Vous êtes sur la page 1sur 4

Matière : Linguistique textuelle

Niveau : 3ème année licence


Semestre : 06
Année Universitaire : 2019-2020
L’enseignant : Ramdane Boukherrouf

Programme de la matière

Après avoir reçu des enseignements de linguistique phrastique durant les semestres précédents,
ces cours ont pour but de fournir aux étudiants de troisième année quelques notions de bases
indispensables pour comprendre et assimiler la perspective textuelle de l’analyse linguistique avec
un nouvel appareil conceptuel. Ainsi, le présent document, présente les différents usages de la
langue mis en œuvre par un locuteur pour produire un sens dans diverses situations discursives.

Cependant, cette synthèse ne peut aucunement à elle seule d’assurer l’acquisition de la


matière. Les définitions théoriques doivent être illustrées et mises en œuvres dans des situations
concrètes. C’est pourquoi, en plus des exerces pratiques présentés dans ce cours, l’étudiant doit
faire appel à d’autres lectures complémentaires (Cf. Bibliographie).

Après une brève présentation sur les conditions de l’émergence de la linguistique textuelle, nous
présentons dans le deuxième point, les différentes tentatives de définition de la notion du texte en
mettant en exergue les ambiguïtés et les difficultés inhérentes à sa définition. Dans le troisième
point, il est question de présenter les catégories qui sont prises en charge dans l’analyse du texte en
mettant en exergue les différentes opérations d’agencement des unités textuelles, pour passer
ensuite à la présentation des différents types d’opérations de liage des unités textuelles dans le
quatrième point. Dans le cinquième point, nous présentons les différents types de plans
caractérisant l’organisation textuelle. Le sixième point est réservé aux temps verbaux et leur rôle
dans l’organisation textuelle. Le septième est dernier point est consacré à l’analyse de quelques
texte en mettant en exergue l’ensemble des éléments traités dans les six points précédents.

1
Synthèse des points à traiter :
Introduction

1. De la Linguistique phrastique à l'émergence de la linguistique textuelle


2. Essai de définition de la notion du texte : ambiguïtés et difficultés
3. Les nouveaux concepts pour l'analyse des textes
4. Types de liages des unités textuelles
5. L'organisation séquentielle et non séquentielle des textes
6. L'organisation textuelle des temps verbaux
7. Essai d'analyse textuelle de quelques textes

Références et lectures indispensables

Adam, Jean-Michel, 1985 : Le texte narratif : traité d’analyse textuelle des récits (avec travaux pratiques
et leurs corrigés), Paris, Nathan.
― 1989 : Le texte descriptif : poétique historique et linguistique textuelle, avec des travaux d’application
et leurs corrigés, Paris, Nathan.
― 1990 : Eléments de linguistique textuelle, Bruxelles-Liège, Mardaga.
― 1999 : Linguistique textuelle : des genres de discours aux textes, Paris, Nathan.
― 2001 : « De la période à la séquence. Contribution à une (trans)linguistique textuelle comparative
», Macro-syntaxe et macro-sémantique, Actes du colloque international d'Århus, Peter Lang, pp.167-
188.
― 2001 : Les textes : types et prototypes, Paris, Nathan.
― 2004 : « Quand dire «Vive le Québec libre !» c’est faire l’Histoire avec des mots» Discours et
constructions identitaires, D. Deshaies et D. Vincent (éds), Québec Presses de l’Université de Laval, pp.
13-88.
― 2005 : La linguistique textuelle, introduction à l’analyse textuelle des discours, Paris, Armand Colin.
― 2008 : «Note de cadrage sur la linguistique textuelle», Congrès Mondial de la Linguistique
Française, Paris, pp. 1483-1489.
Bentolila, Fernand, 1969 : « Les modalités d’orientation du procès en berbère (Ait Seghrouchen d’Oum
Jeniba), La Linguistique, fascicule 1, pp. 85-96, fascicule 2, pp. 91-111.
― 1981 : Grammaire fonctionnelle d’un parler berbère : Ait Seghrouchen d’Oum Jeniba (Maroc),
Paris, SELAF.
― 1986 : Classes d’unités significatives en berbère», Modèles linguistiques, Tome VIII, Fascicule 1, pp.
37-52.

2
― 1997 : «Déictiques et anaphoriques en berbère», Voisinages : Mélanges en hommage à la mémoire de
Kaddour Kadi, Université Sidi Mohamed Ben Abdellah Maroc-Fès, Dhar El Mahraz, pp. 167-172.
Benveniste, Emile, 1966 : Problèmes de linguistique générale I, Paris, Gallimard.
― 1974 : Problèmes de linguistique générale II, Paris, Gallimard.
Berrendonner, Alain, 1983 : « Connecteurs pragmatiques et anaphores », Cahiers de linguistique générale,
Connecteurs pragmatiques et structure du discours, Actes du 2ème colloque de pragmatique de Genève,
pp. 215-246.
Carter-Thomas, Shirley, 2000 : La cohérence textuelle. Pour une nouvelle pédagogie de l’écrit, Paris,
L’Harmattan.
Chaker, Salem, 1983 : Un parler berbère d’Algérie (Kabylie) : syntaxe, Aix-en- Provence : Publications de
l’Université de Provence.
Charolles, Michel, 1990 : « L’anaphore associative. Problèmes de délimitation »,
Verbum 13.3, pp. 119-148.
― 1993 : « Les plans d’organisation du discours et leurs interactions », Parcours linguistique de discours
spécialisés, S. Moirand et alii (éd.), Peter Lang, Berne, pp.301-314.
― 1994 : « Cohésion, cohérence et pertinence du discours », Travaux de Linguistique N° 29, La cohésion
textuelle : cohérence et rupture, Louvain-la- Neuve, Duculot, pp. 125- 151.
Charolles, Michel & Lamiroy, Bernadette, 2001 : « Syntaxe phrastique et transphrastique du but au résultat
», Macro-syntaxe et macro-sémantique, Actes du colloque international d'Århus, Berne, Peter Lang,
pp. 383-420.
Charolles, Michel et alii, 2007 : «Parcours de la phrase », Mélanges offerts à Pierre Le Goffic, Paris, Ophrys,
pp.193-212.
Combettes, Bernard, 1992 : « Questions de méthode et de contenu en linguistique du texte », Études de
linguistique appliquée 87, Paris, Didier, pp. 107-116.
― 1993 : « Grammaire de phrase, grammaire de texte : le cas des progressions thématiques », Pratiques77,
Metz, pp. 43-57.
Corblin, Francis, 1995 : Les formes de reprise dans le discours. Anaphores et chaînes de référence, Presses
Universitaires de Rennes.
Garde-Tamine, Joëlle & Pellizza, Marie-Antoinette, 1998 : La construction du texte,
Paris, Armand Colin, Coll. Cursus.
Kleiber, Georges, 1991 : « Anaphore-deixis : où en sommes-nous ? », L’information grammaticale vol 51,
pp. 3-18.
1989, Reprise(s). Travaux sur les processus anaphoriques Publications du Groupe Anaphore et Deixis,
Université de Strasbourg.
― 2001a : L’anaphore associative, Paris, PUF.
― 2001b : « Micro-anaphorique et macro-anaphorique avec une vue spéciale sur les noms de parenté en
anaphore associative », Macro-syntaxe et macro-sémantique Actes du colloque international d'Århus,
Peter Lang, pp. 207-238.

3
Le Goffic, Pierre, 2011 : « Phrase et intégration textuelle », Langue française 2011 / 2 (n°170), pp. 11-28.
Luzzati, Daniel, 1985 : «Analyse périodique du discours», Langue Française, volume 65, pp. 62-73.

Meksem, Zahir 2007 : Pour une sociodidactique de la langue amazighe : approche textuelle, Thèse de
doctorat, Université de Grenoble 3, France.
― 2008 : Isuraz n usezdi d tenmeẓla taḍrisant n tmaziɣt : Asnekwu d tesleḍt / Les connecteurs de cohésion
et cohérence textuelles de la langue amazighe : Identification et analyse», Alger, Asqamu Unnig n
Timmuzɣa.
Mettouchi, Amina 1995 : Aspect et négation : recherche d'invariants et étude énonciative de l'incidence de
la modalité négative sur l'aspect en berbère (kabyle) Thèse de doctorat, Université de la Sorbonne
Nouvelle, Paris.
― 2003 : « Focalisation contrastive et structure de l'information en kabyle (berbère)», Mémoires de la
Société de Linguistique de Paris, tome XIII, Peeters, pp. 179-196.
― 2006 : « Anaphoricité et appel à l’attention partagée dans un conte oral en kabyle (berbère) », Loquentes
Linguis, Studi linguistici e orientali in onore di Fabrizio A. Pennacchietti, P.-G. Borbone, A. Mengozzi
& M. Tosco (eds), Wiesbaden Harrassowicz, pp. 499-507.
― 2011 : « Démonstratifs et construction de la référence en kabyle », Parcours berbères, Mélanges offerts
à Paulette Galand-Pernet et Lionel Galand pour leur 90e anniversaire, Berber Studies Volume 33,
Rodiger Köpe Verlag Köln, pp. 469-484.
Milner, Jean-Claude, 1982 : Ordre et raisons de langue, Paris, Ed. Du Seuil.
Moirand, Sophie, 1975 : « Le rôle anaphorique de la nominalisation dans la presse écrite », Langue
française 28, pp. 60-78.
Rastier, François, 2001 : Arts et sciences du texte, Paris, PUF.
Reichler-Béguelin, Marie-José, 1988 : «Anaphore, cataphore et mémoire discursive
», Pratiques 57, pp. 15-40.
― 1995a : « Construction de la référence et stratégies de désignation », Du syntagme nominal aux objets
de discours SN complexes, nominalisations, anaphores, Institut de Linguistique, Université de
Neuchâtel, Suisse pp. 227- 271.
Riegel, Martin et alii, 1994 : Grammaire méthodique du français, Paris, PUF.

Vous aimerez peut-être aussi