a septembre au ? novembre.
Depuis !<•
7 octobre subordonnément nu général Augereau.

Troupes françaises stationnées dans la hatavA.


Général BburnOnVillb, 'provisoirement du 8 novembre au 31
dé-

Arrondissements.
1- janvier divisilns
la République batave,- les et 24" mïtt-
«aires. Devis divisions détachées il l'armée de Sambre-et-MetLoc-u-

batave. Les et
pent Dussèldorf ét les environs
2.février (14 pluviôse) (Par arrêté du) le territoire de la Il/publiqu..
divisions militaires en sont dirtrajtc*; la W
[Passe à l'armée de Sauibre-et-Meuse, les 1« et .\& rentoént dans le
(régime de l'Intérieur.
Troupes françaises stationnées dam la Rv publique
partie de la Gueldre, la province d'Utrecht, le Bradant balavc," la
Zélande et le Sud-Hollande.

Observations- 1
(1) Le 23 mai (4 prairial), les deux divisions d
mettantl'armée du
Nord
détachée» à l'armée de Sambre-et-Meuse
se en mouvftment
(les dernières troupes de la division Desjardin quittaient
l'armée le
8 prairial) pour aller prendre des cantonnements
le Brabant batave où elles
commencent àWrriver sur4 PY«el et dans
le
reu r es dans l'arrondissement.de l'année Nord,' ces
sont toujours k la disposition du
deu
$S
des ordres directement. 1
R™™lle,en remettait le commandement de
iarmee de Sambre-et-M.mse clampioimet
au général' les
cherche il apporter quelques mod.tieation* dL
l'organisation et
arrond.wen.enlg du Aord et. de Sumbre-^iLe,
eûet jusqu'au 27 janvier Cologne s'arrête, ensuite reste même Bru- ce
à L^
S
et
«le. qu ,1 ne quitte que le 8 février. Mais 1 Directoire n'approuve
pas on projet les armées demeurent qu'elle divisions
ce ordL étaient, et les
de l'arméedu Nord sont maintenues
aux directs du
rivent considérée
en chef de l'armée de Sambre-et-Meuse, et
ne être
que comme un renfort momentané envoyé à cetik
armée

Armée de Sambre-et-M^use.
Directoire en date vendémiaire
an P/ septembre); mis à
20 .octobre, les armées -de
sont réunies en un, seule
smls la
dénomination

,provisoirement et
avec le

intérim général

Général
par intérim du au', 20 octobre.
'10; janvier: le 3° et*^
cours du Rhin de Dusseldorf à Bingen, les 2<\
25e divisions militaires.
2 février (14 pluviôse an IV) (Par arrêté du) le
cours du Hhin de
Dusseldorf à Bingen, les 26, 3e, 24e et 23e divisions militaires".
Après la cessation des hostilités avril), l'armée reste en canton-
nement sur la rive droite du Rhin. Quartier général a Wotzlar.

Observations.
Le général Moreau, nommé
par arrêté du 5 nivôse an V (25 dé-
cembre 1796) au commandement en chef des deux armées de Rhin-et-
Moselle et de Sambre-et-Meuse,
avec autorisation de déléguer le com-
mandement de Tàrméà où il ne serait
pas, à un général de ;on choix,
remet 30 janvier le|£ominandementde l'armée au général Desaix et
le
arrive le février l'armée de Samkre-et-Meuse. Le lendemain
ou
surlendemain, il apprend la nomination de Hoche commandement
au
en chef de cette armée, et résolu a ne pas faire usage d'une autorité
qu'il ne devait conserver que'peu de jours, il laisse il Championnet te
commandement immédiat qu'il exerçait par intérim, et profite de
son
titre de commandant supérieur des deux armées
pour visiter l'arrou
,dissement de celle de Sambre-et-Meuse dans toute
son étendue.
(2) Le général Hoche, arrivé dès le 23 février dans l'arrondissement
de l'armée de Sambre-ot-Meuse, passe la soirée du 25 avec les généraux
Moreau et Championnet et commence fi donner des ordres, maisjaisse
le général Championnet commanderle service,
et n'annonce son entrée
en fonctions que par l'ordre du jour du 4 mars.
(3) Le général Hoche ne reste cependant
pas constamment ïv l'armée
de Sambre-et-Meuse; du 24 a-i 29 juin, il fait
un voyage au Texel,
mais ne prévient pas l'armée de son départ et
ne remet personne le
commandement pendant son thsence. Le 4 juillet, le général Hoche
s'éloigne de nouveau secrètement de* l'armée hommes,
avec
dirigés ostensiblement par Paris sur Brest,
sans se faire remplacer
dans le commandement en chef. Le général Moreau, à qui le Directoire
avait déféré ce commandement l'ayant refusé, l'armée est réellement
sans général en chef jusqu'au juillet. L'absence de Hoche se pro-
longeant, le général Lefebvre est enfin investi du commandement
par
Armée de Rbin-et- Moselle.

Généraux.

intérim
général Moreau,

au avril.
du 10 au 6 6 octobre

Arrondissement.

militaire del'Ain,distrait
dela divi-
encantonnement rivcdroitedu reste

du
Armée

7 au

du
des et

disposition
Arrondissement.

Observation.

Armée de Mayence.

exécution le '16 décembre, l'armée

Général.
«ionéral Hatry, duit au 31 décembre

Arrondissement.
A sa création tout le pays conquis sur la rive
depuis le Sp.reb.ch et les positions vis-à-vis sur la rivegauche du Rhin
etrâite.
Sw24 et 25- yivisions militaires; rentrent régime

Observation.
(f )
l'arrêté du lu IVi.n ur,
^Iccembre, et l'exécute immédiatement regarde, mais
pour ce qui le
cet arrête parvient
ne que le 16 .lécembn, au matin ati général f^rv
qui se saisit immédiatement du commandent (lui lui est déféré.
Armée du Rhin.

lion
st

Général.
au 31 décembre.'

Arrondissement.

et dans les portions


du Haut et du
sur !a rive droite du Rhin.

Armée des Alpes


supMmce par arrêté du i
fructidor t±\ août)
l'armée

et
du 1- janvier au 13 septembre.

Arrondissement.
les ?uet mil^ir" ^parlements de

Armée d'Italie.

€xéit«£rativ
Général du i" janvier au J(i
décembre.
Arrondissements.

les îles Ioniennes,les tout le pays


(Par arrêtés
delà des Alpes,

7° division 80 et

le
divisions militaires
en sont distraites, et le régime de

Armée française en Irlande


[II pluviôse an V): les

Général
Général ,du 19 janvier 9 février
Arrondissement.
et depuis le 10 janvier, dans la

Observations.

de oÙil s'était
desonchef
d'état-
(2) Le général Hoche est nommé dès le 24 janvier au commandement

.•.'
ychef.de t'arme de Sambre-et-Meiise, et l'arrêté qui décide
îymée d Irlande rejoindra l'armée de que
Satubre-et-Meuse est du 11 plu-
vi<W (30 janvier), mais l'état-major
ne cesse son service que le 10 fé-
vnèy et les troupes, réparties ensuite dans la 13° division militaire
ne si^nt mises en marche par les soins du général Hédouville que lé

Armée d'Angleterre
créée du 5 brumaire an VI (26 octobre).

Généraux.
Général BonapartV à partir du 26 octobre.

Bonaparte.
Arrondissement.
23 décembre (3 nhùse au VI) fPar anèté d»)
«ne «me de 10 lieues
de large tout le long des côtes, de k Ortende, en comprenant
une partie des W* et W> jJivisions- militaires.

A U
Observation.
T.» de .décembre, cette armée
••»
hommes tirés de l'armée d'Italie et 10;000
pas réunie, mais 40 000
pris dans les armées du
Rhin et de Mayenee avaient l'ordre
concentrer sur son arrondis-
sement. Le général Desaix était à Paris.
1798

Troupeslafrançaises
dans
République

janvier.

Arrondissement.

du Observation,

du
Bra.

aux troupes'

n'est que et
de fait,

Année de Mayence.
Général Joubkrt, du 30 juillet au 7 octobre.
Général Lkfkbvrb,
par intérim du 8 au, 25 octobre.
Général Ferino, par intérim du
au âl octobre.
Général Jouroan, du {««• novembre au 31 décembre,
avec le com-
mandement supérieur sur l'année d'Helvôtie, arrêté du 15 bruimaire
par
an VII (S novembre).
Arrondissements.
1" janvier sur la rive gauche d u Bbio de Dusseldorf nu Spirebach,
tout le pays entre le Rhin et les départements réunis, et vis-à-vis sur
la rive droite le pays conquis.
15 janvier l'armée évacue la rive droite du Rhin jusqu'au Mein.
i mai (S floréal an VI) (Par arrêté du)
sur la rive gauche du Rhin,
depuis Dusseldorf tout le
pays compris entre le Rhin et les départe-,
méats réunis, la 5e division militaire, Kehf, et sur la rive droite le pays
conquis jusqu'au Mein (Franconie).

Observation.
<(f) Le 5 juin, le général Lefebvre est investi du commandement
particulier d'une réserve qui se réunit dans le département
du ldtut-
Hluo, entre les armées de Mayenee et d'Helvétie.
Ce corps fait partie
de l'armée de Mayence et le général Lefebvre
est subordonné ai. général
en chef de cette armée, mais il est également tenu- de déférer aux réqui-
(les troupes que pourrait faire le général
d Helvehe. Ce-corps subsiste jusqu'au m eu chef de l'armée
novembre, il alor* complè-
tement réuni il l'armée de Mayenee dont il devient la Mtdivision

Armée du Rhin
supprimée par arrête du 10 an n m jan-
mer), mis à exécution le 3 février pluviôse)
Les troupes qui la composaient se concentrent dans
le département du Mont-Terrible et
tard t armée sont quelquefois
dési-
gnées par la dénomination d'armée dans l'Erguel.

Général.
Général Augereau, du janvier au 3 février.
r
Arrondissements.
janvier les départements du Mont-Terrible,du Haut etdu Bas-
Uh;n, et-*i»-à-Tw le pays conquis
sur la rive droite du Rhin
départements du Mont-Terrible, du H,ut'et
HIiiq, eVKehl suit la rive droite du llhiu. du ftw-

Observation.

,le l'armée du Rhm,réunit Kehl k la 5e division militaire et rend


division au régime de l'intérieur. Le département cette
du Mont-Terrible est
mis à la disposition du général Sch«wen.bUrïr,
nommé au commande-
ment des troupes qui se concentrent dans département.
ce

Armée d'Helvétie
créée par arrêté du 18 ventôse an VI (8 mars) (î).

Général

2 octobre provisoirement
28
et, attendant
au 27 mars.
an
de son
par arrêté du 15 brumaire an
le le

Général
subordonné ment à

Arrondissement-.
département du la

Le
les frontières de
(les
Observation,
troupes
d'une division que
sur
1'armée
et qui s'ôtaient le pays de et du
du
est conféré au
qui, armé à Lausanne dès le 5 février,
se fait reconnaître immédiate-
ment et dirige les opérations en Suisse. Après la réunion
•«•ordre, à Berné le 6 mars, il prend le titre de des deux corps
ram,.»e.ir«nç«We eu Helvétie, mais l'armée d'Helvêtie commandant de
par un arrêté du 18 ventôse an. Vf (6 n'est créée que
mur,), arrêté qui donne le
commandement en chef au généj-al Sebawemhur*. en
al en chef de Brune, nojnmé
!ern^e!l'm"e J^ce
1 armée d'Italie, est
cependant autorisé à restun à la
que les affaire, de la Suisse soient
La colonne venue de l'armée d'Italie
quitte la Suisse avec le général
.hrune, eU armée d'Helvétie
ne se compose plus que de, troupes sorties
de 1 armée du Rhin.

Armée d'Italie.
Par suite d'un arrête en date au 15 pluviôse an
(S février), elle se divise le 20
VI
février en armée
d Italie et armée de Rome.

Généraux.
du 1er
janvier au 19 février.
Générai Bebthier, du 20 février
au 3 avril.
Général Gaultier, par intérim du 28 juillet
au 18 août.
Générai Brune, du 19 août au 31 octobre.
Général JoimBRT, du I" novembre décembre, avec le comman-
au
dément supérieur sur l'armée de Rome. Du
au 25 décembre le
général Moreau commande de fait l'armée.

Arrondissements.
*« janvier la République cisalpine et H-urienne, le Piémont la
torse et les îies Ioniennes.
10 octobre (19 vendémiaire an VU) (Par arrêté du), exécuté, à Farmée
d'Italie le vendémiaire (2! octobre l'lie de Malte
est réunie son
arrondissement.
Observation.
(1) Le 7 décembre, le général Joubert divise
l'armée d'Italie eu deux
parties, confie le commandement de
quatre qu'il laisse sur
l'Adige au général More.au, et marche
avec le reste de t'armée sur Turin
Le H la révolution de Piémont terminée, il donne sa démission, W<
voie <*a03 leurs anciennes positions- les
troupes qu'il avait emmenées
avec lui, les fait suivre par t'armée piémonfcuse, et reste de
a. Turin, attendant l'arrivée de son successeur. L'armée d'Italie Sa personne
est de
fanaux ordres du général Moreau le général Joubeit
conserve oëpen-
'dant Turin le titre de général en chef, continue à correspondre
cette qualité avec le général Championnet. Enfin, en
.sur les instances du
Directoire, il rejoint, le 25, le quartier génémi à Mitan
et reprend
commandementcomplet de l'année.

Armée de Rome
créée par arrêté du 15 pluviôse (3 février)
Supprimée par arrêté du 18 ventôse
(8 mars), elle devient
une' division de l'armée d'Italie, dite corps dl armée
de Rome. Reconstituée par arrêtés des" 27/ vendé-
Vil (18 octobre et 6 no-
mis à exécution le 20 novembre.

Général Masséna, du 20 au
Général Dailemagke, provisoirementdu 26 février au
27 mars
Général Saimt-Cy», du 28 mars 25 juillet. Le corps d'arme de
au
Home subordonnément au général
en chef de l'armée d'Italie.
Général Macdokald, provisoirement du 26 juillet
Lejjorps d'armée de Rome subordonnément au 19 novembre
au génial en chef de
l'armée d'ftalie.
Général Championne r, du 20 novembre
au 31 décembre
ncment au général Joubert.

Arrondissement.
A sa création: les États du pane, devenu la Républiqae
romaine
Qbser?ations.
(1) Une forte division de l'armée d'Italie' k la tête de
général Berthier était entré à Rome le 10 février,
reçoit le 201 février,
après que le général Masséna, nommé
par arrêté du 15 pluviôU (3 fé-
vrier) général en chef des troupes françaises dans
les États du
arrivé de la veille A Rome, en eut pris le commandement, pape et
reçoit la
dénomination d'armée do Rome.
m Du 26 février au 18 mars, le général Masséna, contre lequel
1 armée de Rome était insurgée,
reste 4 Ronciglione avec
de l'armée et y conserve
son titre, de général ea chef. Le général D*Ue.
magne commande eu son absence et lui rend compte.

Armée d'Angleterre.

Général Bonapartb, jusqu'au i2 avril 1798.


Général Dksaix, provisoirement du i« janvier
au 27 mars, Isubor-
aonneinent au généralBoaaparte (|).
Généra IClmaim., du
mars au 7 octobre provisoirement jusqu'au
'départ de l'armée d'Orient (19 mai)
Général Moulin, par inttrïm du 8 octobre
Géuéral Kilmaine, du 2 novembre au !-
novembre (3).
au 2 janvier 1799.

Arrondissements.
i" janvier une zone de 10 lieues de large le long dea côtes de Brest
aOstende.
i2 janvier (23 nivôse an VI) (Par arrêté du) les
1" et 24" divisions militaire. (Le 30 octobre, la

clivisiun en est
distraite par arrêté).
25 décembre (5 «ivtke an VU): le,
militaires, les 1re, et division.
J6« et divi.iorrs territoriales sont distraie
divisions territoriales (4).

Observations.

conservent leur quartier général Ù Paris.


(2) Le général Kilmaine continue résider
à a Paris, maïs les troupes
commençant a arriver dans l'arrondissement de l'armée, l'état-major
11juin.
s'organise à Rouen, le général Kilmaine ne le rejoint que vers le

(3) Le général Kilmaine appelé au commandement en chef des


expéditions dirigées contre l'Irlande, arrive le 8 avril ;Y Paris et y
conserve le titre de général en chef de l'année d'Angleterre, armée
que le général Moulin commande en son absence; l'expédition avec
laquelle il devait partir a,yant été contremandée, Kilmaine revient au
commencement de novembre à Rouen, et reprend le commandement
de l'armée d'Angleterre.
(4) L'arrêté du S nivôse an décembre), en modifiant, l'arron-
dissement de l'armée d'Angleterre, transporte son quartier général de
Rouen ;i Rennes. Cette armée depuis lors a pour mission de comprimer
l'insurrectioti qui commençait à renaître dans les départements de
l'Ouest, et de surveiller les côtes. Lés troupes qui en font partie ne
sont pas organisées comme celles des autres armées, en divisions
actives mais restent aux ordres immédiats des généraux eomraa»tkint
les quatre divisions territoriales comprises entre la Seine et la Gironde,
et formént quatre corps séparas, agissant chacun dans l'enceinte-,de la
division qui lui est affectée. Le général en. chef résidant à Reiïnes^ést
chargé de donner de l'ensemble aux opérations. Le général Kilmaine,
malade à Rouen, envoie le 30 décembre l'arrêté du Directoire au gêné..
ral Moulin Rennes, avec ordre de prendre provisoirementle comman-
dement de l'armée; mais le quartier général ne quitte Rouen que le
2 janvier 1799 et le commandement du général Kilmaine ne
cesse
réellement qu'à cette époque.

Armée d'Orient
rréce par arrêté du ventôse an VI (.*> mars). la
le 10,
De
fin de mars au 10 mai, s'onjanUa soun le nom d'ar-
mée prend le nom d'armée de la
et- le '12 juillet Jv messidor an I7;,
aprvs son débarquement, celle d'armée.
dénomination qui avant le mois d'août est
par celle d'armée d'Orient.

Gént'-ral Bonaparte, du8 mai au 31 décembre


Arrondissements.

jnin au 30 au 20 ) devant

Le:! juillet (14 vendémiaire au


du),

Observations.
troupes qui prises armées et
et parmi celles qni étaient dirigées
sur
nommé dès le 5
mars commandement
pendant temps le titre
de général en chef de'.
surveille en
que les armetnents de l'armée d'Orient. I'arïs le 3 mai
il arrive il Toulon le prend le
sïon réunie dans cette ville et üonne
d'armée de la aux ordres le nom
en que n'est qu'une

Deuxième expédition
d'Irlande.
Sous cette dénomination coa comprend plusieurs
expéditions isolées qui s'organisent pendant lespetites
mois
démiaire an VU) dans les Rochelle, de
Brest et au TexeL

Ces expéditions furent commande les généraux


Hardy, par l'adjudant général Corïez, parle chef de -bataillon
par Miniw
et par le général Kilmaine.
Observation.
Le général -.Hum-bert, débarqué le 5fructidor an VI (22 août) dans
la baie de Killala, donne aux troupes
ses ordres, auxquels soient
joints Irlandais -Unis, le nom d'armée d'Irlande, niais
à tort- le
général Ilumbert n'était que général de brigade, si
et ces expéditions
isolées eussent réussi, c'était le général Kilmaine qui devait
le commandement supérieur et y donner de 1"'ensemble. en prendre
Ï799

Troupes françaises
stationnées dans la République batave (1)
prennent le 26 août (9 fructidor an VII) la dénomina-
tion d'armée dans la République batave, conformé-
ment a itn arrêté du brumaire an VII (o no-
vembre 1798) qui la leur rendait en cas de reprise
d Hostilités. Devenue le 23 septembre
an VIII) armée de la Batavie.

Généraux.
Général Haïry, du au 8 janvier (13 au 19 nivôse an VU)
Général BRUNE, du 9 janvier
au 25 août (20 nivôse au 8 fructidor)
et depuis le 16 juillet messidor) avec le commandement des
troupes bataves.

Armée dans la République i ttave.


général BRUNE, du 26 août au 22 septembre (9 fructidor
au jour
complémentaire an VI!) avec le commandement de l'armée batave.

Année de la Batavie.
Général Bruxe. du septembre au 27 novembre <1« vendémiaire
au 6 frimaire au VI!I)i
Général Kkllesmanjj, provisoirement du 28 novembre
au 5 dé-
cembre (7 au 14 frimaire an VIII).
GéuéraU>KSJàRDiN, pro visoirement du 6
au 31 décembre.

Arrondissements.
l" janvier (12 nivôse an VII) une partie de ta Gyeldre, la province
dTtreeht, le Brabant batave, la Zélande et le Sud-Hollande.
Armée dans la République batave. 20 août (9 fructidor) ta
République batave,
24 septembre (2 vendémiaire an VIU) les 246 et 250 divisions mili-
taires sont ajoutées à son arrondissement.
Armée de la Batamc La République batave, les et 25, divi-
sions militaires.

Observation.
Par deux arrêtés en date du 27 fructidor an \'II et 2 vendémiaire
an VIII (13 et 24 septembre le Directoire voulant avoir une
réserve opposer au besoin aux Russes débarqués au Helder,
ordonne la formation d'une armée sous le nom d'armée du Nord, lui
assigne pour arrondissement les 24, et divisions militaires et en
confie le commandement en chef au général Brune, conjointement
avec celui de l'at'mée dans la République batave'
Les victoires d'Alkmaer et de Castricum (19 septembre et 6 octobre
1799) jour complémentaire an VI et 15 vendémiaire an Vil) rendant
cette mesure inutile, font négliger l'organisation de la nouvelle armée,
dont la dénomination désagréable aux oreilles du Directoire est
abandonnée; mais les troupes et l'arro ndissemènt affectés à cette
armée restent Ma disposition du général Bi-une et se trouvent ainsi de
fait englobés dans l'artnée franç aise dans la Républiquebatave, dont
l'arrondissement s'accrott des et 25e divisions militaires et qui
prend la dénomination d'armée de la Batavie.

Armée d'Helvétie

du 2 floréal (2! avril), misa exécution le floréal


(29 avril)

Général Masséna; du 111-janvier au 4 avril (12 nivôse au 15 ger-


minal) Jourdan.

(1)..
Général Missnard, provisoirement et subordonuément à Massénâ, du
5 au'16 avril (16 au 27 germinal)
Général Massénà» du 17 au 28 avril les armées d'Helvétie et du
Danube.
Arrondissement.

Observation.

donnait protisoiremén
U
mars) qui ,lui

son quartier général


nommait définitivement
commande imniédiatemeh
1- en h! I un (
germinal)
annéesarrétf
il dater de ce j°"r

Armée de Mayence.
Par arrêté du m pluviôse
an VII (3 février) î)ri<i

Généraux.

et
du Rhin.
.4™ mars (il ventôse)


Général Bernadotte, l'armée d'Observation

Arrondissements.

Kehl avec l'armée dti Mayence

vation.

de
le général Jourdan

Observations.
(1) On n'a pas cru devoir séparer l'année
et la passer à part cette armée
été en réalité qu'une réserve destinée
les derrières de t'armée de Mayence dont
une division,

cier de prendre provisoirement le commandement de


subordonnément à
Jourdan, du 24 février au 8 avril (6 ventôse au 19 germinal).

gauche du Rhin, de Dusseldorf


au département du Mont-Terrible les quatre départements de la rive

Mein.
gauche du Rhin, la 5" division militaire, Kehl, et sur la rive
pays conquis jusqu'au
9 février CI pluviôse)
Mem et la Lahn Ie

et place les quatre nouveaux départements de la, ligne

dKssement de cette armée. La 51) division militaire


dans l'arrondissement de l'armée de Màyence
environs de Strasbourg mais
on ne trouve
dement du général Bourcier s'i! l'exerça, aucune
ce fut
(1er au S ventôse an VII inclusivement); le 18, le
droite le
l'armée d'Observation se forme entre le
février, Jourdan lui assigne
arrondissement les quatre nouveaux départements de en outre pour
la rive gauche

ayant passé le Rhin h


pour se porter aux sources du Danube
la & division militaire entre dans l'arrondissement de l'armée d"Obser-

d'Observation de t'armée
a duré et n'a
couvrir la gauche et k assurer
elle devient définitivement.
(2) Ui7 février, le général Jourdan donne ordre au
génial Bour-
^tmn, afin de hâter l'organisation des corps destinést'armée d'obsér-
à la composer
Mentionnent la Sarre, le Wiin-et-Moselleet la Roer) du Rhin (le
dans l'arron-.
reste provisoirement
qui se concentre aux
trace du coniman-
du 19 au 23 février
général Saborde
commandait encore, et le 24, le général erâ chef Bernadotte,
Strasbourg, avait pris le commandement. arrivé à
Armée du Danube.
sur un arrêté du
(2 mars), le générai
d'Observation, le 17 ventôse (1 mars), la dénomi-
nation d'armée du
25 prairial (7 et iB Juin), mis à
au l'armée du
se divise en armée- du armée du

Généraux,
Général Joiiroan, du 7 mars
au 8 avril (17, ventôse au 19 ger-
minal) avec le commandement supérieur
sur les armées d'Helvétie et
Général Masséna, du 9 au 16 avril (20
au germinal) provisoire-
au 28
dHehtUie.
germinal les du
ment avec le commandement supérieur de l'armée d'Helvéti*»,
et du

sidor). ••-•_
Général Masséna, du 18 juillet au 29 novembre (30 messidor au Vil
au 8 frimaire an VIH).

et
(9 au 20 frimaire).
Arrondissements.
(8 germinal) (Par arrêté du), mis à exécution du
,9 avril 3 au
au 3W jgermip.1) le, troupes qui faisaient partie de l'armée
dOb^ervatron affecté cette armées, sont réuni, à
l'armée du Danube.
• 29 avHMlO floréal); toute la ligne du Hhin de
à U&W
les quatre nouveaux départements
de lit rive gauche du Hhin, la
hôwiîîo" militaire, tlépartemCût du
la République

m^ov) (Par arrêté ,iu), mi» h exécution le 30 juillH


la place -d Humngue, le département
I*fort le. départements du Doubs, du Jura,
baone (6« divisiou militaire).
de (le
du Mont-Terrible, la p|aW *,lê
la Haute-
Armée du Rhin
Par arrêté du
novembre le,
armées du Danube sont réunie, en une
seule sous la dénomination d'année du liliin

(.10 messuîor nu 3 vendémiaire


ah Vit).
/Jénénri Nkv .provisoirement
du 25 septembre au octobre (4 v,n-
uemititie au 2- brumaire).

eembr» (15 frimaire au 6 nivôae)


droite du lâ aU S7.^«n»re(ai frimaIre

Arrondissements V
juin
prajrîali (Par arrêté du), mis k exécution
(2 thermidor) a Du^Wdrf
le 20 juillM
eJnJJ
a IflIftinKue

'1 CI' thermidor) ¡Par arrêté du) parv^u à l'armée'


août août'
i8.lherm,dor)-le« Io7,
2< et 4- militaire» sont

(3 frimaire an Vili) (Par ^èff du), mi« h cx^ulbndu

taires; la 2" division m.litairo


rentre ditns le régime de l'intérieur.

Observations.

arrête en date du 7 juin (19 pru.rial) lit du


Hhiu de Ihmingue à Dusseldorf, puis un deuxième arrêté!
eu date du
13 juin crée l'armée du Rhin et lui assigne
pour arrondissement la
division militaire et les départements du Mont-Ton «erre, du la
Sarre, de Khin-et-Mostlle et dcs la Noer. Le général Moreau;, nommé au
eonanandement de cette armée, n'arrivait pas et les troupes commen-
çant se concentrer dans les environs de Mayenee, un nouvel arrêté du
juillet («2 messidor) charge le du
Hhin et.de la commander provisoirement. DU le (30 ce
tfénéral-, arrivé prend le commandement ..qui lui était côBfié
et donne des ordres, niai*, le partage définitif de
des troupes entre le* armées du Danube et du Hhiu n'e;at rtiîs il l'ordre

(5) Le général l^i'ourbe, tioihmé par arrêté du 25 .septembre; (3 ten-


deitiiaire an VU1) g-uéral en chef .de l'armée du Hhin, arrive Stras.
lunirg dès le {l'octobre vendémiaire) et commence k donner des
ordres; mais le' général \ey, la tète de la partie active de l'afmie,

iipsluHiif; et ue cède détioitive-ment le commandement eu chef' au

Le (J diicembre' frimaire), le général Leeourbe remet ;m


Kétiéraî Haraçuay d'iiilliers, lieutenant du général en chef, le

et
comman-
dement de l'armée du lUiiu devenue l'aile gauche de la nouvelle armée
du Rhin. et se rend ù Zurich, où il annonce-le 12 (il frimaire)
|
firoclamatipn la union des armées du
par une
du Hhin sous la

nant du général eu chef et prend en cette qualité le commandement


de l'armée du Danube, qui devient l'aile droite de l'armée du Hhin.

VU!) et donne
quelque!» ordre-, dans rarrondissement de l'année du Hhin, mais ne
prefud le commandement en chef que le 2<S,après avoir rejoint le
Depuis ce jour seulement la fusion des
armées du Danube est du Hhin est complète, jusque-la, séparées et dis-
tinctes, obéissant chacune à un géuéral
en particulier,elles n'ont
rétlli'meut fait que changer leurs anciennes dénominations, en celle
d'aile droite et d'aile gauche de l'armée du Hhin,
Armée de Rome

24

i« thermidor)
suborUonn,1Mot
du 28 février '» ,^t ^%11^™
dO au

Arrondissements.

conquis

lies Ionienne, «WVt


Armée d'Italie
divisée en armée des Alpes et armée -par
dit 17 messidor (5 juillet) t mis à juillet
!•*
L'armée des Alpes esi supprimé^ et â
du 12 .fructidor (29 août), exécute
le lec septembre fructidor),

Généraux.
(It'hural Joi'BKRT, du I'1'
au 31' janvier- (12 nivôse au 12 pluviôse)

Général Delmas, par 6 mars (13 pluviôse


au 1G ventôse).
Général Brixkteau » provisoirement du 7 au

Général SctlKRER, du tnar.* au avril (tî vc-utùse au 7 floréal)

Général M(>KEAUt du 27 avril au i aoAt (R floréal au thermidor)

le-i armées Tl'HaHe et des Alpes.


Général ChaMPIONiMiT, commande l'armée des Alpes du. 2J juillet nu
^.11 août (3 thermidor au H fructidor), suhordonuénient au général
thermidor) (2).
'Général Mor'ëau, provisoirement du !j août au rn.ttin au 20 sep-
tembre (28 thermidor au i1' jour complémentaire)..

Géuéral Siit.HfcT, par intérim le décembre (II) nivôse).

Arrondissements.

tîi'pendiinces. les îles Ioniennes, Malte et


'ses dépeiidaïjces passent dans l'arfûiHlUscuu'nt de .l'armée de »\aplc.s.
uin (13 prairial) (Par arrêté du) les 7* et Se 'divisions 'militaires.*

6 juillet ( ^messidor) (Par arrête du) la défense des Alpes, depuis

et
qui reçoit pour arrondissement les 7", 8" et
L'armée d'Italie occupe les Apennins.
-Avisions militaires'

et
20 août fructidor) (Par arrêté du), mjs à exécution du l«f
21 septembre ta ligne des Apennins et des Alpe,, au
et de (iénes au
Suint-Bernard, les divisions militaires.

Observation
(1) Lo 26 avril. (7 floréal an VU), le général Moreau, appelé par le
trouve, le général en chef parti
pour Milan et commande dès lors de
fait par intérim. Ayant reçu l'avis du- -passage de i'Adda les
Autrichiens, il en prévient aussitôt Scherer et l'engage a revenir par
promp-
tement à la/.tête de l'armée; pour toute réponse, Scherer lui envoie, le
lendemain 27(8 floréal), Farrèté du Directoire, date du 2 floréal.
en
(21 avril), qui le natoinnit, lui, Moreau, général en chef des
armé.e-*

troupes (lui d
l'ennemi, et sur le champ de batnill»

(2) Le 21 juillet
lui conférait le
même, Moreau fait connaître
commandement eu chef.
thermidor), le général Championnet, parvenu h
aux

Grenoble, se fait reconiiaHre-.icomme général en chef de l'armée des?


Alpes et commande dans le* et U» divisions militaires assignées
a l'armée qu'il s'empresse d'organiser.
Le général Joubert atteint (lênes des le 2 aoilt (15 thermidor),
mais

retour le S (18)v Le 4, il fait cependant mettre à l'ordre de l'année la


réunion de l'armée de Naples à celle d'Italie.
(3) Le août (14 fructidor), à 1 1 heures du soir, Ift généralCIiam-
pionnet reçoit »\ Embrun l'arrêté en dnte du 12 fructidor' (39 noi'it)
clui
supprimait l'armue des Alpes, ta réunissait ù'oel le «l'Italie et lui donnait

dès le !•« septembre (15 fru.itiiïor) .il dissout rétat-m.»jor de l'armée'

la composaient et qui deviennent l'aile gauche de l'armée


d'Italie, et
part le 3 septembre: (17 fructidor) pour (lènos,
où se trouvait le <]Lr~'
tusr .gémirai;' mais il n'y arriv,- et
ne n>euit définitivement le comn.nn-
.dément- du général Moreaù le 21 septembre (5" jour complémen-
que
Armée d'Orient.

Généraux.
du !••«• janvier au 22 août nivôse au £ truc.
tidoi).
<ii«'r»l Klkbfk (1), du 25 août au 3! ^ocmbro (8 fructidor
an Vit
nu 10 n.uW an VIII» d'aboi provisoirement,
.pm* définitivement on
chef, des Consul* eu date du 2i brumaire
vembre). an VIII (15 no-

Arrondissement.
1er janvierri'Kgyptf et la Syrie.

Observation.
(1) Le 2t aoàt (5 fructidor), le prierai Bonaparte ;,u général
Menou. commandant la' province. d'Alexandre, une prodaniatw.n
I armée d'Orient pour lui
anuoncer son départ, et des instructions pour
.« gtivénû Klebt-r, qui il- confiait le commandement
en chef, et met
il il foilfl, la nuit suivante,
lettre par laquelle le pour 1", France; mais ces instructions et la
Bonaparte lui conférait le commande-
»>{
(8fructidor).

Armée d'Angleterre.

Généraux.
Généra! Mou.m, du 2 janvier au juin nivôse

<;«Miéral
("2 thernr lor nu VII au â.Thrumaire an
du 20 juillet au
VI1L
li novembre
Observations

Nota. -Par arrêta du 29 thermidor (10 août), Tannée


qm était divisée en commandements tenitoriiuix,
«m ù (instar Jcs
autres armées, organisée actives, ^iuw avoir /^ar J à lu ,Ifm,i,-
cation des divisions militaires composant son arrondisscmeiu,
(2) Le général Hédouville, nommé
au commandement en "chef de

i
au VIU) et commence- donner des .oniro* di.ns de
l'armée; mais il ne rejoint te quartier gourai a Heiu^s
et no r«-«>it
U> coumianderaent du géoéral Miehaud que v«!rs le |,f>
1800

Armée de la
.le 24 novembre (S frimaire an IX) sa

26 janvier (11 nivôse


au G pluviôse au VJH).
Général AiclKURuJ, du Î7 janvier
au 28 ao.lt; (7 .pluviôse au fruc-
troupes le 9 mars
juiHvt au août (i8 messidor au thermidor)
Il' général eommande et suborilonnémenten
Batavia (I).

nn IX), le général Victor Pbrrin commande


en Hatavie
comme lieutenant du générât en chef.

19
Générai
fruefidor).
par intérim du 29 août au 6 septembre (l\an
Général Aigkreài:, du 7
au novembre (20 fructidor
an Vlfl au 2 frimaire an IX)..

lOnivtep). commande subordontiément e«

Arrondissements
l"r janvier (I.T uivôso) (Par décision du Vrnxuec Consul du;
la
a.-pubiique b^tave, les
3'jauv.er (l-i messidor) (Par arrêté du) la H.'puWi.|iiè
bntavo les
3 juillet (50 messidor)- la les
2.J'" et
26e divisions militaires,
Observations.
(1) La nuit du au 17 juillet
1G au 28 messidor), 1p 'général Auge-
reau part de la Haye, laissant le commandement provisoire de U Uatavie
au général Desjardin, et rejoint le 21 à Dusseldorf deux divisions de
l'armée de la Hatavie qu'il avait diriges et Il la tète desquelles, il devait
pénétrer en Franconie à la reprise des hostilités. De ce jour l'armée do
la Hatavie se trouve divisée en deux parties bien distinctes rime,
aux
ordres du général en chef Hrune,.agit sur le Mein l'autre, commandée
provisoirement et subordonnément par le général Desjardin, occupe la
lîépublique, batave.
(2) Le 30 septembre (8 vendémiaire an IX), le Ministre emploie
pour la première fois la dénomination pour di li-
gner droite (le l'armée de la Hatavie, ajle. composée de deux divi-

et commandées immédiatement par Ces


sions, l'une française, l'autre batave, placées sur la rive droite du Mein,
divisions ne forment
pris pour cela une armée particulière à la reprise des hostilités le
*2i novembre (3 frimaire nu IX), la dénomination d'armée uallo-bnlav,
prévaut sur celle d'armée de ln Battnie, sans qu'aucun
venu, et s'applique, alors ;i toute l'année.

Armée du Rhin.

Ier janvier au 31 décembre (il iiivAse ân-Vlïf


au iO nivôse an IX).

Arrondissements.

3 juillet (ii
sont distraites. L'arrondissement dft i'armée ne comprend plus qin> le

' 15 juillet (26 messidor) (Par arrêté du), exécutoirepartir du 24 juil-


let (S thermidor) est diMrnile k.
l'armée de réserve.
20 x
MICROCOPY RESOLUTION TEST CHART
NBS 1010a
ANSI and iSO TEST CHART No 2'
THE FRENCH REVOLUTION
RESEARCH COLLECTION
LES ARCHIVES DE LA
REVOLUTION FRANÇAISE

MAXWELL k
Headington Hill Hall, Oxford OX3 OBW, UK
taires sont remise. sous les ordres du

général .Moreau,
l'armistice, s'éloigne de ¡'armée
et se rend Part. où il semble cotiti-
son le Qessolle, son
chef

se
donne des ordres
et le commandement
à personne.
(2) Le ,Ministre
avec les généraux commanditée, pour
cependant de correspondre directement'
tout ce qui

commence
sous le
et le 12 juin
le
Armée de Réserve de deuxième ligne

(le 4 juin, (A» prairial an riin


deuxième. ligne de l'armé? de Réserve
de deuxième ligne. Par, ordre du
Premier Consul
du 11 messidor (30 juin),
sanctionné par un arrêté du
U messidor, (3 Juillet),
prend la dénomination d: armée
de Réserve, de'venue armée des Grisons
arrêté
<u 1:3 Il (5 octobre), mispar
d
Uon le 17 octobre (55

V •
Arméede Réserve.
«rar BRUNE, du 3 juillet au 15 août (14
midor).
provisoirement du 16 août au
2 septembre
(28 thermidor au 15 fructidor).
Gvmral du 2 septembre au 16 octobre (15 fructidor
an Vili au 24 vendémiaire an IX) (2)
Général Macdunald, du 17 'tobre au 1er .novembre (25 vende-
miaire au 10 brumaire).
'Gênera! Grocciiy, par intérim du 2 au!) novembre (il au 14 bru-

Général Macdonald, du <> novembre au 3i décembre (15 brumaire


;ui 10 nivôse).

Arrondissements.
juin (13 prairial) les départements de la Côte-d'Or, de Saône-et-
Lbire, de la Nièvre, de l'Yonne, de l'Aube, de la Haute-Marne, et de

Armer de R'scrve. 3 juillet (U messidor) (Par arrêté du)


Genève et tout le Valais, les départements de la Côte-d'Or, de Saone-

de l'Ain.
et-Loire, de la Nièvre, de l'Yonne, de l'Aube, de la Haute-Marne et

1S juillet (26 messidor) (Par arrêté -du), exécutoire à partir du


24 juillet (5 thermidor) son arrondissements'accroît de la Hépublique
hehetique.
juillet thermidor) (Par arrêté du) la G0 division militaire est
(8-
réunie, son arrondissement a partir du 3 août, (15 thermidor).
Année des Grisons., o octobre (13 vendémiaire an IX) (Par arrêté
du), exécuté le 17 octobre (2fj vendémiaire) le pays des (irisons, Ftlel-
vétie et le département du Lfmau les G1" et divisions militaires en
sont distraites et rentrent à 1 intérieur.
4 novembre (Kl brumaire) la. ville de Constance passe de l'arron-
dissement de l'armée du Rhiâ dans celui. de l'armée des Grisons.

Observations.
(1) Après le départ de Dion du général Berthier et cl quartier

de l'armée prennent le nom d deuxième celui


de Ués-rve,
et la [-ortie active réunie ait [ ied des Alpes, de première ligne.
Le général Hrune arrive à L>tj >ri dès le 17 tuai {il floréal)
avec ordre
de s'occuper spécialement de l'organisation d'une nouvelle armée; sur-
veille en effet l'incorporation(lés conscrits, mais ne prend officiellement
le commandementque le 4 juin (15 prairial) on recevant les instruc-
tion-; du Ministre qui lui défi' raient le ronimaudtïincnt
en chef de la
deuxième ligne de l'armée dé'lléserve, et fixaient l'arrondissement sur
ï«quel étendait son autorité.. Cette deuxième
ligne n'est pas encore
une armée part; que le 12 juin prairial) que de nouvelles
instruction*, en date du i0, nomment. Brune
général en chef de
fièreet
(2) l«
complètement
août
indépendante..
armée de Réserve de de.mème ligne et
en font une armée partie-

fructidor), le général Mae'touald, encore à Paris


^pethe déjà des ordres de mouvement de
aux différentes divisions
I armée, mai* 'ne prend nullement le commandement
que le seo-
(3) Pendant un vopKe ttue te général
Hhin du le.: au 12 octobre (9
a-, 2U vendémiaire IX), personne n'est
investi du commandemeut.de l'armée- de Réserve;au1Q

(4) Du

et
Math.eu Dumas reste chargé Rassurer le

i.nson» prend possession de la Valteline, qui


dans son arrondissement;

1 armée d
chef d'état-Uia'or
service journalier.
octobre au 9 novembre X9 au 18 brumaire), l'armée
des
ne passe pas pour cela
du pavs. continue à appar-
Italie; les circonstance* seulement' obli-eut
à confier les opé-
rations militaires- dans ceite province l'armée des Grisons.

lit:
Du 2 au 5 novembre (il au U brumaire), te général'
supplée dans le commandement de l'armée des
Maedonald obligé de garder le
f.risou* le ^r-U

Armée d'Italie.
Par arrêté du 4 messidor (23 juin) les armées* de
Réserve et d'Italie sont réunies en une seule
la dénomination d'armée d'Italie

Généraux.
Général Suchbt, j-ar intérim du i» au 3 janvier (il
Général an Ifi uivù.ei
intérim du 6 au 15 janvier (H> nivôse)'
au
rial) (2). commande sur le Var, subordonnément, du 7 nrvril
SUCHET
au 7 juin (17 germinal au prairial) (3).
par intérim du 17 au 24 juin (i8 prairial au
5 messidor) (4).
juin au 21 août (G 3 fructidor).
«iénéral harsK, dii 2t août au Ml décembre (i fruetid|o'-an Mil au

1" la chaîne de l'Apennin et tics ( ,è ilïs au mont

t
Saint-Homard, les 7,8''et divisions militaires!
5 mai (15 floréal) (Par arrêté du) le département du .Mont-Blanc
an est distrait et passeà l'arnù'e de Réserve,
A sa réorganisation (25 juin) tout le: pays conquis au delà des
8''et liK divisions militaires.
¡ il j uillet (li messidor) (Par arrêté du)
dans l'arrondissement de t'armée de Réserve, les'?"1, 8' et |l!)e divisions
militaires rentrent dans le régime de l'intérieur.
25 juillet (6 thermidor) (Par arrêté du^: la subdivision des Alpes-
Maritimes est affectée à l'armée d'Italie. j
13 octobre.(21 vendémiaire an IX) (Pur arrèfé dn),*exécuté le
-23 .octobre (3 brumaire) le département des Alpes-Maritimes, distrait

Observations.
(1), La victoire, de Marengo ayant terminé, la tâche impose à l'armée
de Héserve, le Premier Consul se disposant¡quitter l'Italie, réorganise
les armées d'Italie et de Réserve ea une seule armée, sous le
nom
,Vannée d'Italie; prend te 4 juin) un arrête dans lequel il
désigne nominativement les troupes qui doivent -en faire partie, et
par
'un deuxième arrêté en date du 5 messidor juin) en donne le coni-
în.indef'ient au général Masséna.
(2) Le 2U germinal (13 avril) le Premier 'Consul ayant décidé
le
général en chef de l'armée de Héserve aurait la direction des que opéra-
fions dans la partie des Alpes qui avoisîne h Mont-Blanc, le 40 avril
Turreau, commandant l'aile gauche. de
'l'armée d'Italie, est subordonné au
et depuis cette
époque tes opérations de cette aile, entièrement'indépendante de l'armée
d'Italie, se lieut si essentiellement Hésorve qu'elles doi-
vent, y être classées. arrête date du ? Jloréal (5 mai) distrait
Un en
ensuite le département du Mont-Blanc de l'année d'Italiî et le donne
l'iiriu«'!i- de Réserve. à
1/itrmée d'Italie se trouve ainsi réduite a l'aile droite et
au centre
qui, séparés et n'ayant entre eux que des communications par
mer,
très rares et très difficiles depuis que les Autrichiens ses sont emparés
tenant; avec te et
suit. de'
l'armée
juin le, ordres
centre le
joncttan et le général

A la option, de nouvelle de la
qui en et de
la suite,
(2K prairial) de Finale l'armé()
du
et Leva; ne qui
reparaît ensuite
de
tête'-de l'année

Armée de Réserve

des

au -18
5 avec
1 armée
le commandant supérieur
ditahe depuis le tf, avril. sur l'aile' gauche de
Le. général Turrkau commande cet

sur
A sa création est en marche
la •!«• ..division militaire
les routes
se. réunir dans un rayon d'environ
pour
ltoues autour de Dijon (d%trtt>mentadl#a Côte-d'Or, (le
et de Paris ij
«>lj

mai) (^8 au floréal).

N-èvre, do .l'Yonne, de (le


U juin -les départomonts de la CAte-d'or, de Saône-et-Loire de
la Haute-Marne et de l'Ain en sont
iJ

Observation.
(I) Borthier (Alex.) nompié .par arrêté du 13 germinal
généra! en chef de l'armée de Réserve, cède le 4 a«ril (lé germiri.il) te
ministère à Camot, prend immédiatement le titre de général en chef de
l'armée de R.'serve, ot commence à expédier de Pari$ des
cette. qualité, il
ordres en
se rend ensuite a Hâte pour se conecrier avec le
général Moreau sur le mode d'exécution du plan de
campagne,continue
pendant broute et durant son séjour à Bàle, a donner des ordres
dans
l'armée, mais ne rejoint- le' quartier a Dijon que le 18 (28.ger-
minai). Le général Victu Perdu qui 'l'avait précédé dans cette ville
et
qui depuis te pris
intérim des troupes punies dan.s l'arrondissement de l'armée, Û
lui
remet alors seulement, et le général Berthier ne commande réellement
l'armée de Réservé qu'à partir du il) avril (29 germinal).

Armée d'Orient.

QênéPSkUTii:. ,S;
«énéral Kujbkr, janvier au 14 juin (U
nivôse au 25 prairial).
juin au 31 décembre (26 prairial an VHL.au.'
10 nivôse an IX) d'abord provisoirement, puis définitivement, par
arrèt4 du 19 fructidor an Vllt (d septembre).
1er j anvier l'Egypte. Arrondissement.

Armée d' Angleterre


prend la dénomination d" armée de l'Ouest par arrêté
du 24 nivôse an VIII (14 janvier), tnis exécution
le janvier (27 nivôse).

Généraux
Général HfiDOUViLUE, du au -16 janvier (IIau 26 nivôse:.

Armée de l'Ouest.
Général Brunr, du 17 janvier au avril (il nivôse au 6 floréal).

IX).
Général Hédoivillë, provisoirement du 27 avril au2 tnai (7 au
floréal).
Général Bernadotte, du 3 mai au i{) octobre (t3 forçai an VIU au
18 vendémiaire an
dînerai Tillv (th par intérim du il
octobre au 31 décembre
( !(J vendémiaire au 10 nivôse).

Arrondissements.
1er janvier r4e et 22e divisions militairos.
Armée de ï Ouest. 1er février(t2 pluviôse) (Par arrêt'- du) la
i6 division militaire est distraite de l'armée de l'Ouest, dont l'arron-
AÎissement est réduit aux 12°, 18e et 22°'divi.ioiH utilitaires,

Observations.
Nota. Par ordre
du Premier Consul, en date du 23 germinal
(13 avril), cinq corps d'observation destinés à se porter en cas de
débarquemeot, sur les points menacés par les Anglais, se rassemblent
•* à Hennés, S.aint-Lô, Lille, Eytidhoven et Liège.
Ces corps, qui prennent la dénomination de « camps volants ne
forment pas des commandements particuliers, mais testent "aux ürdres
T y, ^*?
de qu.lilé

Corps d'observation (l)

en date
camp de troupes
compagnies de

à le' 27 noyembre (6 frimaire

le quartier
S octobre
Armée gallo-hatave.
Le .10 avril 1801 -(20 germinal an iX)

le 23. octobre (1er


traité en du

délierai AiGEUEA.u, du l'1


'.
1801-180J>

dénomination d'année de la Batavie (!)•


X) en vertu d'un

/;
.janvier au 30 mars (H aivèse au 9 ger-
mina!) un. Le général Victor Perrîn, subordonnément la RépuWique
batavedu l>'rjamier au 28 avril (11 nivôse au 8 floréal). Les généraux
Bahbou et DuMONGEAU, les divisions françaises et battes revenant de
la Franconie du 31 mars au

30 vendémiaire an X).
avril (10 germinal au 8 floréal).

Arrondissements.
1er Janvier la République batave, tes 24a, 25e et 26" divisions mili-
taires, et sur la rive droite du Rhin, le Mein jusqu'à la Rednitz.
Du 29 mars au mai (8 germ,inat au 1 floréal) évacue la Fran-
conie.

etArmée de Batavie. Du. 10 avril lu Hoputblique batave, les 24',


divisions militaires.

sidor (20 juin) (4) les et


'12 juin (2:5 prairial) (Par arrêté du), exécutoire compter
du 1er mes-
divisions mititaires sont dis-
traites de son arrondissementet rcntreut à l'intérieur,

V Observations.
(1) Le 10 avril, le quartier' général part de Mayencc
pour la Haye,
et de ce jour la dénomination d'armée gaHo-batave qu'aucun arrête
du de de

(luiles

dissoute le ,»aigerminal
du. 1,
180i /A'r
ah LX [ils mars);

Général.
du"i« janvier
au 4 nni

Arrondissements.
milUairO). t0Ut l° PHyS conquis
Du 21 avril au 5 niai
Humugue,
nu 1B floral)
Strasbourg, Manheiai et Mayenc« {±j.
repasse JP l{hin

Observations.
(U I. généraux commandant dirions
ces
correspondent
Ju;ecU;-
ment avec le Ministre pour tout ce qui n'a pas un rapport direct a
(2) Chaque corps, a sa rcutrée en France, censé d'appartenir
l'armée, et reçoit' un ordre de route pour la garnison qui lui est
assignée.
Le 5 mai (15 floréal), il reste encore sur la rive droite' du Rhin
environ hommes, ce qui n'empèche pas ^e mettre à exécu-
tion l'arrêté du 7 germinal, portant dissolution de l'armée à partir du
15 floréal -.(o mai). L'état-major
cesse immédiatement ses fonctions et
se sépare les admmi>tratious sont licenciées. Les- *Sorps encore sur la
rive droite du Rhin reçoivent des itinéraires jusqu'à leurs garnisons et
deviennent des corps isolés, voyageant par ordre du Ministre de la
guerre. Le d-ernier repasse le Rhin le !i mai (il floréal).

Armée des Grisons


mai 1801) par décision
des Consul en date du 7 floréal

(iénéral MACtXDNALO^dù1er janvier au ISifvril (lt nivjse au 25 ger-


Général PULLY, provisoirement du 15 avril au 20 mai (25 germinal'
nu 30 floréal).
Arrondissements.

te pays des tjrisçns, l'Helvétie et le département du

prend. des cantonnements -dans le Trentin.


DU 1er au 14 avril (1 évacue le Trentin.

Observations.
(i) Uhë partie j&es troupes %atre;
en France, l'autre reste en
Helvétie et formé -uae division assimilée aiïs, divisions territoriales de
rirffeVwur. ^enève et le département du Léman
repassent aux ordres
du général cojB'nqumdaâtlà 7* division militaire.
la îre division rentre sur le'
territoire helvétique le général Macdonald en eonûe temporairement
le commandementau général Montchoisy, •commandant eo Helvétie, et
l'autorise à cause de Téloignemenfdu quartier général à correspondre
directement avec le Ministre et reste Trente division.
l'armée d'Italie.
(4) La 2° division év,acue le Trentin'du
aveo
(3) Opérait dans la Valtelioe, province qui dépendait
néanmoins de

au u">Vpil' (il au
24 germinal) et regagne Hïekétie par Vérone, Brescm, kian/ Turin,
le quartier général s'établit le
27 avril (7 floréal) à Rerne,

Armée d'Italie
dissoute par- arrêté du 12 prairial an
partir du i^ messidor (20 juin). Prend
alors avec 2cne nouvelle organisation la dénomina-
tion de corps de troupes françaises dans la Cisal-
pine (i). Prendje 14 février pluviôse an X)
la dénomination de troupes françaises dans la Répu-
hlique italienne; mises pied de païx et réduites
hommes par arrêté du S ventôse an X
(27

Généraux.
Général Brune, du 1" janvier au 7 mars (il nivAse au JG vcutôsoj.
Général MoNCEV, par intérim comme lieutenant du général
en chef
en congé, du 8 mars au 19 juin (17 venlùse au. 30 prairial).

Corps de troupes françaises dans la Cisalpine:


Lieutenant général Monckï (2), du 20 juin au 7 no^MI"1 mes-

fructidor).
sidor au 19 thermidor), puis suKordoanément à Murât, du 8 au 27 août
20 thermidor au 9

*.• Arrondissements.
lerjahviefr la Cisalpine, le Piémont, ta
pays conquis vers l'Adige.
et la Toscane, et le
i6 janvier (2G nivù>e) s'établit derriè re la Liveoza.
<ï avril repasse l'Adiré.
2 germinal) (Pur arrêté du), connu de l'armée té
floréal; le Piémont est distrait de son arrondissement, qui mai
s'étend plus que sur la République cisalpine et la Ligurie ne
(3).
avril (28 germinal) (Par arrêté du), connu de l'armée le
mai
(i9 floréal) la Ligurie est distraite 'son tour, et l'armée d'Italie
réduite aux proportions d'une armée. d'occupation,
a pour limite 1a
Cisalpine (4).
Observations.
(1) Ce corps d'occupation, suldê et entretenu
blique cisalpine se compose de 16 demi-brigades, aux frais de la Répu-
12 régiments de
troupes cheval, 3 régiment* d'artillerie, i bataillon de
i bataillon d'ouvriers, sapeurs,
i bataillon de
pontonnier?, 2 bataillons de char-
retiers du train, commande pur un lieutenant général; il perd la
déno-
mination d'armée, mais en conserve l'importance.
(2) Le général Moncey, eu recevant le 9 juin l'ampliation
de l'arrêté
du 12 prairial (le, juin), prend immédiatement le titre de
lieutenant
général commandant le corps des troupes françaises dans
la Cisalpine
mais la dénomination d'armée d'Italie
ne cesse d'être employée l
l'état-major que lu 20 juin, au, départ du quartier général pour
Cré-
moue.
(3) Le Piémont forme une division meilitaire assimilée
de l'intérieur; le général Jourdan aux divisions
en est nommé administrateur
général. D.ms les cas extraordinaires, le général commandant la*
divi-
sion est tenu de déférer aux réquisitions de l'administrateur
général;
habituellement il correspond avec le Ministre.
(4) La Ligurie forme une division militaire "ressortissant directement
.du Ministre delà çueure.
Corps d'observation (1)
dit corps d'observation du Midi, depuis le 16 janvier
'1801 ($6 nivôse an IX). Réuni à un fort détachement
de l'armée du Midi, devient; armée d'observation du
Midi, par arrêté du 24 pluviôse (13 février) (2), mis à
exécution le 25 février ventôse an IX) '(Zs Sup-
primée ^6r jutn prairial
d'un arré# du gefminal an X (13anavril X), en vertu
1802),

Généraux.
Général MUHAT, comme lieutenant général, du 1er janvier au 2' fé-
vrier (\ 1 nivôse au 5 ventôse).

Armée d'observation dU.Midi.


Général MURAT, du février au 27 août (6 ventôse 9 fructidor)
au
avec le commandement supérieur sur les corps des troupes françaises
dans la Cisalpine du 8 au 27 août (20 thermidor
au 9 fructidor).
Génèral Murât, du 28 août au 31 décembre (10 fructidor IX
an au
10 nivôse an X), l'année d'observation du Midi
et les troupes station-
p.éos en Cisalpine (4):A partir'du 3 septembre (16 fructidor),
le général
Soult commande subordonnément toutes les troupe* qui occupent le
royaume de Naples.

Général Murât, l'armée d'observationdu Midi et les troupes station-


nées en Cisalpine du 1« janvier au février (1l nivôse au 24 plu-
viôse). Le général §OULT subordonnément les divisions placées dans
le
royaume de Naples.
Général Murât (5), l'armée d'observation du Midi et les
troupes sta-
tionnées dans la République italienne, du 14 février 'Il' juin (en
congé à Paris depuis le milieu de mars). Le général au SOULT, subor-
donnément les divisions placées dans le
royaume de Nap.es jusqu'au
1er juin prairial).

Arrondissements.
La première colore arrive à Milan le 31 décembre
1800 (10 nivôse
an IX) et le général Murat établit son quartier général dans
cette ville
le 2 janvier, mais aucun arrondissement n'est fixé'
tion. au corps d User*-

porte sur Ancône.m*is arrivé à Hoioéne


v 21 janvier (l« pluviôse) a pour arrondissement >ncôBe et l duché
et les Etats du Pape.
mars (8 germinal)
par suite du traité de paix signé avec Naples
le^9 mars, le golfe de Tarente, les côtes de la
?e\ les mer Adriatique, J'ile
de Toscane et .la principauté d'Orbîtello
réunis à sëfl arrondissement (6). sont
23 septembre (t Vendémiaire an X) l'année d'observation lu Midi
évacue Etrurie et la République de
il l arrondissement, de l'armée.

J» janvier:- les États du Pape, la Pouille H les Abrtmes


daats le royaume de Naplcs.

Observations.
(1) Sans avoir la qualification d'arme, ce corps forme, un çomman-
dement s0paré et indépendant de l'armée d'thdie dans l'arrondisse-
ment de laquelle il est entré. Le général lfurat reçoit ordres direc-
tement du Ministre, mais est tenu de correspondre ses Brune
avec et de
concerter avec lui ses opérations.
Depuis la crémation du corps d'observation de la Giron le,
les troupes
aux ordrea de Murât prennent la dénomination de
du Midi, sans que rien d'officiel ait été ordonné corps d'observation
à ce sujet.
(2) Le 31 janvier 1801
IH pluviôse an IX), Murat, pénétrant dans
les Etats du Pape, donne
aux troupes à ses ordres le titre
*I observation du- Midi, et prend celui de
génén.l en chef, .nfm, dit-:l,
¡l'en imposer davantage Napolitains. Mais ce n'est que le
aux plu-
viôse (13'février) que les Consuls,
mettant un fort détachement de
i arm-'e d'Italie à la disposition du général Murât, arrêtent le corps
;d observation qui est dans, les États du Pape portera le que d'almée
dobservat.on du Midi et que le général Murât nom
commandera en chef.
(3) L'arrêta du 23 germinal an% (I.'ï avril) supprimait
l'armée d'ob-
servatjon du Midi à partir du prairial mai); mais l'évacuation
du royaume de Naples, qui n'était
pas terminée, en retarde t'exécution
de quelques jours.
(4) Par un arrêté en date du 8 thermidor juillet), parvenu à Flo-
rence et Crémone aux généraux Murât et Moncey le 4 août (15 ther-
midor), le Premier Consul ayant décide
que le général Murât réunirait
à l'armée d'observation du Midi le commandement des
coupes fran-
çaises en Cisalpine et que le .général Moncey commanderait
ordres tes troupes stationnée^ Àneône, dans les États du Papesous ses
et chez
le roi d'Etrurie, le général Migrât transmet des le 4, des ordres
en con-
séquence, prévient le 6, l'armée d'observation du Midi du
commandementqui lui est nféré, et se rend le 8 près du nouveau général
Moncey, Mais, n'ayant pu décider celui-ci à
accepter le nouveau com-
visoirement sous ses ordres le commandement des troupe stationnées
en Cisalpine. Cet anaugemimt n'ayant pas reçu t'approbation du Pre-
mier Consul, le 28 août (JO fructidor), fe général Moncly
se retire,
et le général Murât transporte son quartier général Mi an. L'armée
d'observation du Midi et là troupes stationnées Cisalpijne n'ont plus
en
qu'un même général en c ef, qu'un seul chef d'âat-majojr, mais
con*
servent néanmoins une administration et une comptable distinctes.
(5) Le général Murât, en congé à Paris, conserve le titre de général
en chef de l'armée d'observation du Midi et des troupes stationnées
dans la Républiqueitalienne. Le général Charpentier, soi chef d'état-
major, correspond, en /son absence, avec le Ministre et; transmet
ordres.. ses
(6) Dès le 3 avril (é germinal), l'avant-gardè
1
met I en .marche
se et
entre à Tarente le 20 Le 2 mai (12 floréal), Porto-Longône
ouvre ses
portes Porto-Ferrajo résiste et l'attaque de cette place commence. Les
troupes siciliennes remettent
le 20 juiu (1er messidor).
Présides et la principauté d'Orbitello
les

Armée d'Orient
quitte V Egypte leoctobre 1801 (22 vendémiaire), est
U
dissoute à sa. rentrée en France. Les dernières divi-
sions le sont par un ordre du jour en date du
12 décembre (21 frimaire).

Généraux.
Général MENOU, du I0' janvier au 14 octobre (11 nivôse
22 vendémiaire an X) (1). Du an IX au
juin
(2)..
9 thermidor), le
Caire
général
mars au 28 (20 ventôse au
la division du
Arrondissements.
Du 29 juin au 14 octobre (10 messidor
an IX au 22 vendémiaire
an X) la seule place d'Alexandrie.

Observations.
Ai) Après le départ du Caire du général
il
en chef Menou, mars 1801
(20 ventôse an IX), l'armée d'Orient trouve
se séparée en deux parties
qui-, bientôt privées de communications
• dne, forment deux commandement* isolés par suite de* affaires .d'Alexan-
et indépendants de fait
!'une placée au Caire et environs est
aux ordres du général de division
Belliurd, 1 autre concentrée près d'Alexandrie
est commandée par le
général en chef Menou. Le 28 juin, le général Belliard
1 armée d'Orient est réduite à la seule
capitule, et
place d'Alexandrie.
(2) Après la capitulation d'Alexandrie.
30 août (12 fructidor) les
Anglais prennent possession de cette ville le 14 octobre
vendémiaire
an \), et le 16, le général Menou s'embarque
pour retourner en France
Toute 1 armée était partie avant lui, savoir
la divisien du Caire, du
l«a»10 août (13 au 22 thermidor); celte d'Alexandrie
et dans la première quinzaine d'octobre iil fructidor 1,1IXseptembre
le'
vendé-
mïaire an X)' Les bâtiment qui, le.s transportaient, an
mal équipes et^
obligés de voyager isolément,; n'arrivent à Toulon
qu'à de longs inter-
valles, de la mi-septembre ]a« mi-novembre (fructidor
a» X). Dès le moment de leur rentrée an IX, brumaire
en France, les troupes cessent
d'appartenir l'armée, et les différents détachement,,
leur quarantaine
terminée, sont successivement répartis dans les
garnisons du Midi- les
deux seules divisions Rampon Friant,
et arrivées les dernières et avec
ensemble terminent leur quarantaine le 12 décembre
(21 frimaire
an X), et un ordre du jour leur annonce que l'armée d'Orient
est dis-
soute.

Armée de l'Ouest
supprimée le 21 mai 1802 tm"X) par arrête
en date du 23 (!3 avril 1802).

Généraux.
Général Tilly, par intérim du 1er janvier au 4 mai (IInivôse
floréal). au
Général Bernadottk, du 5 mai
brumaire an X).
la
mi-novembre(15 floréal ian IX à
Général Dëlaborde, par intérim de la mi-novembre
(brumaire au 10 nivôse an X)..
au 31 décembre
.
•»

''
Général DelAtBOHDE, par 'intérim du l°r janvier au 20 mai (il nivôse
au 30 floréal).
Arrondissemènts.
1er janvier: 12e, et 22e divisions militaires:
9 août (21 thermidor) (Par arrêté du), exécutoire à^artir du 1er
yen-
démiaire an X (23 septembre) les et divisions militaires ren-
trent dans le régime de l'administration, militaire de '«'intérieur et
l'arrondissement de l'armée est réduit la 13e division militaire.
1802. le' janvier la 138 division militaire,

Corps d'observation de la Gironde


créé par arrêté en date du 26.- nivôse an IX (10 jan-
vier commence fi se rassembler le 25 mars
(4 germinal). France, du
décembre 1801 au 6 Janvier 1802 (21 frimaire au.
'16 nivôse an X).

Général Lkclebc, comme lieutenant général, devant être- subordonna


au prince de la Paix, du 25 mars au 12 octobre (4 germinal an IX au
20 vendémiaire an X).
de brigade Nivaud, provisoirement du 13 octobre
au
G janvier 1802 (21 vendémiaire au 16 nivôse).

Arrondissements.
25 mars (4 germinal) se rassemble aux environs de Bordeaux;
les différentes brigades entrent ensuite successivement
en Espagne à
mesure qu'elles sont formées, et se dirigent. sur Ciudad-llodrigo.
E"m- sont ensuite cantonnée»-
aux environ» de cette ville et de Sala

suMe'ulr^ d<? thermi*>r) Valladolid,

Armée de
'les, !t'octobre, et
dans les
'l'aile
cet

Est

Généraux.
Général Leclejjc, avec le titre de eijitaine
'du 3 février au
génôraî de Saint-Domiogue
(M pluviôse an X brumaire
au
(Hector)^ ordonnateur en iehef, préfet colonial
Dalbe

général par mtérim.Mm attendant 1 t'rivée Cap du et capitaine


au général Rocham-
Général Roçhambeau, du nombre'
(36 brumaire 'un XI aft 6 frimaire aà XII).
au 28 novembre

• Arrondissement. T
A son débarquement l'île de SaiLt-Domingue,

Observation.
(1) L'armée de Saint-Domingue, peu pr|» détruite,
est réduite, à
la cap.tulation du Cap, h la faible ga. ison de
cette ville et à un déta-
ehement peu considérable aux ordres du général Ferrand, retiré sur la
'partie espagnole où il parvient à se maintenir avec ^e concours de*
habitants. (

Nota.
Après la suppression de 'l'armée d'observàtion du Midi, la Répu-
blique française, en paix avec toutes le* puissances,
ne conserve
plus d'armée organisée en Europe; t'butes les. troupes, rentrées
sur le
territoire français, font partie des divisions militaires de l'intérieur.
Cinq corps d'occupation, sous les noms de troupes françaises dans la
République italienne, et de divisions de de Piémont
est de Ligurie, stationnent cependant'au dehors et prêtent leur appui
'*aux nouveaux gouvernements issus de. la République française. L'armée
de Saint-Dotningue seule reste organisée et
sur le pied de guerre.
TABLE

du Centre
des Vosges.- 8
du lihin 9
du Midi
d'Italie ..j^
des Pyivnôes
de l'iatéi'ieur
Armée Nord
j|g
du ,j^
des ArdermoA |(J
Rhin
Armées des Vosges, du
XvmCv
d'Italie.
des Alpes,
jg
20
ai
d(!S Pyrt'neles occidentales 25
rintt!ricur
de
des Côtes
Cherbourg
des Côtes de
• %g
39

Arniéc, du Nord
31
Armée
lUiiri [ifi

• Années
des
du

d'Italie,
Alpes des Pj rénées Orientales
-y,
<^
39
Année des Côtes de Brest
des Côtes de Cherbourg 42
Armée

Années
du Nord
Armée de, Khin-et-Moselle

de Sambre-et-Meuse
de la

Armée dos Pyrénées-Orientales!

Armées de L'Ouest, des Côtes


Armée
de l'Intérieur
,[
']"
j. '
MoseHeydulthin.
]
«45
4(i

48

50
M
fl,

Années de
(le
Rhin-et-Mosell, des Alpes, d'Italie i 55
de l'Intérieur 57
française eiï friande gg

Armée
.lu Nord

Armée ,le Mi.yet.ee. f. •••• ««


•Armées du'
Armée francise Irlande.
Khi, des Alpes, d Italie. [[][
d'Angleterre
en
u

dItill«-
;de Home.
trAngleterre.[
70
772
d'Orient
d'Irlande'
Deuxième evpédition ..[ [[[
74
«luHlii». "»
«ritaiie .; ••

••
8S

'
*8OO
Armée de Bat/nie.
•!« j*iiin.

iJ'Anplflrrn. t,
Armée gallo-b;tta\<>
«iu iuiin ;f
des (.usons
j

(le, ,'Ouest.
Gironde'.
Corps d'obser^ition de la 107

Jo8
PARIS. IMPRIMBKIK K. CHAPBLOT ET «, S, RUK